Aller au contenu

Messages recommandés

Caro_GénieCivil Invité 1 message
Baby Forumeur‚ 18ans
Posté(e)

Bonjour à tous ! 

Je suis actuellement étudiante à l'université et j'ai pour devoir de faire un dossier sur les nuisances des éoliennes. 

j'ai déjà bien avancer mais j'aimerais faire une étude sur des cas concrets par moi même .

Donc si vous vivez proche d'une éolienne ou si vous avez des proches dans cette situation voudriez vous bien me donner selon vous et votre expérience les nuisances possible de ces éoliennes en tant que riverain 

Merci :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Kid_Ordinn Membre 3 421 messages
Forumeur discret‚ 55ans
Posté(e)

J'ai trouvé ça,si ça peut vous intéresser

 

 

 

Je cite :

"Avis du Professeur d’ORL Patrice Tran Ba Huy « Le rotor de l’éolienne et la rotation des pales génèrent principalement des basses fréquences (20 à 100 Hz) et des infrasons (inférieurs à 20 Hz).

Le rapport de 2006 recommandait la réalisation d’une enquête épidémiologique approfondie sur les dommages sanitaires, notamment auditifs, causés par les éoliennes. Il recommandait également la suspension à titre conservatoire de la construction d’éoliennes d’une puissance supérieure à 2,5 MW  à moins de 1 500 mètres des habitations.

Dans les faits, ces recommandations ont été peu suivies d’effets.

La réglementation actuelle, issue des pourparlers du Grenelle de l’environnement, fixe à 500 mètres (et non 1 500) la distance minimale entre les habitations et les installations. De plus, aucune enquête épidémiologique d’envergure n’a été initiée. On ne peut que le regretter.

La question est pourtant d’actualité. Les autorités prévoient que la part de l’éolien dans la consommation électrique passera de 5 % actuellement à 10 % en 2023.

Cela ne peut se faire sans multiplier les champs d’éoliennes sur le territoire et recourir à des modèles plus puissants que ceux actuellement utilisés. Le groupe de travail que j’ai présidé jusqu’en mai 2017 a notamment rappelé la nécessité d’entreprendre une étude épidémiologique prospective sur les nuisances sanitaires des éoliennes.» ( Fin de citation) M. Patrice Tran Ba Huy est professeur d'ORL à la faculté Saint-Louis-Lariboisière et président de la société française d'ORL. Il est coordinateur d’un récent rapport pour le compte de l’Académie Nationale de Médecine

1) Premier rapport de l’Académie de médecine en 2006

2) Les éoliennes terrestres actuelles, délivrent 3 MW de puissance nominale et sont encore plus bruyantes.

3) En Australie du Sud et aux USA ainsi que dans d’autres pays, des études épidémiologiques ont été menées. Elles ont abouti à l’éloignement (2,5 km à 3 km aux USA et en Australie) ou à un moratoire immédiat (Danemark) ou à leur interdiction pure et simple dans des états des USA.

En France, circulez….car la filière éolienne qui nie les réalités scientifiques perdrait son argent, son argent bien plus important que la santé publique. Pour votre information : L'Académie nationale de médecine reconnaît un risque de «traumatisme sonore chronique » en fonction de la distance entre les éoliennes et les habitations.

http://fr.friends-against-wind.org/health/rapport-academie-de-medecine

4) Avis aux ignorants et aux menteurs : Une balade sous les éoliennes, ce n’est pas vivre toute l’année à proximité. Un bruit en «apparence faible» s’avère dangereux dans la continuité et dans le temps. Une autoroute, dira-t-on, est plus bruyante. Sans doute ! Mais qui roule sur l’autoroute 365 jours par an, 24h/24 ?

Un lave-linge est plus bruyant ! Sans doute ! Mais qui lave son linge 24h/24 toute l’année ?"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 28 715 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)
il y a 24 minutes, Kid_Ordinn a dit :

J'ai trouvé ça,si ça peut vous intéresser

 

 

 

Je cite :

"Avis du Professeur d’ORL Patrice Tran Ba Huy « Le rotor de l’éolienne et la rotation des pales génèrent principalement des basses fréquences (20 à 100 Hz) et des infrasons (inférieurs à 20 Hz).

Le rapport de 2006 recommandait la réalisation d’une enquête épidémiologique approfondie sur les dommages sanitaires, notamment auditifs, causés par les éoliennes. Il recommandait également la suspension à titre conservatoire de la construction d’éoliennes d’une puissance supérieure à 2,5 MW  à moins de 1 500 mètres des habitations.

Dans les faits, ces recommandations ont été peu suivies d’effets.

La réglementation actuelle, issue des pourparlers du Grenelle de l’environnement, fixe à 500 mètres (et non 1 500) la distance minimale entre les habitations et les installations. De plus, aucune enquête épidémiologique d’envergure n’a été initiée. On ne peut que le regretter.

La question est pourtant d’actualité. Les autorités prévoient que la part de l’éolien dans la consommation électrique passera de 5 % actuellement à 10 % en 2023.

Cela ne peut se faire sans multiplier les champs d’éoliennes sur le territoire et recourir à des modèles plus puissants que ceux actuellement utilisés. Le groupe de travail que j’ai présidé jusqu’en mai 2017 a notamment rappelé la nécessité d’entreprendre une étude épidémiologique prospective sur les nuisances sanitaires des éoliennes.» ( Fin de citation) M. Patrice Tran Ba Huy est professeur d'ORL à la faculté Saint-Louis-Lariboisière et président de la société française d'ORL. Il est coordinateur d’un récent rapport pour le compte de l’Académie Nationale de Médecine

1) Premier rapport de l’Académie de médecine en 2006

2) Les éoliennes terrestres actuelles, délivrent 3 MW de puissance nominale et sont encore plus bruyantes.

3) En Australie du Sud et aux USA ainsi que dans d’autres pays, des études épidémiologiques ont été menées. Elles ont abouti à l’éloignement (2,5 km à 3 km aux USA et en Australie) ou à un moratoire immédiat (Danemark) ou à leur interdiction pure et simple dans des états des USA.

En France, circulez….car la filière éolienne qui nie les réalités scientifiques perdrait son argent, son argent bien plus important que la santé publique. Pour votre information : L'Académie nationale de médecine reconnaît un risque de «traumatisme sonore chronique » en fonction de la distance entre les éoliennes et les habitations.

http://fr.friends-against-wind.org/health/rapport-academie-de-medecine

4) Avis aux ignorants et aux menteurs : Une balade sous les éoliennes, ce n’est pas vivre toute l’année à proximité. Un bruit en «apparence faible» s’avère dangereux dans la continuité et dans le temps. Une autoroute, dira-t-on, est plus bruyante. Sans doute ! Mais qui roule sur l’autoroute 365 jours par an, 24h/24 ?

Un lave-linge est plus bruyant ! Sans doute ! Mais qui lave son linge 24h/24 toute l’année ?"

En France on est à la traine par rapport à nombre d'autres pays.

Il faudrait voir ce que ça donne chez eux, où le nombre d'éoliennes est bien plus important et où il y a des éoliennes installées depuis plusieurs décénnies.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hybridex Membre 600 messages
Forumeur forcené‚ 69ans
Posté(e)
Il y a 17 heures, Caro_GénieCivil a dit :

Bonjour à tous ! 

Je suis actuellement étudiante à l'université et j'ai pour devoir de faire un dossier sur les nuisances des éoliennes. 

j'ai déjà bien avancer mais j'aimerais faire une étude sur des cas concrets par moi même .

Donc si vous vivez proche d'une éolienne ou si vous avez des proches dans cette situation voudriez vous bien me donner selon vous et votre expérience les nuisances possible de ces éoliennes en tant que riverain 

Merci :)

Seulement les nuisances? Et ne répondront que ceux qui se sentent lésés?

J'ai voulu vérifier moi-même. Par bon vent, l'éolienne était inaudible à 400 m. Nuisance sonore nulle hors pour d'éventuels promeneurs.

Pas de trace trouvée sur internet du prétendu moratoire danois. Il ne manque pas de  lobbys prêts à s'appuyer sur n'importe quoi pour s'opposer aux éoliennes parce qu'ils ont à vendre du charbon, du gaz de schiste, du pétrole, du nucléaire, enfin bref un tas de saloperies toutes plus polluantes et dangereuses que les dites éoliennes.

Elles ne sont sans doute pas sans inconvénients. Il ne faudrait pas oublier que les autres systèmes de production d'énergie ont les leurs, pour la plupart bien pires.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation