Aller au contenu
  • Sujet verrouillé

"La marée populaire" du 26 mai, un "ovni" politique et syndical pour "faire reculer Macron"

Messages recommandés

fx. Membre 2 395 messages
Faux positif‚ 46ans
Posté(e)

Pour la première fois depuis le début du mouvement social, tous les partis de gauche et la CGT marcheront contre le pouvoir.

000_14G7UR.jpg

 

POLITIQUE - Tout le monde était présent, ou presque. Ce jeudi 17 mai, une délégation inédite de représentants associatifs, syndicaux et politiques s'était donnée rendez-vous au siège de la CGT à Montreuil pour y dévoiler les contours de la prochaine journée de mobilisation contre la politique d'Emmanuel Macron.

 

Programmée le 26 mai, la "marée populaire" espérée par les organisateurs fédérera pour la première fois les principales forces politiques de gauche antilibérales, de la France insoumise au NPA en passant par le PCF, Générations et EELV, de nombreux mouvements altermondialistes et/ou anticapitalistes (Attac, fondation Copernic...) ainsi que plusieurs syndicats, dont la puissante CGT.

 

Un tournant puisque la centrale dirigée par Philippe Martinez, jalouse de son indépendance, avait jusqu'ici toujours refusé de répondre aux appels du pied des organisations politiques en vue d'une manifestation unitaire.

 

Un "cadre que nous n'avons jamais connu"

"Toutes les organisations participantes ne sont pas liées par une bague au doigt mais par un fil de soie", a indiqué Willy Pelletier de la Fondation Copernic pour signifier que cette marche commune n'engage personne au-delà de la date du 26 mai. Pour autant, il s'agit bien à ses yeux d'une "mobilisation historique", un "ovni qui n'a jamais été mis en place dans l'égalité de chaque structure.

 

Même son de cloche du côté d'Annick Coupé, secrétaire générale d'Attac, qui évoque un "cadre que nous n'avons jamais connu", un "bien précieux" constitué grâce à la "volonté que chacun se respecte dans ce qu'il est".

Manière d'incarner cette union sacrée contre Emmanuel Macron, les principaux dirigeants de la gauche hors-PS, Jean-Luc Mélenchon (France Insoumise), Pierre Laurent (PCF), Benoît Hamon (Générations), Olivier Besancenot (NPA), avaient fait le déplacement au siège de la CGT ce jeudi.

Pour aboutir à cette convergence des luttes d'appareil, toutes les organisations ont dû négocier sec pour trouver une date, un mot d'ordre et un dispositif qui ne soit pas préempté par l'un des acteurs du mouvement social. "Notre demande était que chacun soit co-constructeur du mouvement", a précisé la numéro 2 de la CGT Catherine Perret, rappelant que la centrale avait refusé de participer à "la fête à Macron" lancée par François Ruffin autant par souci de parasiter le défilé du 1er mai que par refus de se mettre sous la coupe d'un mouvement politique.

Signe que le 26 mai ne se veut "ni syndical, ni politique mais populaire", il n'y aura pas de carré de tête dans le cortège de la manifestation parisienne, mais un char appelant à la solidarité avec les luttes. Les organisations syndicales et politiques seront quant à elle placées derrière le cortège "citoyen", spécialement réservé aux manifestants non-encartés.

Tous unis, mais pour obtenir quoi?

Objectif de cette manifestation générale (à laquelle les deux grands autres syndicats, la CFDT et FO, refusent toujours de participer): d'une part "réaffirmer le soutien aux luttes" actuelles, dont celle à la SNCF ou dans la fonction publique; d'autre part "faire reculer Macron et son gouvernement" en "amplifiant le rapport de force".

Pour ce faire, les organisateurs ont opté pour une manifestation décentralisée, avec plusieurs cortèges dans différentes ville de France. A ce titre, la manifestation parisienne pourrait être plus dégarnie que lors du 5 mai dernier. Mais les mouvements misent sur cette forme de mobilisation pour maximiser le nombre global de manifestants à l'échelle du pays... tout en évitant les grèves qui ne facilitent pas les déplacements jusqu'à Paris.

Reste à savoir ce que le comité du 26 mai espère obtenir concrètement à l'issue du mouvement, compte tenu de l'hétérogénéité des troupes qui le composent. "Notre objectif n'est certainement pas la démission d'Emmanuel Macron", a indiqué Annick Coupé d'Attac en réponse à une question de la presse, manière d'écarter tout agenda politicien. Sur le fond, les organisateurs espèrent afficher une démonstration de force telle que le président de la République serait contraint à faire un geste significatif.

"S'il n'en retire qu'un, ce sera celui de la SNCF. Le gouvernement commet toutes les erreurs imaginables sur ce dossier et il voit bien que la mobilisation ne faiblira pas", veut croire le député France insoumise Eric Coquerel. "Il faut que Macron réalise une sortie par le haut. On entre dans le 2e temps de la lutte. Et cela ouvre tous les champs des possibles", analyse Jean-Luc Mélenchon pour qui l'alliance de circonstance avec la CGT est "décisif".

Faute de résultat immédiat, cette démarche unitaire inédite a-t-elle vocation à faire des petits ou s'annonce-t-elle sans lendemain? Personne ne prend le risque d'insulter l'avenir, même si la CGT a pris soin de répéter que sa participation était "exceptionnelle". Pour Willy Pelletier, "les ovnis sont par nature éphémères. Ils ont vocation à apparaître puis à disparaître. Avant de réapparaître".

https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/17/le-maree-populaire-du-26-mai-un-ovni-politique-et-syndical-pour-faire-reculer-macron_a_23437183/?utm_hp_ref=fr-homepage

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Constantinople Membre 10 613 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Quelle bande de guignols...Et tous ces mecs, c'est mes impôts qui les paient.Ah bordel...Faut avoir le sens de l'humour pour vivre en France.

  • Like 3
  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LouiseAragon Membre 13 200 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 26 minutes, Constantinople a dit :

Quelle bande de guignols...Et tous ces mecs, c'est mes impôts qui les paient.Ah bordel...Faut avoir le sens de l'humour pour vivre en France.

Tu te prends pour le nombril du monde ! :smile2:

Signataires de l'appel Alternative et autogestion Alternative Libertaire APEIS ATTAC Climat social Collectif des Associations Citoyennes Collectif National pour les Droits des Femmes Collectif La Fête à Macron Confédération Générale du Travail Coordination nationale de défense des hôpitaux et maternités de proximité Convergence nationale de défense des services publics DIDF DIEM25 Droit au Logement Ecologie sociale Europe Ecologie Les Verts Les Effronté.es Ensemble ! Femmes Egalité Fondation Copernic France Insoumise Gauche Démocratique et Sociale Génération.s MJCF Mouvement Ecolo Mouvement National des Chômeurs et Précaires Nouvelle Donne Nouveau Parti Anticapitaliste Parti Communiste Français Parti de Gauche Parti Ouvrier Indépendant Démocratique PCOF PCRF République et Socialisme Résistance Sociale Snesup-FSU Solidaires Syndicat des Avocats de France Syndicat de la Magistrature UEC UNEF UNL

Pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité,

Marée populaire le samedi 26 mai

Lire l'appel :

https://www.humanite.fr/sites/default/files/appel_maree_populaire.pdf

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fx. Membre 2 395 messages
Faux positif‚ 46ans
Posté(e)

Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, Olivier Besancenot et Pierre Laurent réunis pour la première fois

La manifestation du 26 mai permet des rassemblements inédits.

 

POLITIQUE - Cette rencontre au sommet est inédite. Le siège de la CGT qui accueillait ce jeudi 17 mai une réunion pour préparer la grande journée d'action du 26 mai a vu arriver tous les ténors des partis à la gauche du PS. Benoît Hamon, Pierre Laurent, Jean-Luc Mélenchon et Olivier Besancenot étaient là pour lancer la mobilisation en vue "des marées populaires" qui seront organisées un peu partout en France.

 

Mais pas question pour eux de prendre la parole et, conformément à ce qu'ils ont décidé de faire pour cette journée, ils ont laissé les responsables d'associations et ONG (la Fondation Copernic et Attac) présenter les choses.

 

L'objectif de cette journée sera triple: réaffirmer le soutien de toutes les organisations aux luttes sociales, tenter de faire reculer le gouvernement et présenter les alternatives des mouvements. "C'est une mobilisation historique, salue Willy Pelletier de la Fondation Copernic. Ce que Macron détruit c'est une forme de civilisation. Cette marée populaire va lui dire à Macron 'les noces du fric et des coups de trique c'est terminé'".

 

Les organisateurs ont confirmé que les marées populaires seront multiples. Cette forme a été privilégiée à une manifestation unique pour "faire masse et avoir le maximum de monde dans la rue". A Paris, le cortège fera le parcours Gare de l'Est-République-Bastille. Jean-Luc Mélenchon n'y sera pas puisqu'il a déjà prévu de défiler à Marseille; il n'y aura donc pas de photo de famille de toutes les responsables anti-Macron.

 

Notons enfin que ni FO ni la CFDT ne participeront, ce que regrette Jean-Luc Mélenchon. Il regrette "le dogmatisme" de leur leader et demande "un peu plus d'ouverture aux autres". Le PS n'a toujours pas tranché la question de sa participation.

 

https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/17/jean-luc-melenchon-benoit-hamon-olivier-besancenot-et-pierre-laurent-reunis-pour-la-premiere-fois_a_23436839/?utm_hp_ref=fr-homepage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sush'bar Membre 914 messages
Forumeur accro‚ 50ans
Posté(e)
il y a 23 minutes, fx. a dit :

Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, Olivier Besancenot et Pierre Laurent réunis pour la première fois

La manifestation du 26 mai permet des rassemblements inédits.

 

POLITIQUE - Cette rencontre au sommet est inédite. Le siège de la CGT qui accueillait ce jeudi 17 mai une réunion pour préparer la grande journée d'action du 26 mai a vu arriver tous les ténors des partis à la gauche du PS. Benoît Hamon, Pierre Laurent, Jean-Luc Mélenchon et Olivier Besancenot étaient là pour lancer la mobilisation en vue "des marées populaires" qui seront organisées un peu partout en France.

 

Mais pas question pour eux de prendre la parole et, conformément à ce qu'ils ont décidé de faire pour cette journée, ils ont laissé les responsables d'associations et ONG (la Fondation Copernic et Attac) présenter les choses.

 

L'objectif de cette journée sera triple: réaffirmer le soutien de toutes les organisations aux luttes sociales, tenter de faire reculer le gouvernement et présenter les alternatives des mouvements. "C'est une mobilisation historique, salue Willy Pelletier de la Fondation Copernic. Ce que Macron détruit c'est une forme de civilisation. Cette marée populaire va lui dire à Macron 'les noces du fric et des coups de trique c'est terminé'".

 

Les organisateurs ont confirmé que les marées populaires seront multiples. Cette forme a été privilégiée à une manifestation unique pour "faire masse et avoir le maximum de monde dans la rue". A Paris, le cortège fera le parcours Gare de l'Est-République-Bastille. Jean-Luc Mélenchon n'y sera pas puisqu'il a déjà prévu de défiler à Marseille; il n'y aura donc pas de photo de famille de toutes les responsables anti-Macron.

 

Notons enfin que ni FO ni la CFDT ne participeront, ce que regrette Jean-Luc Mélenchon. Il regrette "le dogmatisme" de leur leader et demande "un peu plus d'ouverture aux autres". Le PS n'a toujours pas tranché la question de sa participation.

 

https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/17/jean-luc-melenchon-benoit-hamon-olivier-besancenot-et-pierre-laurent-reunis-pour-la-premiere-fois_a_23436839/?utm_hp_ref=fr-homepage

Il est vrai qu'en terme d'ouverture, la gauche ultra fait montre de bel exemple :)

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fx. Membre 2 395 messages
Faux positif‚ 46ans
Posté(e)
il y a 1 minute, sush'bar a dit :

Il est vrai qu'en terme d'ouverture, la gauche ultra fait montre de bel exemple :)

Oui pour l'extrême droite on est toujours pas open.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
stvi Membre 14 761 messages
Forumeur alchimiste‚ 107ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, fx. a dit :

"Toutes les organisations participantes ne sont pas liées par une bague au doigt mais par un fil de soie", a indiqué Willy Pelletier de la Fondation Copernic pour signifier que cette marche commune n'engage personne au-delà de la date du 26 mai. Pour autant, il s'agit bien à ses yeux d'une "mobilisation historique", un "ovni qui n'a jamais été mis en place dans l'égalité de chaque structure.

ce qui serait intéressant ,c'est plutôt connaitre les accords avec les anars ,les black blocs,tous ceux qui vont créer une ambiance insurrectionnelle chère aux gauchos ,persuadés de pouvoir  prendre le pouvoir par la rue  .... 

  • Like 1
  • Merci 1
  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LouiseAragon Membre 13 200 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, stvi a dit :

ce qui serait intéressant ,c'est plutôt connaitre les accords avec les anars ,les black blocs,tous ceux qui vont créer une ambiance insurrectionnelle chère aux gauchos ,persuadés de pouvoir  prendre le pouvoir par la rue  .... 

ce qui serait intéressant ,c'est plutôt connaitre les accords avec les anars ,les black blocs,tous ceux qui vont créer une ambiance insurrectionnelle chère aux gauchos ,persuadés de pouvoir  prendre le pouvoir par la rue  .... lit-on :o

La pie jacasse, le perroquet répète, les mouettes raillent ... l'âne brait, le penseur pense, l'imbécile dépense, l'ignorant est esclave et moi, je veux qu'on se souvienne de moi comme d'une personne soucieuse de liberté, d'égalité, de justice et de prospérité des peuples disait Rosa Park ... :dance: 

  • Like 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 19 499 messages
Greuh‚ 37ans
Posté(e)

Mais ça va servir a quoi cette kermesse ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fx. Membre 2 395 messages
Faux positif‚ 46ans
Posté(e)
il y a 21 minutes, The_Dalek a dit :

Mais ça va servir a quoi cette kermesse ?

C'est pas toi qui lançais une bouteille à la mer parce que tu trouvais que le peuple n'avait jamais été aussi soumis ?

Modifié par fx.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sush'bar Membre 914 messages
Forumeur accro‚ 50ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, LouiseAragon a dit :

ce qui serait intéressant ,c'est plutôt connaitre les accords avec les anars ,les black blocs,tous ceux qui vont créer une ambiance insurrectionnelle chère aux gauchos ,persuadés de pouvoir  prendre le pouvoir par la rue  .... lit-on :o

La pie jacasse, le perroquet répète, les mouettes raillent ... l'âne brait, le penseur pense, l'imbécile dépense, l'ignorant est esclave et moi, je veux qu'on se souvienne de moi comme d'une personne soucieuse de liberté, d'égalité, de justice et de prospérité des peuples disait Rosa Park ... :dance: 

Et toi?...

Il t'arrive de penser par toi même au lieu de passer ton temps libre à copcoller les pensées des autres?:unknw:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PLS maker Membre 3 822 messages
Un Marx et ça repart‚ 30ans
Posté(e)
Il y a 11 heures, fx. a dit :

Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, Olivier Besancenot et Pierre Laurent réunis pour la première fois

La manifestation du 26 mai permet des rassemblements inédits.

:o

Je ne suis plus sur le discorde insoumis, mais purée qu'est-ce que ça doit remémorer pas mal de mauvais souvenir... Hamon quoi... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASCOU Membre 27 465 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 11 heures, fx. a dit :

Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, Olivier Besancenot et Pierre Laurent réunis pour la première fois

La manifestation du 26 mai permet des rassemblements inédits.

 

POLITIQUE - Cette rencontre au sommet est inédite. Le siège de la CGT qui accueillait ce jeudi 17 mai une réunion pour préparer la grande journée d'action du 26 mai a vu arriver tous les ténors des partis à la gauche du PS. Benoît Hamon, Pierre Laurent, Jean-Luc Mélenchon et Olivier Besancenot étaient là pour lancer la mobilisation en vue "des marées populaires" qui seront organisées un peu partout en France.

 

Mais pas question pour eux de prendre la parole et, conformément à ce qu'ils ont décidé de faire pour cette journée, ils ont laissé les responsables d'associations et ONG (la Fondation Copernic et Attac) présenter les choses.

 

L'objectif de cette journée sera triple: réaffirmer le soutien de toutes les organisations aux luttes sociales, tenter de faire reculer le gouvernement et présenter les alternatives des mouvements. "C'est une mobilisation historique, salue Willy Pelletier de la Fondation Copernic. Ce que Macron détruit c'est une forme de civilisation. Cette marée populaire va lui dire à Macron 'les noces du fric et des coups de trique c'est terminé'".

 

Les organisateurs ont confirmé que les marées populaires seront multiples. Cette forme a été privilégiée à une manifestation unique pour "faire masse et avoir le maximum de monde dans la rue". A Paris, le cortège fera le parcours Gare de l'Est-République-Bastille. Jean-Luc Mélenchon n'y sera pas puisqu'il a déjà prévu de défiler à Marseille; il n'y aura donc pas de photo de famille de toutes les responsables anti-Macron.

 

Notons enfin que ni FO ni la CFDT ne participeront, ce que regrette Jean-Luc Mélenchon. Il regrette "le dogmatisme" de leur leader et demande "un peu plus d'ouverture aux autres". Le PS n'a toujours pas tranché la question de sa participation.

 

https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/17/jean-luc-melenchon-benoit-hamon-olivier-besancenot-et-pierre-laurent-reunis-pour-la-premiere-fois_a_23436839/?utm_hp_ref=fr-homepage

On nous rejoue l'umps.

C'est la chenille qui redémarre....

Comme si il n'y avait que les gens de gauche qui bossaient.

Ça fait vieille récupération de vieux partis et vieux syndicats tout pourris.

La révolution est ailleurs.

La c'est juste la compromission.

Mais si déjà ça peut faire chier Macron c'est  un bon début.

 

Modifié par PASCOU

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jacky29 Membre 6 734 messages
Forumeur alchimiste‚ 64ans
Posté(e)
Il y a 12 heures, fx. a dit :

Pour la première fois depuis le début du mouvement social, tous les partis de gauche et la CGT marcheront contre le pouvoir.

000_14G7UR.jpg

 

POLITIQUE - Tout le monde était présent, ou presque. Ce jeudi 17 mai, une délégation inédite de représentants associatifs, syndicaux et politiques s'était donnée rendez-vous au siège de la CGT à Montreuil pour y dévoiler les contours de la prochaine journée de mobilisation contre la politique d'Emmanuel Macron.

 

Programmée le 26 mai, la "marée populaire" espérée par les organisateurs fédérera pour la première fois les principales forces politiques de gauche antilibérales, de la France insoumise au NPA en passant par le PCF, Générations et EELV, de nombreux mouvements altermondialistes et/ou anticapitalistes (Attac, fondation Copernic...) ainsi que plusieurs syndicats, dont la puissante CGT.

 

Un tournant puisque la centrale dirigée par Philippe Martinez, jalouse de son indépendance, avait jusqu'ici toujours refusé de répondre aux appels du pied des organisations politiques en vue d'une manifestation unitaire.

 

Un "cadre que nous n'avons jamais connu"

"Toutes les organisations participantes ne sont pas liées par une bague au doigt mais par un fil de soie", a indiqué Willy Pelletier de la Fondation Copernic pour signifier que cette marche commune n'engage personne au-delà de la date du 26 mai. Pour autant, il s'agit bien à ses yeux d'une "mobilisation historique", un "ovni qui n'a jamais été mis en place dans l'égalité de chaque structure.

 

Même son de cloche du côté d'Annick Coupé, secrétaire générale d'Attac, qui évoque un "cadre que nous n'avons jamais connu", un "bien précieux" constitué grâce à la "volonté que chacun se respecte dans ce qu'il est".

Manière d'incarner cette union sacrée contre Emmanuel Macron, les principaux dirigeants de la gauche hors-PS, Jean-Luc Mélenchon (France Insoumise), Pierre Laurent (PCF), Benoît Hamon (Générations), Olivier Besancenot (NPA), avaient fait le déplacement au siège de la CGT ce jeudi.

Pour aboutir à cette convergence des luttes d'appareil, toutes les organisations ont dû négocier sec pour trouver une date, un mot d'ordre et un dispositif qui ne soit pas préempté par l'un des acteurs du mouvement social. "Notre demande était que chacun soit co-constructeur du mouvement", a précisé la numéro 2 de la CGT Catherine Perret, rappelant que la centrale avait refusé de participer à "la fête à Macron" lancée par François Ruffin autant par souci de parasiter le défilé du 1er mai que par refus de se mettre sous la coupe d'un mouvement politique.

Signe que le 26 mai ne se veut "ni syndical, ni politique mais populaire", il n'y aura pas de carré de tête dans le cortège de la manifestation parisienne, mais un char appelant à la solidarité avec les luttes. Les organisations syndicales et politiques seront quant à elle placées derrière le cortège "citoyen", spécialement réservé aux manifestants non-encartés.

Tous unis, mais pour obtenir quoi?

Objectif de cette manifestation générale (à laquelle les deux grands autres syndicats, la CFDT et FO, refusent toujours de participer): d'une part "réaffirmer le soutien aux luttes" actuelles, dont celle à la SNCF ou dans la fonction publique; d'autre part "faire reculer Macron et son gouvernement" en "amplifiant le rapport de force".

Pour ce faire, les organisateurs ont opté pour une manifestation décentralisée, avec plusieurs cortèges dans différentes ville de France. A ce titre, la manifestation parisienne pourrait être plus dégarnie que lors du 5 mai dernier. Mais les mouvements misent sur cette forme de mobilisation pour maximiser le nombre global de manifestants à l'échelle du pays... tout en évitant les grèves qui ne facilitent pas les déplacements jusqu'à Paris.

Reste à savoir ce que le comité du 26 mai espère obtenir concrètement à l'issue du mouvement, compte tenu de l'hétérogénéité des troupes qui le composent. "Notre objectif n'est certainement pas la démission d'Emmanuel Macron", a indiqué Annick Coupé d'Attac en réponse à une question de la presse, manière d'écarter tout agenda politicien. Sur le fond, les organisateurs espèrent afficher une démonstration de force telle que le président de la République serait contraint à faire un geste significatif.

"S'il n'en retire qu'un, ce sera celui de la SNCF. Le gouvernement commet toutes les erreurs imaginables sur ce dossier et il voit bien que la mobilisation ne faiblira pas", veut croire le député France insoumise Eric Coquerel. "Il faut que Macron réalise une sortie par le haut. On entre dans le 2e temps de la lutte. Et cela ouvre tous les champs des possibles", analyse Jean-Luc Mélenchon pour qui l'alliance de circonstance avec la CGT est "décisif".

Faute de résultat immédiat, cette démarche unitaire inédite a-t-elle vocation à faire des petits ou s'annonce-t-elle sans lendemain? Personne ne prend le risque d'insulter l'avenir, même si la CGT a pris soin de répéter que sa participation était "exceptionnelle". Pour Willy Pelletier, "les ovnis sont par nature éphémères. Ils ont vocation à apparaître puis à disparaître. Avant de réapparaître".

https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/17/le-maree-populaire-du-26-mai-un-ovni-politique-et-syndical-pour-faire-reculer-macron_a_23437183/?utm_hp_ref=fr-homepage

il semblerait que bien des personnes oublient que le mois prochain, c'est le bac puis les vacances, que durant ce laps de temps avec les grèves, il est plus qu'urgent de boucler le programme, que les partiels ont des difficultés à se faire, que les étudiants doivent soit partir en job d'été, soit se mettre en recherche d'une location de n'importe quel type!, bref, que le mois de mai est saucissonné en multiples ponts et que pendant ce temps, tout le monde joue "perdant" et sans omettre (pour le fun) les inscriptions des bacheliers en fac ou ailleurs... bref, tous ces braves de chez brave font tout pour handicaper la génération montante... c'est cool de penser ainsi, non? 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sush'bar Membre 914 messages
Forumeur accro‚ 50ans
Posté(e)
il y a 33 minutes, jacky29 a dit :

il semblerait que bien des personnes oublient que le mois prochain, c'est le bac puis les vacances, que durant ce laps de temps avec les grèves, il est plus qu'urgent de boucler le programme, que les partiels ont des difficultés à se faire, que les étudiants doivent soit partir en job d'été, soit se mettre en recherche d'une location de n'importe quel type!, bref, que le mois de mai est saucissonné en multiples ponts et que pendant ce temps, tout le monde joue "perdant" et sans omettre (pour le fun) les inscriptions des bacheliers en fac ou ailleurs... bref, tous ces braves de chez brave font tout pour handicaper la génération montante... c'est cool de penser ainsi, non? 

ne t'inquiète pas

les étudiants réclameront leur diplôme, qui leur revient de droit, quant au logement, bin.....y a qu'à se servir sur les biens privés, tu vas tout de même pas accepter le bénéfice d'un héritage, nanméo....:D

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gloup-gloup Membre 342 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)

Encore un journée d'action soigneusement séparée des autres. Et la grève générale n'est, une fois de plus, pas à l'ordre du jour. On va comme d'habitude suivre un parcours balisé par la préfecture, faire là où on nous dit de faire puis retourner sagement au boulot...

Les Monsieur Loyal du cirque contestataire (Martinez, Mélenchon etc.) préconisent de lutter contre le système tout en respectant ses règles, mendier des droits au lieu de les prendre, tirer sur notre laisse mais surtout pas au point de la rompre. Ils soulèvent le couvercle de la marmite sociale, mais juste assez pour faire baisser un peu la pression. Qu'on se fatigue dans un semblant de lutte et un bon vieux militantisme plan-plan, comme ça on peut se croire libre... mais à l'intérieur du périmètre autorisé!

  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug1991 Membre 2 951 messages
Forumeur alchimiste‚ 26ans
Posté(e)

La gauche carpette.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
versys Membre 2 965 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 26 minutes, doug1991 a dit :

La gauche carpette.

...en apparence soumise à Mélenchon qui réussit enfin à rassembler l'ensemble de la sphère "progressiste" pour participer à la grande "déferlante" dont il rêve de façon obsessionnelle depuis sa défaite de 2017.

Mais cette gauchosphère est elle disposée à s'aligner docilement derrière Mélenchon ?? Surement pas !!!

Mais ça suffira à permettre à Merluche de s'illusionner une fois de plus sur ses capacités à prendre le pouvoir "par la rue" car il est bien conscient de sa totale inaptitude à y parvenir autrement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LouiseAragon Membre 13 200 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, gloup-gloup a dit :

Encore un journée d'action soigneusement séparée des autres. Et la grève générale n'est, une fois de plus, pas à l'ordre du jour. On va comme d'habitude suivre un parcours balisé par la préfecture, faire là où on nous dit de faire puis retourner sagement au boulot...

Les Monsieur Loyal du cirque contestataire (Martinez, Mélenchon etc.) préconisent de lutter contre le système tout en respectant ses règles, mendier des droits au lieu de les prendre, tirer sur notre laisse mais surtout pas au point de la rompre. Ils soulèvent le couvercle de la marmite sociale, mais juste assez pour faire baisser un peu la pression. Qu'on se fatigue dans un semblant de lutte et un bon vieux militantisme plan-plan, comme ça on peut se croire libre... mais à l'intérieur du périmètre autorisé!

image.png.8a99b2b8ed0d30da720212f5b0e9d194.png   :smile2:

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASCOU Membre 27 465 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, gloup-gloup a dit :

Encore un journée d'action soigneusement séparée des autres. Et la grève générale n'est, une fois de plus, pas à l'ordre du jour. On va comme d'habitude suivre un parcours balisé par la préfecture, faire là où on nous dit de faire puis retourner sagement au boulot...

Les Monsieur Loyal du cirque contestataire (Martinez, Mélenchon etc.) préconisent de lutter contre le système tout en respectant ses règles, mendier des droits au lieu de les prendre, tirer sur notre laisse mais surtout pas au point de la rompre. Ils soulèvent le couvercle de la marmite sociale, mais juste assez pour faire baisser un peu la pression. Qu'on se fatigue dans un semblant de lutte et un bon vieux militantisme plan-plan, comme ça on peut se croire libre... mais à l'intérieur du périmètre autorisé!

Puis surtout sans le privé...

Faut pas que ca deborde...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité