Aller au contenu

Qui est le prochain ?

Messages recommandés

Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 6 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Ça va à l’encontre de l’Evangile puisque le samaritain a un statut bien à part ....

 

Si être prochain c’est être humain et que c’est un simple synonyme pourquoi ne pas dire tout simplement aime tous les humains comme toi même ?

Si vous vous aimez beaucoup , Abdeslam sera submergé d’amour , et Dutroux comblé !

Non , il n’y a d’ailleurs pas besoin de raison , être le prochain d’un inconnu du bout du monde pour qui on a rien fait n’a aucun sens . C’est simplement un humain du bout du monde non ?

 

libre et égaux en droit pas de statut a part le meme pour tous...sur le papier bien sur si tu est petit noir gros et laid sur que l'égalité ce sera pas facile disait coluche :D

 

prochain ça vient de proche ça vient pas d'aimé ça vient du sens semblable qui est a l'identique si tu préfère ou proche de l'identique ça n'a pas forcément la connotation que tu lui porte c'est biblique sinon comme connotation et celle-si n'est pas dnas la déclaration des droits de l'homme qui reconnait chaque etre humain par la similitude d'etre justement un etre humain aimé son prochain c'est la bible ça donc rien a voir pourquoi je l'ai utilisé ? pour que vous confondiez et que vous me fassiez votre sophisme pardi ;) ... et aussi pour que ça rentre sans quoi si c'est pas des trucs archi rebattu ça a du mal a rentrer

 

donc non dsl je n'aime ni machin ni truc dutoux abdeslam et compagnie en revanche je les reconnais comme étant humain et donc semblable a moi a toi a nous etc ce sont nos prochains en tant qu'etre humain

 

et ça répond aussi au dernier encadrement je pense ;) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
DroitDeRéponse Membre 45 577 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

 

Citation

La réponse au sujet étant: même si le type te les brise menu menu, il est ton prochain. Même pas obligé de l'aimer, c'est pas cool ça?   rire 

Qui est le prochain? C'est le Samaritain pour ce pauvre homme battu, volé, dépouillé. C'est le Samaritain qui s'est comporté comme son prochain. Le Christ demande donc au blessé de la route d'aimer ce Samaritain sauveur et de l'aimer comme lui-même.

C'est à celui qui a été sauvé que Jésus enseigne l'amour. Toute sa vie il aimera l'homme dont il a reçu attention, assistance et secours matériels, celui sans qui il ;serait mort. Jamais il ne devra oublier cet homme qui l'a remis en selle.

G.S. : Finalement, le Christ demande de recon­naître toujours une dette vis-à-vis de l'autre, vis- à-vis des « samaritains » de notre vie?

F.D. : Toute notre vie, d'après le Christ, nous avons à reconnaître une dette vis-à-vis de qui nous a épaulés dans un moment où, seuls, nous n'aurions pas pu continuer notre chemin. Que nous le connaissions ou pas, nous sommes en dette vis-à-vis de qui nous secourt dans nos moments de détresse.

G.S. : Nous voilà ainsi éternellement débiteurs, dépendants, esclaves, disons le mot, de qui nous a été de quelque utilité.

F.D. : Non, ni esclaves ni dépendants, librement aimants par gratitude. Le modèle « samaritain » de cet évangile laisse l'autre libre. Il se retire de notre chemin et conti- nue le sien. Cette dette d'amour, de reconnaissance que nous avons envers le connu ou l'inconnu qui nous a aidé, nous ne pouvons la régler qu'en faisant de même avec d'autres.

=================

On parle bien encore d’amour ....

Et oui sous cet angle là ça a pour moi un sens d’aimer mon prochain comme moi même et de me faire le chaînon de ce qu’il m’a apporté. 

 

Dans la parabole c’est bien l’aidant , le samaritain qui est désigné comme le prochain et non l’inconnu !

on retour. »
36 Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé aux mains des bandits ?”

==========

C’est l’aidant qui est le prochain de ...

 

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saxopap Membre 2 354 messages
SaXo‚ 98ans
Posté(e)
il y a 33 minutes, DroitDeRéponse a dit :

 

Qui est le prochain? C'est le Samaritain pour ce pauvre homme battu, volé, dépouillé. C'est le Samaritain qui s'est comporté comme son prochain. Le Christ demande donc au blessé de la route d'aimer ce Samaritain sauveur et de l'aimer comme lui-même.

C'est à celui qui a été sauvé que Jésus enseigne l'amour. Toute sa vie il aimera l'homme dont il a reçu attention, assistance et secours matériels, celui sans qui il ;serait mort. Jamais il ne devra oublier cet homme qui l'a remis en selle.

G.S. : Finalement, le Christ demande de recon­naître toujours une dette vis-à-vis de l'autre, vis- à-vis des « samaritains » de notre vie?

F.D. : Toute notre vie, d'après le Christ, nous avons à reconnaître une dette vis-à-vis de qui nous a épaulés dans un moment où, seuls, nous n'aurions pas pu continuer notre chemin. Que nous le connaissions ou pas, nous sommes en dette vis-à-vis de qui nous secourt dans nos moments de détresse.

G.S. : Nous voilà ainsi éternellement débiteurs, dépendants, esclaves, disons le mot, de qui nous a été de quelque utilité.

F.D. : Non, ni esclaves ni dépendants, librement aimants par gratitude. Le modèle « samaritain » de cet évangile laisse l'autre libre. Il se retire de notre chemin et conti- nue le sien. Cette dette d'amour, de reconnaissance que nous avons envers le connu ou l'inconnu qui nous a aidé, nous ne pouvons la régler qu'en faisant de même avec d'autres.

=================

On parle bien encore d’amour ....

Et oui sous cet angle là ça a pour moi un sens d’aimer mon prochain comme moi même et de me faire le chaînon de ce qu’il m’a apporté. 

Oui,ce que tu dis là se tient maintenant ( pour moi, suis lent ). 

Je suis juste un peu perdu par ce que semble être le message de Jésus. Je ne peux imaginer qu'il exige une reconnaissance éternelle du sauvé au sauveur. Je crois comprendre que le  "...non, ni esclave etc.." qui suit est la bonne explication du message de Jésus. 

C'est alors que dans ce contexte religieux, la notion d'amour et de prochain fusionnent. Soit.

Mais le topic ne fait pas mention de ce contexte.  Notre laïcité nous dispense de cette notion d'amour. Même si une force toute aussi puissante soutient la notion de prochain. Je compare cette notion à celle de la laïcité. Il n'y a plus de choix, ni affectif ni émotion, il s'agit d'un devoir incontournable, indiscutable, une obligation d'assistance. Le prochain devient un acte social. Cela n'empêche pas le liens affectif qui peut se créer au cours du geste d'assistance, cela empêche toute hésitation d'assistance à l'égard d'un ennemi, ou une personne de la pire engeance.

La société laïcité comme toutes les règles humanistes de notre societé prennent alors toutes leurs dimensions, démontrent leurs performances.

 

Modifié par saxopap

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 45 577 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
il y a une heure, saxopap a dit :

ah là je comprends..  même si ça se complique..

Voici:

 

                          LA SOUPE AUX CAILLOUX

 

Cet l'hivers là ,le froid était intense , la neige recouvrait le village

Au bord de l'épuisement, affamé et frigorifié, un jeune soldat chemine dans la rue principale. Les regards se détournent ,  rideaux et persiennes se referment sur le passage de cet étranger.

Atteignant la place du village ,il dépose à ses pieds son paquetage, et, à la surprise de tous allume un feu . Se frottant les mains de satisfaction, il regarde fondre la neige qu'il vient de déposer dans sa marmitte et choisit avec soin quelques cailloux qu'il dépose délicatement dans l'eau bouillonnante. Au bout de quelques minutes, il trempe sa cuiéllere dans la marmite puis la porte à ses lévres et fais montre d'une grande satisfaction.

Intrigué par cet étrange manège, un villageois s'enhardit et s'approche de lui.

- Que faites-vous donc là ?

- Et bien je prépare mon repas : la SOUPE AUX CAILLOUX

- Mais cela a t il un goût ? demande le villageois intrigué et curieux

- Bien sur, la meilleur des saveurs répondit le soldat mais encore faut il savoir la préparer !

- HOHo s'esclama le villageois , je suis certain qu'un bel oignon serait le bien venu dans cette marmitte.

Ce faisant, il retourne chez lui et rapporte un magnifique oignon. À sont retour de nombreux villageois se sont approchés et les remarques vont bon train:

- Quelques patates sont indispensables dit l'un d'entre eux, je m'en vais vous les chercher de ce pas .

- Cest un morceau de lard qu'il manque renchérit un autre

Au fil du temps, chacun voulu apporter sa contribution

Ce soir là, le jeune soldat, accompagné du  village tout entier, dégusta une SOUPE AUX CAILLOUX encore plus délicieuse que toutes celles qu'il avait gouté auparavant.

Ca s’appelle donner envie d’avoir envie . Mais le moribond du bon samaritain n’avait pas cette possibilité ...

Le samaritain n’a agi que par son propre désir et non par un désir suscité.

 

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 45 577 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
il y a une heure, Korzybski a dit :

libre et égaux en droit pas de statut a part le meme pour tous...sur le papier bien sur si tu est petit noir gros et laid sur que l'égalité ce sera pas facile disait coluche :D

Quel rapport ?

il y a une heure, Korzybski a dit :

prochain ça vient de proche ça vient pas d'aimé

Le sujet c’est AIME ton prochain comme toi même et le bon samaritain mais qui est le prochain . 

il y a une heure, Korzybski a dit :

 

ça vient du sens semblable qui est a l'identique si tu préfère ou proche de l'identique ça n'a pas forcément la connotation que tu lui porte c'est biblique

 

Dans l’extrait biblique qui est le sujet , Jesus demande qui des trois est le prochain ...

Le tous semblable n’est donc pas possible ...

il y a une heure, Korzybski a dit :

sinon comme connotation et celle-si n'est pas dnas la déclaration des droits de l'homme qui reconnait chaque etre humain par la similitude d'etre justement un etre humain

 

La DDHC n’interdit pas de couper la tête à son semblable et ce n’est pas le sujet . On ne coupe pas la tête à son prochain 

il y a une heure, Korzybski a dit :

aimé son prochain c'est la bible ça donc rien a voir pourquoi je l'ai utilisé ? pour que vous confondiez et que vous me fassiez votre sophisme pardi ;) ... et aussi pour que ça rentre sans quoi si c'est pas des trucs archi rebattu ça a du mal a rentrer

Vous n’etes Pas didactique 

il y a une heure, Korzybski a dit :

donc non dsl je n'aime ni machin ni truc dutoux abdeslam et compagnie en revanche je les reconnais comme étant humain et donc semblable a moi a toi a nous etc ce sont nos prochains en tant qu'etre humain

Ce ne sont pas mes prochains . Juste des humains au même titre que j’en suis un 

il y a une heure, Korzybski a dit :

et ça répond aussi au dernier encadrement je pense ;) 

Non 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 45 577 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
il y a une heure, saxopap a dit :

Oui,ce que tu dis là se tient maintenant ( pour moi, suis lent ). 

Je suis juste un peu perdu par ce que semble être le message de Jésus. Je ne peux imaginer qu'il exige une reconnaissance éternelle du sauvé au sauveur. Je crois comprendre que le  "...non, ni esclave etc.." qui suit est la bonne explication du message de Jésus. 

Le samaritain repart sans laisser ni nom ni adresse . Mais il en restera peut être quelque chose ...

Citation

C'est alors que dans ce contexte religieux, la notion d'amour et de prochain fusionnent. Soit.

Pourquoi donc ?

Si l’on suit Dolto aimer son prochain s’est lui témoigner une reconnaissance même inconsciente consistant à transmettre ce qui nous a été donné . Pas idiot selon ma compréhension des evangiles 

Citation

Mais le topic ne fait pas mention de ce contexte.  

Il le fait ...

Citation

Notre laïcité nous dispense de cette notion d'amour. Même si une force toute aussi puissante soutient la notion de prochain.

La laïcité n’a rien à voir et ne te dispense pas forcément moralement de transmettre ce qui t’a été donné 

Citation

Je compare cette notion à celle de la laïcité. Il n'y a plus de choix, ni affectif ni émotion, il s'agit d'un devoir incontournable, indiscutable, une obligation d'assistance.

L’obligation est un tue l’amour . Et tu confonds un peu tout . La laïcité ne concerne que l’état c’est un mode de gouvernance 

Citation

Le prochain devient un acte social.

Non rien à voir avec la laïcité . Et l’aide sociale est plus un droit qu’un devoir, certains y voient un moyen de ne plus être le prochain de qui que ce soit car c’est le devoir de l’etat , comme si l’etat était un Être omnipotent à même de satisfaire chacun .

Citation

Cela n'empêche pas le liens affectif qui peut se créer au cours du geste d'assistance,

Pas sûr que le gars qui devra faire du bouche à bouche à Dutroux soit dans l’affectif . Comme le samaritain il fera simplement ce qu’il pense devoir faire sinon il objectera sa conscience 

Citation

cela empêche toute hésitation d'assistance à l'égard d'un ennemi, ou une personne de la pire engeance.

On en parlera au 40 types butes par drone sur ordre de la République. « Je ne suis pas venu changer la loi « 

 

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saxopap Membre 2 354 messages
SaXo‚ 98ans
Posté(e)
il y a 53 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Le samaritain repart sans laisser ni nom ni adresse . Mais il en restera peut être quelque chose ...

Pourquoi donc ?

...tu aimeras ton prochain....: religieux

pas besoin d'aimer ton prochain: societé laic, la notre

il y a 53 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Si l’on suit Dolto aimer son prochain s’est lui témoigner une reconnaissance même inconsciente consistant à transmettre ce qui nous a été donné . Pas idiot selon ma compréhension des evangiles 

religieux.

societé: tu dois venir en aide à ton prochain. le concept de transmition devient inutile . c'est un devoir obligation legale

 

il y a 53 minutes, DroitDeRéponse a dit :

La laïcité n’a rien à voir et ne te dispense pas forcément moralement de transmettre ce qui t’a été donné 

evidement .     elle te dispense d'aimer 

il y a 53 minutes, DroitDeRéponse a dit :

L’obligation est un tue l’amour . Et tu confonds un peu tout . La laïcité ne concerne que l’état c’est un mode de gouvernance 

l'obligation est un devoir .  l'amour n'a rien à y voir!

religion et societé? je confond ou je compare? 

il y a 53 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Non rien à voir avec la laïcité . Et l’aide sociale est plus un droit qu’un devoir, certains y voient un moyen de ne plus être le prochain de qui que ce soit car c’est le devoir de l’etat , comme si l’etat était un Être omnipotent à même de satisfaire chacun .

pas faux.   on s'exempte de notre bonté sous pretexe que l etat nous lessive 

Mais l'obligation d'intervention si situation grave est bien là !

( jai hebergé un Malien ( Cleofasse) . pendant deux ans.. pas facile avec le taff 3 gosses et 2 chiens . lol

il y a 53 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Pas sûr que le gars qui devra faire du bouche à bouche à Dutroux soit dans l’affectif .

tu te trompe. Si pas assistance en danger..tribunal!  

il y a 53 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Comme le samaritain il fera simplement ce qu’il pense devoir faire sinon il objectera sa conscience

il sera condamnable

il y a 53 minutes, DroitDeRéponse a dit :

 

On en parlera au 40 types butes par drone sur ordre de la République. « Je ne suis pas venu changer la loi « 

 

guerre, état...etc...rein à voir avec un acte social. 

Vas tu comprendre enfin mes mots: 

 

Notre laïcité nous dispense de cette notion d'amour. Même si une force toute aussi puissante soutient la notion de prochain. Je compare cette notion à celle de la laïcité. Il n'y a plus de choix, ni affectif ni émotion, il s'agit d'un devoir incontournable, indiscutable, une obligation d'assistance. Le prochain devient un acte social. Cela n'empêche pas le liens affectif qui peut se créer au cours du geste d'assistance, cela empêche toute hésitation d'assistance à l'égard d'un ennemi, ou une personne de la pire engeance.

La société laïc  comme toutes nos règles humanistes  prennent alors toutes leurs dimensions, démontrent leurs performances. Le devoir et même l'obligation ne supporte aucne hesitation. C'est la loi

PS: evidement c'est theorique, tu peux passer devant un SDF congelé et le laisser mourir sans passer au tribunal!  

tandis que toi tu te demande si tu l'aime assez pour l'aider...

AUCUN JUGEMENT DE VALEUR, JUSTE DES FAITS 

la bise DDR

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saxopap Membre 2 354 messages
SaXo‚ 98ans
Posté(e)

La laicité n'est pas un mode de gouvernance. C'est un choix de societé et une obligation à respecter pour tout citoyen.  on ne gouverne pas avec la laicité, on la defend coute que coute et chaque personne doit s'y plier sans mot dire.

obligation: pas remede contre l'amour...parfois generateur de rencontres et amour. le devoir n'empeche pas d'aimer. 

aimer est un choix

devoir = obligation .   une societe avec des nobles règles 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 45 577 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
il y a 15 minutes, saxopap a dit :

...tu aimeras ton prochain....: religieux

pas besoin d'aimer ton prochain: societé laic, la notre

religieux.

Pas d'accord si l'aidant est le prochain ,sans être religieux , la gratitude n'est pas un gros mot, et devenir le prochain d'un autre est un excellent moyen de l'exprimer

il y a 15 minutes, saxopap a dit :

societé: tu dois venir en aide à ton prochain. le concept de transmition devient inutile . c'est un devoir obligation legale

Tu as raison . Le SDF est le problème de l'état qui sera son prochain .C'est une obligation légale .

il y a 15 minutes, saxopap a dit :

 

evidement .     elle te dispense d'aimer 

l'obligation est un devoir .  l'amour n'a rien à y voir!

Quiconque à croiser le regard de celui de qui il aura été le prochain aura pu un jour y voir une étincelle d'amour . Le jour où il t'expliquera que c'est un droit et que tu lui dois , tu nous diras combien tu auras donné . L'obligation ne marche pas avec l'individu , reste l'état , tu ne manqueras pas d'expliquer au prochain ^^ gars que tu croises dans la merde de lui expliquer que l'état à obligation de l'en sortir , merci bonsoir .

 

il y a 15 minutes, saxopap a dit :

pas faux.   on s'exempte de notre bonté sous pretexe que l etat nous lessive 

Il n'y a pas de bonté à filer un coup de main un jour ou plus par désir alors même qu'on le refusera au suivant qui vient de rentrer dans le wagon , tout comme le samaritain on en charge un pas forcément tous ....

il y a 15 minutes, saxopap a dit :

Mais l'obligation d'intervention si situation grave est bien là !

C'est vrai qu'un type qui dort sur un carton ce n'est pas comme si c'était grave .

il y a 15 minutes, saxopap a dit :

( jai hebergé un Malien ( Cleofasse) . pendant deux ans.. pas facile avec le taff 3 gosses et 2 chiens . lol

tu te trompe. Si pas assistance en danger..tribunal!  

il sera condamnable

On ne condamne pas un médecin refusant un avortement

il y a 15 minutes, saxopap a dit :

guerre, état...etc...rein à voir avec un acte social. 

Tu parlais de l'aide blabla du même à la pire des ordures , loin des yeux loin du coeur , on en bute

il y a 15 minutes, saxopap a dit :

Vas tu comprendre enfin mes mots: 

 

Notre laïcité nous dispense de cette notion d'amour. Même si une force toute aussi puissante soutient la notion de prochain. Je compare cette notion à celle de la laïcité. Il n'y a plus de choix, ni affectif ni émotion, il s'agit d'un devoir incontournable, indiscutable, une obligation d'assistance.

 

T'appelle le Samu social ou le Samu , ils soigneront son pied gelé , la théorie . En pratique le même choix existe et tel le lévite on ne détourne pas toujours sa route .

il y a 15 minutes, saxopap a dit :

 

Le prochain devient un acte social. Cela n'empêche pas le liens affectif qui peut se créer au cours du geste d'assistance, cela empêche toute hésitation d'assistance à l'égard d'un ennemi, ou une personne de la pire engeance.

 

Position totalement conceptuelle ...

il y a 15 minutes, saxopap a dit :

 

La société laïc  comme toutes nos règles humanistes  prennent alors toutes leurs dimensions, démontrent leurs performances. Le devoir et même l'obligation ne supporte aucne hesitation. C'est la loi

 

 

Que la loi nous déclare tous égaux avec un devoir de solidarité dans un Grimoire ou dans une constitution ça change quoi ?

il y a 15 minutes, saxopap a dit :

 

PS: evidement c'est theorique, tu peux passer devant un SDF congelé et le laisser mourir sans passer au tribunal!  

tandis que toi tu te demande si tu l'aime assez pour l'aider...

Précisément non .... Je ne l'aime pas et ce n'est pas l'injonction ou une loi divine ou républicaine qui me fera être le prochain , retour à Dolto ...

il y a 15 minutes, saxopap a dit :

AUCUN JUGEMENT DE VALEUR, JUSTE DES FAITS 

"PS: evidement c'est theorique" => ce n'est donc pas les faits !

il y a 15 minutes, saxopap a dit :

la bise DDR

Itou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saxopap Membre 2 354 messages
SaXo‚ 98ans
Posté(e)
il y a 9 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Pas d'accord si l'aidant est le prochain ,sans être religieux , la gratitude n'est pas un gros mot, et devenir le prochain d'un autre est un excellent moyen de l'exprimer

Tu as raison . Le SDF est le problème de l'état qui sera son prochain .C'est une obligation légale .

Quiconque à croiser le regard de celui de qui il aura été le prochain aura pu un jour y voir une étincelle d'amour . Le jour où il t'expliquera que c'est un droit et que tu lui dois , tu nous diras combien tu auras donné . L'obligation ne marche pas avec l'individu , reste l'état , tu ne manqueras pas d'expliquer au prochain ^^ gars que tu croises dans la merde de lui expliquer que l'état à obligation de l'en sortir , merci bonsoir .

 

Il n'y a pas de bonté à filer un coup de main un jour ou plus par désir alors même qu'on le refusera au suivant qui vient de rentrer dans le wagon , tout comme le samaritain on en charge un pas forcément tous ....

C'est vrai qu'un type qui dort sur un carton ce n'est pas comme si c'était grave .

On ne condamne pas un médecin refusant un avortement

Tu parlais de l'aide blabla du même à la pire des ordures , loin des yeux loin du coeur , on en bute

T'appelle le Samu social ou le Samu , ils soigneront son pied gelé , la théorie . En pratique le même choix existe et tel le lévite on ne détourne pas toujours sa route .

Position totalement conceptuelle ...

Que la loi nous déclare tous égaux avec un devoir de solidarité dans un Grimoire ou dans une constitution ça change quoi ?

Précisément non .... Je ne l'aime pas et ce n'est pas l'injonction ou une loi divine ou républicaine qui me fera être le prochain , retour à Dolto ...

"PS: evidement c'est theorique" => ce n'est donc pas les faits !

Itou

Pardon des faits. Qui ne sont pas appliqués c'est vrai...et ainsi ils deviennent theoriques, nous avons raison.

oui pour le grimoire. oui pour la fin de l amour des autres et altruisme

Oui à casi tout ce que nous disons car tout est vrai.

Mais rien ne se passe jamais comme l'ideal

juste une remarque:  francais egoistes car salaires bas, vie stressante etc...Mais USA: la cata

On s'en sort pas si mal, y'a encore plein de progres à faire

Un jour peut etre, tu diras oui à l'une de mes idées...peut etre...lol

la bise

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 45 577 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, saxopap a dit :

Pardon des faits. Qui ne sont pas appliqués c'est vrai...et ainsi ils deviennent theoriques, nous avons raison.

Un fait théorique n'est pas un fait .

il y a 4 minutes, saxopap a dit :

oui pour le grimoire. oui pour la fin de l amour des autres et altruisme

Oui à casi tout ce que nous disons car tout est vrai.

Mais rien ne se passe jamais comme l'ideal

Il n'y a justement aucun idéal dans la façon de lire le bon samaritain de Dolto ....

 

il y a 4 minutes, saxopap a dit :

juste une remarque:  francais egoistes car salaires bas, vie stressante etc...Mais USA: la cata

J'y vais très souvent . Les gens y sont au moins aussi serviable qu'en France voire peut être plus ils ne considèrent pas toujours que c'est à l'état de ....

il y a 4 minutes, saxopap a dit :

On s'en sort pas si mal, y'a encore plein de progres à faire

Un jour peut etre, tu diras oui à l'une de mes idées...peut etre...lol

la bise

 

 

 

 

 

 

J'ai déjà dit oui sur le superbrut :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité