Aller au contenu

avouer ou pas nos bizarreries ?

Messages recommandés

eclipsepartielle Membre 4565 messages
Forumeur alchimiste‚ 103ans
Posté(e)

Beaucoup d'hommes (et peut être de femmes) semblent aimer les activités en société, du genre manger ensemble au restaurant, faire la fête ou autre. Moi je n'ai jamais trouvé de sens à ces activités où l'on perd surtout son temps. Plus de 3 personnes et j'ai l'impression de me sentir envahi. Mais du coup, je comprends que ça puisse être un poids si je me mettais avec un homme qui aime ce genre de trucs.

En fait je suis beaucoup trop solitaire/indépendante et je prends plaisir à des activités solitaires. Je peux également prendre du plaisir à des activités à 2. Mais à plusieurs, non je n'y prends pas de plaisir et en plus ça me fatigue. A chaque fois que je me retrouve en groupe par la force des choses, j'ai besoin ensuite de me ressourcer en m'isolant au calme. En plus toutes les activités de groupe, je les trouve superficielles. Quand je suis en groupe, au bout de quelques minutes j'ai l'esprit qui s'évade. 

Du coup je me demande si je serais capable de vivre une relation avec un homme qui aime tout ça. Comment faire si quand il est là, je pars ailleurs.....

Est-ce qu'il y a des personnes qui vivent la même chose ici ? Comment vous le gérez ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Talon 1 Membre 14441 messages
Talon 1‚ 75ans
Posté(e)

Vous devriez lire "Psychologie de la Foule" de Gustave Le Bon. Il nous apprend que la foule a un état de conscience inférieur. Elle ne conserve que ce qui est commun à chacun. Les instincts, et d'abord les plus bas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eclipsepartielle Membre 4565 messages
Forumeur alchimiste‚ 103ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Talon 1 a dit :

Vous devriez lire "Psychologie de la Foule" de Gustave Le Bon. Il nous apprend que la foule a un état de conscience inférieur. Elle ne conserve que ce qui est commun à chacun. Les instincts, et d'abord les plus bas.

Je ne connais pas ce livre mais il me semble intéressant. Merci ;) je vais le commander.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 14441 messages
Talon 1‚ 75ans
Posté(e)

C'est facile à lire et très instructif. Mais quelques erreurs : les femmes et les enfants sont considérés comme ayant des états de conscience inférieur. Rien n'est parfait.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eclipsepartielle Membre 4565 messages
Forumeur alchimiste‚ 103ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, Talon 1 a dit :

C'est facile à lire et très instructif. Mais quelques erreurs : les femmes et les enfants sont considérés comme ayant des états de conscience inférieur. Rien n'est parfait.

C'est normal, il y a l'influence de l'époque qui joue :) mais ça va je suis capable d'analyser ce que je lis ;) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Petit pois
Invité Petit pois Invités 0 message
Posté(e)

"La relation duelle authentique suppose d'être en capacité de s'engager plus loin dans le mouvement vers l'autre et donc d'être situé par rapport à soi-même. C'est un mouvement permanent d'équilibre comportant le risque de tomber dans trop d'extériorité et ainsi d'être distant, ou dans trop de proximité et de fusionner avec l'autre et, dans les deux cas d'échouer dans la relation. De plus, l'auteur reconnaît que toute relation duelle est une dialectique d'objectivation et de subjectivation, impliquant un autre type d'équilibre à assurer."  http://theses.univ-lyon2.fr/documents/getpart.php?id=lyon2.2001.berjon_a&part=38709

 

Lorsque je travaillais en psy, les personnes les plus perturbées étaient décrites comme " dans un mode relationnel "duel "

Rien de péjoratif.

Je suis moi-même plus à l'aise en groupe restreint qu'étendu. Trouver sa place je suppose, réussir à "exister" sans se perdre dans le nombre. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l abbé resina9 Membre 17 messages
Forumeur balbutiant‚ 151ans
Posté(e)

Dangereux ce sujet, si on commence par avouer nos bizarreries..Et dire que je me prend pour le célèbre Abbé Résina...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Petit pois
Invité Petit pois Invités 0 message
Posté(e)

Quant à avouer "nos bizarreries", pourquoi pas...mais pas à n'importe qui , qui pourrait l'utiliser ensuite "contre toi"....ouais, parano , en plus ! Quoique....l'expérience aussi.

Modifié par Petit pois

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eclipsepartielle Membre 4565 messages
Forumeur alchimiste‚ 103ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, Petit pois a dit :

"La relation duelle authentique suppose d'être en capacité de s'engager plus loin dans le mouvement vers l'autre et donc d'être situé par rapport à soi-même. C'est un mouvement permanent d'équilibre comportant le risque de tomber dans trop d'extériorité et ainsi d'être distant, ou dans trop de proximité et de fusionner avec l'autre et, dans les deux cas d'échouer dans la relation. De plus, l'auteur reconnaît que toute relation duelle est une dialectique d'objectivation et de subjectivation, impliquant un autre type d'équilibre à assurer."  http://theses.univ-lyon2.fr/documents/getpart.php?id=lyon2.2001.berjon_a&part=38709

 

Lorsque je travaillais en psy, les personnes les plus perturbées étaient décrites comme " dans un mode relationnel "duel "

Rien de péjoratif.

Je suis moi-même plus à l'aise en groupe restreint qu'étendu. Trouver sa place je suppose, réussir à "exister" sans se perdre dans le nombre. 

Les "personnes les plus perturbées".....chaque différence est perçue comme une perturbation dans une société auto-normée de toute façon. Peut être que le jour où il y aura un peu plus d'acceptation et de tolérance, il y aura aussi moins de pathologique ! 

il y a 11 minutes, Petit pois a dit :

"La relation duelle authentique suppose d'être en capacité de s'engager plus loin dans le mouvement vers l'autre et donc d'être situé par rapport à soi-même. C'est un mouvement permanent d'équilibre comportant le risque de tomber dans trop d'extériorité et ainsi d'être distant, ou dans trop de proximité et de fusionner avec l'autre et, dans les deux cas d'échouer dans la relation. De plus, l'auteur reconnaît que toute relation duelle est une dialectique d'objectivation et de subjectivation, impliquant un autre type d'équilibre à assurer."  http://theses.univ-lyon2.fr/documents/getpart.php?id=lyon2.2001.berjon_a&part=38709

 

Lorsque je travaillais en psy, les personnes les plus perturbées étaient décrites comme " dans un mode relationnel "duel "

Rien de péjoratif.

Je suis moi-même plus à l'aise en groupe restreint qu'étendu. Trouver sa place je suppose, réussir à "exister" sans se perdre dans le nombre. 

sinon la thèse me semble intéressante. Pourrais tu l'envoyer en entier ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Petit pois
Invité Petit pois Invités 0 message
Posté(e)
il y a 1 minute, eclipsepartielle a dit :

Les "personnes les plus perturbées".....chaque différence est perçue comme une perturbation dans une société auto-normée de toute façon. Peut être que le jour où il y aura un peu plus d'acceptation et de tolérance, il y aura aussi moins de pathologique ! 

C'est possible mais ces personnes étaient en centre et je ne fais état que de leur dossier médical. Aucun jugement de ma part.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eclipsepartielle Membre 4565 messages
Forumeur alchimiste‚ 103ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, Petit pois a dit :

Quant à avouer "nos bizarreries", pourquoi...mais pas à n'importe qui , qui pourrait l'utiliser ensuite "contre toi"....ouais, parano , en plus ! Quoique....l'expérience aussi.

Je parle de l'avouer à un homme lors d'une rencontre, si on aimerait qu'il puisse y avoir une suite entre nous. Parce qu'habituellement, il suffit qu'un homme me dise qu'il est fêtard pour que je fuis !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 13 minutes, Petit pois a dit :

"La relation duelle authentique suppose d'être en capacité de s'engager plus loin dans le mouvement vers l'autre et donc d'être situé par rapport à soi-même. C'est un mouvement permanent d'équilibre comportant le risque de tomber dans trop d'extériorité et ainsi d'être distant, ou dans trop de proximité et de fusionner avec l'autre et, dans les deux cas d'échouer dans la relation. De plus, l'auteur reconnaît que toute relation duelle est une dialectique d'objectivation et de subjectivation, impliquant un autre type d'équilibre à assurer."  http://theses.univ-lyon2.fr/documents/getpart.php?id=lyon2.2001.berjon_a&part=38709

 

ça veut dire quoi ?

 

Que les personnes les plus a meme de vivre une relation amoureuse des plus profondes sont les plus perturbées ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Petit pois
Invité Petit pois Invités 0 message
Posté(e)
il y a 5 minutes, eclipsepartielle a dit :

Je parle de l'avouer à un homme lors d'une rencontre, si on aimerait qu'il puisse y avoir une suite entre nous. Parce qu'habituellement, il suffit qu'un homme me dise qu'il est fêtard pour que je fuis !

ça je ne sais pas eclipsepartielle. Le dire dés la première rencontre, je dirais non. Mais je parle de rencontres, d'amorces de relation en IRL et pas via des sites de rencontres, là, je n'y connais rien.

Perso, ce n'est que lorsque les choses devenaient réellement sérieuses et avec projection d'avenir que je signalais mes "bizarreries". A prendre ou à laisser.

 

il y a 2 minutes, swam a dit :

ça veut dire quoi ?

 

Que les personnes les plus a meme de vivre une relation amoureuse des plus profondes sont les plus perturbées ?

Tout dépend de ce que tu entends par "plus profondes".

Mais je crois que la passion et se livrer à cette passion demande en effet un brin de folie.

Modifié par Petit pois

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eclipsepartielle Membre 4565 messages
Forumeur alchimiste‚ 103ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Petit pois a dit :

C'est possible mais ces personnes étaient en centre et je ne fais état que de leur dossier médical. Aucun jugement de ma part.

Justement, peut être parce qu'aussitôt que l'on ne se sent pas adapté à la norme on se sent "perturbé".....et ce sentiment amène directement à la souffrance. Je n'y échappe pas mais je me dis que si on pouvait reconditionner les ressentis différemment alors on pourrait probablement échapper à la "perturbation" et à la souffrance. Ces gens n'auraient peut être pas besoin de fréquenter un centre psychologique si ils se reconsidéraient de façon plus satisfaisante....tu comprends ce que je veux dire ? on est tous victime du monde que l'on se crée.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 10452 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
il y a 1 minute, Petit pois a dit :

Perso, ce n'est que lorsque les choses devenaient réellement sérieuses et avec projection d'avenir que je signalais mes "bizarreries". A prendre ou à laisser.

Comme moi...

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eclipsepartielle Membre 4565 messages
Forumeur alchimiste‚ 103ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, Petit pois a dit :

ça je ne sais pas eclipsepartielle. Le dire dés la première rencontre, je dirais non. Mais je parle de rencontres, d'amorces de relation en IRL et pas via des sites de rencontres, là, je n'y connais rien.

Perso, ce n'est que lorsque les choses devenaient réellement sérieuses et avec projection d'avenir que je signalais mes "bizarreries". A prendre ou à laisser.

 

Tout dépend de ce que tu entends par "plus profondes".  Je crois que la passion demande en effet un brin de folie.

Mes les bizarreries elles sont perceptibles dès le début bien souvent. Du coup je me dis souvent : "est-ce que je dois lui expliquer avant qu'il ne se pose des questions ?" parce que c'est bien plus blessant lorsqu'on sent que l'autre se demande si on est pas un peu cinglée. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kid_Ordinn Membre 4811 messages
Forumeur discret‚ 58ans
Posté(e)
Citation

avouer ou pas nos bizarreries ?

 

Avouer ses bizarreries,même à un proche,c'est prendre le risque que ça te revienne en pleine tronche.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Petit pois
Invité Petit pois Invités 0 message
Posté(e)
il y a 1 minute, eclipsepartielle a dit :

Justement, peut être parce qu'aussitôt que l'on ne se sent pas adapté à la norme on se sent "perturbé".....et ce sentiment amène directement à la souffrance. Je n'y échappe pas mais je me dis que si on pouvait reconditionner les ressentis différemment alors on pourrait probablement échapper à la "perturbation" et à la souffrance. Ces gens n'auraient peut être pas besoin de fréquenter un centre psychologique si ils se reconsidéraient de façon plus satisfaisante....tu comprends ce que je veux dire ? on est tous victime du monde que l'on se crée.

Oui, bien sûr, je te comprends. Je crois que s'il ne faut pas renier, nier nos bizarreries, il faut tout de même, pour vivre au mieux, faire avec en les planquant le plus possible. Mais quand l'intimité est là, les avouer....et voir. Il faut arriver à les dépasser parfois, même au prix d’efforts.

Je te fais un aveu : hier, sur l'initiative de mon mec nous étions 9 à table;  ça a duré 6 heures. 6  heures où j'ai fait bonne figure et même plus, mais où mon "moi" était loin, très loin. Bizarre ? Vous avez dit bizarre ? Mais je l'ai fait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 2 minutes, Petit pois a dit :

Tout dépend de ce que tu entends par "plus profondes".  Je crois que la passion demande en effet un brin de folie.

Faudrait surtout définir " perturbé".

Si on l'entend par tourmenté, alors oui sans aucun doute, mais ce n'est en rien un signe de déséquilibre ou de mauvaise santé mentale, peut etre meme le contraire.

Quel genre de personnes peut etre a l'aise dans nos sociétés modernes ?

 

En ce qui me concerne j'en suis plus aux petites bizarreries:

Quand je croise une femme qui attire mon attention je vois désormais comme un panneau indicateur "incompatibilité" derrière.

ça laisse encore la place a des relations légères ou on investi peu de soi, de simples distractions.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Petit pois
Invité Petit pois Invités 0 message
Posté(e)
il y a 6 minutes, Enchantant a dit :

Comme moi...

 

Ha ben M*!! j'ai cité le même passage sans t'avoir lu ! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×