Aller au contenu

Un film sur Noël, jugé pas assez laïc, suspendu en pleine séance scolaire

Noter ce sujet


Dan229

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
frunobulax Membre 9 639 messages
Mentor‚
Posté(e)
il y a 1 minute, l'ours 5785 a dit :

Je réponds exactement a la question et cessez de pinailler avec vos textes de loi a la noix. Relisé le début du topic.

Vous n'y répondez absolument pas.
:cool:

Je vous la repose donc:
Pensez que ne pas diffuser un dessin animé faisant l'apologie d'un religion relève de "la censure sournoise de la pensée" ?

C'est une question simple à laquelle on peut facilement répondre par oui ou par non.

PS:
Au passage, merci de noter qu'on ne "pinaille" pas avec la loi, on l'applique de la même façon à toutes et tous.
Ne vous en déplaise, c'est le principe même d'un état de droit.

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Ursidé bien léché, 70ans Posté(e)
l'ours 5785 Membre 4 566 messages
70ans‚ Ursidé bien léché,
Posté(e)
il y a 2 minutes, frunobulax a dit :

Vous n'y répondez absolument pas.
:cool:

Je vous la repose donc:
Pensez que ne pas diffuser un dessin animé faisant l'apologie d'un religion relève de "la censure sournoise de la pensée" ?

C'est une question simple à laquelle on peut facilement répondre par oui ou par non.

PS:
Au passage, merci de noter qu'on ne "pinaille" pas avec la loi, on l'applique de la même façon à toutes et tous.
Ne vous en déplaise, c'est le principe même d'un état de droit.

 

Lourdingue. Fin de la discution.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Chercheur de ciel, 37ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 16 140 messages
37ans‚ Chercheur de ciel,
Posté(e)

C'est malhonnête de faire comme si ce dessin animé était dans l'apologie de la religion chrétienne.

C'est au pire une histoire (qui plus est sur un ton humoristique) qui permet de reconstituer l'Histoire de Noël (au sens de la légende ou du mythe qui en est à l'origine) de façon approximative pour que ça soit pas trop rébarbatif pour des enfants.

C'est de l'apologie uniquement chez ceux qui confondent dessin animé et réalité.

  • Like 2
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Explorateur de Nuages, 43ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 15 045 messages
43ans‚ Explorateur de Nuages,
Posté(e)
Il y a 1 heure, Quasi-Modo a dit :

l'Histoire de Noël (au sens de la légende ou du mythe qui en est à l'origine)

Mais d'un point de vue chrétien ... Puisque le "premier" Noël n'est pas chrétien.

Après, je n'ai pas vu le film, donc difficile de juger.

 

Et pour répondre à d'autres : il ne s'agit absolument pas de censurer ou marginaliser un film. C'est juste que ce n'est pas vraiment la mission de l'école d'emmener voir des films qui mettent en avant les histoires et légendes d'une religion (et pas grand chose d'autre dans le fond idéologique). Si le film semble un chouia orienté, et que par conséquent il n'apporte rien au niveau éducatif, l'école n'a pas à s'y intéresser : autant laisser les parents qui le souhaite emmener leurs gamins.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pépé fada , râleur , et clairvoyant ., 76ans Posté(e)
Maurice Clampin Membre 8 822 messages
76ans‚ Pépé fada , râleur , et clairvoyant .,
Posté(e)
Il y a 16 heures, frunobulax a dit :

Parce que vous pensez VRAIMENT que ne pas diffuser un dessin animé faisant l'apologie d'un religion relève de "la censure sournoise de la pensée" ???
:smile2:

:pap:   "L' apologie" ...... Et pi quoi d' autre ? ...

Ça raconte une histoire , une jolie histoire qui relève plus du conte de fée que de la religion . Une histoire qui est notre histoire de notre religion et de notre culture ... 

Oui , j' approuve largement l' expression qui est fort bien trouvée : "La censure sournoise de la pensée" , et malheureusement elle est très souvent appliquée cette censure , sur de très nombreux sujets par la très sectaire et moralisatrice gauche qui se considère être la (seule) vertu et la perfection . Rien n' est plus dangereux que les gens parfaits . Ça fait des Marat , des Danton , des Robespierre et des massacres des vendéens . 

Je te dis pas la tyrannie si Mélenchon et sa bande avait le pouvoir . 

  • Like 1
  • Merci 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Chercheur de ciel, 37ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 16 140 messages
37ans‚ Chercheur de ciel,
Posté(e)
il y a 6 minutes, Maurice Clampin a dit :

Je te dis pas la tyrannie si Mélenchon et sa bande avait le pouvoir . 

Quand on voit le nombre de participants, même ici où les gens sont relativement tolérants, qui étaient prêts à s'indigner du fait qu'on montre un tel film à leurs enfants, c'est assez inquiétant en effet. C'est vraiment confondre négation de la culture française avec respect de l'autre (mais nous sommes coutumiers du fait depuis des décennies maintenant donc ce n'est pas moi que ça va surprendre).

Personne n'a le droit d'en vouloir à des enseignants de développer l'histoire des religions (c'est même d'une brûlante actualité et c'est donc d'autant plus pertinent, mais encore faut-il que ce soit fait avec objectivité). Bon on va pas s'énerver le jour de Noël en plus! Joyeux Noël tout le monde!

  • Like 3
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 114ans Posté(e)
nerelucia Membre 12 886 messages
Baby Forumeur‚ 114ans‚
Posté(e)
Il y a 19 heures, l'abbe resina a dit :

Les enseignants, tout est dit pour ces fouteurs de merde...:(

et devenus nuls

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Chercheur de ciel, 37ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 16 140 messages
37ans‚ Chercheur de ciel,
Posté(e)
Il y a 17 heures, Pheldwyn a dit :

L'imaginaire des morts. Personnellement, depuis que je suis né, mon imaginaire n'a pas été nourri "pendant des siècles par le christianisme". 

Mais comme tout le monde tu es le fruit d'un héritage social qui te précède. Et cet héritage a été inspiré par le christianisme, jusque dans la façon dont les opposants anticléricaux se sont érigés contre l'Eglise. C'est ainsi : même lorsque le fils se rebiffe contre le père il se construit à travers l'idéologie du père. L'idée que la révolution ou la laïcité fût une coupure avec un avant et un après qui n'a aucun rapport avec l'avant, c'est complètement se mettre le doigt dans l'oeil, ce qu'une analyse objective de l'histoire de la pensée occidentale montre facilement.

C'est aussi ce qui permet de comprendre nos difficultés notamment avec l'intégration des musulmans. C'est le minimum de culture qui permet de voir par exemple que ce ne sont pas TF1 ou les médias qui ont créé le problème musulman, et que ce n'est pas seulement la faute au méchant blanc néocolonial et au racisme s'il y a des difficultés.

Dans le fond l'islam a peut-être raison de pas s'embarrasser avec l'Autre comme le font les chrétiens d'un points de vue civilisationnel. Mais aucun compromis ne saurait être trouvé avec l'Autre quand il est dans le rejet de tout ce qui est différent au niveau le plus fondamental. Le seul compromis avec celui qui nie vos valeurs profondes c'est la négation de soi. Et c'est le travers dans lequel sont tombés beaucoup, certains pour les plus stupides allant naïvement jusqu'à s'inventer des origines exotiques ou nier leur origine française.

Modifié par Quasi-Modo
  • Like 1
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
frunobulax Membre 9 639 messages
Mentor‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, Maurice Clampin a dit :

Ça raconte une histoire , une jolie histoire qui relève plus du conte de fée que de la religion . Une histoire qui est notre histoire de notre religion et de notre culture ... 

L’Étoile de Noël, un outil catéchétique .

Le film d’animation L’Étoile de Noël sort en salles le 15 novembre. L’occasion de revenir sur sa portée catéchétique avec Anne Dagallier, chargée de mission au Service national catéchèse et catéchuménat de la CEF et réalisatrice d’un dossier pédagogique autour du film. 

Qu’avez-vous pensé du film en lui-même ? 
... Au-delà de la qualité esthétique, les paroles qu’on entend dans le film se réfèrent à un texte biblique. Je vous avoue que, d’habitude, je préfère largement travailler sur un film qui ne dit pas explicitement « Dieu », qui nous laisse beaucoup plus libre de penser.
... Ce que j’ai trouvé intéressant dans ce film, c’est justement la façon dont le texte était respecté mais avec un regard spécifique du réalisateur puisque l’ordre du texte biblique n’est pas celui de l’Évangile. 

En quoi ce film est-il un réel outil catéchétique ? 
Ce film s’adresse à « l’âge caté », c’est-à-dire 8-11 ans, de façon prioritaire.
L’aspect catéchétique vient dans la manière dont on traite cette résonance avec la parole biblique.

Ce film est-il vraiment fidèle à la Bible ? 
Oui, dans la façon dont la naissance est racontée et dans la façon dont l’Annonciation est reproduite.

http://www.famillechretienne.fr/vie-chretienne/noel-avent/l-etoile-de-noel-un-outil-catechetique-227669

Apparemment, il n'y a pas qu'aux crétins de gauchistes que le coté catéchétique de ce film n'a pas échappé.
:cool:

Et pour ce qui est de l'amalgame religion/culture, une petite piqûre de rappel sur un mouvement ayant réellement très fortement marqué la culture française :

Le siècle des Lumières est un mouvement littéraire et culturel lancé en Europe au xviiie siècle (1715-1789), dont le but était de dépasser l'obscurantisme et de promouvoir les connaissances.
Des philosophes et des intellectuels encourageaient la science par l’échange intellectuel, s’opposant à la superstition, à l’intolérance et aux abus des Églises et des États.
Le terme de « Lumières » a été consacré par l'usage pour rassembler la diversité des manifestations de cet ensemble d’objets, de courants de pensée ou de sensibilité et d’acteurs historiques.

Rousseau, Diderot, Montesquieu, Voltaire, Condorcet, Buffon, Marivaux, etc, sans doute aussi de dangereux gauchistes athéïstes piétinant les valeurs de la culture chrétienne française ..?
;)

Modifié par frunobulax
  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 72ans Posté(e)
Pales Membre 18 144 messages
Mentor‚ 72ans‚
Posté(e)

J'ai 68 ans:pap:,quand j'étais enfant je "Croyais" au petit papa Noel (père noël),j'y crois toujours..........................mais maintenant pour faire Plaisir a mes Petits enfants

C'est donc que je le suis resté...............Enfant :baby:, et Croyant:ange2:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 20 heures, yop! a dit :

C'est bien ça le problème : ce n'est pas juste une histoire avec des animaux et à un moment, il y a une crèche. C'est bien une histoire de catéchisme : la Nativité. Ça ne me choque pas que des enseignants puisse le juger trop prosélyte et rétropédalent.

Critiques :

La Croix (une des premières occurrences, tiens !) : " Il est rare, voire exceptionnel, que le cinéma d’animation s’aventure dans l’adaptation de grands récits religieux " (...) "

L’étoile de Noël a le grand mérite de chercher à moderniser et rendre accessible aux plus jeunes le récit de la naissance de Jésus, sans tomber dans le récit littéral et hiératique. Fidèle aux textes évangéliques, le film se permet quelques libertés amusantes, comme ce repas de noces de Joseph et Marie, durant lequel le vieux Zacharie ne cesse de bavarder."

Allociné (spectateur) : " Et je trouve surtout très dommage que ce soit pas expliqué clairement dès le début que c’est l’histoire de la naissance de Jésus "

 

Il me semble qu'il aurait été plus judicieux de la part des enseignants d'en discuter avec les élèves après le visionnage, ç 'aurait été une excellente occasion d'évoquer la loi sur la laïcité. Les religions font partie de la culture générale, et sont abordées en cours de scolarité.  Chaque fête religieuse peut être un moyen ludique d'appréhender le phénomène religieux et de le mettre en relation avec la loi. La loi n'interdit pas d'évoquer le phénomène religieux dans le cadre scolaire...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

VIP, Gonade Absolutrice, Posté(e)
yop! VIP 20 446 messages
Gonade Absolutrice,
Posté(e)
il y a 9 minutes, Henri a dit :

Il me semble qu'il aurait été plus judicieux de la part des enseignants d'en discuter avec les élèves après le visionnage, ç 'aurait été une excellente occasion d'évoquer la loi sur la laïcité. Les religions font partie de la culture générale, et sont abordées en cours de scolarité.  Chaque fête religieuse peut être un moyen ludique d'appréhender le phénomène religieux et de le mettre en relation avec la loi. La loi n'interdit pas d'évoquer le phénomène religieux dans le cadre scolaire...

Ouip, tout à fait, il y a la possibilité d'intégrer le film à un cours sur les religions ou les mythes. Et pourquoi pas étudier les origines et l'histoire de la fête de Noël après, intégrer ce film dans une vision plus large ?

Mais ça nécessite de la préparation, ce qui n'a pas dû être le cas.

 

  • Like 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Scénon Membre 3 300 messages
Forumeur forcené ‚
Posté(e)
il y a 3 minutes, yop! a dit :

Et pourquoi pas étudier les origines et l'histoire de la fête de Noël... ? Mais ça nécessite de la préparation.

L'Occident est tombé bien bas...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 5 minutes, yop! a dit :

Ouip, tout à fait, il y a la possibilité d'intégrer le film à un cours sur les religions ou les mythes. Et pourquoi pas étudier les origines et l'histoire de la fête de Noël après, intégrer ce film dans une vision plus large ?

Mais ça nécessite de la préparation, ce qui n'a pas dû être le cas.

 

Je me demande dans quelle mesure on peut être surpris par la plus légère évocation religieuse concernant Noël. On ne peut pas objectivement laisser de côté la religion chrétienne dans ce cadre, comme on évoque objectivement les origines païennes de cette fête. Il y a quand même un loupé à ce niveau là. C'est un usage absurde de la laïcité, là où elle aurait au contraire pu jouer son rôle à merveille...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

VIP, Gonade Absolutrice, Posté(e)
yop! VIP 20 446 messages
Gonade Absolutrice,
Posté(e)
il y a 11 minutes, Scénon a dit :

L'Occident est tombé bien bas...

Pour certains, Noël, c'est juste les cadeaux, le gros barbu habillé en rouge, le sapin, les lumières partout, les repas qui durent 3 plombes, la famille et les gens excités...


L'histoire de Noël, elle précède le christianisme, passe par lui, chevauche différentes cultures pour arriver à la forme actuelle qu'on connaît (mercantile et déchristianisée). Oui, ça nécessite de la préparation dans le cadre d'un cours et oui, ce qui est évident pour les uns ne l'est pas pour tous. On voit bien des petits citadins ne pas savoir faire le lien entre la vache et le lait (ou le steack), ou entre un merlu et le poisson pané de la cantine...
Chez moi, on n'a jamais fait de crèche (même si mes grand parents étaient croyants). N'ayant pas fait de catéchisme, j'ai appris assez tard l'histoire de la naissance de Jésus et des Rois Mages (par l'Epiphanie et Galette des Rois, en fait).

Et tout ça est rangé -dans mon univers mental- auprès des légendes du roi Arthur, de Quetzalcoatl, des dieux égyptiens, de Barbe Bleue, de Thorgal, des Chevaliers du zodiaque,... :D

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Scénon Membre 3 300 messages
Forumeur forcené ‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, yop! a dit :

N'ayant pas fait de catéchisme, j'ai appris assez tard l'histoire de la naissance de Jésus et des Rois Mages.

Je ne critique pas votre parcours ; je constate avec curiosité (et je vous crois) qu'aujourd'hui, pour donner un cours sur Noël, il faut apparemment le et se préparer.

Je gage que pour donner un cours sur les règles du football, beaucoup d'enseignants n'auraient rien de particulier à préparer.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

VIP, Gonade Absolutrice, Posté(e)
yop! VIP 20 446 messages
Gonade Absolutrice,
Posté(e)
Il y a 1 heure, Scénon a dit :

Je ne critique pas votre parcours ; je constate avec curiosité (et je vous crois) qu'aujourd'hui, pour donner un cours sur Noël, il faut apparemment le et se préparer.

Je gage que pour donner un cours sur les règles du football, beaucoup d'enseignants n'auraient rien de particulier à préparer.

Je ne dis pas que ça nécessite une grosse préparation non plus, mais il aurait fallu penser la projection du film dans le cadre d'un cours plus large (ce qui couperait court à tout esclandre parental), ce qu'ils n'ont pas fait puisqu'ils ont paniqué et interrompu la séance.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 71ans Posté(e)
Morfou Membre 42 932 messages
Maitre des forums‚ 71ans‚
Posté(e)
il y a une heure, frunobulax a dit :

L’Étoile de Noël, un outil catéchétique .

Le film d’animation L’Étoile de Noël sort en salles le 15 novembre. L’occasion de revenir sur sa portée catéchétique avec Anne Dagallier, chargée de mission au Service national catéchèse et catéchuménat de la CEF et réalisatrice d’un dossier pédagogique autour du film. 

Qu’avez-vous pensé du film en lui-même ? 
... Au-delà de la qualité esthétique, les paroles qu’on entend dans le film se réfèrent à un texte biblique. Je vous avoue que, d’habitude, je préfère largement travailler sur un film qui ne dit pas explicitement « Dieu », qui nous laisse beaucoup plus libre de penser.
... Ce que j’ai trouvé intéressant dans ce film, c’est justement la façon dont le texte était respecté mais avec un regard spécifique du réalisateur puisque l’ordre du texte biblique n’est pas celui de l’Évangile. 

En quoi ce film est-il un réel outil catéchétique ? 
Ce film s’adresse à « l’âge caté », c’est-à-dire 8-11 ans, de façon prioritaire.
L’aspect catéchétique vient dans la manière dont on traite cette résonance avec la parole biblique.

Ce film est-il vraiment fidèle à la Bible ? 
Oui, dans la façon dont la naissance est racontée et dans la façon dont l’Annonciation est reproduite.

http://www.famillechretienne.fr/vie-chretienne/noel-avent/l-etoile-de-noel-un-outil-catechetique-227669

Apparemment, il n'y a pas qu'aux crétins de gauchistes que le coté catéchétique de ce film n'a pas échappé.
:cool:

Et pour ce qui est de l'amalgame religion/culture, une petite piqûre de rappel sur un mouvement ayant réellement très fortement marqué la culture française :

Le siècle des Lumières est un mouvement littéraire et culturel lancé en Europe au xviiie siècle (1715-1789), dont le but était de dépasser l'obscurantisme et de promouvoir les connaissances.
Des philosophes et des intellectuels encourageaient la science par l’échange intellectuel, s’opposant à la superstition, à l’intolérance et aux abus des Églises et des États.
Le terme de « Lumières » a été consacré par l'usage pour rassembler la diversité des manifestations de cet ensemble d’objets, de courants de pensée ou de sensibilité et d’acteurs historiques.

Rousseau, Diderot, Montesquieu, Voltaire, Condorcet, Buffon, Marivaux, etc, sans doute aussi de dangereux gauchistes athéïstes piétinant les valeurs de la culture chrétienne française ..?
;)

Rares sont les philosophes qui expriment des idées athées13px-Interrogation.svg.png et matérialistes13px-Interrogation.svg.png : Diderot, d'Holbach, Helvétius sont des exceptions. La plupart des intellectuels sont déistes, c'est-à-dire des partisans d'une religion naturelle. Pour eux Dieu existe (c'est le grand horloger de l'Univers de Voltaire, l' « Être suprême » qui inspirera Robespierre), ils croient en l'immortalité de l'âme. Pour eux, la morale peut se baser sur des règles naturelles et non sur des principes religieux. Mais ils demandent la disparition des différentes formes du culte divin et condamnent l'existence de clergés distincts, créations humaines, qui, à leurs yeux, sont des facteurs de discorde et de guerre.

Ces idées de tolérance seront reprises, au cours du XVIIIe siècle, par de nombreux souverains européens. Joseph II d'Autriche accorde la liberté de conscience à ses sujets. Même le roi de France modifie la politique religieuse du pays (où le protestantisme était interdit depuis la révocation de l'Édit de Nantes de 1685). En 1770, les protestants emprisonnés pour faits de religion sont libérés; en 1776, le banquier genevois Jacques Necker, un protestant, devient Contrôleur général des finances (le poste le plus important du gouvernement royal) ; en 1787, par l'Édit de tolérance, Louis XVI accorde l'état-civil aux protestants.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
frunobulax Membre 9 639 messages
Mentor‚
Posté(e)
il y a une heure, Morfou a dit :

Rares sont les philosophes qui expriment des idées athées13px-Interrogation.svg.png et matérialistes13px-Interrogation.svg.png : Diderot, d'Holbach, Helvétius sont des exceptions. La plupart des intellectuels sont déistes, c'est-à-dire des partisans d'une religion naturelle. Pour eux Dieu existe (c'est le grand horloger de l'Univers de Voltaire, l' « Être suprême » qui inspirera Robespierre), ils croient en l'immortalité de l'âme. Pour eux, la morale peut se baser sur des règles naturelles et non sur des principes religieux. Mais ils demandent la disparition des différentes formes du culte divin et condamnent l'existence de clergés distincts, créations humaines, qui, à leurs yeux, sont des facteurs de discorde et de guerre.

Ces idées de tolérance seront reprises, au cours du XVIIIe siècle, par de nombreux souverains européens. Joseph II d'Autriche accorde la liberté de conscience à ses sujets. Même le roi de France modifie la politique religieuse du pays (où le protestantisme était interdit depuis la révocation de l'Édit de Nantes de 1685). En 1770, les protestants emprisonnés pour faits de religion sont libérés; en 1776, le banquier genevois Jacques Necker, un protestant, devient Contrôleur général des finances (le poste le plus important du gouvernement royal) ; en 1787, par l'Édit de tolérance, Louis XVI accorde l'état-civil aux protestants.

Vous confondez croire en un "être supérieur", ce qui était effectivement le cas de certains philosophes, et être chrétien.
Donc, une autre piqure de rappel:
CHRETIEN - DEFINITION
Un chrétien est une personne qui adhère aux doctrines et aux pratiques du christianisme, croit en la divinité de Jésus de Nazareth et suit son enseignement rapporté par les Évangiles.


Vous devriez d'ailleurs mieux lire l'article que vous citez:
"Pour eux, la morale peut se baser sur des règles naturelles et non sur des principes religieux.
Ils demandent la disparition des différentes formes du culte divin et condamnent l'existence de clergés distincts, créations humaines, qui, à leurs yeux, sont des facteurs de discorde et de guerre."

Affirmer que des penseurs comme Robespierre ou Voltaire, parce qu'ils croyaient en une forme "d'Etre Suprême", seraient des fleurons de la "culture chrétienne de la France" est pour le moins osé.
:smile2:

Modifié par frunobulax
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 71ans Posté(e)
Morfou Membre 42 932 messages
Maitre des forums‚ 71ans‚
Posté(e)
à l’instant, frunobulax a dit :

Vous confondez croire en un "être supérieur", ce qui était effectivement le cas de certains philosophes, et être chrétien.
Donc, une autre piqure de rappel:
CHRETIEN - DEFINITION
Un chrétien est une personne qui adhère aux doctrines et aux pratiques du christianisme, croit en la divinité de Jésus de Nazareth et suit son enseignement rapporté par les Évangiles.


Vous devriez d'ailleurs mieux lire l'article que vous citez:
"Pour eux, la morale peut se baser sur des règles naturelles et non sur des principes religieux.
Ils demandent la disparition des différentes formes du culte divin et condamnent l'existence de clergés distincts, créations humaines, qui, à leurs yeux, sont des facteurs de discorde et de guerre."

C
:smile2:

Affirmer que des penseurs comme Robespierre ou Voltaire, parce qu'ils croyaient en une forme "d'Etre Suprême", seraient des fleurons de la "culture chrétienne de la France" est pour le moins osé.

--------------------------Je ne crois pas avoir affirmé cela, juste que ces gens n'étaient pas aussi intégristes que nos athées d'aujourd'hui...

Sans compter que le grand architecte/être suprème, c'est maçonnique, non?:D

Pour eux, la morale peut se baser sur des règles naturelles et non sur des principes religieux.
Ils demandent la disparition des différentes formes du culte divin et condamnent l'existence de clergés distincts, créations humaines, qui, à leurs yeux, sont des facteurs de discorde et de guerre."

-----------------Bien sur...des règles naturelles? avec des lois pour les appliquer....et c'est quand même la religion qui a moduler ces "règles naturelles" l'humain étant ce qu'il était...

Même eux ne pensaient pas que l'humain était capable de tolérance, empathie et autres s'il n'y était pas obligé, légalement!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×