Les "élites obscurcissantes".

Gouderien Membre 10 640 messages
Obsédé textuel‚ 65ans
Posté(e)

Dans le numéro 5066 du mercredi 29 novembre du "Canard enchaîné" est paru un article intitulé "Les élites obscurcissantes vous saluent bien", sous la plume de Jean-Luc Porquet. Le voici :

"Comment expliquer qu'il y ait désormais de très puissants et très actifs producteurs d'ignorance? Des entreprises, des gouvernements qui se donnent beaucoup de peine pour dissimuler les faits et enfumer le populo? Philosophe et directeur scientifique de Sciences-Po Paris, Bruno Latour les appelle les "élites obscurcissantes". Et pose l'hypothèse qu'on ne comprend rien à ce qui se joue actuellement sur la scène politique mondiale "si l'on ne donne pas une place centrale à la question du climat et à sa dénégation".

Latour persiste et signe : selon lui, les classes dirigeantes ont compris avant les autres que nous étions entrés dans un nouveau régime climatique et que, si elles voulaient survivre à leur aise, "il ne fallait plus faire semblant, même en rêve, de partager la terre avec le reste du monde". Sinon, comment expliquer, par exemple, qu'au début des années 90 la compagnie ExxonMobil, après avoir publié d'excellents articles scientifiques sur les dangers du changement climatique, ait pris sur elle d'investir massivement "à la fois dans l'extraction frénétique du pétrole et dans la campagne, tout aussi frénétique, pour soutenir l'inexistence de la menace"?

Ayant compris qu'il leur serait impossible de partager ce monde (du moins les quelques territoires qui en ce monde resteront vivables) avec les masses - et surtout, avec les masses "de couleur", chassées de chez elles - les "élites obscurcissantes" ont décidé de se débarrasser au plus vite du fardeau de la solidarité - d'où, partout, les coups de boutoir de la dérégulation, et l'explosion des inégalités. Donald Trump, dit Latour, a "beaucoup clarifié ces questions" en se retirant, le 1er juin dernier, de l'accord de Paris. Ce retrait signifie, contre toute vraisemblance, que le réchauffement climatique n'existe pas. C'est comme si Trump déclarait : "Nous, les Américains, n'appartenons pas à la même Terre que vous. La vôtre peut être menacée, la nôtre ne le sera pas."

Mensonge, bien sûr, cette idée que les Etats-Unis peuvent s'isoler dans une forteresse et ne plus laisser passer ni réfugiés ni cyclones. Mensonge qui permet le business as usual, l'extraction de gaz de schiste à gogo et le maintien suicidaire de ce way of life que Bush père avait, dès Rio 92, décrété "non négociable"... Comment se prétendre réaliste quand on l'est si peu? "Comment appeler matérialistes des gens capables de glisser par inadvertance dans une planète à + 3,5 ou qui infligent à leurs concitoyens d'être les agents de la sixième extinction?"

On ne cesse d'opposer économie et écologie, dit Latour. On nous somme de choisir entre l'homme et la nature... Et de rappeler que l'homme en fait partie, de la nature! Et de trouver "génial" le slogan des zadistes : "Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend."

("Où atterrir?" par Bruno Latour, éditions "La Découverte".)

Modifié par Gouderien
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

pila Membre 7 969 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Foraveur Membre 4 920 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

La question à se poser ce serait aussi....Quels sont les profits colossaux générés par tout ce qui touche au rechauffement climatique et aux transitions énergétiques ainsi que a tout ce qui est en rapport avec l'écologie?....Si cela ne promettait pas des bénéfices  considérables je pense que le réchauffement climatique resterait comme d'autres, une théorie dont on débat dans les salons.....

C'est pour cela que je refuse cette mode  telle que on nous l'impose.....et puis honnêtement avec ou sans nous la Terre en a connu des periodes de rechauffement et de refroidissement....le seul truc que je concède c'est que oui les activités humaines ont un impact sur le cycle en cours en l'accélérant ....cycle qui aurait eu lieu de toute façon avec ou sans nous.....

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 19 060 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

A force de scier la branche(ou la niche écologique)où tu es installé reste juste à savoir si les hommes survivront aux deséquilibres qu'ils provoquent; les scientifiques sont très pessimistes.

Quand j'étais gamine une excellente série passait à la TV: the lost island; Sur cette île s'affrontaient des sortes d'amish conservateurs et de jeunes casse-cous progressistes  un peu inconscients; les uns pensant qu'il fallait à tout prix conserver l'équilibre de leur terre pour ne pas la perturber et qu'elle continue à être ce qu'elle était, les autres, un peu apprentis sorciers...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zigbu Membre 5 907 messages
Zigbu‚ 69ans
Posté(e)
il y a une heure, Foraveur a dit :

La question à se poser ce serait aussi....Quels sont les profits colossaux générés par tout ce qui touche au rechauffement climatique et aux transitions énergétiques ainsi que a tout ce qui est en rapport avec l'écologie?....Si cela ne promettait pas des bénéfices  considérables je pense que le réchauffement climatique resterait comme d'autres, une théorie dont on débat dans les salons.....

C'est pour cela que je refuse cette mode  telle que on nous l'impose.....et puis honnêtement avec ou sans nous la Terre en a connu des periodes de rechauffement et de refroidissement....le seul truc que je concède c'est que oui les activités humaines ont un impact sur le cycle en cours en l'accélérant ....cycle qui aurait eu lieu de toute façon avec ou sans nous.....

Combien de fois faudra t il répéter que des périodes chaudes et des périodes glacières, la terre en a connu par le passé, mais que ces périodes s'étalaient sur des milliers d'année et que celle qui nous pend au nez l'aura été en un peu plus d'un siècle, c'est à dire peanuts au niveau géologique !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
stvi Membre 12 380 messages
Forumeur alchimiste‚ 106ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Gouderien a dit :

Dans le numéro 5066 du mercredi 29 novembre du "Canard enchaîné" est paru un article intitulé "Les élites obscurcissantes vous saluent bien", sous la plume de Jean-Luc Porquet. Le voici :

 

"Comment expliquer qu'il y ait désormais de très puissants et très actifs producteurs d'ignorance? Des entreprises, des gouvernements qui se donnent beaucoup de peine pour dissimuler les faits et enfumer le populo? Philosophe et directeur scientifique de Sciences-Po Paris, Bruno Latour les appelle les "élites obscurcissantes". Et pose l'hypothèse qu'on ne comprend rien à ce qui se joue actuellement sur la scène politique mondiale "si l'on ne donne pas une place centrale à la question du climat et à sa dénégation".

Latour persiste et signe : selon lui, les classes dirigeantes ont compris avant les autres que nous étions entrés dans un nouveau régime climatique et que, si elles voulaient survivre à leur aise, "il ne fallait plus faire semblant, même en rêve, de partager la terre avec le reste du monde". Sinon, comment expliquer, par exemple, qu'au début des années 90 la compagnie ExxonMobil, après avoir publié d'excellents articles scientifiques sur les dangers du changement climatique, ait pris sur elle d'investir massivement "à la fois dans l'extraction frénétique du pétrole et dans la campagne, tout aussi frénétique, pour soutenir l'inexistence de la menace"?

Ayant compris qu'il leur serait impossible de partager ce monde (du moins les quelques territoires qui en ce monde resteront vivables) avec les masses - et surtout, avec les masses "de couleur", chassées de chez elles - les "élites obscurcissantes" ont décidé de se débarrasser au plus vite du fardeau de la solidarité - d'où, partout, les coups de boutoir de la dérégulation, et l'explosion des inégalités. Donald Trump, dit Latour, a "beaucoup clarifié ces questions" en se retirant, le 1er juin dernier, de l'accord de Paris. Ce retrait signifie, contre toute vraisemblance, que le réchauffement climatique n'existe pas. C'est comme si Trump déclarait : "Nous, les Américains, n'appartenons pas à la même Terre que vous. La vôtre peut être menacée, la nôtre ne le sera pas."

Mensonge, bien sûr, cette idée que les Etats-Unis peuvent s'isoler dans une forteresse et ne plus laisser passer ni réfugiés ni cyclones. Mensonge qui permet le business as usual, l'extraction de gaz de schiste à gogo et le maintien suicidaire de ce way of life que Bush père avait, dès Rio 92, décrété "non négociable"... Comment se prétendre réaliste quand on l'est si peu? "Comment appeler matérialistes des gens capables de glisser par inadvertance dans une planète à + 3,5 ou qui infligent à leurs concitoyens d'être les agents de la sixième extinction?"

On ne cesse d'opposer économie et écologie, dit Latour. On nous somme de choisir entre l'homme et la nature... Et de rappeler que l'homme en fait partie, de la nature! Et de trouver "génial" le slogan des zadistes : "Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend."

("Où atterrir?" par Bruno Latour, éditions "La Découverte".)

il faut débattre sur le changement climatique ,ou sur l'impact des élites sue le climat ?...:mef2:

ça fait un moment que,mondialisation aidant ,il y a une fuite en avant vers  une déresponsabilisation de ceux qui sont censés apporter ce que les consommateurs réclament ...  "Le marché" excuse tout et apporte le profit dans la mesure où on ne lui fait pas payer les dégâts écologiques ...

si on  faisait payer à l'agriculture par exemple ,les dégâts écologiques qu'elle engendre on pourrait facilement multiplier par deux le prix des denrées alimentaires ....Les agriculteurs arrêteraient d'eux même l'emploi de produits phytosanitaires et se tourneraient vers la culture plutôt que vers l'élevage ....

 

 

Modifié par stvi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 10 640 messages
Obsédé textuel‚ 65ans
Posté(e)
il y a 32 minutes, stvi a dit :

il faut débattre sur le changement climatique ,ou sur l'impact des élites sue le climat ?...:mef2:

 

Les deux mon général! Encore qu'à mon sens, la réalité du changement climatique ne fasse pas vraiment débat AUPRES DES CHERCHEURS DE BONNE FOI. Après, qu'elle est l'origine de ce changement, et peut-on y faire quelque chose, ce sont des questions différentes. Cela dit l'impact de l'activité humaine sur le climat m'apparaît difficilement contestable. Nier ça, ça revient à nier aussi la pollution. Autant affirmer qu'il fait jour la nuit et inversement - mais on sait qu'il y a des gens, y compris parmi les "experts", qui sont capables de le dire... surtout si on les paye assez chez pour ça.:hehe:

Modifié par Gouderien
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Thérèse Ponsable Membre 346 messages
Forumeur survitaminé‚ 32ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Foraveur a dit :

La question à se poser ce serait aussi....Quels sont les profits colossaux générés par tout ce qui touche au rechauffement climatique et aux transitions énergétiques ainsi que a tout ce qui est en rapport avec l'écologie?....Si cela ne promettait pas des bénéfices  considérables je pense que le réchauffement climatique resterait comme d'autres, une théorie dont on débat dans les salons.....

C'est pour cela que je refuse cette mode  telle que on nous l'impose.....et puis honnêtement avec ou sans nous la Terre en a connu des periodes de rechauffement et de refroidissement....le seul truc que je concède c'est que oui les activités humaines ont un impact sur le cycle en cours en l'accélérant ....cycle qui aurait eu lieu de toute façon avec ou sans nous.....

15 000 scientifiques qui en attestent, ce n'est pas suffisant ? :ooo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Roger_Lococo Membre 5 508 messages
Editeur de réalité‚
Posté(e)
il y a une heure, Thérèse Ponsable a dit :

15 000 scientifiques qui en attestent, ce n'est pas suffisant ? :ooo

Ca le serait si ces personnes avaient le droit d'exprimer un avis indépendant, or un avis indépendant c'est aussi un financement indépendant, et une absence totale de publication ainsi que des campagnes de dénigrement organisées par ceux qui ne sont pas indépendants.

Voila en quoi consiste un avis indépendant.

Ces 15000 personnes ont un avis organisé, financé et promu par la presse ainsi que les organisations internationales. Et personne ne leur crache dessus. Leur avis vaut donc la même chose que la pub pour speedy.

  • Like 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Foraveur Membre 4 920 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

Oui et quand on voit la fiabilité des prévisions a 15 jours hein...sur 40 ans ca laisse songeur.....

Je ne dis pas que les variations climatiques ne sont pas réelles ....juste que l'impact des humains dessus est relatif...il y a eu des rechauffements climatiques majeurs puis des sortes d'ères glaciaires  bien avant que les humains deviennent une espece dominante....

Modifié par Foraveur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Roger_Lococo Membre 5 508 messages
Editeur de réalité‚
Posté(e)

Tout ce qu'on sait c'est que promouvoir cette idée rapporte gros en argent mais aussi en pouvoir et que donc il est absolument certain que les faits réels sont largement grossis si jamais ils sont connus, et que dans le cas contraire on érige des suppositions en certitudes. Il en résulte le cercle vicieux de la prime à l'alarmisme qui engrène le cercle vicieux médiatique.

D'ou l'orthodoxie scientifique qui appelle la modération "négationnisme". Toute ressemblance avec des faits réels ne serait que fortuite.

 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
versys Membre 1 880 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 12 heures, Thérèse Ponsable a dit :

15 000 scientifiques qui en attestent, ce n'est pas suffisant ? :ooo

L' oligarchie énergétique a largement les moyens "d'influencer" ces scientifiques...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zigbu Membre 5 907 messages
Zigbu‚ 69ans
Posté(e)
Il y a 10 heures, Foraveur a dit :

Oui et quand on voit la fiabilité des prévisions a 15 jours hein...sur 40 ans ca laisse songeur.....

Météorologie et climatologie sont deux sciences totalement différentes.

Chaque jour, les prévisionnistes de Météo-France évaluent le temps qu'il fera demain à partir des résultats d'un modèle numérique simulant la circulation atmosphérique. La prédiction climatique est un travail complètement différent. Elle découle du couplage des différents acteurs du climat : l'atmosphère, l'océan et les surfaces continentales.

http://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/climatologie-prediction-climatique-prevision-meteorologique-difference-5972/

Il y a 10 heures, Foraveur a dit :

Oui et quand on voit la fiabilité des prévisions a 15 jours hein...sur 40 ans ca laisse songeur.....

Je ne dis pas que les variations climatiques ne sont pas réelles ....juste que l'impact des humains dessus est relatif...il y a eu des rechauffements climatiques majeurs puis des sortes d'ères glaciaires  bien avant que les humains deviennent une espece dominante....

 

Il y a 15 heures, Zigbu a dit :

Combien de fois faudra t il répéter que des périodes chaudes et des périodes glacières, la terre en a connu par le passé, mais que ces périodes s'étalaient sur des milliers d'année et que celle qui nous pend au nez l'aura été en un peu plus d'un siècle, c'est à dire peanuts au niveau géologique !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aliochaverkiev Membre 396 messages
Forumeur survitaminé‚ 42ans
Posté(e)

Le changement climatique, même lorsqu'il ne doit rien à l'activité humaine, peut être extrêmement rapide.

"Vers 12700 ans avant J.C. la machine s'emballa au point qu'en l'espace d'une vie humaine le réchauffement atteignait environ 2,75 °"

Ian Morris "Pourquoi l'Occident domine le monde...pour l'instant", l'Arche, page 105

(Nous partions d'une température moyenne globale nettement inférieure à la nôtre, aussi les 2,75 ° d'augmentation n'eurent pas les mêmes conséquences que celles que nous pourrions connaître aujourd'hui si cette température s'élevait d'autant).

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 6 532 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 15 heures, Zigbu a dit :

Combien de fois faudra t il répéter que des périodes chaudes et des périodes glacières, la terre en a connu par le passé, mais que ces périodes s'étalaient sur des milliers d'année et que celle qui nous pend au nez l'aura été en un peu plus d'un siècle, c'est à dire peanuts au niveau géologique !

Non , tu te trompes d'échelle.

Les quatre dernières glaciations ont commencé très brutalement ; en moins de 50 ans la température  a baissé de 4 °C en moyenne, ce qui est considérable.

Au réchauffement, idem mais vu la masse de glace à fondre cela a pris davantage de temps.

Soit on mesure la température des couches géologiques à croissance rapide comme certains calcaires de coraux et on a la température moyenne de la mer à -10 m de profondeur, soit on mesure la température de surface de la mer à partir de l'isotope lourd d'oxygène échappé de la surface et alors, les variations de montée de température sont encore plus rapides que maintenant. 

La montée du niveau des mers ( de -120 m au niveau actuel s'est effectué selon une courbe en S ' ou le f d'imprimerie. Lente montée de 20 m pendant 5000 ans, montée très rapide de 80 m en 10000 ans et retour à une montée plus calme de 20 m en 5000 ans. Le niveau des océans était pratiquement le même qu'aujourd'hui sous Jésus Christ.

Si on arrondit, sur le total 120 m en 20000 cela fait 6 mm/an de moyenne alors que maintenant on est entre 2 et 4 mm/an et très loin de ce qui se passait au plus fort du réchauffement 80 m/10000 ans soit 8 mm/an.

Enfin ce qui n'est jamais dit c'est que la teneur en CO² augmente... mais de 1 à 3 siècles après le réchauffement. L'augmentation de la teneur en CO² était la conséquence du réchauffement et non pas la cause de ces réchauffements post glaciaires.

Pourquoi n'invoque-t-on pas le soleil ? il lui suffit d'un ralentissement cyclique de 1% pour expliquer tous ces phénomènes cycliques. En particulier depuis 2000 le soleil est particulièrement calme ...comme il l'était au temps du petit âge glaciaireset observé par Cassini qui se désolait de ne plus voir de taches solaires.

Non 'le tout CO²' n'est pas l'explication unique des phénomènes climatiques ! Mais ça en arrange certains ( politiques ou financiers)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zigbu Membre 5 907 messages
Zigbu‚ 69ans
Posté(e)
Il y a 10 heures, Répy a dit :

Non 'le tout CO²' n'est pas l'explication unique des phénomènes climatiques ! Mais ça en arrange certains ( politiques ou financiers)

C'est probable que le CO2 n'est pas le seul en cause, mais il n'y a pas que lui qui est rejeté dans l'atmosphère et les fleuves puis les océans. Toutes ces saloperies doivent avoir une incidence sur les catastrophes atmosphériques que l'on constate ces temps ci : Des cyclones plus forts, des pluies torrentielles.............

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 6 532 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 13 minutes, Zigbu a dit :

C'est probable que le CO2 n'est pas le seul en cause, mais il n'y a pas que lui qui est rejeté dans l'atmosphère et les fleuves puis les océans. Toutes ces saloperies doivent avoir une incidence sur les catastrophes atmosphériques que l'on constate ces temps ci : Des cyclones plus forts, des pluies torrentielles.............

je suis d'accord avec toi sur le fait que l'homme prend les fleuves pour des émissaires de ses déchets de plus en plus complexes et toxiques.

Le changement climatique actuel est simultané avec le "salopage" systématique et inconscient des écosystèmes par l'homme moderne et son rejet massif de CO² dans l'atmosphère.

J'ai déjà dit et je le répète, le plus grave est la dégradation rapide des écosystèmes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 6 931 messages
Macrocéphale bossu‚ 33ans
Posté(e)

Pourtant il existe des scientifiques incroyablement sérieux qui défendent l'idée que le changement climatique provienne d'un phénomène plus complexe que les rejets de gaz à effets de serre (bien qu'il serait évidemment mieux de minimiser ces émissions).

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 1 944 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Les militaires ont déjà une super longueur d'avance sur les civils. Des appareils capables de faire la pluie et le beau temps ... Donc je me soucie pas du réchauffement climatique.

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zigbu Membre 5 907 messages
Zigbu‚ 69ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, Boutetractyxreqs a dit :

Les militaires ont déjà une super longueur d'avance sur les civils. Donc je me soucie pas du réchauffement climatique.

Une longueur d'avance de quoi ? à quel sujet ? Quel rapport avec le réchauffement ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant