Aller au contenu

Messages recommandés

Aban Membre 35 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Salut
j'ai une petite demande. J'ai fait une traduction du polonais vers le francais, quelqu'un peut-il améliorer des erreurs? Est-ce que les phrases ont du sens.

Aujourd’hui, on peut lire qu’il ne sert à rien de parler de « la découverte de l’Amérique » parce que lorsque les voyageurs européens ont amarré sur les côtes de l’Amérique, les Indiens vivaient là et ils n’avaient pas besoin de découvrir leur propre pays. Cependant, c‘est une objection irraisonnable parce que, quand certains peuples vivent dans l’isolement sans rien savoir les uns sur les autres, on peut dire qu’à un certain moment ils se découvrent. Si les Indiens avaient developpé la technologie de navigation et qu’ils soient venus en Europe les premiers, on pourrait dire alors qu’ils avaient découvert l’Europe. 

Même aujourd’hui, quand on explore de nouveaux pays ou de nouvelles villes avec curiosité, on peut dire que nous les découvrons pour nous-mêmes, parce qu’il ne faut pas acquérir des connaissances, mais il faut puiser la nouveauté. En fait, les gens voyagent sentimentalement aux endroits bien connus comme lieu de l’enfance ou de la jeunesse. Est-ce que c’est un « voyage » encore? Pourquoi pas. En apparence, on ne découvre rien de nouveau, mais on revient à l’ancien temps. On pense qu’on voyage dans le temps, et ça – est un quelque chose de nouveau, car on connaît le même truc d’une autre perspective.

Nous avons besoin de la nouveauté qui est indépendante et qui tout simplement nous attire. Cette attirance est associée à une « dégustation » spécifique de temps. On voudrait être toujours au début et on voudrait avoir un sentiment que le monde est ouvert à tout le monde. Juste la « dégustation de la nouveauté » nous fait penser à ce sentiment, même dans l’illusion. Probablement à cause de cela les gens changent l’épouse et le mari : ils ont pour un certain temps un sentiment qu’ils éprouvent le temps nouveau et l’origine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
aliochaverkiev Membre 1978 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 8 heures, Aban a dit :

Salut
j'ai une petite demande. J'ai fait une traduction du polonais vers le francais, quelqu'un peut-il améliorer des erreurs? Est-ce que les phrases ont du sens.

Aujourd’hui, on peut lire qu’il ne sert à rien de parler de « la découverte de l’Amérique » parce que lorsque les voyageurs européens ont amarré sur les côtes de l’Amérique, les Indiens vivaient là et ils n’avaient pas besoin de découvrir leur propre pays. Cependant, c‘est une objection irraisonnable parce que, quand certains peuples vivent dans l’isolement sans rien savoir les uns sur les autres, on peut dire qu’à un certain moment ils se découvrent. Si les Indiens avaient developpé la technologie de navigation et qu’ils soient venus en Europe les premiers, on pourrait dire alors qu’ils avaient découvert l’Europe. 

 

Même aujourd’hui, quand on explore de nouveaux pays ou de nouvelles villes avec curiosité, on peut dire que nous les découvrons pour nous-mêmes, parce qu’il ne faut pas acquérir des connaissances, mais il faut puiser la nouveauté. En fait, les gens voyagent sentimentalement aux endroits bien connus comme lieu de l’enfance ou de la jeunesse. Est-ce que c’est un « voyage » encore? Pourquoi pas. En apparence, on ne découvre rien de nouveau, mais on revient à l’ancien temps. On pense qu’on voyage dans le temps, et ça – est un quelque chose de nouveau, car on connaît le même truc d’une autre perspective.

Nous avons besoin de la nouveauté qui est indépendante et qui tout simplement nous attire. Cette attirance est associée à une « dégustation » spécifique de temps. On voudrait être toujours au début et on voudrait avoir un sentiment que le monde est ouvert à tout le monde. Juste la « dégustation de la nouveauté » nous fait penser à ce sentiment, même dans l’illusion. Probablement à cause de cela les gens changent l’épouse et le mari : ils ont pour un certain temps un sentiment qu’ils éprouvent le temps nouveau et l’origine.

"Si les Indiens avaient developpé la technologie de navigation et qu’ils soient venus en Europe les premiers, on pourrait dire alors qu’ils avaient découvert l’Europe". 

Il y a là un manque d'harmonie.

L'harmonie est de garder une certaine homogénéité. Ainsi vaut-il mieux écrire "Si les Indiens avaient développé la technologie de navigation et s'ils étaient venus en Europe les premiers, on pourrait alors dire qu'ils découvrirent (ou qu'ils découvraient) l'Europe". Il vaut mieux garder la même conjonction de subordination "si" plutôt que de passer du "si" au "que" (dans qu'ils). Par ailleurs vous passez d'un temps du passé composé employé à l'indicatif (avaient développé) à un temps présent employé au subjonctif (soient), il est préférable de garder, associé à un temps donné du passé indicatif un même temps du passé  indicatif (il est vrai que vous employez  la conjonction "que" ce qui complique les choses ! ). En résumé il faut essayer de faire concorder les temps (à un temps donné joindre un même temps).

"Il faut puiser la nouveauté", non  écrire "il faut puiser dans la nouveauté", certes "puiser" est un verbe transitif mais là il est pris dans un sens intransitif, ou alors il faudrait écrire "puiser -quelque chose- dans la nouveauté".

 

"Comme lieu " écrire plutôt "comme les lieux", mais "comme lieu" est acceptable.

Le même "truc" ! "truc" n'est pas très soutenu ! Pas du tout même !Trouvez un autre mot !

"Les gens changent l'épouse et le mari", ça n'a pas de sens en français ! Peut-être voulez-vous écrire : "Les gens changent d'épouse ou de mari".

Enfin : "Ils ont pour un certain temps un sentiment qu’ils éprouvent le temps nouveau et l’origine". Cette phrase n'a aucun sens en français, à revoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aban Membre 35 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Merci bien!
En ce qui concerne 

Citation

Enfin : "Ils ont pour un certain temps un sentiment qu’ils éprouvent le temps nouveau et l’origine". Cette phrase n'a aucun sens en français, à revoir.

C'est le texte philosophique et c'est difficile de rendre le contenu :/ je peux expliquer: Les gens ont une sensation/impression qu'ils saisissent/profitent quelque chose de nouveau, qu'ils ressentent/éprouvent CE qui est au "début"/ ce qui est initial. 
Alors ça doit être philosophique, je pense que maintenant est plus lisible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×