hitler ou le 3eme reich

Gouderien Membre 10 463 messages
Obsédé textuel‚ 65ans
Posté(e)
il y a 15 minutes, Pirlouit2017 a dit :

Mais c'est faux. Benoist-Méchin parvint à présenter la période de façon dépassionnée. 

 

Dépassionnée... mais pas neutre quand même, sachant qu'il fut l'un des collabos les plus zélés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Pirlouit2017 Membre 448 messages
Forumeur survitaminé‚ 36ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Gouderien a dit :

Dépassionnée... mais pas neutre quand même, sachant qu'il fut l'un des collabos les plus zélés.

Que reproches-tu à son Histoire de l'armée allemande et son chef d'œuvre : Soixante jours qui ébranlèrent l'Occident ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 10 463 messages
Obsédé textuel‚ 65ans
Posté(e)
il y a 27 minutes, Pirlouit2017 a dit :

Que reproches-tu à son Histoire de l'armée allemande et son chef d'œuvre : Soixante jours qui ébranlèrent l'Occident ?

Oh je ne lui reproche rien - c'était un brillant historien - sauf une germanophilie qui confine parfois à l'adoration. Une maladie que nous connaissons bien de nos jours, également.:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Roger_Lococo Membre 5 382 messages
Editeur de réalité‚
Posté(e)
Il y a 15 heures, Pirlouit2017 a dit :

Je pense que tu confonds causes profondes et épiphénomènes. Ce n'est pas le personnage que tu cites qui hante les mémoires à Whitehall mais Bismarck. Tu restes à la surface des choses si tu t'en tiens à la fin du match. 

Hitler est le moyen pour une minorité de contrôler toute la population. Dans la scientologie ils accusent leurs membres d'être "suppressifs", du côté du rideau de fer il y avait des dissidents, et en polynésie des tabous. Par chez nous nous avions l'hérésie. 

Ce qui est interdit par la loi, et provoque des conséquences d'acharnement social contre les personnes c'est de contester les crimes commis par le IIIème Reich.

Ceci est un phénomène social de première importance. C'est même pour ainsi dire l'unique phénomène social qui sous-tend tout ce qui se passe sur notre territoire depuis une trentaine d'années.

C'est grâce à lui que toute forme de politique exercée par des officiels a pu cesser dans l'indifférence générale. Avant Hitler, on avait la politique monétaire, celle des transports, de l'agriculture et de l'industrie. Maintenant on a Hitler et le droit à la différence. Ou même "Hitler pour ou contre".

 

Modifié par Roger_Lococo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pirlouit2017 Membre 448 messages
Forumeur survitaminé‚ 36ans
Posté(e)
il y a 36 minutes, Roger_Lococo a dit :

Hitler est le moyen pour une minorité de contrôler toute la population. Dans la scientologie ils accusent leurs membres d'être "suppressifs", du côté du rideau de fer il y avait des dissidents, et en polynésie des tabous. Par chez nous nous avions l'hérésie. 

Ce qui est interdit par la loi, et provoque des conséquences d'acharnement social contre les personnes c'est de contester les crimes commis par le IIIème Reich.

Ceci est un phénomène social de première importance. C'est même pour ainsi dire l'unique phénomène social qui sous-tend tout ce qui se passe sur notre territoire depuis une trentaine d'années.

C'est grâce à lui que toute forme de politique exercée par des officiels a pu cesser dans l'indifférence générale. Avant Hitler, on avait la politique monétaire, celle des transports, de l'agriculture et de l'industrie. Maintenant on a Hitler et le droit à la différence. Ou même "Hitler pour ou contre".

 

Si tu veux. Mais c'est presque digne de la version égyptienne de la bataille de Qadesh : on ne conteste pas une victoire. Quitte à inventer des rois guerriers. Pour Hitler, on érige une intelligence démoniaque quand c'était le binz absolu "coordonné" par un fantasque infichu d'être à sa table de travail.

Les mécanismes profonds demeurent les mêmes. Du temps des Hittites, c'était à qui le Levant devait payer tribut ? Depuis la Guerre de Sept ans, si ce n'est depuis le temps de Louis XIV, c'est comment assurer la primauté du maritime sur le continental ?

Le reste est distribution des rôles, revendications quant au cachet, bref fioritures de chef décorateur. Le scénario et la production restent fermement constitués, eux. 

Modifié par Pirlouit2017

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Roger_Lococo Membre 5 382 messages
Editeur de réalité‚
Posté(e)
Il y a 1 heure, Pirlouit2017 a dit :

Si tu veux. Mais c'est presque digne de la version égyptienne de la bataille de Qadesh : on ne conteste pas une victoire. Quitte à inventer des rois guerriers. Pour Hitler, on érige une intelligence démoniaque quand c'était le binz absolu "coordonné" par un fantasque infichu d'être à sa table de travail.

Les mécanismes profonds demeurent les mêmes. Du temps des Hittites, c'était à qui le Levant devait payer tribut ? Depuis la Guerre de Sept ans, si ce n'est depuis le temps de Louis XIV, c'est comment assurer la primauté du maritime sur le continental ?

Le reste est distribution des rôles, revendications quant au cachet, bref fioritures de chef décorateur. Le scénario et la production restent fermement constitués, eux. 

C'est tout le problème de savoir si l'on parle du fond ou de la forme.

Le fond c'est qui contrôle les transactions financières et les capitaux, parce qu'en vérité le commerce réel ça ne sert à rien. Ca mobilise des ressources alors qu'un bon algo et une fibre collée ou il faut, ça vaut tous les navires cargo du monde.

Mais c'est indicible, donc il faut habiller.

Hitler est surtout devenu vraiment terrible dans les années 1990.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pirlouit2017 Membre 448 messages
Forumeur survitaminé‚ 36ans
Posté(e)
il y a 16 minutes, Roger_Lococo a dit :

C'est tout le problème de savoir si l'on parle du fond ou de la forme.

Le fond c'est qui contrôle les transactions financières et les capitaux, parce qu'en vérité le commerce réel ça ne sert à rien. Ca mobilise des ressources alors qu'un bon algo et une fibre collée ou il faut, ça vaut tous les navires cargo du monde.

Mais c'est indicible, donc il faut habiller.

Hitler est surtout devenu vraiment terrible dans les années 1990.

 

 

 

Attention aux anachronismes. La financiarisation de l'économie au point où on la subit aujourd'hui est une donnée historiquement récente. Il s'agit d'une excroissance, devenue folle, d'un tronc antérieur qui reposait sur l'échange classique. Excroissance qui tient du lierre qui étouffe, certes, mais qui ne résume pas l'ensemble des décideurs véritables des trois derniers siècles, depuis la "Glorieuse Révolution". 

Comme les fonctions basiques ne cessent pas d'exister et qu'il faut continuer de satisfaire aux besoins élémentaires (alimentation, énergie etc...), la maîtrise des mers et l'impossibilité d'une concurrence terrestre demeurent des impératifs catégoriques.

Les Anglais, d'une cynique franchise en plus de leurs talents de conteurs, n'oublient jamais ces réalités, eux. Un exemple d'exposé :

Résultat de recherche d'images pour "le grand jeu livre"

Modifié par Pirlouit2017

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hannibal25 Membre 508 messages
Forumeur forcené‚ 34ans
Posté(e)
il y a 22 minutes, Roger_Lococo a dit :

C'est tout le problème de savoir si l'on parle du fond ou de la forme.

Le fond c'est qui contrôle les transactions financières et les capitaux, parce qu'en vérité le commerce réel ça ne sert à rien. Ca mobilise des ressources alors qu'un bon algo et une fibre collée ou il faut, ça vaut tous les navires cargo du monde.

Mais c'est indicible, donc il faut habiller.

Hitler est surtout devenu vraiment terrible dans les années 1990.

 

 

 

tu m'explique?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Roger_Lococo Membre 5 382 messages
Editeur de réalité‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, Pirlouit2017 a dit :

Attention aux anachronismes. La financiarisation de l'économie au point où on la subit aujourd'hui est une donnée historiquement récente. Il s'agit d'une excroissance, devenue folle, d'un tronc antérieur qui reposait sur l'échange classique. Excroissance qui tient du lien qui étouffe, certes, mais qui ne résume pas l'ensemble des décideurs véritables des trois derniers siècles, depuis la "Glorieuse Révolution". 

L'économie du rien triomphait déjà sous Louis XV, elle a triomphé sous la Ière république, durant la 1ère guerre mondiale le rien est devenu général et a engendré la crise de 29. Aujourd'hui le rien est devenu la marchandise la plus achetée et la plus vendue au monde à raison de 90% des transactions grâce au trading à haute fréquence. L'économie du rien est consubstantielle d'une certaine idéologie, du rien elle aussi.

L'économie d'accaparement est effectivement une tendance plus forte sur le long terme, qui coïncide étroitement avec la colonisation. Toutefois le vol de quelque chose est toujours plus légitime que l'économie du rien. L’économie du rien a aujourd'hui prouvé sa force en s'opposant à l'économie réelle avec succès depuis Henry Ford.

il y a 2 minutes, Pirlouit2017 a dit :

Comme les fonctions basiques ne cessent pas d'exister et qu'il faut continuer de satisfaire aux besoins élémentaires (alimentation, énergie etc...), la maîtrise des mers et l'impossibilité d'une concurrence terrestre demeurent des impératifs catégoriques.

Les Anglais, d'une cynique franchise en plus de leurs talents de conteurs, n'oublient jamais ces réalités, eux. Un exemple d'exposé :

Je suis favorable à une approche qui traite les problèmes dans l'ordre.

Les problèmes auxquels nous nous trouvons confrontés sont le résultat de ce que pensent les gens. Si on veut les faire changer il faut leur montrer un chemin différent.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pirlouit2017 Membre 448 messages
Forumeur survitaminé‚ 36ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, Roger_Lococo a dit :

L'économie du rien triomphait déjà sous Louis XV, elle a triomphé sous la Ière république, durant la 1ère guerre mondiale le rien est devenu général et a engendré la crise de 29. Aujourd'hui le rien est devenu la marchandise la plus achetée et la plus vendue au monde à raison de 90% des transactions grâce au trading à haute fréquence. L'économie du rien est consubstantielle d'une certaine idéologie, du rien elle aussi.

L'économie d'accaparement est effectivement une tendance plus forte sur le long terme, qui coïncide étroitement avec la colonisation. Toutefois le vol de quelque chose est toujours plus légitime que l'économie du rien. L’économie du rien a aujourd'hui prouvé sa force en s'opposant à l'économie réelle avec succès depuis Henry Ford.

 

 

Qu'appelles-tu l'économie du rien sous Louis XV, alors que le système de Law lui-même reposait sur l'exploitation coloniale et que l'état des finances du Royaume restait dépendant de la première crise frumentaire ? Le XVIIIe siècle peut presque être résumé à un combat entre mercantilistes et physiocrates. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pirlouit2017 Membre 448 messages
Forumeur survitaminé‚ 36ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, Roger_Lococo a dit :

 

Je suis favorable à une approche qui traite les problèmes dans l'ordre.

Les problèmes auxquels nous nous trouvons confrontés sont le résultat de ce que pensent les gens. Si on veut les faire changer il faut leur montrer un chemin différent.

 

Les problèmes auxquels nous nous trouvons confrontés sont le résultat de ce que pensent ceux qui sont censés gouverner. Il s'agit donc d'une lutte pour s'extraire d'un système extérieur et recouvrer une autonomie politique. C'est une situation qui pourrait presque en appeler au souvenir du refus des royautés occidentales de s'aliéner à Byzance. 

Un peuple suit des dirigeants qui le conduisent. Ce n'est jamais lui qui ouvre la route. Et les très rares éclaireurs ont vocation à conseiller le Prince. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pila Membre 7 748 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Le jeune Hitler perdit un frère pour ainsi dire de son âge vers 10 ans. Il est possible que ce fait est dérangé quelque peu son équilibre mental.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hannibal25 Membre 508 messages
Forumeur forcené‚ 34ans
Posté(e)

la maladie d'hitler, si c'est mental, s'accentue vers la fin du reich..sa main tremblait et il ne s'servait quasi plus.

tu crois que cette maladie est le signe d'un desequilibre mentale? je ne sais plus le nom que l'on donnait a cette maladie qui exister encore de nos jours.?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 9 254 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 59 minutes, hannibal25 a dit :

la maladie d'hitler, si c'est mental, s'accentue vers la fin du reich..sa main tremblait et il ne s'servait quasi plus.

tu crois que cette maladie est le signe d'un desequilibre mentale? je ne sais plus le nom que l'on donnait a cette maladie qui exister encore de nos jours.?

la maladie de Parkinson 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hannibal25 Membre 508 messages
Forumeur forcené‚ 34ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, le merle a dit :

la maladie de Parkinson 

merci monsieur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
holdman Membre 1 177 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Les médicaments qu'il ingurgitait ne l'arrangeait pas  .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Roger_Lococo Membre 5 382 messages
Editeur de réalité‚
Posté(e)
Le 14/11/2017 à 17:50, Pirlouit2017 a dit :

Qu'appelles-tu l'économie du rien sous Louis XV, alors que le système de Law lui-même reposait sur l'exploitation coloniale et que l'état des finances du Royaume restait dépendant de la première crise frumentaire ? Le XVIIIe siècle peut presque être résumé à un combat entre mercantilistes et physiocrates. 

Le système de Law repose sur le mythe de l'exploitation coloniale lequel est partiellement vrai comme le mythe d'Hitler, mais pas suffisamment.

Le complément est du vide converti en billets de banque, et si le ratio de rien est trop visiblement important la confiance du public s'effondre.

 

Ce genre de système a une caractéristique : celui qui imprime trop de billets à son profit appauvrit massivement le reste de la population, puisqu'il s'agit d'un transfert de devises de ceux qui l'ont gagné vers ceux qui l'ont imprimé. La fausse monnaie est toujours une escroquerie, sa valeur repose sur l'abus de confiance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant