Doit-on se mettre à genoux devant les riches ?

Morfou Membre 12 112 messages
Forumeur alchimiste‚ 67ans
Posté(e)
il y a 10 minutes, bibifricotin a dit :

Prenons l'exemple d'un couple qui gagne 3000€/ mois net

Calcul des impôts et taxes:

Impôt direct :                    193€

Loyer                                   0€

Charges sur 130€                26€

Taxe d'habitation               100€

Consommation sur 400€        80€ (TVA)

Total                                399€      soit 13% impôt et taxe

Il vous reste à démontrer comment de 13% on passe à 80% d'impôts .

3000€ et 193€? 100€ de taxes d'habitation? paie pas de loyer? la tva sur la conso, c'est d'après la conso!

Pas de voitures, pas d'essence, pas d'assurances diverses et variées? charges sur 130€..de quoi?

EDF? gaz?

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Constantinople Membre 9 000 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, bibifricotin a dit :

Prenons l'exemple d'un couple qui gagne 3000€/ mois net

Calcul des impôts et taxes:

Impôt direct :                    193€

Loyer                                   0€

Charges sur 130€                26€

Taxe d'habitation               100€

Consommation sur 400€        80€ (TVA)

Total                                399€      soit 13% impôt et taxe

Il vous reste à démontrer comment de 13% on passe à 80% d'impôts .

1°) comptabilise la cotisation salariale, 20 %

2°) Comptabilise la cotisation patronale entre 25 et 42 %

Rien que sur le salaire, au lieu de 3000 EUROS, on serait vers les 4 estimation basse. Déjà 45 % dans la musette

2°) Comptabilise les 20 % et 5 % de TVA a payer tous les jours. Disons que ce couple n'est pas propriétaire et ne paie pas de foncier donc, on va donc dire qu'il faut rajouter, allez, 15 % des produits de consommation sur une moyenne au pifométre.

On en est a pas loin de 65 %

3°) comptabilise les environs 60 % que tu paies sur chaque plein d'essence, pour un comple, disons 10 % du budget.

On arrive aux 75

4°) On rajouter les impots que t'as cacluclé sachant qu'on est dans une tranche trés basse: Admettons que ce soit 13 % : On dépasse même les 80

 

Maintenant, compte que leurs propriétaire sur leur loyer répércute le cout de l'imposition et du foncier, toutes les joyeuseté du style amendes, frais pour renouveler tel papier ou cartes, etc

Même en partant du principe que le Patron ne répercuterait qu'une partie de ses cotisations patronales sur le salaire net, on y est aux 80.

 

 

Modifié par Constantinople

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Constantinople Membre 9 000 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 11/11/2017 à 15:46, Ines Presso a dit :

Bonjour le grand n'importe quoi. Tu parles des cotisations salariales comme d'un impôt.

Et ?

Citation

Je paie des cotisations salariales et je suis ravie d'en payer.

Sens toi libre de payer les miennes également alors.

Citation

 

Sans cotisations l'opération que je viens de subir aurait été à ma charge, sans cotisations je n'aurais pas les indemnités journaliëres et la prévoyance qui me permettent de percevoir quasi 100% de mon net, sans cotisations en cas d'accident du travail il n'y aurait aucune couverture, sans les cotisations si je devais perdre mon boulot, je ne pourrais par percevoir d'indemnités de chômage le temps de trouver autre chose, sans cotisations il n'y aurait pas la retraite telle que nous l'avons etc.

Discours du français (généralement fonctionnaire) typique. Qui ne réalise pas qu'avec un systéme social et d'imposition différent, il pourrait préparer sa retraite, se payer des assurances maladies en or massif, posséder une maison beaucoup plus rapidement ce qui économise un loyer, etc etc etc. Quand à ta retraire, je suis trop galant pour te demander ton âge, mais en déca de 40 ans tu peux oublier malgré tout ce que tu auras raqué.  Et si tu as plus, je te conseillerai de pas trop y compter dessus.

Citation

Alors oui, sans les cotisations notre salaire serait plus important, mais se serait un leurre car les dépenses le seraient aussi Et parfois plus encore. 

Non, elles ne le seraient pas, bien au contraire. Une assurance maladie, chômage, la plus blindée qui soit, meilleure sans comparaison possible avec la sécu, ne coute pas plus de 50 % du salaire.

Citation

Juste comme ça en passant sans impôts pas d'État et si pas d'État il n'y a plus rien, ni écoles, ni routes, ni hôpitaux, ni police, ni armée etc.

Parce que tu crois qu'en France, on est les seules à posséder des routes ? Des hopitaux ? Des écoles ? Une police ? Une armée ? Crois tu même seulement que parce qu'on paie plus d'impots, nous sommes meilleurs dans tous ces domaines ?

Sors un peu de l'hexagonne. Tu verras que dans les soit disants "paradis fiscaux" comme la suisse, l'angleterre, même le portugal, l'Irlande, la Hollande, ou que sais je, non seulement ils n'ont rien à nous envier mais dans certains domaines, comme le scolaire précisément,, on fait pitié.

Citation

Alors si on se décidait une bonne fois pour toute à rendre l'optimisation fiscale illégale, et faire une chasse à la fraude efficace et dissuasive, peut-être que nous aurions moins d'impôts à payer. 

Non. La seule chose qui puisse faire baisser le niveau d'imposition c'est un changement de notre modéle social et économique. Sans parler de l'immigration qu'il faudrait revoir entiérement.

Citation

Pour finir bonjour la malhonnêteté au sujet des successions et de sa taxation à des niveaux ahurissants.

Pfff. 

Excuse moi, mais ça me rends dingue qu'un mec qui a payé toute sa vie sur tout ce qu'il gagné doive encore payer de son cimetiére pour avoir le droit de léguer aux enfants. Je trouve d'une immoralité sans nom.

Modifié par Constantinople
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zebusoif Membre 2 352 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 6 heures, Constantinople a dit :

Ce n'est pas de l’obsession : il faut être juste complétement aveugle pour ne pas voir que le problème majeur, et le danger majeur pour l'avenir également, c'est l'immigration massive et pas l'optimisation fiscale de quelques riches à Yachts

Ça dépend des sommes que ça représente, aujourd'hui les 500 plus riches possèdent à eux seuls l'équivalent de 25% du PIB français 

 

Il y a 6 heures, Constantinople a dit :

Faites du black, à fond. Pensez à votre famille avant de donner pour les migrants de ces 40 dernières années

Si t'es petit commerçant c'est presque obligé, mais bon un petit commerçant n'a pas grand chose à voir avec un des 500 plus riches. 

Il y a 6 heures, Constantinople a dit :

Ils partageaient quand ? Avant ou après avoir réduits les femmes en esclavage et massacré les hommes ? Tu crois qu'en préhistoire la vie était peace and love, genre eden

L'esclavage n'existait pas avant l'invention de l'agriculture. 

Il y a 6 heures, Constantinople a dit :

Des mythes, c'est tout ce que tu sais balancer parce quel es faits, tous les faits, vont contre ton idéologie. Si vraiment le non partage est responsable du boom civilisationnel humain, ce qui n'est pas le cas, mais la preuve serait faite qu'il vaut mieux ne pas partager, tout simplement.

Tous les faits, sauf l'espérance de vie à Cuba :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zebusoif Membre 2 352 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 20 minutes, Constantinople a dit :
Citation

 

Discours du français (généralement fonctionnaire) typique. Qui ne réalise pas qu'avec un systéme social et d'imposition différent, il pourrait préparer sa retraite, se payer des assurances maladies en or massif, posséder une maison beaucoup plus rapidement ce qui économise un loyer, etc etc

Ça ne marche pas, regarde les États-Unis, espérance de vie 79 ans, avec des dépenses de santé qui montent à 10 000$/an, c'est parmis les plus hautes du monde.  Mais le résultat est médiocre. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Foraveur Membre 4 833 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

Le résultat est médiocre parceque la plupart de la population se fiche de l'hygiène de vie ....c'est pourquoi perso je refuse de payer pour des gens aussi negligents....ils veulent consommer des calories a outrance et par voie de consequence consommer des services médicaux a outrance car ils sont incapables d'établir un lien de causalité entre leur comportement et ses conséquences ..ben ils ont qu'à payer alors...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibifricotin Membre 9 337 messages
Forumeur alchimiste‚ 72ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Morfou a dit :

3000€ et 193€? 100€ de taxes d'habitation? paie pas de loyer? la tva sur la conso, c'est d'après la conso!

Pas de voitures, pas d'essence, pas d'assurances diverses et variées? charges sur 130€..de quoi?

EDF? gaz?

193€ c'est l'impôt mensuel, le loyer n'est pas un impôt, la TVA c'est 20 % sur une consommation supposée de 4000€, les assurances ne sont pas des impôts, les charges correspondent aux taxes sur les énergies (voiture,chauffage, électricité), 100€ c'est la taxe d'habitation.

Je ne calcule que les impôts et les taxes appliquées sur les produit de consommation.

Je vous laisse faire la démonstration du contraire et notamment des 80% de taxes et d'impôts

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibifricotin Membre 9 337 messages
Forumeur alchimiste‚ 72ans
Posté(e)
il y a une heure, Constantinople a dit :

1°) comptabilise la cotisation salariale, 20 %

2°) Comptabilise la cotisation patronale entre 25 et 42 %

Rien que sur le salaire, au lieu de 3000 EUROS, on serait vers les 4 estimation basse. Déjà 45 % dans la musette

2°) Comptabilise les 20 % et 5 % de TVA a payer tous les jours. Disons que ce couple n'est pas propriétaire et ne paie pas de foncier donc, on va donc dire qu'il faut rajouter, allez, 15 % des produits de consommation sur une moyenne au pifométre.

On en est a pas loin de 65 %

3°) comptabilise les environs 60 % que tu paies sur chaque plein d'essence, pour un comple, disons 10 % du budget.

On arrive aux 75

4°) On rajouter les impots que t'as cacluclé sachant qu'on est dans une tranche trés basse: Admettons que ce soit 13 % : On dépasse même les 80

 

Maintenant, compte que leurs propriétaire sur leur loyer répércute le cout de l'imposition et du foncier, toutes les joyeuseté du style amendes, frais pour renouveler tel papier ou cartes, etc

Même en partant du principe que le Patron ne répercuterait qu'une partie de ses cotisations patronales sur le salaire net, on y est aux 80.

 

 

Si les cotisations sociales étaient toutes à la charge du salarié le salaire ne serait plus de 3000€ mais de 5000€ sachant que les cotisations font parties intégrantes du salaire. Votre raisonnement est déjà bancal au départ.

Toutes les autres taxes sont estimées par catégories de consommation. Vous ne faites qu’additionner des lapins et des carottes. Si vous voulez être crédible faites le calcul en appliquant les taxes sur les budgets de chaque sorte de dépense.

Allez, encore un petit effort !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Morfou Membre 12 112 messages
Forumeur alchimiste‚ 67ans
Posté(e)
il y a une heure, bibifricotin a dit :

193€ c'est l'impôt mensuel, le loyer n'est pas un impôt, la TVA c'est 20 % sur une consommation supposée de 4000€, les assurances ne sont pas des impôts, les charges correspondent aux taxes sur les énergies (voiture,chauffage, électricité), 100€ c'est la taxe d'habitation.

Je ne calcule que les impôts et les taxes appliquées sur les produit de consommation.

Je vous laisse faire la démonstration du contraire et notamment des 80% de taxes et d'impôts

Vos revenus locatifs sont ajoutés à vos autres revenus pour être soumis au barème de l'impôt sur le revenu. Vous devez calculer votre revenu net foncier, c'est-à-dire le revenu brut (loyers encaissés pendant l'année) déduction faite des charges (travaux, assurance, impôts fonciers, etc.).

----------Et d'un car l'impôt est répercuté sur les loyers!

https://www.ffa-assurance.fr/content/votre-cotisation-assurance-la-taxe-fiscale-et-les-contributions-fixees-par-la-reglementation?parent=74&lastChecked=112

Pas de TVA mais taxes fiscales...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fx. Membre 632 messages
Forumeur forcené‚ 45ans
Posté(e)

 

Les riches tirent-ils l’économie ?

 

Les riches, « premiers de cordée », doivent être épargnés par l'impôt car ils dynamiseraient la création de richesse. Une conviction plus qu'une réalité économique.

« Je ne crois pas à la jalousie française qui consiste à dire que les gens qui réussissent doivent être taxés (...). Je veux qu’on célèbre ces réussites. Si on commence à jeter des cailloux sur les premiers de cordée, c’est toute la cordée qui s’effondre. » Avec cette phrase prononcée le 15 octobre dernier, Emmanuel Macron exprimait une conviction qui est manifestement au coeur de son logiciel économique et social. Une conviction qui est cependant à bien des égards erronée.

Tout d’abord, le débat sur la taxation des plus aisés comprend une dimension d’opportunité, dans un contexte de concurrence exacerbée pour attirer les riches et les entreprises. Cette question est évidemment sérieuse, dans la mesure où la France est insérée dans des ensembles, la zone euro et l’Union européenne, où la règle est celle de la liberté de circulation des personnes, des capitaux et des établissements, alors qu’il n’existe pas de fiscalité harmonisée sur ces éléments très mobiles.

 

La politique fiscale de d’Emmanuel Macron va entraîner une perte de revenus fiscaux qui nécessitera des baisses de dépenses pour les compenser

La France est assurément un des pays d’Europe qui taxe le plus le capital et ses revenus, mais sur ce plan, le jeu engagé par Emmanuel Macron n’en vaut pas vraiment la chandelle. En effet, cette politique va entraîner une perte de revenus fiscaux qui nécessitera des baisses de dépenses pour les compenser. Or, ces baisses risquent fort de nuire à l’attractivité du pays. On notera en outre une contradiction entre la volonté affichée par notre président de construire une Europe mieux régulée, moins basée sur la concurrence de tous contre tous, et la politique fiscale qu’il entend mener en France. Celle-ci consiste en effet à lancer notre pays dans la course au moins-disant fiscal, qui mine depuis tant d’années les finances publiques des pays de l’Union et la crédibilité du projet européen.

Les riches ne font pas tout

Mais le discours d’Emmanuel Macron va au-delà de cette question d’opportunité. Les riches sont-ils réellement ces premiers de cordée qui tirent toute l’économie, raison pour laquelle il faudrait y regarder à deux fois avant de limiter leur richesse ? On peut en douter à maints égards.

           La consommation des très riches ne fait pas réellement progresser l’économie parce que l’industrie des produits de luxe est par nature peu productive

En premier lieu, la consommation des très riches ne fait pas réellement progresser l’économie parce que l’industrie des produits de luxe est par nature peu productive. Les très riches ont en effet tendance à acheter des produits à des prix particulièrement élevés pour se distinguer du commun des mortels. Ce qui fait que l’industrie des produits de luxe n’est guère incitée à serrer ses coûts. C’est en réalité la consommation de la grande masse de la population qui est facteur d’innovation parce qu’il faut alors produire plus efficacement... Et c’est d’ailleurs à partir du moment où les gens ordinaires ont pu, eux aussi, consommer des biens réservés jusque-là aux très riches que nos économies ont réellement décollé.

Ensuite, du fait de leur consommation ostentatoire, les très riches sont, et de très loin, ceux qui gaspillent le plus de matières premières non renouvelables et d’énergies fossiles. En 2015, dans un rapport publié à l’occasion de la COP21 à Paris, l’organisation non gouvernementale (ONG) Oxfam évaluait ainsi qu’à l’échelle mondiale, les 10 % des personnes les plus riches étaient responsables de 50 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre du fait de leur mode de vie, quand les 50 % les plus pauvres n’en étaient à l’origine que de 10 %.

                      Du fait de leur consommation ostentatoire, les très riches sont ceux qui gaspillent le plus de matières premières non renouvelables et d’énergies fossiles

A l’échelle de la France, Thomas Piketty et Lucas Chancel estimaient qu’en 2013, un foyer appartenant aux 10 % les plus riches émettait en moyenne 31 tonnes de CO2 par an, contre 3,8 tonnes pour un ménage appartenant aux 10 % les moins aisés... Si on ne limite pas davantage les inégalités de revenus, nous aurons très peu de chances de surmonter la grave crise écologique qui constitue, pour la France comme pour le monde, le défi central du XXIe siècle.

Cela d’autant plus qu’il faut compter avec ce que les économistes appellent l’« effet Veblen » : la consommation ostentatoire des plus riches oriente celle de l’ensemble de la société, qui cherche en permanence à les imiter. Tant que les plus riches continueront à gaspiller autant, on ne pourra donc pas attendre des pauvres qu’ils arrêtent de rêver de gaspiller autant qu’eux. Si les riches tirent l’économie, pour l’instant c’est donc plutôt vers l’abîme...

Les rentiers contre-performants

Par ailleurs, il est faux de prétendre que la motivation principale des entrepreneurs - dont l’économiste Joseph Schumpeter pensait qu’ils étaient le moteur de l’économie - serait l’appât du gain : ce n’est absolument pas ce qui a mis en mouvement un Steve Jobs d’Apple ou un Elon Musk de Tesla. Les êtres humains réels sont très loin d’être les homo oeconomicus rationnels des manuels d’économie. Un véritable homo oeconomicus ne se lancerait d’ailleurs que très rarement dans une aventure entrepreneuriale tant les chances de succès sont faibles a priori.

                     Il est impossible, au sein d’une entreprise, de déterminer la part exacte de chaque personne dans le succès de celle-ci

Il vaut mieux, bien sûr, que les entreprises innovantes et leurs dirigeants ne soient pas écrasés d’impôts dès leur première année d’existence, mais les sociétés où les revenus et les patrimoines des très riches sont peu imposés ne sont pas les plus innovantes. Notamment parce que cette accumulation de richesses que rien ne freine aboutit à des sociétés figées, où les positions sociales sont liées bien davantage à la fortune héritée des parents qu’au talent des personnes. Il suffit de voir ce qu’un Arnaud Lagardère a fait depuis 2003 du groupe qu’il a hérité de son père Jean-Luc pour mesurer combien cette logique d’un capitalisme d’héritiers n’est pas optimale pour le dynamisme d’une économie.

De plus, il est impossible, au sein d’une entreprise, de déterminer la part exacte de chaque personne dans le succès de celle-ci. Dans un tel contexte, les écarts de rémunération colossaux qui s’y sont creusés depuis une quarantaine d’années avec le développement des stock-options et des autres mécanismes censés aligner les intérêts des dirigeants sur ceux des actionnaires ont surtout eu pour effet de démotiver les salariés ordinaires, convaincus (à juste titre) que le fruit de leurs efforts serait accaparé par quelques-uns. Tandis que l’inflation des revenus des dirigeants est moins la légitime récompense de leur apport au succès de l’entreprise que le produit de la rente de situation qu’ils ont acquise grâce à leur position de force au sein du système. Le capitalisme et les entreprises marchaient mieux durant les "Trente Glorieuses", quand les écarts de revenus entre les PDG et les ouvriers étaient de 1 à 30, qu’aujourd’hui, où ils atteignent de 1 à 300...

Une vision très classique

Enfin, l’idée du premier de cordée repose sur une vision classique, mais fausse, de la dynamique de la création de richesse. Selon cette fable, il y aurait en effet au départ des entrepreneurs dynamiques, les fameux premiers de cordées, qui créeraient des richesses ex nihilo. Puis une partie de ces richesses serait ensuite redistribuée aux autres membres de la société, via notamment les impôts et les cotisations sociales. Mais ce n’est pas du tout comme cela que ça se passe dans la vraie vie : aucun chef d’entreprise n’a jamais pu créer quelque richesse que ce soit sans s’être entouré au préalable d’une multitude d’infrastructures, matérielles et immatérielles, produites par la puissance publique qui lui permettent de développer son activité.

                     Aucun chef d’entreprise n’a jamais pu créer quelque richesse que ce soit sans s’être entouré au préalable d’une multitude d’infrastructures, matérielles et immatérielles, produites par la puissance publique

Si, sur un territoire donné, les rentrées d’impôts sont insuffisantes et l’Etat inefficace, les entreprises innovantes ne s’y créent pas. La causalité est en réalité très largement inverse. Et on court le risque, en France comme ailleurs, quand on diminue l’imposition des plus riches, de devoir limiter cette production des biens publics indispensables, enclenchant une spirale défavorable au développement économique.

De même en termes de financement de l’économie : ce ne sont pas les profits d’aujourd’hui (qu’il ne faudrait donc pas trop taxer selon la vulgate libérale) qui sont les investissements de demain et les emplois d’après-demain, comme le voudrait le « théorème de Schmidt » - les investissements d’aujourd’hui dépendent en réalité avant tout de la demande qu’anticipent les acteurs économiques pour demain. Dès lors que celle-ci semble suffisante (ce qui suppose généralement que les gens ordinaires voient leurs revenus s’accroître), ces investissements peuvent être financés le plus souvent non pas grâce aux profits accumulés dans le passé, mais à crédit, via la création monétaire auprès du système financier.

Ce sont en fait plutôt les investissements d’aujourd’hui qui sont les profits de demain. Il n’y a donc en réalité pas vraiment besoin de laisser à Harpagon toute sa cassette pour réussir à alimenter l’investissement productif... Bref, la métaphore des « premiers de cordée » ne tient guère la route. D’ailleurs, dans la vraie vie, le premier de cordée est le plus souvent un guide professionnel payé par les riches, qui restent, eux, à l’arrière de la cordée…

 

https://www.alternatives-economiques.fr/riches-tirent-leconomie/00081505

Modifié par fx.
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibifricotin Membre 9 337 messages
Forumeur alchimiste‚ 72ans
Posté(e)
il y a une heure, Morfou a dit :

Vos revenus locatifs sont ajoutés à vos autres revenus pour être soumis au barème de l'impôt sur le revenu. Vous devez calculer votre revenu net foncier, c'est-à-dire le revenu brut (loyers encaissés pendant l'année) déduction faite des charges (travaux, assurance, impôts fonciers, etc.).

----------Et d'un car l'impôt est répercuté sur les loyers!

https://www.ffa-assurance.fr/content/votre-cotisation-assurance-la-taxe-fiscale-et-les-contributions-fixees-par-la-reglementation?parent=74&lastChecked=112

Pas de TVA mais taxes fiscales...

 

Les revenus locatifs sont des revenus complémentaires. J'ai donné l'exemple d'un couple qui gagne 3000€, j'attends que l'on me donne l'exemple du couple qui paie 80% d'impôt sur c'est revenus.

Je suis impatient que l'on me donne la preuve.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Foraveur Membre 4 833 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

Normalment il doit pas avoir en France d'imposition sur le revenu qui dépasse 45%.....même en simulant avec mon salaire le calculateur il donne pas un quotient supérieur a 45% ....il arrive même pas a 40%....(bon avec 2 enfants a charge)...

http://impotsurlerevenu.org/simulateurs/1155-simulateur-express-impot-2017.php

Modifié par Foraveur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibifricotin Membre 9 337 messages
Forumeur alchimiste‚ 72ans
Posté(e)
Il y a 11 heures, Foraveur a dit :

Normalment il doit pas avoir en France d'imposition sur le revenu qui dépasse 45%.....même en simulant avec mon salaire le calculateur il donne pas un quotient supérieur a 45% ....il arrive même pas a 40%....(bon avec 2 enfants a charge)...

http://impotsurlerevenu.org/simulateurs/1155-simulateur-express-impot-2017.php

Effectivement, en tenant compte du quotient familial et les niches fiscales on arrive à un montant bien inférieur. De plus les revenus du capital ont été limités à 30% d'imposition.

J'attends toujours la démonstration des 80% de taxes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 3 661 messages
Foodista‚ 36ans
Posté(e)

Je me demandais... à partir de quel revenu est-on riche ?

Et est-ce qu'un poseur de carrelage qui travaille au noir est considéré comme un salaud de riche de fraudeur s'il excède ce montant ? 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Foraveur Membre 4 833 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

Un avocat qui fraude 100'000 euros ou un carreleur qui fraude 100'000 euros..ben ou est la difference? Deux mêmes montants deux mêmes fraudes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Constantinople Membre 9 000 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 21 heures, bibifricotin a dit :

Si les cotisations sociales étaient toutes à la charge du salarié le salaire ne serait plus de 3000€ mais de 5000€ sachant que les cotisations font parties intégrantes du salaire. Votre raisonnement est déjà bancal au départ.

Toutes les autres taxes sont estimées par catégories de consommation. Vous ne faites qu’additionner des lapins et des carottes. Si vous voulez être crédible faites le calcul en appliquant les taxes sur les budgets de chaque sorte de dépense.

Allez, encore un petit effort !

La seule raison pour laquelle on sépare les cotisations patronales et salariales c'est pour donner l'illusion aux veaux de français qu''ils ne paient pas autant que ce qu'ils paient. C'est comme la tva. Imaginez en plus que l'etat touche 7% environs de toute vente immobiliere en france.I maginez combien rapporte ne serait ce que les creations de carte grise. Osez me dire qu'on ne vit pas dans une economie completement dingue basee sur la spoliation.

Pour le reste vous n avez aucun argument. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Constantinople Membre 9 000 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, Léna-Postrof a dit :

Je me demandais... à partir de quel revenu est-on riche ?

Et est-ce qu'un poseur de carrelage qui travaille au noir est considéré comme un salaud de riche de fraudeur s'il excède ce montant ? 

 

Evidemment quand on parle de la fraude cela inclue le travail dissimulé, le liquide non facturé, etc. C'est a dire le seul moyen pour l entrpreneur de se defendre face au vol organise pour sponsoriser le modele socio migratoire français.

C'est même principalement de ca dont il s agit car qui peut croire qu on va limiter l evasion fiscale des grands groupes ou grandes richesse alors que les capitaux circulent llibrement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CoCoCraZy Membre 26 messages
Forumeur balbutiant‚ 34ans
Posté(e)

Se mettre à genoux !!!?? EN QUEL HONNEUR !!  ça sent la vieille lutte des classes , bouuuu les méchants riches qui fraudent et du coup les gentils pauvres , ils ont raisons de frauder aussi !!! (m'enfin) :D

Dans tout les cas ont vis dans un monde  ( excusez moi du terme ) d'enculeur de mouche où chacun tire la couverture vers soi et se prendre la tête pour des sujets comme ça ....!!! car vous avez déjà vu un coffre fort qui suit un corbillard vous !? moi jamais ce qui me fait dire que quand ça sera fini riche ou pauvre , fraudeur ou pas .... même combat donc autant commencer maintenant , les gens seront peut être moins aigri :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 3 661 messages
Foodista‚ 36ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, Constantinople a dit :

Evidemment quand on parle de la fraude cela inclue le travail dissimulé, le liquide non facturé, etc. C'est a dire le seul moyen pour l entrpreneur de se defendre face au vol organise pour sponsoriser le modele socio migratoire français.

C'est même principalement de ca dont il s agit car qui peut croire qu on va limiter l evasion fiscale des grands groupes ou grandes richesse alors que les capitaux circulent llibrement.

Dans l'inconscient collectif, quand il s'agit de "riches qui fraudent", ce n'est pas aux artisans, professionnels (ou pas) du batiment, artistes etc... qui "préfèrent" les liquidités,  auxquels on pense en premier.

Je constate que l'on en demande toujours plus à l'entrepreneur qui est droit et honnête. A contrario peu d'actions sont menées en ce qui concerne ceux qui fraudent. Facilité ou manque de moyens ? 

"L'imposition j'ai testé, j'ai pas aimé". À ce jeu-là nous n'avons pas fini de payer pour les autres...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Constantinople Membre 9 000 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 3 minutes, CoCoCraZy a dit :

Se mettre à genoux !!!?? EN QUEL HONNEUR !!  ça sent la vieille lutte des classes , bouuuu les méchants riches qui fraudent et du coup les gentils pauvres , ils ont raisons de frauder aussi !!! (m'enfin) :D

Dans tout les cas ont vis dans un monde  ( excusez moi du terme ) d'enculeur de mouche où chacun tire la couverture vers soi et se prendre la tête pour des sujets comme ça ....!!! car vous avez déjà vu un coffre fort qui suit un corbillard vous !? moi jamais ce qui me fait dire que quand ça sera fini riche ou pauvre , fraudeur ou pas .... même combat donc autant commencer maintenant , les gens seront peut être moins aigri :p

Un mec qui a rien compris a la france ca, pays paysan dont le ciment historique est : prends soin du patrimoine laisse par tes anciens, fructifie le par le travail honnete, et confie le a tes enfants une fois dans l'autre monde. Enrager de se faire spolier ce n'est pas parce on veut sedire payer une mustang, mais parce que on ne peut plus decemment vivre dans ces valeurs la aujourd'hui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant