Aller au contenu

Lettre ouverte aux religieux de toutes confession

Messages recommandés

Francelibre Membre 8467 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)
il y a 33 minutes, versys a dit :

Et c'est bien ce "patrimoine" qui se fera taxer à bloc.

Mauvaise surprise pour tes enfants...

Tu sais que tu es HS depuis un moment ??

Tout comme toi....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Scénon Membre 3017 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a une heure, Francelibre a dit :

Tout comme toi...

Ce que @versys essaie de vous faire comprendre (s'il me permet d'interpréter sa pensée), c'est qu'ayant lancé un sujet, vous ne donnez pas l'impression de vouloir absolument en discuter, ou d'avoir encore des choses à dire sur la question.

Et si ce n'est pas sa pensée, c'est en tout cas la mienne : vous avez dit souffrir et vouloir exprimer votre souffrance ; soit ! mais de quoi voulez-vous qu'on débatte ? Si pour ma part, je ne vous ai plus répondu, c'est que, très franchement, j'ignore quoi vous répondre encore...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bidibule1 Membre 120 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Le 14/10/2017 à 19:35, Promethee_Hades a dit :

Cru, ou en décomposition va savoir je serai plus là, et m'en batti ben les couillons. Je serai dans le grand néant,pendant que le reste sera en recyclage, car rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme ( Lavoisier, fermier général ) 

Je pensais justement a ce fil pour sortir des axiomes scientifique, que nul ne peut contesté, démontrant ce que j’avançais, en citant au passage quelques scientifique de renom entre autre. Mais comme l'initiateur du fil ni comprends rien il affirme. Dieu n'est pas, toi et moi sommes bien d'accord là dessus, mais toi et moi nous donynons des arguments, les siens pipo, c'est du grand néant, quand je lui demande de débattre , il est plus là, il fait dans la mauvaise foi et l'insulte. Il dit connaître toutes les religions pourtant n'en connais aucune que des à priori, toi au moins tu en discutes en donnant tes éléments. Tu dialogues. 

Tiens va faire un tour sur ce type là, ça va te botter, https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Richard_Dawkins

Il dit la même chose, nous ne sommes que des machines biologique qui n'ont aucune consciences, nous sommes des ordinateurs programmés par le hasard. C'est pas le seul d'ailleurs, Perso je m'en cague dur je vis ma vie, même que tout ça soit foutaise, et bien comme dirai l'autre qu'importe le flacon pourvu que l'on est l'ivresse.

 

Bonsoir. Les OGM aussi c'est le hasard ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bidibule1 Membre 120 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Le 19/10/2017 à 23:44, bidibule1 a dit :

Bonsoir. Les OGM aussi c'est le hasard ?

Bonsoir. Personne pour répondre à ma question ? Je sais je suis hors sujet mais juste une réponse quoi, oui ou non et après je vous fiche la paix.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
versys Membre 11643 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 21/10/2017 à 18:11, bidibule1 a dit :

Bonsoir. Personne pour répondre à ma question ? Je sais je suis hors sujet mais juste une réponse quoi, oui ou non et après je vous fiche la paix.

Prométhée_Hades a écrit: "nous sommes des ordinateurs programmés par le hasard" , c'est son point de vue.

Mais lorsque tu lui réponds: "les OGM aussi c'est le hasard ?", quel rapport avec la formule de Prométhée_Hades ? A moins que, pour toi, le "hasard" n'existe pas ? Alors pourquoi les OGM ?

Tu es HS, mais c'est surtout l'ambiguité de ta réponse/question qui explique le silence des forumeurs.

Modifié par versys

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
frunobulax Membre 8637 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 17/10/2017 à 10:33, Anatole1949 a dit :

Pourtant quand vous croisez une femme voilée c'est du prosélytisme et en plus il est bien visible !

Et quand vous voyez une église, c'est du prosélytisme, et non seulement elles sont bien visibles mais en plus il y en a PARTOUT !!
Aaaaaaaaargl !!!

Modifié par frunobulax
  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 26329 messages
Debout les morts...‚ 71ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, frunobulax a dit :

Et quand vous voyez une église, c'est du prosélytisme, et non seulement elles sont bien visibles mais en plus il y en a PARTOUT !!
Aaaaaaaaargl !!!

Vous confondez tout, relisez la définition du terme prosélytisme.

Le prosélytisme désigne l'attitude des personnes qui cherchent à « susciter l'adhésion » d'un public, public susceptible de devenir alors, pour tout ou partie, « prosélyte », c'est-à-dire nouvel adhérent à leur foi. Par extension, le prosélytisme désigne le « zèle » déployé afin de rallier des personnes à une doctrine.

Une personne qui exhibe ses convictions religieuse aux yeux de tous par exemple via le port d'un voile, l'habillement, etc, c'est déjà une forme de prosélytisme.

En particulier dans certains quartiers de Bruxelles où ne pas porter son voile quand on y habite est plus que très mal vu !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
frunobulax Membre 8637 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a une heure, Anatole1949 a dit :

Une personne qui exhibe ses convictions religieuse aux yeux de tous par exemple via le port d'un voile, l'habillement, etc, c'est déjà une forme de prosélytisme.

Parce que vous pensez qu'on "exhibe" plus des convictions religieuses en portant un foulard qu'en construisant un gigantesque bâtiment en plein centre de toutes les villes et villages de France et en y faisant sonner des cloches pour appeler la population à participer à une cérémonie religieuse ?

Plus sérieusement (quoique...), il faudra que vous m'expliquiez où vous mettez le curseur entre "respecter ses convictions religieuses" et "faire du prosélytisme religieux" ..?

Modifié par frunobulax

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 26329 messages
Debout les morts...‚ 71ans
Posté(e)
il y a une heure, frunobulax a dit :

Parce que vous pensez qu'on "exhibe" plus des convictions religieuses en portant un foulard qu'en construisant un gigantesque bâtiment en plein centre de toutes les villes et villages de France et en y faisant sonner des cloches pour appeler la population à participer à une cérémonie religieuse ?

Plus sérieusement (quoique...), il faudra que vous m'expliquiez où vous mettez le curseur entre "respecter ses convictions religieuses" et "faire du prosélytisme religieux" ..?

Mais enfin, le christianisme est en Europe depuis des siècles et des siècles, on ne va pas gommer le passé du pays parce que des musulmans débarquent !

De plus tu négliges un détail, s'il y a des églises en France comme en Belgique, elles sont aujourd'hui pratiquement vides et même vendues, à peine 3 ou 4 % de pratiquants chez les catho, les français y compris les croyants, ont évolués et ne restent pas scotchés à des trucs débiles qui remontent à la nuit des temps, il faut savoir évoluer avec son temps !

En Europe ce n'est PLUS la religion qui fait l'homme et les lois, en terre musulmane, OUI !

Je respecte les convictions religieuses de tous, même si souvent je trouve celles-si d'un ridicule profond, pour autant que le "religieux" se vive en privé ou dans les lieux de culte prévus pour cela.

"respecter ses convictions religieuses"

Est-ce-que les musulmans respectent vraiment les convictions des autres, que ce soit en terre d'islam ou ailleurs ?

L'athée que je suis ne se promène pas en rue avec indiqué sur son front ou sur son tee-shirt, "je suis athée" et je n'ai pas à savoir que ma voisine de palier ou mon employée est catho, de confession juive, athée, protestante, musulmane ou quelle vote FN ou FI !

Si elle me met sous les yeux sa croyance de part ses habits, c'est du prosélytisme !

C'est cela aussi qui crée le communautarisme et forcément divise les citoyens !

Avant d'être athées ou croyants, on est avant tout des femmes et des hommes égaux en tous cas c'est ce qui devrait être, et justement  la religion divise par le simple fait qu'elle prétend détenir la vérité, la seule vérité et pour cette "raison",  elle veut convertir tout azimut et donc devenir toujours plus forte et qui dit "plus fort" dit aussi pouvoir !

On en revient toujours au même point, la domination !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
frunobulax Membre 8637 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 1 heure, Anatole1949 a dit :

Si elle me met sous les yeux sa croyance de part ses habits, c'est du prosélytisme !

Vous considérez donc également la kippa juive ou le turban sikh comme du prosélytisme ?

Il y a 1 heure, Anatole1949 a dit :

Je respecte les convictions religieuses de tous, même si souvent je trouve celles-si d'un ridicule profond, pour autant que le "religieux" se vive en privé ou dans les lieux de culte prévus pour cela.

La loi française, et les conventions internationales non seulement ne disent pas que la religion est une affaire privée, mais disent le contraire.
...
La liberté de conscience est la pierre d’angle de ce qu’on appelle les droits fondamentaux (ou droits humains, ou libertés individuelles, ou libertés publiques). 
Elle est garantie par la loi française de 1905, re-garantie par chaque Constitution, et par toutes les conventions internationales. 
Elle serait sans effets pratiques si elle ne s’accompagnait pas de la liberté d’expression.
...
C’est pourquoi la liberté de pratiquer son culte, et de le pratiquer publiquement, de même qu’on diffuse publiquement ses opinions politiques, philosophiques, esthétiques, est garantie par les Conventions internationales.
 ...
Et la liberté de toutes les religions d’exister dans l’espace public est un des fondements de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat de 1905 en France.


Christine DELPY - Sociologue - Chercheuse du CNRS
http://lmsi.net/La-religion-une-affaire-privee
 

Il y a 1 heure, Anatole1949 a dit :

Mais enfin, le christianisme est en Europe depuis des siècles et des siècles, on ne va pas gommer le passé du pays parce que des musulmans débarquent !

Il ne s'agit pas de gommer la passé, il s'agit juste, puisque nous sommes un état de droit, d'appliquer la loi de 1905 de la même façon à toutes les religions, qu'elles soient récentes ou anciennes sur notre territoire ne changeant rien à l'application de la loi.

Modifié par frunobulax
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 26329 messages
Debout les morts...‚ 71ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, frunobulax a dit :

Vous considérez donc également la kippa juive ou le turban sikh comme du prosélytisme ?

La loi française, et les conventions internationales non seulement ne disent pas que la religion est une affaire privée, mais disent le contraire.
...
La liberté de conscience est la pierre d’angle de ce qu’on appelle les droits fondamentaux (ou droits humains, ou libertés individuelles, ou libertés publiques). 
Elle est garantie par la loi française de 1905, re-garantie par chaque Constitution, et par toutes les conventions internationales. 
Elle serait sans effets pratiques si elle ne s’accompagnait pas de la liberté d’expression.
...
C’est pourquoi la liberté de pratiquer son culte, et de le pratiquer publiquement, de même qu’on diffuse publiquement ses opinions politiques, philosophiques, esthétiques, est garantie par les Conventions internationales.
 ...
Et la liberté de toutes les religions d’exister dans l’espace public est un des fondements de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat de 1905 en France.


Christine DELPY - Sociologue - Chercheuse du CNRS
http://lmsi.net/La-religion-une-affaire-privee
 

Il ne s'agit pas de gommer la passé, il s'agit juste, puisque nous sommes un état de droit, d'appliquer la loi de 1905 de la même façon à toutes les religions, qu'elles soient récentes ou anciennes sur notre territoire ne changeant rien à l'application de la loi.

" Vous considérez donc également la kippa juive ou le turban sikh comme du prosélytisme ? "

Les juifs ne font pas de prosélytisme et en France comme en Belgique, le turban sikh est rare.

Mais oui, c'est une forme de prosélytisme religieux ou si vous préférez, une façon, de se  de souligner son appartenance à une communauté basée sur la religion.

Ce qui divise !

La loi de 1905 date de plus de 110 ans et était dirigée "contre" l'église, pas d'islam en France à cette époque en tous cas pas de l'importance d'aujourd'hui.

En 1905, les catholiques ne se promenaient pas en rue avec une tenue spéciale et avec une croix sur la tête !!!

Face au contexte actuel, à savoir un islam politisé revendicateur et souvent extrémiste, cette loi de 1905 n'est plus du tout adaptée, elle doit être revue.

1936-1937 : circulaires Jean Zay

Interdiction de toute propagande, politique ou confessionnelle, à l'école, et tout prosélytisme.

Comme quoi déjà à cette époque là on commençait à s’inquiéter.

 

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
frunobulax Membre 8637 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, Anatole1949 a dit :

Face au contexte actuel, à savoir un islam politisé revendicateur et souvent extrémiste, cette loi de 1905 n'est plus du tout adaptée, elle doit être revue.

On comprend aisément à vous lire que l'Islam est la seule et unique religion que vous visez.
C'est totalement votre droit mais merci alors de ne pas évoquer la laïcité qui, de façon totalement républicaine, s'applique à TOUTES les religions en dehors des convictions (à tort ou à raison) des uns ou des autres vis-à-vis d'une religion particulière.

Décider de confiner la religion strictement au "domaine privé" revient à interdire toute liberté d'expression publique concernant la religion.
Au passage, cela reviendra également à interdire d'exprimer publiquement son athéisme.

Modifié par frunobulax
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
versys Membre 11643 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 17 heures, frunobulax a dit :

l ne s'agit pas de gommer la passé, il s'agit juste, puisque nous sommes un état de droit, d'appliquer la loi de 1905 de la même façon à toutes les religions, qu'elles soient récentes ou anciennes sur notre territoire ne changeant rien à l'application de la loi.

A propos de cette loi de 112 ans d'âge, tu évoques i' "état de droit", mais la menace hégémoniste islamiste nous place en Etat de Guerre.

Cette pauvre loi obsolète de 1905 est loin d'être adaptée à la situation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azed1967 Membre 4098 messages
Forumeur alchimiste‚ 53ans
Posté(e)
il y a 17 minutes, versys a dit :

A propos de cette loi de 112 ans d'âge, tu évoques i' "état de droit", mais la menace hégémoniste islamiste nous place en Etat de Guerre.

Cette pauvre loi obsolète de 1905 est loin d'être adaptée à la situation.

arettez de délirer !

 

Il y a moins de musulmans en Europe que ce que pense la population

Marie Gathon Marie Gathon Journaliste Levif.be

19/01/15 à 10:32 - Mise à jour à 21/01/15 à 12:16

Source: Le Vif

The Economist publie une carte qui montre la différence entre la proportion de musulmans vivants en Europe et l'estimation de leur nombre par la population.

Les chiffres avancés par The Economist proviennent d'une étude menée par Ipsos Mori qui a été publiée en octobre dernier et qui portait sur les perceptions erronées de 14 pays sur différents sujets.

Suite aux évènements qui ont endeuillé la France et aux mesures de sécurité renforcées prises dans plusieurs pays européens, dont la Belgique, la perception de la population risque d'être encore plus erronée. C'est donc l'occasion de rétablir la vérité.

On constate que la France est le pays qui compte proportionnellement le plus de musulmans (8 %). C'est toutefois bien moins que l'estimation de la population qui pense qu'il y a 31 % de musulmans dans le pays.

 

La Belgique fait aussi partie des pays où la perception est la plus erronée. On y compte 6 % de musulmans alors que la perception est à 29 %.

Toutefois, si l'on analyse ces chiffres en profondeur, on constate que proportionnellement, c'est la Hongrie qui surévalue le plus le nombre de musulmans au sein de ses frontières. Ainsi, les Hongrois pensent qu'il y a 7 % de musulmans dans leur pays, alors qu'ils ne sont que 0.1 %. Il s'agit de 70 fois plus que la réalité.

Sous cet angle, la Belgique n'arrive qu'en cinquième position parmi les pays européens et la France en septième position. Voici le classement complet, selon les calculs de David Liboy, professeur de mathématiques et gestion à la province de liège :

 

1. La Hongrie 7 % vs 0,1 % (donc 70 fois plus que la réalité)

2. La Pologne 5 % vs 0,1 % (donc 50 fois plus que la réalité)

3. L'Espagne 16 % vs 2 % (donc 8 fois plus que la réalité)

4. L'Italie 20 % vs 4 % (donc 5 fois plus que la réalité)

5. La Belgique 29 % vs 6 % (donc 4,8 fois plus que la réalité)

6. Le Royaume-Uni 21 % vs 5 % (donc 4,2 fois plus que la réalité)

7. La France 31 % vs 8 % (donc 3,87 fois plus que la réalité)

8. La Suède 17 % vs 5 % (donc 3,4 fois plus que la réalité)

9. L'Allemagne 19 % vs 6 % (donc 3,2 fois plus que la réalité)

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 26329 messages
Debout les morts...‚ 71ans
Posté(e)
Il y a 11 heures, frunobulax a dit :

On comprend aisément à vous lire que l'Islam est la seule et unique religion que vous visez.
C'est totalement votre droit mais merci alors de ne pas évoquer la laïcité qui, de façon totalement républicaine, s'applique à TOUTES les religions en dehors des convictions (à tort ou à raison) des uns ou des autres vis-à-vis d'une religion particulière.

Décider de confiner la religion strictement au "domaine privé" revient à interdire toute liberté d'expression publique concernant la religion.
Au passage, cela reviendra également à interdire d'exprimer publiquement son athéisme.

Je vise une idéologie religieuse qui en ce moment pose problème un peu partout dans le monde, il s'agirait d'une autre idéologie religieuse, ce serait la même chose !

En 1905 on ne pouvait savoir qu'un l'islam serait un jour en force France, que ce pays serait en guerre contre les islamistes, que des attentats causés par des musulmans serait réalité sur le sol français, que le communautarisme religieux opposerait les citoyens entre eux, etc...

Les lois sont efficaces quand elle s'adaptent à la réalité du moment et 2017 n'a plus rien à voir avec 1905 !

"Décider de confiner la religion strictement au "domaine privé" revient à interdire toute liberté d'expression publique concernant la religion."

Je ne voit pas en quoi cela interdirait aux croyants de s'exprimer en sachant que s'exprimer ne veut pas dire s'exhiber ou revendiquer des avantages ou conditions particulières au nom d'une croyance et peu importe laquelle.

Quand vous circulez en rue, vous voyez beaucoup de chrétiens, de juifs, de athées, de membres d'autres religions, etc, afficher de façon ostentatoire leurs convictions   philosophiques ou religieuses ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azed1967 Membre 4098 messages
Forumeur alchimiste‚ 53ans
Posté(e)
il y a 9 minutes, Anatole1949 a dit :

Je vise une idéologie religieuse qui en ce moment pose problème un peu partout dans le monde, il s'agirait d'une autre idéologie religieuse, ce serait la même chose !

En 1905 on ne pouvait savoir qu'un l'islam serait un jour en force France, que ce pays serait en guerre contre les islamistes, que des attentats causés par des musulmans serait réalité sur le sol français, que le communautarisme religieux opposerait les citoyens entre eux, etc...

Les lois sont efficaces quand elle s'adaptent à la réalité du moment et 2017 n'a plus rien à voir avec 1905 !

"Décider de confiner la religion strictement au "domaine privé" revient à interdire toute liberté d'expression publique concernant la religion."

Je ne voit pas en quoi cela interdirait aux croyants de s'exprimer en sachant que s'exprimer ne veut pas dire s'exhiber ou revendiquer des avantages ou conditions particulières au nom d'une croyance et peu importe laquelle.

Quand vous circulez en rue, vous voyez beaucoup de chrétiens, de juifs, de athées, de membres d'autres religions, etc, afficher de façon ostentatoire leurs convictions   philosophiques ou religieuses ?

demande aux roumaine qui portent le voile ou les témoin de jehhova qui sonnent à chaque portes le week end ou alors les évangélistes qui interpellent en rue avec des musulmans tranquilles pour débattre sur jesus.

l'apparence est relative, pour un saoudiens ce sont les européens qui font du proséyitisme avec leurs vêtements.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 26329 messages
Debout les morts...‚ 71ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, versys a dit :

A propos de cette loi de 112 ans d'âge, tu évoques i' "état de droit", mais la menace hégémoniste islamiste nous place en Etat de Guerre.

Cette pauvre loi obsolète de 1905 est loin d'être adaptée à la situation.

 

Quand on voit cette photo de 1905, on a quand même un peu l'impression que l'image et surtout le personnage sont dépassés et forcément, la loi aussi !

Résultat de recherche d'images pour "vote de la loi de 1905"

Résultat de recherche d'images pour "loi de 1905"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 26329 messages
Debout les morts...‚ 71ans
Posté(e)
il y a 18 minutes, azed1967 a dit :

demande aux roumaine qui portent le voile ou les témoin de jehhova qui sonnent à chaque portes le week end ou alors les évangélistes qui interpellent en rue avec des musulmans tranquilles pour débattre sur jesus.

l'apparence est relative, pour un saoudiens ce sont les européens qui font du proséyitisme avec leurs vêtements.

Un peu de sérieux, les Témoins de Jehova ne sont pas légion en Rue et s'ils sonnent à ta porte, tu peux ne pas ouvrir et donc en pas subir leurs discours à la con, concernant les roumaines, j'imagine que tu veux parler des femmes roms, dans ce cas le voile porté n'a rien à voir avec la religion, celles que tu vois sont rarement musulmanes et le voile porté n'a pas pour but de cacher à la vue des hommes une magnifique chevelure qui pourrait éveiller leur libido.

Par contre à Bruxelles dans des communes où les musulmans sont majoritaires, on trouve des femmes qui mendient en portant le hijab, ce n’est qu’un subterfuge de mendiantes roms visant à provoquer de l’empathie auprès des musulmans, en réalité ces femmes roms sont tout sauf musulmane.

"l'apparence est relative, pour un saoudiens ce sont les européens qui font du prosélytisme avec leurs vêtements."

Oui, peut-être, mais l'Europe n'est pas l'Arabie-Saoudite et je ne vois pas en quoi l'habillement à l'européenne serait une forme de prosélytisme, au profit de quoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azed1967 Membre 4098 messages
Forumeur alchimiste‚ 53ans
Posté(e)
il y a 33 minutes, Anatole1949 a dit :

Un peu de sérieux, les Témoins de Jehova ne sont pas légion en Rue et s'ils sonnent à ta porte, tu peux ne pas ouvrir et donc en pas subir leurs discours à la con, concernant les roumaines, j'imagine que tu veux parler des femmes roms, dans ce cas le voile porté n'a rien à voir avec la religion, celles que tu vois sont rarement musulmanes et le voile porté n'a pas pour but de cacher à la vue des hommes une magnifique chevelure qui pourrait éveiller leur libido.

Par contre à Bruxelles dans des communes où les musulmans sont majoritaires, on trouve des femmes qui mendient en portant le hijab, ce n’est qu’un subterfuge de mendiantes roms visant à provoquer de l’empathie auprès des musulmans, en réalité ces femmes roms sont tout sauf musulmane.

"l'apparence est relative, pour un saoudiens ce sont les européens qui font du prosélytisme avec leurs vêtements."

Oui, peut-être, mais l'Europe n'est pas l'Arabie-Saoudite et je ne vois pas en quoi l'habillement à l'européenne serait une forme de prosélytisme, au profit de quoi ?

non non  ce sont de bonnes roumaines bien blanches qui portent un voile bandeau le dimanche

il n'y a pas de communes où les musulmans sont majoritaire en belgique

sinon, ...

"Pour les évangéliques, l'idée reste qu'être croyant, cela doit se voir"

Pour le sociologue Jean-Paul Willaime, l'Eglise évangélique parvient à séduire en s'adaptant à la modernité.

Le Monde.fr | 07.03.2012 à 12h36 | Propos recueillis par Propos recueillis par Flora Genoux

Une église évangélique s'ouvre tous les dix jours en France, un rythme de progression que les évangéliques souhaitent accélerer pour atteindre le ratio d'une église pour 10 000 habitants : cette branche du protestantisme s'affiche comme le courant religieux le plus expansif de France, avec un taux de pratique largement supérieur aux autres religions. Pour Jean-Paul Willaime, professeur à l'Ecole pratique des hautes études à Paris et spécialiste du protestantisme, cette Eglise est marquée par "un zèle évangélisateur" et parvient à "accrocher" en s'adaptant à la modernité et "aux difficultés du quotidien".

Pour la première fois, le Conseil national des évangéliques de France (CNEF), né il y a 18 mois, organisait une convention jeudi 26 et vendredi 27 janvier. Est-ce le signe d'une Eglise en pleine expansion ?

Absolument. C'est une machine qui se met en marche et cette Eglise manifeste un dynamisme incontestable. Elle s'organise, renforce son témoignage commun, au-delà des différentes églises qui la composent. Notons en effet que le monde évangélique est très divers. Il existe d'un côté les "orthodoxes piétistes", qui insistent sur la piété, l'orthodoxie dans le comportement, le message, et qui représentent environ un tiers des évangéliques. A l'opposé, il y a les pentecôtistes charismatiques, avec l'insistance sur un Dieu puissant et agissant ici et maintenant. Ils valorisent la guérison, avec les risques de dérives que cela représente, si l'on prétend se substituer à la médecine. Cette branche est devenue très importante et représente deux tiers des évangéliques.

Lors de cette convention donc, le CNEF a montré un grand professionnalisme : le congrès était bien organisé, avec une forte stratégie de communication – plaquette de présentation, dossiers. C'est le signe que toutes les sensibilités évangéliques veulent aller de l'avant, mais aussi faire progresser leur visibilité à la fois vis-à-vis des médias, mais aussi du reste du monde chrétien. On remarque également une mutualisation des moyens et la volonté de former des cadres de l'Eglise.

L'un des grands objectifs affichés est le programme "une pour 10 000", soit la volonté de passer d'un lieu de culte pour trente mille habitants, à un ratio d'un pour dix mille. Comment comprendre cette stratégie de progression ?

Il s'agit d'une véritable stratégie militante de développement. D'après l'expression utilisée par le CNEF, cela fait partie de "l'ADN" évangélique de vouloir convertir : l'évangélisme est une religion de conversion. Il faut témoigner de sa foi auprès d'autres personnes. Ainsi, la moitié des évangéliques sont des personnes converties. Et ils atteignent tous les milieux : les classes populaires, mais également les cadres moyens et supérieurs, les jeunes.

Les jeunes évangéliques sont d'ailleurs particulièrement pratiquants : 76 % d'entre eux sont des pratiquants réguliers, alors que ce n'est le cas que de 25 % des jeunes luthéro-réformés. Il faut noter que les protestants évangéliques représentent un bon tiers du monde protestant en France, mais une majorité des pratiquants réguliers. Sur cent protestants qui se rendent au culte au moins une fois par mois, on compte cinquante-cinq évangéliques. Ce sont donc des protestants pratiquants, engagés dans l'évangélisation. Et ce qui frappe beaucoup, c'est leur zèle évangélisateur. Entre l'ambition affichée de construction d'églises et la réalisation, il y aura toujours un écart. Mais une croissance relative de cette sensibilité est à prévoir.

Quelles sont les raisons de leur succès ?

On peut en dégager trois. D'abord, ils ont bien compris qu'on devenait chrétien pas par héritage, mais par choix. La place donnée à l'individu est en totale adéquation avec notre société, où c'est le choix individuel qui est au centre.

Ensuite, ils utilisent tous les moyens modernes de communication : Internet, mais aussi la musique, la scnénographie. Dans les églises évangéliques, il n'y a pas un orgue, mais une batterie. Ils sont "à la page". Les églises apparaissent comme des assemblées chaleureuses, réconfortantes.

Troisième point, il s'agit d'une expression religieuse qui part de l'expérience personnelle, au plus près de la réalité des gens. C'est à l'opposé d'une approche doctrinale, cérébrale. Et cela séduit en particulier les jeunes, mais aussi des gens perdus, à la recherche d'une identité. Cette Eglise offre une structuration, une cohérence et une espérance. Les évangéliques ont bien compris qu'en France, ils évoluent dans une société très séculaire où il n'est pas évident d'être religieux et ils parviennent à mettre le message religieux en relation avec des éléments concrets. En cela ils sont très modernes. Lors des prières par exemple, ils évoquent la situation des fidèles – la maladie, le chômage, la souffrance sociale, les difficultés psychologiques. Ils accrochent sur les difficultés du quotidien.

L'Eglise évangélique fait-elle du prosélytisme ?

Les évangéliques tiennent à faire la distinction entre "évangélisation" et "prosélytisme". Au sens large du terme, il est clair qu'il s'agit de prosélytisme. Mais il faut reconnaître que cette Eglise insiste sur le fait que la religion est un choix personnel, ils ne font donc pas de prosélytisme par contrainte. D'ailleurs, dès le début du mouvement au XVIe siècle, les évangéliques prônaient une séparation de l'Eglise et de l'Etat.

Des soupçons sectaires ont souvent pesé sur l'Eglise évangélique, remarque-t-on des dérives sectaires en son sein ?

Quand le leadership d'un pasteur, en particulier parmi ceux de sensibilité pentecôtiste, devient la référence principale au détriment de la Bible et de la régulation collective, quand le pasteur prétend incarner à lui seul la vérité, alors on peut parler de dérive sectaire, cela existe. Mais il est important de se départir des stéréotypes : on ne peut pas confondre église militante et secte.

D'ailleurs, le CNEF se présente comme un organisme d'autorégulation du monde évangélique, il pose des limites et tente de réagir aux accusations sectaires. Par exemple, le CNEF a écarté l'évangélisme de la prospérité, à savoir ce mouvement qui présente la conversion comme la garantie de devenir plus riche.

De nombreux pasteurs exercent un métier ou des activités politiques, sociales, l'Eglise évangélique est-elle une église de réseaux ?

Oui et c'est un de ses leviers de progression. Les pasteurs sont hyperactifs : ils multiplient les engagements – sur le terrain politique, social, ou à destination des personnes en situation de précarité. Il s'agit de se crédibiliser dans l'engagement social. C'est une mission que l'on retrouve d'ailleurs dans l'Armée du salut. Mais l'Eglise évangélique s'assoit également sur le réseau des fidèles – de nombreux convertis qui participent à leur tour à la conversion.

Pour les évangéliques, l'idée reste qu'être croyant, cela doit se voir. C'est en totale réaction avec la grande pudeur des affaires religieuses en France. On peut remarquer que cette tendance est également en train de s'inverser chez les juifs, les catholiques et les musulmans : on note cette volonté de rendre plus visible l'option religieuse.

Comment se financent les églises évangéliques ? La progression des églises évangéliques est-elle le signe d'une Eglise riche ?

Les églises évangéliques vivent des dons de leurs membres. Comme elles sont, par définition, composées de personnes engagées et militantes, cela se traduit par des dons financiers plus importants que dans le reste des églises protestantes. Certains vont jusqu'à pratiquer la dîme [le versement de 10 % de ses revenus à l'église]. Les églises évangéliques ne sont pas pour autant riches, car elles consacrent une part importante de leurs ressources à l'évangélisation tout en devant financer, comme les autres églises, leurs locaux, leurs ministres du culte et les personnes qui travaillent à leur service. Les finances relèvent de chaque union d'églises membres du CNEF, chacune des unions participant par ailleurs au financement du Conseil national. Le CNEF mutualise ensuite certain nombre de services mis à la disposition de toutes ces unions d'églises membres.

Les évangéliques ont des positions très marquées sur les grands sujets de société : s'ils sont en faveur de la contraception, ils rejettent en revanche le mariage gay, l'homoparentalité, l'euthanasie ou encore l'avortement. Leur progression est-elle le signe d'une société plus conservatrice ?

Ils sont en effet intransigeants sur un certain nombre d'évolutions sociales et cela contribue à leur succès. Leurs positions sur les enjeux de la société sont nettes et en cela ils rejoignent le magistère romain. Ils insistent aussi sur le modèle de la famille hétérosexuelle avec enfants. Quand ils se présentent, ils disent souvent "marié, avec quatre enfants". Ils valorisent l'engagement conjugal et la fécondité. Cette réassurance identitaire, l'importance des "valeurs traditionnelles", rencontrent les aspirations de la société française. Une aspiration qui se traduit aussi sur le plan politique.


http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/03/07/pour-les-evangeliques-l-idee-reste-qu-etre-croyant-cela-doit-se-voir_1637267_3224.html#uP7TjT26QWuPcF2V.99

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 26329 messages
Debout les morts...‚ 71ans
Posté(e)
il y a 9 minutes, azed1967 a dit :

non non  ce sont de bonnes roumaines bien blanches qui portent un voile bandeau le dimanche

il n'y a pas de communes où les musulmans sont majoritaire en belgique

sinon, ...

"Pour les évangéliques, l'idée reste qu'être croyant, cela doit se voir"

Pour le sociologue Jean-Paul Willaime, l'Eglise évangélique parvient à séduire en s'adaptant à la modernité.

Le Monde.fr | 07.03.2012 à 12h36 | Propos recueillis par Propos recueillis par Flora Genoux

Une église évangélique s'ouvre tous les dix jours en France, un rythme de progression que les évangéliques souhaitent accélerer pour atteindre le ratio d'une église pour 10 000 habitants : cette branche du protestantisme s'affiche comme le courant religieux le plus expansif de France, avec un taux de pratique largement supérieur aux autres religions. Pour Jean-Paul Willaime, professeur à l'Ecole pratique des hautes études à Paris et spécialiste du protestantisme, cette Eglise est marquée par "un zèle évangélisateur" et parvient à "accrocher" en s'adaptant à la modernité et "aux difficultés du quotidien".

Pour la première fois, le Conseil national des évangéliques de France (CNEF), né il y a 18 mois, organisait une convention jeudi 26 et vendredi 27 janvier. Est-ce le signe d'une Eglise en pleine expansion ?

Absolument. C'est une machine qui se met en marche et cette Eglise manifeste un dynamisme incontestable. Elle s'organise, renforce son témoignage commun, au-delà des différentes églises qui la composent. Notons en effet que le monde évangélique est très divers. Il existe d'un côté les "orthodoxes piétistes", qui insistent sur la piété, l'orthodoxie dans le comportement, le message, et qui représentent environ un tiers des évangéliques. A l'opposé, il y a les pentecôtistes charismatiques, avec l'insistance sur un Dieu puissant et agissant ici et maintenant. Ils valorisent la guérison, avec les risques de dérives que cela représente, si l'on prétend se substituer à la médecine. Cette branche est devenue très importante et représente deux tiers des évangéliques.

Lors de cette convention donc, le CNEF a montré un grand professionnalisme : le congrès était bien organisé, avec une forte stratégie de communication – plaquette de présentation, dossiers. C'est le signe que toutes les sensibilités évangéliques veulent aller de l'avant, mais aussi faire progresser leur visibilité à la fois vis-à-vis des médias, mais aussi du reste du monde chrétien. On remarque également une mutualisation des moyens et la volonté de former des cadres de l'Eglise.

L'un des grands objectifs affichés est le programme "une pour 10 000", soit la volonté de passer d'un lieu de culte pour trente mille habitants, à un ratio d'un pour dix mille. Comment comprendre cette stratégie de progression ?

Il s'agit d'une véritable stratégie militante de développement. D'après l'expression utilisée par le CNEF, cela fait partie de "l'ADN" évangélique de vouloir convertir : l'évangélisme est une religion de conversion. Il faut témoigner de sa foi auprès d'autres personnes. Ainsi, la moitié des évangéliques sont des personnes converties. Et ils atteignent tous les milieux : les classes populaires, mais également les cadres moyens et supérieurs, les jeunes.

Les jeunes évangéliques sont d'ailleurs particulièrement pratiquants : 76 % d'entre eux sont des pratiquants réguliers, alors que ce n'est le cas que de 25 % des jeunes luthéro-réformés. Il faut noter que les protestants évangéliques représentent un bon tiers du monde protestant en France, mais une majorité des pratiquants réguliers. Sur cent protestants qui se rendent au culte au moins une fois par mois, on compte cinquante-cinq évangéliques. Ce sont donc des protestants pratiquants, engagés dans l'évangélisation. Et ce qui frappe beaucoup, c'est leur zèle évangélisateur. Entre l'ambition affichée de construction d'églises et la réalisation, il y aura toujours un écart. Mais une croissance relative de cette sensibilité est à prévoir.

Quelles sont les raisons de leur succès ?

On peut en dégager trois. D'abord, ils ont bien compris qu'on devenait chrétien pas par héritage, mais par choix. La place donnée à l'individu est en totale adéquation avec notre société, où c'est le choix individuel qui est au centre.

Ensuite, ils utilisent tous les moyens modernes de communication : Internet, mais aussi la musique, la scnénographie. Dans les églises évangéliques, il n'y a pas un orgue, mais une batterie. Ils sont "à la page". Les églises apparaissent comme des assemblées chaleureuses, réconfortantes.

Troisième point, il s'agit d'une expression religieuse qui part de l'expérience personnelle, au plus près de la réalité des gens. C'est à l'opposé d'une approche doctrinale, cérébrale. Et cela séduit en particulier les jeunes, mais aussi des gens perdus, à la recherche d'une identité. Cette Eglise offre une structuration, une cohérence et une espérance. Les évangéliques ont bien compris qu'en France, ils évoluent dans une société très séculaire où il n'est pas évident d'être religieux et ils parviennent à mettre le message religieux en relation avec des éléments concrets. En cela ils sont très modernes. Lors des prières par exemple, ils évoquent la situation des fidèles – la maladie, le chômage, la souffrance sociale, les difficultés psychologiques. Ils accrochent sur les difficultés du quotidien.

L'Eglise évangélique fait-elle du prosélytisme ?

Les évangéliques tiennent à faire la distinction entre "évangélisation" et "prosélytisme". Au sens large du terme, il est clair qu'il s'agit de prosélytisme. Mais il faut reconnaître que cette Eglise insiste sur le fait que la religion est un choix personnel, ils ne font donc pas de prosélytisme par contrainte. D'ailleurs, dès le début du mouvement au XVIe siècle, les évangéliques prônaient une séparation de l'Eglise et de l'Etat.

Des soupçons sectaires ont souvent pesé sur l'Eglise évangélique, remarque-t-on des dérives sectaires en son sein ?

Quand le leadership d'un pasteur, en particulier parmi ceux de sensibilité pentecôtiste, devient la référence principale au détriment de la Bible et de la régulation collective, quand le pasteur prétend incarner à lui seul la vérité, alors on peut parler de dérive sectaire, cela existe. Mais il est important de se départir des stéréotypes : on ne peut pas confondre église militante et secte.

D'ailleurs, le CNEF se présente comme un organisme d'autorégulation du monde évangélique, il pose des limites et tente de réagir aux accusations sectaires. Par exemple, le CNEF a écarté l'évangélisme de la prospérité, à savoir ce mouvement qui présente la conversion comme la garantie de devenir plus riche.

De nombreux pasteurs exercent un métier ou des activités politiques, sociales, l'Eglise évangélique est-elle une église de réseaux ?

Oui et c'est un de ses leviers de progression. Les pasteurs sont hyperactifs : ils multiplient les engagements – sur le terrain politique, social, ou à destination des personnes en situation de précarité. Il s'agit de se crédibiliser dans l'engagement social. C'est une mission que l'on retrouve d'ailleurs dans l'Armée du salut. Mais l'Eglise évangélique s'assoit également sur le réseau des fidèles – de nombreux convertis qui participent à leur tour à la conversion.

Pour les évangéliques, l'idée reste qu'être croyant, cela doit se voir. C'est en totale réaction avec la grande pudeur des affaires religieuses en France. On peut remarquer que cette tendance est également en train de s'inverser chez les juifs, les catholiques et les musulmans : on note cette volonté de rendre plus visible l'option religieuse.

Comment se financent les églises évangéliques ? La progression des églises évangéliques est-elle le signe d'une Eglise riche ?

Les églises évangéliques vivent des dons de leurs membres. Comme elles sont, par définition, composées de personnes engagées et militantes, cela se traduit par des dons financiers plus importants que dans le reste des églises protestantes. Certains vont jusqu'à pratiquer la dîme [le versement de 10 % de ses revenus à l'église]. Les églises évangéliques ne sont pas pour autant riches, car elles consacrent une part importante de leurs ressources à l'évangélisation tout en devant financer, comme les autres églises, leurs locaux, leurs ministres du culte et les personnes qui travaillent à leur service. Les finances relèvent de chaque union d'églises membres du CNEF, chacune des unions participant par ailleurs au financement du Conseil national. Le CNEF mutualise ensuite certain nombre de services mis à la disposition de toutes ces unions d'églises membres.

Les évangéliques ont des positions très marquées sur les grands sujets de société : s'ils sont en faveur de la contraception, ils rejettent en revanche le mariage gay, l'homoparentalité, l'euthanasie ou encore l'avortement. Leur progression est-elle le signe d'une société plus conservatrice ?

Ils sont en effet intransigeants sur un certain nombre d'évolutions sociales et cela contribue à leur succès. Leurs positions sur les enjeux de la société sont nettes et en cela ils rejoignent le magistère romain. Ils insistent aussi sur le modèle de la famille hétérosexuelle avec enfants. Quand ils se présentent, ils disent souvent "marié, avec quatre enfants". Ils valorisent l'engagement conjugal et la fécondité. Cette réassurance identitaire, l'importance des "valeurs traditionnelles", rencontrent les aspirations de la société française. Une aspiration qui se traduit aussi sur le plan politique.


http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/03/07/pour-les-evangeliques-l-idee-reste-qu-etre-croyant-cela-doit-se-voir_1637267_3224.html#uP7TjT26QWuPcF2V.99

 

Tu en vois beaucoup des évangélistes en rue ?

Pas de communes à majorité musulmane, c'est vrai, il s'agit de quartier, sauf à Molenbeek ou les musulmans frôlent les 50 %...

Modifié par Anatole1949

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×