Aller au contenu

Selon l’OCDE, la France est l’un des pays où le milieu social influe le plus sur le niveau scolaire

Noter ce sujet


Messages recommandés

Invités Posté(e)
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

Ce que les observateurs des inégalités sociales savaient déjà a été confirmé une nouvelle fois par l'OCDE. Avec son système pyramidal et d'évaluation sclérosant, la France arrive en tête des pays où le milieu social impacte le plus la réussite scolaire.

 

"Cette mauvaise position peut s’expliquer par un grand nombre de facteurs. L’apprentissage de la lecture est précoce en France, à un moment où les inégalités dans la maîtrise du vocabulaire sont grandes. Les programmes valorisent la culture académique et la maîtrise d’un savoir mathématique théorique. L’expérience a peu de place. Les évaluations à répétition dévalorisent et contribuent à l’échec des plus faibles, qui reçoivent peu d’encouragements. Les compétences demandées aux enfants sont mal explicitées par les enseignants, ce qui pénalise les milieux populaires."

 

source

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 449
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

  • 138

  • 32

  • 25

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Messages populaires

"On entend souvent parler d’égalité des chances en société, comme si celle-ci était un acquis, un fait intangible, un atout des sociétés développées. Dans les faits, l’égalité des chances, c’est comme

Pourquoi ne pas déconstruire la bonne fable de la lutte des classes, à moins bien sur d'en faire apparaitre une nouvelle ? De qui se moque t'on ? http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/05/1

Je ne vois pas bien en quoi avoir un enseignement plus complet du vocabulaire et des styles ( surtout des styles)  serait supérieur à l'enseignement de l'orthographe. C'est une vraie question,  pas un

Membre 42ans Posté(e)
Kéveun Membre 188 messages
Forumeur inspiré‚ 42ans
Posté(e)

Question: le décrochage scolaire est il pris en compte? 

Pourquoi? si on analyse des enfants de 15 ans, le fait que les espagnols ou italiens, par exemple, aient un âge de décrochage plus précoce (avant 15 ans, dans ce cas précis) peut´il rentrer  en jeu? 

Les résultats de l´indice pourraient être biaisés, sauf erreur, non?

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 153ans Posté(e)
Mite_Railleuse Membre 24 976 messages
Grégairophobe...‚ 153ans
Posté(e)

Il y a quelques années, j'ai vu Franck Lepage dans une de ses "Conférences gesticulées" sur l'Education. J'ai trouvé ça d'une rare pertinence. C'est long mais drôle et ludique...

 

 

Modifié par Mite_Railleuse
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

C'est même assez édifiant. La conférence date, mais tout éclate au grand jour depuis quelques années.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 42ans Posté(e)
Kéveun Membre 188 messages
Forumeur inspiré‚ 42ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Mite_Railleuse a dit :

Il y a quelques années, j'ai vu Franck Lepage dans une de ses "Conférences gesticulées" sur l'Education. J'ai trouvé ça d'une rare pertinence. C'est long mais drôle et ludique...

 

Mitrailleuse, je n´aurais jamais 2h50 de libre pour visionner ta video, et j´avoue loucher un peu á cette heure avancée de la journée....as tu, toi,  une réponse á ma simple question? (merci pour ta réponse en tout cas...9

@Magus, tu dénonces les écarts de niveau scolaire en rapport du milieu social, bien...je pourrais être l´exemple parfait du gars qui a du commencer a travailler á 14 ans et ne comprend rien á ton article ( personne n´est sensé savoir qu´a ce moment précis je suis au taff, á ma 14ème heure, en me connectant par épisodes de 4min32...)car milieu social défavorisé  et besoin d´argent pour...blablabla....et pas de réponse? 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 8 heures, Kéveun a dit :

Question: le décrochage scolaire est il pris en compte? 

Pourquoi? si on analyse des enfants de 15 ans, le fait que les espagnols ou italiens, par exemple, aient un âge de décrochage plus précoce (avant 15 ans, dans ce cas précis) peut´il rentrer  en jeu? 

Les résultats de l´indice pourraient être biaisés, sauf erreur, non?

 

Oui, le décrochage est pris en compte. L'article explique les causes des disparités entre pays. Celui-ci discute aussi la pertinence des bornes de l'enquête PISA, et j'ai d'ailleurs pris soin de citer le paragraphe de résumé à ce propos. Ceci étant, la pièce est versée aux dizaines d'autres et aux propres constats individuels sur le sujet.

 

A toutes fins utiles : une vidéo peut être visionnée en plusieurs fois.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 153ans Posté(e)
Mite_Railleuse Membre 24 976 messages
Grégairophobe...‚ 153ans
Posté(e)

"On entend souvent parler d’égalité des chances en société, comme si celle-ci était un acquis, un fait intangible, un atout des sociétés développées. Dans les faits, l’égalité des chances, c’est comme la démocratie : un objectif de société plus qu’un état de fait. Permettre à chaque enfant d’atteindre les mêmes chances dans la vie est une expérience sociétale évolutive qui repose sur des institutions collectives dans l’espoir que celles-ci redistribuent notamment les richesses de manière juste. Quand ces mécanismes de redistribution ne jouent plus leur rôle, l’inégalité peut (re)devenir systémique et générationnelles."

Lien

    ascenseur-social-toby-morris-bande-dessinee-1ascenseur-social-toby-morris-bande-dessinee-2ascenseur-social-toby-morris-bande-dessinee-3ascenseur-social-toby-morris-bande-dessinee-4

  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 42ans Posté(e)
Kéveun Membre 188 messages
Forumeur inspiré‚ 42ans
Posté(e)
Le 6/2/2017 à 03:55, Magus a dit :

....Celui-ci discute aussi la pertinence des bornes de l'enquête PISA...

C´est ce qui m´a un peu perdu en fait, et le fait de ne pas arriver á trouver dans l´immédiat les courbes Européennes du décrochage scolaire, afin de mettre tout ça en parallèle ...merci pour ta réponse, navré pour le caractère "redevable" de mon com...(j´étais inscrit ici 4 ou 5 ans en arrière (Gizmo) et crois savoir que tu es plutôt bien "équipé" au regard de ce type de sujet, voilà...) 

@Mite_Railleuse la BD^^ ma question ne porte aucunement sur les conséquences "effectives" de l´influence du milieu social sur le niveau scolaire ou la réussite pro, mais sur la cohérence de ces taux. Si le décrochage est pris en compte, cela devient alors plus clair ( je dois retrouver un lien concernant la mesure de cette influence, lu il y a peu en espagnol, qui m´a semblé complètement incohérent et repasserai le déposer...):) 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 mois après...
Membre 49ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 75 199 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 49ans
Posté(e)

Un élément souvent occulté dans les enquêtes PISA

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2017/02/22022017Article636233416338023563.aspx

L'investissement financier dans l'éducation n'est pas suffisant pour augmenter les performances en éducation. Cette étude établie qu'un outil beaucoup plus efficace pour améliorer ces performances est de se focaliser sur la discipline". C'est ce qu'affirme une nouvelle étude réalisée par deux enseignants australiens Hana Krskova et Chris Baumann  ( Macquarie University).

 

22021711.jpgIls expliquent ainsi le fait que le Japon, la Corée ou la Chine aient de bien meilleurs résultats dans Pisa que l'Australie. "Des élèves plus disciplinés obtiennent de meilleurs résultats.. Il faut reconsidérer comment les classes et les écoles sont menées".

 

A vrai dire la "découverte" du role de la discipline dans la réussite dans les apprentissages en sciences a déjà été démontrée dans Pisa 2009. Pisa2015 est revenu sur cet indicateur.

 

Ainsi dans l'analyse des indicateurs de réussite , le Café indiquait :" Pisa établit un lien avéré entre le climat de classe et la discipline à l'école, et le niveau en sciences. Ainsi l'absentéisme est un indicateur négatif. En France il est plus faible que dans les autres pays. Par contre, nous avons un fort taux d'élèves en retard. Et lui est bien lié avec un faible niveau. Le retard marque chez nous le manque d'intérêt pour les sciences."

==========================================================================

Sans doute pur hasard du point de vue de l'indicateur de discipline nous sommes dans le peloton de queue. Cet indicateur n'est jamais repris étonnant non ?

La France est l'un des pays d'après où l'enseignant passe le plus de temps à .... rétablir un peu d'ordre dans sa classe. La créativité de nos petits génies en classe mal canalisée induisant bruit et désordre nuirait à leurs apprentissages .

Modifié par DroitDeRéponse
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 47ans Posté(e)
kyrilluk Membre 7 672 messages
Anarchiste épistémologique‚ 47ans
Posté(e)
Le 30/03/2017 à 06:38, DroitDeRéponse a dit :

 

Sans doute pur hasard du point de vue de l'indicateur de discipline nous sommes dans le peloton de queue. Cet indicateur n'est jamais repris étonnant non ?

La France est l'un des pays d'après où l'enseignant passe le plus de temps à .... rétablir un peu d'ordre dans sa classe. La créativité de nos petits génies en classe mal canalisée induisant bruit et désordre nuirait à leurs apprentissages .

Voui, et c'est sans doute un hasard que la France a la population d'origine africaine la plus elevee d'Europe et que les problemes de disciplines sont notament dans les colleges et lycees ayant le plus de "diversite".

Et c'est aussi une etrange coincidence que d'autres pays ayant eu une immigration massive ces dernieres annee degringolent des classement PISA etc (comme la Suede par exemple)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 49ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 75 199 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 49ans
Posté(e)
il y a 55 minutes, kyrilluk a dit :

Voui, et c'est sans doute un hasard que la France a la population d'origine africaine la plus elevee d'Europe et que les problemes de disciplines sont notament dans les colleges et lycees ayant le plus de "diversite".

Et c'est aussi une etrange coincidence que d'autres pays ayant eu une immigration massive ces dernieres annee degringolent des classement PISA etc (comme la Suede par exemple)

Bof mon fils n'est pas africain , classe diverse plutôt bourgeoise , laxisme, la discipline nuirait à leur deveveloppement créatif ^^

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Constantinople Membre 16 490 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

C'est d'une logique implacable. En détruisant ce qu'ils considéraient être de la culture bourgeoise inégalitaire, les pédagogues Bourdieusiens s'imaginaient créer l'égalité en nivelant tout vers le bas. Ils n'ont fait qu'anéantir les dernières passerelles méritocratiques qui permettaient de s'élever.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 56ans Posté(e)
AbbéCafarelli Membre 773 messages
Forumeur accro‚ 56ans
Posté(e)
Le ‎05‎/‎02‎/‎2017 à 18:51, Magus a dit :

L’apprentissage de la lecture est précoce en France, à un moment où les inégalités dans la maîtrise du vocabulaire sont grandes. Les programmes valorisent la culture académique et la maîtrise d’un savoir mathématique théorique. L’expérience a peu de place.

 

J'aimerais comprendre. Ca veut dire quoi ? Qu'il faut apprendre à lire plus tard ?

Et c'est quoi "l'expérience" que des gamins de primaire devraient substituer à "l'abstraction mathématique" ? Ils vont découvrir tous seuls le calcul de la sphère en refaisant l'expérience d'Eratosthène ? C'est ambitieux ! lol

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Invités 0 message
Posté(e)
Le 2017/4/1 à 10:06, kyrilluk a dit :

Voui, et c'est sans doute un hasard que la France a la population d'origine africaine la plus elevee d'Europe et que les problemes de disciplines sont notament dans les colleges et lycees ayant le plus de "diversite".

Et c'est aussi une etrange coincidence que d'autres pays ayant eu une immigration massive ces dernieres annee degringolent des classement PISA etc (comme la Suede par exemple)

Désolé de décevoir votre considération racialisante du problème de la discipline, mais celle-ci est plus dure à maintenir dans les établissements concentrant les populations dans une situation socialement difficile, quelque soit l'origine géographique des parents des élèves. Ben oui, même de petits blancs se montrent indisciplinés...

 

Quand à la Suède, votre piste ne semble pas du tout la bonne. Les regards se tournent plutôt vers la liberté de choix de l'école, et donc une expansion du phénomène de ghettoïsation sociale, dont les effets ont tendance à tirer vers le bas les résultats nationaux aux tests de PISA. Tiens donc, ça me rappelle mon premier paragraphe :o°

"La plupart des études nationales et des études comparatives internationales tendent ainsi à souligner une liaison positive entre le libre marché scolaire et les diverses formes de ségrégation scolaire. Deux pays nordiques, la Suède et la Finlande, pourtant réputés pour le haut niveau d’équité de leurs systèmes éducatifs, ont introduit des politiques de libre marché scolaire au cours des dernières décennies et différents auteurs soulignent que cela a conduit à une augmentation de la ségrégation et des inégalités 15. L’OCDE a d’ailleurs noté qu’entre 2000 et 2009, ces deux pays avaient connu un fort recul en matière d’équité scolaire, au contraire de la Norvège qui a conservé un système contraignant d’affectation des élèves aux écoles"

http://www.skolo.org/2017/03/15/mixite-une-etude-scientifique-demontre-la-faisabilite-des-propositions-de-laped/

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Invités 0 message
Posté(e)
Le 2017/4/2 à 16:28, AbbéCafarelli a dit :

J'aimerais comprendre. Ca veut dire quoi ? Qu'il faut apprendre à lire plus tard ?

Pour faire simple : l'apprentissage de notre orthographe mobilise un temps d'étude qui retarde considérablement l'apprentissage du vocabulaire, en tout cas par rapport à nos voisins (Angleterre exclue si je ne m'abuse). 

L'enseignement mobilise énormément d'efforts pour l'enseignement de l'orthographe et de ses exceptions, au détriment du vocabulaire, et comme l'orthographe est également sociale, ben l'apprentissage du vocabulaire se retrouve retardé davantage chez ceux qui maîtrisent mal l'orthographe. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 49ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 75 199 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 49ans
Posté(e)
il y a 10 minutes, PLS maker a dit :

Pour faire simple : l'apprentissage de notre orthographe mobilise un temps d'étude qui retarde considérablement l'apprentissage du vocabulaire, en tout cas par rapport à nos voisins (Angleterre exclue si je ne m'abuse). 

L'enseignement mobilise énormément d'efforts pour l'enseignement de l'orthographe et de ses exceptions, au détriment du vocabulaire, et comme l'orthographe est également sociale, ben l'apprentissage du vocabulaire se retrouve retardé davantage chez ceux qui maîtrisent mal l'orthographe. 

Il ne faut pas le faire au détriment du vocabulaire. Il faut faire les deux .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Invités 0 message
Posté(e)
à l’instant, DroitDeRéponse a dit :

Il ne faut pas le faire au détriment du vocabulaire. Il faut faire les deux .

La gestion des exceptions, jusque dans les flexions que connait notre langue, rend cet exercice très délicat pour l'enseignant, surtout que l'orthographe garde un caractère fort sacré. 

L'idéal serait d'étendre l'apprentissage de l'orthographe sur toute la durée de l'enseignement obligatoire, et d'introduire des tolérances orthographiques pour quelques pans du vocabulaire. Mais les professeurs de collège ne semble pas tous prêt à cela (d'ailleurs, les programmes ne laissent pas le choix, cf. l'épreuve de dictée au DNB), de même que notre chère Académie. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 49ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 75 199 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 49ans
Posté(e)
Il y a 7 heures, PLS maker a dit :

La gestion des exceptions, jusque dans les flexions que connait notre langue, rend cet exercice très délicat pour l'enseignant, surtout que l'orthographe garde un caractère fort sacré. 

L'idéal serait d'étendre l'apprentissage de l'orthographe sur toute la durée de l'enseignement obligatoire, et d'introduire des tolérances orthographiques pour quelques pans du vocabulaire. Mais les professeurs de collège ne semble pas tous prêt à cela (d'ailleurs, les programmes ne laissent pas le choix, cf. l'épreuve de dictée au DNB), de même que notre chère Académie. 

L'idéal serait de corriger l'orthographe dans toute les matières .  Celà fait bien longtemps que les difficultés ne se situent plus au niveau de la gestion de l'exception.

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 110ans Posté(e)
stvi Membre 20 189 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)
Selon l’OCDE, la France est l’un des pays où le milieu social influe le plus sur le niveau scolaire

 et inversement .... 

à force de volonté de nivellement par le bas ,ceux qui se contentent de l'enseignement pratiqué par l'EN en France végètent  dans les profondeurs de l'ignorance  ....

il est clair que les classes supérieures ont plus de moyen intellectuels et financiers pour palier les incuries de l'éducation nationale ....

Tant que l'EN révisera ses méthodes et résultats à la baisse ces différences perdureront,et elle est plus dans l'hypothèse d'un  accroissement du fossé que dans un nivellement par le haut ....

les classes supérieures ne laisseront pas leurs enfants sombrer avec l'institution ,surtout lorsqu'elle observent avec stupéfaction les coupes franches dans les programmes afin de les alléger encore plus ... 

Modifié par stvi
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 2 heures, DroitDeRéponse a dit :

L'idéal serait de corriger l'orthographe dans toute les matières .  Celà fait bien longtemps que les difficultés ne se situent plus au niveau de la gestion de l'exception.

 

Nan, ça, ce n'est pas l'idéal, c'est le pire. Pédagogiquement, ça n'a absolument aucun intérêt : on ne peut pas demander à un élève, notamment un élève mauvais en orthographe, de se concentrer à la fois sur la discipline évaluée et sur l'orthographe, qui est une discipline à part : l'effort intellectuel s'en retrouve compliqué et les deux disciplines en sont impactées. L'orthographe n'est est ne doit être évalué, corrigée, enseignée qu'en cours de français.

Après, c'est inhérent à notre orthographe : historiquement, aucune génération n'a jamais eu de bons résultats globaux en la matière, d'où la pertinence du temps réservé à son enseignement, franchement discutable.

Après, ce n'est pas le seul facteur en cause dans le retard d'acquisition du vocabulaire : l'exposition croissante à la télévision a également été mise en cause.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×