Aller au contenu

Marcel Gauchet : nous allons devoir revenir à une laïcité de combat

Messages recommandés

Reichenbachfall Membre 38 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Plus la lecture du Coran est litteraliste, plus on est intégriste , au sens premier du terme , et au sens d'extrémiste qui est le sens dans lequel vous l'employez.

Le litteralisme du Coran , c'est l'Arabie saoudite . On y applique littéralement la sourate 24 .

Ceci étant l'application littérale stricto sensu est impossible , on y trouve À et non À.

Ils prétendent à une lecture littéraliste, ce n'est pas la même chose; ils prétendent aussi à la seule bonne lecture du Coran.

C'est une lecture dévoyée DDR....prenez la charia qui devient la loi islamique au sens juridique; ce n'est pas la lecture du Coran, il n'y a pas de prescription dans la lecture du Coran selon les érudits....cad sans isoler une sourate de l'ensemble du livre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
matthmatth Membre 3334 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Et l ensemble mène à la guerre pour répandre l islam sabre au clair...à moins que momo et les premiers muzzs n aient dévoyé le message divin :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rodolphe YTTRIUM Membre 2501 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Injurier le prophète ??? Ca va te coûter un bras !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
matthmatth Membre 3334 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

LE prophete? Lequel?

Attaturk parlait de momo comme d un cadavre putride

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 72461 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 48ans
Posté(e)

Ils prétendent à une lecture littéraliste, ce n'est pas la même chose; ils prétendent aussi à la seule bonne lecture du Coran.

C'est une lecture dévoyée DDR....prenez la charia qui devient la loi islamique au sens juridique; ce n'est pas la lecture du Coran, il n'y a pas de prescription dans la lecture du Coran selon les érudits....cad sans isoler une sourate de l'ensemble du livre.

Ramadan , chaire à Oxford , membre de l'union mondiale des savants musulmans précise pourtant que tous les oulémas et les hududs confirment dans le Coran et la suna les châtiments corporels fouet , lapidation etc . Les musulmans de FFR confirment et ne remettent en cause que son applicabilité régulière . Voir par exemple avec @contrexemple . J'ai moi même lu , c'est très clair .

Mais ce n'est pas le sujet Moriarty , le sorti du religieux n'a que faire de ces versets ( ceci étant vous pouvez aussi écoutez le cheickh bajrafil pourtant moderne qui confirme bien la signification sans ambiguïté de ces versets ) , il les range dans la case n'a plus court . Mais quand on ecoute par exemple le trésorier démissionné de la mosquée de Roubaix, dite anciennement mosquee gia, ( celle invitant des interdits de territoire ) , la pression laïque dont parle gauchet serait sans doute bienvenue .

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pere_vert Membre 3856 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

La laïcité de combat selon moi = on s'en fout de vos religions et on n'a pas à les respecter (c'est les personnes qu'on doit respecter). De plus quand on travaille, on travaille, on fait pas des invocations au surnaturel (ou peut-être dans vos têtes de croyants mais on s'en fout royalement)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Reichenbachfall Membre 38 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Ramadan , chaire à Oxford , membre de l'union mondiale des savants musulmans précise pourtant que tous les oulémas et les hududs confirment dans le Coran et la suna les châtiments corporels fouet , lapidation etc . Les musulmans de FFR confirment et ne remettent en cause que son applicabilité régulière . Voir par exemple avec @contrexemple . J'ai moi même lu , c'est très clair .

Mais ce n'est pas le sujet Moriarty , le sorti du religieux n'a que faire de ces versets ( ceci étant vous pouvez aussi écoutez le cheickh bajrafil pourtant moderne qui confirme bien la signification sans ambiguïté de ces versets ) , il les range dans la case n'a plus court . Mais quand on ecoute par exemple le trésorier démissionné de la mosquée de Roubaix, dite anciennement mosquee gia, ( celle invitant des interdits de territoire ) , la pression laïque dont parle gauchet serait sans doute bienvenue .

Il n'y a pas de pression particulière à appliquer en matière de laïcité DDR, juste à appliquer la loi; ce n'est pas acceptable d'interdire des territoires de la république, point.

Voyez vous je serais encore plus intransigeant; j'interdirais même l'abattage rituel sans étourdissement au préalable.

La souffrance animale n'est pas acceptable dans une société évoluée...

Modifié par Reichenbachfall

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 72461 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 48ans
Posté(e)

Merci pour ton intervention, mais honnêtement je ne vois pas ce que tu veux dire. Pourrais-tu être plus explicite ? Merci d'avance.

Dounia bouzar a un taux de récidive monstrueux , et le gouvernement ne lui passe plus contrat .

Renseignez vous ...

La laïcité de combat selon moi = on s'en fout de vos religions et on n'a pas à les respecter (c'est les personnes qu'on doit respecter). De plus quand on travaille, on travaille, on fait pas des invocations au surnaturel (ou peut-être dans vos têtes de croyants mais on s'en fout royalement)

Penses tu que ça change quoique ce soit quand 1500 fidèles vont écouter à Roubaix des interdits de territoire . Une première fois en passant par la Belgique , une seconde en organisant des conférences téléphoniques ?

Quant au travail le gouvernement a envoyé un guide du fait religieux aux entreprises , le conseilleur n'étant pas le payeur puisque l'état ne saurait , lui , accepter les signes religieux .

Ca c'est terminé en calvaire pour babylou.

Par ailleurs tu dis quand on travaille on travaille.

Mais précisément quand on est pas sorti de la religion , l'individu n'est pas à meme de séparer le religieux , du travail , il n'y a pas 2 statuts possible , le salarié , et dans un autre cadre le religieux . Le religieux est constitutif de l'individu et attenter à sa liberté religieuse au travail , c'est s'attaquer à son identité .

C'est d'ailleurs bien ainsi qu'à ete vécue la loi 2004. Un sorti de la religion n'a que faire d'un signe religieux , il ne saurait être constitutif de son identité .

Pour info cette identité constitutive religieuse est une notion juridique qui fait son chemin dans les instances type onu , et la France s'est fait remonter les bretelles pour la loi 2004 dans l'affaire du sickh . Donc le travail c'est le travaille , oui mais de plus en plus dans le respect de l'identité des individus et donc de leur religion.

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 72461 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 48ans
Posté(e)

Il n'y a pas de pression particulière à appliquer en matière de laïcité DDR, juste à appliquer la loi; ce n'est pas acceptable d'interdire des territoires de la république, point.

Voyez vous je serais encore plus intransigeant; j'interdirais même l'abattage rituel sans étourdissement au préalable.

La souffrance animale n'est pas acceptable dans une société évoluée...

La laïcité de combat par Anicet le Pors :

===============================

http://www.humanite.fr/tribunes/la-laicite-est-un-combat-555553

La laïcité est une création continue qui suppose un effort important d’approfondissement théorique. C’est un lieu de responsabilité juridique qui doit clairement distinguer ce qui relève de la loi, du règlement et du débat de conviction. C’est un terrain revendicatif de première importance en raison du caractère « transversal » de la laïcité dans la formation de la citoyenneté.

Par là, la laïcité peut être un puissant moyen de recomposition politique et sociale, à vocation universelle. En contribution au champ de la revendication, aujourd’hui à peu près vide : retour progressif de l’Alsace-Moselle dans le droit commun à échéance de trente ans, claire distinction du cultuel et du culturel par la jurisprudence et la loi, formulation républicaine des jours fériés, reprise en main du financement et de l’organisation du service public de l’éducation nationale dans l’esprit du projet de loi d’Alain Savary de 1984 (1).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Abu nuwas Membre 5888 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Merci pour ton intervention, mais honnêtement je ne vois pas ce que tu veux dire. Pourrais-tu être plus explicite ? Merci d'avance.

Bsr Rodolphe YTTRIUM,

Le général Lamari explique que ses 3000 combattants dans le maquis, y sont pour faire du blé. C'est apparament ce qu'explique Dounia Bouzar, ils vont en Syrie pour se faire du blé. Et si Lamari avait des difficultés avec 3000 combattants(en tenant compte que la guerre est passé par la et causé des perte militaire énorme, la moitié des effectif selon Lamari)c'est qu'ils étaient puissant. Aujourd'hui ses groupe là sont non seulement puissant, mais ils ont des alliances, des armes dernier cri, et beaucoup de moyen financier, et en France on dégaine notre Dounia Bouzar, j'ai rien contre elle, elle fait surement du bon travail, mais elle n'est pas a la bonne place.

a+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pere_vert Membre 3856 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Dounia bouzar a un taux de récidive monstrueux , et le gouvernement ne lui passe plus contrat .

Renseignez vous ...

Penses tu que ça change quoique ce soit quand 1500 fidèles vont écouter à Roubaix des interdits de territoire . Une première fois en passant par la Belgique , une seconde en organisant des conférences téléphoniques ?

Quant au travail le gouvernement a envoyé un guide du fait religieux aux entreprises , le conseilleur n'étant pas le payeur puisque l'état ne saurait , lui , accepter les signes religieux .

Ca c'est terminé en calvaire pour babylou.

Par ailleurs tu dis quand on travaille on travaille.

Mais précisément quand on est pas sorti de la religion , l'individu n'est pas à meme de séparer le religieux , du travail , il n'y a pas 2 statuts possible , le salarié , et dans un autre cadre le religieux . Le religieux est constitutif de l'individu et attenter à sa liberté religieuse au travail , c'est s'attaquer à son identité .

C'est d'ailleurs bien ainsi qu'à ete vécue la loi 2004. Un sorti de la religion n'a que faire d'un signe religieux , il ne saurait être constitutif de son identité .

Pour info cette identité constitutive religieuse est une notion juridique qui fait son chemin dans les instances type onu , et la France s'est fait remonter les bretelles pour la loi 2004 dans l'affaire du sickh . Donc le travail c'est le travaille , oui mais de plus en plus dans le respect de l'identité des individus et donc de leur religion.

C'est ridicule d'avoir à respecter les croyances magiques des autres. Surtout dans un cadre professionnel ou social. D'ailleurs je n'evoquais pas spécialement les vêtements.

Bien sûr beaucoup d'efforts en perspectives pour accompagner ceux qui ont du mal à distinguer les lieux où la rationalité c'est LA règle, des lieux où ils peuvent exprimer leur mythologie fantastique en toute liberté.

Petite digression. La devise de la République Française c'est liberté, égalité, fraternité.

Liberté et égalité, on voit relativement bien comment les honorer.

Mais la fraternité ? Ça nécessite en prérequis de ne pas être sectaire.

Et ça c'est pas la laïcité (qui est le fait que la Loi c'est la loi des Hommes).

Parfois on nous parle de laïcité alors que le problème c'est la difficile mise en place de la fraternité (à cause des attitudes sectaires)

Modifié par pere_vert
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 72461 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 48ans
Posté(e)

Une synthèse de "la religion dans la démocratie " de Gauchet, et les divergences avec Baubérot.

http://assr.revues.org/2775?file=1

« La laïcité est l’un des foyers d’inquiétude d’une France inquiète » (premièrephrase du livre de M. Gauchet) ; « Il n’est guère de sujet plus présent qui susciteplus de passions (que la laïcité) » (préface de R. Rémond au livre de G. Bedouelleet J.-P. Costa). Cette inquiétude, cette passion ont suscité une abondante productionsur la laïcité. Trois ouvrages, dont deux sont parus il y a déjà quelques années, meretiennent ici. Ces trois ouvrages diffèrent entre eux tant par la forme et le projetintellectuel – « une approche de sociologie historique » pour le livre de J. Baubérot,« une contribution au débat actuel » pour le livre de G. Bedouelle et J.-P. Costa,une « réflexion » pour le livre de M. Gauchet – que par la perspective d’analyse.Chacun de ces livres mériterait une discussion particulière à partir de son point devue spécifique. Les rassembler dans une note critique indique un choix : plutôt quele débat avec chacun d’entre eux (me priver de ce débat n’est pas allé sans quelquesfrustrations), j’ai opté pour leur mise en complémentarité, une complémentaritéque, pour ma part, sur les questions de « sortie de la religion », de laïcité, d’autonomieet d’hétéronomie, je pratique depuis longtemps avec les pensées de M. Gauchetet de J. Baubérot..

....

2. La « réflexion » de Marcel GauchetCes nouvelles positions catholiques, ce « renversement copernicien de la consciencereligieuse » sont au fondement de l’analyse de M. Gauchet : il y a eu « révolutiondu croire ». La croyance religieuse est devenue « un produit de l’esprithumain, au service de finalités terrestres » : elle s’est mondanisée pour parler avecla langue la plus courante chez les sociologues. L’essentiel dans la perspectiveadoptée par M. Gauchet est que « l’hétéronomie a cessé d’avoir un sens politiquetenable » (p. 75) : « nul parmi nous ne peut plus se concevoir, en tant que citoyen,commandé par l’au-delà » (p. 8). On notera le sens politique que M. Gauchet donneaux termes « hétéronomie » et « autonomie », un sens précis et restreint qui écarteles significations de type philosophique ou/et psychologique susceptibles d’obscurcirl’analyse.Parler de société autonome comme d’une société « qui se donne sa propre loi etse propose l’autogouvernement pour idéal » ne signifie aucunement une sociétésans croyance mais une société qui développe au sujet d’elle-même « des croyancesd’un autre ordre que la croyance religieuse » ; M. Gauchet nomme « idéologie cenouveau type de discours et de croyance » (cf. « Croyances religieuses, croyancespolitiques », Le Débat). Ce bouleversement fondamental s’inscrit dans le processuscontinué de sortie de la religion, processus qui constitue le mouvement même de lamodernité qui a affecté et continue d’affecter « l’ensemble des sociétés occidentales,sous des formes diverses ». « Le mot laïcité résume la voie singulière que (ceprocessus) a emprunté en France » (p. 7). L’ouvrage de M. Gauchet analyse le parcoursde la laïcité en s’intéressant moins à la question laïque stricto sensu qu’à la« mutation majeure que connaissent les idéaux et la pratique de la démocratie ». Cequ’exprime très bien le titre du livre qui invite à l’analyse du processus d’absorptionde la religion dans la démocratie tel qu’on peut le voir à l’œuvre dans le parcoursde la laïcité. Celui-ci constitue pour M. Gauchet l’analyseur par excellencede la question des rapports État/société civile et, partant, de « l’entente française dela démocratie » qui a pour nom République.Trois grandes périodes constituent le parcours de la laïcité tel que nous leretrace M. Gauchet : « la subordination absolutiste » (dont la Constitution civile duclergé apparaît « le parachèvement », p. 36) ; « la phase libérale et républicaine »qui signifie la « dissociation de la société civile et de l’État », la « pluralité socialede la société civile au-delà de sa diversité individuelle » : cette phase commence às’affirmer avec le « compromis du Concordat », elle se réalise pleinement avec laloi de séparation de 1905, et se poursuit jusqu’au tournant des années 1960-1970.Depuis ces années nous sommes entrés dans un troisième moment du principe delaïcité.Ce parcours de la laïcité ne constitue pas le plan du livre. Après les chapitreshistoriques, plus de la moitié de l’ouvrage est consacrée à une explicitation du chapitreintroductif qui pose d’emblée la principale conclusion de l’analyse du parcours: il y a aujourd’hui « une rupture dans l’histoire de France ».M. Gauchet consacre un long premier chapitre, « Le lieu et le moment », à uncertain nombre d’explications de sa perspective. On y voit à l’œuvre le travail exigeantqu’il effectue pour qualifier au plus juste les réalités qu’il veut cerner, arriveraux conceptualisations les plus rigoureuses, dégager les « logiques de types purs ».Pour la plupart, ceux-ci visent, non pas à réduire et comprendre dans la synchronie43LA LAÏCITÉ N'EST PLUS CE QU'ELLE ÉTAITla grande diversité des faits empiriques, mais à modéliser des moments historiquesde façon à saisir « la marche de la démocratie ». C’est là un projet passionnant dontil faut saluer aussi la prise de risque qu’il implique (au moins pour le moment pré-sent où nous n’avons pas de recul) : les différents moments d’une réalité historiquetoujours diverse et contradictoire se trouvent, en effet, « réduits » à une tendancedominante, et l’analyste n’a pour l’apprécier que sa seule intuition et ses référentsintellectuels particuliers.Pour M. Gauchet le « moment remarquable » où nous sommes aujourd’hui etqui constitue une rupture tient à ce qu’il correspond à un « palier de décompression» (p. 16) dans le processus de sortie de la religion. Le signe en est moins leformidable affaiblissement des Église établies que « la déroute des substituts dereligion élaborés depuis le siècle dernier » (p. 18), c’est-à-dire des « religions séculières». Celles-ci ont véritablement « implosé ». ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 72461 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 48ans
Posté(e)

Droit de réponse à DroitDeRéponse

J'ai aussitôt pensé à Edouard Louis qui, tel qu'on le ferait pour éloigner un vampire, brandit une gousse d'ail au visage du pauvre Gauchet, en le traitant de droitier et en le rejettant dans la fosse infâmante des néoconservateurs de la pensée française.

Mais si...mais si...Tu sais bien...Edouard Louis, alias eddy Belleguelle qui a su nous toucher jusqu'au larmes avec son premier livre. Ecrit avec des mots simples, populaires au sens noble du terme.

Hélas lorqu'il entame des conversations philosophico-sociologiques, la comprehension en devient beaucoup laborieuse pou les âmes simples et à l'origines de nombreuses polémiques.

N'étant pas un intellectuel, je n'ai pas lu Edouard Louis .

http://www.marianne....s-_a240492.html

http://www.slate.fr/...ndez-vous-blois

Ce que je lis à gauche, à droite de la polémique de l'affaire Gauchet ne me donne guère envie d'aller plus loin, je déteste l'anathème . Peux tu nous donner envie en nous synthétisant avec tes mots ce que Edouard Louis reproche à Gauchet ? Quelle est la ligne conductrice de son oeuvre ?

Ainsi lorsque espèrant te voir développer, expliquer avec pédagogie, argumenter autour de la pensée de M. Gauchet et que je n'ai rien vu de celà...Quelle déception ! Quelle cruelle déception...

Je suis très mauvais pédagogue. Pour développer j'avais ouvert un fil en section philo, mais n'ayant pas adjoint Islam , ça n''intéressait pas grand monde , au plaisir de t'y relire peut être .

J'ai en revanche assisté à des joutes épistolaires, des monologues en binôme. Tel un Don Quichotte des temps modernes, juché sur son 4X4 à l'assaut des éoliennes, tu ne montrais pour seule ambition que celle d'anéantir telle ou telle de tes "bêtes noires intellectuelles".

Don quichotte on est chez Girard , pas chez Gauchet ^^

Lorsque j'ai osé prétendre rompre le charme de ces diatribes en proposant quelques pistes de reflexion de mon cru, je me suis senti négligé, rejeté, balayé d'un revers de main vers les oubliettes de la simplicité d'esprit et de la béance intellectuelle...Et j'ai même cru entendre : "ici c'est chez-nous !" et " le topic tu l'aimes ou tu le quittes"

D'ou ma réaction. Bien légitime et je crois, plus utile qu'incongrüe.

Ce que tu as entendu n'était pas de moi . Quant à mon post un peu sec, à quoi pouvais tu t'attendre , il me semble être resté courtois .

Je ne comprend pas que quelqu'un d'intelligent comme toi (car je pense que tu es "intelligent" avant d'être "intellectuel")

n'ai pas profité de cette tribune pour mettre en avant les idées de M. Gauchet concernant l'islamisme, de présenter TON point de vue et tes propres idées d'une façon aussi claire et limpide qu'il ne l'a fait lui-même.

Le lien Europe 1 notamment aborde l'islamisme . Le you tube aussi . Mon point de vue a été plusieurs fois exprimé concernant l'islamisme, on me reproche les redites ^^ .

Là j'essaie de présenter la notion de sortie de la religion, car en en discutant sur le topic Ramadan , je me suis aperçu que le concept n'était pas forcément toujours bien compris, et j'ai rebondi sur un sujet d'actualité pour le faire . Je n'avais donc pas en tête de donner mon point de vue sur l'Islamisme. Mais quand il y a question, je réponds .

Tout celà afin que nous, intellectuels non-pratiquants, puissions accèder au débat et apporter un peu d'eau au moulin.

Et puis, entre-nous, je pense qu'il te serait plus agréable et que celà serait plus "valorisant" d'avoir le plus grand nombre de lecteurs possible...

A te re-lire cher (?) DroitDeReponse.

Très sincèrement, l'aspect valorisant ne m'intéresse pas, d'ailleurs mon point de vue est très loin d'être valorisant , il me voue plus souvent les gémonies :smile2:

C'est ridicule d'avoir à respecter les croyances magiques des autres. Surtout dans un cadre professionnel ou social. D'ailleurs je n'evoquais pas spécialement les vêtements.

Bien sûr beaucoup d'efforts en perspectives pour accompagner ceux qui ont du mal à distinguer les lieux où la rationalité c'est LA règle, des lieux où ils peuvent exprimer leur mythologie fantastique en toute liberté.

Petite digression. La devise de la République Française c'est liberté, égalité, fraternité.

Liberté et égalité, on voit relativement bien comment les honorer.

Mais la fraternité ? Ça nécessite en prérequis de ne pas être sectaire.

Et ça c'est pas la laïcité (qui est le fait que la Loi c'est la loi des Hommes).

Parfois on nous parle de laïcité alors que le problème c'est la difficile mise en place de la fraternité (à cause des attitudes sectaires)

Mais leur croyance magique est leur identité, ne pas la respecter c'est donc ne pas respecter l'individu .La liberté individuelle n'est elle pas un prérequis démocratique ?

N'est ce pas sectaire de considérer comme ridicule ce qui constitue autrui ?

Perso je suis pour une laïcité de combat qui éjecte le religieux du monde du travail où il n'a pas sa place .

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rodolphe YTTRIUM Membre 2501 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

N'étant pas un intellectuel, je n'ai pas lu Edouard Louis .

http://www.marianne....s-_a240492.html

http://www.slate.fr/...ndez-vous-blois

Ce que je lis à gauche, à droite de la polémique de l'affaire Gauchet ne me donne guère envie d'aller plus loin, je déteste l'anathème . Peux tu nous donner envie en nous synthétisant avec tes mots ce que Edouard Louis reproche à Gauchet ? Quelle est la ligne conductrice de son oeuvre ?

Je suis très mauvais pédagogue. Pour développer j'avais ouvert un fil en section philo, mais n'ayant pas adjoint Islam , ça n''intéressait pas grand monde , au plaisir de t'y relire peut être .

Don quichotte on est chez Girard , pas chez Gauchet ^^

Ce que tu as entendu n'était pas de moi . Quant à mon post un peu sec, à quoi pouvais tu t'attendre , il me semble être resté courtois .

Le lien Europe 1 notamment aborde l'islamisme . Le you tube aussi . Mon point de vue a été plusieurs fois exprimé concernant l'islamisme, on me reproche les redites ^^ .

Là j'essaie de présenter la notion de sortie de la religion, car en en discutant sur le topic Ramadan , je me suis aperçu que le concept n'était pas forcément toujours bien compris, et j'ai rebondi sur un sujet d'actualité pour le faire . Je n'avais donc pas en tête de donner mon point de vue sur l'Islamisme. Mais quand il y a question, je réponds .

Très sincèrement, l'aspect valorisant ne m'intéresse pas, d'ailleurs mon point de vue est très loin d'être valorisant , il me voue plus souvent les gémonies :smile2:

Mais leur croyance magique est leur identité, ne pas la respecter c'est donc ne pas respecter l'individu .La liberté individuelle n'est elle pas un prérequis démocratique ?

N'est ce pas sectaire de considérer comme ridicule ce qui constitue autrui ?

Perso je suis pour une laïcité de combat qui éjecte le religieux du monde du travail où il n'a pas sa place .

Merci d'avoir répondu courtoisement à mes divers questionnements. :hi:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 72461 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 48ans
Posté(e)

Merci d'avoir répondu courtoisement à mes divers questionnements. :hi:

Pourriez vous répondre au mien en retour ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rodolphe YTTRIUM Membre 2501 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Pourriez vous répondre au mien en retour ?

Concernant Edouard Louis, je n'ai absolument pas la compétence pour en parler. J'ai évoqué celà plus par taquinerie que dans un esprit polémique. Par contre (et cette fois sans polemiquer ni prendre position) je reste avide d'une explication très "vulgarisée" sur ce qu'est -selon Gauchet- une laïcité de combat...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
stvi Membre 19629 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)

Bien sûr qu'il n'y a pas que des jeunes issus de l'immigration qui se radicalisent....mais à la base il y a un état de fragilité, une rupture qui fait basculer vers l'exclusion et le rejet de notre modèle de société....et les processus sectaires sont de la même trempe dans un second temps en effet...avec un rapport avec l'islamisme qui n'arrive que dans ce 2e temps.

Contrairement à ce que prétendent certains qui veulent "charger" l'islam......

c'est sans doute pour ça que les principaux pourvoyeurs de djihadistes sont des pays arabomusulmans dont les jeunes issus de l'immigration se sentent rejetés et exclus ,en rupture....wacko.gif ...que de conneries peuvent être écrites

sans citer la moindre source et basées seulement sur des théories hasardeuses d'une gauche extrême ....

La grande majorité des combattants étrangers (de l'ordre de 60%) proviennent des pays du Maghreb et du Moyen-orient. En tête, on trouve la Tunisie avec 6000 combattants, suivie de l'Arabie Saoudite, de la Turquie du Caucase russe et de laJordanie avec chacun entre 2000 et 2500 djihadistes.

et en Europe ?

Proportionnellement,La Finlande est le pays occidental dont proviennent le plus de « djihadistes » combattant en Syrie et en Irak.

En revanche en Europe c'est la France qui fournit le contingent le plus élevé ,puisque c'est le pays qui compte le plus de musulmans ...

il y a aussi le cas particulier de la Bosnie grand fournisseur de combattants islamistes ,Pourtant on ne peut pas dire que la société bosniaque Albanaise soit très occidentalisée .....

on se fout de savoir de quelle origine sont ces djihadistes musulmans de souche ou pas ...il suffit de prononcer une formule magique pour être musulman ....on peut être séduit par une idéologie aussi mortifère soit elle ....

Modifié par stvi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 72461 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 48ans
Posté(e)

Concernant Edouard Louis, je n'ai absolument pas la compétence pour en parler. J'ai évoqué celà plus par taquinerie que dans un esprit polémique. Par contre (et cette fois sans polemiquer ni prendre position) je reste avide d'une explication très "vulgarisée" sur ce qu'est -selon Gauchet- une laïcité de combat...

Il parle egalement de refonte de la laïcité , ce qui n'apparaissait pas dans les confs 2015 que j'ai pu écouter , et encore moins dans ses livres , mais je n'ai pas lu le dernier , si je trouve l'info je posterai sur ce topic . Je viens de voir qu'il etait signataire du manifeste pour un printemps republicain http://www.marianne.net/agora-face-aux-attaques-contre-republique-printemps-republicain-commence-aujourd-hui-100240897.html

@chapati Édouard Louis ?

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chapati Membre 6957 messages
Forumeur alchimiste‚ 154ans
Posté(e)

.

Modifié par chapati

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chapati Membre 6957 messages
Forumeur alchimiste‚ 154ans
Posté(e)

L'insaisissable monsieur Gauchet selon Libé ("philosophe ou nouveau réac" s'interroge-t-il)

L'auto-proclamé intellectuel de gauche selon Mediapart ("défenseur de l'ordre social tel qu'il va" selon ce média)

Tel Ramadan, Gauchet ne semble pas faire l'unanimité en matière de clarté.

Mais puisque ce genre de question est malvenue ici, difficile d'approfondir. L'ambiguïté semble être un thème passionnant chez Ramadan mais indigne d'intérêt chez Gauchet.

Pourtant certain n'hésitent pas à en faire un portrait qui ne déparerait pas les attaques habituelles sur Ramadan, lisons plutôt :

Gauchet gère son projet éditorial en jouant habilement sur deux registres: il est suave et philosophe à l’oral, quand il s’exprime, par exemple, au micro d’Alain Finkielkraut, mais vindicatif et véhément à l’écrit, face à un public assez motivé pour acheter le bouquin. Il y a de la chauve-souris chez cet homme même si la part du rat qui mord l’emporte ici sur celle de l’oiseau qui vole.

Alors ce topic se poursuivra, d'évitement en évitement, et ayant de mon côté assez peu de goût pour la chasse à l'homme, et aussi peu d'intérêt pour le laïus du bonhomme, ça risque de me lasser assez vite tout ça.

Par exemple la formule comme quoi le christianisme serait la religion de la sortie de la religion me semble un slogan marketing.

Jusque là je pensais qu'il était question de sortie de la religion oui, tel qu'exprimé en bon français semble-t-il : sortir de la croyance en une religion... or si l'on en croit les adeptes de Gauchet du forum, il semble que cela doive être réduit à l'entrée dans la laïcité !

Ça fait pshitttt...

Pas bien intéressant donc. Pour la philosophie, on changera de rayon en librairie...

.

Modifié par chapati

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×