Aller au contenu

Une association milite pour la fin des devoirs au collège

Messages recommandés

titenath Animatrice 32086 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 41ans
Posté(e)
forum

Une association milite pour la fin des devoirs au collège

03/10/2016

L'association de soutien scolaire ZupdeCo lance un manifeste pour que les devoirs soient faits sur le temps scolaire, y compris au collège. Objectif : lutter contre les inégalités.

Le débat n'est pas nouveau, mais se pose régulièrement: les enfants ont-ils trop de devoirs à faire en rentrant de l'école? Pour l'association de soutien scolaire ZupdeCo, la réponse est oui. Elle lance lundi matin un manifeste intitulé "Dites non aux devoirs à la maison, oui aux devoirs à l'école".

L'argument de ZupdeCo: les devoirs à la maison viendraient exacerber les inégalités. "Les devoirs à la maison ne tiennent pas compte de la réalité des familles en difficulté", fait savoir l'association sur son site. Un manifeste qui intervient alors que le Conseil national d'évaluation du système scolaire a qualifié récemment dans un rapport la France comme le pays le plus inégalitaire en matière scolaire.

ZupdeCo souhaite donc la fin des devoirs, à l'école mais aussi au collège, (...)

forum Source: bfmtv.com

Source et suite de l'article

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
matthmatth Membre 3334 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Cessons de donner des cours en français! cela renforce les inégalités entre les familles de culture française et les autres :noel:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animatrice 32086 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 41ans
Posté(e)

Tu peux te contenter de pourrir tes sujets avec tes insinuations et laisser les autres tranquilles ? Merci santa2.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 58013 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 47ans
Posté(e)

L'école en elle même est très inégalitaire, elle ne module pas les notes et appréciations ainsi que le temps passé avec chaque élève en fonction des capacités de chacun . Il faudrait concevoir un système à handicap comme au PMU .

Par ailleurs l'Education nationale devrait être rebaptisée Egalité Nationale .

Bon sinon en fait ça ne changera rien du tout puisque les parents aidant le resteront malgré tout , donc la proposition ne tient pas compte de la réalité des familles . A priori pour atteindre l'égalité, le mieux serait le pensionnat obligatoire . :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
matthmatth Membre 3334 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Pourquoi se limiter? nivelons encore et toujours :noel:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 58013 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 47ans
Posté(e)

http://www.rfi.fr/fr...educatif-cnesco

L'exemple de l'apprentissage du français parle de lui-même : à la fin du collège, les élèves les plus défavorisés maîtrisent 35 % des compétences attendues. Dans les collèges classiques, au même moment du cursus, les élèves maîtrisent 80 % des compétences.

Le rapport avance le manque de temps consacré à l'apprentissage dans les zones d'éducation prioritaire, les heures perdues à faire de la discipline, le nombre d'élèves par classe n'est pas suffisamment réduit pour avoir un impact et des enseignants trop inexpérimentés. La conclusion est sans appel : l'école de la République augmente les inégalités sociales.

Ainsi, dès qu'un établissement passe en ZEP, il est déserté par certaines familles ainsi que par les meilleurs enseignants. Se forment alors des noyaux défavorisés, coupés de la société et dont il est très difficile de sortir. L'exact opposé de l'ascenseur social.

===========================================================================

Réduire le nombre d'heures de français dans les zones hors ZEP permettrait de réduire les inégalités face à l'apprentissage du français , et à la place il faudrait augmenter le nombre d'heures consacrées à la discipline . Il faudrait également interdire que les parents dont les enfants sont inscrits en ZEP puissent changer leur enfant d'école .

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pila Membre 14917 messages
Forumeur alchimiste‚ 59ans
Posté(e)

Vous allez foutre la paix aux profs ! Il leur faut du calme pour scruter le planning des vacances. hehe3.gif

Ne me dites pas que c'est pas vrai; j'ai un exemple sous les yeux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
stvi Membre 16985 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)

"Souvent critiqués, notamment en France, les devoirs à la maison pour les écoliers européens sont jugés utiles par une étude britannique. Ils seraient très bénéfiques pour les résultats scolaires. "

on ne va pas priver des élèves d'un élément utile et bénéfique sous le prétexte que cela favorise les inégalités ...

rien n'empêche ,pour supprimer les inégalités de créer une étude obligatoire pour ceux qui sont à la ramasse ,plutôt que tirer les autres vers le bas en les privant de cette façon de progresser ...

Réduire le nombre d'heures de français dans les zones hors ZEP permettrait de réduire les inégalités face à l'apprentissage du français , et à la place il faudrait augmenter le nombre d'heures consacrées à la discipline . Il faudrait également interdire que les parents dont les enfants sont inscrits en ZEP puissent changer leur enfant d'école .

laugh.gif

la seule variable qui peut influer sur les inégalités c'est le temps de travail ....pour rattraper un retard ,il faut consacrer plus de temps à l'apprentissage ....

supprimer les vacances scolaires pour les ZEP pourrait par exemple être une piste ...

Modifié par stvi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 58013 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 47ans
Posté(e)

Pourquoi se limiter? nivelons encore et toujours :noel:

On est pas mal , règle de trois non maîtrisée en premiere scientifique . Il faudrait par ailleurs envisager le bac unique pour mettre fin à un élitisme inégalitaire du point de vue de l'accès à l'emploi et de la maîtrise de la règle de trois .

Par contre la geographie urbaine c'est très bien . Tous les petits francais savent désormais qu'il y a des commerces en ville .

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 58013 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 47ans
Posté(e)

"Souvent critiqués, notamment en France, les devoirs à la maison pour les écoliers européens sont jugés utiles par une étude britannique. Ils seraient très bénéfiques pour les résultats scolaires. "

on ne va pas priver des élèves d'un élément utile et bénéfique sous le prétexte que cela favorise les inégalités ...

rien n'empêche ,pour supprimer les inégalités de créer une étude obligatoire pour ceux qui sont à la ramasse ,plutôt que tirer les autres vers le bas en les privant de cette façon de progresser ...

laugh.gif

la seule variable qui peut influer sur les inégalités c'est le temps de travail ....pour rattraper un retard ,il faut consacrer plus de temps à l'apprentissage ....

supprimer les vacances scolaires pour les ZEP pourrait par exemple être une piste ...

Non il existe d'autres méthodes comme la suppression de la classe européenne au collège ou le maintien du latin grec à la discrétion du proviseur , par ailleurs l'abandon de filière trop élitiste devrait petit à petit favoriser une réelle égalité un réel égalitarisme

http://megamathsblog...ientifique.html

Le tableau ci-dessous montre l’évolution des horaires d’enseignements en mathématiques et sciences physiques en première et terminale scientifique au gré des réformes successives :

a01.jpg

On constate que le volume horaire de ces deux matières durant ces deux années décisives de spécialisation est passé de 25h en 1993 à 20h en 2012, ce qui correspond à une diminution de 20%.

Le tableau ci-dessous permet de comparer les heures hebdomadaires de mathématiques en collège et en lycée suivies par un élève de 1992 et son homologue en 2012.

Classe 1992 2012 6e 4 4 5e 4 3,5 4e 4 3,5 3e 4 4 2e 5 4 1e C puis S (maths) 6 4 T C puis S (maths) 9 8 Total 36 31

urant ses études secondaires de la 6e à la terminale, un élève scientifique de 1992 bénéficiait au final de 5h de plus par semaine par rapport à son homologue de 2012. En comptant 36 semaines de cours, cela signifie qu’il bénéficiait de 36 x 5 = 180h de plus que son homologue de 2012.

En vingt ans, tout se passe comme si on avait supprimé une année entière d’enseignement des mathématiques (soit cinq heures par semaine) prise sur les sept années du secondaire.

====================================================================================================

La société évolue et les savoirs changent, les matières scientifiques réputées difficiles ont donc moins d'utilité, cela devrait faciliter un retour vers une vraie égalité . Les nouveaux apprentissages , EPI etc sur la culture populaire et l'apport du SLAM à la musique devrait permettre à chacun de nos enfants une plus grande ouverture au monde tout en étant plus égalitaire , le tout sous le regard bienveillant des associations de parents d'élèves . Après le respect de la chronobiologie de l'enfant , concrètement plus d'heurs à l'école pour nos maternelles y compris petite section, les parents d'élèves continuent à contribuer à l'amélioration du système éducatif

http://www.fcpe.asso...irs-a-la-maison

La position de la FCPE, maintes fois réaffirmée, et notamment dans son projet éducatif, est que « c’est en classe que doivent se faire les apprentissages et non à travers des devoirs qui relèvent souvent d’une délégation donnée aux familles, ce qui renvoie l’échec d’un élève à sa responsabilité individuelle et familiale, renforçant ainsi les inégalités culturelles et sociales. La FCPE s’oppose clairement aux devoirs à la maison et refuse la sous-traitance pédagogique aux familles. La règle est que l’enfant doit montrer à la maison ce qu’il a fait à l’école et non pas montrer à l’école ce qu’il a fait à la maison. Dans le second degré, le travail personnel devrait amener les jeunes à mobiliser les connaissances apprises pour réaliser un travail individuel ou en groupe plutôt que de refaire des exercices déjà travaillés en classe.

Il importe que le travail personnel ait du sens pour les élèves et qu’ils trouvent dans l’établissement les moyens de le réaliser. »

...

Argument n°1 : le renoncement à l’effort

- Ne plus faire de devoirs à la maison, c'est en faire moins, ne plus apprendre à faire un travail personnel. Quand ils devront vraiment travailler, ils n'y seront pas préparés.

- Il s'agit de faire comprendre aux enfants que le travail, les efforts sont nécessaires. Et faire passer le message qu'il faut en faire de moins en moins est catastrophique ! On ne s'élève que par l'effort et vous nous préparez des générations d'assistés.

- Nos maîtres n'ont plus d'autorité sur nos chères têtes blondes si de surcroît vous les exemptez de devoirs alors ce ne seront plus des écoles mais des garderies.

- Des générations entières ont eu des devoirs à la maison et personne n'en est mort.

L’Ecole ne doit pas être un lieu d’effort (surtout si effort signifie souffrance) mais d’apprentissage. Ces critiques témoignent d’une représentation du travail basé sur l’effort comme une fin en soi. Pour nous l’effort et le travail sont des moyens de progresser, mais on apprend mieux en éprouvant du plaisir et de l’intérêt.

...

Argument n°2 : le creusement des inégalités

- Ce sera la 1ère forme d'élitisme pour que les enfants ne puissent accéder à l'enseignement supérieur. Surtout, baissons le niveau de nos enfants, surtout pour ceux qui sont lents et qui n'ont pas le temps de tout assimiler en classe.

- Dans l'hypothèse d'une suppression des devoirs à la maison, les parents socialement favorisés et éduqués avec leurs enfants conscients de l'importance des apprentissages, de la lecture et de ce petit rituel que sont les devoirs dont l'habitude doit se prendre le plus tôt possible, feront travailler leurs enfants. Le décalage avec les enfants de familles défavorisées, qui lisent peu, consomment sans limite télévision et play station, ne fera qu'augmenter et ce d'autant plus si ces enfants ont déjà des difficultés à l'école.

- Les études gratuites ça existe !

Il s’agit d’un renversement de situation. Comme le dit la circulaire de 1956, ce sont les devoirs qui sont sources d’inégalités, parce que tous les parents n’ont pas les mêmes possibilités d’accompagnement scolaire de leurs enfants. L’égalité ne peut se trouver qu’à l’Ecole.

Argument n°3 : le nécessaire approfondissement

- Les devoirs sont indispensables pour un approfondissement, une application, une stratification des connaissances acquises, qu'il faut intérioriser par un travail personnel. Imaginerait-on un sportif ne pas s'entrainer ?

Pour faire des sportifs il faut les équipements adaptés ! Cela pose la question des conditions de travail des enfants à la maison : lieu calme, temps disponible, aide éventuelle…

De plus, de deux choses l’une : soit les élèves ont compris la leçon et réussi les exercices en classe, et on leur fait perdre leur temps, en les empêchant de lire par exemple. Soit ce n’est pas le cas et ce n’est pas à la maison, hors de la présence de l’enseignant, qu’ils pourront y arriver mieux !

On voudrait faire croire à l’utilité de cette répétition mais jamais suivre strictement de simples consignes et le faire seul n’aura amélioré l’autonomie d’un jeune ni développé sa capacité à travailler avec les autres.

Argument n°4 : le lien entre parents et enseignant - Les devoirs du soir représentent une forme de lien social entre parents-enfants-enseignants.

- Les devoirs, ce sont les parents qui les demandent.

Il est vrai que, parfois, ce sont les parents eux-mêmes qui réclament des devoirs... Mais cet état de fait est clairement lié à un défaut de communication entre les familles et l’Ecole. Comme les notes, tout aussi contestables, les devoirs sont vécus par les parents d’élèves comme un moyen de savoir ce qui se passe en classe. Si on leur propose d’autres modalités de communication avec les enseignants, d’autres façons d’accompagner la scolarité de leurs enfants, ils les adopteront bien vite !

Car ils demandent le droit de voir et pas de devoirs. Il faut que les enfants montrent à la maison ce qu’ils ont fait en classe, pas qu’ils montrent en classe, ce qu’ils ont fait à la maison.

Ce n’est pas le rôle des parents de remplacer les insuffisances de l’Ecole, ni de contrôler ce qui y est fait, ni de chercher à reproduire (mal) ce que font les enseignants.

===================================================================

J'avoue j'ai péché je n'ai pas empêché mes gamins d'apprendre à lire avant le CP :(

C'est dommage cela leur aurait donné de quoi s'occuper pendant mini 3 ans en apprenant des phrases par coeur

===================================================================

Les parents ne sont pas des pédagogues. Le rôle des parents est d’avoir une approche différente pour accompagner la scolarité de leurs enfants. C’est le principe de la coéducation : chacun dans son rôle et selon ses compétences, doit accompagner l’enfant jusqu’à la réussite. Tout repose sur une bonne relation entre parents/enseignants pour ouvrir les possibilités échange / savoir.

Argument n°5 : la valorisation de l’enfant - En classe, un enfant ne participe pas toujours, certains très peu. Réussir ses devoirs du soir est une fierté et une motivation pour un élève. Surtout s'il le montre à ses parents.

Pour l’enfant en échec, les devoirs ne sont que source de stress et d’angoisse et provoquent le dégoût de l’école et de la culpabilité quand il n’y arrive pas.

En outre, le temps de l’enfant n’étant pas extensible à l’infini, il ne faut pas que l’école monopolise le temps non scolaire. Le temps habituellement consacré aux devoirs doit être libéré pour faire autre chose (lire, pratiquer une activité culturelle ou sportive…) et faire autrement.

Argument n°6 : le bon parent est un parent qui fait travailler son enfant - Renvoyer la totalité de l'éducation des enfants à l'Education nationale est un excellent moyen de se dédouaner des responsabilités parentales mais un très mauvais calcul pour le développement de l'enfant.

- Si des parents d'enfants de classes primaires souhaitent s'occuper de leurs enfants en les aidant et en contrôlant leurs devoirs/leçons, qu'on les laisse faire! Ca incitera peut-être nombre de parents à faire quelque chose avec leurs enfants au lieu de se planter devant la TV!

Les bons parents seraient ceux qui peuvent remplacer les manques de l’École. On observe que les parents qui critiquent ainsi notre demande d’application de la circulaire de 56 ne font vraisemblablement plus confiance en l’Ecole.

Pourtant, dans bon nombre de familles, les devoirs sont la cause de conflits quasi quotidiens entre parents et enfants. Ce climat conflictuel est contreproductif, c’est un frein à l’éducation. Il met l’école plutôt du côté des contraintes et n’incite pas au plaisir d’y aller.

Enfin, les parents les plus éloignés de l’Ecole se trouvent parfois dépourvus face à un exercice pourtant considéré comme simple par les enseignants. Comme le dit ATD- Quart Monde, cette déconsidération des parents que constitue l’échec à ce qui devient une épreuve est très mal vécue par l’enfant qui n’acceptera pas cette seconde mise à l’écart de son parent par l’Ecole. Cela constitue une base de conflit potentiel entre élève et école. Cet argumentaire est issu d'une journée thématique organisée par la FCPE le 31 mars 2012.

=======================================================================================================

Bref il serait temps que l'école redevienne ce qu'elle devrait être un lieu où chaque enfant se rend avec plaisir pour apprendre de façon ludique et désintéressé .

On notera avec délectation l'argument des familles défavorisées où les enfants consomment TV et PS4 sans limites . Mes bien chers frères mes bien chères soeurs vivement une nouvelle société où l'effort sera remplacé par le plaisir , et où les sources de conflits ne seront plus . Amen

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yoannbzh Membre 11816 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

La circulaire du 29 décembre 1956, relatif aux devoirs à la maison n'est pas respecté par les profs en primaire. Donc, déjà il faudrait qu'ils s'attaquent à ça, en l'appliquant si ils ne le font pas qu'on le vire !!!

Bon maintenant, du niveau primaire au lycée, il ne devrait pas y avoir de devoirs à la maison ou sinon qu'ils les fassent payer ces heures supplémentaires car là ils travaillent gratuitement et je doute que vous voulez travailler gratuitement vous aussi. Avec toutes les heures qui font de 8h à 12h et de 13h à 17h (pour certains établissements) après ils ont les devoirs qui peuvent aller à plus de 4h de devoirs par soir. Ils sont déjà à plus de 40h !!!

Bon il y a aussi le trajet que pour certains élèves doivent faire plus d'1h pour aller à son établissement.

Certains élèves préfèrent faire leur devoir maison seul sans les parents alors que d'autre, non.

C'est vrai que si les devoirs du soir étaient faite à l'école et par un professeur maitrisant toutes les matières (peu rêver) pour lui expliquer ça serait un avantage.

Sinon, il y a d'autres moyens pour résoudre les inégalités mais pour ça, il faudrait voir comment font les autres pays et revenir un peu en arrière pour les français !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promethee_Hades Membre 15181 messages
Chien Fou forumeur‚ 21ans
Posté(e)

Bonjour Titenath, bisous.

Pour être une mauvaise idée, c'est parmis les meilleure, ça c'est certain.

Par ce que nous ne sommes à égalité qu'en droit, pour le reste nous sommes inégalitaire en tout, il y a des grand des gros, des maigres, des petits, des intelligents des débiles, des travailleurs, des fainéants. Tu prends la plupart des gamins tu leur propose l'école ou jouer avec une console tu as la réponse de ce qu'ils veulent, c'est vrai il y a aussi le portable. Alors déjà que ça en foutaient pas beaucoup, mais bien il y avait des gamins même si chez eux ça va pas fort, et ça la connerie des parents c'est la première inégalité, celle là on ne peut la changer, donc si les gamins faisaient pas grand choses par les devoirs ça révisaient au moins un peu de façon que le programme se mette dans la tête. Maintenant, ce sera uniquement les enfants de la bourgeoisie ou de la grande bourgeoisie qui continueront à avoir des précepteurs, et qui vont vraiment bosser.

Il y a pas mieux pour renforcer l'inégalité sociale, et surtout interdire l'ascenseur social.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 38648 messages
©‚ 102ans
Posté(e)

Si quelqu'un peut m'expliquer ce que sont ces "inégalités" je suis preneuse...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 58013 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 47ans
Posté(e)

Si quelqu'un peut m'expliquer ce que sont ces "inégalités" je suis preneuse...

La FCPE te répond ( lien au dessus )

Argument n°2 : le creusement des inégalités

- Ce sera la 1ère forme d'élitisme pour que les enfants ne puissent accéder à l'enseignement supérieur. Surtout, baissons le niveau de nos enfants, surtout pour ceux qui sont lents et qui n'ont pas le temps de tout assimiler en classe.

- Dans l'hypothèse d'une suppression des devoirs à la maison, les parents socialement favorisés et éduqués avec leurs enfants conscients de l'importance des apprentissages, de la lecture et de ce petit rituel que sont les devoirs dont l'habitude doit se prendre le plus tôt possible, feront travailler leurs enfants. Le décalage avec les enfants de familles défavorisées, qui lisent peu, consomment sans limite télévision et play station, ne fera qu'augmenter et ce d'autant plus si ces enfants ont déjà des difficultés à l'école.

- Les études gratuites ça existe !

Il s’agit d’un renversement de situation. Comme le dit la circulaire de 1956, ce sont les devoirs qui sont sources d’inégalités, parce que tous les parents n’ont pas les mêmes possibilités d’accompagnement scolaire de leurs enfants. L’égalité ne peut se trouver qu’à l’Ecole.

=================

Encore et toujours l'inversion de la hiérarchie des normes .

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 38648 messages
©‚ 102ans
Posté(e)

Quand j'étais môme il y avait des cancres. C'est quand même dégueulasse ce qu'on leur a fait. On aurait quand même pu tous se mettre à leur niveau puisqu'ils ne pouvaient pas grimper jusqu'à la moyenne.

J'ai bon là ? C'est ça qu'il faut comprendre ?

Bon, sérieusement : j'en ai tellement ras le bol d'entendre tout ça. De tout temps il y a eu des mômes qui suivent et d'autres qui ne suivent pas c'est comme ça. Comme si les devoirs à la maison avait quelque chose à voir là dedans...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animatrice 32086 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 41ans
Posté(e)

Ce n'est pas une nouveauté et si c'est une piste a exploiter pour faire reculer l'échec scolaire pourquoi pas.

http://www.lefigaro....croissantes.php

Je ne vois pas en quoi supprimer les devoirs ferait reculer l'échec scolaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité fx.
Invité fx. Invités 0 message
Posté(e)

Il n'est pas question de les supprimer mais de les faire faire en temps scolaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animatrice 32086 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 41ans
Posté(e)

Ca ne va pas être évident de rajouter 2 heures de devoirs par jour...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 38648 messages
©‚ 102ans
Posté(e)

Et il est où le personnel ?

C'est ridicule, les cours de soutien déjà c'est compliqué, alors piloter les devoirs non mais !

1. L'élève va en cours il apprend une leçon

2. En cours il fait souvent déjà des exercices d'application

3. Toujours en cours il peut demander s'il n'a pas compris

4. Exercice à la maison, sur une leçon qu'il est donc supposé avoir comprise. Mais attends, on le laisse pas en live tout seul, non : il a quand même son bouquin, ses parents, ses copains, skype, ou encore... FFR tongue.gif

Pour moi les devoirs à la maison apprend l'autonomie. On veut les faire devenir encore pire que ce qu'ils ne sont déjà ma parole, c'est ça ? Et ces mômes pilotés jusqu'au Lycée, ils seront bien dans leurs pompes à ce moment-là ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité