Aller au contenu

L'assemblée vote contre le recours aux violences corporelles envers les enfants

Messages recommandés

jacky29 Membre 7 359 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)

Ca soulage ? T'es sérieuse là ?

oh oui! je suis très sérieuse!

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Mite_Railleuse Membre 16 494 messages
Grégairophobe...‚ 151ans
Posté(e)

si tu veux mais une bonne fessée sur un bon fessier bien protégé par une couche ou un gros pantalon, cela soulage!!! quand je vois des gosses qui sont les patrons chez eux, qui emmerdent le monde entier avec leurs caprices et leurs idioties congénitales... et des parents qui se laissent faire bêtement, je me dis que quelques bonnes raclées aux uns et aux autres ne leur feraient aucun mal.

En gros, faut punir les gosses de l'incurie de leurs parents...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 34 948 messages
©‚ 101ans
Posté(e)

Hé bé...

Fesser un gamin de moins de deux ans pour se soulager, parce-que ça fait du bien. Le truc complètement égocentrique qu'on n'avait pas encore entendu.

En gros, faut punir les gosses de l'incurie de leurs parents...

Oui voilà c'est ça ! Non mais on croit rêver...

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Out of Paprika Membre 13 610 messages
Piment doux‚ 98ans
Posté(e)

Pour soulager qui? :snif:

Quand c'est arrivé pour "coup de sang" je ne me le suis jamais pardonné, car c'est effectivement un aveux de faiblesse en plus d'une vexation ou d'une mauvaise surprise bien inutile.

Un enfant roi a besoin de limites qu'on ne lui a jamais imposées, d'ailleurs là où on peut le croire "roi" il se sent bien souvent plutôt abandonné. Un enfant infernal a besoin de faire passer un message, ce n'est pas juste un "sale gosse".

  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Feuille Membre 10 893 messages
Tête en l'air‚ 34ans
Posté(e)

Non ça ne soulage pas...

Une tape sur les fesses donnée par énervement, parce que j'étais à bout de patience, j'ai fait.

Résultat : zéro soulagement, et une énorme culpabilité.

Donner une tape pour faire comprendre à un petit qu'il ne fait pas faire tel truc parce que ça a une conséquence désagréable (qu'on préfère ne pas lui voir expérimenter, de type "mettre les doigts dans la prise") c'est une chose.

Mais juste pour évacuer son stress ? Autant taper une table.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 50 772 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

Un enfant infernal a besoin de faire passer un message, ce n'est pas juste un "sale gosse".

Généralisation sans fondement . Ce n'est pas non plus un sale gosse, mais les gosses sont dans la toute puissance et tous ne sont pas réceptif au dialogue . Si l'on parle d'âge de raison c'est bien parce qu'il y a un âge ou ils ne l'ont pas et leur capacité au dialogue est très hétérogène . Et le QE c'est très hétérogène

http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pages/a/article-l-age-de-raison-existe-t-il-30582.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité samira123
Invité samira123 Invités 0 message
Posté(e)

Pourquoi cette condamnation de la France par le Conseil de l'Europe ?

Selon le Conseil de l’Europe, le droit français "ne prévoit pas d’interdiction suffisamment claire, contraignante et précise des châtiments corporels". Il est temps que le gouvernement français envoie justement un message clair au sujet des châtiments corporels. Un enfant doit avoir le droit de vivre une enfance sans violence. Et cela doit être soutenu par toute la société.

Selon vous, le droit français devrait-il interdire clairement les châtiments corporels ?

La fessée et les autres punitions corporelles sont une forme de violence. On frappe son enfant. Une loi qui interdit toute forme de violence comme la fessée ne doit pas avoir comme effet d’intimider les parents ou les rendre insécurisés. Au contraire, il faut rendre les parents plus forts pour qu’ils ne répondent pas par la violence au comportement agressif ou perturbateur de leur enfant.

La Suède est particulièrement en avance puisqu'une loi existe depuis plus de 30 ans. Les chiffres de la maltraitance et des taux de suicide y sont moins élevés. Un exemple à suivre ?

Une loi contre la fessée peut agir positivement sur les mentalités. Cela a été le cas en Suède. Lorsqu’on y avait voté en 1979 une loi contre les châtiments corporels, 70 % des citoyens s’y étaient opposés. À l’heure actuelle, ils ne sont plus que 10 %. Et les parents suédois ne sont point privés de leur autorité. Les cas de maltraitance auraient en plus diminué. Donc, il est effectivement temps de suivre l’exemple des Suédois.

Laurence Rossignol n'est pas favorable à une loi. Elle préfère faire évoluer la société en privilégiant la réflexion plutôt que la loi. Qu'en pensez-vous ?

On ne peut pas toujours attendre que les mœurs influent sur les comportements de la société. Parfois, il est important qu’une loi envoie un signal et dans le cas des châtiments corporels, cela pourrait provoquer un changement des mentalités.

Où commence la maltraitance ? Pouvez-vous la définir ?

Le risque avec la fessée et avec tout châtiment corporel est de ne plus s’apercevoir de l’effet des coups portés sur l’enfant. Même si l’enfant pleure et crie, le parent ne se rend plus compte de sa violence. Le parent a aussi tendance à frapper encore plus fort que la fois précédente pour que l’enfant comprenne encore mieux. La fessée est justement une porte vers la maltraitance. C’est pourquoi il est préférable de ne pas adopter ce type de sanction.

Comment ces maltraitances sont-elles perçues par l'enfant et quel message le parent envoie-t-il à son enfant quand il le gifle par exemple ?

Quand on est petit, on doit se soumettre à la violence de ses parents. L’enfant pense : "si je suis méchant, je mérite des coups", "même si j’ai mal, c’est normal d’être frappé", "si papa et maman ne sont pas d’accord avec moi, ils ont le droit de me frapper", "s'aimer c’est aussi faire mal" ou encore "quand on est plus fort, on peut battre les plus faibles."

Les débats sont toujours vifs vis à vis de cette question. Mais, contrairement aux pays du nord plus adeptes d'une "éducation positive", la France semble globalement avoir du mal à renoncer aux punitions corporelles. Pourquoi est-ce aussi ancré selon vous ?

C’est culturel. Il est important de faire comprendre que la fessée ne renforce en aucun cas l’autorité parentale. Elle signe toujours un échec de l’autorité, car le parent ne sait plus maîtriser son enfant autrement que par la violence.

Comment changer les mentalités ?

Le premier pas serait probablement de lancer une vaste campagne d’information sur les dangers de la fessée. Puis, de proposer une éducation positive montrant aux parents comment exprimer leur autorité parentale sans user de punitions corporelles.

Donner la fessée, c'est de l'éducation ou c'est de la violence ?

La fessée n'apporte rien à l'enfant car ce n'est pas une punition éducative/ pédagogique. Pourquoi ne serait-elle pas éducative ? En fait, la fessée agit sur les mécanismes de la peur. L'enfant est donc plus dans la crainte que dans l'apprentissage des règles. Il apprend à obéir par la peur et cela ne l'aide pas à grandir et à s'autonomiser.

Est-ce que l'interdiction de la fessée peut fragiliser l'autorité parentale déjà mise à mal ?

Non, car on va trouver d’autres alternatives non violentes pour l’exprimer.

Comment mettre des limites autrement ? Quels conseils donner aux parents pour exercer leur autorité sans fessée ?

Ne vous laissez pas prendre dans une spirale d’énervement et de colère avec votre enfant. Avant d’exploser, apprenez à dire "stop" plus tôt à votre enfant. Puis, posez des limites à votre enfant en disant "non" au lieu de discuter pendant des heures avec un enfant de trois quatre ans… Pour l’enfant un "non" doit rester un "non". Et un "oui" doit rester un vrai "oui". Si vous lui avez interdit la barre de chocolat, il ne vaut mieux pas céder à cause de ses cris ou de ses pleurs. Un enfant doit comprendre que ce n’est pas en criant qu’il arrive à quoi que ce soit.

Journal des femmes

L’OVEO soutient cette proposition de loi civile pour plusieurs raisons :

elle a une visée éthique et symbolique : l’enfant doit avoir le même droit que l'adulte au respect de sa dignité et de son intégrité physique.

la loi va poser une limite claire : il n’y a pas de violence acceptable.

elle permettra de changer rapidement les comportements, comme on a pu le voir dans les pays qui l’ont déjà votée. Les changements sont moins rapides lorsque seules des mesures d’information sont mises en place

il est important que la loi soit civile et non pénale : il n’est pas question de punir les parents mais bien de leur donner un repère.

OVEO

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité samira123
Invité samira123 Invités 0 message
Posté(e)

Hé bé...

Fesser un gamin de moins de deux ans pour se soulager, parce-que ça fait du bien. Le truc complètement égocentrique qu'on n'avait pas encore entendu.

Malheureusement, il y a plusieurs parents qui agissent comme ça, une mère qui est énervée parce que son enfant fait un caprice, pour le faire taire, elle va lui donner une fessée. Des parents utilisent la fessée parce qu'ils pensent que c'est le seul moyen pour se faire obéir et dans la mesure où le parent est énervé donc oui sur le moment pour certains ça les soulage même si pour d'autres, il peut y avoir culpabilité après. Et je suis pour cette loi, justement par rapport à tous ces débordements, ce n'est même pas le fait que certains pensent que c'est éducatif, ce qui d'ailleurs ne l'est pas mais pour tous ceux qui trouvent la correction physique normale sur un enfant, quand un parent est énervé, cela peut aller de plus en loin car ils ne vont pas voir la limite. D'autant que cette loi c'est surtout symbolique non pour pénaliser les parents mais plus pour faire comprendre que toute violence n'est pas acceptable.

Modifié par samira123

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Out of Paprika Membre 13 610 messages
Piment doux‚ 98ans
Posté(e)

Généralisation sans fondement . Ce n'est pas non plus un sale gosse, mais les gosses sont dans la toute puissance et tous ne sont pas réceptif au dialogue . Si l'on parle d'âge de raison c'est bien parce qu'il y a un âge ou ils ne l'ont pas et leur capacité au dialogue est très hétérogène . Et le QE c'est très hétérogène

http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pages/a/article-l-age-de-raison-existe-t-il-30582.php

Tu penses donc que ceux-là ne comprennent que la cravache? Pourtant ça ne fait qu'amplifier les crises de colère.

La fermeté passe par tout un tas d'autre moyen que la violence, qui revolte encore un peu plus, enfant comme adulte.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
art-chibald Membre 3 636 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

La vérité est que le gouvernement suit des directives européennes et onusiennes .

http://www.europe1.fr/societe/lonu-appelle-la-france-a-interdire-la-fessee-2663569

http://rmc.bfmtv.com/emission/la-france-recalcitrante-a-legiferer-sur-l-interdiction-de-la-fessee-943136.html

Pourtant la France s'est engagée à plusieurs reprises. Elle avait signé il y a 26 ans la Convention internationale des droits de l'enfant dans laquelle les Etats s'engageaient à "protéger l'enfant contre toute forme de violence". Un autre texte, la charte sociale européenne de 1999 et signée par la France devait permettre de "protéger les enfants contre la négligence, la violence ou l'exploitation".

====================================

C'est sur cette même charte que la France a été condamnée pour non respect de la liberté religieuse en refusant d'intégrer un jeune sicks du fait de la loi 2004 sur la laïcité. La charte des droits de l'homme intégrera peut être bientôt l'interdiction du blasphème à suivre

http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/03/02/la-france-condamnee-pour-ne-pas-avoir-interdit-gifles-et-fessees_4585986_3224.html

La sanction est tombée. Le Conseil de l’Europe – l’organisme européen de défense des droits de l’homme – estime, dans une décision rendue publique mercredi 4 mars, que le droit français « ne prévoit pas d’interdiction suffisamment claire, contraignante et précise des châtiments corporels ». De ce fait, elle viole l’article 17 de la Charte européenne des droits sociaux dont elle est signataire, qui précise que les Etats parties doivent « protéger les enfants et les adolescents contre la négligence, la violence ou l’exploitation ».

========================================================================================================

En clair nous violons plusieurs traités internationaux . Le gouvernement ne fait qu'entériner ce qui a été voté et ratifié par le peuple : les traités sur les droits des enfants .

Comme dirait l'autre l'enfer est pavé de bonnes intentions , et le gouvernement à bon dos .

L'Europe a bon dos, je ne connais pas tous les détails techniques de l'affaire mais on peut se poser des questions.

Peut on faire de grosses conneries et se planquer derrière des décisions de l'Europe ?

Certaines décisions sont très lourdes de conséquences sur l'avenir de notre société, peut on présumer aveuglément de la sagesse et de la lucidité de ceux qui sont à la tête de l'europe ?

Quelle est la part de responsabilité de notre gouvernement ?

Je n'ai pas voté pour ces gouvernants européens, pourquoi devraient ils me dire comment je dois vivre ? C'est pas anti-démocratique ça ?

Je précise que j'ai deux enfants, grands maintenant, et qu'ils n'ont eu que 3 ou 4 "corrections" en 20 ans. Amalgame est un mot à la mode alors faut arrêter de confondre maltraitance et correction.

J'en ai eu des corrections, beaucoup parce que rebelle...Je me sens très bien aujourd'hui, j'aime et respecte mes parents, je suis sociable et respectueux des autres.

Lisez attentivement le contenu des liens ci-dessous.

La Suède est-elle en train de créer une génération de petits cons?

http://www.slate.fr/monde/83599/suede-generation-education-enfant-roi

Les Suédois, ces enfants gâtés à qui on a laissé le pouvoir.

La Suède, pionnière dans l'évolution de l'éducation avec son interdiction de la fessée, se demande si elle n'est pas allée trop loin en engendrant une génération d'enfants-rois.

"D'une certaine façon les enfants en Suède sont vraiment mal élevés", indique à l'AFP David Eberhard, psychiatre et père de six enfants.

http://www.lepoint.fr/societe/les-suedois-ces-enfants-gates-a-qui-on-a-laisse-le-pouvoir-28-10-2013-1748628_23.php

A propos du supposé modèle suédois je précise qu'ils étaient très en avance question pornographie ! Qu'ils gardent leurs leçons pour eux.

Modifié par art-chibald

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 50 772 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

Tu penses donc que ceux-là ne comprennent que la cravache? Pourtant ça ne fait qu'amplifier les crises de colère.

La fermeté passe par tout un tas d'autre moyen que la violence, qui revolte encore un peu plus, enfant comme adulte.

Non je pense que chacun juge par rapport a ses mômes et qu'il n'y en a pas deux pareils .

Et je trouve ça un peu pénible .

Je pense quand je vois certains individus qu'une fesse rouge aurait été préférable à ce qu'ils sont devenus , et que le dialogue etc ça marche mais pas toujours et que quand la connerie est importante c'est parfois une preuve d'amour de remettre les choses à leur place en signifiant que dans certaines situations le dialogue n'a plus sa place . C'est rare mais c'est parfois nécessaire .

Mes 3 y ont eu droit , très rarement et je n'en éprouve aucune culpabilité et ils ont parfaitement intégré le pourquoi .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 50 772 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

L'Europe a bon dos, je ne connais pas tous les détails techniques de l'affaire mais on peut se poser des questions.

Peut on faire de grosses conneries et se planquer derrière des décisions de l'Europe ?

Certaines décisions sont très lourdes de conséquences sur l'avenir de notre société, peut on présumer aveuglément de la sagesse et de la lucidité de ceux qui sont à la tête de l'europe ?

Quelle est la part de responsabilité de notre gouvernement ?

Je n'ai pas voté pour ces gouvernants européens, pourquoi devraient ils me dire comment je dois vivre ? C'est pas anti-démocratique ça ?

Je précise que j'ai deux enfants, grands maintenant, et qu'ils n'ont eu que 3 ou 4 "corrections" en 20 ans. Amalgame est un mot à la mode alors faut arrêter de confondre maltraitance et correction.

J'en ai eu des corrections, beaucoup parce que rebelle...Je me sens très bien aujourd'hui, j'aime et respecte mes parents, je suis sociable et respectueux des autres.

Lisez attentivement le contenu des liens ci-dessous.

La Suède est-elle en train de créer une génération de petits cons?

http://www.slate.fr/monde/83599/suede-generation-education-enfant-roi

Les Suédois, ces enfants gâtés à qui on a laissé le pouvoir.

La Suède, pionnière dans l'évolution de l'éducation avec son interdiction de la fessée, se demande si elle n'est pas allée trop loin en engendrant une génération d'enfants-rois.

"D'une certaine façon les enfants en Suède sont vraiment mal élevés", indique à l'AFP David Eberhard, psychiatre et père de six enfants.

http://www.lepoint.fr/societe/les-suedois-ces-enfants-gates-a-qui-on-a-laisse-le-pouvoir-28-10-2013-1748628_23.php

A propos du supposé modèle suédois je précise qu'ils étaient très en avance question pornographie ! Qu'ils gardent leurs leçons pour eux.

Tu as voté pour des gouvernements qui ont signé des traités pour les droits des enfants .

La signature de la France est en bas . Doit elle la renier ?

Maintenant j'attire ton attention sur le fait qu'aucune sanction pénale n'est prévue .

Demanderas tu au prochain gvt que nous dénoncions les droits de l'enfant ?

Le truc fun c'est qu'au nom de la liberté religieuse de l'enfant la CDH Onu nous tombe dessus régulièrement car la loi 2004 ne respecte pas la liberté religieuse :D ( la CEDH non elle a avalisee)

Voila quand on signe il faut etre prévoyant ou demander un rewording

L'Europe a bon dos, je ne connais pas tous les détails techniques de l'affaire mais on peut se poser des questions.

Peut on faire de grosses conneries et se planquer derrière des décisions de l'Europe ?

Certaines décisions sont très lourdes de conséquences sur l'avenir de notre société, peut on présumer aveuglément de la sagesse et de la lucidité de ceux qui sont à la tête de l'europe ?

Quelle est la part de responsabilité de notre gouvernement ?

Je n'ai pas voté pour ces gouvernants européens, pourquoi devraient ils me dire comment je dois vivre ? C'est pas anti-démocratique ça ?

Je précise que j'ai deux enfants, grands maintenant, et qu'ils n'ont eu que 3 ou 4 "corrections" en 20 ans. Amalgame est un mot à la mode alors faut arrêter de confondre maltraitance et correction.

J'en ai eu des corrections, beaucoup parce que rebelle...Je me sens très bien aujourd'hui, j'aime et respecte mes parents, je suis sociable et respectueux des autres.

Lisez attentivement le contenu des liens ci-dessous.

La Suède est-elle en train de créer une génération de petits cons?

http://www.slate.fr/monde/83599/suede-generation-education-enfant-roi

Les Suédois, ces enfants gâtés à qui on a laissé le pouvoir.

La Suède, pionnière dans l'évolution de l'éducation avec son interdiction de la fessée, se demande si elle n'est pas allée trop loin en engendrant une génération d'enfants-rois.

"D'une certaine façon les enfants en Suède sont vraiment mal élevés", indique à l'AFP David Eberhard, psychiatre et père de six enfants.

http://www.lepoint.fr/societe/les-suedois-ces-enfants-gates-a-qui-on-a-laisse-le-pouvoir-28-10-2013-1748628_23.php

A propos du supposé modèle suédois je précise qu'ils étaient très en avance question pornographie ! Qu'ils gardent leurs leçons pour eux.

Tu as voté pour des gouvernements qui ont signé des traités pour les droits des enfants .

La signature de la France est en bas . Doit elle la renier ?

Maintenant j'attire ton attention sur le fait qu'aucune sanction pénale n'est prévue .

Demanderas tu au prochain gvt que nous dénoncions les droits de l'enfant ?

Le truc fun c'est qu'au nom de la liberté religieuse de l'enfant la CDH Onu nous tombe dessus régulièrement car la loi 2004 ne respecte pas la liberté religieuse :D ( la CEDH non elle l a avalisee)

Voila quand on signe il faut etre prévoyant ou demander un rewording

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
art-chibald Membre 3 636 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Tu as voté pour des gouvernements qui ont signé des traités pour les droits des enfants .

La signature de la France est en bas . Doit elle la renier ?

Maintenant j'attire ton attention sur le fait qu'aucune sanction pénale n'est prévue .

Demanderas tu au prochain gvt que nous dénoncions les droits de l'enfant ?

Le truc fun c'est qu'au nom de la liberté religieuse de l'enfant la CDH Onu nous tombe dessus régulièrement car la loi 2004 ne respecte pas la liberté religieuse :D ( la CEDH non elle a avalisee)

Voila quand on signe il faut etre prévoyant ou demander un rewording

Lors du référendum initié par Chirac j'ai voté contre, il a fait comme dans une république bananière il a passé outre l'avis des français.

Et tu insistes sur " les droits des enfants " pour... :D L'expression ne me plait pas et contredit totalement l'idée de majorité et responsabilité pénale à 18 ans. La législation devrait tout revoir dans ce cas.

D'ailleurs quel est le sens de "droits des enfants" si on associe pas devoir, obligation et responsabilité ? Belle connerie d'incohérence tu en conviendras.

Si je suis responsable de ce que font mes enfants qu'on me laisse les éduquer comme je l'entends. La maltraitance c'est autre chose et du ressort des services sociaux.

Quant à ces gouvernants européens, ils seront crédibles quand ce sera le bonheur chez eux :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 50 772 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

Lors du référendum initié par Chirac j'ai voté contre, il a fait comme dans une république bananière il a passé outre l'avis des français.

Et tu insistes sur " les droits des enfants " pour... :D L'expression ne me plait pas et contredit totalement l'idée de majorité et responsabilité pénale à 18 ans. La législation devrait tout revoir dans ce cas.

D'ailleurs quel est le sens de "droits des enfants" si on associe pas devoir, obligation et responsabilité ? Belle connerie d'incohérence tu en conviendras.

Si je suis responsable de ce que font mes enfants qu'on me laisse les éduquer comme je l'entends. La maltraitance c'est autre chose et du ressort des services sociaux.

Quant à ces gouvernants européens, ils seront crédibles quand ce sera le bonheur chez eux :smile2:

Le référendum 2005 n'a rien à voir la dedans . Par ailleurs si tu avais lu au delà de l'Europe nous avons signé les droits de l'enfant, liberté religieuse des la naissance , pas de violence tout ça tout ça à l'ONU . Et que celle ci nous blâme , nous mettant au ban des nations :D

Devons nous sortir de l'UNICEF ?

Pourras tu encore regarder cette enfant sur l'affiche ?

Ne sais tu pas que tu as sans doute au fin fond de la psyché de tes enfants cette graine de violence qui leur fera renier tous les enseignements de ta croyance ?

Qui sait un jour tu te sentiras coupable , peut être devrais tu faire appel à une cellule psychologique et convoquer tes enfants pour une séance d'exorcisme , euh de thérapie familiale :D

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 50 772 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

Pourquoi cette condamnation de la France par le Conseil de l'Europe ?

Selon le Conseil de l’Europe, le droit français "ne prévoit pas d’interdiction suffisamment claire, contraignante et précise des châtiments corporels". Il est temps que le gouvernement français envoie justement un message clair au sujet des châtiments corporels. Un enfant doit avoir le droit de vivre une enfance sans violence. Et cela doit être soutenu par toute la société.

Selon vous, le droit français devrait-il interdire clairement les châtiments corporels ?

La fessée et les autres punitions corporelles sont une forme de violence. On frappe son enfant. Une loi qui interdit toute forme de violence comme la fessée ne doit pas avoir comme effet d’intimider les parents ou les rendre insécurisés. Au contraire, il faut rendre les parents plus forts pour qu’ils ne répondent pas par la violence au comportement agressif ou perturbateur de leur enfant.

La Suède est particulièrement en avance puisqu'une loi existe depuis plus de 30 ans. Les chiffres de la maltraitance et des taux de suicide y sont moins élevés. Un exemple à suivre ?

Une loi contre la fessée peut agir positivement sur les mentalités. Cela a été le cas en Suède. Lorsqu’on y avait voté en 1979 une loi contre les châtiments corporels, 70 % des citoyens s’y étaient opposés. À l’heure actuelle, ils ne sont plus que 10 %. Et les parents suédois ne sont point privés de leur autorité. Les cas de maltraitance auraient en plus diminué. Donc, il est effectivement temps de suivre l’exemple des Suédois.

Laurence Rossignol n'est pas favorable à une loi. Elle préfère faire évoluer la société en privilégiant la réflexion plutôt que la loi. Qu'en pensez-vous ?

On ne peut pas toujours attendre que les mœurs influent sur les comportements de la société. Parfois, il est important qu’une loi envoie un signal et dans le cas des châtiments corporels, cela pourrait provoquer un changement des mentalités.

Où commence la maltraitance ? Pouvez-vous la définir ?

Le risque avec la fessée et avec tout châtiment corporel est de ne plus s’apercevoir de l’effet des coups portés sur l’enfant. Même si l’enfant pleure et crie, le parent ne se rend plus compte de sa violence. Le parent a aussi tendance à frapper encore plus fort que la fois précédente pour que l’enfant comprenne encore mieux. La fessée est justement une porte vers la maltraitance. C’est pourquoi il est préférable de ne pas adopter ce type de sanction.

Comment ces maltraitances sont-elles perçues par l'enfant et quel message le parent envoie-t-il à son enfant quand il le gifle par exemple ?

Quand on est petit, on doit se soumettre à la violence de ses parents. L’enfant pense : "si je suis méchant, je mérite des coups", "même si j’ai mal, c’est normal d’être frappé", "si papa et maman ne sont pas d’accord avec moi, ils ont le droit de me frapper", "s'aimer c’est aussi faire mal" ou encore "quand on est plus fort, on peut battre les plus faibles."

Les débats sont toujours vifs vis à vis de cette question. Mais, contrairement aux pays du nord plus adeptes d'une "éducation positive", la France semble globalement avoir du mal à renoncer aux punitions corporelles. Pourquoi est-ce aussi ancré selon vous ?

C’est culturel. Il est important de faire comprendre que la fessée ne renforce en aucun cas l’autorité parentale. Elle signe toujours un échec de l’autorité, car le parent ne sait plus maîtriser son enfant autrement que par la violence.

Comment changer les mentalités ?

Le premier pas serait probablement de lancer une vaste campagne d’information sur les dangers de la fessée. Puis, de proposer une éducation positive montrant aux parents comment exprimer leur autorité parentale sans user de punitions corporelles.

Donner la fessée, c'est de l'éducation ou c'est de la violence ?

La fessée n'apporte rien à l'enfant car ce n'est pas une punition éducative/ pédagogique. Pourquoi ne serait-elle pas éducative ? En fait, la fessée agit sur les mécanismes de la peur. L'enfant est donc plus dans la crainte que dans l'apprentissage des règles. Il apprend à obéir par la peur et cela ne l'aide pas à grandir et à s'autonomiser.

Est-ce que l'interdiction de la fessée peut fragiliser l'autorité parentale déjà mise à mal ?

Non, car on va trouver d’autres alternatives non violentes pour l’exprimer.

Comment mettre des limites autrement ? Quels conseils donner aux parents pour exercer leur autorité sans fessée ?

Ne vous laissez pas prendre dans une spirale d’énervement et de colère avec votre enfant. Avant d’exploser, apprenez à dire "stop" plus tôt à votre enfant. Puis, posez des limites à votre enfant en disant "non" au lieu de discuter pendant des heures avec un enfant de trois quatre ans… Pour l’enfant un "non" doit rester un "non". Et un "oui" doit rester un vrai "oui". Si vous lui avez interdit la barre de chocolat, il ne vaut mieux pas céder à cause de ses cris ou de ses pleurs. Un enfant doit comprendre que ce n’est pas en criant qu’il arrive à quoi que ce soit.

Journal des femmes

L’OVEO soutient cette proposition de loi civile pour plusieurs raisons :

elle a une visée éthique et symbolique : l’enfant doit avoir le même droit que l'adulte au respect de sa dignité et de son intégrité physique.

la loi va poser une limite claire : il n’y a pas de violence acceptable.

elle permettra de changer rapidement les comportements, comme on a pu le voir dans les pays qui l’ont déjà votée. Les changements sont moins rapides lorsque seules des mesures d’information sont mises en place

il est important que la loi soit civile et non pénale : il n’est pas question de punir les parents mais bien de leur donner un repère.

OVEO

Cela ne l'aide pas à s'autonomiser mais à avoir peur d'enfreindre la règle ...

Je pense que plus d'un adulte sur FFR a du ne pas être assez autonomisé, car il ne respecte parfois la loi que par peur d'en prendre une :)

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
art-chibald Membre 3 636 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Le référendum 2005 n'a rien à voir la dedans . Par ailleurs si tu avais lu au delà de l'Europe nous avons signé les droits de l'enfant, liberté religieuse des la naissance , pas de violence tout ça tout ça à l'ONU . Et que celle ci nous blâme , nous mettant au ban des nations :D

Devons nous sortir de l'UNICEF ?

Pourras tu encore regarder cette enfant sur l'affiche ?

Ne sais tu pas que tu as sans doute au fin fond de la psyché de tes enfants cette graine de violence qui leur fera renier tous les enseignements de ta croyance ?

Qui sait un jour tu te sentiras coupable , peut être devrais tu faire appel à une cellule psychologique et convoquer tes enfants pour une séance d'exorcisme , euh de thérapie familiale :D

Mes enfants sont athées, t'es scotché hein :hehe: J'ai jamais essayé de les amener sur ce terrain, par contre je leur ai inculqué les notions de justice, tolérance, compréhension, et violence ciblée le cas échéant.

On se porte très très bien, et pour l'exorcisme on ne sait jamais s'il leur vient à l'idée d'explorer l'irrationnel. J'avais un ami prêtre exorciste officiel mais il n'est plus là depuis un moment, mais ces trucs c'est pas leur trip donc no souçaille :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chapati Membre 6 957 messages
Forumeur alchimiste‚ 151ans
Posté(e)

Bah, tant qu'on a le droit de fesser les femmes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 50 772 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

Mes enfants sont athées, t'es scotché hein :hehe: J'ai jamais essayé de les amener sur ce terrain, par contre je leur ai inculqué les notions de justice, tolérance, compréhension, et violence ciblée le cas échéant.

On se porte très très bien, et pour l'exorcisme on ne sait jamais s'il leur vient à l'idée d'explorer l'irrationnel. J'avais un ami prêtre exorciste officiel mais il n'est plus là depuis un moment, mais ces trucs c'est pas leur trip donc no souçaille :)

L'aine plus ou moins aussi. Mais je note que tu n'as pas répondu sur l'UNICEF les droits de l'enfant et l'ONU :D

Bah, tant qu'on a le droit de fesser les femmes...

Sans son consentement c'est verboten :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jacky29 Membre 7 359 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)

exemple, un mien cousin, enfant, avait l'habitude de tester les adultes... ma mère, à une époque, fumait, elle déposait sa cendre dans le cendrier... ce cousin soufflait dedans pour envoyer les cendres sur le meuble, cela l'amusait... elle lui a dit une fois: "arrête, s'il te plaît, ne fais pas ça, c'est idiot!"... puis une seconde avec en plus, "sinon je te lève et je te mets une fessée"... lui a continué... ni une ni deux, le cousin a été soulevé et fessé dans la foulée... rien de bien méchant mais du vexant et surtout, il a compris que les limites définies étaient à respecter... et pour bien montrer qu'il ne lui en voulait aucunement, il lui a pris la main quand nous sommes allés tous nous promener... mon cousin avait besoin d'être rassuré, et cette action lui a montré que non seulement ma mère ne lui en voulait pas mais qu'en plus, ce recadrage lui était nécessaire. jacky.

Bah, tant qu'on a le droit de fesser les femmes...

bonjour chapati!!!

:smile2: :smile2: :smile2: :smile2:

:D :p

quiconque a observé une chatte ou une chienne avec ses bébés aura vu que si ceux-ci sont trop turbulents, ils peuvent de prendre un coup de patte bien appliquée ou même un coup de dents si nécessaire... il n'y a là aucune maltraitance, il y va de la vie des bébés en question... ils doivent être éduqués et le seront de gré ou de force. jacky.

Modifié par jacky29

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 34 948 messages
©‚ 101ans
Posté(e)

Oh lala qu'est ce que c'est grave, bé dis donc, une fessée pour ça ?

S'il avait arraché toutes les fleurs du jardin, c'était la râclée en bonne et due forme le tarif ?

Et répondu de façon insolente, on lui arrache la tête ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité