Aller au contenu

Et si le RSA était versé dés l'âge de 18 ans ?

Messages recommandés

Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Utopie ! Quand on voit la mentalité des jeunes depuis 30 ans, on peut difficilement se dire que le RSA jeunes puisse être enrichissant. Pour que ce soit le cas, il faudrait que ces jeunes soient tous dans une logique de travail et donc d'effort pour pouvoir s'en sortir.

J'ajoute à la réflexion qu'au contraire, les jeunes devraient apprendre à faire moins d'effort. Et apprendre à lutter, ensemble, pour négocier et obtenir des avantages et des salaires descend.

Leur situation d'exploité vient uniquement du fait que toute l'éducation nationale n'a cessé de leur bourrer le mou avec l'idée qu'il fallait qu'ils travaillent dur, très fort, très longtemps… sans jamais rien demander en échange, pas même d'argent, uniquement en "espérant" que leur travail actuel rendra leur avenir plus rose plus tard (mais dans très longtemps)…

On a fabriqué une génération d'exploité, travailleur sans relâche, généreux et altruistes. Même pas capable de défendre elle-même ses intérêts personnels. Et devant dépendre de leur parent pour assurer leur survie élémentaire… et même défendre leur droits.

L'éducation nationale peut être fière d'elle. >_<

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
essayeur Membre 3422 messages
Forumeur alchimiste‚ 53ans
Posté(e)

Nous y serons obligés c'est une des seules vérités propagées par les "nuit debout"... on devra partager le travail ou payer des gens pour rester chez eux.

Même le milliardaire Carlos Slim le dit, parce qu'il a compris la société du futur.

http://www.challenges.fr/revue-de-presse/20140721.CHA6297/le-milliardaire-carlos-slim-defend-la-semaine-de-3-jours.html

La vision de la droite sur ce thème, la peur que les gens s'habituent à glander, est une erreur d'appréciation... je le sais par mon expérience, ayant moi-même glandouillé entre mes 22 et mes 26 ans, j'en ai eu marre au bout d'un moment. Un être humain est porté à produire quelque chose. Quand il glandouille chez lui, il devient dépressif, donc il fait tout pour en sortir.

Et avec les 400 milliards d'impôts prélevés chaque année (une honte d'être tondus à ce point), il y a de la marge, puisque ça représente VINGT HUIT MILLIONS D'ANNÉES DE SMIC

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
No prejudice Membre 289 messages
Forumeur activiste‚ 25ans
Posté(e)

Et si les gens se mettaient à bosser? Nos grands-parents ne mangeaient pas s'ils ne travaillaient pas. Aujourd'hui tout est dû, sans contre-partie. Allez faire un tout sur le forum "18-25" de jeuxvideos.com et regardez le nombre de personne qui profitent au RSA et qui l'affichent.

Il y a surement des gens dans le besoin, abandonné par leurs familles, qui eux ont besoin de cette aide. Cependant la proportion est tellement infime que le cas par cas suffirait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noisettes Membre+ 9770 messages
Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre‚ 35ans
Posté(e)

Faudrait il qu'il ait du travail pour les jeunes. Beaucoup ne cherchent que ça, mais les recruteurs sont trop frileux pour leur faire confiance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
No prejudice Membre 289 messages
Forumeur activiste‚ 25ans
Posté(e)

Oui et non, plein de boîtes recrutent, "mais c'est trop dur". Je parle en modeste connaissance de cause, sur un autre sujet j'ai indiqué que sur 52 convoqués de pôle emploi, 12 se sont présentés à une formation...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noisettes Membre+ 9770 messages
Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre‚ 35ans
Posté(e)

Tiens, quand j'ai fais le tour des boîtes d'intérim, on m'a fait savoir qu'aucun poste ne me conviendrait. Et pour ce qui était du Pôle Emploi, les conseils étaient loin d'être pertinents.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Morfou Membre 29512 messages
Forumeur alchimiste‚ 69ans
Posté(e)

Recruteurs, pôle emploi, intérim....

Ceux qui cherchent un travail ne sont donc plus capables de le faire par eux-mêmes?

Les recruteurs? c'est qui? il travaille pour qui le recruteur?

Pôle emploi donne du boulot? c'est nouveau?

L'intérim? c'est suivant la demande....

J'en ai fait des boulots dans ma vie, divers et variés, je les ai toujours trouvé moi-même...

C'est la mentalité aujourd'hui d'attendre qu'une officine quelconque donne du travail?

Vont chercher le futur candidat chez lui? :cool:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Morfou Membre 29512 messages
Forumeur alchimiste‚ 69ans
Posté(e)

J'ajoute à la réflexion qu'au contraire, les jeunes devraient apprendre à faire moins d'effort. Et apprendre à lutter, ensemble, pour négocier et obtenir des avantages et des salaires descend.

Leur situation d'exploité vient uniquement du fait que toute l'éducation nationale n'a cessé de leur bourrer le mou avec l'idée qu'il fallait qu'ils travaillent dur, très fort, très longtemps… sans jamais rien demander en échange, pas même d'argent, uniquement en "espérant" que leur travail actuel rendra leur avenir plus rose plus tard (mais dans très longtemps)…

On a fabriqué une génération d'exploité, travailleur sans relâche, généreux et altruistes. Même pas capable de défendre elle-même ses intérêts personnels. Et devant dépendre de leur parent pour assurer leur survie élémentaire… et même défendre leur droits.

L'éducation nationale peut être fière d'elle. >_<

L'éducation nationale s'est contentée d'amener la majorité de ses élèves au bac!

C'est nouveau que l'EN ait encouragé les jeunes au travail..

Le problème en France est qu'il n'y a aucune conjonction entre l'école et le marché du travail!

L'école n'a pas changé d'un iota depuis des décennies!

Sinon vous donnez l'impression de croire que le gouvernement possède de l'argent...qu'il peut distribuer à qui il veut, sans que cela ne pose préjudice à la balance commerciale, au PIB etc.

Cet argent se sont ceux qui bossent qui le rapporte, l'état se contente de collecter et redistribuer!

Se payant largement au passage d'ailleurs!

Pour vous un salarié qui paie ses cotisations ne devrait, en plus, ne pas avoir droit d'en "profiter" en cas de besoin? chômage, maladie, handicaps, retraites....

Vous vivez dans quel monde!

Les parents sont riches parce qu'ils ont réussi à se payer leur maison?

Ils ont bossé pour, non?

J'ai la désagréable impression que pour vous un salarié n'est rien d'autre qu'un voleur....

On descend d'un cran, après les patrons voleurs, voila t-il pas les salariés voleurs....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 12638 messages
scientifique‚
Posté(e)

Et pourquoi pas verser la retraite dès la naissance ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Linkstory
Invité Linkstory Invités 0 message
Posté(e)

Bah , on le donne déjà à tour de bras alors un peu plus ou un peu moins! De toute façon on est à fond dans une politique sociale où on donne des aides à tour de bras quitte à creuser un trou de plus en plus profond.Par contre tous ceux qui bossent honnêtement et payent lourdement leurs impots , ceux là ils vont encore raquer pour entretenir une population d'assisté. Je comprend que les accidents de la vie ça existe mais il faut arrêter et rester dans le raisonnable. J'espère franchement que le peuple FRANCAIS se réveillera aux prochaines élections sinon on va droit dans le mur et ça finira comme la Grèce . Merci les socialiste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alcina Membre 5752 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)

C'est moi qui me fais de fausses idées ou ce rapport tombe à point? Hier les jeunes sont dans la rue et vont certainement y revenir encore une fois les vacances terminées et quoi de mieux pour les y en dissuader que de leur promettre un RSA dès leur 18 ans.

Je me demande si notre premier ministre ainsi que ces ministres auraient autant eu envie de s'afficher avec le rapport en main si il n'y avait pas eut toutes ces manifestations et ces "nuits debout". Et même mieux je me demande si il n'y avait pas eut tout ça il n'aurait pas fini comme nombre de rapport avant lui au fond d'un tiroir ce fameux rapport.

Je serais quand même bien curieuse de savoir comment compte t'il s'y prendre notre gouvernement pour trouver ces milliards dont il va avoir besoin pour payer tout ce monde là? Une nouvelle taxe? un nouvel impôt? des hausses d’impôts généralisées, une nouvelle tranche d'impôt? Non par ce que il y à pas de mystère pour pouvoir le donner encore faut il l'avoir et comme on peut pas dire que les finances de l'état soient au beau fixe et bien il va bien falloir qu'une partie d'entre nous mette la main au porte monnaie, reste plus qu'a savoir sous quelles formes et qui?

Et dire qu'il reste encore pas mal de mois d'ici les élections et ça en fait du temps pour les manifestations et ils auraient tort de ce gêner puisque maintenant dès que ça manifeste ça obtient et tout ça bien ça n'a rien à voir avec le fait de mécontenter un potentiel électorat ni de gagner des voies. Et ben on pas fini de cracher au bassinet par ce tout ça il faudra que quelqu’un le paye.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Toniooo Membre 473 messages
Forumeur survitaminé‚ 26ans
Posté(e)

En effet, tous les minimas sociaux devrait être fusionnés pour s'appeler le revenu minimum.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gilles Scott
Invité Gilles Scott Invités 0 message
Posté(e)

Churchill, le vieux lion, avait mille fois raison quand il disait :

“Le vice inhérent au capitalisme consiste en une répartition inégale des richesses. La vertu inhérente au socialisme consiste en une égale répartition de la misère.”

Petite question, quand tout le monde sera au RSA qui va payer ?

Quand je lis sur ce sujet que "Les Français se sont enrichis" il me prend des envies de meurtre !!!

:blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 26126 messages
Pantin contestataire‚ 75ans
Posté(e)

Et ça coute pas une paille, on se demande ou ils vont aller chercher le pognon( 4 Milliards d'euros par an)

tout ça pour amadouer, les jeunes qui font des manifs,

http://www.google.fr...vB7HnvwLB5Kr6VQ

Une aumône pour la jeunesse

C'est bin vrai ; ça :smile2:

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwjjiaW3_JrMAhVD2RoKHY_RC3IQqQIIHjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.lepoint.fr%2Fpolitique%2Fle-rsa-a-18-ans-une-aumone-pour-la-jeunesse-19-04-2016-2033290_20.php&usg=AFQjCNHhXRJp9goWl6H32kL-7eLr6vznoQ

Modifié par PINOCCHIO

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gilles Scott
Invité Gilles Scott Invités 0 message
Posté(e)

En gros, si l'on résume bien, avec le RSA à 18 ans, de 18 à 25 ans ces "djeuns" vont être apprentis parasites puis, à 25 ans, entrer dans la vie active de parasite confirmé.

Je parle ici d'une bonne majorité de ces fainéants magouilleurs qui passent toute leur vie aux crochets des autres.

Il est bien évident qu'il existe des gens vraiment dans le besoin à qui l'on doit une aide. Il y a des cas légitimes d'indigence auxquels il faut répondre, mais force est de constater qu'il y a de plus en plus de magouilleurs qui profitent du système ... Et plus on commence jeune dans le statut d'assisté, plus il est difficile d'en sortir ... Et pour en sortir, encore faut-il en avoir la volonté.

Quand je pense qu'un bruit de couloir avait circulé, proposant que les bénéficiaires du RSA auraient dû, en contrepartie effectuer quelques heures par semaine de travaux pour la collectivité, ça a été un tollé général de la part de ces "défavorisés".

Travailler ? ... Et puis quoi encore.

Dès lors on a tout compris.

:mef:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Scrongneugneu Membre 3733 messages
Forumeur alchimiste‚ 71ans
Posté(e)

Faudrait il qu'il ait du travail pour les jeunes. Beaucoup ne cherchent que ça, mais les recruteurs sont trop frileux pour leur faire confiance.

Tu ferais bien de mettre ta boussole dans les pays Nordiques qui réussissent. Comme tu as pu le voir, j'ai commencé à travailler à 16,5 ans et mes parents et moi-même n'avons jamais eu aucune aide en dehors de l'accès aux études gratuites. Je suis de la France dite profonde et issu de pecnots qui n'avais droit, ni aux transports, ni aux repas, ni aux fournitures scolaires pour leurs enfants. La terre et les bâtiments de pecnot...elles ne valaient rien en dehors de la sueur pour pouvoir vivre chichement. Et avec mon frangin on a réussit par notre travail et non grâce à un assistanat massif.

Cet assistanat voulu de la naissance à la mort ne donne aucun sens à ta vie à part lorgner sur le fric que gagnent les autres pour pouvoir le piquer à ton profit, est, quelques part, une attitude minable, car au lieu de remercier ceux qui paient ces aides, tu ne fait que regarder ceux qui s'enrichissent en travaillant 70h.

Quand aux jeunes ? Où est la motivation de réussir si tu ne fait que leur fournir un argent de poche pour les loisirs ? Formation, oui...mais dans les métiers utiles, non former des baratineurs à BAC+ ++++qui donnent des leçons aux entrepreneurs. Est ce que la machine à laver et tout autre technologie ( voiture, avion, portable, internet...) furent inventés par des socialistes et "qu'on sort" ? Cherche ! Tu ne trouveras pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noisettes Membre+ 9770 messages
Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre‚ 35ans
Posté(e)

Tu ferais bien de mettre ta boussole dans les pays Nordiques qui réussissent. Comme tu as pu le voir, j'ai commencé à travailler à 16,5 ans et mes parents et moi-même n'avons jamais eu aucune aide en dehors de l'accès aux études gratuites. Je suis de la France dite profonde et issu de pecnots qui n'avais droit, ni aux transports, ni aux repas, ni aux fournitures scolaires pour leurs enfants. La terre et les bâtiments de pecnot...elles ne valaient rien en dehors de la sueur pour pouvoir vivre chichement. Et avec mon frangin on a réussit par notre travail et non grâce à un assistanat massif.

Cet assistanat voulu de la naissance à la mort ne donne aucun sens à ta vie à part lorgner sur le fric que gagnent les autres pour pouvoir le piquer à ton profit, est, quelques part, une attitude minable, car au lieu de remercier ceux qui paient ces aides, tu ne fait que regarder ceux qui s'enrichissent en travaillant 70h.

Quand aux jeunes ? Où est la motivation de réussir si tu ne fait que leur fournir un argent de poche pour les loisirs ? Formation, oui...mais dans les métiers utiles, non former des baratineurs à BAC+ ++++qui donnent des leçons aux entrepreneurs. Est ce que la machine à laver et tout autre technologie ( voiture, avion, portable, internet...) furent inventés par des socialistes et "qu'on sort" ? Cherche ! Tu ne trouveras pas.

J'ai payé mes études en travaillant à côté (ma mère n'a jamais voulu me donner ses justificatifs de ressources car elle savait pertinemment que la bourse universitaire sur critères sociaux que j'allais demander irait directement sur mon compte, et non sur le sien comme cela été le cas de ma bourse au lycée). Mon expérience professionnelle a été acquise sur le tas et cela, beaucoup de recruteurs n'en avaient cure car ce qu'ils voulaient, c'était quelqu'un d'expérimenté avec le bon diplôme. J'ai été remplaçante de gardien d'immeuble, secrétaire et standardiste sans avoir le diplôme adéquat mais on m'a laissé ma chance de prouver ce que je valais (ce sont des boulots que j'ai eu par piston, mais pour tenir dans la durée, il faut aussi montrer de quoi on est capable). Maintenant, j'occupe un autre poste de standardiste (et sans le moindre piston) et je dois encore faire mes preuves et si j'ai réussis décrocher cet emploi, c'est grâce à l'expérience que j'ai acquis comme standardiste dans un petit cabinet d'avocats parisien.

Devoir cumuler études et emploi ne m'a jamais fait peur. Mais perdre un emploi sans avoir le droit à rien (indemnités chômage et RSA) parce qu'on a le malheur d'être étudiant-salarié et se retrouver avec un revenu qui est bien en dessous du seuil de pauvreté, c'est très dure à vivre, surtout quand on a perdu son domicile. C'est très difficile de ne pas trouver d'emploi parce que le diplôme manque lors qu'on envoie sa candidature à des postes qui n'ont pas besoin de compétences précises précises. Il y a de quoi péter un plomb.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
papyfedelaresistance Membre 860 messages
Forumeur accro‚ 99ans
Posté(e)

Et si on faisait en sorte qu'il y ait du travail, tout simplement.

Mais là je crois que c'est vraiment trop demander.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Scrongneugneu Membre 3733 messages
Forumeur alchimiste‚ 71ans
Posté(e)

J'ai payé mes études en travaillant à côté (ma mère n'a jamais voulu me donner ses justificatifs de ressources car elle savait pertinemment que la bourse universitaire sur critères sociaux que j'allais demander irait directement sur mon compte, et non sur le sien comme cela été le cas de ma bourse au lycée). Mon expérience professionnelle a été acquise sur le tas et cela, beaucoup de recruteurs n'en avaient cure car ce qu'ils voulaient, c'était quelqu'un d'expérimenté avec le bon diplôme. J'ai été remplaçante de gardien d'immeuble, secrétaire et standardiste sans avoir le diplôme adéquat mais on m'a laissé ma chance de prouver ce que je valais (ce sont des boulots que j'ai eu par piston, mais pour tenir dans la durée, il faut aussi montrer de quoi on est capable). Maintenant, j'occupe un autre poste de standardiste (et sans le moindre piston) et je dois encore faire mes preuves et si j'ai réussis décrocher cet emploi, c'est grâce à l'expérience que j'ai acquis comme standardiste dans un petit cabinet d'avocats parisien.

Devoir cumuler études et emploi ne m'a jamais fait peur. Mais perdre un emploi sans avoir le droit à rien (indemnités chômage et RSA) parce qu'on a le malheur d'être étudiant-salarié et se retrouver avec un revenu qui est bien en dessous du seuil de pauvreté, c'est très dure à vivre, surtout quand on a perdu son domicile. C'est très difficile de ne pas trouver d'emploi parce que le diplôme manque lors qu'on envoie sa candidature à des postes qui n'ont pas besoin de compétences précises précises. Il y a de quoi péter un plomb.

Ben, à la campagne profonde ou "cambrouse" en langage parisien, t'avais droit à un gros "queue dalle" et il fallait que tu te démerdes. C'est bien ce que l'on a fait avec le frangin, cousins et cousines ( famille de pecnot t'ai-je dis ). Pour étudier nous sommes allé en ville, en internat. Crois-tu que ce fut simple, sans l'aide de qui que ce soit, à part les sacrifices de nos parents, sous les sarcasmes des citadins ?

Néanmoins, là où je peut être en accord avec toi c'est qu'un peu d'assistanat eusse été le bienvenu, mais, à mon sens, de nos jours, c'est trop et déresponsabilise, d'une part les parents, et d'autre part démotive la jeunesse par un maternage d'Etat, en les laissant sans cesse à réclamer davantage d'obole au lieu d'affronter la vraie vie, avec ses joies, ses peines et ses déceptions.

Bien qu'ayant débuté à 16,5 ans ( coupure avec service militaire, où j'ai pu bénéficier de formation de rattrapage de Français car les tests furent archi- nuls en cette matière ), j'ai choisis une filière technique, bien loin du fonctionnariat, où t'attends que ton salaire tombe, mais où tu doit tout faire pour que ta boite tourne. Pour info, oui, mon patron avait une BM et une résidence secondaire sur la côte. Nous trouvions cela normal, car nous savions qu'il se décarcassait sans cesse pour sa boite, mais nous avions le 13ème mois et primes quand les commandes importantes étaient là...et la boite n'avait aucune subvention, pas de syndicat, mais un représentant du personnel.

Ayant eu droit à retraite au moment de la crise, je sais que "ma" boite a eu d'énormes difficulté et baisser la voilure par des licenciements. Dommage, car c'était une bonne entreprise, avec un bon patron. ( désolé, mais çà existe aussi ).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
okman38 Membre 2891 messages
Forumeur alchimiste‚ 69ans
Posté(e)
L'aide sociale n'est pas accordé au mérite. C'est un droit, ça n'est pas un salaire.

S'ils travaillaient (et beaucoup travaillent), c'est un salaire qu'ils mériteraient.

Leur droit reviens au simple fait qu'ils soient des êtres humains. ( et même "plus", des Français, en fait. )

Le simple fait d'être Français leur attribue le "mérite" que la nation assure un minimum pour leur survie.

C'est peut être un peu dommage et même un peu injuste pour les non-français.

Mais c'est aussi pour ça qu'on peut être fière de vivre dans un pays civilisé.

Je suis un humaniste, mais la dignité humaine ne se gagne pas grâce à l'assistanat. Même dans les sociétés primitives où entraide et solidarité sont les valeurs essentielles, chacun doit apporter sa part de travail et d'effort.

L'assistanat est un cercle vicieux qui ne fabrique que des parasites : plus on est assisté et moins on est capable de faire face aux difficultés de la vie, et le pire, c'est que beaucoup de jeunes français d'aujourd'hui, comme toi, ne font que se poser en victimes et considèrent que ce n'est pas à eux mais à la société (donc les autres) de remédier à leurs problèmes.

Le RSA est une des plus grosse source de financement de création d'entreprise.

Les gens aux RSA travaillent la plupart du temps gratuitement, et enrichissent la nation par leur travail sans se faire payer ( comme la plupart des jeunes entrepreneurs )

Miracle ! Nous avons trouvé la façon de faire repartir notre économie : mettre tout le monde au RSA ! laugh.giflaugh.giflaugh.gif

Ce que tu ne comprend pas, c'est que ces mesures servent à compenser les défauts de notre organisation sociale défaillante.

Si tu es incapable de voir les défauts de notre organisation sociale, ça n'est pas la peine de discuter.

La France est le champion du monde du social et de l'assistanat !

Si tu ne comprends pas que la clé du problème se trouve ailleurs, c'est que tu n'as rien compris à la vie : toi qui parlait de répartition des richesses ... il faudrait peut-être te dire que tant que nos gouvernants favoriseront le grand capital et les fortunes astronomiques des actionnaires des multinationales, on ne sortira pas de la crise.

Tant qu'il y aura des gens qui gagnent mensuellement des sommes que le smicard ne gagnera pas lors de sa vie entière, nous irons vers un appauvrissement de la population mondiale et faire de l'assistanat, c'est capituler devant ces gens là.

Si la jeunesse veut que les choses changent, il va falloir qu'elle se prenne en main et qu'elle s'investisse ... mais surement pas qu'elle se résigne à attendre des aides sociales.

La mentalité des jeunes depuis 30 ans n'a rien à voir avec celle des soixainte-huitard. Il serait temps de te mettre a jour.

Les jeunes aujourd'hui bossent des dizaines de fois plus que les salariés, ne réclament qu'un très faible salaire… voir pas du tout de salaire.

Ils ne râlent plus, ne proteste plus, ne font même plus de politique. Ne montent aucun syndicats, ne font plus aucune véritable action politique, ne mènent aucune grèves. Ne défendent même pas leur droits.

Ils sont résignés et sur-exploités, et dans une situation de précarité qui dépasse souvent de très loin ce que tu supporterai sans te tirer une balle.

( D'ailleurs beaucoup se tirent des balles. )

C'est ça la réalité de la jeunesse aujourd'hui. Ce sont, et de très loin les forces les plus productives de la nation.

Rien à voir avec les flemards de salariés dans ton genre, qui profitent de la nation en se payant des congé payé, en côtisant pour leur retraite, ou pour leur chômage, qui se font payer leur soins par la sécu etc… et tout ça en coûtant leur salaire à la Nation…

Et qui OSENT se plaindre de payer des impôts !!

J'exècre les gens qui se plaignent la bouche pleine. Qui croulent sous l'argent, (oui tu croule sous l'argent comparé à eux), et accusent ceux qui n'en ont pas d'être des nuisibles…

Ne t'y trompe pas, j'aime bien le statut de salarié, même si je préfère celui de travailleur libre. Mais aujourd'hui, les nantis, flemmards et profiteurs, ce sont les salariés. Il va falloir t'y faire.

C'est malheureux et représentatif d'une société qui a tellement poussé l'exploitation que même avoir un salaire en échange de son travail est devenu un avantage que tous n'ont pas.

D'ailleurs, même avoir un "travail non salarié", de stagiaire, est devenu un avantage que tous n'ont pas… c'est dire.

Triste monde…

Si tu veux vraiment savoir de quoi tu parles, tu devrais essayer de conserver ton travail et d'abandonner ton salaire, pour faire un "stage" de 400€ par mois. Et demander à tes parents de t'héberger pendant un temps indéterminé, ils le feront j'en suis sûr !

Donc on ne devrait pas te fournir d'aide sociale, puisqu'après tout tes parents peuvent bien t'aider.

Ils n'ont qu'à le faire après tout, pourquoi te payer un salaire espèce de petit profiteur !!

Qu'est-ce que tu sais de ma vie ? .... Je n'ai pas élevé les cochons avec toi !

Déjà, si tu prenais le temps de lire, tu aurais vu que je suis un soixante-huitard ... mais qui est vite retombé les pieds sur terre après l'enthousiasme et la connerie de ses 18 ans.

Et mes fils sont dans la même tranche d'âge que toi ... alors la mentalité des "jeunes" de ton âge, j'ai eu le loisir de la côtoyer, de l'apprécier et de la subir et celle des 18-25 ans, je l'ai côtoyée en tant que commerçant et je la côtoie toujours en tant qu'encadrant sportif.

Dire qu'ils sont résignés, c'est une réalité ... mais dire qu'ils "travaillent des dizaines de fois plus que les salariés", c'est carrément se foutre de la gueule du monde.

Le problème des jeunes d'aujourd'hui, c'est qu'on ne leur a pas appris ou qu'ils ont oublié que pour construire sa vie, çà commençait par l'effort et le travail ... à l'école d'abord et sur le terrain ensuite pour pouvoir acquérir ce que les générations d'avant ont acquis tout au long de leur vie (je conçois qu'aujourd'hui ce soit moins facile avec le chômage).

Aujourd'hui, trop de jeunes mettent la charrue avant les boeufs : ils veulent un smartphone, un ordi, une belle voiture, voyager au bout du monde .... avant d'avoir commencé à travailler ... et quand ils cherchent un emploi, ils veulent encore bruler les étapes, exigeant tout de suite un salaire qui ne s'acquiert qu'avec l'expérience ou l'ancienneté.

Et puis, mon petit bonhomme, je ne suis pas "un flemmard de salarié", si tant est que les salariés soient flemmards, et ce que j'ai aujourd'hui, je ne le dois à personne et surtout pas à l'état et je l'ai gagné à la sueur de mon front.

J'ai commencé ma carrière comme délégué médical pendant 15 ans et je peux te dire que mes salaires, il a fallu aller les chercher sur le terrain et si les résultats n'étaient pas au bout ... c'était la porte.

Quand j'en ai eu marre d'être sous pression, j'ai décidé de voler de mes propres ailes et j'ai créé ma propre entreprise, une fromagerie ambulante d'abord puis sous un marché couvert : c'était 60 h/semaine, lever à 5h du matin, travail le dimanche, -10° en hiver, 30° en été, et seulement 3 semaines de vacances ... pendant 27 ans.

Et surtout je ne me suis jamais plaint de payer des impôts et je n'ai jamais profité ni de la sécu ni des aides sociales : 3 semaines d'arrêt maladie dans toute ma carrière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×