Aller au contenu
  • Sujet verrouillé

Pourquoi les athées ne croient pas ?

Messages recommandés

art-chibald Membre 3 636 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Dans le fait de dire que Dieu n'existe pas n'est pas la même chose que de dire Dieu ne peut pas exister.

Moriarty l'a évoqué il y a quelques pages : en l'état actuel de nos connaissance, Dieu n'est pas une réalité.

Ca peut-être une croyance, mais ce n'est pas une réalité.

Ce ne signifie pas qu'il n'existe pas dans l'absolu : mais au final, tout peut exister dans l'absolu, même la plus improbable licorne rose.

Rien ne peut nous prouver le contraire, donc, en soit, on ne peut pas dire que la licorne rose ne peut pas exister.

Mais jusqu'à preuve du contraire, elle n'existe pas.

N'es-tu pas d'accord avec ce simple constat ?

Même si cela fait hérisser les cheveux de certains, je ne vois pas en quoi la licorne rose diffère de dieu sur le principe : il s'agit de deux hypothèses formulées par l'homme, toutes deux totalement improuvables. La seule différence, c'est le nombre de personnes sur terre qui juge subjectivement l'une suffisamment probable.

Pour moins choquer, et réaliser une comparaison, tu peux remplacer la licorne rose par les panthéons grecs ou romains : qui aujourd'hui pense qu'il y a réellement différentes Divinités à l'origine du monde (en quoi cela serait moins probable qu'une seule ?) ?

Et pourtant, les Grecs et les Romains étaient-ils des crétins finis ?

Laissons tomber la licorne rose c'est usé jusqu'à la corde. Dites moi simplement où est la faille dans mon raisonnement.

Tous les croyants sont des crétins, ou tu es plus intelligent que les plus éminents scientifiques qui croient en Dieu.

Je me contenterais de savoir où mon raisonnement est faillible. :cool:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

licorne rose? usé jusqu'à la corde? :smile2:, alors la théière de Russel peut être?

il faut donc, en toute logique, inventer une nouvelle croyance:

la croyance en la non existence de la licorne rose

ceux qui ne croient pas à l'existence de la licorne rose sont des croyants, c'est certifié par la logique de tous les......................qui veulent faire de l'athéisme une croyance, non mais sans blague!..........:smile2:

et je me répète

quand un croyant vient expliquer à un athée ce qu'est l'athéisme et la croyance qui va avec

ça me fait penser à

un zoulou qui expliquerait à un inuit ce que c'est d'être inuit et ce que cela implique!

Y a-t-il un croyant qui peut nous apporter la preuve que dieu n'est pas une licorne rose?

Modifié par

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anthony sindicco Membre 5 079 messages
l'âme d'un français, l'esprit d'un Bonaparte‚
Posté(e)

Pas de film au 17eme, dans le paradis perdu c'est Satan ^^

Pour le reste vu le sujet je ne sais quoi te dire, si ce n'est que si tu es athée ton post me fait dire que le Satan du paradis perdu de milton n'a pas tort : mieux vaut régner en enfer ( le monde que tu décris ) que servir au paradis ( qui n'existe alors pas )^^

Je suis panganiste : l'art d'être en harmonie parfaite afin de tirer la meilleure énergie( à défaut d'un meilleur terme) afin de ne plus faire qu'un avec soi même ... Pour moi Dieu c'est : le nommé roi des titan Cronos ( par exemple) , un est tout...

Ce que j'essaye de démontrer c'est que le paradis n'est qu'un bonheur éphémère , qui vaut la peine (famille , maison...) mais éphémère, le problème avec les athées et les pseudo-humaniste que par rapport à d'autre nous somme au paradis , nous n'avons pas à nous plaindre , nous avons tous ce que nous désirons, nous somme libre.. pas vraiment, nous somme esclave d'un paradis , esclave d'un société matérialiste.. d'un bonheur où il faut au moins plusieurs générations pour le construite, parce la société est faite comme cela et elle est parfaite comme dirait le cancer :o°

L'homme à cet capacité de tout faire , de faire tout ce qui lui plait mais pourtant il continue de s'accrocher à un bonheur illusoire tout en se dirigeant tout droit dans le fossé tel des pauvre âmes en perdition

Dieu existe , c'est un gros con mais il existe parce sans Dieu, le mal n'existerait pas et si le mal n'existe pas ,pas de libre arbitre, pas d'espoir, ...

A votre avis est que Pandore à bien fait d'ouvrir la boite ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 996 messages
Explorateur de Nuages‚ 40ans
Posté(e)

Laissons tomber la licorne rose c'est usé jusqu'à la corde. Dites moi simplement où est la faille dans mon raisonnement.

Ben il me semblait te l'avoir donné.

Ton raisonnement arrive à la conclusion que je t'ai exposée : il est impossible de dire que Dieu ne peut pas exister. Mais dans les faits, dans l'état de nos connaissance, son existence n'est ni avérée, ni suspectée (du moins, pas scientifiquement ni rationnellement).

C'est pour cela que l'on continuera à te dire que Dieu n'existe pas.

Si tu avais une preuve, cela remettrait en question cette conclusion.

Ok, je suis prêt à laisser tomber la licorne si tu laisses tomber Dieu : il est usé jusqu'à la corde ! laugh.gif

Hé ! Par contre, ne jettes pas les grecs avec l'eau de la licorne !

Tu laisses tomber la licorne, certes, mais tu pourrais au moins me répondre sur le polythéisme : aussi probable que le monothéisme ?

Si non, pourquoi ?

Tous les croyants sont des crétins, ou tu es plus intelligent que les plus éminents scientifiques qui croient en Dieu.

Cet art de déformer les propos à l'opposé !

Je viens de dire que les grecs et les romains, deux grandes civilisations de l'humanité, croyaient dans une explication divine qui est considérée de nos jours comme une ineptie, alors, que, justement, c'était loin d'être des crétins !

Cela pourrait amener à réfléchir, tu ne crois pas ?

Modifié par Pheldwyn
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
philkeun Membre 2 747 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bon ben pas d'explication scientifique :smile2:

Les lois dérivent de la raison : vous avez égayé ma soirée tant vous m'avez fait rire.

Perso, c'est ta fatuité habituelle qui me réjouit au plus haut point, c'est scientifique, car c'est une expérience tout à fait reproductible.

:hi:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 46 409 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

Dans le fait de dire que Dieu n'existe pas n'est pas la même chose que de dire Dieu ne peut pas exister.

Moriarty l'a évoqué il y a quelques pages : en l'état actuel de nos connaissances, Dieu n'est pas une réalité.

Ca peut-être une croyance, mais ce n'est pas une réalité.

Ce ne signifie pas qu'il n'existe pas dans l'absolu : mais au final, tout peut exister dans l'absolu, même la plus improbable licorne rose.

Rien ne peut nous prouver le contraire, donc, en soit, on ne peut pas dire que la licorne rose ne peut pas exister.

Mais jusqu'à preuve du contraire, elle n'existe pas.

N'es-tu pas d'accord avec ce simple constat ?

Même si cela fait hérisser les cheveux de certains, je ne vois pas en quoi la licorne rose diffère de dieu sur le principe : il s'agit de deux hypothèses formulées par l'homme, toutes deux totalement improuvables. La seule différence, c'est le nombre de personnes sur terre qui juge subjectivement l'une suffisamment probable.

Pour moins choquer, et réaliser une comparaison, tu peux remplacer la licorne rose par les panthéons grecs ou romains : qui aujourd'hui pense qu'il y a réellement différentes Divinités à l'origine du monde (en quoi cela serait moins probable qu'une seule ?) ?

Et pourtant, les Grecs et les Romains étaient-ils des crétins finis ?

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Critique_de_la_raison_pure

En ce cas, le concept de liberté et celui d’un être dont l'existence est absolument nécessaire (Dieu en réalité) seront donc des concepts auxquels on ne peut attribuer aucune réalité empirique (Kant parle d’Idées transcendantales pour désigner ce type de "concept" précis). On n’observe pas Dieu ou la liberté comme on observe un phénomène empirique. Il est évident que de tels concepts seront sans utilité pour la seule connaissance scientifique.

-------------

Peut être me trompe-je mais quand l'un parle existence il parle réalité empirique , l'autre parle "vérité"

Vous risquez de tourner un bail si vous ne précisez pas ce qui se niche sous le mot exister.

Si vous parlez de la même chose, au temps pour moi.

Perso, c'est ta fatuité habituelle qui me réjouit au plus haut point, c'est scientifique, car c'est une expérience tout à fait reproductible.

:hi:

Ça ressemble à une réponse de croyant type ceux que tu railles, mais merci pour le wiki sur la justice pour nous expliquer que les lois dérivent de la raison. Mdr lol pour te citer .

:hi:

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
art-chibald Membre 3 636 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ton raisonnement arrive à la conclusion que je t'ai exposée : il est impossible de dire que Dieu ne peut pas exister.

On est bien d'accord là-dessus. J.Moriarty n'a pas voulu reconnaître qu'il ne pouvait affirmer "Dieu n'existe pas" et de devoir se contenter de "Je n'y crois pas" le froissait visiblement.

Attitude d'athée intégriste par excellence.

Tu laisses tomber la licorne, certes, mais tu pourrais au moins me répondre sur le polythéisme : aussi probable que le monothéisme ?

Si Dieu il y a le don d'ubiquité est la moindre des choses, mais quand bien même IL serait un conseil de sages ça changerait quoi pour nous ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 996 messages
Explorateur de Nuages‚ 40ans
Posté(e)

Si Dieu il y a le don d'ubiquité est la moindre des choses, mais quand bien même IL serait un conseil de sages ça changerait quoi pour nous ?

Et bien beaucoup de choses !

Car c'est bien beau de croire qu'il y a une "quelquechose" ...

Mais sur cette terre, la plus grande majorité de ceux qui croient qu'il y a quelque chose ont tout un tas de préceptes pour aller avec, pour nous expliquer ce qu'est ce quelque chose, ce que ce quelque chose attends de nous, qu'il instille tel valeur de bien, de mal, etc ...

Il n'y a peut-être que des déistes sur ce forum, je ne sais pas, mais outre l'idée d'un quelquechose (déjà totalement infondée), l'idée répandu de "Dieu" (sous tout un tas de facettes différentes) est encore plus infondée.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
art-chibald Membre 3 636 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Cet art de déformer les propos à l'opposé !

Je viens de dire que les grecs et les romains, deux grandes civilisations de l'humanité, croyaient dans une explication divine qui est considérée de nos jours comme une ineptie, alors, que, justement, c'était loin d'être des crétins !

Cela pourrait amener à réfléchir, tu ne crois pas ?

Et on suppose que l'élite intellectuelle d'aujourd'hui est un peu plus évoluée encore, il est donc légitime de se demander pourquoi des éminences grises unanimement reconnues croient en Dieu. Il arrive un moment où les athées dont le QI ne dépasse pas celui d'une huitre doivent se remettre en question et admettre que l'existence des choses ne se limite pas à ce qu'ils sont capables de comprendre. Sinon y'aurait pas grand chose :cool:

Et bien beaucoup de choses !

Car c'est bien beau de croire qu'il y a une "quelquechose" ...

Mais sur cette terre, la plus grande majorité de ceux qui croient qu'il y a quelque chose ont tout un tas de préceptes pour aller avec, pour nous expliquer ce qu'est ce quelque chose, ce que ce quelque chose attends de nous, qu'il instille tel valeur de bien, de mal, etc ...

Il n'y a peut-être que des déistes sur ce forum, je ne sais pas, mais outre l'idée d'un quelquechose (déjà totalement infondée), l'idée répandu de "Dieu" (sous tout un tas de facettes différentes) est encore plus infondée.

Que ce " quelque chose " soit une entité ou un conseil de sages présidé par un grand sage ça change quoi ? Ce que certains croient n'a aucune importance car nous ne sommes pas censés savoir qui est Dieu. Considérons le comme Dieu et rien d'autre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Garalacass Membre 818 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Bon ben pas d'explication scientifique :smile2:

Les lois dérivent de la raison

Les lois dérivent de la conscience morale, et le bien et le mal ne serait en fait que des tentatives d'objectivations des conditions de vies favorables aux individus. Il parait évident que ces puissances de vie trouvent en elles-mêmes les fondements d'un consensus majoritaire : j'ai envie de vivre, un autre individu partage ce désir, etc... Il va donc falloir tout faire pour que cette condition puisse être satisfaite dans une société. De là le vivre-ensemble, de là les lois qui condamnent tous ceux qui empiètent sur la liberté de vie des autres -vols, meurtres, viols, etc- (l'inceste est également tabou chez les grands singes )

Si tu veux un point de vue scientifique sur les origines de la morale et des lois, je te conseille la lecture de "le bonobo, Dieu et nous" de Frans de Waal.

Cette courte vidéo sur le sujet est déjà très instructive

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 996 messages
Explorateur de Nuages‚ 40ans
Posté(e)

Et on suppose que l'élite intellectuelle d'aujourd'hui est un peu plus évoluée encore, il est donc légitime de se demander pourquoi des éminences grises unanimement reconnues croient en Dieu.

Je ne suis pas certains que l'élite intellectuelle soit forcément plus évoluée : elle a plus de connaissances.

Et je ne sais pas non plus où tu as vu joué que cet élite était davantage croyante (ou même a fortiori athée).

Que ce " quelque chose " soit une entité ou un conseil de sages présidé par un grand sage ça change quoi ? Ce que certains croient n'a aucune importance car nous ne sommes pas censés savoir qui est Dieu. Considérons le comme Dieu et rien d'autre.

Sauf que, mais je répète, la majorité des croyants ne le voient pas sous cet angle.

Par exemple, beaucoup sont opposés à l'avortement au nom de Dieu : ce n'est pourtant pas Dieu qui est venu leur demander de l'être.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 46 409 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

Les lois dérivent de la conscience morale, et le bien et le mal ne serait en fait que des tentatives d'objectivations des conditions de vies favorables aux individus. Il parait évident que ces puissances de vie trouvent en elles-mêmes les fondements d'un consensus majoritaire : j'ai envie de vivre, un autre individu partage ce désir, etc... Il va donc falloir tout faire pour que cette condition puisse être satisfaite dans une société. De là le vivre-ensemble, de là les lois qui condamnent tous ceux qui empiètent sur la liberté de vie des autres -vols, meurtres, viols, etc- (l'inceste est également tabou chez les grands singes )

Si tu veux un point de vue scientifique sur les origines de la morale et des lois, je te conseille la lecture de "le bonobo, Dieu et nous" de Frans de Waal.

Cette courte vidéo sur le sujet est déjà très instructive

Oh mais je suis d'accord avec vous.

Tout est parti des lois dérivant de la raison et d'un désaccord de fond avec Moriarty . L'humain ne se limite pas à la réalité empirique , et des lors que l'on sort du champ de la réalité empirique , l'objectif n'est plus qu'un consensus majoritaire . De fait parler d'objectivité ou de raison sur une idée transcendante en se référant à la réalité empirique me dépasse .

Je dois bien mal m'exprimer.

Merci pour la vidéo je vais zyeuter même si ma demande de demo "scientifique" n'était que pure réaction épidermique . Merci pour de waal, c'est une entrée sur le mimétisme à laquelle je n'avais pas songé !

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
art-chibald Membre 3 636 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Par exemple, beaucoup sont opposés à l'avortement au nom de Dieu : ce n'est pourtant pas Dieu qui est venu leur demander de l'être.

Tout à fait.

Les religions c'est une chose, Dieu en est une autre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Garalacass Membre 818 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Oh mais je suis d'accord avec vous.

Tout est parti des lois dérivant de la raison et d'un désaccord de fond avec Moriarty . L'humain ne se limite pas à la réalité empirique , et des lors que l'on sort du champ de la réalité empirique , l'objectif n'est plus qu'un consensus majoritaire . De fait parler d'objectivité ou de raison sur une idée transcendante en se référant à la réalité empirique me dépasse .

Je dois bien mal m'exprimer.

Merci pour la vidéo je vais zyeuter même si ma demande de demo "scientifique" n'était que pure réaction épidermique . Merci pour de waal, c'est une entrée sur le mimétisme à laquelle je n'avais pas songé !

Pour moi,les notions de bien et de mal n'ont rien d'absolu et encore moins de transcendant. Je préfère dire que ça n'a rien d'arbitraire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 46 409 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

Pour moi,les notions de bien et de mal n'ont rien d'absolu et encore moins de transcendant. Je préfère dire que ça n'a rien d'arbitraire.

Je ne parlais pas de bien et de mal, mais de Dieu qui est au cœur du sujet.

Pour le bien et le mal je suis moins catégorique que vous , l'inceste est un tabou universel , d'autres sont à envisager.

Je suis panganiste : l'art d'être en harmonie parfaite afin de tirer la meilleure énergie( à défaut d'un meilleur terme) afin de ne plus faire qu'un avec soi même ... Pour moi Dieu c'est : le nommé roi des titan Cronos ( par exemple) , un est tout...

Ce que j'essaye de démontrer c'est que le paradis n'est qu'un bonheur éphémère , qui vaut la peine (famille , maison...) mais éphémère, le problème avec les athées et les pseudo-humaniste que par rapport à d'autre nous somme au paradis , nous n'avons pas à nous plaindre , nous avons tous ce que nous désirons, nous somme libre.. pas vraiment, nous somme esclave d'un paradis , esclave d'un société matérialiste.. d'un bonheur où il faut au moins plusieurs générations pour le construite, parce la société est faite comme cela et elle est parfaite comme dirait le cancer :o°

L'homme à cet capacité de tout faire , de faire tout ce qui lui plait mais pourtant il continue de s'accrocher à un bonheur illusoire tout en se dirigeant tout droit dans le fossé tel des pauvre âmes en perdition

Dieu existe , c'est un gros con mais il existe parce sans Dieu, le mal n'existerait pas et si le mal n'existe pas ,pas de libre arbitre, pas d'espoir, ...

A votre avis est que Pandore à bien fait d'ouvrir la boite ?

Le bien et le mal peuvent parfaitement se passer de Dieu. L'inceste est universellement mal par exemple, et Dieu n'est pas une nécessité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 996 messages
Explorateur de Nuages‚ 40ans
Posté(e)

L'inceste est universellement mal par exemple,

L'inceste entre adultes consentants (fratrie), ça pourrait demander réflexion.

Je suis a priori contre, mais en voyant un reportage sur un cas en Allemagne, je crois, j'avais fini par m'interroger.

Tout à fait.

Les religions c'est une chose, Dieu en est une autre.

Mais je ne parle même pas des religions ... regarde, par exemple Constantinople pense que le Bien et le Mal sont absolus, en dehors même des religions.

Et même sans parler de religion, définir un Dieu qui a une volonté propre, ou pour qui l'humanité est prédominante, etc ... bref, on est loin du simple "quelque chose".

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Constantinople Membre 10 263 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Et donc l'agnostique, contrairement à l'athée et au croyant, lui, il n'a pas de croyance ?

Selon ta logique, pas d'avis sur le bien, le mal, pas la possibilité de concevoir la vie "sous un angle anthropologique, ou dans un système idéaliste tel le marxisme, l' "humanisme", la tradition, ou en invoquant la raison pure".

Et surtout, comment l'agnostique arrive-t'il techniquement à refuser d'émettre des hypothèses ?

Puisque selon toi un monde sans Dieu ne saurait être une vision clinique ou neutre, comme l'agnostique l'observe t-il ?

Avec Dieu ? Sans Dieu ? Les deux en même temps ? Mais en n'émettant ni l'une, ni l'autre ...

Bref, quelle est-elle donc sa croyance, à l'agnostique ?

Je te l'ai déjà dit, l'agnostique c'est en quelque sorte le doute raisonnable. Il a certainement une opinion, mais ne ferme pas à l'autre possibilité. Un agnostique peu pencher plus vers l’athéisme, ou plus vers l'existence de Dieu, sans l'affirmer.

J'émets donc une hypothèse qui n'explique pas d'où viennent ces causes matérialistes, cet aléatoire, ça ne répond ab-so-lu-ment pas à mon interrogation sur l'origine du monde, mais c'est ça ma "croyance" (que j'ignorais avant que tu me l'expliques).

Bref, pour la énième énième énième fois, comment pourrais-je brandir une hypothèse (ma croyance) qui n'est pour moi - en soit - pas plus concluante que celle de Dieu ?

Mais bon, c'est la question à laquelle tu ne réponds jamais.

Si, je te réponds toujours : le croyant n'avance pas plus d’hypothèse à ce sujet que le l'athée. L'un pense que dans les causes qui ont emmené jusqu'à la vie et l'être humain, il y a eu une intentionnalité, l'athée lui pense qu'il n'y a que matérialité "aveugle", pour remplacer le mot hasard" dans l'enchainement des causes. En quoi l'un affirme t'il plus ou moins que l'autre, avec plus ou moins de neutralité et d'objectivité ?

Si tu considère que c'est en vertu de cela qu'on ne peut pas qualifier d’hypothèse, ou de croyance peu importe, le postulat de l'athée, il faudra aussi alors admettre que le croyant n'a pas de...Croyance !

Ah ben déjà il a compris que le hasard était incapable de concevoir un truc parfait, et qu'il y a donc une force à l'oeuvre.

Bon, cette force à l'oeuvre en soit même parfaite, ça, ça n'a pas l'air de l'interroger d'où elle peut provenir.

Et l'athée à compris qu'il ne pouvait pas exister d’intentionnalité parce que...Parce que...Parce que quoi déjà ? Ah oui, parce que ça ressemble a une licorne rose. Remarque un mec à l'antiquité a qui on aurait décrit le système solaire, la gravité, et le principe d'une arme automatique, il aurait eu la même réaction. Bref...

Lorsqu'on parle origine de l'univers, on est face à un dilemme : soit on admet une cause mére, dont aucune cause n'est responsable, soit on admet une infinité de causes sans origine. Deux belles licornes roses pour Pheldwynn.

et lorsque je m'intéresse à Dieu, je tombe sur une boucle sans fin pour savoir qui a été le premier entre la poule ou l'oeuf : un truc parfait créé par une force parfaite, créée par rien.

Et la croyance en Dieu consiste selon moi à poser un jalon pour dire : bon, là, y'a un truc incréé au départ (me demandez pas comment je le sais, mais il n'y avait rien avant, et puis paf, le truc), qui est à l'origine de tout le reste (ben ouais, il y a forcément une cause à tout ... enfin, sauf au truc incréé de départ, c'est comme ça. Vous suivez ?)

Heureusement que tu précises "pour toi"

Voilà c'est cette démarche là que je ne comprends pas. Enfin qu'on l'émette en l'air, comme ça, à la rigueur ... mais que du haut de notre ignorance on pense qu'elle est très probable, là, ça m'échappe.

Je crois que c'est la première chose sensée que je te vois écrire depuis qu'on parle de ce sujet : en effet, ça t'échappe. En fait, tu ne piges pas un brock de la démarche du croyant. Tu arrives avec toute ta suffisance en mettant croire aux extra terrestes, ou en une licorne rose, ou pourquoi pas en osiris ou aphrodite et les mythes qui en dérivent, sur le même plan. En bref, tu prends tous les croyants pour de grands crétins. Et on texplique, patiemment, que tu es hors sujet, mais tu t'entête, comme un enfant, non non non non, le croyant est un débile mental du niveau de croyance du culte au père noël. Et aprés, tu es surpris bizarrement quand on te fais remarquer que ta tête est enfoncée au loin dans une cavité semblable à celle de platon, avec une odeur nettement moins agréable.

Le croyant se trouve face aux problématiques humaine, à sa nature profonde, au monde qui l'entoure, au bien, au mal, à la vie, la mort, la violence, l'amour, la haine, etc, etc...Et en vertu de ce qu'il voit, de ce qu'il déduit, de ce qu'il retire, il en vient à refuser la vision de l'athée, sa vision matérialiste : pour lui il y à un sens à l'existence, il y a une intelligence derrière la création, en bref, il y a forcément un Dieu car l'alternative athée ne semble pas cadrer avec ce qu'il à pu retirer de son expérience. Point barre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 46 409 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

L'inceste entre adultes consentants (fratrie), ça pourrait demander réflexion.

Je suis a priori contre, mais en voyant un reportage sur un cas en Allemagne, je crois, j'avais fini par m'interroger.

La question du meurtre non rituel également se pose .

Nous parlons absolu pour l'inceste, le plus simple est d'aller droit au but, mineur avec papa ou maman, les degrés de parentés sont eux variables.

Ceci étant nous sommes HS, même si le tabou ou la violence mimétique/sociale/génétique et son évitement sont une bonne porte d'entrée sur la religion aussi ^^

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 46 409 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

@constantinople

Lorsqu'on parle origine de l'univers, on est face à un dilemme : soit on admet une cause mére, dont aucune cause n'est responsable, soit on admet une infinité de causes sans origine. Deux belles licornes roses pour Pheldwynn.

--------------

Le principe de causalité reste un principe.

Par ailleurs on va pas refaire spinoza,la cause mère peut être sa propre substance sans "intentionnalité"

Pour le reste la comparaison avec la licorne laisse béton c'est une muleta . Si on part de la raison sauce kant , Dieu théiste est à minima tout sauf une chimère puisqu'il est une idée régulatrice née précisément de la raison qui théorise jusqu'à la limite . La licorne n'est pas une idée régulatrice. Bon c'est dit sans doute très maladroitement . Mais entre les licornes, la raison qui serait un absolu dans un monde sans absolu etc on s'y perd un poil ^^ . Itou pour l'objectivité , si tu la ramènes à la réalité empirique tout comme la notion d'existence il est plus objectif de dire que Dieu n'existe pas, tout comme ce qui se rapporte à l'idée , c'est bien pour ça que kant s'est lancé dans sa critique de la raison pure, pour tenter de fonder une connaissance à partir de la métaphysique , car avec la réalité empirique on exclue une bonne partie de l'humain .

Ne pas définir les concepts amène à des perles du type l'existence c'est la réalité empirique ou ce qui s'explique mais des trucs n'existent que dans ton intime ... On va pas aller loin.

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lumic Membre 1 882 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je te l'ai déjà dit, l'agnostique c'est en quelque sorte le doute raisonnable. Il a certainement une opinion, mais ne ferme pas à l'autre possibilité. Un agnostique peu pencher plus vers l’athéisme, ou plus vers l'existence de Dieu, sans l'affirmer.

Si, je te réponds toujours : le croyant n'avance pas plus d’hypothèse à ce sujet que le l'athée. L'un pense que dans les causes qui ont emmené jusqu'à la vie et l'être humain, il y a eu une intentionnalité, l'athée lui pense qu'il n'y a que matérialité "aveugle", pour remplacer le mot hasard" dans l'enchainement des causes. En quoi l'un affirme t'il plus ou moins que l'autre, avec plus ou moins de neutralité et d'objectivité ?

Si tu considère que c'est en vertu de cela qu'on ne peut pas qualifier d’hypothèse, ou de croyance peu importe, le postulat de l'athée, il faudra aussi alors admettre que le croyant n'a pas de...Croyance !

Et l'athée à compris qu'il ne pouvait pas exister d’intentionnalité parce que...Parce que...Parce que quoi déjà ? Ah oui, parce que ça ressemble a une licorne rose. Remarque un mec à l'antiquité a qui on aurait décrit le système solaire, la gravité, et le principe d'une arme automatique, il aurait eu la même réaction. Bref...

Lorsqu'on parle origine de l'univers, on est face à un dilemme : soit on admet une cause mére, dont aucune cause n'est responsable, soit on admet une infinité de causes sans origine. Deux belles licornes roses pour Pheldwynn.

Heureusement que tu précises "pour toi"

Je crois que c'est la première chose sensée que je te vois écrire depuis qu'on parle de ce sujet : en effet, ça t'échappe. En fait, tu ne piges pas un brock de la démarche du croyant. Tu arrives avec toute ta suffisance en mettant croire aux extra terrestes, ou en une licorne rose, ou pourquoi pas en osiris ou aphrodite et les mythes qui en dérivent, sur le même plan. En bref, tu prends tous les croyants pour de grands crétins. Et on texplique, patiemment, que tu es hors sujet, mais tu t'entête, comme un enfant, non non non non, le croyant est un débile mental du niveau de croyance du culte au père noël. Et aprés, tu es surpris bizarrement quand on te fais remarquer que ta tête est enfoncée au loin dans une cavité semblable à celle de platon, avec une odeur nettement moins agréable.

Le croyant se trouve face aux problématiques humaine, à sa nature profonde, au monde qui l'entoure, au bien, au mal, à la vie, la mort, la violence, l'amour, la haine, etc, etc...Et en vertu de ce qu'il voit, de ce qu'il déduit, de ce qu'il retire, il en vient à refuser la vision de l'athée, sa vision matérialiste : pour lui il y à un sens à l'existence, il y a une intelligence derrière la création, en bref, il y a forcément un Dieu car l'alternative athée ne semble pas cadrer avec ce qu'il à pu retirer de son expérience. Point barre.

"Et l'athée à compris qu'il ne pouvait pas exister d’intentionnalité parce que...Parce que...Parce que quoi déjà ? Ah oui, parce que ça ressemble a une licorne rose. "

Mais non voyons car dit intentionnalité de quelque chose , dit conséquences .Dans cette logique là , c 'est votre Dieu qui directement ou indirectement conditionnerait fatalement l 'esprit humain alors que l 'humain à tort ou à raison , selon même ses interprétations prend l 'initiative sur lui même .

Il est donc libre fondamentalement de toute cause .

Vision matérialiste de l 'athée , cela revient .

Il semblerait plutôt que ce soit une certaine croyance qui en soit encore à la conception matérielle pure et dure d 'un Dieu créateur qui aurait façonné le monde .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité