Aller au contenu

Messages recommandés

Zigbu Membre 6639 messages
Zigbu‚ 72ans
Posté(e)

Ah, ben oui, si on se dit ça, c'est l'évidence même : du coup, on ne fait rien, puisque de toute façon c'est impossible de faire quoi que ce soit.

Ben, disons que ça changera beaucoup de chose pour "la survie de notre espèce" ^^

Si on ne fait rien, c'est sûr qu'on court à la catastrophe. Maintenant, que faire ? Réduction des émissions de CO2, à notre niveau, on ne peut pas faire grand chose. Réduire notre train de vie ? Faisable, mais cela entraîne une réduction de la consommation (ce qui serait un bien) qui entraîne une réduction des emplois...

Pas facile de trouver LA ou LES solutions. Sommes nous trop pour notre petite planète ? Mon avis est que oui et il n'est pas partagé par tout le monde. Pourtant, plus on sera et plus on aura besoin d'énergie, de nourriture donc de terres cultivables, plus d'emplois alors qu'il faudra passer par une réduction de production.....

Notre survie tient à peu de chose !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
The_Dalek Membre 21012 messages
Greuh‚ 39ans
Posté(e)

Si on empêchait quelques uns de s'accaparer des millions de fois plus que ce qu'ils ont besoin, ça réduirait un paquet de problèmes, ce que je vois c'est qu'on veut traiter un organisme parasité pour tout, sauf pour ses parasites

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 13377 messages
Explorateur de Nuages‚ 42ans
Posté(e)

Quand on verra émerger une VRAIE volonté de grandir, je réviserai mon jugement, pour l'heure je ne vois rien qui y ressemble plus loin que la façade

C'est autre chose : la plupart des politiques qui ont pour seul intérêt le pouvoir et les élections se foutent en effet pas mal de l'écologie, nous sommes bien d'accord. Sans quoi, ils s'interrogeraient bien davantage sur notre système, ce qu'ils ne font jamais (à l'instar d'un Macron qui parle de "modernité", de faire évoluer la façon de produire, de travailler ... mais toujours dans le même carcan et la même logique économique : bref s'enfoncer dans le mal qui ronge nos sociétés essentiellement vis à vis de ces questions d'environnement et plus largement d'humanité).

Mais bon, malgré cela, il y a des idées, portées par divers mouvements (politiques, associatif, etc ...), qui cherchent à remettre sur la table ces sujets, l'organisation même de la politique et l'organisation de nos sociétés : ces idées se font tout de même entendre davantage et je ne pense pas que les balayer d'un revers de main désinvolte soit productif. Il faut au contraire constamment les remettre au centre des débats pour aller à l'encontre de la logique en place. Je ne pense donc pas qu'on y arrivera magiquement, par du passéisme désabusé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 13377 messages
Explorateur de Nuages‚ 42ans
Posté(e)

Réduire notre train de vie ? Faisable, mais cela entraîne une réduction de la consommation (ce qui serait un bien) qui entraîne une réduction des emplois...

C'est bien pour cela qu'il faut sortir du système économique actuel, le modifier : car il n'a pas d'autre but que de faire tourner une mécanique sans aspiration particulière (avec la simple utopie qu'il suffit de faire tourner la machine pour que toute problématique à l'échelle humaine trouve une solution), mais qu'en plus celle-ci a des conséquences manifeste sur notre environnement, et notre condition même.

Bref, ce système n'est pas compatible avec nos intérêts.

Pas facile de trouver LA ou LES solutions. Sommes nous trop pour notre petite planète ? Mon avis est que oui et il n'est pas partagé par tout le monde. Pourtant, plus on sera et plus on aura besoin d'énergie, de nourriture donc de terres cultivables, plus d'emplois alors qu'il faudra passer par une réduction de production.....

Il faut repartir de la base, comme le disait Yop.

Produire davantage localement (ce qui n'interdit pas les échanges : mais avons nous par exemple besoin qu'un yaourt fasse le tour du globe au cours de sa production ?), produire du durable, et surtout : lier la production aux besoins effectifs de la population (on se demande ce dont on a besoin et ensuite on voit comment le produire) et non aux besoins de rentabilité (on produit plus que nécessaire).

Cette simple logique force à revoir nombre de concept, comme par exemple le travail et son partage : au lieu d'exiger une durée arbitraire de travail (qu'on a de moins en moins la possibilité d'offrir à tous, et que paradoxalement certains cherchent à augmenter depuis le début du siècle) et partir du principe qu'il faut à tout prix développer, créer de l'activité économique, il faudrait à l'inverse davantage lié cette activité à nos besoins.

Comment y arriver, là, c'est évidemment une toute autre question. Mais, déjà, il faudrait commencer par réorienter à 180°C notre trajectoire : diminuer le temps de travail donc, rééquilibrer la répartition des revenus, aller à l'encontre de la logique du "tout marchand" et re-nationaliser ce qui relève de l'intérêt commun, oeuvre pour un protectionnisme réciproque : qu'à produit équivalent, il soit toujours plus intéressant d'acheter localement qu'à l'autre bout du monde (bref, que la mondialisation soit l'échange des différences, et non un moyen pour uniformiser et tirer vers le bas tout production, aussi bien dans sa qualité que dans le cadre de sa réalisation).

Bref, il y a des champs de possibilités à explorer et imaginer.

Si on empêchait quelques uns de s'accaparer des millions de fois plus que ce qu'ils ont besoin, ça réduirait un paquet de problèmes, ce que je vois c'est qu'on veut traiter un organisme parasité pour tout, sauf pour ses parasites

Exactement.

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aurore234 Membre 958 messages
Forumeur accro‚ 60ans
Posté(e)

Malgré toutes les réponses pessimistes après tout, il doit quand même exister des moyens simples pour arriver à faire quelque chose.

P.ex. le recyclage des alges vertes:

Top 10 des solutions originales (et parfois vraies) pour recycler les algues vertes

Les marées d'algues vertes ne sont pas prêtes de finir, en Bretagne, malgré le plan anti-algues vertes lancé début 2010 par le ministère de l’Ecologie. En 30 ans, les taux de nitrates infiltrés dans le sol ont été multipliés par cinq. Faute d'une réduction à la source suffisante - c'est-à-dire un changement profond des pratiques agricoles - les Bretons multiplient les idées pour faire passer leur salade, qui atteint les quelques 700 000 tonnes annuelles. 10 idées qui pourraient tout changer (ou pas).

1.

La méthanisation: La fermentation des algues en milieu clos dégage du gaz. Mais les stations de méthanisation coûtent cher. De plus, les boues résiduelles qu’il faudra épandre restitueront la même quantité d’azote dans leplus. Et le cycle recommencera… Donc une idée sympa, mais en fait non.

2.

L’engrais d’épandage: C’est la solution d’évacuation des algues la plus courante. Mais les agriculteurs n’en diminuent pas pour autant les apports d’engrais habituels...Donc non plus

3.

Fabriquer des cartons d'emballage: avant que les algues ne se décomposent (2 jours!). Faut aller vite

4..

La cosmétique : l'ulve (ulva armoricana de son vrai nom) aurait des propriétés antirides ! Qu’attendent Yves Rocher et Biotherm ?

5.

Le compost, avec d'autres déchets verts: La stabilité du mélange permettrait d’envoyer une partie des ulves ailleurs. Mais là encore l’activité n’est pas rentable pour se développer seule.

6.

Le plastique biodégradable: en faire des sacs de caisse permettrait de résoudre deux pollutions !

7.

Du combustible pour chaudière à bois...: dit comme ça, ça parait étrange, mais en 3 ou 4 ans ça pourrait devenir possible.

8.

Construire de nouveaux matériaux: "La consolidation de matériaux composites grâce aux nanopropriétés de l'ulve quand elle est mélangée à l'argile". Rien que ça. Un marché pas vraiment mûr si l'on en croit les difficultés financières de la société qui avait fait cette trouvaille.

9.

Un nouveau moyen moderne de se suicider: en inhalant des petits boites d'algues constituées pour l'occasion. Ou en faisant simplement son jogging sur la plage (Il y a quelques années un joggeur de 27 ans en pleine santé a été retrouvé mort sur la plage de Saint-Michel-en –Grève)

10.

De la salade pour accompagner vos quiches: Les algues vertes sont comestibles : si vous n’êtres pas écoeurés par la quantité : mangez-en tant qu’elles sont fraîches !

Et vous, vous en voyez d'autres des idées à la con ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 21012 messages
Greuh‚ 39ans
Posté(e)

Je crois que t'as rien lu de ce que j'ai écrit, je vais simplifier

Tu peux parler tant que tu veux de solutions techniques, c'est joli mais ça ne sert a RIEN d'en parler, le prmier problème ce n'est pas la possibilité mais la volonté, d'une part celle de faire les choses mais surtout la volonté d'une minorité de ne rien changer au système dont ils sont totalement bénéficiaires

Combien de brevets ont été enterrés après rachat par telle ou telle grosse entreprse ?

Combien de chercheurs ont vu leur carrière brisée parce qu'ils ont annoncé avoir découvert des solutions ?

Renseignes toi bien et tu verras, c'est plutôt effroyable, avant de mettre en oeuvre des solutions il faut encore ne pas avoir de puissants pour les empêcher

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aurore234 Membre 958 messages
Forumeur accro‚ 60ans
Posté(e)

Je suis d'accord avec toi (tu diras, pour une fois :) ), j'en ai entendu et lu des projets écologiques abandonnés, mais il y en a aussi ceux qui réussissent.

J'ai entendue p.ex. d'une fabrique qui recycle des noyaux d'olives, pour les transformer en énergie ou encore en divers matériaux.

Matériaux : du béton avec des noyaux d’olives

Modifié par Aurore234

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chanou 34 Membre 14239 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Malgré toutes les réponses pessimistes après tout, il doit quand même exister des moyens simples pour arriver à faire quelque chose.

P.ex. le recyclage des alges vertes:

Du combustible pour chaudière à bois...: dit comme ça, ça parait étrange, mais en 3 ou 4 ans ça pourrait devenir possible.

Euh..en aparté, le chauffage au bois est responsable d'une sacrée pollution aux particules fines...voir dans la vallée de Grenoble, où des alertes à la pollution aux particules fines sont régulièrement lancées pendant les périodes de calme atmosphérique en hiver...

Le chauffage au bois n'est pas du tout un mode de chauffage à encourager, même dans des conditions "strictes" de mise en service et d'utilisation

http://france3-regio...ons-648125.html

Modifié par chanou 34

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 16401 messages
scientifique‚
Posté(e)

Pour régler définitivement le problème des algues sur les côtes bretonne, il y a 2 solutions :

- agricole : diminuer le nombre d'élevages de porcs et de volailles afin de diminuer les volume de lisier azoté déversés sur les terres et finalement qui vont à la mer

- industriel : supprimer tous les phosphates des produits lessiviels.

En attendant il faudrait méthaniser et en brulant ce méthane pourrait assécher le l isiers pour les transporter ensuite dans les terres agricoles de Beauce qui sont pauvres en engrais naturel.

dernière solution : implanter les élevages bretons sur les terres profondes du bassin parisien.

En Beauce et Brie le sol cultivable a un bon mètre d'épaisseur tandis qu'en Bretagne on a souvent que 10 cm avant le granite ou le schiste imperméables.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aurore234 Membre 958 messages
Forumeur accro‚ 60ans
Posté(e)

Et qu'en est-il des noyaux d'olives?

Des noyaux d’olives comme combustible

Ce n’est que depuis quelques années que l’on s’intéresse à la réutilisation des noyaux d’olives en tant que source d’énergie. Ils peuvent, selon leur acidité et l’installation, être utilisés comme combustible. Le niveau de densité d’énergie est en effet similaire à celui des granulés de bois, sans qu’il ne soit nécessaire de comprimer les noyaux. Pour brûler proprement, il convient au préalable d’enlever toute trace de grignons et de margines (chair du fruit et huile) des noyaux et de les faire sécher. Les substances corrosives contenues dans ces résidus, comme le chlore ou le soufre, consommeraient littéralement et en un temps record un chauffage non spécialement conçu à cette fin. Seules les plus grandes installations industrielles peuvent par conséquent être exploitées.

Mon lien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 16401 messages
scientifique‚
Posté(e)

Actuellement il y a stress maximum contre le CO².

Cependant il faut bien savoir que le réchauffement climatique a commencé vers 1800 avant la révolution industrielle puisque le climat commençait à sortir du "petit âge glaciaire"

Ensuite l'observation des langues glaciaires des glaciers alpins n'est pas en recul continuel : il y a des oscillations et des mouvement d'avancée et de recul.

La COP21 mise tout sur le CO² parce qu'elle prévoit le plus facile : taxer le carbone.

Mais le climat est chose bien plus complexe que le seul CO² !

On fait aussi une fixation sur le phénomène el nino comme s''il allait être exceptionnel. mais ce phénomène revient toutes les dizaines d'années. il n'est donc pas un phénomène exceptionnel.

Quant aux tempêtes en Europe, non elles n'ont pas augmenté en nombre ni en intensité depuis 1900. Mais leur impact sur les humains est de plus en plus grands : pannes électriques, transports perturbés, tro^de logement en zone inondables...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGDAL Membre 137 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Beaucoup écrivent de belles choses .

Ils oublient que leurs théories ne peuvent être mises en pratique

Réparer pour ne plus jeter.

Combien d'ouvriers restent ils ?

Le matériel actuel est construit pour ne pas coûter cher et pratiquement irréparable .

Gamin je rapportais les bouteilles vides et touchais la consigne.

Des petits malins inventèrent le ramassage gratuit

De même pour les vieux journaux ,cartons

Je finissais mon assiette ,mon pain ,on ne jetait pas de nourriture.

Les vêtements nous les usions ,aujourd'hui on jette pour suivre la mode , on balance le portable ,la télé ,la voiture ,combien d'achats compulsifs finissent dans un placard?

Même les gamins changent de cartables tous les ans.

Les instituteurs deviennent exigeant avec des demandes fantaisistes.

Commencez par redevenir lucides.

Pour sauver la planète ,le jour ou nous accepteront de payer une taxe ,les politiques ne nous parleront plus de l'état de la planète.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
commanche Membre 21 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

virer les humains de la planete

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zigbu Membre 6639 messages
Zigbu‚ 72ans
Posté(e)

virer les humains de la planete

Ce serait la meilleure solution, mais, les humains, c'est nous ! On va quand même pas se foutre nous même à la porte !!! :noel:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
commanche Membre 21 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Ce serait la meilleure solution, mais, les humains, c'est nous ! On va quand même pas se foutre nous même à la porte !!! :noel:

pour sur,les martiens ne nous veulent de toutes facons pas,alors....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aurore234 Membre 958 messages
Forumeur accro‚ 60ans
Posté(e)

Il y a pourtant des choses, que le citoyen peut faire. Voici un exemple:

Équiper son domicile avec des panneaux solaires

L’énergie solaire photovoltaïque provient de la conversion de la lumière du soleil en électricité au sein de matériaux semi-conducteurs comme le silicium ou recouverts d’une mince couche métallique. Ces matériaux photosensibles ont la propriété de libérer leurs électrons sous l’influence d’une énergie extérieure. C’est l’effet photovoltaïque. L’énergie est apportée par les photons, (composants de la lumière) qui heurtent les électrons et les libèrent, induisant un courant électrique. Ce courant continu de micropuissance calculé en watt crête (Wc) peut être transformé en courant alternatif grâce à un onduleur.

L’électricité produite est disponible sous forme d’électricité directe ou stockée en batteries (énergie électrique décentralisée) ou en électricité injectée dans le réseau.

Un générateur solaire photovoltaïque est composé de modules photovoltaïques eux même composés de cellules photovoltaïques connectées entre elles.

Les performances d’une installation photovoltaïque dépendent de l’orientation des panneaux solaires et des zones d’ensoleillement dans lesquelles vous vous trouvez.

En France il existe un prix du kilowattheure solaire et vous pouvez consommer et vendre du courant photovoltaïque.

L’avenir du photovoltaïque dans les pays industrialisés passe par son intégration sur les toits et les façades des maisons solaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Henry Martin Membre 4459 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Il y a pourtant des choses, que le citoyen peut faire. Voici un exemple:

Équiper son domicile avec des panneaux solaires

Oui, sauf que ça augmente l'empreinte carbone, c'est à dire que tu libère au total plus de carbone qu'en employant un mix des autres sources d'énergie.

Pas de chance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 21012 messages
Greuh‚ 39ans
Posté(e)

Les panneaux solaires c'est de la connerie, construits avec le principe d'obsolescence programmée et surtout, pas recyclables

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aurore234 Membre 958 messages
Forumeur accro‚ 60ans
Posté(e)

Oui, sauf que ça augmente l'empreinte carbone, c'est à dire que tu libère au total plus de carbone qu'en employant un mix des autres sources d'énergie.

Pas de chance.

Quel carbone? Tu peux me donner plus de détails?

Les panneaux solaires c'est de la connerie, construits avec le principe d'obsolescence programmée et surtout, pas recyclables

Peut-être pas recyclable, mais avec un entretien régulier ça tient des années.

En plus c'est très économique!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 21012 messages
Greuh‚ 39ans
Posté(e)

euh, non, ça tient quelques années et encore, au prix d'un entretient coûteux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×