Aller au contenu

La place des chômeurs célibataires dans notre société

Noter ce sujet


Messages recommandés

VIP 42ans Posté(e)
Adras VIP 14 605 messages
Agent trouble‚ 42ans
Posté(e)

Non vous avez tort!!!!

Les "!!!" ne servent pas à grand chose..

En revanche, un peu de recherche montre qu'effectivement, tu as raison sur pas mal de points.

Et dans ce cas, je m'incline.

http://droit-finance...es-interimaires

Cependant.. tes affirmations ne sont pas totalement exactes.

Lorsque le demandeur d'emploi accomplit une mission d'intérim pendant son indemnisation chômage, il doit déclarer son nombre d'heures travaillées à Pôle emploi et lui envoyer ses bulletins de salaires. Pôle emploi déduit alors de son indemnité un nombre de jours non-payables, calculés à partir du montant des rémunérations de l'intérimaire.

Ce qui en fait une personne qui ne touche pas le chômage, pendant sa période de travail donc..

Je ne sais pas si c'est bien clair mais soit.. c'est un peu hors sujet pour le coup. :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 137
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

  • 15

  • 13

  • 8

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Messages populaires

Elle doit avoir une mémoire photographique, puisqu'elle ne pense que des clichés.

C'est l'éternel problème de Vilaine et de ses généralités caricatures. Tant qu'elle ne comprendra pas que les "célibataires inactifs" ne sont pas qu'un magma de gens uniformes, que les parents ne son

Il y a de plus en plus de célibataires autour de moi. Ce sont de jeunes divorcés qui se sont rendus compte que la vie maritale n'était faite pour eux ou tout simplement des gens incapable de se poser

Animatrice 43ans Posté(e)
titenath Animatrice 38 568 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 43ans
Posté(e)

Non

Lorsqu'il est en mission c'est un salarié, en fin de mission il retourne à pôle emploi et ainsi de suite, Adras à raison

Ps:réinscription trés facile par contre..un clic

Alors je ne sais pas si ça a changé depuis ces dernières années, mais il y a 13 ans de cela (oui le temps passe vite :D ) je me suis retrouvée au chômage pendant 2 mois et me suis donc inscrite à Pôle emploi (qui était peut être encore l'ANPE à l'époque). Quand j'ai trouvé un taf en Interim, ils m'avaient conseillé de rester inscrite comme demandeur d'emploi, de déclarer tous les mois mes heures travaillées et le salaire (donc je ne touchais pas d'argent de Pole emploi) jusqu'à ce que ma situation soit stable.

Ils m'avaient dit que ça m'éviterait d'avoir un mois de carence et d'avoir à me réinscrire au cas où je perdrais mon emploi et de pouvoir tout de suite toucher mes allocs.

Mais ça, c'était peut être avant :p

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 58ans Posté(e)
agorien Membre 323 messages
Forumeur survitaminé‚ 58ans
Posté(e)

Les "!!!" ne servent pas à grand chose..

En revanche, un peu de recherche montre qu'effectivement, tu as raison sur pas mal de points.

Et dans ce cas, je m'incline.

http://droit-finance...es-interimaires

Cependant.. tes affirmations ne sont pas totalement exactes.

Ce qui en fait une personne qui ne touche pas le chômage, pendant sa période de travail donc..

Je ne sais pas si c'est bien clair mais soit.. c'est un peu hors sujet pour le coup. :D

Donc pendant sa mission il est salarié et c'est calculé pour sa retraite

C'est très clair

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 48ans Posté(e)
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 48ans
Posté(e)

La place des chômeurs célibataires dans notre société?

Dans le lit des mecs qui bossent. De 8 à 17 heures.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 32ans Posté(e)
Timo-I Membre 25 824 messages
Fumeur de bananes‚ 32ans
Posté(e)

Alors je ne sais pas si ça a changé depuis ces dernières années, mais il y a 13 ans de cela (oui le temps passe vite :D ) je me suis retrouvée au chômage pendant 2 mois et me suis donc inscrite à Pôle emploi (qui était peut être encore l'ANPE à l'époque). Quand j'ai trouvé un taf en Interim, ils m'avaient conseillé de rester inscrite comme demandeur d'emploi, de déclarer tous les mois mes heures travaillées et le salaire (donc je ne touchais pas d'argent de Pole emploi) jusqu'à ce que ma situation soit stable.

Ils m'avaient dit que ça m'éviterait d'avoir un mois de carence et d'avoir à me réinscrire au cas où je perdrais mon emploi et de pouvoir tout de suite toucher mes allocs.

Mais ça, c'était peut être avant :p

Non c'est toujours le cas puisque je fais de même. Mais ça c'est quand on a que des CDD, quand on a un CDI, ce n'est pas la peine de rester demandeur d'emplois.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 43ans Posté(e)
Maxence22 Membre 8 742 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)

Alors je ne sais pas si ça a changé depuis ces dernières années, mais il y a 13 ans de cela (oui le temps passe vite :D ) je me suis retrouvée au chômage pendant 2 mois et me suis donc inscrite à Pôle emploi (qui était peut être encore l'ANPE à l'époque). Quand j'ai trouvé un taf en Interim, ils m'avaient conseillé de rester inscrite comme demandeur d'emploi, de déclarer tous les mois mes heures travaillées et le salaire (donc je ne touchais pas d'argent de Pole emploi) jusqu'à ce que ma situation soit stable.

Ils m'avaient dit que ça m'éviterait d'avoir un mois de carence et d'avoir à me réinscrire au cas où je perdrais mon emploi et de pouvoir tout de suite toucher mes allocs.

Mais ça, c'était peut être avant :p

ben c'est toujours pareil en fait. Par contre, ne surtout pas oublié de se réactualiser tous les mois.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Vilaine Invités 0 message
Posté(e)

Voilà qui est plus clair.

Le titre a donc changé pour plus d’honnêteté.

Il y a des gens qui ne touchent pas le chômage mais qui sont inactifs. Ceux qui touchent le RSA par exemple. Je ne voulais pas cibler particulièrement les chômeurs.

Je pense que la pression sociale est responsable de nombreuses et différentes configurations possibles dont les paramètres vont un peu plus dans le détail que ceux énoncés par Vilaine: seul ou en couple, avec ou sans enfant(s), cdi/cdd, apprentissage/longues études, actif/non actif, passions/absence de passions, famille morte ou vivante, famille proche ou lointaine, etc..

Chacun de ces paramètres peut rendre heureux ou non, immédiatement ou un peu plus tard.

Mais si l'on part du postulat "actif en couple = heureux / inactif célibataire = malheureux", il est évident que toute analyse sera ensuite biaisée car dès le départ, on part sur une généralité qui lorsqu'on y regarde de plus près, n’est pas tout à fait vraie.

N'est pas tout à fait vrai...oui et non. Le bonheur ne dépend bien entendu pas de notre situation professionnelle et personnelle, mais force est de constater que les plus dépressifs sont souvent les gens seuls, et qui sont en échec professionnel. Je pousserais même le vice en disant que la misère professionnelle et affective peut se lire sur le forum.

Modifié par Vilaine
  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 42ans Posté(e)
renard79 Membre 3 212 messages
Forumeur alchimiste‚ 42ans
Posté(e)

Et oui Vilaine, le mot "inactif" a dorénavant une connotation sexuelle plutôt qu'une connotation liée au chômage... C'est le progrès^^

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Vilaine Invités 0 message
Posté(e)

Tout dépend encore du rapport que tu as avec tes enfants, comment tu envisage leur éducation, la place qui leur est donnée au sein du foyer.

Tous les parents, ça ne veut rien dire. Chaque parent est différent.

Heureusement que mon discours ne se base pas que sur ma propre personne mais aussi sur ce qui se passe autour de moi.

Bref, si le sujet c'est "notre belle famille modèle avec les dents qui brillent, c'est mieux que gradouble le no-life qui se branle sur youteube", je pense que tu peux payer ta tournée de gros plan, car là on set en plein café du commerce, à patouiller et comparer des clichés.

C'est loin d'être un cliché. On sait tous le lien de corrélation très étroit entre la situation personnelle (familiale et sentimentale) et l'épanouissement individuelle. Bien sûr, il y a des exceptions. Si en plus les gens arrivent à trouver un équilibre entre une vie personnelle et professionnelle, c'est le jackpot. Bien sûr, ça reste un avis personnel, mais j'ai le vérifier autour de moi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité O))) Invités 0 message
Posté(e)

Je précise qu'on peut toucher le rsa et être actif.

Encore une idée reçue, Vilaine.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Vilaine Invités 0 message
Posté(e)

Je précise qu'on peut toucher le rsa et être actif.

Encore une idée reçue, Vilaine.

A la base, comme je l'ai précisé plus haut, par "actif" j'entendais "vie active"

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 32ans Posté(e)
Timo-I Membre 25 824 messages
Fumeur de bananes‚ 32ans
Posté(e)

N'est pas tout à fait vrai...oui et non. Le bonheur ne dépend bien entendu pas de notre situation professionnelle et personnelle, mais force est de constater que les plus les plus dépressifs sont souvent les gens seuls, et qui sont en échec professionnel. Je pousserais même le vice en disant que la misère professionnelle et affective peut se lire sur le forum.

Ouais mais ça, ce sont surtout ceux qui ne trouvent jamais rien ou alors qui doivent se contenter de vivre avec 400 euros par mois.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Vilaine Invités 0 message
Posté(e)

Et oui Vilaine, le mot "inactif" a dorénavant une connotation sexuelle plutôt qu'une connotation liée au chômage... C'est le progrès^^

Ne mets pas ton champ lexical limité sur le compte de ton ignorance. :hehe:

Ouais mais ça, ce sont surtout ceux qui ne trouvent jamais rien ou alors qui doivent se contenter de vivre avec 400 euros par mois.

Bref, ceux qui passent à côté de leur vie, par manque d'argent.

La mendicité? Le banditisme? La mort?

Il y aussi les jeux vidéos. En particulier les MMORGP, qui sont typiquement des jeux pour les gens qui n'ont rien à foutre. Ils ne sont pas très chers, on peut même y jouer gratuitement.

A noter que ta question est mal posée : il n'y a pas beaucoup de différence entre un chômeur célibataire et un chômeur marié, pour la bonne raison que tout chômeur marié est un chômeur célibataire en puissance. En effet chercher du travail n'arrange pas le moral (ni les finances), et ne fait pas de vous un(e) gai(e) compagnon (compagne), surtout qu'en ce moment pour trouver du boulot faut s'accrocher.

C'est un peu extrême ce que tu dis, mais il y a un fond de vrai. Et franchement, je trouve ça malheureux...

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 32ans Posté(e)
Timo-I Membre 25 824 messages
Fumeur de bananes‚ 32ans
Posté(e)

Bref, ceux qui passent à côté de leur vie, par manque d'argent.

Mais pour en revenir un peu à ton premier message du sujet. Ceux qui profitent de passions, des afters works, etc. Ceux là, je te le dis de suite, ce ne sont pas des personnes inactives, ces personnes là travaillent également, il y a juste que ces personnes ont un choix de vie différent.

Quand on a pas de travail ou quand on est au RSA, on ne va pas faire la fête, on surveille surtout ses dépenses pour ne pas se retrouver à découvert.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Olive2 Membre 38 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Quelle horreur, ça me rappelle quand je touchais le RSA moi même. J'avais fait le choix de m'arrêter pour penser à mon avenir, réfléchir à une idée dans laquelle m'investir pour ne plus avoir à travailler pour les autres. J'avais passé des années à être commandée à faire des choses avec lesquelles je ne m'accordais pas, ou qui ne m'inspiraient aucune carrière, jusqu'à péter un plomb. Fallait tout payer, les fringues, les sorties, les frais alimentaires, l'entretien des animaux, la facture d'électricité et les assurances, l'essence pour la voiture, avec un compagnon qui glandait rien de la journée et vidait le frigo en me demandant de me faire belle pour lui et de lui faire prendre son pied au lit (donc un financement énorme en soins cosmétiques).

Et avec tout ça, les projets d'enfants après le cauchemar du mec gamin à la maison. Epuisement moral comme physique garanti, et on me disait que c'était la vie parfaite. Une parfaite boniche oui, sauf que je travaillais pas qu'à la maison.

Au RSA je me suis éloignée de tout et de tout le monde, et tout et tout le monde m'a traquée en me reprochant de pas avoir de travail, en me proposant de faire ci ou ça, sans comprendre que j'avais besoin de mon temps pour étudier mon projet. Ils ont fait que me ralentir, pendant des années, me mettre une pression qui m'a rendue malade, sans parler des obsédés sexuels de ce niveau qui cherchent qu'à se caser pour se la couler douce, et les préjugés liés à cette situation sociale.

Horrible, j'ai eu le malheur de m'amouracher d'un ancien rsiste travailleur, il m'a foutu toute sa pression sur la tronche. J'essayais d'avancer dans mon projet, d'obtenir les diplômes requis pour l'aboutir, il a fait que me rabaisser sans arrêt, tenter de me foutre un gosse dans le ventre, m'harceler sexuellement et de foutre en l'air mes études. Il me voyait étudier comme une dingue, je payais même au RSA l'école, mais non, pour lui je devais travailler comme tout le monde pour pouvoir lui faire des cadeaux pour son anniversaire. Je me suis serré la ceinture pour rien. Plus tard il m'a avoué qu'il supportait pas que j'ai une carrière plus rentable que la sienne, que c'était une question de fierté.

Les hommes, c'est tout ce qui m'a toujours descendue dans la vie et empêchée d'accomplir mon bien.

C'est fou ce qu'on travaille quand on tente de construire une entreprise, mais c'est fou comme les autres parlent, écoeurent à force de parler que de leurs modes de vie et conforts existentiels. Je me suis privée en sachant que je le regretterais pas. Maintenant, ce que je regrette, c'est de pas m'être mise au RSA plus tôt.

Le célibat est un choix, heureusement qu'on peut le faire. Il y a des gens de tous types au RSA, même des mères de famille, ou des anciens chefs d'entreprise. Il est vrai que j'ai arrêté de cotoyer ces gens là car j'en ai pas trouvé des comme moi, mais le travail et l'argent, comme tout le monde, est leur obsession première.

Les travailleurs ont même pas besoin de parler. Les rsistes sont eux mêmes tellement assistés qu'ils en deviennent traumatisés et s'insultent entre eux constamment.

Moralité retenue : ma liberté et mon épanouissement, je les ai trouvés au RSA parce que c'est le seul endroit où on peut vraiment penser à soi sans avoir à gérer les délires des autres. Le célibat a été une délivrance en tant que femme, j'ai pu être moi même et non un modèle de poupée tirée à 4 épingles sans arrêt. Y a eu que ça de vrai.

Exemple de témoignage, soumis ou non à l'indifférence.

Ps : je faisais la fête toute seule, ça me rendait immensément triste, ça c'est sûr. Mais j'ai appris à danser en freestyle, et ça a pas de prix. Y avait plus besoin de s'agiter le popotin pour faire bander je sais pas qui. :cool:

Modifié par Olive2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 110ans Posté(e)
stvi Membre 20 350 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)

....................................

Moralité retenue : ma liberté et mon épanouissement, je les ai trouvés au RSA parce que c'est le seul endroit où on peut vraiment penser à soi sans avoir à gérer les délires des autres. Le célibat a été une délivrance en tant que femme, j'ai pu être moi même et non un modèle de poupée tirée à 4 épingles sans arrêt. Y a eu que ça de vrai.

Exemple de témoignage, soumis ou non à l'indifférence.

Ps : je faisais la fête toute seule, ça me rendait immensément triste, ça c'est sûr. Mais j'ai appris à danser en freestyle, et ça a pas de prix. Y avait plus besoin de s'agiter le popotin pour faire bander je sais pas qui. :cool:

alors là ! j'en reste comme deux ronds de flan ...trouver son graal dans le célibat et le RSA ...huh7re.gif

peut être que si on essayait cela nous plairait aussi ...

le célibat je l'ai expérimenté avant 20 ans+ un divorce soit en tout 20 ans et un mois ..en revanche le RSA non ...j'ai même eu deux contrats de travail simultanés ......trouver son bonheur dans le travail permet de se trouver en paix avec soi même ,même si c'est plus fatiguant que jouer les patates de canapé crying8vr.gif

Modifié par stvi
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 32ans Posté(e)
Timo-I Membre 25 824 messages
Fumeur de bananes‚ 32ans
Posté(e)

@ Olive2

Ce qu'il vous faudrait, c'est faire les saisons, vous vous faites embaucher pour un contrat saisonnier de quelques mois et en plus de ça après, vous avez le chômage qui tombe. Et pendant le temps que vous ne travaillez pas, vous avez tout le temps pour avancer vos projets et en même temps vous recevez des revenus plus importants.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité O))) Invités 0 message
Posté(e)

Il y a des gens qui ne touchent pas le chômage mais qui sont inactifs. Ceux qui touchent le RSA par exemple. Je ne voulais pas cibler particulièrement les chômeurs.

N'est pas tout à fait vrai...oui et non. Le bonheur ne dépend bien entendu pas de notre situation professionnelle et personnelle, mais force est de constater que les plus dépressifs sont souvent les gens seuls, et qui sont en échec professionnel. Je pousserais même le vice en disant que la misère professionnelle et affective peut se lire sur le forum.

J'aimerais avoir des données un peu plus palpables si possible, parce que la dépression est parfois aussi causée par l'environnement familial et/ou professionnel, donc impactant des gens qui ont une famille et un boulot.

C'est loin d'être un cliché. On sait tous le lien de corrélation très étroit entre la situation personnelle (familiale et sentimentale) et l'épanouissement individuelle. Bien sûr, il y a des exceptions. Si en plus les gens arrivent à trouver un équilibre entre une vie personnelle et professionnelle, c'est le jackpot. Bien sûr, ça reste un avis personnel, mais j'ai le vérifier autour de moi.

Contradiction powa.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 44ans Posté(e)
Savonarol Membre 10 345 messages
Esprit de contradiction‚ 44ans
Posté(e)

Horrible, j'ai eu le malheur de m'amouracher d'un ancien rsiste travailleur, il m'a foutu toute sa pression sur la tronche. J'essayais d'avancer dans mon projet, d'obtenir les diplômes requis pour l'aboutir, il a fait que me rabaisser sans arrêt, tenter de me foutre un gosse dans le ventre, m'harceler sexuellement et de foutre en l'air mes études. Il me voyait étudier comme une dingue, je payais même au RSA l'école, mais non, pour lui je devais travailler comme tout le monde pour pouvoir lui faire des cadeaux pour son anniversaire. Je me suis serré la ceinture pour rien. Plus tard il m'a avoué qu'il supportait pas que j'ai une carrière plus rentable que la sienne, que c'était une question de fierté.

Mince, il est sur ce forum ?

ancien rsiste travailleur

Ah non.

Modifié par Savonarol
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre+ 37ans Posté(e)
Noisettes Membre+ 10 048 messages
Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre‚ 37ans
Posté(e)

Pourquoi doit-on évoquer le potentiel des individus par le prisme des activités économiques ?

Une personne célibataire sans emploi peut se consacrer à des passions, faire du bénévolat, aller à la rencontre des gens dans différents cadre.

A croire que seul l'économie est importante dans notre société...

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×