Aller au contenu

Valérie Trierweiler sort un livre qui matraque Hollande.

Messages recommandés

chefphotos Membre 39 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Valérie Trierweiller est pressentie pour le prix Goncourt.Trierweiller pourrait bien se retrouver lauréate d'un prix littéraire prestigieux et non des moindres pour son ouvrage Merci pour ce moment aux éditions Les Arènes. Il pourrait s'agir du Goncourt ou peut être du Renaudot. :spam:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Gouderien Membre 20765 messages
Obsédé textuel‚ 68ans
Posté(e)

Pourquoi pas le Nobel de littérature, aussi?:p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 15577 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 52ans
Posté(e)

J'en ai lu des très larges extraits puisque son livre circulait en pdf sur la toile...

Bien... je ne juge pas... je livre un ressenti.

Elle y évoque à peu près tout de ses origines personnelles à sa longue histoire de complicité avec François Hollande, l'origine de leur relation, la séparation, ses perceptions du pouvoir et des relations politiques etc etc...

Plusieurs choses me laissent perplexes dans la mesure où elle y décrit un amour profond d'elle vers lui qui l'aurait amené à quitter son brillant mari et ses enfants pour lui puis in fine à souffrir intensément de leur rupture.

L'impression que j'en ai retiré, c'est celle d'une femme attirée par le pouvoir qui a vu en Hollande à un moment donné l'incarnation d'un homme influent.

Cette impression d'une construction mentale en rapport à une situation "rêvée" qui s'est confrontée à la simple réalité...

Alors, c'est clair qu'elle a perdu pieds en voyant sa relation se distendre puis se perdre et en ne mesurant pas ce tweet assassin qui aura déclenché pas mal de choses derrière.

Elle a merdé.

Quant à Hollande, telle qu'elle le décrit, on a du mal à comprendre ce qui, au dela de sa situation de pouvoir potentiel, a pu réellement la séduire.

On retrouve ces ambivalences dans la manière dont elle liste très conscieusement ceux qui l'ont entouré, ignoré ou décrié comme si elle continuait de devoir régler ses comptes.

Elle y décrit une femme hyper sensible délaissée, perdue et objet d'une machination qui la broie sans beaucoup d'auto critique...

Bref, il y a sans doute à prendre mais la motivation du livre et sa construction ne me semble pas emprunte d'un grand recul personnel.

Elle a besoin qu'on s'occupe d'elle et qu'on la reconnaisse mais ce manque d'amour peut être lui fait perdre de la lucidité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×