Aller au contenu

Messages recommandés

deja-utilise Membre 4975 messages
If you don't want, you Kant... ‚
Posté(e)

Bonsoir,

Cela fait un bout de temps que je me pose la question de savoir comment on crée la monnaie, j'ai bien lu des livres d'économie pour comprendre, à chaque fois il est rabâché que ce n'est qu'un jeu d'écriture "comptable", ce qui stricto sensu se tient. Mais là où je suis plus que sceptique c'est quand cela concerne les banques du monde entier prises en même temps, je m'explique, sachant qu'une banque ne prête pas sans intérêt d'emprunt plus fort que celui de rémunération, c'est à dire qu'à un moment il faut bien rembourser cette différence ( le delta entre le taux d'emprunt et celui de rémunération ), mais dans ce cas, comment fait-on puisque l'argent est déjà utilisé pour les crédit accordés ( objets de la création de monnaie ) et qui doivent être remboursés ( qu'il y ait équilibre entre les différents emprunts sans intérêt me convient et est compréhensible ): le scénario que je soulève me fait penser inexorablement à un système de Ponzi , à moins qu'il existe une entrée d'argent sous une autre forme que fiduciaire à un moment ou un autre de la chaine, comme de l'or, des diamants/pierres précieuses, investissements immobiliers, etc...

Dans un système autre comme le troc, la chose est compréhensible pour la fourniture/paiement/remboursement des intérêts, c'est bien dans le cadre précis de la création de monnaie fiduciaire que cela me pose un ( grave ) problème de compréhension.

Merci pour vos éclairements, en espérant que j'ai été assez claire dans mes explication du fond du problème que je cherche à traiter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Talon Membre 1722 messages
Forumeur alchimiste‚ 73ans
Posté(e)

Mais oui, il n'y a pas que la monnaie fiduciaire (celle qu'on palpe et dont on a confiance). Il existe aussi la monnaie scripturale, celle qui n'existe que par l'écriture (chèque, crédit, etc...). Si on place 100€ à la banque sur notre compte courant, la banque sait d'expérience que 80% de cette somme ne sont pas réclamés dans un avenir proche. Elle prête donc 80€. Le bénéficiaire de prêt place cet argent dans une banque qui agit comme la précédente. Et ainsi de suite. Ce qui fait que la somme globale est bien plus importante que celle de départ; et que rembourser sa dette, c'est détruire cette monnaie scripturale. Je n'ai rien compris à vos "rémunérations."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
deja-utilise Membre 4975 messages
If you don't want, you Kant... ‚
Posté(e)

Merci quand même pour ce commentaire, mais ce qui me chagrine ne se situe absolument pas là!

Pour faire plus simple, comment créons nous la monnaie, tout court, comment passe t-on d'une plus-value manuelle ou mécanique à la création de l'argent, on ne peut bien évidemment pas aller à la banque avec son mouton ou son travail pour l'échanger contre des billets, donc par quel processus in fine le travail et la production se transforme en émission monétaire? Celui qui a de l'or, c'est facile, mais pour les autres, il y a les crédits ( donc création ), mais il faut bien rembourser ceux-ci, et si on compte le rajout des intérêt d'emprunt ou les pertes d'argent ( destruction ), comment faire pour garantir l'équilibre émission de monnaie et retour en "caisse" puisqu'au final il y aura un déficit, un manque à "gagner", c'est pour cela que je parle de système de Ponzi, car la seule solution que je vois, c'est d'emprunter encore plus pour couvrir les dettes ( intérêts d'emprunt ) et ou pertes, ainsi de suite ad vitam æternam.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon Membre 1722 messages
Forumeur alchimiste‚ 73ans
Posté(e)

La destruction de la monnaie scripturale, c'est le fait de rembourser sa dette. Pourquoi quand les taux d'intérêts baissent l'Etat français fait-il des économies ? Parce qu'il rembourse les anciens prêts à taux plus élevés par des emprunts au taux actuel plus faible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
caprepublic Membre 421 messages
Forumeur survitaminé‚ 60ans
Posté(e)

Faites vous votre idée

site sur la création monétaire scripturale:l'argent dette

http://monnaie.wikis...+mon%C3%A9taire

croissance et monnaie.

La croissance perpétuelle est une exigence de la finance moderne

http://jcbonsai.free.fr/cc/CH8.html

La réalité des faits

http://detteeurofinance.perso.sfr.fr/Zone%20euro%20PIB%20Monnaie%20dette.html

ça va péter quand les dettes seront qualifiées d'insolvables.La monnaie perdra sa valeur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
deja-utilise Membre 4975 messages
If you don't want, you Kant... ‚
Posté(e)

Merci, principalement pour le deuxième lien qui conforte mes craintes!:

"

Le premier est que tous les dollars sont couverts par des dettes. Au niveau de la banque locale, tout l'argent prêté est créé à la demande. Au niveau de la Banque centrale, l'argent est tout simplement créé «ex nihilo» puis échangé contre de la dette publique portant intérêts. Dans les deux cas, l'argent est couvert par des dettes. Dettes qui portent des intérêts. De ce concept, nous pouvons formuler une déclaration vraiment profonde, qui est que Au minimum, chaque année, il faut créer suffisamment de nouvelle monnaie par des prêts pour couvrir le paiement des intérêts sur l'ensemble de l'encours des dettes du passé.

Vu autrement, nous pouvons dire que, chaque année, l'encours de l'ensemble des dettes doit croître au moins au taux de l'intérêt sur cette dette. Année après année, elle doit croître d'un certain pourcentage. Parce que notre système monétaire basé sur la dette croît sans cesse de plus en plus d'un certain pourcentage, c'est un système exponentiel par sa nature même. Un corollaire est que le montant de la dette dans le système va toujours dépasser le montant de l'argent.

Je n’exprime pas de jugement de valeur à ce sujet pour dire que c'est bien ou mal. C'est tout simplement la manière dont le système est conçu. Néanmoins en comprenant sa conception, vous serez mieux à même de comprendre que l'éventail des résultats futurs de notre économie n'est pas illimité, mais bien limité par les règles du système.

Tout ceci nous amène au quatrième concept clé qui est : La croissance perpétuelle est une exigence de la finance moderne. En fait, nous pouvons établir une règle: chaque année de nouveaux crédits (prêts) doivent être réalisés pour un montant au moins égal au montant de l'encours de tous les paiements d'intérêts cette année. Sans une expansion continue de la masse monétaire, les dettes du passé ne pourraient pas être honorées et des défauts de paiement (des faillites) surviendraient; ce qui pourrait provoquer la destruction du système en entier. Les faillites ou défauts de paiement sont le talon d'Achille d'un système monétaire basé sur la dette, comme nous l'avons vu au chapitre précédent dans notre exemple de banque locale. De ce fait, toutes les forces institutionelles et politiques de notre société sont orientées pour éviter cette faillite.

Ainsi, le système bancaire doit continuellement croître - et non pas nécessairement parce que c'est la bonne (ou mauvaise) chose à faire, mais simplement parce que c'est la façon dont il a été conçu. Il s'agit d'une caractéristique du système, tout comme utiliser de l'essence est une caractéristique du moteur de ma voiture. Je souhaite et j'espère que ma voiture fonctionne avec de la paille, mais je perds mon temps car elle n'a pas été conçue ainsi.

En comprenant la nécessité de croissance continue, nous serons mieux en mesure de prendre des décisions éclairées concernant ce qui pourrait survenir et de prendre des mesures visant à améliorer nos perspectives.

Plus philosophiquement, on peut s'interroger sur la viabilité à long terme d'un système qui doit se développer de façon exponentielle, mais qui fonctionne sur une planète sphérique. La question clé est : notre système monétaire actuel peut-il être quelque peu modifié afin d'être stable, fiable et utile mais sans qu'il n'impose la croissance?

Donc la question est la suivante: que se passe-t-il quand un système monétaire conçu par l'homme de telle façon qu'il doive croître exponentiellement, quand ce sytème rencontre les limites physiques d'une planète sphérique? "

C'est comme si l'économie mondiale représentée par une sphère devait toujours rajouter une couche par dessus pour couvrir la couche inférieure ( la surface de la couche externe étant toujours plus grande que celle juste en dessous et ce de façon exponentielle ad eternam ), d'où mon lien avec le système de Ponzi tout à fait pertinent, pas rassurant...

À moins de pouvoir créer toujours des plus-value d'une manière ou d'une autre qui se substituent au gonflement des intérêts de façon à rétablir un certain équilibre, comme avec les métaux précieux ou pierres précieuses, pourquoi dès lors, ne remboursons nous pas notre dette d'État en procédant ainsi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité