Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Messages recommandés

Doïna Membre+ 11389 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bonjour

Cindy Lebel, maman du nouveau-né mort après son accouchement, à Dourdan (Essonne), juge la maternité responsable du décès de son bébé. Elle va porter plainte.

Dans la chambre qu’il n’aura jamais vue, le matelas à langer est encore dans son emballage. Yolan est mort à 18 jours. Sa mère, Cindy Lebel, 28 ans, habitante de Denonville (Eure-et-Loir), avait accouché à la maternité de l’hôpital de Dourdan (Essonne) le 30 juin. A la suite de ce décès, l’agence régionale de santé (ARS) a décidé vendredi, après enquête, d’interdire tout accouchement dans l’établissement à partir de demain et jusqu’à nouvel ordre.

Que vous inspire cette fermeture ?

Cindy Lebel. C’est malheureux pour le personnel qui ne travaillait pas le soir de mon accouchement. Mais les autres sont responsables. Pourtant, je connaissais cet hôpital. J’y suis née, ma fille de 3 ans aussi. Toute ma famille est passée par là.

Que vous inspire cette fermeture ?

Cindy Lebel. C’est malheureux pour le personnel qui ne travaillait pas le soir de mon accouchement. Mais les autres sont responsables. Pourtant, je connaissais cet hôpital. J’y suis née, ma fille de 3 ans aussi. Toute ma famille est passée par là.

Vous aviez donc confiance ?

Oui, totalement. J’avais rendez-vous pour un déclenchement le 30 juin. J’étais à terme. Le 29 au soir, j’ai senti des contractions.

Votre grossesse s’était-elle bien déroulée ?

Sans problème. Mais dix jours avant le terme, le bébé s’est retourné et se présentait par le siège. Le gynécologue a estimé que mon bassin était assez large. Je voulais une césarienne. On m’a répondu : Ici, ce n’est pas à la carte, et on m’a promis six personnes pour m’assister pendant l’accouchement.

Combien de sages-femmes se sont occupées de vous ?

Une seule. Pourtant, le cœur de mon bébé avait du mal à chaque contraction. Et la péridurale n’a jamais fait effet. J’aurais pu marcher. Je réclamais une césarienne. A 4 heures, ils ont percé la poche des eaux. Cela a duré une demi-heure. Puis on m’a laissée seule avec mon conjoint. Une autre femme était arrivée entre-temps et allait accoucher. A 5 heures, j’ai senti quelque chose sortir. Mon mari a regardé. C’était le cordon ombilical.

Comment a réagi le personnel de l’hôpital ?

Ils sont tous venus. Quand le cordon sort, le bébé le compresse et s’étouffe. Mais je ne suis partie en césarienne qu’une demi-heure plus tard. L’anesthésie a mal fonctionné. Je ressentais tout mais je ne pouvais pas le dire. Je pleurais intérieurement. J’ai cru mourir.

Dans quel état était votre bébé à ce moment ?

Il a été transféré à l’hôpital de Corbeil-Essonnes. A cet instant, le personnel de Dourdan nous dit de ne pas nous inquiéter. Là, mon mari, rassuré, parle au médecin du Samu, qui lui annonce que notre fils est en fait dans un état critique…

Quand avez-vous décidé de le laisser partir en soins palliatifs ?

Yolan aurait été incapable de parler, s’alimenter ou bouger. J’ai travaillé dans une association qui s’occupe de ce genre d’enfant. Je sais que c’est très lourd à vivre.

Avez-vous eu des nouvelles de l’hôpital de Dourdan ensuite ?

Rien. Un jour de septembre, j’ai parlé de mon cas à un journal du coin, « le Républicain ». Bizarrement, le soir même, je recevais un appel du directeur de l’hôpital, qui a dans la foulée prévenu l’ARS. Sinon, je pense que tout cela aurait été étouffé.

Quelle suite allez-vous donner à cette affaire ?

Nous allons porter plainte. J’attends que l’hôpital reconnaisse son erreur et soit condamné. Ils m’ont volé notre fils et menti. Oui, l’hôpital a volé mon fils. Ma fille demande sans cesse quand son frère reviendra du ciel. Et nous avons mis notre maison en vente. Je ne peux pas y vivre avec la chambre de Yolan.

Le Parisien

********************************************************************************************************************************************************

Encore un accident dû au manque de moyens dans les hôpitaux.

Les hôpitaux sont-ils en train de devenir des mouroirs ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité Out of Paprika
Invité Out of Paprika Invités 0 message
Posté(e)

Les erreurs de jugement médical existent, malheureusement. Il est extrêmement difficile de les prouver, mais je leur souhaite d'avoir gain de cause.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lonkori Membre 1419 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)

Encore un accident dû au manque de moyens dans les hôpitaux.

Non, là il n'est pas vraiment question de moyen.

C'est une erreur médicale.

Le pire est que la femme a réclamée une césarienne et que ça lui a été refusé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doïna Membre+ 11389 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ah oui, et à ton avis, pourquoi :"Combien de sages-femmes se sont occupées de vous ?

Une seule. Pourtant, le cœur de mon bébé avait du mal à chaque contraction. Et la péridurale n’a jamais fait effet. J’aurais pu marcher. Je réclamais une césarienne. A 4 heures, ils ont percé la poche des eaux. Cela a duré une demi-heure. Puis on m’a laissée seule avec mon conjoint. Une autre femme était arrivée entre-temps et allait accoucher" ?

Pourquoi à ton avis, alors que l'accouchement se présentait avec des risques puisque le bébé arrivait par le siège, on a laissé cette femme tantôt avec une unique sage-femme, tantôt seule ? Parce qu'ils étaient tous débordés, car pas assez nombreux, mais ça, on ne te le dira jamais. Cela se sait, pourtant, qu'actuellement les hôpitaux manquent de personnels, et que les situations de débordement mettent en danger les patients.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 32ans
Posté(e)

Pas que Loargan. Malheureusement, il y a encore beaucoup de maternité où la prise en charge humaine des femmes enceintes est abusivement sous-gérées. Je ne compte plus les fois où j'ai entendu parler de "césarienne ? C'est pas un hôtel ici, on ne choisit pas", alors que... si, la mère a le droit de choisir. Et là, on a clairement une situation où la maternité a fait dans l'erreur médical pure et simple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 13418 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

Cela se sait, pourtant, qu'actuellement les hôpitaux manquent de personnels, et que les situations de débordement mettent en danger les patients.

en faite c'est surtout en campagne qu'il y a un manque

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doïna Membre+ 11389 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

(réponse à Casdenor) Mmmm, oui d'accord, mais quand il n'y a plus assez de personnel, dans les hôpitaux on a moins le temps de prendre des décisions réfléchies parce qu'on est toujours pressé, du même coup.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LaurentEssonne Membre 1334 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)

Bonjour

Cindy Lebel, maman du nouveau-né mort après son accouchement, à Dourdan (Essonne), juge la maternité responsable du décès de son bébé. Elle va porter plainte.

Dans la chambre qu’il n’aura jamais vue, le matelas à langer est encore dans son emballage. Yolan est mort à 18 jours. Sa mère, Cindy Lebel, 28 ans, habitante de Denonville (Eure-et-Loir), avait accouché à la maternité de l’hôpital de Dourdan (Essonne) le 30 juin. A la suite de ce décès, l’agence régionale de santé (ARS) a décidé vendredi, après enquête, d’interdire tout accouchement dans l’établissement à partir de demain et jusqu’à nouvel ordre.

Que vous inspire cette fermeture ?

Cindy Lebel. C’est malheureux pour le personnel qui ne travaillait pas le soir de mon accouchement. Mais les autres sont responsables. Pourtant, je connaissais cet hôpital. J’y suis née, ma fille de 3 ans aussi. Toute ma famille est passée par là.

Que vous inspire cette fermeture ?

Cindy Lebel. C’est malheureux pour le personnel qui ne travaillait pas le soir de mon accouchement. Mais les autres sont responsables. Pourtant, je connaissais cet hôpital. J’y suis née, ma fille de 3 ans aussi. Toute ma famille est passée par là.

Vous aviez donc confiance ?

Oui, totalement. J’avais rendez-vous pour un déclenchement le 30 juin. J’étais à terme. Le 29 au soir, j’ai senti des contractions.

Votre grossesse s’était-elle bien déroulée ?

Sans problème. Mais dix jours avant le terme, le bébé s’est retourné et se présentait par le siège. Le gynécologue a estimé que mon bassin était assez large. Je voulais une césarienne. On m’a répondu : Ici, ce n’est pas à la carte, et on m’a promis six personnes pour m’assister pendant l’accouchement.

Combien de sages-femmes se sont occupées de vous ?

Une seule. Pourtant, le cœur de mon bébé avait du mal à chaque contraction. Et la péridurale n’a jamais fait effet. J’aurais pu marcher. Je réclamais une césarienne. A 4 heures, ils ont percé la poche des eaux. Cela a duré une demi-heure. Puis on m’a laissée seule avec mon conjoint. Une autre femme était arrivée entre-temps et allait accoucher. A 5 heures, j’ai senti quelque chose sortir. Mon mari a regardé. C’était le cordon ombilical.

Comment a réagi le personnel de l’hôpital ?

Ils sont tous venus. Quand le cordon sort, le bébé le compresse et s’étouffe. Mais je ne suis partie en césarienne qu’une demi-heure plus tard. L’anesthésie a mal fonctionné. Je ressentais tout mais je ne pouvais pas le dire. Je pleurais intérieurement. J’ai cru mourir.

Dans quel état était votre bébé à ce moment ?

Il a été transféré à l’hôpital de Corbeil-Essonnes. A cet instant, le personnel de Dourdan nous dit de ne pas nous inquiéter. Là, mon mari, rassuré, parle au médecin du Samu, qui lui annonce que notre fils est en fait dans un état critique…

Quand avez-vous décidé de le laisser partir en soins palliatifs ?

Yolan aurait été incapable de parler, s’alimenter ou bouger. J’ai travaillé dans une association qui s’occupe de ce genre d’enfant. Je sais que c’est très lourd à vivre.

Avez-vous eu des nouvelles de l’hôpital de Dourdan ensuite ?

Rien. Un jour de septembre, j’ai parlé de mon cas à un journal du coin, « le Républicain ». Bizarrement, le soir même, je recevais un appel du directeur de l’hôpital, qui a dans la foulée prévenu l’ARS. Sinon, je pense que tout cela aurait été étouffé.

Quelle suite allez-vous donner à cette affaire ?

Nous allons porter plainte. J’attends que l’hôpital reconnaisse son erreur et soit condamné. Ils m’ont volé notre fils et menti. Oui, l’hôpital a volé mon fils. Ma fille demande sans cesse quand son frère reviendra du ciel. Et nous avons mis notre maison en vente. Je ne peux pas y vivre avec la chambre de Yolan.

Le Parisien

********************************************************************************************************************************************************

Encore un accident dû au manque de moyens dans les hôpitaux.

Les hôpitaux sont-ils en train de devenir des mouroirs ?

Je connais cet hôpital depuis plus de trente ans, ils ne manquent pas de moyens, et ont toujours fait partie des meilleures maternités du département, voire de la région.

Ma fille y a passé son premier noel a 4 mois dans un état critique et j'ai payé des fleurs à toutes l'équipe tellement ils ont été gentils et professionnels, il y avait même le père noël le jour J qui distribuaient des nounours.

Force est de constater que malheureusement, une mère qui se prends pour un médecin rejette la faute sur rout un service alors que son fils est mort parce que toutes les mamans n'ont pas la chance de donner la vie.

Vendre sa baraque à cause d'une chambre où il n'a jamais vécu.

c'est limite ridicule.

En attendant d'autres mère n'auront pas accouché à Dourdan à cause d'elle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 32ans
Posté(e)

Vendre sa baraque à cause d'une chambre où il n'a jamais vécu.

c'est limite ridicule.

Lorsque vous avez passé neuf mois à préparer une chambre, à s'installer, et à ensuite la retrouver vide, c'est ridicule de mal le vivre ?

Hé beh...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain.Desnas Membre 30 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Lorsque vous avez passé neuf mois à préparer une chambre, à s'installer, et à ensuite la retrouver vide, c'est ridicule de mal le vivre ?

Hé beh...

Les gens sont trop pressé! Elle peut tres bien attendre neuf mois de plus.

De plus on l' aide pour l' accouchement et ce plaint quand ca foire.

La prochaine fois, qu' elle se demmerde toute seule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 32ans
Posté(e)

Les gens sont trop pressé! Elle peut tres bien attendre neuf mois de plus.

O_____________________________________O

Pitié, dis moi que c'est une blague.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doïna Membre+ 11389 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je connais cet hôpital depuis plus de trente ans, ils ne manquent pas de moyens, et ont toujours fait partie des meilleures maternités du département, voire de la région.

Ma fille y a passé son premier noel a 4 mois dans un état critique et j'ai payé des fleurs à toutes l'équipe tellement ils ont été gentils et professionnels, il y avait même le père noël le jour J qui distribuaient des nounours.

Force est de constater que malheureusement, une mère qui se prends pour un médecin rejette la faute sur rout un service alors que son fils est mort parce que toutes les mamans n'ont pas la chance de donner la vie.

Vendre sa baraque à cause d'une chambre où il n'a jamais vécu.

c'est limite ridicule.

En attendant d'autres mère n'auront pas accouché à Dourdan à cause d'elle

ça s'est bien passé pour toi, tant mieux. Maintenant, je ne vois pas à quel moment cette dame s'est prise pour un médecin, comme tu dis. Et je ne vois pas en quoi non plus elle est ridicule de ne plus vouloir voir cette chambre qui lui rappelle son petit bout. Quant aux autres mères, elles auront pu être conduites dans un autre hôpital pour accoucher, ce qui est plus sage : si un nouveau-né est décédé des suites d'un dysfonctionnement, c'est qu'il y a des choses à remettre en ordre ou à améliorer dans cet établissement.

En vous lisant, j'ai eu l'impression d'avoir à faire à un sans-coeur, vraiment. Mais tout le monde n'a pas la chance d'avoir un cœur, hélas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Out of Paprika
Invité Out of Paprika Invités 0 message
Posté(e)

Je dirais de la bêtise, surtout.

Mon mari a une fille polyhandicapée, handicap très certainement lié à l'erreur d'un jeune infirmier pendant la grossesse dans un hôpital parisien très réputé. Le pot de fer contre le pot de terre, ils n'ont jamais réussi à prouver quoi que ce soit et plusieurs vies ont été gâchées.

Manque de bol il y a des jobs où l'erreur n'est pas permise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LaurentEssonne Membre 1334 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)

Lorsque vous avez passé neuf mois à préparer une chambre, à s'installer, et à ensuite la retrouver vide, c'est ridicule de mal le vivre ?

Hé beh...

Au point de vendre la maison, oh oui, c'est ridicule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LaurentEssonne Membre 1334 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)

ça s'est bien passé pour toi, tant mieux. Maintenant, je ne vois pas à quel moment cette dame s'est prise pour un médecin, comme tu dis. Et je ne vois pas en quoi non plus elle est ridicule de ne plus vouloir voir cette chambre qui lui rappelle son petit bout. Quant aux autres mères, elles auront pu être conduites dans un autre hôpital pour accoucher, ce qui est plus sage : si un nouveau-né est décédé des suites d'un dysfonctionnement, c'est qu'il y a des choses à remettre en ordre ou à améliorer dans cet établissement.

En vous lisant, j'ai eu l'impression d'avoir à faire à un sans-coeur, vraiment. Mais tout le monde n'a pas la chance d'avoir un cœur, hélas.

Être insensible à la mort d'un inconnu, ce n'est pas être sans coeur, c'est être comme tout le monde, imaginez un peu si on devait pleurer à chaque fois que quelqu'un meurt...

Elle s'est prise pour un médecin parce qu'elle demande une césarienne dès qu'elle apprends qu'il se présente par le siège, comme si une césarienne n'était pas un acte chirurgical lourd qui demande l'intervention d'un anesthésiste qui n'est pas forcément dispo quand madame le souhaite. Ensuite, son bébé meurt, c'est forcément un dysfonctionnement de toute l'équipe et c'est forcément tout le service qui deconne alors que, comme je l'ai dit, cette maternité à toujours été réputée pour sa qualité et pour le suivi des nouveaux nés.

Ce qui me choque souvent c'est cette rancoeur systématique de la part de gens qui ont perdu un proche alors que la plupart du temps, personne n'y est pour rien. Si c'est pour l'argent, c'est encore plus malsain, espérons que non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MartinHenry Membre 2649 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

J'ai peu à dire d'un point de vue médical, mais d'un point de vue hasard et risques, il est clair que les évènements rares restent des évènements rares. C'est à dire qu'on ne sait pas si c'est la faute à pas de chance ou s'il existe des conditions explicatives objectives qui interpréteraient les faits (restrictions budgétaires, incompétence de personnels, etc.) On appelle ça le biais de narration. Il faut absolument apporter une explication à tout, un enchainement, une histoire. Le cerveau humain est ainsi fait, on se rappelle facilement une histoire, pas une juxtaposition de faits sans liens. C'est comme les journalistes financiers: la bourse monte de 0.3 % parce que Obama à dit...( rire).

Ainsi, on n'a pas l'esprit naturellement adapté à vraiment comprendre le hasard, et on ne peut s'empêcher de faire des enchainements explicatifs au faits. Ainsi en ces temps de crise budgétaire et de restriction de la dépense publique, c'est bien tendance - avec la complicité des journalises et d'une partie de la classe politique - d'expliquer que c'est parce que nous sommes en période de rigueur que des fautes arrivent et qu'en l'occurrence le drame mérite réparation. Ceci étant dit, je rappelle que je ne connais pas le cas évoqué dans cette file.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ALEX YOLAN Membre 6 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Bonjour, je suis le papa du bébé décédé . Moi aussi je connais cet hopital très bien sachant que j y suis né. Comment pouvez vous dire que ma femme s est pris pour un médecin? Etiez vous la le jour ou ça c est passé? Qui etes vous pour juger les gens? Ma femme a demandé une césarienne; oui et alors ? Ce n etait pour partir en vacances plutot mais car notre fils faisait des déccélérations cardiaques a chaque contraction!!!! Pensez vous , vous qui avez l air d etre si intélligent qu une césarienne qu ils ont pratiqué en urgence doit durer 40 min?? Alors avant de juger les gens renseigner vous sur les circonstances. Vos commentaires ne valent que de la merde et sont signent de polémiques.

Je connais cet hôpital depuis plus de trente ans, ils ne manquent pas de moyens, et ont toujours fait partie des meilleures maternités du département, voire de la région.

Ma fille y a passé son premier noel a 4 mois dans un état critique et j'ai payé des fleurs à toutes l'équipe tellement ils ont été gentils et professionnels, il y avait même le père noël le jour J qui distribuaient des nounours.

Force est de constater que malheureusement, une mère qui se prends pour un médecin rejette la faute sur rout un service alors que son fils est mort parce que toutes les mamans n'ont pas la chance de donner la vie.

Vendre sa baraque à cause d'une chambre où il n'a jamais vécu.

c'est limite ridicule.

En attendant d'autres mère n'auront pas accouché à Dourdan à cause d'elle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animatrice 34870 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 42ans
Posté(e)

Au point de vendre la maison, oh oui, c'est ridicule.

T'es consternant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ALEX YOLAN Membre 6 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Bonjour, je suis le papa du bébé décédé, je tenais a répondre aux differentes conneries qui sont ecrites sur ce forum comme la votre!

Ma femme a demandé une césarienne oui et alors ? On lui a répondu qu elle pouvait accoucher naturellement. Le jour de l accouchement notre fils faisait des baisses cardiaques a certaines contractions et c est pour ceal qu elle voulait encore une césarienne. la fin de l accouchement c est passé difficilement et ils lui ont fait cette fameuse césarienne soit disant en urgence mais 40 mins poour la faire. Alors croyez vous vraiment qu elle se soit prise pour un médecin. Oui , on a de la rancoeur et alors? Ne le seriez vous pas vous sachant qu ils auraient pu faire autrement. Votre dernière phrase est encore plus choquante et est digne d une personne qui n a meme pas le QI d une huitre.

Être insensible à la mort d'un inconnu, ce n'est pas être sans coeur, c'est être comme tout le monde, imaginez un peu si on devait pleurer à chaque fois que quelqu'un meurt...

Elle s'est prise pour un médecin parce qu'elle demande une césarienne dès qu'elle apprends qu'il se présente par le siège, comme si une césarienne n'était pas un acte chirurgical lourd qui demande l'intervention d'un anesthésiste qui n'est pas forcément dispo quand madame le souhaite. Ensuite, son bébé meurt, c'est forcément un dysfonctionnement de toute l'équipe et c'est forcément tout le service qui deconne alors que, comme je l'ai dit, cette maternité à toujours été réputée pour sa qualité et pour le suivi des nouveaux nés.

Ce qui me choque souvent c'est cette rancoeur systématique de la part de gens qui ont perdu un proche alors que la plupart du temps, personne n'y est pour rien. Si c'est pour l'argent, c'est encore plus malsain, espérons que non.

Je suis le papa du bébé en question. Faut vraiment ne pas etre très intélligent pour écrire des choses comme les votre. Encore un qui a un QI d huitre,

Les gens sont trop pressé! Elle peut tres bien attendre neuf mois de plus.

De plus on l' aide pour l' accouchement et ce plaint quand ca foire.

La prochaine fois, qu' elle se demmerde toute seule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noisettes Membre+ 9854 messages
Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre‚ 36ans
Posté(e)

Être insensible à la mort d'un inconnu, ce n'est pas être sans coeur, c'est être comme tout le monde, imaginez un peu si on devait pleurer à chaque fois que quelqu'un meurt...

Elle s'est prise pour un médecin parce qu'elle demande une césarienne dès qu'elle apprends qu'il se présente par le siège, comme si une césarienne n'était pas un acte chirurgical lourd qui demande l'intervention d'un anesthésiste qui n'est pas forcément dispo quand madame le souhaite. Ensuite, son bébé meurt, c'est forcément un dysfonctionnement de toute l'équipe et c'est forcément tout le service qui deconne alors que, comme je l'ai dit, cette maternité à toujours été réputée pour sa qualité et pour le suivi des nouveaux nés.

Ce qui me choque souvent c'est cette rancoeur systématique de la part de gens qui ont perdu un proche alors que la plupart du temps, personne n'y est pour rien. Si c'est pour l'argent, c'est encore plus malsain, espérons que non.

La mère de ma meilleure amie a mis trois jours avant de mettre au monde sa fille...avant que l'équipe médicale, sous la menace de belle-maman (qui est était médecin), se décide à faire une césarienne. Car pour ses andouilles, une naissance doit de faire naturellement, y compris si la mère et l'enfant sont en souffrance. La mère et l'enfant s'en sont sortis car la belle-mère était présente, mais qu'en aurait-il si elle n'avait été là ?

Il ne faut pas oublier que la mortalité infantile et/ou maternelle est toujours d'actualité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×