Aller au contenu

Messages recommandés

Doïna Membre+ 11252 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bonjour :hi:

VERCINGETORIX

Vercingetorix_stater_n2_CdM.jpg

Un chef arverne

Vercingétorix, fils de Celtill
, est né vers 80 av. notre ère. Il appartient au peuple des Arvernes. Son père a été mis à mort par ses compatriotes, parce qu'on le soupçonnait de vouloir devenir roi. Après la mort de son père, le jeune homme entre dans l'entourage de César et il est l'allié des Romains.

Mais en 52, porté au pouvoir par le peuple, il prend la tête d'une révolte générale de la Gaule contre les Romains.

Le nom
même de Vercingétorix n'est guère assuré. Plutarque le nomme "
Ουεργεντοριξ
" ; on trouve 7 versions de son nom dans les manuscrits : Vergingetorix, Vergincetoris, Vergingetoris, Vergingetorris, Vergingentorix, Vercingentorix, Vergentorix. Ce nom signifie "le grand roi des héros" ou "le grand roi des guerriers". Aujourd'hui, il est communément admis ce que les philologues ont décrit depuis longtemps: Vercingétorix porte ce nom qui est

On décompose ainsi son nom :

-Ver-
, forme de superlatif,

-
cingeto-
" guerrier"

-le suffixe
-rix
, "roi" en vieux celtique (cf. latin rex).

Les combats de Vercingétorix

La tactique de la terre brûlée

Devenu le chef de cette coalition de Gaulois, Vercingétorix inaugure une nouvelle tactique destinée à affaiblir les Romains : la terre brûlée. En empêchant ainsi les Romains de se procurer du fourrage et des vivres, il compte affaiblir et démoraliser les troupes de César. Obligées de se déployer plus largement dans les campagnes, elles deviennent aussi plus vulnérables pour des attaques de harcèlement.

Le siège d'Avaricum

Vercingétorix cependant ne parvient pas à convaincre les chefs Gaulois qu'il faut employer cette même tactique aussi pour la place forte d'Avaricum. César peut donc attaquer la ville. Malgré ses efforts, Vercingétorix ne pourra empêcher le chez Romain de s'emparer ce cette cité et de toutes ses richesses. Seule une poignée d'hommes - huit cents écrit César - rejoint les troupes de Vercingétorix qui affermit alors son autorité, car le désastre est la conséquence du refus des habitants d'Avaricum d'appliquer la tactique qu'il avait préconisée.

Gergovie

Après la prise d'Avaricum et le massacre de toute la population par l'armée Romaine, les Éduens, alliés de César jusqu'alors, rejoignent Vercingétorix.César connaît un échec important devant Gergovie : la cavalerie gauloise harcèle les légions de Rome et César doit battre en retraite.

Bibracte

Les Éduens tentent alors de prendre la tête de l'armée gauloise. Mais un vote des nations coalisées confirme Vercingétorix dans sa position de chef.

Alésia

Cependant la cavalerie gauloise ne respecte pas les ordres que lui avait donnés Vercingétorix ; alors qu'elle devait seulement harceler les Romains tandis qu'ils se repliaient, la cavalerie accepte une bataille rangée : elle est alors défaite, doit se retirer et s'enferme dans Alésia devant laquelle César met le siège.

La victoire de César

Vercingétorix met ses espoirs dans une armée de secours qui se réunit alors pour libérer la place forte. Mais César construit deux lignes de protection : l'une interdit aux assiégés de sortir ; l'autre empêche l'armée de secours de faire sa jonction avec les assiégés.

Vercingétorix sait qu'il a perdu : après quelques tentatives infructueuses pour forcer le passage, pour épargner des vies, il fait sa reddition devant Jules César.

La reddition

Quatre récits de la reddition de Vercingétorix peuvent être mis en parallèle.

Tous semblent découler du récit de César de la redditon du chef arverne : désireux d'épargner ce qui peut encore être sauvé, Vercingétorix décide de se rendre ; César ordonne la remise des armes, que les chefs lui soient remis en otage et se rend devant son camp pour s'assurer que les conditions sont remplies. Or César écrit présisément : "
arma proiciuntur
" ; c'est de ce bref trait que découlent les mises en scène racontées par les trois autres historiens.

Ils nous rapportent en effet comment Vercingétorix vint au devant de César à cheval et "jeta ses armes aux pieds de César". Une telle mise en scène est sans aucun doute de pure invention. Peut-on imaginer que César "assis" accepte que le chef Gaulois vienne "à cheval", avec ses armes, jusqu'à lui. M. Goudineau souligne dans son étude combien ce
scénario romancé
est invraisemblable.

La disparition

Vercingétorix demeura plusieurs années à Rome, emprisonné. Et après le triomphe de César, en 46 av. notre ère, il fut étranglé dans sa prison. Les Historiens du 19ème siècle ont souvent dramatisé cet événement :

"ll se lève enfin, le jour qui devait mettre un terne aux outrages dont ce grand homme était abreuvé depuis 5 ans, et où César allait étaler aux regards des Romains les dépouilles de l'univers (An de R. 706. - Av. J.-C. 46). Dans ce triomphe, d'une magnificence inouïe, Rome, à laquelle le dictateur avait ravi sa liberté, n'était pas moins humiliée que les nations vaincues.

En avant du char du triomphateur marchaient tous ces braves chefs gaulois victimes de leur amour pour la patrie ; au milieu d'eux attirait tous les regards, par la majesté de sa taille, Vercingétorix, les bras chargés de fers, mais le front rayonnant de la triple auréole d'une gloire sans tache, du génie et du malheur...

César était parvenu à l’endroit du Forum où s’éleva plus tard et où paraît encore, après tant de siècles l’arc de triomphe de Septime-Sévère. La Voie Sacrée se divise : l’embranchement de gauche serpente sur les flancs du Capitole et va aboutir au temple de Jupiter. Le dictateur y pénètre, la couronne de lauriers sur la tête ; l’encens des sacrifices fume en l'honneur des dieux , et des coupes d'or et de porphyre s'épanchent les libations sur le parvis du sanctuaire. Au même instant, Vercingétorix, qui a suivi l’autre côté de la Voie sacrée, franchit le seuil de la prison Mamertine creusée dans le roc vif du Capitole, et y est étranglé par l'ordre de César. Le choix de ce supplice, réputé ignominieux chez les Romains, nous fait assez connaître de quelle haine terrible il était animé contre le héros gaulois.

Ainsi périt Vercingétorix..."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
g_pu_rien Membre 5344 messages
Forumeur alchimiste‚ 41ans
Posté(e)

Effectivement ; Vercingetorix (grand roi de tous les guerriers) est un titre exceptionnel, plaçant son titulaire même au-dessus du titre de cingétorix (roi des guerriers), sorte de leader temporaire, de chef de guerre d'une coalition de peuples/tribus élu pour l'occasion. Celtill (qui n'est pas le nom de son père, mais de lui-même) a obtenu ce titre par le lobbying important de l'assemblée des druides des Carnutes, centre religieux et culturel de grande autorité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stevenf Membre 23 messages
Forumeur balbutiant‚ 28ans
Posté(e)

Post grandement intéressante bravo pour la recherche.

Sent from my LG-P700 using ForumFr mobile app

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×