Aller au contenu

Messages recommandés

Black Dog Membre 2760 messages
Forumeur alchimiste‚ 103ans
Posté(e)

La conférence donnée par David Cage au DICE 2013 est édifiante : selon lui, les jeux vidéo ont

. Si les solutions proposées par le créateur d’Heavy Rain et du prochain Beyond : Two Souls ne feront pas l’unanimité, le fait est que l’industrie du jeu vidéo est probablement loin d’être la plus mature qui soit.

lol_face_by_rober_raik-d4cm1yl.png

Sans parler des joueurs qui se ruent comme des adolescents en manque sur la moindre rumeur concernant les prochaines consoles alors qu’il leur suffirait d’attendre des faits pour être fixé, ou bien des polémiques stériles qui partent en tweetclash chez les professionnels, il faudrait peut-être se demander ce qu’est aujourd’hui le jeu vidéo en lui-même.

La déclinaison à foison des concepts qui se vendent commence soit-disant à lasser les joueurs, mais alors pourquoi les énièmes itérations de licences à succès continuent-elles à se vendre ?

Le jeu vidéo se retrouve cantonné au divertissement parce que c’est ce qu’en attende une majorité de gens (et, soyons francs, c’est un très bon moyen de s’amuser), mais ses aspects « matures » se contraignent bien généralement à la violence. Au point que celle-ci sombre parfois dans l’excès, comme en témoigne le récent recul d’Ubisoft sur le sujet.

La progression même du jeu vidéo au fil des ans est révélatrice : la caractéristique la plus mise en avant depuis le début de ceux-ci sont le graphisme. Cette tendance ne s’est jamais inversée, les joueurs demandant toujours plus aux constructeurs et aux développeurs au point que les capacités graphiques accaparent aujourd’hui la plus grande partie des discussions sur les prochaines consoles.

Il est évident que les éditeurs se contentent de ce qu’on leur demande : tant que les graphismes et les suites suffiront à faire grimper leur chiffre d’affaire, ils ne risquent pas de changer de formule. Après tout, il s’agit d’une industrie, et il n’y a là rien que de très normal. Pourtant, il faudrait peut-être apporter un peu plus de sens et de fond au média sur lequel nous passons de nombreuses heures, sans quoi cela ne serait véritablement que du temps perdu…

La question de la semaine est donc la suivante : le jeu vidéo doit-il grandir ?

http://www.journaldugamer.com/2013/02/08/pal-jeu-video-immature/

Et j'ajouterais deux questions : un jeu ne vaut-il que par ses graphismes ? Une console/un PC ne vaut-il que par ses spécifications techniques ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
phil- Membre 23438 messages
elle était mon antidépresseur, je l'adorais‚
Posté(e)

il y a vingt ans les jeux était pas beau (normal matos de l’époque ) mais ils s'étaient plus complexes et plus attrayant que ceux d’aujourd’hui les développeurs y mettaient leurs cœur et leurs intelligence leurs temps a créer un jeux maintenant a part quelques exception les jeux sont créer pour faire du pognon et la plupart c'est des daubes! :p

de beau graphismes ne font pas forcément un bon jeu car il peut ce révélé inintéressant a jouer. alors poubelle! :D

Modifié par phil-

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nathaniel Membre 7150 messages
Forumeur pas sympa‚ 104ans
Posté(e)

Concernant l'aspect graphique qui serait primordial, je m’étonne de cet affirmation. La preuve en est que la Wii s'est plus vendu que les x360 et ps3, malgré un métro de retard sur la technique. Itou pour Minecraft, jeu très populaire mais assez moche il faut le dire.

De plus, dire que la situation à toujours été la même relève de la fausse affirmation. Oui, à l’époque on s’éclatait avec un gros carré blanc, et deux rectangles, sa s'appelait Pong. Et que dire de ces "Chuck Norris Kung fu" ou rien ne différenciais le sauveur du monde d'un amoncellement de rectangles.

Modifié par Nathaniel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mdr Membre+ 5498 messages
Fervent utopiste‚ 32ans
Posté(e)

La maturité dans le jeu vidéo ? Ca risque de prendre encore quelques années.

La première génération qui a connu l'Âge d'or du JV ou tout du moins une partie de cet Âge a de façon générale grandi, elle.

Après il y a les jeunes qui suivent, on va pas leur demander à tous d'être mature, de plus tous n'ont pas la chance d'avoir eu une "éducation" relative aux jeux grâce à des aînés ou parents connaissant déjà les rouages de ce divertissement.

Pour ce qui est de la course aux graphismes, ce n'est pas la faute des joueurs, mais celle des concepteur de cartes graphiques (NVidia...) qui sortent en permanence de nouvelle cartes, s'accordent avec les gros éditeurs sur les futurs config minimale à adopter pour les prochains blockbuster en développement et accélèrent donc l'évolution.

En déça, l'évolution des graphismes est liée à la puissance des consoles. Cette dernière permettant l'intégration de nouveau concepts, outils, mécanique, gameplay et donc un univers numérique potentiellement riche, les graphismes viennent donner du crédit et de l'immersion audit univers ; ils ont leur importance.

Y'a 20 ans on s'émouvait devant le thème de Zelda sous processeur audio 8-bit en parcourant les plaines d'Hyrule pixelisées, l'immersion était totale :D Mais avec l'évolution parallèle des effets spéciaux au cinéma avec les image de synthèses, celle du JV, graphiquement parlant, était naturelle (La 3D, possibilités de mise en scène etc...on va pas refaire l'histoire).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×