Aller au contenu

Invariance de la vitesse de la lumière

Messages recommandés

deja-utilise Membre 4 797 messages
If you don't want, you Kant... ‚
Posté(e)

Est ce que certains forumeurs pourraient me donner d'autres expériences mettant en évidence l'invariance de la vitesse de la lumière, hormis toutes les variantes de l'expérience de Michelson-Morley.

Vous en remerciant par avance, ;).

Modifié par deja-utilise

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Wipe Membre 4 815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je t'ai déjà répondu dans un autre topic, à savoir : ce qui montre vraiment que c est invariant, c'est que le modèle basé sur cette hypothèse (la relativité) est conforme aux observations, et fait beaucoup de prédictions qui ont été vérifiées, notamment la relativité du temps et des distances.

Bref, à moins que tu te sentes capable de batir une meilleure théorie qu'Einstein sans cette hypothèse, et je suis pret à parier très cher que ce n'est pas le cas, va falloir admettre ce résultat pour l'instant.

Modifié par Wipe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CYRRIC Membre 3 026 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)

sans etre un expert puisque tu parle d'invariance donc que la lumiere est toujours constante dans sa vitesse etc si je comprend bien

les trou noir sont pas sensé foutre en l'air un peu toutes les théorie de la physique ? leurs attraction est tellement forte que même la lumière et le temps en étant aspiré dedans ralentissent quelque chose comme ça ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wipe Membre 4 815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

l'existence des trous noirs est prévue par la relativité, et ne remet pas celle ci en question. Même s'il est délicat de prétendre quoi que ce soit sur ce qui se passe à l'intérieur d'un trou noir, vu qu'on ne peut guère le vérifier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loopy Membre 2 141 messages
Poisson rouge très très méchant‚ 33ans
Posté(e)

Salut, ce que dit Wipe est exact. Toutefois il existe aussi une expérience qui a montré l'invariance de la vitesse de la lumière : l'expérience de Michelson et Morley, fin XIXème. On est une trantaine d'années avant la relativité restrainte (1905) et on ne parle pas encore à l'époque d'invariance de c... On en est même loin, puisqu'on est même encore pas certain de l'existence ou non de ... l'ether...

L'objectif n'était pas du tout de parler d'invariance donc, mais de mesurer la vitesse de la Terre par rapport à l'ether. L'idée était de partir de la loi classique de l'addition des vitesses. Michelson construit un appareil permettant de faire suivre à un même rayon deux trajets identique en distance, mais perpendiculaires (en fait, il invente ce qu'on appelle aujourd'hui "l'interféromètre de Michelson Morley"... Encore très utilisé en interférométrie optique).

Michelson observe des franges d'interférence : si le chemin optique (vitesse lumière dans [le vide] l'ether * temps de parcours) entre les deux parcours change, alors nous devrions observer des franges d'interférence. Si il est similaire, alors pas d'interférence.

Or si la terre se déplace à une vitesse V dans l'éther, alors les chemin optique seront différents, car le mouvement de la terre "déplace" les miroirs pendant que la lumière fait son parcours. La variation de chemin optique n'est pas suffisante pour pouvoir mesurer la différence en "temps de vol", mais suffisamment pour pour déphaser les rayons et générer des interférences observables.

L'appareil ne pouvant être parfait, on observera des interférences de toute façon (impossible de construire deux trajet exactement similaire). Il compare donc les frange obtenue avec l'interféromètre dans un sens, puis les frange obtenue avec l'interféromètre dans le sens "travers" (il interverti les deux trajets).

Ces interférence devrait être différente (ça se calcule).

Mais ô miracle......... Aucune différence...

Soit la Terre est immobile par rapport à l'éther, soit... soit on ne sait pas.

Seulement, l'existence de l'ether a été réfutée, et les tentative pour expliquer, par la physique classique, le resultat de Michelson (confirmé par le meme michelson acoompagné de morley, quelques années plus tard) échoue.

Pour expliquer un tel fait expérimental, il n'y a que deux possibilités: soit la terre est immobile et on se demande ce que pépère Galilée avait fumé quand il émit l'idée saugrenue de rotation de la terre autour du soleil, soit pépère Gallilée était parfaitement sobre et il faut bricoler les équations...

En fait, beaucoup de monde a joué au bricolo-mécano, mais c'est Einstein le meilleur à ce jeu là... et c'est avec la relativité restreinte, et tout particulièrement l'invariance de la lumière, qu'il explique cela. Cette invariance de la vitesse de la lumière vient, dans la théorie de la relativité, du fait que les vitesses ne s'additionnent pas comme la théorie classique le prévoit, et que Michelson avait pris pour hypothèse dans son expérience (pour calculer les interférence et les différence de chemins optiques).

SI je suis dans le référentiel terrestre, sur un quai, et que je regarde un train passer à une vitesse Vt, et un homme (H) marcher à une vitesse Vh par rapport au train (dans ce train), il me semble logique de dire que la vitesse de l'homme dans mon référentiel est : Vt + Vh ...La relativité nous dit qu'en réalité, c'est :

( Vt+Vh ) / (1 + Vt*Vh/c² )

Où c est la vitesse de la lumière. Et cela vient du fait que "espace" et "temps", ne sont pas dissociés. Au contraire, ils sont même très liés... Dans le cas du train, Vt*Vh/ c² est environ égal à 0. Du moins je serai incapable avec mes instrument classique de mesurer l'influence de ce terme. Mais dans le cas de Michelson, on parle de la vitesse de la lumière elle même (dans l'air) proche de c... Et si c est invariante, ça change tout...

Partant de là, on peut considérer que l'expérience de Michelson Morley, qui a été mainte fois refaite, et avec des outil autremement plus performant que ce que Michelson avait à disposition, est peut être la confirmation "indirecte la plus directe ( :D ) de l'invariance.

Modifié par Loopy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 10 619 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Salut, ce que dit Wipe est exact. Toutefois il existe aussi une expérience qui a montré l'invariance de la vitesse de la lumière : l'expérience de Michelson et Morley, fin XIXème. On est une trantaine d'années avant la relativité restrainte (1905) et on ne parle pas encore à l'époque d'invariance de c... On en est même loin, puisqu'on est même encore pas certain de l'existence ou non de ... l'ether...

L'objectif n'était pas du tout de parler d'invariance donc, mais de mesurer la vitesse de la Terre par rapport à l'ether. L'idée était de partir de la loi classique de l'addition des vitesses. Michelson construit un appareil permettant de faire suivre à un même rayon deux trajets identique en distance, mais perpendiculaires (en fait, il invente ce qu'on appelle aujourd'hui "l'interféromètre de Michelson Morley"... Encore très utilisé en interférométrie optique).

Michelson observe des franges d'interférence : si le chemin optique (vitesse lumière dans [le vide] l'ether * temps de parcours) entre les deux parcours change, alors nous devrions observer des franges d'interférence. Si il est similaire, alors pas d'interférence.

Or si la terre se déplace à une vitesse V dans l'éther, alors les chemin optique seront différents, car le mouvement de la terre "déplace" les miroirs pendant que la lumière fait son parcours. La variation de chemin optique n'est pas suffisante pour pouvoir mesurer la différence en "temps de vol", mais suffisamment pour pour déphaser les rayons et générer des interférences observables.

L'appareil ne pouvant être parfait, on observera des interférences de toute façon (impossible de construire deux trajet exactement similaire). Il compare donc les frange obtenue avec l'interféromètre dans un sens, puis les frange obtenue avec l'interféromètre dans le sens "travers" (il interverti les deux trajets).

Ces interférence devrait être différente (ça se calcule).

Mais ô miracle......... Aucune différence...

Soit la Terre est immobile par rapport à l'éther, soit... soit on ne sait pas.

Seulement, l'existence de l'ether a été réfutée, et les tentative pour expliquer, par la physique classique, le resultat de Michelson (confirmé par le meme michelson acoompagné de morley, quelques années plus tard) échoue.

Pour expliquer un tel fait expérimental, il n'y a que deux possibilités: soit la terre est immobile et on se demande ce que pépère Galilée avait fumé quand il émit l'idée saugrenue de rotation de la terre autour du soleil, soit pépère Gallilée était parfaitement sobre et il faut bricoler les équations...

En fait, beaucoup de monde a joué au bricolo-mécano, mais c'est Einstein le meilleur à ce jeu là... et c'est avec la relativité restreinte, et tout particulièrement l'invariance de la lumière, qu'il explique cela. Cette invariance de la vitesse de la lumière vient, dans la théorie de la relativité, du fait que les vitesses ne s'additionnent pas comme la théorie classique le prévoit, et que Michelson avait pris pour hypothèse dans son expérience (pour calculer les interférence et les différence de chemins optiques).

SI je suis dans le référentiel terrestre, sur un quai, et que je regarde un train passer à une vitesse Vt, et un homme (H) marcher à une vitesse Vh par rapport au train (dans ce train), il me semble logique de dire que la vitesse de l'homme dans mon référentiel est : Vt + Vh ...La relativité nous dit qu'en réalité, c'est :

( Vt+Vh ) / (1 + Vt*Vh/c² )

Où c est la vitesse de la lumière. Et cela vient du fait que "espace" et "temps", ne sont pas dissociés. Au contraire, ils sont même très liés... Dans le cas du train, Vt*Vh/ c² est environ égal à 0. Du moins je serai incapable avec mes instrument classique de mesurer l'influence de ce terme. Mais dans le cas de Michelson, on parle de la vitesse de la lumière elle même (dans l'air) proche de c... Et si c est invariante, ça change tout...

Partant de là, on peut considérer que l'expérience de Michelson Morley, qui a été mainte fois refaite, et avec des outil autremement plus performant que ce que Michelson avait à disposition, est peut être la confirmation "indirecte la plus directe ( :D ) de l'invariance.

bonjour

je voudrai savoir si l'on connait la raison de l'invariance de la vitesse de la lumière.

en l'expliquant, sans mathématique , et le plus simplement possible car , cela m'à toujours intrigué et je n'est toujours pas compris la logique de la chose .

bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loopy Membre 2 141 messages
Poisson rouge très très méchant‚ 33ans
Posté(e)

bonjour

je voudrai savoir si l'on connait la raison de l'invariance de la vitesse de la lumière.

en l'expliquant, sans mathématique , et le plus simplement possible car , cela m'à toujours intrigué et je n'est toujours pas compris la logique de la chose .

bonne journée

Salut...

Ben en fait, c'est comme si tu me demandais la raison pour laquelle la masse existe ...

Ce n'est pas vraiment une question de physique, mais plus de métaphysique.

La physique est une science avant tout expérimentale, qui repose sur l'observation de la nature. Elle ne tend pas à expliquer pourquoi la nature est telle qu'elle est, mais elle tente de la décrire. La raison profonde d'un fait, d'une observation, d'une réalité, n'est pas du ressort de la physique ni même de la science.

Pour faire une petite métaphore, je dirais que la physique regarde une voiture, et dit : "elle est rouge, elle a des phares, elle roule". Toi, tu me demandes : "pourquoi est elle rouge ?".

C'est un constat, qui se formalise mathématiquement, mais dont la physique n'a pas vocation à trouver la raison, si une raison existe...

Modifié par Loopy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 10 619 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Salut...

Ben en fait, c'est comme si tu me demandais la raison pour laquelle la masse existe ...

Ce n'est pas vraiment une question de physique, mais plus de métaphysique.

La physique est une science avant tout expérimentale, qui repose sur l'observation de la nature. Elle ne tend pas à expliquer pourquoi la nature est telle qu'elle est, mais elle tente de la décrire. La raison profonde d'un fait, d'une observation, d'une réalité, n'est pas du ressort de la physique ni même de la science.

Pour faire une petite métaphore, je dirais que la physique regarde une voiture, et dit : "elle est rouge, elle a des phares, elle roule". Toi, tu me demandes : "pourquoi est elle rouge ?".

C'est un constat, qui se formalise mathématiquement, mais dont la physique n'a pas vocation à trouver la raison, si une raison existe...

bonjour

merçi pour t'à réponse .voila mon problème ,plein de mystères comme celui-la m'ont toujour intrigués ; essayer de comprendre çe qui semble innexplicable .

je me suis trop souvent cassé la tète sans trouver de solutions mais , parfois ,j'ai enfin compris certaines choses qui font , aujourd'hui , partis de mon jardin secret .

bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loopy Membre 2 141 messages
Poisson rouge très très méchant‚ 33ans
Posté(e)

merçi pour t'à réponse .voila mon problème ,plein de mystères comme celui-la m'ont toujour intrigués ; essayer de comprendre çe qui semble innexplicable .

Inexplicable au sens où ça n'a pas forcément d'explication. Chercher une explication c'est déjà partir du principe qu'il y en a une. Ce raisonnement mène à des conclusions qui se retrouvent pour la plus part dans la section suivante (cf. barre de navigation, à gauche).

je me suis trop souvent cassé la tète sans trouver de solutions mais , parfois ,j'ai enfin compris certaines choses qui font , aujourd'hui , partis de mon jardin secret .

C'est se forger une conviction. Ce n'est pas un problème, loin de là, ça peut être très bien et je le respecte tout à fait. Par contre, prends garde, ce n'est pas de la science ;)

Bonne journée ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 10 619 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Inexplicable au sens où ça n'a pas forcément d'explication. Chercher une explication c'est déjà partir du principe qu'il y en a une. Ce raisonnement mène à des conclusions qui se retrouvent pour la plus part dans la section suivante (cf. barre de navigation, à gauche).

C'est se forger une conviction. Ce n'est pas un problème, loin de là, ça peut être très bien et je le respecte tout à fait. Par contre, prends garde, ce n'est pas de la science ;)

Bonne journée ^^

j'ai donc réfléchis et voila çe que j'ai cru comprendre ( surement une imbéçilitée de néophite lol ) .

donc , si un objet quelconque se déplaçe à cent mille kms seconde et qu'un rayon lumineux part de cet objet ,la vitesse de la lumière sera de 300000 kms seconde et non

:100000+300000 = 400000 kms secondes .

donc ,l'objet se déplaçe entre deux limites de la vitesse de la lumière ,

c'est à dire , 0 à 300000 kms .donc,

les 100000 kms de l'objet appartienne à la vitesse de la lumière c'est à dire que ,

la vitesse de la lumière est comme un curseur de 0 à 300000 et que tous objet se déplaçent le long de çe curseur à différentes vitesse ne fait que circuler entre les deux bornes , 0-3OOOOO de la lumière .

je sait que la vitesse de la lumière est un peut inferrieur à 300000 kms .

l'énergie qui donnent la vitesse maximun à la lumière , ne peut la " pousser" plus vite au dela de cette vitesse ?

et tout objet physique ne pourrait jamais atteindre cette vitesse car l'énergie pour cela serrait fantastique et mème , des phénomènes inconnus se manifesterrait bien avant d'avoir atteint une vitesse inferrieur à celle de la lumière ?

j'espère que je ne suis pas fou lol :smile2:

bonne soirée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité le-petit-toto
Invité le-petit-toto Invités 0 message
Posté(e)

La réponse à ce genre de problèmes ("et si je me dépasse en sens inverse de la lumière et à très grande vitesse ?") réside dans le petit nombre relativiste gamma, qui impose une certaine limite à la composition des vitesses relatives. Le facteur de Lorentz est une variable (plus qu'une constante d'ailleurs) qui dépend de la vitesse d'un objet par rapport à l'autre, dans un référentiel donné. Mais loopy vérifiera pour moi, je ne suis pas sûr de la dernière hypothèse : Et si oui, dans quel référentiel nous plaçons-nous ? Parce que cela engendre des incohérences dignes du paradoxe des jumeaux...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yazid2 Membre 1 614 messages
Forumeur alchimiste‚ 7ans
Posté(e)

bonjour

je voudrai savoir si l'on connait la raison de l'invariance de la vitesse de la lumière.

en l'expliquant, sans mathématique , et le plus simplement possible car , cela m'à toujours intrigué et je n'est toujours pas compris la logique de la chose .

bonne journée

bon soir

pourquoi sans mathématiques?!

bonne soirée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nadat Membre 2 messages
Baby Forumeur‚ 26ans
Posté(e)

Salut...

Ben en fait, c'est comme si tu me demandais la raison pour laquelle la masse existe ...

Ce n'est pas vraiment une question de physique, mais plus de métaphysique.

La physique est une science avant tout expérimentale, qui repose sur l'observation de la nature. Elle ne tend pas à expliquer pourquoi la nature est telle qu'elle est, mais elle tente de la décrire. La raison profonde d'un fait, d'une observation, d'une réalité, n'est pas du ressort de la physique ni même de la science.

Pour faire une petite métaphore, je dirais que la physique regarde une voiture, et dit : "elle est rouge, elle a des phares, elle roule". Toi, tu me demandes : "pourquoi est elle rouge ?".

C'est un constat, qui se formalise mathématiquement, mais dont la physique n'a pas vocation à trouver la raison, si une raison existe...

can you speek more about l'invariance de la vitesse de la lum'ére i like your speech & i need information about that & thankx

can you speek more about l'invariance de la vitesse de la lum'ére i like your speech & i need information about that & thankx

can you speek more about l'invariance de la vitesse de la lum'ére i like your speech & i need information about that & thankx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 10 619 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bon soir

pourquoi sans mathématiques?!

bonne soirée

bonsoir

par çe que je suis nul en mathématique .malgrés tout , j'ai une explication

personel qui m'à beaucoups interressé , elle est défiçile à expliquer à autrui ,car , c'est une question de démonstration .

cela reste une hypothèse mais elle semble tellement logique .

bonne soirée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
deja-utilise Membre 4 797 messages
If you don't want, you Kant... ‚
Posté(e)

Sinon, est ce que quelqu'un connait d'autres expériences montrant l'invariance des ondes électromagnétiques dans le vide? Merci pour vos réponses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yethineo Membre 3 634 messages
Zero Point Energy‚ 40ans
Posté(e)

La " vitesse " de la lumière varie ou se diversifie .

C'est comme une oronge , une orange , ou m'aime un dessin sur lequel tu aurais peint la couleur orange .

Le photon , c'est comme une orange ronde , ou même une pastèque .

Le photon ne se fait pas avoir par la gravitation qui ne suit pas le même chemin .

Ils peuvent , les photons , au final , et en nombre intense , acquérir le poids .............................

2 min .0...................

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gloubiboulgar Membre 77 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)
autres expériences montrant l'invariance des ondes électromagnétiques dans le vide?

L'expérience de Trouton-Noble est considérée comme équivalente à celle de Michelson-Morley. Tout comme l'expérience d'Alväger en 1964, au synchrotron à protons du CERN. En outre, tu trouveras une liste (non exhaustive) d'expériences relativement récentes axées sur les tests optiques dans la page angliche que Wikipédia dédie à l'expérience de Michelson-Morley. Et quelques infos utiles sur les tentatives de détection d'éventuelles violations de l'invariance de Lorentz ici (sans succès, jusqu'à présent). Enfin, si t'as rien d'autre à foutre, tu peux faire joujou chez toi en mesurant la vitesse de la lumière avec une tablette de chocolat, un four à micro-ondes et quelques cure-dents, expérience que tu pourras ensuite modifier astucieusement pour la rendre Michelson-Morley-like.

Edité pour citer l'expérience d'Alväger. Oubli impardonnable.

Modifié par gloubiboulgar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité le-petit-toto
Invité le-petit-toto Invités 0 message
Posté(e)

gloubiboulgar :D :D :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yethineo Membre 3 634 messages
Zero Point Energy‚ 40ans
Posté(e)

Ainsi , la vitesse de la lumière n'a aucune limite .

C'est tout ce que je voulais dire , mais j'ai eu un peu de mal à le sortir .

:)

Notre image ou tout ce que l'on aperçoit va déjà plus vit que la vitesse de la lumière ,

étant donné que tout ce que l'on voit est déjà en mouvement par rapport au centre de l'Univers .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité