Aller au contenu

Pourquoi les QE n'ont provoqué d'hyperinflation ?


Messages recommandés

getalife Membre 1417 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)

Pourquoi les QE (Quantitative Easing) de la Banque Centrale Japonaise, de la Bank of England, de la BCE et de la Fed n'ont pas (encore) provoqué d'inflation ?

Un QE consiste, pour une Banque Centrale, à racheter des actifs à long terme (généralement des bonds du trésor) aux banques privés avec de l'argent créé à partir de rien.

La banque centrale récupère ainsi les créances (pourries) des banques privées et leur donne de la monnaie fraîchement créée à la place. Ainsi on réinjecte des liquidités dans les banques afin qu'elles puissent prêter à plus d'investisseurs à des taux plus bas. Les QE sont donc censés stimuler l'économie.

D'après la théorie économique, quand de la monnaie est créée à partir de rien et est injecté dans le circuit économique, l'accroissement de la masse monétaire en résultant doit générer de l'inflation. Dès lors, comment se fait-il que le Japon, les USA et l'Europe actuellement ne subissent pas d'inflation malgré la multiplication des QE comme on peut le voir sur le graphique suivant :

cpi-2011-07.png

Première explication. L'injection de nouvelle monnaie vient compenser la déflation liées à l'éclatement de bulles. Pour le Japon, il s'agit de la bulle immobilière de 89, pour les USA, celle de 2007.

japan-us-credit-bubbles.png

Ces bulles ont elles-mêmes été provoquées par les politiques monétaires expansionnistes des banques centrales.

La Fed avait abaissé son taux directeur jusqu'à 1% pour enrayer la récession provoquée par l'éclatement de la bulle internet de 2001 puis l'avait remonté progressivement de 2004 à 2006 jusqu'à l'éclatement de la bulle immobilière.

Aujourd'hui les taux de la Fed et de la BCE ont été abaissé à 0% mais évidemment, ça ne permet pas de générer de croissance réelle (de produire davantage de biens et de services), ça on le savait déjà. Ça ne permet même plus d'alimenter les bulles et donner une illusion de croissance comme autrefois. Ça ne fait que ralentir le dégonflement de bulles n'ayant plus aucun rapport avec les fondamentaux (marché immobilier, marché des actions). Sans l'injection de ces liquidités, nous aurions subi une déflation importante.

2ème explication, une quantité gigantesque de monnaie créée par les banques centrales n'atteint pas les consommateurs.

Pour qu'un QE soit inflationniste, il faut que la monnaie soit réellement injectée dans le circuit économique. Si vous créez 1 milliards de dollars et que vous les enterrez dans votre jardin, ils ne vont pas accroître la masse monétaire et générer de l'inflation. L'inflation dépend à la fois de la quantité de monnaie et de sa vélocité. Or aujourd'hui la vélocité de la monnaie a énormément diminué.

M2-velocityCFFP.png

Les banques reçoivent des liquidités, le crédit ne coûte plus rien mais personne ne veut plus emprunter pour investir. Résultat, ces liquidités restent bloquées dans les banques comme on peut le constater avec les graphiques suivants :

base-money-supply.png

m2_max_630_378.png

excess-reserves.png

Les banques font donc des réserves de liquidités qui sont faiblement écoulées sur le marché, juste suffisamment pour compenser la déflation qui devrait normalement avoir lieu mais pas assez pour créer de l'inflation, pour l'instant.

Qu'est ce qu'il va se passer maintenant ?

Le problème avec ce système, c'est qu'il est tellement biaisé que personne n'y comprend plus rien. Le marché qui se régule normalement très bien tout seul subit d'énormes distorsions à cause des politiques monétaires. Certains actifs sont surévalués non pas parce que les gens en veulent vraiment mais parce que c'est là que se déverse les surplus de monnaie qui n'aurait jamais du exister. C'est le cas de la bourse, des bons du trésor et de l'immobilier.

Mon avis, c'est qu'on a atteint un point de rupture. Les gens ont compris que ces actifs sont surévalués et arrêtent d'investir. C'est la raison pour laquelle les stocks de liquidité des banques ont explosé. Ce qui risque de se passer, c'est que les Etats vont trouver une combine pour s'accaparer ces liquidités qui dorment dans les banques et vont s'en servir pour financer leurs déficits. C'est le retour officiel de la planche à billet. Et c'est à ce moment là que l'inflation tant redoutée finira par arriver.

Le deuxième scénario, c'est que les Etats renoncent à payer leurs dettes et ruinent leurs créanciers. Les bulles éclatent, les investisseurs prennent leurs pertes et l'économie repart sur une base plus saine.

Dans le premier scénario, les pertes sont subies par l'ensemble des citoyens qui voient leur pouvoir d'achat diminuer. Dans le deuxième scénario, les pertes sont subies uniquement par les créanciers.

Dans le cas des pays dont la dette est en grande partie financée par des investisseurs étrangers comme les USA ou la Grèce, le deuxième scénario est plus avantageux car il fait subir la majeure partie des pertes sur les étrangers. Dans le cas des USA, ce sont les investisseurs chinois qui subiraient une grosse partie des pertes. Même si ça peut paraître injuste pour les investisseurs car ils ont manifestement été trompés par les Etats, c'est néanmoins le plus juste des scénarios car il est normal de faire subir les pertes aux mauvais-investisseurs qui sont en partie responsable de leur erreur. Comment se fait-il qu'ils soient rémunérés en cas de gain mais qu'ils n'aient pas à subir les pertes lorsqu'ils se trompent ? Je suis donc davantage favorable à ce scénario qui sanctionne les mauvais investisseurs qu'au scénario de l'inflation qui sanctionne tout le monde.

On assistera probablement a une combinaison des deux scénarios de toute façon (inflation + annulation des dettes) et le plus tôt sera le mieux. La pire des solutions serait d'essayer de rajouter encore plus de dettes à l'édifice de dettes qui finira par s'écrouler quoi qu'il arrive.

La question qu'il faut se poser, c'est comment éviter que cela se reproduise ?

Cette catastrophe financière est le fruit de deux problèmes.

Le premier ce sont les banques centrales. Elles sont responsables de cycles économiques de croissance et de récession (des bulles) depuis qu'elles existent en modifiant artificiellement le prix de l'argent en fonction de préoccupation politiciennes. Il faut supprimer les banques centrales pour éviter ça. La monnaie ne devra plus être garantie par les banques centrales mais par l'or. Il faut retourner à l'étalon-or. En même temps, ça permettra d'éviter l'inflation. Les prix diminueront grâce au progrès technique, ce qui encouragera l'épargne et l'investissement (donc la croissance à long terme).

Le deuxième problème, c'est le trop grand pouvoir qu'on les Etats de s'endetter. Celui là est très difficile à résoudre étant donné que les politiciens n'ont pas intérêt et s'imposer une telle contrainte et que même s'ils se l'imposaient ils trouveraient toujours un moyen de la contourner. Néanmoins, tout ce qui pourra les contraindre à plus de rigueur budgétaire est bienvenu. C'est pourquoi je pense qu'il faut absolument inscrire l'obligation d'équilibre budgétaire dans la Constitution française et dans la Constitution européenne. Je pense que le fait de ne pas équilibrer le budget du pays, de son département, de sa région, de sa commune, de son administration etc, pour un politicien ou un haut-fonctionnaire devrait être considéré comme une faute professionnelle et entraîner des sanctions judiciaires.

Modifié par getalife

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
slanny Membre 5248 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Merci pour le cours ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirisme Membre 1346 messages
Forumeur alchimiste‚ 28ans
Posté(e)

On est dans un processus d'apurement du marché qui est rallongé par ces injections de liquidités. Le problème étant que sans l'apurement la confiance n'est pas au rendez vous, les liquidités s'accumulent et ne circulent pas. Dès qu'un semblant de confiance va s'établir et que les institutions détenant ces liquidités vont se mettre à refaire circuler lesdites liquidités et bien sûr l'arrivée massive de tout ce pognon risque d'entamer un épisode inflationnaire.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×