Aller au contenu

L'antifascisme.

Noter ce sujet


Messages recommandés

Annonces
Maintenant
  • Réponses 588
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

  • 86

  • 82

  • 58

  • 46

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Messages populaires

Eh bien voilà. Je me suis enfin décidé à prendre du temps pour faire cette chronique de l'antifascisme, cette imposture grossière. Je vais d'abord commencer par une analyse rapide de l'antifascisme.

Intéressante analyse mais dont la crédibilité peut être légèrement entachée par le fait que vous essayez en parallèle de détourner un autre fil concernant l'antisémitisme affiché par le député d'un pa

Article orienté, aucunement objectif. Notre gribouillard se lance dans une "analyse" de surface sans bien connaître la réalité. Alors, je vais vous éclairer. L'antifascisme, apolitique ? Jamais de

Membre 27ans Posté(e)
-Morgoths- Membre 416 messages
Forumeur survitaminé‚ 27ans
Posté(e)

L'anti-antifascisme est la réaction la plus salutaire que puisse avoir toute personne cultivée et raisonnable.

Non c'est une bêtise infâme visant à mettre encore plus de confusion et masquer les problèmes réelles liées à l'émergence de nouvelles tendances racistes, xénophobe et violente dont les méthode s'approche plus ou moins des groupes d'extrême droite nationaliste et fasciste qui ont vu le jour au XXème siècle.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 59ans Posté(e)
Thordonar Membre 4 247 messages
Héraut de la tourmente des estocs‚ 59ans
Posté(e)

Vous voulez parler des lois de Bismarck ? :dev:

Comme toujours, vous répondez à côté.

Non c'est une bêtise infâme visant à mettre encore plus de confusion et masquer les problèmes réelles liées à l'émergence de nouvelles tendances racistes, xénophobe et violente dont les méthode s'approche plus ou moins des groupes d'extrême droite nationaliste et fasciste qui ont vu le jour au XXème siècle.

L'anti fascisme, c'est l’épouvantail agité par les libéraux et les pseudo humanistes de gauche pour se maintenir au pouvoir malgré l'échec manifeste de leur politique économique et sociale, uniquement axée sur l'enrichissement d'un très petit nombre d'apatrides sans foi ni loi.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 43ans Posté(e)
Zeds_Dead Membre 4 003 messages
En désaccord‚ 43ans
Posté(e)

Le discours anticapitaliste est une des caractéristique du fascisme, que cela vous plaise ou pas. Et je ne parle pas d'Hitler et de l'Allemagne. Mais de Mussolini et de l'Italie.

ah les beaux discours ! il n' empêche que ce soit en Allemagne, en URSS ou en Italie, ce sont les prolos, petits paysans et artisans qui sont les dindons de la farce !!!

un petit truc en passant :

http://alsace.altern....php?article261

Bien évidemment, qu'on soit dans un état libéral-libertaire, communiste, nationaliste, ou une dictature mafieuse ordinaire c'est toujours le prolo qui ramasse.

Pour que le système soit meilleur il faudrait que les décideurs et les bureaucraties se soucient du peuple pour une raison puissante. Ça a pu l'être sous certains monarques éclairés, ça pourrait certainement l'être dans une démocratie pour peu qu'on trouve le moyen d'en faire une un jour.

Ca nécessite intrinsèquement une "idéologie du bien" ou chacun s'efforce de faire de son mieux. Chacun incluant la direction.

Comme il a été indiqué, l'antifascisme a besoin du fascisme pour exister, et il a tendance à désigner n'importe qui histoire de se donner une raison d'exister. Pourtant vous avez certainement vu Lionel Jospin raconter que ce combat était factice et monté de toute pièce.

Il faut se faire une raison, vous jouez sur un terrain déserté par l'adversaire depuis toujours. Et tacler son ami imaginaire c'est pas très charitable. Aujourd'hui vous-même et ceux que vous appelez des fascistes avez tout pour vous entendre. Non j'exagère, pas tout, mais sur l'essentiel vous êtres d'accord. Si seulement vous pouviez discuter ... de ce qui est bien pour le prolo. Le citoyen de base.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Moriarty Membre 3 624 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Non c'est une bêtise infâme visant à mettre encore plus de confusion et masquer les problèmes réelles liées à l'émergence de nouvelles tendances racistes, xénophobe et violente dont les méthode s'approche plus ou moins des groupes d'extrême droite nationaliste et fasciste qui ont vu le jour au XXème siècle.

En France..?? Comme..??

Modifié par Moriarty
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 58ans Posté(e)
grandfred Membre 15 741 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)

big_artimage_557584_3903059_201201151926319.jpg

En France..?? Comme..??

cliquez sur l' image pour trouver des réponses !

Modifié par grandfred
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Moriarty Membre 3 624 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Si l'antifascisme est le pire produit du fascisme, l'anti-antifascisme est le pire produit de l'antifascisme !

Complètement érroné...Je dirais que vous êtes juste des "anti-fascistes sans cause" car le fascisme n'existe plus à l'heure actuelle, nuance...

Beaucoup d'entre vous vous vautrez dans la manipulation politique et historique en instrumentalisant les souffrances passées causées par nazisme et par le fascisme... Vous n'êtes que des opportunistes mesquins, rien de plus... Des charognards qui organisent un rabattage idéologique sur le dos des cadavres...

big_artimage_557584_3903059_201201151926319.jpg

cliquez sur l' image pour trouver des réponses !

Je parlais de fascisme, pas de Néo-fascisme ou néo-nazisme...

Modifié par Moriarty
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 64ans Posté(e)
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 64ans
Posté(e)

Comme toujours, vous répondez à côté.

Donnez donc un exemple précis au lieu de vous contenter de généralités.

QUELLE ACTION ANTICAPITALISTE A MENE HITLER ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Moriarty Membre 3 624 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Gremetz est un vieux con et on ne peut tolérer la violence physique pas plus la sienne que celle du papa Le pen envers une élue PS.

http://www.ina.fr/ec...-mantes.fr.html

ça chouine pour une élue plaqué contre un mur mais ça vote pour mettre au pouvoir un socialiste qui prône une intervention armée en Syrie pour y installer, avec l'aide de nos soldats bernés, le haut du pavé capitaliste français, sans vraiment s'inquiéter de tous les gosses qui vont encore se faire "ventiler" par nos bombes occidentales...

Ton humanisme à géométrie variable me bien sourire, Transporteur...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 59ans Posté(e)
Thordonar Membre 4 247 messages
Héraut de la tourmente des estocs‚ 59ans
Posté(e)

big_artimage_557584_3903059_201201151926319.jpg

cliquez sur l' image pour trouver des réponses !

Reflex, la référence, la source ultime, l'impartialité.

Franchement, ce n'est même pas la peine de nous présenter vos sources à la con, c'est ridicule. Reflex, le site qui défend et promeut (et qui donc devrait être fermé) les terroristes lorsqu'ils sont d'extrême gauche, qui prend fait et cause pour les délinquants dès qu'ils sont issus de l'immigration, en faisant une forme de "lutte anti capitaliste".

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Moriarty Membre 3 624 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Donnez donc un exemple précis au lieu de vous contenter de généralités.

QUELLE ACTION ANTICAPITALISTE A MENE HITLER ?

Source, "la pire des sources" : Wikipédia :

Tiens, un peu de lecture pour égayer tes longues soirées d'hiver...

Les nazis estiment que le capitalisme cause des torts aux Nations de par la finance internationale, la domination économique des grandes entreprises et de l'influence des Juifs20. Les affiches de propagande nazies destinées aux quartiers ouvriers exacerbaient l'anticapitalisme. Sur l'une d'entre elles était écrit : « Le maintien d'un système industriel pourri n'a rien à voir avec le nationalisme. Je peux aimer l'Allemagne et détester le capitalisme »21.

Hitler exprimait, autant en public qu'en privé, un profond mépris pour le capitalisme, l'accusant de prendre les nations en otage au bénéfice des intérêts d'une classe de rentiers cosmopolites et parasites22. Il s'opposait à l'économie de marché et à la recherche effrénée du profit, et souhaitait une économie respectueuse de l'intérêt général23. Il n'estimait pas le capitalisme digne de confiance en raison de sa nature égoïste, et lui préférait une économie dirigiste subordonnée aux intérêts du peuple22. Hitler affirma en 1934 à un cadre du parti que « le système économique contemporain était la création des Juifs22. » Hitler confia un jour à Benito Mussolini que « le capitalisme a[vait] fait son temps »22. Hitler estimait également que la grande bourgeoisie d'affaires « ne connaissait rien d'autre que les profits. La Patrie n'est qu'un mot pour eux. »24 Hitler considérait Napoléon comme un modèle pour son comportement anticonservateur, anticapitaliste et antibourgeois25.

Nombreux sont les nazis embrassant des convictions socialistes révolutionnaires et anticapitalistes, et tout particulièrement Ernst Röhm, le chef de la Sturmabteilung (SA)28. Röhm affirmait que l'arrivée des nazis au pouvoir constituait une révolution nationale, mais il déclara avec insistance qu'une « seconde révolution » socialiste était nécessaire pour que l'idéologie nazie soit aboutie29. Les SA de Röhm attaquèrent les personnes jugées complices du mouvement réactionnaire29. Hitler considérait que les actions entreprises par Röhm de sa propre initiative étaient irrespectueuses, menaçaient potentiellement son autorité et mettaient en péril le régime en s'aliénant la sympathie du Président Paul von Hindenburg et de la frange conservatrice de l'armée allemande29. Cela conduit Hitler à mener des purges parmi les éléments les plus radicaux des SA, y compris Röhm30. Un autre nazi radical, le ministre de la Propagande Joseph Goebbels affirmait le caractère pleinement socialiste du nazisme, et écrivit dans son journal personnel que s'il devait choisir entre le Bolchévisme et le capitalisme, « en définitive », « il serait préférable pour nous d'aller vers le bas avec le bolchevisme que de vivre dans l'esclavage éternel du capitalisme31. »

Source wiki : The Dictators: Hitler's Germany and Stalin's Russia, W. W. Norton & Company, Inc., 2004. p. 403.

Nyomarkay, Joseph, Charisma and Factionalism in the Nazi Party, Minnesota University Press, 1967. p. 132 etc....

Modifié par Moriarty
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
williama Membre 3 892 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Donnez donc un exemple précis au lieu de vous contenter de généralités.

QUELLE ACTION ANTICAPITALISTE A MENE HITLER ?

L'éradication complète du chômage par le contrôle total de l'Etat sur l'économie et l'industrie. Ce qui ne fut pas une mince affaire après l'effondrement post 1ère guerre mondiale et la terrible crise des années 20.

"Fin 1932 il y avait environ 6 millions de chômeurs totaux et près de 8 millions de chômeurs partiels en Allemagne. Hitler avait promis à ses électeurs de lutter contre le chômage. En 1939, il n'y a plus de chômeurs"

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
williama Membre 3 892 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Vous connaissez un parti républicain en France qui dans son programme dit : "l'immigration clandestine n'est pas un problème" ?

Ben non puisqu'il n'y en a pas !

Par contre une chose est sûre, le patronat (défendu par la droite et l'extrême droite contre les vilains grévistes) se délecte de l'immigration clandestine.

Tous les prétextes sont bons pour taper sur le PCF il faut croire que malgré sa baisse d'audience il représente encore une force notable d'opposition .On peut être pour l'immigration familliale et humanitaire, au nom des droits de l'homme, et rigoureusement contre "l'immigration choisie", de l'UMP d'aujourd'huis et du RPR d'hier (grand responsable de l'immigration massive "pour faire baisser le coût du travail" disait Balladur en 1970), consistant à créer une armée de chomeurs en réserve.

Laquelle nourrit une crise qui nourri le chomage installé, pour le plus grand bien des capitalistes... :sleep:

Très bien! mais une fois avoir constaté cela, pourquoi ensuite se vautrer dans un discours anti-raciste basique pour servir d'idiot utile à ce même patronat exploiteur?

Ce que demande les nationalistes c'est un peu plus de règles, un peu plus de frontières, d'amour de soi, de sa culture et de son passé ... ce que font d'ailleurs beaucoup de grands pays qui réussissent très bien sans avoir recours à "l'esstrême-droite".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 58ans Posté(e)
grandfred Membre 15 741 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)

Reflex, la référence, la source ultime, l'impartialité.

Franchement, ce n'est même pas la peine de nous présenter vos sources à la con, c'est ridicule. Reflex, le site qui défend et promeut (et qui donc devrait être fermé) les terroristes lorsqu'ils sont d'extrême gauche, qui prend fait et cause pour les délinquants dès qu'ils sont issus de l'immigration, en faisant une forme de "lutte anti capitaliste".

SOURCES ??? EXEMPLE ???

REFLEXes a t il perdu des procès contre tes ""potes"" ?? non ?? oui ???

vas y énerves toi et portes plainte contre :

http://tempspresents.wordpress.com/2008/09/28/la-dialectique-neo-fasciste-de-lentre-deux-guerres-a-lentre-soi/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 64ans Posté(e)
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 64ans
Posté(e)

L'éradication complète du chômage par le contrôle total de l'Etat sur l'économie et l'industrie. Ce qui ne fut pas une mince affaire après l'effondrement post 1ère guerre mondiale et la terrible crise des années 20.

"Fin 1932 il y avait environ 6 millions de chômeurs totaux et près de 8 millions de chômeurs partiels en Allemagne. Hitler avait promis à ses électeurs de lutter contre le chômage. En 1939, il n'y a plus de chômeurs"

Faire le plein emploi en préparant la guerre avec l'industrie lourde N'EST PAS un progrès social.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Moriarty Membre 3 624 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

D'un point de vue générique, si...

Le progrès social étant le regroupement des avancées permettant une amélioration des conditions de vie d'un individu, d'un groupe d'individu, d'une société, on peut considérer "le travail pour tous" comme tel...

Ensuite, c'est encore et toujours une question d'interprétation : Qu'est ce que le progrès social du point de vue : marxiste, capitaliste, ultra-libéraliste etc...?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Moriarty Membre 3 624 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Anticapitaliste ? mais vous êtes dans le déni complet.

Le discours anticapitaliste n'a été tenu que par les nazis pendant une très courte période.Jusqu’à ce que les industriels de l'acier et de la chimie allemande décident de soutenir Hitler.

Aucun fascisme au pouvoir (italien, allemand espagnol) n'a jamais eu la moindre action anticapitaliste.

"...Décident de soutenir Hitler..."

Faux ! Le régime nazi a toujours été en complète contradiction avec les dogmes économiques capitalistes. De surcroît, c'est une aberration que de parler de soutien de la part de l'establishment industriel sachant que ce dernier n'a jamais eu la liberté de ses choix...

"La gouvernance hitlérienne", d'un point de vue économique était plus que singulière, dans le sens, où les industriels allemands étaient au service de l'idéologie nazi, ce qui est en complète contradiction avec les fondamentaux du système économique capitaliste (qui ont été rappelé par Delenda un peu plus haut. (libres échanges, etc... ) puisque le régime nazi avait pour caractéristique d'être un mode de gouvernance totalitaire. ( "Etat Total" ou Etat ultra-interventionniste) tout comme le régime fasciste...

Est ce que les régimes nazi et fasciste étaient anti - capitaliste ? Oui et plus que profondément ...

Modifié par Moriarty
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 58ans Posté(e)
grandfred Membre 15 741 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)

"...Décident de soutenir Hitler..."

Faux ! Le régime nazi a toujours été en complète contradiction avec les dogmes économiques capitalistes. De surcroît, c'est une aberration que de parler de soutien de la part de l'establishment industriel sachant que ce dernier n'a jamais eu la liberté de ses choix...

"La gouvernance hitlérienne", d'un point de vue économique était plus que singulière, dans le sens, où les industriels allemands étaient au service de l'idéologie nazi, ce qui est en complète contradiction avec les fondamentaux du système économique capitaliste (qui ont été rappelé par Delenda un peu plus haut. (libres échanges, etc... ) puisque le régime nazi avait pour caractéristique d'être un mode de gouvernance totalitaire. ( "Etat Total" ou Etat ultra-interventionniste) tout comme le régime fasciste...

Est ce que les régimes nazi et fasciste étaient anti - capitaliste ? Oui et plus que profondément ...

anti capitaliste ....aaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhh :smile2: Aussi anti capitaliste que la chine communiste actuelle !!!

http://questionscritiques.free.fr/Bush/Prescott_Bush_Hitler.htm

http://www.liberation.fr/monde/0101256476-plainte-collective-contre-les-employeurs-du-iiie-reich-l-industrie-allemande-utilisa-deux-millions-de-travailleurs-forces

en autres !!!!!

derrière tous les discours anti capitalistes ( chez Mussolini, hitler ou l' URSS) il y a la réalité vécu par les prolos et autres salariés !!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×