Aller au contenu

Messages recommandés

existence Membre 5486 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je ne comprends pas pourquoi les croyants associent la domination par un dieu et un diable et le bien et le mal. Quand des croyants disent qu'on est influencé par Satan si on est pas croyant, ce qu'ils nous reprochent, ce n'est pas de faire le bien ou le mal sur Terre, mais que l'on ne suivrait pas la volonté d'un certain supposé dieu et qu'ils appellent Dieu. Mais en quoi la volonté de ce dieu serait la même chose que le bien ? Et ne pas suivre sa volonté serait la même chose que le mal ? Pourquoi même supposer qu'on devrait lui obéir à la base plus qu'à un quelconque étranger ?

Si on définit ce dieu par le fait qu'il serait le créateur du monde, en quoi cela garantirait-il que sa volonté soit égale au bien ? Cela n'a rien de logique. Si un être peu créer des mondes, cela n'implique pas qu'il cherchent à nous imposer une certaine vision du bien.

Si on dit que ce dieu défini le bien et le mal parce qu'il punit avec le paradis et récompense avec l'enfer, cela revient à dire que la punition et la récompense définissent le mal et le bien. C'est faux. A la limite, dans une perspective pédagogique, on peut récompenser et punir pour orienter vers ce qu'on pense être le bien, mais la récompense et la punition n'est qu'un moyen pour mettre en œuvre notre volonté d'éduquer les enfants par exemple. D'ailleurs, ce n'est pas forcément une bonne méthode. C'est tout de même beaucoup mieux qu'un enfant comprenne. Mais dans tous les cas, la punition n'est pas égale au mal et la récompense n'est pas égale au bien.

Les croyant supposent un dieu psychopathe qui voudrait nous éduquer en nous menaçant d'une punition infinie et nous promettant une récompense infinie. Si un tel être existait, le fait qu'il ait de telle méthode le disqualifie complètement pour parler de bien et de mal. Si les croyants veulent me convaincre qu'un tel être existe et me faire dire que c'est une bonne nouvelle, il faudrait qu'ils se rendent compte de l'horreur de leur démarche. Je doute que si un dieu existe, il soit un tel malade. Et si un tel dieu existait, je n'aurais pas envie de penser qu'il est le bien absolu !

Ce que je veux dire, c'est qu'au-delà des considérations physiques, logiques, etc. qui font qu'il est complètement invraisemblable qu'on s'envole avec des ailes pour aller au paradis ou en enfer, le principe même de considérer que la punition et la récompense venant d'un être, aussi gros soit-il, dans quelque dimension existentielle qu'il soit, est en soit le fin mot des notions de bien et de mal, est une absurdité, une pensée primitive digne d'un enfant formaté par ses parents à lui obéir sans moindre esprit critique.

Si les croyants pensent être incapable de déterminer le bien et le mal par eux-mêmes, pourquoi déduisent-ils que tout le monde en est incapable ? S'ils pensent que l'on peut utiliser son cerveau pour réfléchir aux problèmes quotidiens, pourquoi pensent-ils que ce serait orgueilleux de réfléchir aux notions de bien et de mal ? Est-ce qu'on est pas bien placé pour savoir ce que veulent dire le bonheur et la souffrance ?

Qu'on puisse trouver de la sagesse dans le discours des anciens, ou même dans des traditions, pourquoi pas. Je ne dis pas qu'on doit absolument tout réinventer. Mais quand nos anciens se trompent, les suivre aveuglément comme des enfants dociles me semble être le triomphe de la stupidité.

On peut déterminer par nous-mêmes le bien et le mal, tout en évitant de trop généraliser parce que les situations sont complexes, évoluent, et sont souvent différentes même par des détails. Évaluer le bonheur et la souffrance, tout simplement, dans la mesure du possible. Ce n'est pas très facile, mais c'est loin d'être une tache impossible.

Affirmer que sur terre, il y a des comportements à avoir (un culte) pour suivre le bien est déplacé. Suivre un culte n'aide pas à discerner les conséquences de nos actions et à faire de meilleurs choix. Ou alors, c'est très indirectement, et cela revient, implicitement à réfléchir aux notions de bonheur et de souffrance, et on peut y réfléchir directement sans faire appel à la religion. Si des croyants veulent croire, ils peuvent mais c'est leur problème.

Affirmer qu'on fait le mal simplement parce qu'on est pas croyant, c'est ne pas comprendre ce que veulent dire les notions de bien et de mal ! Elles ne correspondent pas au désir d'une déité ou d'une autre, aux caprices d'un être aussi surnaturel soit-il.

Et puis pourquoi vouloir tout contrôler ? Ces notions de bien et de mal ne cachent-elle pas en général simplement le désir de dominer sous des prétextes altruistes ou victimaires ? Pourquoi une telle aversion de la volonté individuelle, libre et éclairée, en dehors de tout dogme et de toute construction imaginaire imposée ?

La métaphysique est le domaine où l'on est sûr de pas grand chose. C'est donc le domaine de l'imaginaire. C'est le domaine de la liberté de pensée. Certaines personnes veulent imposer dans l'imaginaire des figures totalitaires dépositaires du bien et du mal. C'est ni plus ni moins une guerre de l'imaginaire. Une guerre bien réelle, mais qui porte sur le monde subjectif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
vinvin01 Membre 145 messages
Forumeur inspiré‚ 31ans
Posté(e)

Salut Existence, Salut à tous

Tes questions sont très pertinente et intéressantesthumbsup.gif .

déjà, Dieu ne punit pas, un père ne "corrige " pas son enfant pour le punir mais pour l'éduquer. Si on enlève l'éducation, l'enfant n'a pas de repère et discerner ce qui est bien et ce qui est mal lui sera difficile.

En quoi la volonté de Dieu est le bien ? C'est une bonne question, la réponse elle est donné en continuant chaque jour la recherche de la Vérité, du sens de la logique de la vie.

Dans mon cas croyant, ma réponse est la suivante : Dieu EST, IL est l'Eternel, source de la vie, et donc tout ce qui à été créer vient de LUI et plus précisément de son FILS Jésus Christ qui est Dieu.

Je te donne le très beau texte de Saint Jean.

1 Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu.2 Il était au commencement avec (en) Dieu.

3 Toutes choses ont été faites par lui, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans lui.

4 En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ;

5 et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas saisie (comprise).

Jean chapitre 1

http://www.labibleen...ble/jean-1.html

Dieu n'est pas psycopathe, il ne veut pas nous éduquer, enfin ce n'est pas le mot exact. On pourrait parler de liberté de choix entre le suivre (le Bien, la Vérité, la Vie), ou non, on pourrait parler de pédagogie spirituel et surtout que Dieu essaye de sauver nos âmes.

En ouvrant nos coeurs à l'amour, le vrai. heart.gif

Dieu est Amour, et Dieu est Saint, la Vie est en LUI, Il est la Vérité et le bonheur que tout homme recherche (la soif de nos vies) ce trouvent en Lui, nul part ailleurs.

Et donc pour accéder au bonheur, donc à Dieu, il faut si j'ose dire, devenir un enfant de Dieu (baptême, recherche de la vérité, suivre les commandements).

Pour accéder au paradis l'homme ne le peut de lui même c'est Dieu qui nous sauve, l'homme ne peut ce sauver tout seul, et Dieu à ouvert les portes du ciel (j'aime bien le dire ainsi :) ) grâce au sacrifice de son fils Jésus Christ mort sur la Croix pour nous et Réssuscité le troisème jour.

Du va me dire encore du baratin ce qu'il me dit, seulement la théologie Chrétienne et le cathéchisme de l'Eglise Catholique répond très bien à tes questionnements, tout comme la science qui répond fort bien aux questions existentielles de notre temps et de chaque époque.

Dieu cherche à ce que nous soyons comme des fils pour lui et un fils suit son Père. Après libre à qui que ce soit de rejeter son Père, même si Dieu nous invite à le choisir car il sait que nous avons été créée pour Lui, et notre bonheur c'est LUI.

Plutôt que de glorifier les choses matérielles nous devrions glorifier les choses immatérielles et sans fin que le Créateur à voulu pour nous.

Je te conseil un site, car je me suis posé les mêmes questions que toi et cela ma aidé, Chrétiens pas Chrétiens, tous sont bien venu, théologies Chrétienne http://eschatologie.free.fr/ , il y a les vidéos qui explique , le forum pour les questions, et les textes.

Dieu est le Bien, Le Souverain BIEN et si tu continue ta recherche, Il ce laissera trouver, donc si Dieu renferme le Bien qu'il est la source du BIEN (je parle ici du Bien pour l'être humain) alors l'âme est rassasié par Dieu, elle trouve son bonheur en LUI.

Pour le mal, c'est juste comme une froideur profonde de l'âme, ne trouvant pas sa source, elle ne peut réellement survivre d'elle même elle a besoin de la source qui la fait vivre, sinon elle dépérit d'une certaine manière elle meurt.

Le mal c'est le refus de servir Dieu, la désobéissance. Si je désobéit à la Vérité, je commet un péché.

Desfois c'est involontaire , mais bon je suis pécheurs quand même et le péché éloigne la relation de l'homme avec Dieu.

Le vrai mal c'est la désobéissance totale à Dieu, le fait de refuser totalement de le servir.

Quand on dit servir Dieu, cela ce réfère à servir le BIEN Dieu lui même, en faisant la charité, en aimant son prochain, en étant tolérant et respectueux, en témoignant de la vérité, en aidant les pauvres etc... en vivant dans l'Amour de Dieu et bien je le sert.

Voilà c'est quoi le servir et suivre le chemin, la Vérité et la Vie.

Pour revenir sur l'âme, suivre le Bien, c'est une source jaillissante de vie en sois même, non je ne vis pas pour moi mais simplement pour les autres, sans vouloir écraser les autres, juste en étant moi même et surtout en voulant ce que Dieu veut que je soit, Saint .

Si on enlève la notion de bien et de mal, on ouvre la porte à toute les violences, les excès que l'homme peut provoquer de lui même.

Donc on donne raison à ceux qui tue ? On donne raison à ceux qui insulte ? Ou à ceux qui viole ?

Il est clair que la notion de bien et de mal nous dépasse, mais justement elle nous dépasse parce que le bien est l'essence même de Dieu, et c'est bien plus complexe que de dire qu'il s'agit que de tradition ou de bon vouloir de la société, ce qui est vrai aussi.

L'homme peut choisir le bien et le mal pour lui, c'est même la ou sont tombé nos premier parents.

Genèse 2 : 7 – 9 + 3 : 1 – 7

2.7 L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant.

2.8 Puis l'Éternel Dieu planta un jardin en Éden, du côté de l'orient, et il y mit l'homme qu'il avait formé.

2.9 L'Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l'arbre de la vie au milieu du jardin, et l'arbre de la connaissance du bien et du mal.

3.1 Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l'Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme: Dieu a-t-il réellement dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin?

3.2 La femme répondit au serpent: Nous mangeons du fruit des arbres du jardin.

3.3 Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez.

3.4 Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point;

3.5 mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.

3.6 La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea.

3.7 Les yeux de l'un et de l'autre s'ouvrirent, ils connurent qu'ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s'en firent des ceintures.

Dans le jardin d'eden, l'homme et le femme était couvert de la grâce de Dieu, seulement Dieu les a laissé libre car l'amour repose sur la confiance, si c'est de l'amour obligatoire cela s'apparente pas à de l'amour mais à du totalitarisme.

Le diable est une créature, un ange qui ne veut pas servir Dieu, donc l'arbre de la connaissance du bien et du mal, on voit que l'homme et la femme perde leur innocence, et la désobéissance crée irrémédiablement un frein entre la confiance entre l'homme et Dieu.

Si il n'y a plus de confiance dans la relation, il n'y a plus d'amour, et donc l'homme et la femme contre leur gré ce sont rebellé contre dieu lui on désobéit (car seul Dieu sait ce qui est bon pour nous) avec la tentation provoquer par le diable qui lui veut qu'une chose qu'on s'éloigne de Dieu.

le diable ne supporte pas :l'amour qu'a Dieu pour les hommes.

Le diable a choisi de ce détourner de Dieu, et en ce détournant de Dieu, il s'éloigne de la vie, de la vérité.

Donc la source du mal, le diable (premier à s'être rebellé) et l'essence du mal le mensonge.

Voilà, j'espère ne pas avoir été trop long, puis je te conseil le site plus haut que je t'ai passé il est très bien.

Bonne journée. wink1.gif

Modifié par vinvin01

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×