Aller au contenu

Logique et raison


Messages recommandés

Koulab Membre 4 messages
Baby Forumeur‚ 49ans
Posté(e)

Comment quelqu'un peut se prétendre être logique et manquer totalement de raison? La logique requiert cependant un processus de raisonnement pour arriver à une conclusion logique. Petite, grande moi pas comprendre. S.O.S.

J'espère que ce que j'écris est clair. Merci,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Esperluette Membre 1333 messages
Forumeur alchimiste‚ 61ans
Posté(e)

Parce que la logique de son raisonnement repose sur des principes que ces contradicteurs considèrent comme faux ou non valables ?

:|?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CYRRIC Membre 3026 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

la logique et la raisont sont des concepte de cause a effet en fonctione d'une situation donné, elle est donc influancé par chaque personne celon sa propre situation.

vue que on tend vers une pensé comune avec des valeur général de "bien" et de "mal" on peut raisonablement dire que certaine logique nous sont donc comune.

mais ca ne veut pas dire que tout le monde y adhère a 100%

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
miq75 Membre 2862 messages
90°‚ 43ans
Posté(e)

La logique, c'est une structure mathématique, celle qui dit par exemple que "Si 'Il pleut' alors 'Le sol est mouillé'" et qu'on sait que 'Il pleut', alors on peut en déduire que 'Le sol est mouillé'.

Mais dans la proposition complexe que je donne en exemple ("Si 'il pleut' ... "), la logique ne s'occupe que de la forme (Si A alors B), pas du fond (les valeurs de A/'Il pleut' et de B/'Le sol est mouillé'). La logique ne fait qu'appliquer des règles, sans comprendre le sens propre de ce qu'elles contiennent.

Mais attention :

Si les prémisses (A) sont vrai/justes/factuelles, et que les règles (propositions complexes portant sur les prémisses comme "Si... alors...") sont vraies/justes/factuelles, alors la logique amènera mécaniquement à des conclusions (B) vraies/justes/factuelles.

Si une seule des prémisses ou les règles (A ou "Si... alors...") est indéterminée ou fausse, alors la logique peut amener à tout, le vrai/juste/factuel, comme le faux ou encore l'indéterminé. La logique ne garantit alors plus rien.

La raison :

La raison est généralement considérée comme une faculté propre de l'esprit humain dont la mise en œuvre lui permet de fixer des critères de vérité et d'erreur, de discerner le bien et le mal et aussi de mettre en œuvre des moyens en vue d'une fin donnée. Elle permet donc de diriger (par exemple la volonté). Cette faculté a donc plusieurs emplois, scientifique, éthique et technique.

La raison s'appuie sur la logique pour s'occuper du bien et du mal, de la vérité, bref, de la valeur de A et B.

Autrement dit et pour conclure :

- Si quelqu'un te démontre quelque chose de manière non stricte ou non rigoureuse, alors tu peut le reprendre sur sa logique.

- Si quelqu'un te démontre strictement et rigoureusement sa vérité mais que tu sais que cette vérité est fausse, ce n'est pas sa logique qu'il faut remettre en compte, c'est les prémisses erronées ou indéterminées qu'il a prises au départ.

- Qui plus est, si c'est dans le cadre de la 'raison' qu'il le fait (qui est déjà un cadre beaucoup plus flou, car rien à ma connaissance de logicien ne démontre strictement et rigoureusement que le Bien ou la Vérité ne soient absolus ou uniques, ce sont juste des 'raisons', avec toute l'incertitude que ca implique), alors c'est peut être simplement que ses 'raisons' sont incompatibles avec les tiennes.

Modifié par miq75

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Une elfe onirique qui m'est cher m'a dis un jour :

La raison est la pierre de nos esprits.

La folie notre regard.

On ne construit rien sans pierre, mais rien n'est beau sans regard.

[sandrilicia]

Elle avait une concision dans la pertinence que j'envie beaucoup. blush.gif

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cajou Membre 981 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

J’aime bien l’explication de miq75 et je m’en inspire un peu pour tenter de guider ma petite réflexion perso..

mellow9wl.gif

Si je devais imager la RAISON? ça serait un énorme " bouillonnement"...

de réflexions/ questions/idées en constante effervescence selon le degré d’intelligence/sensibilité de chaque individu (bien sûr !!)

La LOGIQUE? serait une "figure géométrique statique" ...

Une espèce de structure mathématique établie/prouvée avec la raison (bien sûr !) et qui ne se discute plus

Là présentement je suis encore dans le 1er bouillon !!.. en plein raisonnement afin de tenter d’atteindre la logique … du point final de ma réflexion.

Et de conclure mon intervention avec Oscar Wilde " La logique est le dernier refuge des gens sans imagination."

@ euh donc Koulab .. ton fameux "quelqu'un" manque d'imagination !!!

Modifié par Cajou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Comment quelqu'un peut se prétendre être logique et manquer totalement de raison? La logique requiert cependant un processus de raisonnement pour arriver à une conclusion logique. Petite, grande moi pas comprendre. S.O.S.

J'espère que ce que j'écris est clair. Merci,

J'imagine qu'il y a une grande déraison dans le fait d'utiliser systématiquement la logique, et de la considérer comme le seul raisonnement valable.

Raisonnablement, la logique est un raisonnement possible, parmi d'autres. Considérer que "seule la logique est vrai" par exemple, est profondément déraisonnable.

J'avais essayé de trouver pas mal d'autre raisonnement que le raisonnement logique.

C'est pas facile, mais il existe des "raisonnement" affectifs.

Par exemple un "il ne peut que m'aimer parce que sinon ça serait trop injuste".

C'est un raisonnement qui se tiens ^^ ( mais pas un raisonnement franchement très rationnel :p )

La beauté de la poésie obéie à une "logique émotive" par exemple.

La magie, entre autre, est intéressante, car bien qu'irrationnelle, elle peut posséder une très grande rigueur. Elle obéie à des principes symboliques, qui ne sont pas des principes rationnels.

( mais bon, je m'éloigne du sujet ^^ )

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarathoustra2 Membre 8656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 44ans
Posté(e)

Le délire paranoïaque est connu pour être logiquement inattaquable. Il est profondément cohérent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
plf Membre 11 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Je remercie tous ceux qui m'ont apporté leur aide, financière ou professionnelle, hier.

Voici une formulation simple du principe de non-contradiction : pIpIp

où le symbole : « I » est la barre de Scheffer qui signifie l’incompatibilité de deux propositions.

Cette formulation ne nécessite pas l’usage des parenthèses puisqu’il est possible de commencer d’opérer soit par la droite, soit par la gauche.

Elle est non-démontrée et comporte un seul connecteur non-défini. Cette définition axiomatique constitue donc bien, ainsi que l’avait compris Aristote, l’axiome premier de la logique binaire.

La consistance de toute autre théorie axiomatique se vérifie à la lumière de cetaxiome fondateur.

Scheffer a montré qu’il est possible de déduire tous les connecteurs à partir de la définition de celui-ci mais, en réalité, sa démonstration suppose aussi connu le connecteur « équivalent à ». Il reste tout de même que le connecteur d'incompatibilité est plus fondamental que les autres.

Dans la même idée, la définition axiomatique du rejet est la suivante :

(p ! p ! p) ! (p ! p ! p)

J'ai utilisé le point d'exclamation car ce site ne me permet pas d'utiliser la flèche vers le bas qui est le symbole habituel du rejet logique.

Cette définition axiomatique ne comporte aussi qu’un seul symbole de connecteur mais cette fois-ci, il est impossible de se passer des parenthèses. Comme la précédente, elle est non-démontrée et comporte un connecteur non-défini préalablement.

C’est donc nécessairement le second axiome de la logique binaire, celui que les auteurs classiques appelaient le principe du tiers-exclus.

Une fois l’incompatibilité et le rejet définis, il est possible de formuler de la même manière une définition axiomatique des connecteurs conditionnels :

(p ! q) -> ( p l q ) définition axiomatique de l’implication ou condition suffisante

(p I q) <- (p ! q) définition axiomatique de l'implication inverse ou condition nécessaire

(p -> q) = (q <- p) définition axiomatique de l’équivalence ou condition nécessaire et suffisante

Toujours la même idée : la définition axiomatique est une tautologie qui comporte un terme non-défini au préalable et qui ne peut être vraie que pour un seul connecteur logique. Après cela, il est facile de fournir une définition axiomatique pour chacun des autres connecteurs de la logique binaire, par exemple : non-p = pIp.

Le principe d’identité n’est pas un principe premier de la logique. En effet, distinguer le vrai dufaux suppose une référence à la réalité extérieure. La logique pure peut inverser les mots « vrai » et « faux » sans qu’il n’en résulte aucun inconvénient.

Il me paraît inévitable que la logique binaire repose sur ces deux premiers axiomes. En effet, elle se caractérise par deux valeurs de vérité et deux seulement. L’axiome de non-contradiction énonce que les deux valeurs de vérité sont distinctes et donc incompatibles et l’axiome du tiers-exclus énonce qu’il n’y a que deux valeurs de vérité. La validité et le caractère fondamental de ces deux axiomes découle donc directement de la définition même de la notion de logique binaire.

Si on nie l’un de ces deux axiomes, on introduit une troisième valeur de vérité, à savoir :

Vrai et faux, si on nie la non-contradiction ;

Ni vrai ni faux, si on nie le tiers-exclus.

La négation de l’un de ces deux axiomes équivaut donc à entrer dans une logique de type ternaire.La logique ternaire n’a pas du tout été développée par Aristote et ses successeurs classiques. Par contre, il a ébauché la logique quaternaire avec sa logique de l’universel et sa logique du nécessaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarathoustra2 Membre 8656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 44ans
Posté(e)

Les logiques ternaires peuvent être codées en logique binaire, car deux choix binaires correspondent à un choix quaternaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Upload d'images

    • Uploadfr est un service proposé par ForumFr, simple et gratuit, vous permettant d'héberger vos images. Si vous rencontrez le moindre soucis sur le forum, pour vos images, vous pouvez l'utiliser.
  • Nous vous invitons à découvrir les centaines de milliers de sujets existants sur LE Forum - n'hésitez pas à y participer ! L'inscription, gratuite, permet également de diminuer le nombre d'affichage de publicités. Pour cela, inscrivez-vous, ou connectez-vous.

    Bienvenue sur Forum Fr !

  • FFr Mag' 2.0

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité