Aller au contenu

La fessée dangereuse pour la santé mentale ?

Messages recommandés

cbar Membre+ 5813 messages
avec Cbar, point de cafard‚ 51ans
Posté(e)

Force de conviction du gosse, qui fait faire à l'adulte ce qu'il fait lui.

Bon exemple de la société actuelle qui fait des ados des adultes, des adultes (en mini) des enfants et mélange tous les genres, les valeurs… etc.

Du coup, personne n'a de repère.

Hé Cbar, c'était une anecdote. :mouai: Alors une simple anecdote originale et isolée te fait tirer des conclusions exagérées sur le risque de perte de repères et même de valeurs (!). Mais par contre, les coups, ça non, ça ne peut avoir absolument aucune conséquence négative. "C'est dans l'ordre des choses".

Voilà c'est exactement ça, je suis pour attacher les enfants avec du fil barbelé, après les avoir copieusement rossé. :sleep: Ils m'entraînent pour le prochain Rocky

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
nonobonobo Membre 9387 messages
X-Banni-X‚ 39ans
Posté(e)

Perso, au dernier caprice dans un magasin, je me suis moi même roulée par terre (non, je l'affirme, le ridicule ne tue pas :D ) et le gosse a été tellement surpris par ma réaction qu'il a de suite oublié le pourquoi du comment de son caprice...

extra ! :smile2: comme dans la pub.

Ca c'est de la force de conviction^^

Force de conviction du gosse, qui fait faire à l'adulte ce qu'il fait lui. :D

Bon exemple de la société actuelle qui fait des ados des adultes, des adultes (en mini) des enfants et mélange tous les genres, les valeurs… etc.

Du coup, personne n'a de repère.

Je sais que nonobonobo plaisante, ne fait pas ça tous les jours… etc. Mais ça ne reste pas moins un exemple d'inversion des rôles qui m'exaspère.

Non, je ne plaisante pas, et j'ai vraiment fait un "caprice" au milieu du magasin.... :sleep:

Et non je n'ai rien inversé. J'ai juste crié que je voulais "absolument un enfant qui obéit à sa maman et qui comprenne qu'on a pas la bourse à Rotschild!!!"

J'ai juste montré à mon gamin que de trépigner et crier n'amène pas ce que l'on souhaite (il voulait juste des "craies au chocolat" genre les biscuits fingers, et je me refuse à opter pour les grandes marques, c'est un principe qui m'est propre) :sleep:

Si le magasin avait proposé des "craies au chocolat", mais en marque magasin, c'est avec plaisir que je les aurait achetées (accessoirement avec un "s'il te plait maman"). Sauf que ce n'était pas le cas, et qu'il était hors de question pour moi de transiger.

S'offraient alors à moi 2 solutions pour être tranquille...

J'achète selon le désir du gosse et tout va bien (impensable chez moi)

Je refuse, et je me coltine un caprice et des rebuffades durant tout le reste des achats (inacceptable, les autres n'ont pas à subir la mauvaise humeur de mon gosse).

Donc 2 solutions :

la fessée le calme instantanément (et me soulage au passage)

j'en fais autant que lui, le surprend et étonne toute la galerie, faut prendre sur soi d'être examiné à ce moment là, et dans les minutes qui suivent, quand on explique au gosse. :sleep:

J'ai choisi la seconde solution, tant mieux? tant pis? je ne sais pas, toujours est il que je n'ai pas acheté ces foutues "craies au chocolat" et que le reste des courses s'est déroulé dans un calme absolu. :)

Peut on valider les américains comme exemple concernant l'éducation ? :hu:

:mef:

Peut on valider, les suedois, les finlandais, les norvégiens, les autrichiens, et les autres pays qui l'on interdite comme exemple concernant l'éducation ? :hu: :hu:

Je ne crois qu'un modèle soit meilleur qu'un autre. Cependant justifier une fessée comme méthode éducative, non. :sleep:

Un enfant réclame une chose, on lui dit "non, il insiste et on lui met une fessée... c'est bien, c'est beau, c'est archaïque. Quand il aura 18 ans, la fille qui lui plaît lui dira non, il la giflera à son tour pour lui faire comprendre qu'un oui aurait été préférable.... :mouai:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cbar Membre+ 5813 messages
avec Cbar, point de cafard‚ 51ans
Posté(e)

Je ne crois qu'un modèle soit meilleur qu'un autre. Cependant justifier une fessée comme méthode éducative, non. :sleep:

Un enfant réclame une chose, on lui dit "non, il insiste et on lui met une fessée... c'est bien, c'est beau, c'est archaïque.

c'est ton opinion

Quand il aura 18 ans, la fille qui lui plaît lui dira non, il la giflera à son tour pour lui faire comprendre qu'un oui aurait été préférable.... :mouai:

une caricature de jugement, pure supposition, quelle étude dit qu'une fessée à un enfant fait des femmes battues ou le contraire ? Et si la fessée est si traumatisante que certains le disent, le gosse ne devrait justement pas reproduire ce schéma, si ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lapinkiller Membre 10148 messages
Le Dieu Lapin‚ 32ans
Posté(e)

il la giflera à son tour pour lui faire comprendre qu'un oui aurait été préférable.... :mouai:

mais n'importe quoi...

d'abord ce sont surtout les filles qui giflent les mecs et ensuite je me suis pris des fessées petits mais je n'ai jamais giflé une fille parce qu'elle m'avait dit non :sleep:

faut pas raconter n'importe quoi non plus hein, car sinon si on part là dessus il ne faut rien dire au gosse...

si tu l'envoi au coin, quand la fille lui dira non il enverra la fille au coin ? :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 33ans
Posté(e)
Un enfant réclame une chose, on lui dit "non, il insiste et on lui met une fessée... c'est bien, c'est beau, c'est archaïque. Quand il aura 18 ans, la fille qui lui plaît lui dira non, il la giflera à son tour pour lui faire comprendre qu'un oui aurait été préférable....

C-C-C-COMBO

Double mauvais argument.

Premièrement: caricature, qui a dit qu'on met une fessée dès qu'un enfant insiste après un non ?

Deuxièmement: pente savonneuse: quel est le rapport entre un principe d'éducation et une violence conjugal ? Tu crois que l'homme éduque sa petite amie ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
modere2012 Membre 12 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

la violence est partout dans la television ,les jeux video,dans les écoles, dans nos rues,créer un espaced'éducation prioritaire pour les enfants qui ont la mal chance de suivre des etudes superieures afin de leur donner une seconde chance de reussite dans un environnement sain près de la nature en associant les sociologues les psycologues et des gens du talent pour redonner de l'éspoir .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
XYparfoisZ Membre 4674 messages
La mauvaise herbe...‚
Posté(e)

C'est ce qu'on entend effectivement, pour moi ça signifie que la fessée n'est pas mauvaise si elle est justifiée et occasionnelle.

Ceux qui sont traumatisés de la fessée (oui ça existe) c'est justement qu'elles ne l'étaient pas (justifiées / expliquées et occasionnelles)

En soulignant le "je les méritais" je voulais surtout signifier qu’on intègre généralement la punition corporelle comme une évidence dont on est soi-même coupable ;)

Un petit ne remet jamais en question la parole ou les gestes de ses parents. Il ne se dira jamais "Papa ou maman ont tort, ils pourraient s’y prendre autrement". Il se dira toujours "Ca me fait chier, et je le fais savoir, mais je mérite sûrement". Alors forcément, ça marche occasionnellement pour stopper un comportement, non parce que le petit est particulièrement intelligent, mais parce que ce qui motive principalement un enfant c’est d’être aimé par ses parents.

Alors oui, je suis convaincue que la fessée-réaction exceptionnelle donnée par excès fait moins de dégâts que la punition corporelle inscrite dans la norme pour ses soi-disant merveilleux effets bénéfiques. Mais si on peut éviter, c'est encore mieux.

.

Objection votre honneur 359253objection.gif

Il y a des enfants qui dès l'âge de 3ans ont la notion de ce qui leur parait juste ou injuste. Une punition (ou des punitions) qu'ils ont vécue comme intolérable restera gravée dans leur esprit et à l'adolescence, ils auront des comportements de révolte envers leurs parents et parfois envers le monde des adultes voire la société dans sa globalité. Ce qui, dans le pire des cas, se traduit une fois adulte par des comportements pathologiques...

Ceci n'est pas de la théorie mais issu de quelques années d'observation au sein de foyers familiaux et d'échanges avec les enfants de ces derniers.

Modifié par XYparfoisZ

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonobonobo Membre 9387 messages
X-Banni-X‚ 39ans
Posté(e)

Je ne crois qu'un modèle soit meilleur qu'un autre. Cependant justifier une fessée comme méthode éducative, non. :sleep:

Un enfant réclame une chose, on lui dit "non, il insiste et on lui met une fessée... c'est bien, c'est beau, c'est archaïque.

c'est ton opinion

Ben en même sur un tel sujet, à part les témoignages des "pro" et "anti" fessée, on attend quoi? :hu:

Des études menées sur une centaine de sujets, sans prendre en compte les autres paramètres d'éducation.... OK :sleep:

:D

Quand il aura 18 ans, la fille qui lui plaît lui dira non, il la giflera à son tour pour lui faire comprendre qu'un oui aurait été préférable.... :mouai:

une caricature de jugement, pure supposition, quelle étude dit qu'une fessée à un enfant fait des femmes battues ou le contraire ? Et si la fessée est si traumatisante que certains le disent, le gosse ne devrait justement pas reproduire ce schéma, si ?

Certes une caricature, mais n'y a t'il pas aussi caricature quand on entend "une fessée ne peut pas faire de mal"???

La violence subie sera reproduite un moment donné, je ne veux pas me poser en mère courage, ni en femme parfaite, cependant, quand on a une alternative à la fessée, pourquoi ne pas la saisir? :bo:

il la giflera à son tour pour lui faire comprendre qu'un oui aurait été préférable.... :mouai:

mais n'importe quoi...

d'abord ce sont surtout les filles qui giflent les mecs et ensuite je me suis pris des fessées petits mais je n'ai jamais giflé une fille parce qu'elle m'avait dit non :sleep:

faut pas raconter n'importe quoi non plus hein, car sinon si on part là dessus il ne faut rien dire au gosse...

si tu l'envoi au coin, quand la fille lui dira non il enverra la fille au coin ? :smile2:

Probable qu'il envoie balader la fille. De mon expérience perso, les mecs avec qui je suis sortie, ayant vécu une violence dans leur enfance l'ont reproduite sur moi.... La violence n'est pas que physique, elle peut être dans le comportement ou verbale. Et une simple erreur d'appréciation peut ruiner une construction de couple. :sleep:

Je ne suis pas pour tout tolérer aux enfants, cependant il faut savoir mettre des limites. Mais ces "limites "passent elles forcément par une fessée? :|

Un enfant réclame une chose, on lui dit "non, il insiste et on lui met une fessée... c'est bien, c'est beau, c'est archaïque. Quand il aura 18 ans, la fille qui lui plaît lui dira non, il la giflera à son tour pour lui faire comprendre qu'un oui aurait été préférable....

C-C-C-COMBO

Double mauvais argument.

Premièrement: caricature, qui a dit qu'on met une fessée dès qu'un enfant insiste après un non ?

Deuxièmement: pente savonneuse: quel est le rapport entre un principe d'éducation et une violence conjugal ? Tu crois que l'homme éduque sa petite amie ?

Certes, je caricature, mais que font les "pro" fessée? ils en font simplement autant. :sleep:

Je cite : "un enfant qui ne reçoit pas de fessée est soit un enfant très sage, soit un enfant-roi, sans limite". (ce qui est faux, bien entendu) ;)

Ensuite, non, je ne pense pas que l'homme éduque sa femme, cependant diverses études ont démontré qu'un enfant battu a deux choix : soit il reproduit le comportement qu'il a lui même subit (à savoir frapper son conjoint, ses enfants) ou alors il applique l'inverse (il devient soumis, sans aucune autorité).

Je n'ai pas spécialement le temps ce soir, mais je retrouverais mes sources et vous les fournirais dès que possible. :)

Au delà du clash "pro"/"anti" fessé, je comprends que certains cèdent à la facilité (moi même ça m'arrive), mais je souhaite que chacun prenne conscience qu'il existe une alternative à la fessée. :blush:

Et il n'est jamais simple ni facile de remettre en cause ce que l'on a appris ou subit. :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 33ans
Posté(e)

Ensuite, non, je ne pense pas que l'homme éduque sa femme, cependant diverses études ont démontré qu'un enfant battu a deux choix : soit il reproduit le comportement qu'il a lui même subit (à savoir frapper son conjoint, ses enfants) ou alors il applique l'inverse (il devient soumis, sans aucune autorité).

C'est cool, mais totalement hors sujet, étant donné qu'on ne parle pas ici de battre son enfant, mais de la fessée. Nouvel amalgame foireux. Félicitation de ne toujours pas rester dans le sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonobonobo Membre 9387 messages
X-Banni-X‚ 39ans
Posté(e)

Donne moi la différence entre une "fessée éducative" et de la violence physique sur son enfant....? :)

Dès lors que l'on se trouve des excuses à la fessée, on entre dans le cycle infernal de violence familiale. C'est navrant, déprimant, mais c'est comme ça.

Je ne fais pas les lois, et ne souhaite critiquer personne, cependant, je souhaite témoigner qu'une autre manière de faire est possible. :blush:

Modifié par nonobonobo
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Objection votre honneur

Il y a des enfants qui dès l'âge de 3ans ont la notion de ce qui leur parait juste ou injuste. Une punition (ou des punitions) qu'ils ont vécue comme intolérable restera gravée dans leur esprit et à l'adolescence, ils auront des comportements de révolte envers leurs parents et parfois envers le monde des adultes voire la société dans sa globalité. Ce qui, dans le pire des cas, se traduit une fois adulte par des comportements pathologiques...

Pourquoi "objection" ? j’ai parlé du "petit" pour simplifier mais évidemment les choses sont plus complexes. Le sentiment de culpabilité, le sentiment d’injustice, celui de ne pas être aimé, celui de ne pas être aimable, que sais-je encore, l’enfant peut passer par tout un panel de sentiments négatifs à son égard qui, s’ils sont prégnants, participeront à l’adolescent et l’adulte plus ou moins "mal dans sa peau" qu’il sera plus tard.

Comme tout se joue dans l’interaction et le développement, un processus en mouvement, le juste équilibre est difficile à trouver. C’est pour ça qu’il n’y a ni recette magique, ni éducation parfaite.

En somme, on sait de plus en plus ce qu’il ne faut pas faire, mais on ne sait pas toujours ce qu’il faut faire.

Ceci n'est pas de la théorie mais issu de quelques années d'observation au sein de foyers familiaux et d'échanges avec les enfants de ces derniers.

Mais les théories ne sortent pas d’un chapeau ;) Elles sont toutes le fruit d’observations, d’études et d’entretiens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

caricature, qui a dit qu'on met une fessée dès qu'un enfant insiste après un non ?

C'est qui "on"? Qui te dit que tous les parents qui donnent des fessées ont le même seuil de tolérance ?

En fait ça n'est même pas la question. S'il y a moyen de faire autrement, il vaut mieux l'éviter. Je ne vois pas comment on peut être moins caricatural que ça.

Modifié par Théia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20446 messages
Gonade Absolutrice‚
Posté(e)

Donner la fessée (acte violent) sans laisser de séquelles, de manière pédagogique et en restant maître de soi est un art.

Cette étude pose plus de questions qu'elle ne donne de réponse (comme toutes les études statistiques). Qui donne la fessée ? Comment et dans quel climat ? Pourquoi le reste ne subit pas les mêmes troubles ? Finalement, il est assez évident que la fessée peut être un moyen de maltraitance, qu'on développe ensuite des troubles psychologiques ou non.

personne n'a dit le contraire...

n'empêche qu'on utilise les claques ou les "coups" quand on perd le contrôle, si on est "normal"

et qu'on n'a pas su expliquer, marquer les limites, les faire respecter...

ça enseigne quoi à l'enfant, une fessée?

Ce n'est pas la fessée qui doit enseigner, c'est celui qui la donne. Et ça peut très bien n'enseigner que la violence et la peur. Il y a aussi des parents qui ne touchent pas leurs enfants et qui sont des tyrans. En fait, le problème n'est pas tout à fait la fessée ou pas la fessée. Ça devrait être interdit pour les abrutis et déconseillé même pour les parents aguerris.

Mais bon, une baffe ou un coup de pied au cul pédagogiques (outils paternels) peuvent se révéler efficaces.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
XYparfoisZ Membre 4674 messages
La mauvaise herbe...‚
Posté(e)

Objection votre honneur 359253objection.gif

Il y a des enfants qui dès l'âge de 3ans ont la notion de ce qui leur parait juste ou injuste. Une punition (ou des punitions) qu'ils ont vécue comme intolérable restera gravée dans leur esprit et à l'adolescence, ils auront des comportements de révolte envers leurs parents et parfois envers le monde des adultes voire la société dans sa globalité. Ce qui, dans le pire des cas, se traduit une fois adulte par des comportements pathologiques...

Pourquoi "objection" ? j’ai parlé du "petit" pour simplifier mais évidemment les choses sont plus complexes. Le sentiment de culpabilité, le sentiment d’injustice, celui de ne pas être aimé, celui de ne pas être aimable, que sais-je encore, l’enfant peut passer par tout un panel de sentiments négatifs à son égard qui, s’ils sont prégnants, participeront à l’adolescent et l’adulte plus ou moins "mal dans sa peau" qu’il sera plus tard.

Comme tout se joue dans l’interaction et le développement, un processus en mouvement, le juste équilibre est difficile à trouver. C’est pour ça qu’il n’y a ni recette magique, ni éducation parfaite.

En somme, on sait de plus en plus ce qu’il ne faut pas faire, mais on ne sait pas toujours ce qu’il faut faire.

En soulignant le "je les méritais" je voulais surtout signifier qu’on intègre généralement la punition corporelle comme une évidence dont on est soi-même coupable ;)

Un petit ne remet jamais en question la parole ou les gestes de ses parents. Il ne se dira jamais "Papa ou maman ont tort, ils pourraient s’y prendre autrement". Il se dira toujours "Ca me fait chier, et je le fais savoir, mais je mérite sûrement". Alors forcément, ça marche occasionnellement pour stopper un comportement, non parce que le petit est particulièrement intelligent, mais parce que ce qui motive principalement un enfant c’est d’être aimé par ses parents.

Alors oui, je suis convaincue que la fessée-réaction exceptionnelle donnée par excès fait moins de dégâts que la punition corporelle inscrite dans la norme pour ses soi-disant merveilleux effets bénéfiques. Mais si on peut éviter, c'est encore mieux.

.

Ceci n'est pas de la théorie mais issu de quelques années d'observation au sein de foyers familiaux et d'échanges avec les enfants de ces derniers.

Mais les théories ne sortent pas d’un chapeau ;) Elles sont toutes le fruit d’observations, d’études et d’entretiens.

Tout à fait et ce pourquoi et avec une touche d'humour (par ce "objection votre honneur"), humblement, je faisais part de l'expérience personnelle et non pas d'une connaissance théorique apprise dans des livres. J'ai jugé utile d'apporter cette précision.

Modifié par XYparfoisZ

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PUNCHETTE Membre 34166 messages
Au coeur de la Cité des Papes‚
Posté(e)

Si je peux me permettre, je suis papa d'une petite qui a 11 ans cette année, je l'ai élevée seul de 3 a 7 ans, une ou deux fois j'ai eu recours a ça (pas la fessée mais une taloche a la main a l'arrière du crâne), il n'y a rien de violent la dedans, le but n'est pas de faire mal, c'est un rappel a l'ordre quand la parole ne suffit plus.

Un enfant cherche toujours les limites de celui qui l'éduque, en tant que parent notre role est de poser ces limites et d'être prêt a agir quand l'enfant vient en éprouver la solidité, ces limites sont un cadre dans lequel l'enfant peut grandir et surtout sur lequel il peut se construire.

Les quelques fois ou ma fille s'est attirée une taloche, j'ai veillé a ce qu'elle comprenne pourquoi elle avait reçu cette punition car c'est l'essence même de la punition quelle qu'elle soit, la compréhension, le but d'une punition c'est surtout de dire a l'enfant "je t'aime et c'est parceque je t'aime que je ne veux pas que tu fasse de bétises et si pour t'empècher de faire quelque chose de mal je dois te punir, je le ferai"

Quand j'étais plus jeune, j'avais un ami dont les parents étaient des héritiers de Mais 68, je les trouvais cool parcequ'ils n'interdisaient rien a leur fils, il avait tout ce qu'il voulait.

Mais ça ne le rendait pas heureux, il haïssait ses parents qui lui cédaient tout, résultat de tout ça ? a 17 ans il a pris la voiture de son père et sa carte bleue et est parti faire la fête.

Il a tué quatre personnes en percutant une voiture en roulant a contresens, il a survécu une semaine a l'accident et est mort de ses blessures.

ce commentaire n'est pas de moi....C'est un ami qui se sent bien seul qui me l'a envoyé par MP...

Ce commentaire est de DALEK...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 33ans
Posté(e)

caricature, qui a dit qu'on met une fessée dès qu'un enfant insiste après un non ?

C'est qui "on"? Qui te dit que tous les parents qui donnent des fessées ont le même seuil de tolérance ?

En fait ça n'est même pas la question. S'il y a moyen de faire autrement, il vaut mieux l'éviter. Je ne vois pas comment on peut être moins caricatural que ça.

On ne peut pas amalgamer une personne qui punit injustement et une personne qui punit justement. Ce serait comme dire qu'il ne faut jamais dire punir un enfant parce qu'un enfant a le droit de sourire. Oui, et ? Strictement aucune pertinence dans la réflexion.

Pour répondre au second point, s'il y a moyen de faire autrement, il vaut mieux l'éviter, je suis entièrement d'accord. Parfois, il n'y a pas moyen, ou trop de risque à ne pas le faire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cbar Membre+ 5813 messages
avec Cbar, point de cafard‚ 51ans
Posté(e)

Quand j'étais plus jeune, j'avais un ami dont les parents étaient des héritiers de Mais 68, je les trouvais cool parcequ'ils n'interdisaient rien a leur fils, il avait tout ce qu'il voulait.

Mais ça ne le rendait pas heureux, il haïssait ses parents qui lui cédaient tout, résultat de tout ça ? a 17 ans il a pris la voiture de son père et sa carte bleue et est parti faire la fête.

Il a tué quatre personnes en percutant une voiture en roulant a contresens, il a survécu une semaine a l'accident et est mort de ses blessures.

Même sans prendre en compte la fin de l'histoire, restons à

ça ne le rendait pas heureux, il haïssait ses parents qui lui cédaient tout
ce point de vue est malheureusement systématiquement nié, caché et dévalorisé. L'école du tout-laisser faire et expliquer sans cesse est toute-puissante avec sa bien-pensance. J'ai connu beaucoup de personnes détruites par ce système éducatif.

Je ne connais pas de personnes traumatisées par la fessée telle que je la défends depuis le débat de ce sujet.

Vous direz, des exemples ne font pas une généralité, peut être. Mais des études / statistiques dirigées et faites sur 600 personnes non plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nightwish Membre 10322 messages
forumeur alchimiste/Honey‚
Posté(e)

Donner la fessée (acte violent) sans laisser de séquelles, de manière pédagogique et en restant maître de soi est un art.

Cette étude pose plus de questions qu'elle ne donne de réponse (comme toutes les études statistiques). Qui donne la fessée ? Comment et dans quel climat ? Pourquoi le reste ne subit pas les mêmes troubles ? Finalement, il est assez évident que la fessée peut être un moyen de maltraitance, qu'on développe ensuite des troubles psychologiques ou non.

personne n'a dit le contraire...

n'empêche qu'on utilise les claques ou les "coups" quand on perd le contrôle, si on est "normal"

et qu'on n'a pas su expliquer, marquer les limites, les faire respecter...

ça enseigne quoi à l'enfant, une fessée?

Ce n'est pas la fessée qui doit enseigner, c'est celui qui la donne. Et ça peut très bien n'enseigner que la violence et la peur. Il y a aussi des parents qui ne touchent pas leurs enfants et qui sont des tyrans. En fait, le problème n'est pas tout à fait la fessée ou pas la fessée. Ça devrait être interdit pour les abrutis et déconseillé même pour les parents aguerris.

Mais bon, une baffe ou un coup de pied au cul pédagogiques (outils paternels) peuvent se révéler efficaces.

c'est ce que j'ai exprimé dans mes divers posts, la violence peut être verbale, le climat d'une froideur qui ne permet pas un épanouissement, les relations toxiques...

quand il s'agit de violence, peurs, rien n'est enseigné sinon l'effacement de l'être, la remise en cause permanente de l'enfant par ses proches et par lui-même, parce qu'il ne comprend pas et ne peut comprendre, il n'y a pas de logique, que des réactions démesurées, inappropriées

pas de repères...

dans un climat sain effectivement une baffe (isolée par comme réponse habituelle) sera comprise comme une sanction à des débordements

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l ombre d un doute Membre 20029 messages
Forumeur alchimiste‚ 100ans
Posté(e)

@PUNCHETTE

J'ai eu des frissons en lisant le message de ton copain ....

J'ai quelqu'un de très proche qui reproche à ses parents , de ne lui avoir mis de limites ... je dirais même pas reproche, il leur en veut sérieusement .

Il dit que ça l'empêche d'avancer dans la vie ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chauxneuve25 Membre 2387 messages
Forumeur alchimiste‚ 76ans
Posté(e)

Pas plus de fessée que de coup de ceinturon ou de tisonnier... Il ne faut pas taper un enfant.:blush:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Upload d'images

    • Uploadfr est un service proposé par ForumFr, simple et gratuit, vous permettant d'héberger vos images. Si vous rencontrez le moindre soucis sur le forum, pour vos images, vous pouvez l'utiliser.
  • Nous vous invitons à découvrir les centaines de milliers de sujets existants sur LE Forum - n'hésitez pas à y participer ! L'inscription, gratuite, permet également de diminuer le nombre d'affichage de publicités. Pour cela, inscrivez-vous, ou connectez-vous.

    Bienvenue sur Forum Fr !

  • FFr Mag' 2.0

×