Aller au contenu

L'égocentrisme et l'individualisme : qu'en penser ?

Messages recommandés

The_Dalek Membre 21012 messages
Greuh‚ 40ans
Posté(e)

Personnellement, je suis devenu égoïste non par intérêt mais par lassitude

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
et-oui Membre 362 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Dans notre société, on favorise très peu l’aide mutuelle, on ne voit l’autre que pour se comparer à lui, désir de l’emporter sur les autres plutôt que d’évoluer soi-même. On se juge par rapport aux autres. Incitation à s’intéresser à l’image physique que l’on donne de soi-même. On s’intéresse davantage à la beauté du corps qu’à la beauté de l’âme. La télévision et les magazines sont générateurs d’égocentrisme.

Je commence par les définitions

La personnalité égocentrique – narcissiquePour Fromm, le narcissique est obsédé par son Moi. Le narcissique ne supporte pas que l’autre soit différent de lui et il va donc le rejeter. Ce qui lui importe, c’est que les autres lui renvoient une image gratifiante de lui-même. Le narcissique ne supporte aucune frustration, ni aucune critique, il a tendance à choisir dans le discours de l’autre ce qui lui est favorable.Pour avoir une identité, le narcissique a besoin de l’approbation et de l’admiration de l’autre. Il a du mal à autocritiquer et à s’intéresser à l’autre. L’égocentrique peut donner une image de force mais en fait son identité est fragile. Il a un sentiment profond d’insécurité et d’infériorité car il a peur de perdre l’image qu’on lui renvoie.Le narcissique doute constamment de lui-même, il a besoin d’être aimé des autres sans les aimer pour autant. Pour Freud, la personne narcissique ne s’aime pas telle qu’elle est, elle aime son image ou ce qu’elle voudrait être, souvent elle ne cherche pas à être aimée mais uniquement remarquée. Elle a tendance à refuser tout approfondissement des problèmes de peur d’être ébranlée et par refus de faire des efforts continus.Le milieu social favorise l’égocentrisme.L’égocentrique a un souci constant de son Moi, il n’aime pas pour autant être face à lui-même et à son vide intérieur. Il recherchera un moyen de s’oublier : drogue, sexe, etc

L’individualisme

L’individualiste a le respect de sa personne et de celle d’autrui, il reste ouvert intellectuellement et émotionnellement aux autres, il a une forme de personnalité et il n’a pas peur d’être critiqué par l’autre, il ne recherche pas l’approbation ou l’admiration de l’autre, il ne craint pas d’être absorbé par l’autre et n’a pas peur de l’engagement.Il accepte que l’autre soit autonome comme lui. Il s’accepte tel qu’il est et accepte les autres. Sa relation à l’autre est créatrice, il n’est pas figé dans une attitude, il se recherche et se crée en permanence de façon personnelle. Il a conscience de pouvoir changer tout au long de sa vie.Il ne cherche pas à dominer les autres. Il s’estime à sa juste valeur, son idéal du Moi est adapté à ses possibilités.Il fait une démarcation entre l’autonomie du Moi et la prédominance du Moi. Il prend ses distances avec ses passions et ses pulsions.Il se méfie du conformisme et du grégarisme qui obligent la dépendance.

votre message m'interpelle car il est trop proche de la réalité du moment

il semble qu'avant de connaitre le monde, l'individu doit apprendre à se connapitre lui-même.:

"moi je ....."

Modifié par et-oui

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité veau2k
Invité veau2k Invités 0 message
Posté(e)

Tout est dans le titre.

Je voudrais préciser en demandant à chacun où fixe-t-il la limite entre individualisme et égocentrisme et ensuite, et là je risque de déranger, un peu comme quand un forumeur avait demandé pourquoi le peuple devrait-il forcément décider, peut-on douter que l'égocentrisme soit entièrement une mauvaise chose ?

(Oui, je dérange, je sais.)

Je suis plutôt égocentrique, mais étrangement ça se manifeste souvent par ce que les "autres" pensent être de l'altruisme :gurp:

J'aime partager, mais ça flate clairement mon égo, ça me donne le sentiment d'être une bonne personne.

En fait, l'égocentrisme, c'est pour moi, ni bon ni mauvais, ça dépendra de la représentation que l'on a de soi, ou de ce que l'on voudrait être.

Le monde tourne t-il autour de nous ? Je pense que oui dans un sens, on a que nôtre conscience pour se dépatouiller, et ceux avec qui nous entrons en interaction, pénètrent dans ce monde avec tout ce qu'il comporte en terme de conceptualisation, de désirs, d'aspirations..mais donc ne sont visible qu'à travers le prisme de nôtre regard sur l'autre, façonné par celui que l'on porte sur soi.

L'égocentrisme, c'est la conscience d'être' unique malgré la multitude, et la tentative d'affirmation de la prépondérance que l'on voudrait pour nos idées :p

L'individualisme, c'est une facette de l'égocentrisme (selon moi), celle que j'abhorre, le côté obscur de la force :dev: .

La ligne de démarcation entre les deux, je ne pense pas que l'on puisse objectivement la tracer, ça sera selon la conscience de chacun/son parcours.

Cependant, pour moi, l'individualisme est globalement mauvais, l'égocentrisme peut-être mauvais ou bon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité veau2k
Invité veau2k Invités 0 message
Posté(e)

C'est pas bien de faire des copie/colle, sauf si le lien mène vers tes propres mots..

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
modere2012 Membre 12 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

l'individualisme et l'égoisme sont des génies malfaisant qui sont en train d'endurer l'humanité .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5959 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

L'égocentrisme ce serait plus le monde tourne autour d'un individu, par contre l'individu que le monde tourne ou non autour de lui cela lui est égal d'où peut être l'égocentrisme.

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eleonord09 Membre 3 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Il faut faire attention de ne pas confondre l'individualisme et l'indépendance. Je crois qu'il est très important de ne dépendre absolument de personne car c'est toujours seul que l'on finit a un moment ou a un autre. On a beau veiller a bien s'entourer, on ne peut pas toujours compter sur quelqu'un. Est ce de l'égocentrisme de s'occuper de soi quand personne d'autre ne le fait?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

L’individualisme

L’individualiste a le respect de sa personne et de celle d’autrui, il reste ouvert intellectuellement et émotionnellement aux autres, il a une forme de personnalité et il n’a pas peur d’être critiqué par l’autre, il ne recherche pas l’approbation ou l’admiration de l’autre, il ne craint pas d’être absorbé par l’autre et n’a pas peur de l’engagement.Il accepte que l’autre soit autonome comme lui. Il s’accepte tel qu’il est et accepte les autres. Sa relation à l’autre est créatrice, il n’est pas figé dans une attitude, il se recherche et se crée en permanence de façon personnelle. Il a conscience de pouvoir changer tout au long de sa vie.Il ne cherche pas à dominer les autres. Il s’estime à sa juste valeur, son idéal du Moi est adapté à ses possibilités.Il fait une démarcation entre l’autonomie du Moi et la prédominance du Moi. Il prend ses distances avec ses passions et ses pulsions.Il se méfie du conformisme et du grégarisme qui obligent la dépendance.

Si tu croises un jour une personne telle que décrite ci-dessus , tu pourras dire que t'es en plein rêve éveilléwink1.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ella voyage
Invité ella voyage Invités 0 message
Posté(e)

Tout est dans le titre.

Je voudrais préciser en demandant à chacun où fixe-t-il la limite entre individualisme et égocentrisme et ensuite, et là je risque de déranger, un peu comme quand un forumeur avait demandé pourquoi le peuple devrait-il forcément décider, peut-on douter que l'égocentrisme soit entièrement une mauvaise chose ?

(Oui, je dérange, je sais.)

mais non, mais non

Qu'en penser?

Ben pas facile de répondre

y a ça aussi

Tout est dans le titre.

Je voudrais préciser en demandant à chacun où fixe-t-il la limite entre individualisme et égocentrisme et ensuite, et là je risque de déranger, un peu comme quand un forumeur avait demandé pourquoi le peuple devrait-il forcément décider, peut-on douter que l'égocentrisme soit entièrement une mauvaise chose ?

(Oui, je dérange, je sais.)

mais non, mais non

Qu'en penser?

Ben pas facile de répondre

y a ça aussi

Tout est dans le titre.

Je voudrais préciser en demandant à chacun où fixe-t-il la limite entre individualisme et égocentrisme et ensuite, et là je risque de déranger, un peu comme quand un forumeur avait demandé pourquoi le peuple devrait-il forcément décider, peut-on douter que l'égocentrisme soit entièrement une mauvaise chose ?

(Oui, je dérange, je sais.)

mais non, mais non

Qu'en penser?

Ben pas facile de répondre

y a ça aussi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RocketLuncher Membre 1639 messages
La racaille du forum‚
Posté(e)

Je pense que l'individualisme et l'égocentrisme sont de très très bonnes qualités et surtout pas des défauts ! D'abord parce que ça ne fait aucun mal, et si chacun s'occupait de soi au lieu de regarder chez le voisin, il y aurait sûrement moins de problèmes.

Les gens de nos jours se sentent trop obligé de jouer les héros, les bon samaritains. Aider les autres peut partir d'un bon sentiment, cependant aide-t-on réellement ?

Une personne se plaignant de l'infidélité de son mari. S'en mêler, aller dénoncer, au final les faire casser, si c'est pour que la personne ne pouvant supporter le chagrin la rongeant chaque jour, se suicide. Aura-t-on fait le bien ? Qu'est-ce que ça aura rapporter ? N'a t-on pas une mort sur la conscience ?

Si dans un autre cas de figure, cette même personne, on l'écoute, sans prendre de parti, en tapant sur l'épaule, et en rejoignant son/sa conjoint(e), en la laissant dans son sanglot. Même si cette personne se suicide tout pareil, on aura rien à se reprocher, elle a eu son choix, et elle aura fait son choix en son âme et consciences.

Le suicide est un choix, celui de la vie ou de la mort, qui n'appartient qu'à chacun de nous, chacun est assez grand dans sa tête pour le faire.

En d'autres termes, on n'a pas à s'occuper des affaires des autres, ou à influencer quique ce soit, je pense que chacun a suffisamment de ses propres problèmes. Il n'est en rien honteux de ne penser qu'à soi et de regarder son nombril. il est en revanche scandaleux de ne penser qu'aux autres et de regarder toujours le nombril des autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KamatisFantasia Membre 2110 messages
Vox forumi, Vox déi, viocs ahuris‚ 25ans
Posté(e)

Personnellement je pense que l'égocentrisme est une très mauvaise chose. Ce dernier conduit la personne à s’enfermer sur elle même et à couper les communications avec les autres il doit mener immanquablement à une lourde tristesse tacite,car le bonheur humain se trouve dans la communication sous toutes ces formes mais dans la communication,donc cela conduit à un malaise vis-à-vis de sa personne et ainsi on continue à tenter de vouloir se réhausser par rapport aux autre. Cercle vicieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RocketLuncher Membre 1639 messages
La racaille du forum‚
Posté(e)

Etre egocentrique, ce n'est pas manquer de communication. A la limite, c'est n'éprouver aucune empathie... sans forcément être antipathique.

C'est juste une façon de penser, de ne pas s'accaparer les problèmes des autres en plus des siens. On peut écouter, donner son avis SI on nous le demande, sans forcément s'impliquer.

Je pense que ce n'est pas forcément plus mal d'être ainsi. Plutôt que vouloir jouer les zorro et risquer d'aggraver les choses. Les gens sont assez grands pour régler leurs problèmes eux même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marzhin Membre 640 messages
Forumeur forcené‚ 40ans
Posté(e)

Comme le nom l'indique, l'égocentrique est centré sur sa personne. Ses attentions vont à lui-même, pour lui-même.

Je ne le confondrais pas avec le narcissique qui, comme Narcisse, a besoin d'un miroir pour s'aimer. Au fond, le narcissique est une personne triste, et nous sommes tous un peu tristes pour cela, qui cherchons l'amour. Néanmoins, l'hypernarcissique est malheureux, et le/la pervers/e narcissique est évidemment dangereux/se parce qu'il/elle "se farcit" autrui afin de satisfaire son narcissisme : mais c'est dire quel miroir brisé il/elle demande, pour son âme brisée. Et pourtant, c'est une victime qui fait encore plus de victimes, sociopathiquement.

Avant cela, il y a l'arrogance de l'hypernarcissique, et plus généralement les vanités des narcissiques, c'est-à-dire les degrés de vanités que nous avons tous plus ou moins, selon. Par contre, je ne rangerai pas l'orgueil dans ces catégories, encore que le/la pervers/e narcissique puisse sembler dans un orgueil extrême : ce n'est qu'une apparence, puisque c'est justement parce que le/la pervers/e narcissique n'en a aucun (d'orgueil) qu'il joue la comédie de l'orgueil.

Le véritable orgueilleux, est orgueilleux en proportion de son sentiment de l'honneur, dont il s'enorgueillit. A ne pas confondre avec le vaniteux, qui n'en est à des susceptibilités. Il se joue dans l'honneur quelque chose de plus profond, qui d'ailleurs se laisse deviner quand nous signons une attestation sur l'honneur. C'est notre dignité qui est en jeu, voilà pourquoi l'orgueil est un sentiment à part, celui peut-être, de la personne qui se sent un peu trop digne ...

Alors, l'individualisme, je le placerais plutôt dans la perspective historique de l'émancipation du sujet dans ses possibilités d'autodétermination. L'individualisme est, en vérité, profondément humaniste, puisqu'il émerge à la Renaissance. L'individualisme, c'est juste le contraire du collectivisme, en termes sociopolitiques organisationnels : soient les individus se chargent à leur niveau des relations humaines, soit les collectivités s'en chargent de façon bureaucratique plus ou moins planifiée. Il ne faut pas le confondre avec l'égocentrisme ni le narcissisme, ni non plus l'égotisme, égotisme qui est une complaisance à soi. Beaucoup de gens sont égotistes sans être égocentriques ni narcissiques : c'est juste qu'ils prennent souci d'eux-mêmes dans le cadre de ce qu'ils peuvent faire d'eux-mêmes. A la limite, je rapprocherais cela de la définition de Fromm quant à l'individualiste, donnée plus haut.

Enfin, remarquez que je n'ai pas encore dit égoïsme. C'est que, sur le fond, je trouve que nous sommes tous naturellement égoïstes, sans que cela n'implique fortement notre narcissisme, notre égocentrisme, notre individualisme ou notre égocentrisme. L'égo-isme, je l'entends comme le platonisme, le cartésianisme ou le nietzschéisme, c'est-à-dire qu'il correspond à la philosophie de notre personne, philosophie plus ou moins conscientisée et élaborée philosophiquement. Ainsi, même si je ne cherchais pas à philosopher, je serais "marzhiniste" sans le savoir. Et ainsi de vous tous, avec vos (sur)noms.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 10073 messages
Forumeur alchimiste‚ 152ans
Posté(e)
Le 20/06/2012 à 18:38, Fistone a dit :

Dans notre société, on favorise très peu l’aide mutuelle, on ne voit l’autre que pour se comparer à lui, désir de l’emporter sur les autres plutôt que d’évoluer soi-même. On se juge par rapport aux autres. Incitation à s’intéresser à l’image physique que l’on donne de soi-même. On s’intéresse davantage à la beauté du corps qu’à la beauté de l’âme. La télévision et les magazines sont générateurs d’égocentrisme.

Je commence par les définitions

La personnalité égocentrique – narcissiquePour Fromm, le narcissique est obsédé par son Moi. Le narcissique ne supporte pas que l’autre soit différent de lui et il va donc le rejeter. Ce qui lui importe, c’est que les autres lui renvoient une image gratifiante de lui-même. Le narcissique ne supporte aucune frustration, ni aucune critique, il a tendance à choisir dans le discours de l’autre ce qui lui est favorable.Pour avoir une identité, le narcissique a besoin de l’approbation et de l’admiration de l’autre. Il a du mal à autocritiquer et à s’intéresser à l’autre. L’égocentrique peut donner une image de force mais en fait son identité est fragile. Il a un sentiment profond d’insécurité et d’infériorité car il a peur de perdre l’image qu’on lui renvoie.Le narcissique doute constamment de lui-même, il a besoin d’être aimé des autres sans les aimer pour autant. Pour Freud, la personne narcissique ne s’aime pas telle qu’elle est, elle aime son image ou ce qu’elle voudrait être, souvent elle ne cherche pas à être aimée mais uniquement remarquée. Elle a tendance à refuser tout approfondissement des problèmes de peur d’être ébranlée et par refus de faire des efforts continus.Le milieu social favorise l’égocentrisme.L’égocentrique a un souci constant de son Moi, il n’aime pas pour autant être face à lui-même et à son vide intérieur. Il recherchera un moyen de s’oublier : drogue, sexe, etc

L’individualisme

L’individualiste a le respect de sa personne et de celle d’autrui, il reste ouvert intellectuellement et émotionnellement aux autres, il a une forme de personnalité et il n’a pas peur d’être critiqué par l’autre, il ne recherche pas l’approbation ou l’admiration de l’autre, il ne craint pas d’être absorbé par l’autre et n’a pas peur de l’engagement.Il accepte que l’autre soit autonome comme lui. Il s’accepte tel qu’il est et accepte les autres. Sa relation à l’autre est créatrice, il n’est pas figé dans une attitude, il se recherche et se crée en permanence de façon personnelle. Il a conscience de pouvoir changer tout au long de sa vie.Il ne cherche pas à dominer les autres. Il s’estime à sa juste valeur, son idéal du Moi est adapté à ses possibilités.Il fait une démarcation entre l’autonomie du Moi et la prédominance du Moi. Il prend ses distances avec ses passions et ses pulsions.Il se méfie du conformisme et du grégarisme qui obligent la dépendance.

Voila ! ça c'est parfait.

 

Le narcissique croit ou se fait croire qu'il est mieux que les autres, l'égocentrique n'arrive pas a sortir de lui-meme pour évaluer les autres, il fait une mauvaise évaluation d'autrui et soit ça le protège, soit ça peut lui créer des problèmes relationnels ( contraire d'égocentrique= empathique )

L'individualiste cherche a se développer tout en tenant compte des autres et de l'univers extérieur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
g.champion Membre 700 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
il y a 39 minutes, hell-spawn a dit :

L'individualiste cherche a se développer tout en tenant compte des autres et de l'univers extérieur.

s'il cherche à se développer, c'est qu'il ne s'aime pas tel qu'il est ? mais n'est-ce pas ainsi que que Freud définit le narcissique citation Pour Freud, la personne narcissique ne s’aime pas telle qu’elle est ....etc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 10073 messages
Forumeur alchimiste‚ 152ans
Posté(e)
il y a 12 minutes, g.champion a dit :

s'il cherche à se développer, c'est qu'il ne s'aime pas tel qu'il est ? mais n'est-ce pas ainsi que que Freud définit le narcissique citation Pour Freud, la personne narcissique ne s’aime pas telle qu’elle est ....etc

Il n'est pas satisfait de ce qu'il est, il cherche a progresser, a devenir meilleur, et il n'a pas besoin de se comparer aux autres pour cela, il voit toutes ses imperfections ou insuffisances.

Et devenir meilleur c'est aussi pouvoir faire plus pour les autres, donc pas incompatible avec l'altruisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
g.champion Membre 700 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
il y a 18 minutes, hell-spawn a dit :

Il n'est pas satisfait de ce qu'il est

pourquoi ne s'aime-t-il pas tel qu'il est ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 10073 messages
Forumeur alchimiste‚ 152ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, g.champion a dit :

pourquoi ne s'aime-t-il pas tel qu'il est ? 

Parce qu'il ne peut pas faire assez pour améliorer les choses, je le suppose ainsi.

Pas assez sage, pas assez intelligent, pas assez fort, pas assez.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Upload d'images

    • Uploadfr est un service proposé par ForumFr, simple et gratuit, vous permettant d'héberger vos images. Si vous rencontrez le moindre soucis sur le forum, pour vos images, vous pouvez l'utiliser.
  • Nous vous invitons à découvrir les centaines de milliers de sujets existants sur LE Forum - n'hésitez pas à y participer ! L'inscription, gratuite, permet également de diminuer le nombre d'affichage de publicités. Pour cela, inscrivez-vous, ou connectez-vous.

    Bienvenue sur Forum Fr !

  • FFr Mag' 2.0

×