Aller au contenu

Le matérialisme est une conception "magique"

Noter ce sujet


Messages recommandés

42ans Posté(e)
Immateriel Membre 1 136 messages
canal de Lumière‚ 42ans
Posté(e)

Très intéressante participation SSOMW.

Tout notre système politique actuel est basé sur le principe du mensonge utile introduit par La République de Platon dont les méthodes de désinformation ont servis de fondement à notre république, et la diffusion de la science au peuple, la vulgarisation, n'échappe pas à la règle.

Déjà il n'y a pas de comparaison pertinente en ce qui concerne la république actuelle et celle décrite par Platon. Certes Platon fait mention du fait qu'au nom de l'Etat, les dirigeants devraient pouvoir mentir quand c'est utile, mais il va de soit que cela ne sera possible et tolérable que lorsque ce mensonge sera édifié pour le bien de tous : lorsqu'il est utile.

De nos jours, les mensonges politiques ne sont proférés que pour le bien d'une caste minoritaire, ceux qui détiennent le pouvoir des finances. Et cela, ce n'est pas "le bien de tous", ce n'est pas "utile" pour tous.

La physique quantique est ce qui a permis la création d'arme nucléaire, vous ne pensez tout de même pas qu'on diffuserait cette science à n'importe qui alors qu'aujourd'hui l'objectif est de maintenir la paix en évitant une nouvelle guerre mondiale ?

Les bombes ici mentionnées ne sont pas le fruit de la physique quantique, mais de la physique nucléaire, qui tient plus de la chimie que des quantas.

La vulgarisation de la physique quantique se base sur des erreurs de raisonnements, tel que la régression à l'infini : on ne peut trouver une particule de base sans se demander si il y en aurait une à l'intérieur, ce qui amène à produire l'hypothèse qu'il y en est une (le boson de Higgs) qui serait l'origine des autres.

Cela est également faux, notamment la découverte (ou l'invention, selon les opinions) de la constante de Planck, qui définie une limite dans l'extrêmement petit, vient à l'encontre de cette idée mathématique de régression à l'infini appliquée à la physique.

Le raisonnement ne peut marcher si on ne rajoute pas soi la pièce du puzzle manquante. C'est une manipulation mentale qui force une forme de projection de notre conception du monde sur le monde, et qui amène à confondre "la carte et le territoire".

Je suis partiellement d'accord avec cela, mais encore reste-t-il à prouver qu'il s'agit bien d'une "manipulation" et non pas d'une simple "incompréhension".

Pourquoi ce mensonge utile me dirait-vous ? Il est nécessaire à la société, et fait partie de ce que Marx appelait la superstructure, outil d'exploitation de la classe dominante sur les prolétaires. Le pouvoir de la religion effacé par la séparation de l'église et de l'état a été remplacé par le scientisme. Ce pouvoir de désinformation calme l'égoïsme de l'Homme, afin de produire une répartition des tâches sans encombre. En faisant rater la réalité aux individus par le mystère (ça ne veut pas dire qu'ils n'y en aient pas non-plus), on contrôle leur objectifs. Les individus préfèrent alors ne pas sortir du système imposé, par peur d'un monde qu'ils ne comprennent pas. L'éloge du mystère, de l'apparente inutilité de la science, du savoir pour savoir, est un biais d'information permettant de limiter, grâce au doute que l'on met ainsi en place, la compréhension du monde par des contradictions comme cités plus haut.

Je suis également partiellement d'accord avec ceci, disons que l'enclos est suffisamment bien gardé pour qu'un mouton lambda ne puisse pas en fabriquer la clé de sortie de l'intérieur, mais cela reste vrai uniquement à partir du moment où le mouton accepte d'être un mouton ;)

C'est une erreur de rechercher un sens au monde, quand on sait que l'existence précède l'essence et que c'est nous-même qui donnons sens à notre existence. En bloquant la capacité des individus à comprendre cet existence du monde en lui faisant précéder une essence, on bloque en même temps leur ardeur et donc toute forme de violence et d'égocentrisme. Et pour compenser, on leur donne une illusion du savoir par la vulgarisation de la science.

Là je ne suis pas d'accord. D'où tenez-vous cette affirmation comme quoi l'existence précède l'essence ?

Il me semble que l'existence est en soi de l'essence.

Vous cherchez des objectifs malsains à toute entreprise, à vous écouter, ceux qui discertent sur la possibilité que l'essence précède la forme serait donc des manipulateurs dont l'objectif serait de "bloquer" les ardeurs et toute forme de violence et d'égocentrisme ? Soit dit en passant, si un tel résultat était obtenu, ne vivrions-nous pas dans un monde meilleur ?

J'ai l'intuition d'ailleurs que c'est inconsciemment ce qui a poussé l'auteur de ce topic à remettre en question le matérialisme, sentant cette barrière. Le seul problème, c'est de nier la matière par l'immatérialité, et de ne pas faire la distinction avec la physique quantique. Que d'autres choses sont, n'empêche pas la matière d'être. Le matérialisme, comme l'immatérialité, sont une forme d'adaptation au mensonge utile de la vulgarisation de la physique quantique. Toute la polémique de ce topic se base donc sur une autre erreur de raisonnement, un faux dilemme.

Je n'ai pas "nié la matière" en faveur de l'immatérialité. J'ai dit tout simplement que le matérialisme était forcément une théorie incomplète du monde, et qu'il existait forcément un aspect immatériel aux choses, que ce soit au travers de l'information qui est différente de son support, ou que ce soit au niveau de la conscience elle-même.

Vous faites fausse route donc en pensant que je tente d'opposer, comme il a déjà été fait par le passé, deux idéologies supposées incompatibles entre elles (le spiritualisme et le matérialisme). Je tente au contraire de les concilier dans un ensemble homogène qui permette à la fois d'admettre qu'au sein de la matérialité "inconsciente" des mécanismes se produisent, ce qu'on appelle la physique, mais que sur le plan de l'immatérialité se créent des structures conceptuelles issues de ces constructions, qui peuvent alors devenir à un moment donné indépendante de ces mécanismes sous-jacent, donnant naissance à la conscience, qui est le propre des êtres vivants.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 303
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Messages populaires

C'est l'histoire d'un homme qui voyait le monde en rouge et d'un autre qui le voyait en bleu. Les deux pensaient avoir raison, évidemment, c'est ce qu'ils voyaient. Le bleu accusait le rouge d'être in

Bonjour à toutes et à tous ! Tout d'abord, faisons un point sur ce que "croient" les matérialistes : Ils pensent que tout ce qui existe est fait de matière, c'est à dire de petites billes minuscules

Pour ceux qui voudraient vraiment apprendre ce qu'est le matérialisme, l'article de wikipedia sur le sujet est bien sur beaucoup mieux que les élucubration de M. "j'écris une connerie par ligne".

Posté(e)
Wipe Membre 4 815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je n'ai pas "nié la matière" en faveur de l'immatérialité. J'ai dit tout simplement que le matérialisme était forcément une théorie incomplète du monde, et qu'il existait forcément un aspect immatériel aux choses, que ce soit au travers de l'information qui est différente de son support, ou que ce soit au niveau de la conscience elle-même.

T'as toujours pas compris que les matérialistes savent que l'information et la conscience existent, et qu'ils ne nient pas leur existence ? En quoi le matéralisme serait-il donc forcément incomplet ?

Modifié par Wipe
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
42ans Posté(e)
Immateriel Membre 1 136 messages
canal de Lumière‚ 42ans
Posté(e)

T'as toujours pas compris que les matérialistes savent que l'information et la conscience existent, et qu'ils ne nient pas leur existence ? En quoi le matéralisme serait-il donc forcément incomplet ?

Ce que j'ai compris, c'est que l'existence de l'information et de la conscience se réduit à la matérialité selon les matérialistes, et c'est ce que je conteste car c'est tout simplement confondre le support et ce qu'il contient, confondre le bocal et la confiture.

Lorsque j'ai expliqué que lorsque nous lisions un roman, et que nous trouvions l'histoire merveilleuse, ce ne sont ni les photons qui rebondissent sur les pages du roman, ni l'encre ni le papier qui sont merveilleux :bo: Cette simple comparaison devrait permettre d'admettre et de comprendre ce qu'est l'information en comparaison à son support : ce sont deux choses distinctes, et on ne peut pas réduire l'information à son support, tout comme on ne peut pas réduire la conscience à un mécanisme cérébral.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Wipe Membre 4 815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ce que j'ai compris, c'est que l'existence de l'information et de la conscience se réduit à la matérialité selon les matérialistes, et c'est ce que je conteste car c'est tout simplement confondre le support et ce qu'il contient, confondre le bocal et la confiture.

Lorsque j'ai expliqué que lorsque nous lisions un roman, et que nous trouvions l'histoire merveilleuse, ce ne sont ni les photons qui rebondissent sur les pages du roman, ni l'encre ni le papier qui sont merveilleux :bo: Cette simple comparaison devrait permettre d'admettre et de comprendre ce qu'est l'information en comparaison à son support : ce sont deux choses distinctes, et on ne peut pas réduire l'information à son support, tout comme on ne peut pas réduire la conscience à un mécanisme cérébral.

Mais le matérialisme explique très bien ce que c'est qu'est l'information. Et il permet de comprendre des trucs à son propos, par exemple qu'elle ne peut pas se transmettre plus vite que la vitesse de la lumière. Ce que tu ne peux pas déduire de tes propres idées : ce sont elles qui sont incomplètes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
42ans Posté(e)
Immateriel Membre 1 136 messages
canal de Lumière‚ 42ans
Posté(e)
Mais le matérialisme explique très bien ce que c'est qu'est l'information. Et il permet de comprendre des trucs à son propos, par exemple qu'elle ne peut pas se transmettre plus vite que la vitesse de la lumière. Ce que tu ne peux pas déduire de tes propres idées : ce sont elles qui sont incomplètes.

Tu vois, tu confonds encore et toujours le support et l'information en tant que telle. Pour toi, les photons qui rebondissent sur les pages du roman sont l'histoire.

Vu que tu amalgames le support et l'information, il est normal que tu penses qu'elle ne peut pas se transmettre plus vite que la lumière : c'est d'une évidence des plus simpliste. Mais je ne suis pas en train de dire que l'information "voyage" par magie, sans support, ce que je dis, c'est qu'elle est de nature immatérielle, et que l'on peut accéder à elle au travers de nos raisonnements, exactement ce que font les mathématiciens lorsqu'ils découvrent de nouvelles théories : ils accèdent à de l'information qui est déjà présente (à moins que tu n'estimes que les mathématiciens "inventent" les maths), et ils y accèdent instantanément, car c'est ainsi dans l'immatérialité.

Tu n'as jamais eut une révélation ? Par exemple, ne t'est-il jamais arrivé, un jour, de lire une simple phrase, et que POF ça te débloque toute une compréhension bien plus globale, contenant énormément plus d'information que la simple information contenue dans la phrase que tu venais de lire ? Et bien cette information n'était pas contenu dans cette simple phrase : tu y as accédé sur le plan immatériel aussi, comme tout le monde !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Wipe Membre 4 815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Tu vois, tu confonds encore et toujours le support et l'information en tant que telle. Pour toi, les photons qui rebondissent sur les pages du roman sont l'histoire.

Non. Je dit que l'information, l'histoire, ne peut pas voyager plus vite que la lumière. Et je te met au défi de me trouver un exemple du contraire.

Par exemple, ne t'est-il jamais arrivé, un jour, de lire une simple phrase, et que POF ça te débloque toute une compréhension bien plus globale, contenant énormément plus d'information que la simple information contenue dans la phrase que tu venais de lire ?

Tu tapes un mot sur Google, ça te donne accès à plein d'informations qui ne sont pas contenues dans le mot. Rien d'inexplicable avec le matérialisme là dedans.

Modifié par Wipe
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
42ans Posté(e)
Immateriel Membre 1 136 messages
canal de Lumière‚ 42ans
Posté(e)

Tu vois, tu confonds encore et toujours le support et l'information en tant que telle. Pour toi, les photons qui rebondissent sur les pages du roman sont l'histoire.

Non. Je dit que l'information, l'histoire, ne peut pas voyager plus vite que la lumière. Et je te met au défi de me trouver un exemple du contraire.

Ce "défi" que tu me lances, relève soit de la mauvaise foi, soit de l'incompréhension de ce qu'est l'immatérialité.

L'immatérialité ne voyage pas, n'est pas localisable ni mesurable. Elle n'a pas de "vitesse" car ça n'a aucun sens. Alors dis moi, mauvaise foi ou incompréhension ?

Par exemple, ne t'est-il jamais arrivé, un jour, de lire une simple phrase, et que POF ça te débloque toute une compréhension bien plus globale, contenant énormément plus d'information que la simple information contenue dans la phrase que tu venais de lire ?

Tu tapes un mot sur Google, ça te donne accès à plein d'informations qui ne sont pas contenues dans le mot. Rien d'inexplicable avec le matérialisme là dedans.

L'un et l'autre n'ont rien à voir. En plus, lorsqu'on comprend un principe qui est complexe, on débloque _instantanément_ la compréhension, alors que google prend un certain temps à retourner une liste de lien qu'il n'a pas compris. La différence est énorme, et c'est totalement incomparable : le fonctionnement de l'esprit qui COMPREND et le fonctionnement de google qui ne fait que RESTITUER de l'information préalablement stockées par des esprits :bo:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Wipe Membre 4 815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ce "défi" que tu me lances, relève soit de la mauvaise foi, soit de l'incompréhension de ce qu'est l'immatérialité.

L'immatérialité ne voyage pas, n'est pas localisable ni mesurable. Elle n'a pas de "vitesse" car ça n'a aucun sens. Alors dis moi, mauvaise foi ou incompréhension ?

Ah, ben faudrait savoir : tu utilises à tout de bras l'information comme preuve de l'existence de l'immatérialté, et maintenant tu nous dit que l'immatérialité ne peux pas voyager. Or, l'information peut voyager, elle. Donc, l'information n'est pas réductible à l'immatérialité. Elle ne peut voyager sans son support. Elle n'est pas séparable de celui-ci. Vive le matérialisme !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
42ans Posté(e)
Immateriel Membre 1 136 messages
canal de Lumière‚ 42ans
Posté(e)

Ce "défi" que tu me lances, relève soit de la mauvaise foi, soit de l'incompréhension de ce qu'est l'immatérialité.

L'immatérialité ne voyage pas, n'est pas localisable ni mesurable. Elle n'a pas de "vitesse" car ça n'a aucun sens. Alors dis moi, mauvaise foi ou incompréhension ?

Ah, ben faudrait savoir : tu utilises à tout de bras l'information comme preuve de l'existence de l'immatérialté, et maintenant tu nous dit que l'immatérialité ne peux pas voyager. Or, l'information peut voyager, elle. Donc, l'information n'est pas réductible à l'immatérialité. Elle ne peut voyager sans son support. Elle n'est pas séparable de celui-ci. Vive le matérialisme !

L'information ne voyage pas, je le maintiens : C'est son support qui voyage.

Lorsque l'auteur d'un roman écrit son histoire, elle existe déjà dans son esprit, donc dans l'immatérialité. Il retranscrit cette information sous forme matérielle de son mieux, c'est à dire qu'il tisse des liens au travers de symboles sur une feuille, en essayant de lié au maximum son histoire (ses idées immatérielles) avec les lettres qu'il écrit. Cet "objet" ainsi obtenu, qui contient les liens vers cette information qu'est l'histoire, est ce qu'on appelle son "support".

Ensuite, ce support, sous une forme quelconque, passe de main en main, et lorsque quelqu'un utilise ce support pour accéder à l'information, il l'obtient selon sa propre capacité à démêler les liens insérés par l'auteur, mais durant tout ce processus, ce n'est pas l'information qui a voyagé, car elle n'est pas contenu dans son support : le support ne sert que comme "lien" entre la matérialité et l'immatérialité, entre le support et l'information.

De plus, si l'information pouvait voyager, cela voudrait dire que nous pourrions directement et sans décodage y accéder, et qu'il existerait une façon incompressible de la représenter matériellement, ce qui est bien évidemment faux, car tout simplement il n'y a pas de moyen incompressible matériel de représenter l'information, parce qu'elle est immatérielle, et que son support dépend forcément de la matérialité, et donc de structures qui en soit ne sont pas informatives. Placer un livre à côté d'une grenouille, quelle que soit la façon dont il est écrit, la grenouille ne pourra JAMAIS en capter l'information, car elle n'a pas la conscience ni l'esprit suffisamment outillé pour démêller les liens tissés par les auteurs du livre.

Ta démonstration est donc fausse, désolé ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Wipe Membre 4 815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

L'information ne voyage pas, je le maintiens : C'est son support qui voyage.

[snip]

Ta démonstration est donc fausse, désolé ;)

Ben non. Ca prouve justement que l'information ne peut pas être séparé de son support, que l'immatériel ne peut pas être séparé du matériel. Ce qui est exactement ce que dit le matérialisme, et le contraire de ce que tu as affirmé à maintes reprises (je peux te raffraichir la mémoire, si c'est nécessaire).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
42ans Posté(e)
Immateriel Membre 1 136 messages
canal de Lumière‚ 42ans
Posté(e)

Inutile d'en dire plus, ma démonstration suffira à n'importe qui pour comprendre ce dont il est question cher ami :smile2: Tu ne réponds pas à mes arguments, et tu te contentes d'affirmer que c'est faux.

Parce que je pense que tu as compris ce qu'était l'immatérialité, mais tu ne veux pas l'avouer.

Modifié par Immateriel
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Wipe Membre 4 815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Inutile d'en dire plus, ma démonstration suffira à n'importe qui pour comprendre ce dont il est question cher ami

Le coup de la grenouille qui sait pas lire à cause de l'immatérialité, je suis sûr que c'est suffisant pour que personne ne comprenne de quoi il est question.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
SSOMW Membre 31 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Très intéressante participation SSOMW.

Merci. J'essaye simplement d'apporter mes maigres connaissances au débat.

Déjà il n'y a pas de comparaison pertinente en ce qui concerne la république actuelle et celle décrite par Platon.

Comment en être certains ? Il se trouve que le nom est le même, et que la république de Platon a fait ses preuves à travers les siècles. Evolution ne signifie pas changement radical, mais amélioration de ce qui fonctionne déjà. Faire croire au changement radical est justement un mensonge utile permettant de réutiliser les mêmes méthodes. La société de consommation sait bien le faire, ça, donner l'impression que le produit est totalement nouveau, alors qu'on ne fait que rajouter quelques fonctionnalités par rapport à l'ancien, histoire de vendre. Cela peut faire partie du mensonge utile, faire table rase du passé.

De nos jours, les mensonges politiques ne sont proférés que pour le bien d'une caste minoritaire, ceux qui détiennent le pouvoir des finances. Et cela, ce n'est pas "le bien de tous", ce n'est pas "utile" pour tous.

Le pouvoir des finances détermine la vie des individus, car l'argent est ce qui nous amène à rechercher un métier, on ne peut vivre sans argent. Le contrôle des finances à des répercussions sur tout le monde.

Les bombes ici mentionnées ne sont pas le fruit de la physique quantique, mais de la physique nucléaire, qui tient plus de la chimie que des quantas.

Peu importe, dans l'imaginaire commun, cela revient au même, même si c'est une erreur. L'Homme de la rue ne fait pas la distinction, cela ne remet donc pas en question mon raisonnement : l'illusion du savoir permettant de désintéresser le public des moyens de fabrication d'arme nucléaire. Mais je conçois que cela tient difficilement debout comme raisonnement.

La vulgarisation de la physique quantique se base sur des erreurs de raisonnements, tel que la régression à l'infini : on ne peut trouver une particule de base sans se demander si il y en aurait une à l'intérieur, ce qui amène à produire l'hypothèse qu'il y en est une (le boson de Higgs) qui serait l'origine des autres.

Cela est également faux, notamment la découverte (ou l'invention, selon les opinions) de la constante de Planck, qui définie une limite dans l'extrêmement petit, vient à l'encontre de cette idée mathématique de régression à l'infini appliquée à la physique.

Je parle de la vulgarisaiton, pas de la véritable science. La physique quantique vulgarisée décrit bien une régression à l'infini, et fait l'éloge du mystère qui l'entoure en rajoutant même des touches d'ordre divin par des expressions comme "la particule de Dieu".

Je suis partiellement d'accord avec cela, mais encore reste-t-il à prouver qu'il s'agit bien d'une "manipulation" et non pas d'une simple "incompréhension".

C'est vrai, je pourrais ici faire l'erreur de vous accuser d'être utopique, et vous pourriez m'accuser d'être dystopique. Il faudrait éviter de tomber dans un faux dilemme.

Là je ne suis pas d'accord. D'où tenez-vous cette affirmation comme quoi l'existence précède l'essence ?

Il me semble que l'existence est en soi de l'essence.

De Sartre, évidemment (je vais éviter l'argumentation ad hominem, mais c'est quand même une référence culturelle à avoir).

L'existentialisme de Sartre, ainsi que la phénoménologie ont largement fait leur preuve contre l'idée que l'essence précède l'existence défendu par exemple par Platon est sa théorie des Idées ou encore Descartes par son concept de substance étendue, foncièrement anthropocentriste.

La théorie de la cognition incarnée de Georges Lakoff explique que notre pensée se construit nécessairement par rapport à l'acquisition de notre environnement, que notre pensée ne peut se faire sans notre environnement, et qu'il n'y a donc pas d'idées qui émergent "par magie" dans l'esprit, comme le pensait Platon.

On peut envisager, du point de vue de l'existentialisme athée, que c'est la surhumanisation de l'environnement sédentaire, créant un monde avant tout utilitaire, qui amène les individus à voir une volonté cachée et un sens derrière tout ce qui est, y compris les objets de la nature, ce qui les amène à l'idéalisme et au créationnisme.

Et avec la vulgarisation de la physique quantique, on est en plein dans l'idéalisme, par les erreurs de raisonnement forçant l'esprit à s'y projeter. Après, on peut bien sûr être plus optimiste, et se dire que cela est juste un moyen de rendre intéressant la physique quantique, d'y rajouter de la spiritualité...mais, cela ne va pas un peu loin ? Surtout quand on sait que pas mal de sectes s'appuient sur cette vulgarisation de la physique quantique...

Vous cherchez des objectifs malsains à toute entreprise, à vous écouter, ceux qui discertent sur la possibilité que l'essence précède la forme serait donc des manipulateurs dont l'objectif serait de "bloquer" les ardeurs et toute forme de violence et d'égocentrisme ? Soit dit en passant, si un tel résultat était obtenu, ne vivrions-nous pas dans un monde meilleur ?

Mon axe de réflexion peut paraître complotiste, mais j'essaye simplement d'être réaliste. La naissance de la société, le passage au sédentarisme, amène forcément à ce que les individus, vivant dans un monde où ils ont un rôle à jouer sans jouer tous les rôles, se doivent de croire ce qu'on leur dit. Le manque d'expérimentation directe avec la réalité, comme par exemple, subsister par soi-même à ces besoins en chassant, crée un monde d'idées, où les idées sont par eux-même l'expérimentation et pour lesquelles on ne peut faire précéder l'existence, puisqu'on ne les a jamais expérimentés par les sens, concrètement. Si par exemple vous n'êtes jamais allé en Australie, les seuls preuves de son existence ne sont que par les images et les idées que l'on vous a donné de l'Australie. Mais l'existence de l'Australie précède ces même idées. Bien évidemment, l'évolution des capacités de transmission remettent de plus en plus en question la différence entre expérimenter un lieu par cette transmission où y être véritablement.

Je n'ai pas "nié la matière" en faveur de l'immatérialité. J'ai dit tout simplement que le matérialisme était forcément une théorie incomplète du monde, et qu'il existait forcément un aspect immatériel aux choses, que ce soit au travers de l'information qui est différente de son support, ou que ce soit au niveau de la conscience elle-même.

Vous faites fausse route donc en pensant que je tente d'opposer, comme il a déjà été fait par le passé, deux idéologies supposées incompatibles entre elles (le spiritualisme et le matérialisme). Je tente au contraire de les concilier dans un ensemble homogène qui permette à la fois d'admettre qu'au sein de la matérialité "inconsciente" des mécanismes se produisent, ce qu'on appelle la physique, mais que sur le plan de l'immatérialité se créent des structures conceptuelles issues de ces constructions, qui peuvent alors devenir à un moment donné indépendante de ces mécanismes sous-jacent, donnant naissance à la conscience, qui est le propre des êtres vivants.

D'accord, du moment que l'immatérialité ne vous amène pas à remettre en question l'existence même de la matière, ce qui serait sortir d'une illusion pour rentrer dans une autre, je vous approuve.

Modifié par SSOMW
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
54ans Posté(e)
noureddine2 Membre 3 916 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)

Ben non. Ca prouve justement que l'information ne peut pas être séparé de son support, que l'immatériel ne peut pas être séparé du matériel. Ce qui est exactement ce que dit le matérialisme, et le contraire de ce que tu as affirmé à maintes reprises

le support est un frein pour l'information , un meme logiciel est plus rapide sur un core duo que sur un peintium 4 , et peut etre encore plus rapide sur un ordinateur quantique , peut etre que l'information pourra etre instantanée avec l'intrication .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
29ans Posté(e)
Mirisme Membre 1 346 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

Je voudrais savoir un truc:

Est ce que l'esprit a déjà été mesuré?

Existe t'il des preuves empiriques de l'existence de l'esprit?

La philosophie s'est faite jeter du terrain par la psychologie (et elle n'a pas aimé ceci dit) et cette dernière tend à dire qu'il n'y a pas de dualité corps esprit mais un monisme.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
42ans Posté(e)
Immateriel Membre 1 136 messages
canal de Lumière‚ 42ans
Posté(e)

L'esprit ne peut pas être mesuré, selon moi, parce qu'il est immatériel (donc non palpable, non mesurable, par définition).

De plus, la philosophie ne s'est pas faite jeter par la psychologie :smile2: Et heureusement, les psys qui voient des complexes sexuels partout ne peuvent pas se légitimer comme des philosophes :o°

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
54ans Posté(e)
noureddine2 Membre 3 916 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)

Je voudrais savoir un truc:

Est ce que l'esprit a déjà été mesuré?

Existe t'il des preuves empiriques de l'existence de l'esprit?

pour moi l'esprit est un logiciel comme celui du robot , c'est une information qu'on peut mesurer en bit ou octet , l'esprit d'un insecte peut mesurer x kilo-octets , l'esprit d'un homme peut mesurer x giga-octets , mais on ne sait pas comment mesurer l'information du cerveau .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
29ans Posté(e)
Mirisme Membre 1 346 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

@Immateriel: Tu sais ça fait un siécle que Freud a fait sa théorie et chose extraordinaire la psychologie a évolué depuis d'ailleurs la psychanalyse n'est pas considérée comme une science.

Et désolé mon prof de philo nous a clairement dit que le champ de l'esprit a été investi par les sciences cognitives (donc en tête de lice les neurosciences) au détriment de la philosophie.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sciences_cognitives

Ces sciences cognitives sont étonnament efficaces pour expliquer notre fonctionnement (sur la mémoire par exemple) avec tout ce qui est lié au traitement de l'information mais s'intéresse peu aux émotions (ce qui est apparemment en train de changer).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
42ans Posté(e)
Immateriel Membre 1 136 messages
canal de Lumière‚ 42ans
Posté(e)

La science s'intéresse en effet au fonctionnement cérébral, mais cela aussi n'a aucun rapport avec la philosophie en tant que telle.

Et je suis bien au courant au sujet de Freud, et de la psychologie en général, mon intervention était de l'ironie qui démontre que la psychologie est une démarche qui n'a rien à voir avec la philosophie, je sais que de nombreuses personnes voudraient s'en passer afin de forcer le passage avec leur idéologie matérialiste, mais ça ne sera jamais possible, pas tant que l'être humain aura la liberté de penser :bo:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
29ans Posté(e)
Mirisme Membre 1 346 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

La psychologie ne veut pas faire de la philosophie. Elle utilise l'empirisme (qui est par contre de la philosophie) afin d'étudier l'esprit afin d'expliquer des phénomènes observés et aussi d'en observer de nouveaux. De ce fait je ne vois pas ce que recouvre l'esprit en tant qu'entité immatérielle, qu'est ce qui est seulement dépendant de l'esprit (en tant qu'entité immatérielle)?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×