Aller au contenu

Messages recommandés

existence Membre 5442 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

D'après les religions dogmatiques que sont notamment le judaïsme, le christianisme, et l'Islam, leurs textes sacrés sont la parole de Dieu, qui est censé être parfait. Ces textes sont donc supposés vrais par les croyants. Pourtant, ces derniers effectuent un tri, il considèrent certaines choses comme des métaphores, d'autres comme vraiment vrai, et rejettent d'autres parties en admettant implicitement qu'elles sont immorales. Certains croyants très ouvert d'esprit considèrent même que tous les textes sacrés sont des métaphores. Ce n'est pas logique. Si on dit que quelque chose est vrai, cela ne veut pas dire le contraire ou que on peut l'interpréter comme on veut.

Qu'en pensez-vous ?

Êtes-vous aussi étonnés par cela ?

Est-ce une forme de fétichisme de textes religieux, à savoir que les croyants les vénèrent comme un objet, mais en fait ne prennent pas en compte leur contenu ? Ou bien est-ce une façon d'appartenir à un groupe, le même croyant pouvant tout à fait se trouver dans une autre religion avec d'autres textes, mais qu'il fait comme tout le monde ou plutôt qu'il pense comme tout le monde ?

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

L'acceptation des prescriptions religieuses dépend étroitement de l'évolution des mœurs, mœurs qui peuvent (et permettent souvent de) produire la loi. Moeurs qui varient aussi plus ou moins d'un individu à un autre, d'un peuple à un autre. Dès lors il n'est pas étonnant qu'il y ait un tri dans les prescriptions religieuses. D'ailleurs, l'autorité religieuse prend acte de l'évolution de ces moeurs, et peut aussi ajuster son droit : je pense au droit canonique, par exemple. La curie ne combat plus ce qu'elle considère comme hétérodoxe comme il y a quelques siècles.

La croyance me semble relever d'autres leviers. On en a discuté, je ne développe pas pour passer une bonne soirée : pas trop partant pour me faire de nouveau tancer ^^'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Karpov Membre 1198 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Qu'est ce que tu peux te prendre la tête Existence !

Heureusement que l'on fait un tri dans les textes sacrés !

On accepte et croit que les textes sacrés de notre religion ou ceux qui sont proche de notre pensée , de notre philosophie .

C'est normal , non ?

Pourquoi dis - tu que les textes sacrés sont des métaphores ?

Qu'est ce qui te fait dire ça ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lc119 Membre 100 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Existence, ta question est trop vaste pour être traitée, elle englobe trois grandes religions au sein desquelles il existe des milliers de courants avec chacun sa lecture des textes sacrés, comme tu le signales d'ailleurs, du rejet de la "Parole de Dieu" au motif de vieux recueil de mythe à la compréhension littérale de l'intégralité de l'oeuvre.

Par ailleurs, les textes sacrés sont une oeuvre qui renferme histoires, paraboles, prophéties, etc. autant d'éléments qui s'apprécie chacun différemment (une histoire est à prendre tel quelle, en tant que repère historique, une parabole en tant que leçon morale, etc.). D'ou cette variété d'attitudes ou d'appréhension du texte. Je n'y vois pas nécessairement de contradiction dans le traitement de l'oeuvre que l'on considère comme vérité.

Enfin, l'idée que les textes sacrés s'interprètent comme on veut, je n'en suis vraiment pas convaincu. Le message de la Bible, par exemple, est en maints endroit un message clair et direct. Il se prend comme il se lit. De plus, le NT est souvent un commentaire de l'AT, c'est-à-dire que l'interprétation de la Bible est déjà faite dans la Bible elle-même. Elle se prend ou elle s'écarte selon qu'on a foi en ce livre ou qu'on le range comme un source d'inspiration pour se construire sa propre vérité. La diversité des interprétations que l'on observe sur ce livre s'explique en grande partie par la réflexion humaine. Plus la réflexion humaine s'interpose entre le texte et le lecteur, c'est-à-dire qu'elle dit comment se lit la Bible, plus l'on s'éloigne du message original...

Bien sûr, le sujet est beaucoup plus complexe que ça, et il mériterait qu'on le divise en partie pour approfondir successivement chacune. Mais il en vaut la peine, je crois. et contrairement à karpov, je ne crois pas que tu te prennes "trop la tête".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 103ans
Posté(e)

Rien n'oblige le croyant à penser que le texte sacré est la révélation directe de Dieu. Pourquoi ne pourrait-il pas croire qu'il s'agit d'une retranscription humaine et imparfaite de la parole divine ?

Les passages immoraux s'expliquerait alors par la mauvaise compréhension du message divin par le scribe de l'époque.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 31ans
Posté(e)

La Cigale et la Fourmi

La Cigale, ayant chanté

Tout l'été,

Se trouva fort dépourvue

Quand la bise fut venue :

Pas un seul petit morceau

De mouche ou de vermisseau.

Elle alla crier famine

Chez la Fourmi sa voisine,

La priant de lui prêter

Quelque grain pour subsister

Jusqu'à la saison nouvelle.

"Je vous paierai, lui dit-elle,

Avant l'Oût, foi d'animal,

Intérêt et principal. "

La Fourmi n'est pas prêteuse :

C'est là son moindre défaut.

Que faisiez-vous au temps chaud ?

Dit-elle à cette emprunteuse.

- Nuit et jour à tout venant

Je chantais, ne vous déplaise.

- Vous chantiez ? j'en suis fort aise.

Eh bien! dansez maintenant.

Il existe deux types de personnes face à ce texte.

Ceux qui vont dire que ce texte parle d'une fourmi qui parle et d'une cigale qui parle.

Ceux qui diront que ce texte est une métaphore sociale.

Ceux qui considèrent que seuls les premiers ont compris le texte, je pense qu'on ne peut rien faire pour eux.

Voilà voilà...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ved Membre 3967 messages
Forumeur alchimiste‚ 28ans
Posté(e)
Il existe deux types de personnes face à ce texte.

Ceux qui vont dire que ce texte parle d'une fourmi qui parle et d'une cigale qui parle.

Ceux qui diront que ce texte est une métaphore sociale.

Ceux qui considèrent que seuls les premiers ont compris le texte, je pense qu'on ne peut rien faire pour eux.

Voilà voilà...

:plus:!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lc119 Membre 100 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Rien n'oblige le croyant à penser que le texte sacré est la révélation directe de Dieu. Pourquoi ne pourrait-il pas croire qu'il s'agit d'une retranscription humaine et imparfaite de la parole divine ?

Les passages immoraux s'expliquerait alors par la mauvaise compréhension du message divin par le scribe de l'époque.

Il ne peut pas le croire parce que le texte sacré, en tout cas pour ce qui est de la Bible, se réclame de Dieu et ne présente pas son message comme vrai grossièrement du fait des rédacteurs imparfaits. Je crois que c'est aussi simple que ça.

"Les passages immoraux" dont il a été question au moins à deux reprises sur ce fil sont à identifier. Car, toujours dans la Bible, je n'en ai pas souvenir. Par ailleurs, juger un passage immoral, c'est faire intervenir une moral... sa moral. Ceux qui, Chrétiens ou Juifs, appréhendent le texte de cette façon, avec un jugement moral, ouvrent la brèche à une multitude d'interprétations, en effet, chacun y va de son opinion, et écarte ou garde ce qu'il veut du texte sacré...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
existence Membre 5442 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Il existe deux types de personnes face à ce texte.

Ceux qui vont dire que ce texte parle d'une fourmi qui parle et d'une cigale qui parle.

Ceux qui diront que ce texte est une métaphore sociale.

Ceux qui considèrent que seuls les premiers ont compris le texte, je pense qu'on ne peut rien faire pour eux.

Voilà voilà...

C'est trop facile. Certains passages de la Bible sont considéré comme vrai. Par exemple, aucun chrétien ne dit que la trinité est une métaphore. D'autre part, si les textes ne sont pas des ordres ou des affirmations pures, en revanche, ce sont des modèles de comportement. Or beaucoup de comportements dans la Bible, notamment de ceux qui sont vénérés, sont immoraux et personne n'oserait faire la même chose de nos jours.

Rien n'oblige le croyant à penser que le texte sacré est la révélation directe de Dieu. Pourquoi ne pourrait-il pas croire qu'il s'agit d'une retranscription humaine et imparfaite de la parole divine ?

Les passages immoraux s'expliquerait alors par la mauvaise compréhension du message divin par le scribe de l'époque.

Effectivement. Tu m'as cloué le bec là. Mais en fait, non, vu la masse de choses insupportables, c'est la majorité de la Bible qui devrait être la mauvaise compréhension du message divin, donc cela voudrait dire que les scribes étaient particulièrement mauvais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
existence Membre 5442 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

"Les passages immoraux" dont il a été question au moins à deux reprises sur ce fil sont à identifier. Car, toujours dans la Bible, je n'en ai pas souvenir. Par ailleurs, juger un passage immoral, c'est faire intervenir une moral... sa moral. Ceux qui, Chrétiens ou Juifs, appréhendent le texte de cette façon, avec un jugement moral, ouvrent la brèche à une multitude d'interprétations, en effet, chacun y va de son opinion, et écarte ou garde ce qu'il veut du texte sacré...

D'accord.

Non respect de la liberté de culte :

[Exod. 22:20] << Yahweh: "Celui qui offre des sacrifices aux dieux, et non à Yahweh seulement, sera voué à l'anathème." >>

Incitation au génocide :

[Deut. 7:16] << Yahweh dit au peuple Israélien: "tu anéantiras tous les peuples que Yahweh, ton Dieu, va te livrer: tu seras sans pitié pour eux et tu ne serviras point leurs dieux" >>

Homophobie :

[Lévi. 20:13] << "Si un homme couche avec un autre homme comme avec une femme, tous deux auront commis une abomination et seront frappés de mort" >>

Homophobie (dans le NT) :

[i Corin. 6:9-11] << St Paul: "ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront pas le Royaume de Dieu ? ... Ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni ceux qui se livrent à la sodomie, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les insulteurs, ni les brigands n'hériteront le Royaume de Dieu." >>

Handicapés :

[Lévi. 21:23] << Les infirmes n'ont pas le droit de s'approcher de l'autel pour faire des offrandes à Yahweh. Ça profanerait son sanctuaire. >>

Machisme :

[Genè. 3:16] << Yahweh à Ève: "ton désir se portera vers ton mari et lui te dominera." >>

Machisme (dans le NT) :

[i Corin. 11:3] << Le chef de la femme c'est l'homme >>

Racisme :

[Genè. 43:32] << C'est une abomination pour les Égyptiens de manger avec les Hébreux.>>

Perversion :

[Exod. 7:3] << Yahweh: "Moi j'endurcirai le coeur de Pharaon" >> puis [Exod. 9:12,22] << Yahweh endurcit le coeur de Pharaon, le roi de l'Égypte. Ensuite il fait tomber de la grêle sur l'Égypte parce que Pharaon avait le coeur dur. >>

Etc.

Modifié par existence

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Solinvictus Membre 356 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
D'après les religions dogmatiques que sont notamment le judaïsme, le christianisme, et l'Islam, leurs textes sacrés sont la parole de Dieu, qui est censé être parfait.

Il me semble que le Coran est considéré "Parole de Dieu", parce que supposé dicté à Mahomet, l'AT serait d'"inspiration divine", et les Évangiles sont des témoignages.

Pour certains, ce sont des vérités littérales : ce sont des "fondamentalismes" pour lesquels ces bouquins sont des livres d'Histoire et les règles doivent être appliquées à la lettre. C'est pour ça que l'application de la Charia dans certains pays est monstrueuse et que certains mouvements évangélistes, en plus d'être créationnistes (terre jeune) sont pour la mise à mort de l'adultère ou de l'homosexuel.

Pour d'autres, les textes religieux sont vrais, mais il ne les ont jamais lus (beaucoup de "religieux" ont une culture religieuse très réduite).

Enfin pour ceux qui ont un niveau d'herméneutique plus élevé, ils recherchent une symbolique dans les épisodes religieux (enfin, surtout en ce qui concerne la Bible. Le Coran est plus "direct"). Mais ça reste des interprétation plus ou moins personnelles. J'ai, par exemple, demandé à plusieurs croyants cultivés quelle interprétation ils avaient de la Chute, et j'ai en effet obtenu des versions bien différentes.

Modifié par Solinvictus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Karpov Membre 1198 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Les textes sacrés sont des révèlations divines faites à des sages ou des gens qui vont devenir sages .

Si on croit en Dieu , alors on croit aux textes sacrés , si on ne crois pas en Dieu alors on ne croit pas aux fameux textes ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 31ans
Posté(e)

Il existe deux types de personnes face à ce texte.

Ceux qui vont dire que ce texte parle d'une fourmi qui parle et d'une cigale qui parle.

Ceux qui diront que ce texte est une métaphore sociale.

Ceux qui considèrent que seuls les premiers ont compris le texte, je pense qu'on ne peut rien faire pour eux.

Voilà voilà...

C'est trop facile. Certains passages de la Bible sont considéré comme vrai. Par exemple, aucun chrétien ne dit que la trinité est une métaphore. D'autre part, si les textes ne sont pas des ordres ou des affirmations pures, en revanche, ce sont des modèles de comportement. Or beaucoup de comportements dans la Bible, notamment de ceux qui sont vénérés, sont immoraux et personne n'oserait faire la même chose de nos jours.

Non, ce n'est pas trop facile. Tu cherches volontairement à biaiser la discussion en n'écoutant personne et en ne cherchant pas à comprendre. Je te montre que tu dis une connerie, mais bon, si pour toi, La fontaine a parlé d'une fourmi parlant à une cigale, laquelle chante en été et meure de faim en hiver, bah c'est ton choix. Un choix aussi con que celui des fondamentalistes. Tu n'as pas lu la Bible, tu ne connais pas la Bible, et tu te permets de juger en essayant de lui faire dire ce qui t'intéresse.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gude Membre 89 messages
Forumeur en herbe‚ 26ans
Posté(e)

Je pense qu'il est préférable de nos jours pour ceux qui croient de prendre ces textes au second degré comme un enseignement métaphorique. Prenons la genèse par exemple avec l'histoire d'Adam et Eve: elle est la métaphore du fait que par la connaissance l'être humain s'est condamné à l'enfer du travail. Nul couple tout nu, nul arbre, seule une idée.

Ainsi je pense donc que les croyants devraient raisonner ainsi avec une majorité de ce que leur racontent leurs textes sacrés et de nombreux malentendus et conflits inutiles seront évités.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lc119 Membre 100 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Permettez-moi de formuler des remarques sur ces versets que vous jugez immoraux et d'apporter quelques nuances sans prétendre à l'exhaustivité, chacun de ces passages mériteraient en fait d'être approfondi pour aboutir à une conclusion exacte.

Non respect de la liberté de culte :[Exod. 22:20] << Yahweh: "Celui qui offre des sacrifices aux dieux, et non à Yahwehseulement, sera voué à l'anathème." >>
Dans le contexte, Dieu s'adresse à des hommes qui se sont voués à lui en tant que peuple. C'est le peuple de la fameuse "alliance". Bref, en amont, il y a liberté de culte. Par ailleurs, à la même époque, les autres peuples sont libres d'exercer leur culte. Ils sont nullement inquiétés par les Juifs. La restriction dans la liberté de culte, si tant est qu'on puisse parler de restriction, se limite donc à ce peuple qui rappelons-le s'est consacré de bon gré au Dieu de Moïse. Paul, éminent chrétien, fit remarquer à des polythéistes cette tolérance : "Ce Dieu, dans les âges passés, a laissé toutes les nations suivre leurs propres voies, quoiqu'il n'ait cessé de rendre témoignage de ce qu'il est, en faisant du bien, en vous dispensant du ciel les pluies et les saisons fertiles, en vous donnant la nourriture avec abondance et en remplissant vos coeurs de joie."
Incitation au génocide :[Deut. 7:16] << Yahweh dit au peuple Israélien: "tu anéantiras tous lespeuples que Yahweh, ton Dieu, va te livrer: tu seras sans pitié pour eux et tune serviras point leurs dieux" >>
C’est sans doute le point le plus polémique de votre liste. Y voir un génocide est dans l’absolu, je dis bien dans l’absolu, vrai puisque qu’un génocide c’est au sens littéral, la destruction d’un peuple. Maintenant qui sont « les peuples » que Dieu a livrés dans la main des Juifs ? Quelles sont leur pratiques/coutumes ? Des tributs cananéennes qui sont connus pour avoir commis des actes totalement abjectes (ex : sacrifices d’enfants). Méritaient-elles la destruction pour cette raison ? Ça pose clairement la question de la peine de mort... venant de Dieu (quand bien même elle est exécutée par des hommes pour Dieu), se justifie-t-elle ? Pour un croyant, oui.
Homophobie :[Lévi. 20:13] << "Si un homme couche avec un autre homme comme avec unefemme, tous deux auront commis une abomination et seront frappés de mort" >> Homophobie (dans le NT) :[i Corin. 6:9-11] << St Paul: "ne savez-vous pas que les injustes n'hériterontpas le Royaume de Dieu ? ... Ni les impudiques, ni les idolâtres, ni lesadultères, ni les efféminés, ni ceux qui se livrent à la sodomie, ni lesvoleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les insulteurs, ni les brigandsn'hériteront le Royaume de Dieu." >>
La Bible condamne la pratique homosexuelle et par voie de conséquence celui qui s’y adonne. C’est une position morale qui se défend. Au même titre que vous pouvez trouvez immorale qu'une personne en couple aille voir ailleurs. C'est une position morale qui se défend. Un chrétien digne de ce nom ne refusera néanmoins pas le respect et la dignité qui est dû à tous et notamment à ceux qui ne partagent sa vision biblique de la sexualité. D’ailleurs, dans le passage que vous citez partiellement, Paul s’adresse à des chrétiens qui, précise-t-il, se sont livrés à ces pratiques (dont l'homosexualité) avant de se repentir. On est pas là je crois dans le schéma de l'homophobie...
Handicapés :[Lévi. 21:23] << Les infirmes n'ont pas le droit de s'approcher de l'autel pourfaire des offrandes à Yahweh. Ça profanerait son sanctuaire. >>
Pour comprendre l’AT que vous citez abondamment dans cette liste, il faut discerner l’esprit que la loi renferme. Lévitique 21:23 inculque-t-il aux Juifs de faire preuve de discrimination à l’égard des personnes infirmes ? Si oui, comment comprendre Lévitique 19:14 qui leur est favorable ? Et pourquoi Jésus a-t-il eu tant d’égard pour les malades et les infirmes, lui qui se dit en union avec le Dieu des Juifs ? Et c'est là que divergent les chemins du profane et du croyant. Le premier se voit conforter dans l'idée que la Bible est fausse tandis que le second choisis de recouper tous ces passages pour en tirer une conclusion satisfaisante au vue de ce qu'il sait déjà de Dieu et sa Parole...
Machisme :[Genè. 3:16] << Yahweh à Ève: "ton désir se portera vers ton mari et luite dominera." >>Machisme (dans le NT) :[i Corin. 11:3] << Le chef de la femme c'est l'homme >>
Cette opinion est populaire mais deux choses. Le mot « chef » ici est-il nécessairement une expression de machisme ? Comment un mari doit-il exercer ce rôle d’après la Bible ? Car tant qu’à blâmer, il faut le faire consciencieusement et sur une observation irréfutable, en rassemblant des passages qui évoquent le traitement réservé à la femme, et il y en a, notamment un qui enjoint l'homme à aimer sa femme comme son propre corps, voilà qui nuance, c'est en suivant cette voie que l'on se fera un avis objectif.
Racisme : [Genè. 43:32] << C'est une abomination pour les Égyptiens de manger avec les Hébreux.>>
Il y a pour le coup erreur dans votre lecture de verset. La phrase décrit la répugnance des Egyptiens à manger avec les Hébreux. Il n’est donc pas question ici d’un quelconque racisme ou si racisme il y a, il vient des Egyptiens contre les Hébreux, pas l’inverse.
Perversion : [Exod. 7:3] << Yahweh: "Moi j'endurcirai le coeur de Pharaon" >> puis [Exod. 9:12,22] << Yahweh endurcit le coeur de Pharaon, le roi de l'Égypte. Ensuite il fait tomber de la grêle sur l'Égypte parce que Pharaon avait le coeur dur. >>
C’est la où devient nécessaire la connaissance des usages de la langue hébreu. Il n’est pas rare dans la Bible qu’il soit attribué une action à un personnage qui n’a fait que permettre qu’un phénomène se produise (Exode 1:17). La phrase « Moi j'endurcirai le cœur de Pharaon » peut donc se comprendre dans le texte original « Moi je permettrai que le cœur de Pharaon s’endurcisse ». Ainsi Dieu n’est pas à l’origine de l’endurcissement du Monarque bien qu’il est permis ce phénomène.

Au final, vous êtes ici dans un jugement moral, votre moral. Et vous en avez le droit. Cela dit, le statut des textes sacrés, puisque c'est de cela qu'il s'agit, ne pose en fait pas vraiment de problème au croyant qui trouve toujours une explication au passages troublants et peut laisser même en suspend une question à laquelle il ne trouve pas une réponse satisfaisante, confiant que Dieu est juste dans toutes ses voies (Deutéronome 32:4).

En revanche, et c'est là que je rejoins votre analyse initiale, quand un croyant juge que des passages sont à écarter ou caduques au motif qu'ils ne sont pas moraux alors il y a problème de fond car il discrédite une partie du texte sacré. Mais alors sacré/parfait ou pas ? Cette attitude ambiguë justifie une sélection et explique en partie la multitude des interprétations que l'on observe. Je choisis de suivre tel principe mais rejette tel autre car il n'est pas très "catholique". Bref, la religion à la carte. On peut sérieusement douter que cela soit conforme à l'esprit de Jean 4:23 (Jean 17:17), simple et direct.

Modifié par lc119

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 103ans
Posté(e)

Rien n'oblige le croyant à penser que le texte sacré est la révélation directe de Dieu. Pourquoi ne pourrait-il pas croire qu'il s'agit d'une retranscription humaine et imparfaite de la parole divine ?

Les passages immoraux s'expliquerait alors par la mauvaise compréhension du message divin par le scribe de l'époque.

Il ne peut pas le croire parce que le texte sacré, en tout cas pour ce qui est de la Bible, se réclame de Dieu

Faux argument, le fait qu'il se réclame de Dieu pourrait être un rajout humain.
Par exemple, aucun chrétien ne dit que la trinité est une métaphore.

Sauf que la Bible ne parle pas de trinité. Le dogme de la trinité est post-biblique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lc119 Membre 100 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Faux argument, le fait qu'il se réclame de Dieu pourrait être un rajout humain.

Ce n'est pas un argument, Grenouille Verte, car je ne cherche pas à vous convaincre qu'un croyant à raison d'être croyant, mais je vous donne une raison pour laquelle un croyant ne peut admettre que son texte sacré est le fruit de l'homme. Est-ce raisonnable de croire la Bible quand elle affirme être inspirée de Dieu ? Non si rien prouve que la Bible est un livre digne de foi. Oui si à la suite d'un fin examen de ce livre l'on s’aperçoit que la Bible est digne de foi (dans ses récits historiques, ses mesures d'hygiène, ses descriptions de l'univers, ses prophéties, etc.), car en ce cas, par déduction, toutes ses déclarations se révèlent exactes, notamment celle qui dit que la Bible est inspirée de Dieu... Tant qu'on a pas fait cet examen personnel, on ne peut se prononcer avec certitude.

Modifié par lc119

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 31ans
Posté(e)

Toi t'es du genre, en entendant le proverbe "Si quelqu'un t'a fait du mal, ne cherche pas à te venger. Va t'asseoir au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre" à aller t'installer près d'une rivière et à attendre hein ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lc119 Membre 100 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Non, je suis plutôt à me dire où est le rapport, quel est le but de cette intervention ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarathoustra2 Membre 8656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 44ans
Posté(e)

Les livres sacrés proposent plusieurs niveau d'interprétation.

Un simple pour guider l'Homme simple.

D'autres plus sutils pour guider les grands esprits.

L'intolérance ne se trouve qu'aux plus bas niveaux d'interprétation, car l'Homme simple a besoin de principes rigides.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité