Aller au contenu

une ado meurt après une agression

Messages recommandés

Grelotte Membre 4 204 messages
quelque part au chaud ....... ;) ‚ 47ans
Posté(e)

comme tu dis, c'est pas facile!

je comprends ton problème, et je sais qu'il est difficile parfois d'être pris au sérieux par les responsables d'un établissement

ils t'ont demandé de l'enducir? sans blague! quel culot!

et tu ne leur as pas demandé s'ils remboursaient les leçons de tir, histoire de voir la réaction? ;)

non j'y est pas pensée !! :smile2:

Comme quoi je veux bien entendre dire que certain parents sont démissionnaire.

Je me pose la question si les parents sont réellement au courant du comportement de leur gamin. pas sûr ! Pour le collège ce que subit mon fils c'est pas grand chose .C'est parce que ces élevés ont vu que cela l'affectait qu'il s’acharnerait sur lui. Ils ne vont pas déranger les autres parents pour si peu ........

On c'est tous qu'entre eux les gamins sont pas tendre et surtout a cet age là !

Ce que je vois moi c'est que depuis tout temps on arrête pas ceux qui agresse, ils sont même bien mieux soutenue que les agressés.

Alors comment éduquer ses enfants dans cette société ? faut -il qu'ils soit agresseur ou agresser ? :mouai:

bonne réaction :bo:

mais bon, faut pas généraliser,il y a aussi des profs et des directeurs qui prennent les choses au sérieux

malheureusement ils sont pas nombreux :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité samira123
Invité samira123 Invités 0 message
Posté(e)

Oui, il ne faut pas généraliser, j'ai toujours eu des profs, CPE, Directeur, qui ont bien réagi chaque fois que ma fille a eu des problèmes, avertissements pour les autres, mise à pied, risque de renvoi...A l'école, ils ont toujours pris au sérieux et savait agir en conséquences, et les problèmes ont toujours été résolus.

Modifié par samira123

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fidelia Membre+ 30 122 messages
Sirène des abysses de l'Asile‚ 43ans
Posté(e)

Je comprends ton désarroi Grelotte, d'autant que j'ai moi-même été dans le même cas que ton fils, car suite au déménagement de mes parents, j'ai changé de département, je suis passée de "parisienne" (j'habitais en fait dans le 92) à Beauceronne... et donc outre le fait de quitter mes amis que j'avais depuis l'école primaire, je suis arrivée en 4e dans un nouveau collège d'Eure et Loir, où mes nouveaux camarades avaient une dent contre les "parigots". Et bien sûr méchants comme ils sont à cet âge là, m'en ont fait baver pendant 2 ans, en m'insultant gratuitement (car j'ai un nom dont il est facile de se moquer), me balançant des tronçons de pain lorsque l'on sortait de la cantine le midi ; moi j'étais timide et bien sûr je ne me défendais pas - j'étais seule (j'avais juste une amie qui était toujours avec moi et qui m'appréciait) et eux toujours en groupe (plus facile ! ). Je pleurais le soir en rentrant chez moi et ne voulais plus aller à l'école... mais je ne le montrais pas à mes parents, car on a du mal à se livrer à cet âge là. Mais bien sûr j'y retournais le lendemain à reculons, la boule au ventre.

Un jour l'une des filles (car il s'agissait de filles) a dit à une autre, "essaye de lui mettre une claque pour voir comment elle réagit " (en parlant de moi) ; et là je ne me suis pas laissée faire... on me touchait donc il fallait que je réagisse ! On s'est donc crêpées le chignon et on a commencé à se battre comme des filles peuvent le faire, sous le regard des autres camarades qui rigolaient ! Je n'ai plus trop de souvenirs de la manière dont ça s'est fini mais une pionne avait dû intervenir ! Bref là j'ai tout déballé à mes parents en leur disant ce que je subissais au quotidien. Ils ont donc appelé le principal pour exiger un RDV avec lui. Par la suite mes "agresseurs" (le mot est un peu fort mais bon) ont été convoqués, et le calme est revenu, ils ne m'ont plus jamais embêtée...

Tout cette histoire a contribué à la chute de mes résultats scolaires, et le résultat c'était le redoublement de la 3ème. Mais comme je refusais de faire une année de plus dans établissement, mes parents ont forcé mon passage en demandant une dérogation, qui au vu des circonstances a été acceptée sans problème !

Tout ça pour dire que la méchanceté des jeunes entre eux peut mener à de graves circonstances ; l'établissement et les parents sont responsables chacun pour leur partie de l'enfant ; les parents pour l'éducation qu'il inculquent à leur enfant, et l'établissement pour faire respecter l'ordre dans ses murs, et avertir les parents du moindre incident.

Modifié par Fidelia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grelotte Membre 4 204 messages
quelque part au chaud ....... ;) ‚ 47ans
Posté(e)

J'imagine que cela n'a pas été facile pour toi Fidelia !! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fidelia Membre+ 30 122 messages
Sirène des abysses de l'Asile‚ 43ans
Posté(e)

Non ça a été une très mauvaise période :mouai: ... L'adolescence est un passage ingrat de la vie !

Mais bon par la suite mon caractère s'est renforcé ;) .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kingdom35 Membre 321 messages
Forumeur survitaminé‚ 37ans
Posté(e)

et après, on me demande pourquoi j'aime pas les mômes...

Des saloperies, je vous dis...MDR

non, blague à part, ça m'a toujours fait marrer les journalistes qui emploient le mot " camarades de classes " pour désigner des tortionnaires en culottes courtes..

Faudrait arrêter avec l'angélisme.. un môme, ça peut être sacrément plus vicelard qu'un adulte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité x-zoumi-x
Invité x-zoumi-x Invités 0 message
Posté(e)

Je comprends ton désarroi Grelotte, d'autant que j'ai moi-même été dans le même cas que ton fils, car suite au déménagement de mes parents, j'ai changé de département, je suis passée de "parisienne" (j'habitais en fait dans le 92) à Beauceronne... et donc outre le fait de quitter mes amis que j'avais depuis l'école primaire, je suis arrivée en 4e dans un nouveau collège d'Eure et Loir, où mes nouveaux camarades avaient une dent contre les "parigots". Et bien sûr méchants comme ils sont à cet âge là, m'en ont fait baver pendant 2 ans, en m'insultant gratuitement (car j'ai un nom dont il est facile de se moquer), me balançant des tronçons de pain lorsque l'on sortait de la cantine le midi ; moi j'étais timide et bien sûr je ne me défendais pas - j'étais seule (j'avais juste une amie qui était toujours avec moi et qui m'appréciait) et eux toujours en groupe (plus facile ! ). Je pleurais le soir en rentrant chez moi et ne voulais plus aller à l'école... mais je ne le montrais pas à mes parents, car on a du mal à se livrer à cet âge là. Mais bien sûr j'y retournais le lendemain à reculons, la boule au ventre.

Un jour l'une des filles (car il s'agissait de filles) a dit à une autre, "essaye de lui mettre une claque pour voir comment elle réagit " (en parlant de moi) ; et là je ne me suis pas laissée faire... on me touchait donc il fallait que je réagisse ! On s'est donc crêpées le chignon et on a commencé à se battre comme des filles peuvent le faire, sous le regard des autres camarades qui rigolaient ! Je n'ai plus trop de souvenirs de la manière dont ça s'est fini mais une pionne avait dû intervenir ! Bref là j'ai tout déballé à mes parents en leur disant ce que je subissais au quotidien. Ils ont donc appelé le principal pour exiger un RDV avec lui. Par la suite mes "agresseurs" (le mot est un peu fort mais bon) ont été convoqués, et le calme est revenu, ils ne m'ont plus jamais embêtée...

Tout cette histoire a contribué à la chute de mes résultats scolaires, et le résultat c'était le redoublement de la 3ème. Mais comme je refusais de faire une année de plus dans établissement, mes parents ont forcé mon passage en demandant une dérogation, qui au vu des circonstances a été acceptée sans problème !

Tout ça pour dire que la méchanceté des jeunes entre eux peut mener à de graves circonstances ; l'établissement et les parents sont responsables chacun pour leur partie de l'enfant ; les parents pour l'éducation qu'il inculquent à leur enfant, et l'établissement pour faire respecter l'ordre dans ses murs, et avertir les parents du moindre incident.

Um ... Toujours en groupes car, seul ils ferment leurs gueule et toujours les prénoms blabla ... des vrais gamins ! mais bon ...

Ils font chier avec "parisien" blabla, mon dieu ... j'aime pas trop les parigots, mais c'est pas pour ça que je les insultes ou je ne sais pas quoi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La_salade Membre 3 264 messages
Mythomane‚ 32ans
Posté(e)

Mais les chamailleries entre enfants ont existé de tout temps. Pourquoi se scandaliser aujourd'hui?

Ce n'est qu'un fait divers qui a mal tourné, il n'y a aucune leçon à en tirer. Les gamins resteront des gamins quoi qu'il arrive.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pyrenne Membre 7 025 messages
.un pavé dans chaque main!‚
Posté(e)

non j'y est pas pensée !! :smile2:

Comme quoi je veux bien entendre dire que certain parents sont démissionnaire.

Je me pose la question si les parents sont réellement au courant du comportement de leur gamin. pas sûr ! Pour le collège ce que subit mon fils c'est pas grand chose .C'est parce que ces élevés ont vu que cela l'affectait qu'il s’acharnerait sur lui. Ils ne vont pas déranger les autres parents pour si peu ........

ben...au vu des conséquences possibles, si, c'est important

et de toute façon, c'est hors charte^^, donc, les responsables du collège de ton pitchou ont a se préoccuper de tout, même de ce qu'il peut subir qui le déstabilise

sinon, c'est simple, la prochaine année que tu auras à signer, tu leur écris un truc pour leur expliquer que ça marche dans les deux sens, la responsabilité

On c'est tous qu'entre eux les gamins sont pas tendre et surtout a cet age là !

oui, mais là, on en est à la violence

je ne veux pas t'alarmer, je dis juste qu'il ne faut pas minimiser

Ce que je vois moi c'est que depuis tout temps on arrête pas ceux qui agresse, ils sont même bien mieux soutenue que les agressés.

Alors comment éduquer ses enfants dans cette société ? faut -il qu'ils soit agresseur ou agresser ? :mouai:

pas agresseur, ça, c'est pas discutable

c'est pas le lieu ici, et de plus, je me vois mal te dire ce que tu as à faire

mais les règlements intérieurs ne sont pas fait pour les chiens!

bonne réaction :bo:

mais bon, faut pas généraliser,il y a aussi des profs et des directeurs qui prennent les choses au sérieux

malheureusement ils sont pas nombreux :sleep:

bof!

si tu es dans ton droit, ose!

je ne peux pas mieux te dire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ema.
Invité Ema. Invités 0 message
Posté(e)

les pétages de plombs, on ne sait pas à quoi c'est dû, un moment de folie qui entraine la mort, sans que la personne prenne conscience de ses actes, les faits divers comme celui ci, malheureusement sont de plus en plus fréquents.

Je viens de voir d'ailleurs qu'aujourd'hui même, dans le quotidien de ma ville, qu'un homme vient de tuer sa femme à coup de gourdin et s'est ensuite suicidé...

Modifié par Ema.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 61ans
Posté(e)
...

Il y a un truc que les fonctionnaires ne supportent pas et ne peuvent ignorer : le recommandé avec AR.

Poli mais ferme avec copie à l'Inspection Académique. Tu verras comme c'est efficace pour leur faire bouger le cul.

Et ça marche aussi avec "Paul en ploye", les "Un pot", etc.

Parce que le jour où ça tourne au vinaigre ils ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas.

Et tu peux même le faire en ligne sans aller à la poste...:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grelotte Membre 4 204 messages
quelque part au chaud ....... ;) ‚ 47ans
Posté(e)

Oui comme tu dis L'adolescence est un passage ingrat :mouai:

Un mauvais passage a passer , c'est pourquoi elle mérite beaucoup d'attention ! Tant du coté des parents que du coté des personnes qui les entours tout les jours comme dans les établissements scolaire ou autre.

C'est un age aussi ou ils changent et le dialogue est pas si facile .

Comme on a pue le voir en 1/4 de seconde tout peu basculé.

Le jeune n'avait sans doute pas l'intention de la tuer, juste lui donner une bonne leçon !

et pourtant c'est ce qu'il a fait !

C'est malheureux, mais les jeunes sont de plus en plus impulsifs !

Je me pose des questions !

Quand on compare les temps anciens , a l'époque ou les enfants recevait des corrections par leur parents au point de ne plus pouvoir s'assoir pendant plusieurs jours !

Ils avaient bien moins de problème de ce type là ! ( a moins que cela était bien moins médiatiser qu'aujourd'hui :mouai:)

Depuis que l'on ne peux plus toucher aux enfants et que l'on privilégie le dialogue ! Les jeunes sont de plus en plus violent entre eux :mouai:. Alors d'où elle le sort cette violence ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pyrenne Membre 7 025 messages
.un pavé dans chaque main!‚
Posté(e)

Je comprends ton désarroi Grelotte, d'autant que j'ai moi-même été dans le même cas que ton fils, car suite au déménagement de mes parents, j'ai changé de département, je suis passée de "parisienne" (j'habitais en fait dans le 92) à Beauceronne... et donc outre le fait de quitter mes amis que j'avais depuis l'école primaire, je suis arrivée en 4e dans un nouveau collège d'Eure et Loir, où mes nouveaux camarades avaient une dent contre les "parigots". Et bien sûr méchants comme ils sont à cet âge là, m'en ont fait baver pendant 2 ans, en m'insultant gratuitement (car j'ai un nom dont il est facile de se moquer), me balançant des tronçons de pain lorsque l'on sortait de la cantine le midi ; moi j'étais timide et bien sûr je ne me défendais pas - j'étais seule (j'avais juste une amie qui était toujours avec moi et qui m'appréciait) et eux toujours en groupe (plus facile ! ). Je pleurais le soir en rentrant chez moi et ne voulais plus aller à l'école... mais je ne le montrais pas à mes parents, car on a du mal à se livrer à cet âge là. Mais bien sûr j'y retournais le lendemain à reculons, la boule au ventre.

Un jour l'une des filles (car il s'agissait de filles) a dit à une autre, "essaye de lui mettre une claque pour voir comment elle réagit " (en parlant de moi) ; et là je ne me suis pas laissée faire... on me touchait donc il fallait que je réagisse ! On s'est donc crêpées le chignon et on a commencé à se battre comme des filles peuvent le faire, sous le regard des autres camarades qui rigolaient ! Je n'ai plus trop de souvenirs de la manière dont ça s'est fini mais une pionne avait dû intervenir ! Bref là j'ai tout déballé à mes parents en leur disant ce que je subissais au quotidien. Ils ont donc appelé le principal pour exiger un RDV avec lui. Par la suite mes "agresseurs" (le mot est un peu fort mais bon) ont été convoqués, et le calme est revenu, ils ne m'ont plus jamais embêtée...

Tout cette histoire a contribué à la chute de mes résultats scolaires, et le résultat c'était le redoublement de la 3ème. Mais comme je refusais de faire une année de plus dans établissement, mes parents ont forcé mon passage en demandant une dérogation, qui au vu des circonstances a été acceptée sans problème !

Tout ça pour dire que la méchanceté des jeunes entre eux peut mener à de graves circonstances ; l'établissement et les parents sont responsables chacun pour leur partie de l'enfant ; les parents pour l'éducation qu'il inculquent à leur enfant, et l'établissement pour faire respecter l'ordre dans ses murs, et avertir les parents du moindre incident.

bien sûr, que c'est grave

d'abord parce qu'on en garde la marque

et puis, ce qui devrait nous paraitre comme un temps heureux est gâché par de la méchanceté gratuite

ensuite parce que cela ne donne qu'une alternative: subir, ou cogner

exit la discussion, la compréhension, la tolérance

école de la république, ça? mouhahahha

Tout ça pour dire que la méchanceté des jeunes entre eux peut mener à de graves circonstances ; l'établissement et les parents sont responsables chacun pour leur partie de l'enfant ; les parents pour l'éducation qu'il inculquent à leur enfant, et l'établissement pour faire respecter l'ordre dans ses murs, et avertir les parents du moindre incident.

exact!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grelotte Membre 4 204 messages
quelque part au chaud ....... ;) ‚ 47ans
Posté(e)
...

Il y a un truc que les fonctionnaires ne supportent pas et ne peuvent ignorer : le recommandé avec AR.

Poli mais ferme avec copie à l'Inspection Académique. Tu verras comme c'est efficace pour leur faire bouger le cul.

Et ça marche aussi avec "Paul en ploye", les "Un pot", etc.

Parce que le jour où ça tourne au vinaigre ils ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas.

Et tu peux même le faire en ligne sans aller à la poste...:smile2:

oui en tout cas c'est ce que je ferai l'année prochaine si je vois que la situation ne s'arrange pas ! là j'ai posé des conditions au collège pour faire en sorte que mon fils ne se trouve pas dans la même classe que ces élèves l'année prochaine !

Maintenant si cela n'a pas été pris en compte je pourrais bien faire voir que le collège s'en contre fiche !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité samira123
Invité samira123 Invités 0 message
Posté(e)

@Grelotte, même prendre rendez-vous avec l'inspection académique si nécessaire, c'est ce que j'ai du faire une fois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pyrenne Membre 7 025 messages
.un pavé dans chaque main!‚
Posté(e)

Oui comme tu dis L'adolescence est un passage ingrat :mouai:

Un mauvais passage a passer , c'est pourquoi elle mérite beaucoup d'attention ! Tant du coté des parents que du coté des personnes qui les entours tout les jours comme dans les établissements scolaire ou autre.

C'est un age aussi ou ils changent et le dialogue est pas si facile .

Comme on a pue le voir en 1/4 de seconde tout peu basculé.

Le jeune n'avait sans doute pas l'intention de la tuer, juste lui donner une bonne leçon !

et pourtant c'est ce qu'il a fait !

C'est malheureux, mais les jeunes sont de plus en plus impulsifs !

Je me pose des questions !

Quand on compare les temps anciens , a l'époque ou les enfants recevait des corrections par leur parents au point de ne plus pouvoir s'assoir pendant plusieurs jours !

Ils avaient bien moins de problème de ce type là ! ( a moins que cela était bien moins médiatiser qu'aujourd'hui :mouai:)

Depuis que l'on ne peux plus toucher aux enfants et que l'on privilégie le dialogue ! Les jeunes sont de plus en plus violent entre eux :mouai:. Alors d'où elle le sort cette violence ?

faut pas non plus tomber dans l'excès inverse

le bon temps d'avant, mon oeil!

va voir les sites qui te parlent de ce qu'étaient les maison de correction du temps du vieux c...euh du général

les temps anciens, c'était de la merde!

et la violence existait, tout pareil

ce n'est pas le dialogue qui est en cause

c'est la peur qu'on a instiller doucement aux parents qu'ils étaient de sombres imbéciles et que contrarier un enfant, c'est pas bon pour son "soi"

sans com ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SANDSAND Membre 3 106 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ok d'accord, mais qd même ne pas se rendre compte qu'un enfant n'a pas fréquenté l'école un mois durant, c'est un peu gros tt de même....

Je regrette quand on a des enfants il y a un minimum de surveillance et de suivi, même si on est fatigué, on trouve toujours un moment... ou alors si on assume pas, ben désolée mais on en fait pas..

:plus:

Mes gamins qui sont au collège, dès qu'il y a le moindre retard, je reçois un appel direct sur mon portable, alors je ne sais comment fonctionne tout les collèges mais pour sur que je serais au courant.

On fait des gosses, on assume, fatigué(e) ou pas, sinon pas la peine d'en faire si on est trop fatigué(e)

Nous sommes parents est responsable........................................................ :sleep:

L'éducation par les parents et arrêter de baisser les bras au moindre petit problème ou même gros problème, c'est mon devoir en tant que mère d'éduquer mes enfants et je ne remets pas cela à la charge du collège.

(je dis que c'est mon devoir car je suis divorcée mais s'il y a le moindre problème leur père est là aussi mais ils me craignent bien plus que lui)

Ce n'est pas pour autant que je ne leur donne pas tout l'amour dont ils ont besoin mais j'ai toujours dit dès la sortie du ventre de la mère, on éduque son enfant (sinon dites oui et amen à vos gosses et posez vous la question mais pourquoi ci mais pourquoi ça, trop facile)

Mais je le répète nous ne sommes à l'abri de rien :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pyrenne Membre 7 025 messages
.un pavé dans chaque main!‚
Posté(e)

nous ne sommes à l'abri de rien, mais se désintéresser de son enfant pendant des semaines, c'est quand même chercher les emmerdes!

ou s'en foutre complètement

il parait que la mère aurait fait des excuses

oui-da!

elle aurait mieux fait de s'occuper de sa gamine et d'aller chercher son courrier

mais pour ce que j'en dis....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grelotte Membre 4 204 messages
quelque part au chaud ....... ;) ‚ 47ans
Posté(e)

faut faire attention a ce que les médias relève de cette affaire !

On ne peux pas savoir réellement ce qui c'est passé !

Seule les familles concerné le savent !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité