Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Les cabarets genevois souffrent de la nouvelle loi de protection des prostituées


Messages recommandés

Grenouille Verte Membre 32822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 104ans
Posté(e)
forum

Les cabarets genevois souffrent de la nouvelle loi de protection des prostituées



Chloé Dethurens | 10.05.2011 | 00:00


Les «séparés», ces petits coins discrets où le client bénéficiait d'un rien d'intimité, ont été interdits. La fréquentation des établissements qui en possédaient en pâtit.



On compte de moins en moins de cabarets à Genève. Alors qu’ils étaient 17 il y a dix ans, ils ne sont plus que 11 aujourd’hui. Ces deux dernières années, deux lieux cultes, le Maxim’s et le Bataclan, ont fermé leurs portes. Le Must, situé aux Pâquis, vient de se transformer en discothèque. Après la loi sur la fumée, un nouveau coup dur frappe ces établissements: l’interdiction des «séparés», ces petits coins discrets visant à laisser un peu d’intimité aux clients et aux danseuses, en toute discrétion. Résultat: les cabarets qui en possédaient ont vu chuter le nombre de leurs clients.

Cette contrainte découle de la nouvelle loi sur la prostitution, entrée en vigueur il y a un an, visant à mieux contrôler l’activité et à protéger les travailleuses du sexe. Lors de l’application de ce nouveau règlement, les tenanciers ont dû choisir: bannir toute prostitution de leurs murs, en supprimant leurs séparés, ou choisir de se transformer en salon de massage. Objectif: pouvoir faire appliquer la loi. Dès le mois d’août dernier, les cabaretiers ont donc dû se défaire de ces lieux d’intimité. «Tous les tenanciers ont joué le jeu», explique Jean-Philippe Brandt, porte-parole de la police.


[ Lire la suite de l'Article.. ]

forum Source: Tribune de Genève

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
alkoolik Membre 5672 messages
Pas cavalier mais grand amateur de Cheval Blanc‚ 52ans
Posté(e)

Voila comment on flingue le petit commerce et on jette des salariés modèle à la rue. Si c'est pas malheureux de voir ça.:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ernesto12 Membre 1087 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ce qui est bien c'est que ça protège les danseuses qui veulent pas faire pute :

La conséquence du nouveau règlement est plutôt positive pour les femmes qui ne désiraient pas se prostituer. Mais celles qui s’en accommodaient sont perdantes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×