Aller au contenu

Messages recommandés

doug Membre+ 6902 messages
Statut : de la liberté‚
Posté(e)
forum

Crédit renouvelable


Samedi 30 Avril - 22:57

Le nouveau dispositif du crédit renouvelable, instauré par la loi Lagarde de juillet 2010, renforce la protection du consommateur. Mais la vigilance reste de mise.



    C'est dimanche 1er mai que l'une des mesures phares de la loi de réforme du crédit à la consommation de juillet 2010 entre en vigueur. Le crédit renouvelable nouvelle formule doit permettre de mieux protéger le consommateur et de mieux prévenir les risques de surendettement.
    
    Le nouveau dispositif prévoit la mise en place d'une durée maximum de remboursement, une meilleure information du consommateur et une analyse plus régulière de la solvabilité de l'emprunteur. Au-delà de 1.000 euros, une alternative au crédit renouvelable devra être proposée au consommateur.

    [...]

    
    S'agissant des cartes de fidélité, le paiement au comptant sera désormais activé par défaut et il faudra une démarche expresse du client pour recourir à une ligne de crédit.


Suite de l'article...
forum Source: Les Echos

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Yachire Membre 396 messages
Forumeur survitaminé‚ 39ans
Posté(e)

L'Etat devrait aussi limiter les taux d'intérêts dans ces crédits et une meilleure information sur le coût global.

Par ailleurs, la communication ainsi que les offres devraient être mieux encadrées. Je trouve honteux par exemple que la banque au bonhomme vert puisse proposer un programme de fidélité permettant de gagner des minables chèques de cadeaux si on utilise sa "réserve personnelle. Ou encore des TEAG révisables alors que le taux dépasse déjà les 19%

Rappelons qu'un sur un crédit de 3000 euros, les intérêts dépassent les 730 euros.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheezweez Membre 43 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

L'Etat devrait aussi limiter les taux d'intérêts dans ces crédits

Qu’est-ce que l’État a à voir là-dedans? L’usage du crédit est un contrat privé entre un prêteur et un emprunteur. C’est le prêteur qui prend les risques (solvabilité, défaut de paiement), pas l’État.

et une meilleure information sur le coût global.

Le coût du crédit c’est au consommateur de faire tout le travail de réflexion. Il peut? Il en a les moyens? S’informer dans quoi l’on s’embarque c’est le job de l’emprunteur, pas de l’État.

Par ailleurs, la communication ainsi que les offres devraient être mieux encadrées. Je trouve honteux par exemple que la banque au bonhomme vert puisse proposer un programme de fidélité permettant de gagner des minables chèques de cadeaux si on utilise sa "réserve personnelle. Ou encore des TEAG révisables alors que le taux dépasse déjà les 19%

Au consommateur de vérifier ce dans quoi il s’embarque. Il a un cerveau, des neurones non?

Rappelons qu'un sur un crédit de 3000 euros, les intérêts dépassent les 730 euros.

Rappelons que l’on a affaire à un individu (l’emprunteur) doté d’intelligence et de raisonnement. L’État en a plus que lui?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×