Aller au contenu

Les prostituées sont-elles "utiles" ?

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre Posté(e)
nana89 Membre 902 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

J'irai meme plus loin dans la pensée je pense surtout que l'état cherche pouvoir et friccccccccccc

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 1,1 k
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

  • 130

  • 67

  • 60

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Messages populaires

Mais une prostituée payé a t ele le droit de refuser une pratique sexuelle? En principe, non, puisqu'elle a été payé pour ca...

Je ne pretend PAS que c'est un "trou" comme tu dis sans vie et sentiment, je dit juste que si on les payent elles pourraient se forcer un peu... Si on peu plus se payer une bonne baise mm avec des p

En gros tu sous entends que chaque homme est un violeur en puissance ?? Curieux... Ou à l'inverse que les violeurs sont les clients des prostituées ?

Membre Posté(e)
Dionyz Membre 334 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

remarque si tu vas par là... un de nos cher président est mort dans les bras d'une prosituée...( IV Républic)

par contre je ne me souviens plus du quel...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 46ans Posté(e)
Zarathoustra2 Membre 8 656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 46ans
Posté(e)

A mon avis on leur doit au minimum respect, sécurité et soin médicaux !!!

Tous ceux qui cotisent à la sécurité sociale ont le droit au remboursement des soins médicaux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 6 mois après...
Membre 45ans Posté(e)
yann23 Membre 3 messages
Baby Forumeur‚ 45ans
Posté(e)
Il est evident qu'une petite Thailandaise de 13 ans qui officie dans un bordel a Pattaya en risquant d'etre contamine par le virus du SIDA, n'est en rien consentante.

Si les thailandaises de 13 ans qui se prostituent se trouvent à foison à Pattaya on se demande bien pourquoi les touristes sexuels pédophiles partent désormais au Cambodge....:o°

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 29ans Posté(e)
Delenda Carthago est Membre 4 165 messages
Seigneur, garde-moi de mes amis. Mes ennemis, je m'en charge‚ 29ans
Posté(e)

remarque si tu vas par là... un de nos cher président est mort dans les bras d'une prosituée...( IV Républic)

par contre je ne me souviens plus du quel...

C'était sous la III République. Il s'agissait de Félix Faure, mort dans les bras de sa maîtresse.

Clémenceau, toujours prompts de mots satiriques, résuma sa carrière en disant: "Il a voult être César, il est mort Pompé".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
bricodepot Membre 24 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

une jeune femme de 20 ans qui essai de ce caser avec un vieux de 60 ans et plus....c est pas une sorte de prostitution...?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 76ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 35 678 messages
Pantin contestataire‚ 76ans
Posté(e)

une jeune femme de 20 ans qui essai de ce caser avec un vieux de 60 ans et plus....c est pas une sorte de prostitution...?

Je ne pense pas, l'amour est aveugle a cet âge là, et le type est encore" vert", à 20 de plus, c'est une autre histoire

et c'est là que la fille verra son erreur, quand elle s'occupera d'un vieillard tremblotant !:gurp:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Mórrígan Membre 12 617 messages
Cóínnéóídh mé do bhás‚
Posté(e)

Si ils (on les publie souvent les prostitués au masculin mais il y en a, un peu) elles n'existaient pas, il y aurait encore davantage de détraqués sexuels, à mon avis. Quelque part en faisant don -et peut-être sûrement totale abstraction- de leur corps, elles rendent service. Après ce ne doit vraiment pas être un métier facile, même s'il est souvent dit le contraire. Certains doivent sans doute le faire par plaisir, mais ce ne doit pas être une majorité.En ce qui concerne l'incitation à la débauche des djeun's : euh, ils n'ont pas besoin de ça pour être délurés...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 40ans Posté(e)
The_Dalek Membre 21 012 messages
Greuh‚ 40ans
Posté(e)

La prostitution est une composante fondamentale de toute société humaine, l'image dégradante qu'on a de la "pute" est un véritable outrage fait a celles qui ont choisi ce métier et un outrage encore plus grand pour celles qui y sont contraintes par force ou non.

Ne vous leurrez pas, la prostitution existe et existera toujours, ces femmes ont du mérite car elles risquent leur vie vu que la société les stigmatise et donc considère leur sort comme quantité négligeable.

On parle souvent des images clichés de la prostitution comme les filles très court vétues tapinant au bord des routes ou les call girls de luxes, mais il existe une autre forme de prostitution, plus grave celle la, celle de ces filles attirées en france sur la promesse d'un emploi de vendeuse ou de secretaire venues des pays de l'est, ces filles qui se voient confisquer leur passe port puis brisée psychologiquement voire physiquement puis jetées sur le trottoir avec obligation de ramener une certaine somme sous peine de représailles violentes non seulement contre elles mais contre leurs familles.

Pensez aussi a d'autres prostituées, les occasionnelles comme on les nomme pudiquement, ces femmes, allant de l'étudiante tentant de payer ses études et sa subsistance et devant se débrouiller avec l'aumône des bourses d'études complètement inadaptées au contexte économique a la mère de famille ne parvenant plus a joindre les deux bouts.

Aussi je conclurait en disant simplement que juger et condamner ces femmes, c'est être pire encore que les proxenètes de la mafia russe, albanaise ou tchétchènne car c'est un véritable blanc seing qu'on donne a ces monstres en ignorant cela.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 46ans Posté(e)
Zarathoustra2 Membre 8 656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 46ans
Posté(e)

La prostitution est une composante fondamentale de toute société humaine

Généralisation abusive.

La prostitution n'existe pas dans les sociétés tribales.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité System Invités 0 message
Posté(e)

The Dalek

Bonjour, je ne partage pas votre avis.

Ce qui est fondamental à l'être humain est de boire et se nourrir,

la prostitution n'est pas indispensable pour y parvenir.

Le sexe n'est pas un métier, faire pipi et caca non plus.

Ils sont un moyen de se soulager alors que la prostitution est un fléau.

L'être humain/objet est une perversion.

La déviance n'est pas fondamentale aux sociétés humaines.

Au contraire elle est condamnable.

Les prostitué(e)s ne sont pas utiles.

Elles/ils sont des bouc-émissaires d'une société malade.

Leur identité et leurs droits d'êtres humains sont niés et bafoués.

La lutte contre la prostitution devrait faire partie des priorités nationales.

Les client(e)s devraient être sévèrement puni.

L'objectif consisterait en grande partie à lutter contre la mafia.

Mais les citoyens comme les politiques étant nombreux à être complice ce n'est pas gagné !

Une société équilibrée ne peut pas à la fois défendre les droits de l'Homme et

être pour la prostitution et ses consommateurs.

.

Malheureusement les sociétés actuelles déshumanisées et

consuméristes engendrent davantage de fléau qu'elles n'en préviennent ou n'en soignent.

Elles flattent plutôt l'ego des consommateurs même déviants.

.

Le DSM, la bible des psychiatres, condamne le consommateur gourmand d'internet,

la femme ayant plusieurs partenaires sexuels mais pas l'Homme esclavagiste voire violant et violeur de prostitués.

.

Freud est un des acteurs pervers et déviants qui à fait le plus de mal à la société.

Encore aujourd'hui une nymphomane est une femme devant faire l'objet d'un internement psychiatrique et d'une thérapie médicamenteuse forcée.

Alors que par ailleurs un homme ayant plusieurs partenaires n'est pas inquiété,

sauf peut-être par une petite amie ou une femme qui verrait cela d'un mauvais oeil.

Encore de nos jours, dans nos sociétés patriarcales, la prostitution est majoritairement féminine.

Et la folie aussi comme par hasard !

Le jouc du pouvoir des hommes sur les femmes n'y est pas étranger.

Il perdure bel et bien, voilà pourquoi il reste beaucoup à faire en matière d'égalité et de justice entre autres.

.

Les violeurs d'enfants sont majoritairement des pères de famille,

et les petits garçons en sont autant les victimes que les filles.

Toutes ces victimes sont susceptibles un jour de se retrouver sur le trottoir sous la proie de nouveaux pervers.

Le viol comme la prostitution sont deux fléaux qui s'alimentent et contre lesquels il faut lutter !

Modifié par System
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Forumeurdu60 Membre 10 190 messages
le gollum d' une femme précieuse‚
Posté(e)

Elles évitent les agressions sexuelles et donnent du plaisirs

aux hommes qui n' ont plus envie de leur femme,

violer et tuer une jeune fille, certains préfèrent une prostitué (femme sociaole)..........

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Forumeurdu60 Membre 10 190 messages
le gollum d' une femme précieuse‚
Posté(e)

La prostitution est une composante fondamentale de toute société humaine

Généralisation abusive.

La prostitution n'existe pas dans les sociétés tribales.

Les prostitués existent dans toutes les religions et depuis des siècles,

elles sont le nombril de l' humanité, un homme qui peux pas baiser,

il va faire la guerre, c' est pourquoi les guerres naissent dans les pays arabes,

alors que leurs disciples tout en blanc baisent des femmes rémunérées ...............

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité nietzsche.junior Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour, je ne partage pas votre avis.

Ce qui est fondamental à l'être humain est de boire et se nourrir,

la prostitution n'est pas indispensable pour y parvenir.

Le sexe n'est pas un métier, faire pipi et caca non plus.

Ils sont un moyen de se soulager alors que la prostitution est un fléau.

L'être humain/objet est une perversion.

La déviance n'est pas fondamentale aux sociétés humaines.

Au contraire elle est condamnable.

Les prostitué(e)s ne sont pas utiles.

Elles/ils sont des bouc-émissaires d'une société malade.

Leur identité et leurs droits d'êtres humains sont niés et bafoués.

La lutte contre la prostitution devrait faire partie des priorités nationales.

Les client(e)s devraient être sévèrement puni.

L'objectif consisterait en grande partie à lutter contre la mafia.

Mais les citoyens comme les politiques étant nombreux à être complice ce n'est pas gagné !

Une société équilibrée ne peut pas à la fois défendre les droits de l'Homme et

être pour la prostitution et ses consommateurs.

intéressant systeme .. si je te résume au final la prostitution est propre a une société patriarcal et sexiste , la notre depuis des millénaire .. mais pense tu que cela peut aussi être le fruit d une société capitaliste qui transforme le corps en marchandise ? ..

et que pense tu alors dans ses conditions de certaine prostitué revendique se statut et se battent pour que l on reconnaisse leur droit de travailleuse du sexe ? pour certaine personne homme ou femme c est un choix et non une contrainte , respecter les droit c est aussi respecter le choix de l individu si il ne dérange pas son prochain ..

tu prend pour exemple que le sexe est un besoin naturel comme faire pipi ou caca , mais on fait caca seul .. la relation sexuel entre deux personne n est pas une nécessité dans le fond , des gens font le choix de rester chaste toute leur vie .. ..d ailleurs se rapport au corps comme marchandise se retrouve dans l individu qui va . travailler a l usine après tout un ouvrier(ere) va donner une partis de son corps contre un salaire , ... on est parfois plus humilier autant dans un bureau que sur un trottoir .. ce qui est fondamental a l être humain c est peut être sa liberté de choisir ..

Modifié par nietzsche.junior
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 46ans Posté(e)
Zarathoustra2 Membre 8 656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 46ans
Posté(e)

Les prostitués existent dans toutes les religions et depuis des siècles

Qu'est-ce que ça veut dire "exister dans toutes les religions" :mur: ?

Et non, les prostituées n'existent pas partout depuis des siècles. La société Massaï par exemple s'en passe très bien.

Rift_Valley-84e30.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité nietzsche.junior Invités 0 message
Posté(e)

Les prostitués existent dans toutes les religions et depuis des siècles

Qu'est-ce que ça veut dire "exister dans toutes les religions" :mur: ?

Et non, les prostituées n'existent pas partout depuis des siècles. La société Massaï par exemple s'en passe très bien.

Rift_Valley-84e30.jpg

la prostitution c est réduire le corps a un bien d échange

, une marchandise .... a médité ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 48ans Posté(e)
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 48ans
Posté(e)

Elles évitent les agressions sexuelles et donnent du plaisirs

aux hommes qui n' ont plus envie de leur femme,

violer et tuer une jeune fille, certains préfèrent une prostitué (femme sociaole)..........

T'as qu'à devenir pute, pour voir, si ton corps vaut bien que l'homme y passe ses pulsions.

Plaisir ? Tu sais ce que c'est l'amour ? Le sexuel ? T'es à des millions d'année du plaisir avec une prostitué. Tu te décharges, c'est tout. Autant de plaisir que d'aller aux chiottes.

J'adore l'alibi du meurtre. "Bon les mecs, pour éviter de butter des enfants, on va mettre en esclavage des gonzesses. Normal."

Je serai curieux de savoir combien d'agresseur sexuel fréquentent les prostitués, juste pour voir si elles évitent ce drame. Mes avis que non. La prostitution, au contraire, transforme la femme en objet. On n'agresse pas un objet, on s'en sert.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
784 Membre 42 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Avec l'avènement des prostituées robotisées, la prostitution est amenée à disparaître.

Dans 50 ans, il n'y aura plus de prostituées.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité System Invités 0 message
Posté(e)

Forumeurdu60

Tuer, des personnes s'en vantent, pourtant un meurtre n'évite pas de tuer !

Violer, est nier l'identité humaine, la prostitution n'évite pas le dénie, ni le viol !

Pour une minorité de déviants doit-on sacrifier une majorité de femmes, d'hommes et d'enfants ?

Selon votre logique : pour un soldat, combien de morts à Saïgon ?

Pour un client combien de prostitué(e)s ?

Donner en pâture des êtres humains pour soulager des malades est monstrueux.

Qu'importe le niveau de frustration des demandeurs, il y a des moyens saints pour en sortir, sauf pour les incurables.

Le sont-ils tous ?

Leur choix délibéré de ne pas y avoir recours, à ces moyens, me laisse perplexe.

Quoiqu'il en soit, dans l'hypothèse qu'il puisse en exister, des curables,

ils devraient au minimum faire amende honorable et ne plus recommencer.

Elles évitent les agressions sexuelles et donnent du plaisirs

aux hommes qui n' ont plus envie de leur femme,

violer et tuer une jeune fille, certains préfèrent une prostitué (femme sociaole)..........

T'as qu'à devenir pute, pour voir, si ton corps vaut bien que l'homme y passe ses pulsions.

Plaisir ? Tu sais ce que c'est l'amour ? Le sexuel ? T'es à des millions d'année du plaisir avec une prostitué. Tu te décharges, c'est tout. Autant de plaisir que d'aller aux chiottes.

J'adore l'alibi du meurtre. "Bon les mecs, pour éviter de butter des enfants, on va mettre en esclavage des gonzesses. Normal."

Je serai curieux de savoir combien d'agresseur sexuel fréquentent les prostitués, juste pour voir si elles évitent ce drame. Mes avis que non. La prostitution, au contraire, transforme la femme en objet. On n'agresse pas un objet, on s'en sert.

PASDEPARANOIA

plus.gif

nietzsche.junior

Vous résumez et tronquez mon propos en ne le citant pas entièrement, et en oubliant du coup que j'y prenais en compte justement ceci :" Malheureusement les sociétés actuelles déshumanisées et consuméristes engendrent davantage de fléau qu'elles n'en préviennent ou n'en soignent. Elles flattent plutôt l'ego des consommateurs même déviants."

Vous répondez :

intéressant systeme .. si je te résume au final la prostitution est propre a une société patriarcal et sexiste , la notre depuis des millénaire .. mais pense tu que cela peut aussi être le fruit d une société capitaliste qui transforme le corps en marchandise ? et que pense tu alors dans ses conditions de certaine prostitué revendique se statut et se battent pour que l on reconnaisse leur droit de travailleuse du sexe ? pour certaine personne homme ou femme c est un choix et non une contrainte , respecter les droit c est aussi respecter le choix de l individu si il ne dérange pas son prochain ..

tu prend pour exemple que le sexe est un besoin naturel comme faire pipi ou caca , mais on fait caca seul .. la relation sexuel entre deux personne n est pas une nécessité dans le fond , des gens font le choix de rester chaste toute leur vie .. ..d ailleurs se rapport au corps comme marchandise se retrouve dans l individu qui va . travailler a l usine après tout un ouvrier(ere) va donner une partis de son corps contre un salaire , ... on est parfois plus humilier autant dans un bureau que sur un trottoir .. ce qui est fondamental a l être humain c est peut être sa liberté de choisir ..

Ne dites jamais à un ou une employée d'une usine que son travail équivaut à celui d'une pute sur le trottoir !

Et que je saches la législation du travail et la protection et la sécurité des employés ce n'est pas pour les chiens !

Et si la liberté est le choix, celui de tuer, de violer, de battre autrui, de le réduire en esclavage comme faire du racolage est interdit.

Il n'y a pas de racolage sans client, sinon il y aurait longtemps qu'il aurait disparu.

La clientèle est donc en prendre en compte...aussi parce qu'elle est source de violence.

Cette clientèle ne fait pas ou peu l'objet de poursuite, aussi parce que leurs actes ne sont pas forcément publiques.

Ceci étant, si la clientèle d'un supermarché ou d'un petit magasin ou d'une usine,

se met à violenter gratuitement les employés qui y travaillent, ne doit-on pas en être indigné, réagir et la punir ?

La clientèle des prostitué(e)s se défend d'acheter ou de louer un service,

justifiant que les personnes mises à disposition de ce service le font volontairement pour toucher de l'argent, mais ...

Mais en quoi le fait d'en toucher et d'en recevoir à avoir ou devrait avoir avec :

- la violence ?

- la privation de la liberté ?

- le dénie de l'identité humaine et ses droits fondamentaux ?

Le dénie de la clientèle dénote un manque de sérieux, de conscience et d'aptitude à reconnaître son prochain comme son semblable,

et non comme une marchandise achetable ou louable et jetable.

La prévention à la consommation de la chair humaine peut prévenir du danger et dissuader le recours à la prostitution.

En parlant de dénie, je vais répondre à la question que vous me posez,

sur une autre réalité de la prostitution, telle que vous la présentez.

Pour cela je me permet de partir d'un exemple célèbre :

Un client célèbre de prostituées, Charlie Sheen, acteur américain, se vante comme ses "conquêtes" j'ose dire, de mener la belle vie.

Les "conquêtes", auxquelles je fais allusion, sont des actrices de films porno mondialement connues,

qui s'adonnent hors caméra à la prostitution et qui sont généreusement rémunérées.

Il s'agit ici d'une prostitution de luxe !

Notons que ces jeunes filles et ces femmes ne sont pas filles de milliardaires,

ou filles de milliardaires ayant perdus leur part d'héritage.

Il est toutefois question de beaucoup d'argent quant à leurs rémunérations.

.

Charlie Sheen, le client donc, justifie sa consommation de prostituées par ceci :

« Je ne les paie pas pour faire l'amour, je les paie pour qu'elles partent ».

Réponse classique de clients de prostitué(e)s.

Ceci étant il ne les payent pas non plus qu'elles lui vendent des pulls et des chaussettes à domicile !

Elles viennent pour répondre à sa demande de sexe et non de faire l'amour ! NUANCE !

Car là aussi il y un déni de la part des clients de prostitué(e)s comme des violeurs.

Notamment les clients qui envoient leurs enfants, jeunes garçons,

se faire la main sur une prostituée pour savoir "comment ça marche", "comment faire l'amour" !

Hors personne n'apprends à faire l'amour avec une prostituée.

Les clients sont là juste pour baiser !

Une fois qu'ils ont fait leurs affaires, l'affaire est dans le sac mais pas l'amour !

L'amour d'ailleurs cela ne s'apprends pas et cela ne s'achète pas !

Quant aux violeurs, ces voleurs d'âmes, confondent eux, rapports sexuels et viols !

.

Il reste cependant des cas très rares de clients et de prostituées qui tombent amoureux,

et généralement ils sortent tous de la prostitution en même temps.

Ce qui veut bien dire que sentiments et sexe sont deux choses bien différentes.

Et la différence se sent au lit aussi !

Quoique même amoureux, les mecs sont souvent maladroits voire bourrins, incapables de douceur et de tendresse...

... ils n'ont rien appris des prostituées, ils ont juste consommé.

Ce n'est pas parce qu'un mec consomme qu'il devient chef cuisinier !

Bref, faire l'amour comme embrasser ne s'apprends pas, soit vous êtes doué, soit vous ne l'êtes pas !

.

La prostitution n'est pas une école et ne doit pas le devenir.

" Les travailleuses et travailleurs du sexe" qui revendiqueraient un statut et des droits,

sont des êtres humains qui dans la misère et la non reconnaissance dans lesquelles ils baignent,

pensent qu'il n'y a pas d'autres choix pour être entendus.

Ceci étant, même minoritaires, ils sont prisonniers de sociétés consuméristes où l'être humain est réduit à une valeur marchande.

Leurs revendications et l'obtention de droits n'apporteraient rien à leur condition d'objet,

puisque c'est la vente elle même de la chair qui les y contraint.

Hors, si ils y prennent plaisir, c'est qu'ils sont eux-mêmes déviants.

Mais si ils étaient milliardaires, ils y renonceraient peut-être ou bien ils consumeraient à leur tour par déviance ou vengeance.

Dans tous les cas, la violence (quelle qu'elle soit : la pauvreté est une violence par exemple), mène à la prostitution.

La prostitution mène à la violence.

Un viol aussi.

Dans les deux cas il s'agit d'une soumission.

D'une contrainte.

Celles et ceux qui y prennent plaisir sont, dans ces conditions, malades des maux qu'ils subissent et/ou qu'ils engendrent.

Il faut prévenir et arrêter le processus.

Punir sévèrement les clients est une des solutions possibles.

L'éducation des jeunes en devenir aussi.

Modifié par System
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×