Aller au contenu

Il insiste pour que je l'aime

Messages recommandés

Greatfel Membre 41 messages
Forumeur balbutiant‚ 42ans
Posté(e)
Bonjour,

Pour moi ça fait également 6 ans que j'entretiens une relation avec un homme marié, mais contrairement à toi, j'ai des sentiments pour lui même si je suppose qu'il n'y a pas forcément récprocité. Comme toi, il m'a proposé à un moment donné d'acheter avec moi, mais contrairement à toi je n'ai jamais voulu. Une devise chez moi, ne jamais être dépendante et surtout avoir la fierté d'y arriver seule. Je suis maintenant propriétaire.

D'autre part ce qui est horrible dans ta situation c'est que comme tu le dis, tu ne prends pas de plaisir à avoir des rapports avec lui donc finalement tu ne fais que détruire à chaque fois un peu plus ton image et donc l'estime de toi. Rien n'est finalement plus jouissif dans la vie que de se dire qu'on a réussi son projet et surtout qu'on ne doit rien à personne...

Tu dois tjrs quelque chose à qql.....

mé bon bref......

Contrairement à toi, je ne suis pas tomber amoureuse de lui pour me protéger justement de cette situation d'homme marié ... et dans laquelle c sûr je trouvais un meilleur intérêt que d'être amoureuse de lui et l'attendre...., contrairement à toi il n'achétera pas avec moi mais sera ma caution bancaire,

Contrairement à toi, je ne pense pas détruire mon image, car je ne lui ment pas et ne cherche pas à ce qu'il me mente, je détruirais mon image et mon estime de moi en lui mentant ou lui faisant croire autres choses ( desfois j'arrive à me détendre avec lui et arrive à prendre mon pied avec quand meme).

Je reconnais et assume le fait de me comporter en mec.... Prendre ce qui me convient ou est le problème, je réussi ma vie tte seule puisque je travaille, si couché avec un mec qui est conscient que l'aspect économique dans une relation est importante, excuse moi mais je ne vois pas où est le mal.... car je suis tombé sur beaucoup de mecs avec qui je prenais mon pied mais qui n'avaient aucune penC pour l'aspect économique,

Donc à choisir, pour moi le choix est VITE FAIT..... préfère un mec avec qui tout est clair et sûr qu'un gros CON qui voudrait me prendre pour sa grosse CONNE....

euh..... ben.... en fait oui je vais continuer à me prostituer pour lui, parce qu'il le vaut bien..... :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité laeticiasonia
Invité laeticiasonia Invités 0 message
Posté(e)

Tu as raison, ta vie t'appartient.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uskala Membre 2 messages
Baby Forumeur‚ 44ans
Posté(e)

bon ben voilà je crois que tu as trouvé ta réponse, finalement cette vie te convient parfaitement.

Et juste en passant, non je lui doit rien et je n'attend rien de lui non plus. Je suis juste bien dans les moments que je partage avec cette homme depuis 6 ans.

Bonne continuation dans ta vie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lotpot Membre 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

salut

ta situation n'est pas cool mais il n'y a que toi qui peut la résoudre

en effet pour le coup c'est une forme de prostitution, tant que tu le vis bien ma foi, par contre il est vrai que vis à vis de tes petits amis ce n'est pas clair sauf s'ils sont au courant

maintenant si tu souhaites devenir propriétaire si tu rencontres quelqu'un avec qui faire ta vie tu pourras le devenir sans problème

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 40ans
Posté(e)
En relisant cette confiture, je comprend que le problème vient du fait que tu confonds manifestement le libertin et le romantique.

Un libertin ne trompe pas sa femme.

Je maintiens.

Quelqu'un qui cache a sa femme qu'il la trompe fait semblant d'être un libertin, en catimini, quand sa femme le vois pas. ça n'est pas un libertin. C'est quelqu'un qui aimerai beaucoup l'être, mais qui n'en a pas les couilles.

Un vrai libertin fais une union libre avec sa femme, et n'a pas besoin de la tromper.

Sinon, il la quitte, ou ne la fréquente pas. Comme ce qu'il se passe d'ailleurs dans tous les textes décrivant les comportements des libertins.

(Je te rappel que mes test permettaient de différencier les vrais libertins de ceux qui veulent seulement s'en donner l'air sans l'être réellement. Il est normal que la nuance se fasse sur des subtilités.)

Un libertin ne se sert pas de l'argent pour coucher et obtenir de l'affection d'une femme qui ne l'aime pas.

Je maintiens.

ça se passe presque de commentaire.

On est exactement dans la situation de quelqu'un qui paye pour qu'on lui mente... Qui paye pour se mentir à lui même et s'imaginer être un libertin.

C'est la preuve par excellence qu'il n'en est pas un. (Mais qu'il aimerait vachement en être un, ça c'est sûr...)

C'est un être fort qui n'a pas besoin de mentir, de se cacher, et qui peut réellement être honnète et sincère avec son entourage.

Je maintiens.

Et je me re-cite :

Essaye d'imaginer ce que doit être une relation entre une femme et un libertin pour qu'elle soit une relation durable.

Quelqu'un qui est un libertin, pas qui joue de temps en temps à faire semblant de l'être.

Regarde la relation qu'ils ont avec les personnes avec qui ils sont lié ! D'une relation durable !

Pour ce qui est de dom juan, la relation qu'il a avec Sganarelle... Pour ce qui est des liaison dangeureuses à la relation entre la marquise de Merteuil et Valmont.

Ce sont des relations pleine de franchise et de sincérités (surtout si elles font mal ou bouleverse l'autre) qui ne s'encombrent certainement pas de l'hypocrisie et du mensonge que les règles de bienséance et la morale puritaine exige de tout un chacun. (en réalité)

un libertin ne ment pas.

Je disais, et j'ai rectifié parce que tu n'avais pas compris : à ses proches et aux personnes à qui il est lié.

J'ai aussi ajouté que les tromperies et mensonges qu'il peut faire ne concernent toujours que ceux avec qui il ne reste pas.

De surcroit, à titre personnel, je considère qu'un libertin obligé de mentir est un libertin médiocre.

Un vrai libertin sait contourner la morale à son compte en disant l'exacte vérité, voir il s'amuse avec.

Le meilleur exemple, c'est la lettre de Valmont écrite à celle qu'il tente de séduire, sur le dos d'une de ses amantes.

Aucun de ses mot n'est un mensonge. ça n'est l'expression que de la plus pure vérité !!

Relis tes classiques avec attention, les libertins ne mentent pas. Surtout dans leur pires manipulations.

C'est un trait commun aux libertins. Ils jouent avec les erreurs de visions des autres. Précisément parce que ça prouve et flatte leur lucidité sur la réalité des situations. Contrairement à ceux qui se font séduire et qui vivent, eux, en se fermant les yeux, dans le mensonge.

Bref, je ne fais que me répéter, et c'est étrange, tu a complètement zapé ces réponses et refuse de les prendre en compte.

Peut être que ça devrait me suffire comme preuve que je t'ai convaincu, puisque tu n'arrives pas à contrer le moindre de mes arguments.

Et préfère essayer de me discréditer (en faisant exprès de jouer au con, et semblant de ne pas avoir compris), en déformant mes propos, plutôt qu'en essayant réellement de réagir et débattre sur mes réponses réelles.

La relation durable est l'objectif du romantique contemporain, pas du libertin.

Tu y es. C'est ça que tu n'arrive pas à comprendre.

C'est précisément pour ça que tout ce que j'ai dis est vrai.

Entre autre qu'un libertin ne ment pas a ses proches. Il les quittes si ces derniers ne lui correspondent pas.

DONC (conséquence) un libertin ne peut être lié qu'à des gens avec qui il ne ment pas.

ça n'est pas ce qu'il recherche, c'est une conséquence du fait que les autres il les a largé depuis belle lurette et n'y est certainement pas lié.

Creuse un peu ce que je racontes.

C'est toi qui fais des erreurs et prends les libertins pour des romantiques en imaginant qu'il cacheraient leur nature pour ne pas faire de mal à leur femmes.

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Napo Membre 2346 messages
Forumeur patriote‚
Posté(e)
Un libertin ne trompe pas sa femme.

Je maintiens.

Quelqu'un qui cache a sa femme qu'il la trompe fait semblant d'être un libertin, en catimini, quand sa femme le vois pas. ça n'est pas un libertin. C'est quelqu'un qui aimerai beaucoup l'être, mais qui n'en a pas les couilles.

Un vrai libertin fais une union libre avec sa femme, et n'a pas besoin de la tromper.

Sinon, il la quitte, ou ne la fréquente pas.

Ce n'est pas parce que sa femme n'est pas une libertine que lui n'est pas un libertin. Le libertin l'est avec tout le monde, pas seulement avec ses semblables, c'est pourquoi il trompe avec désinvolture.

Un libertin trompe sa femme si ça lui chante, puisqu'il est a coté de la morale, il n'a aucune ligne de conduite qui l'oblige à être un mari fidèle ; bien au contraire.

Tu insistes à définir le libertin par des valeurs morales ; c'est la preuve que tu n'aies pas compris la définition fondamentale du libertin, qui est d'être amoral pour être libre.

Un libertin ne se sert pas de l'argent pour coucher et obtenir de l'affection d'une femme qui ne l'aime pas.

Je maintiens.

ça se passe presque de commentaire.

On est exactement dans la situation de quelqu'un qui paye pour qu'on lui mente... Qui paye pour se mentir à lui même et s'imaginer être un libertin.

C'est la preuve par excellence qu'il n'en est pas un.

Pas du tout. Un libertin n'est pas forcement un apollon qui a la chance de conquérir par sa simple beauté. Ce qui le définit encore une fois est son détachement de la morale, et le fait de payer pour du sexe est tout à fait contraire aux bonnes m¿urs ; ce qui est contraire aux m¿urs ne peut être contraire au libertinage. Que la femme ait une relation sexuelle avec lui parce qu'il est beau, ou qu'il est riche et puissant, peu importe. Quelque soit l'outil de séduction il obtient ce qu'il veut.

L'apanage du libertin est la recherche du plaisir par l'émancipation aux contraintes morales. Ni plus ni moins.

C'est toi qui fais des erreurs et prends les libertins pour des romantiques en imaginant qu'il cacheraient leur nature pour ne pas faire de mal à leur femmes.

Ils cachent leur nature si il faut, pour les séduire, et ensuite les jettent à l'image de Dom Juan. é cette époque je ne sais pas si tu réalises, il n'y avait rien de pire pour une jeune femme que d'être déshonorée et abandonnée ; c'était son avenir qui s'écroulait, car toute la condition sociale des femmes se jouaient dans leur mariage, et le déshonneur exclut les bons partis.

Ta conception du libertin, comme d'un chevalier romantique, est une vision parasitée par le prisme de notre époque.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 40ans
Posté(e)
Ce n'est pas parce que sa femme n'est pas une libertine que lui n'est pas un libertin. Le libertin l'est avec tout le monde, pas seulement avec ses semblables, c'est pourquoi il trompe avec désinvolture.

Un libertin trompe sa femme si ça lui chante, puisqu'il est a coté de la morale, il n'a aucune ligne de conduite qui l'oblige à être un mari fidèle ; bien au contraire.

Tu insistes à définir le libertin par des valeurs morales ; c'est la preuve que tu n'aies pas compris la définition fondamentale du libertin, qui est d'être amoral pour être libre.

C'est toi qui défini le libertin par des valeurs morales, parce que tu n'arrive pas à comprendre que je n'ai pas défini le libertin avec des valeurs morales.

Je n'ai fais que constater des faits objectifs, sensé être des conséquences de son comportement et de sa nature (et non ce que recherchait le libertin).

étre libre !

Tu le dis toi même !

Que penses tu de la liberté de quelqu'un qui est marié, reste avec sa femme, et obligé de lui mentir pour expérimenter ses fantasmes ?

ça n'est pas un libertin parce que tu le dis toi même, un libertin l'aurai largué !!!

Je te cite :

Ils cachent leur nature si il faut, pour les séduire, et ensuite les jettent à l'image de Dom Juan.

Il ne cherche pas à séduire sa femme, il l'a déjà séduite et obtenue !

Il n'a donc pas à mentir pour la préserver. La sincérité avec ceux avec qui on est lié est une conséquence du fait qu'il ne peut en être autrement quand on a un comportement libertin.

Parce qu'un libertin cherche la liberté, et ne se lie pas aux autres.

C'est toi qui n'arrive pas à comprendre qu'un libertin ne cherche pas à faire durer son couple.

ça n'est pas un romantique !!!

Arrête de confondre !

Tu me calque une considération sur les libertins alors que c'est toi qui n'arrive pas à t'en détacher.

Pas du tout. Un libertin n'est pas forcement un apollon qui a la chance de conquérir par sa simple beauté

ça n'est pas la beauté qui séduit les femmes :cray:

C'est la liberté, et le fait d'être un dominant. (c'est une nature, et non une caractéristique)

ça se saurait s'il n'y avait que les beaux qui pouvaient coucher ^^

Par contre, quelqu'un qui n'a pas la capacité de séduire n'est pas un libertin.

C'est peut être con pour lui, mais c'est comme ça ^^ N'est pas libertin qui veux.

Celui qui achète ce qu'il désir pour son plaisir sans se soucier de la morale n'est pas un libertin, c'est un commerçant, ou un bourgeois. ça n'a pas vraiment de rapport.

Ce qui le définit encore une fois est son détachement de la morale, et le fait de payer pour du sexe est tout à fait contraire aux bonnes m¿urs ; ce qui est contraire aux m¿urs ne peut être contraire au libertinage.

J'admet dans un cas. Quand le libertin paye non pas parce qu'il ne peut agir autrement pour acheter son plaisir, mais pour ridiculiser ou tourner en dérision la situation.

Et je maintiens ce que j'ai dis, dans ce cas, il paye, mais il n'achète pas son plaisir. :o

L'apanage du libertin est la recherche du plaisir par l'émancipation aux contraintes morales.

Exactement !

Et non pas par le sexe ou par l'argent.

é cette époque je ne sais pas si tu réalises, il n'y avait rien de pire pour une jeune femme que d'être déshonorée et abandonnée ; c'était son avenir qui s'écroulait, car toute la condition sociale des femmes se jouaient dans leur mariage, et le déshonneur exclut les bons partis.

Tu sous estime ma noirceur mon grand.

^^

C'est toi le romantique :p

Acceptes l'idée que tu te trompe sur ce que j'ai dis. Et prète à mes mots des valeurs qu'ils n'ont pas.

(En fait, j'agis un peu trop comme un libertin ^^ ce que je dis est profondément vrai et sincère. Et correspond à ce que je pense, et ressent.

Mais c'est toi qui prète à ce que je dis un sens différent de ce que j'ai dis. Ceci pour correspondre à tes propres fantasmes de la situation. Comme la lettre de Valmont :p Le plus amusant, c'est que tu t'enfonce dans ton propre mensonge, et tu refuses d'envisager t'être trompé, même quand on te hurle la vérité à tue tête ^^ )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Napo Membre 2346 messages
Forumeur patriote‚
Posté(e)
C'est toi qui défini le libertin par des valeurs morales, parce que tu n'arrive pas à comprendre que je n'ai pas défini le libertin avec des valeurs morales.

écoute c'est très simple :

étre fidèle à sa femme est une valeur morale, ne pas acheter le sexe est une valeur morale, ne pas mentir à ses proches est une valeur morale, être honnête et sincère sont des valeurs morales. Tout ça tu l'assimiles au libertin, tu lui assènes indéniablement des valeurs morales.

Alors tu peux te rattraper en tergiversant qu'il s'agit de conséquences à son comportement : baratin. Le libertinage n'est pas un bouddhisme dont les adeptes atteignent le nirvana, dans les faits, les libertins sont des débauchés qui finissent mal leur vie après avoir consommé des plaisirs passagers ; leur vie est une fuite en avant perpétuelle, à la recherche de leur égoïsme, ils meurent bien souvent dans la solitude, et l'indifférence de ceux qui les ont aimés pour des plaisirs éphémères devenant futiles avec l'age.

Je parle là du libertin "libre-baiseur" à la Casanova, et non du libertin libre-penseur à la Voltaire.

Le pire est sans doute ce qui reste aujourd'hui du libertinage, car les libertins de jadis avaient le mérite (même pour ceux dont le libertinage était plus sexuel que politique) d'être proprement révolutionnaires aux mœurs. Aujourd'hui se prétendre libertin est une farce, une illusion, un fantasme, un anachronisme, aussi bien sur le plan du cul que de la pensée. Rebellocrate est celui qui se croit libertin, en cette époque libérale ; qu'il enfonce des portes grandes ouvertes le bourgeois bohème, parisien par excellence, qui revisite le libertinage à la sauce du romantisme contemporain.

C'est toi qui n'arrive pas à comprendre qu'un libertin ne cherche pas à faire durer son couple.

ça n'est pas un romantique !!!

Arrête de confondre !

Et c'est moi qui lui donne des valeurs morale ; c'est l'hôpital qui se fout de la charité.

éa n'est pas en m'accusant de ce dont tu es coupable que cela va inverser la situation.

Celui qui achète ce qu'il désir pour son plaisir sans se soucier de la morale n'est pas un libertin, c'est un commerçant, ou un bourgeois. ça n'a pas vraiment de rapport.

Ce qui n'a aucun rapport est ton association avec le commerçant et le bourgeois. D'abord le commerçant est bourgeois de classe, et la morale est bourgeoise en soit ; celle-ci n'a certainement pas dans ses mœurs le fait de se payer des putes ouvertement. Hier à cause de la religion, aujourd'hui à cause du féminisme.

Bref, le simple fait de se payer une pute ne fait pas de soi un libertin bien sûr, mais ça ne fait pas de soi le contraire d'un libertin. Ce n'est pas contraire au libertinage dont le principe est la recherche du plaisir en dépit de la morale. On peut donc considérer qu'il s'agit sans complexe d'un acte de libertinage.

ça n'est pas la beauté qui séduit les femmes wink1.gif

C'est la liberté, et le fait d'être un dominant. (c'est une nature, et non une caractéristique)

ça se saurait s'il n'y avait que les beaux qui pouvaient coucher ^^

C'est à peu près ce que j'explique quand je parle d'outil de séduction, et notamment celui de la puissance par la richesse qui est la dominance culturelle par excellence.

Modifié par Napo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 40ans
Posté(e)
écoute c'est très simple :

étre fidèle à sa femme est une valeur morale, ne pas acheter le sexe est une valeur morale, ne pas mentir à ses proches est une valeur morale, être honnête et sincère sont des valeurs morales. Tout ça tu l'assimiles au libertin, tu lui assènes indéniablement des valeurs morales.

écoute, c'est très simple.

¿ être fidèle à sa femme est un fait, et non une valeur morale. (au passage, je n'ai jamais associé la fidélité au libertinage. ça c'est complètement sortit de ton imagination. Et ça fait quinze fois que je te le répète. )

¿ Ne pas acheter le sexe est un fait, et non une valeur morale.

¿ Ne pas mentir est un fait, et non une valeur morale

évidement, si tu ne fais pas la différence entre un fait, une pratique, et une valeur morale, c'est pas vraiment la peine de discuter avec toi.

Moi, je vais au boulot tous les jours, ça veux dire que j'ai la valeur morale d'aller bosser tous les jours... Mais bien sûr !!

Je mange entre 13h et 14h, donc j'ai la valeur morale de manger entre 13h et 14h aussi, c'est ça ? ...

Bien sûr, le fait que ça soit la simple conséquence que mon patron décide de nous laisser notre pause repas pendant ce temps n'entre pas en ligne de compte. ça ne peut qu'être une valeur morale que je cherche activement à défendre et qui défini ma nature profonde !!

Tiens j'en ajoute une de ton niveau intellectuel :

Mourir dans un accident de la route, ça prouve que la personne en question avait la valeur de mourir au volant !! Et que c'était la recherche de toute sa vie !

Wouhaou !!!

Je sais pas comment qualifier ta conception du monde, c'est... fascinant !

Alors tu peux te rattraper en tergiversant qu'il s'agit de conséquences à son comportement : baratin. Le libertinage n'est pas un bouddhisme dont les adeptes atteignent le nirvana

Je vois que tu a une imagination romantique fertille...

Je suis sûr que dans pas longtemps, tu va m'attribuer l'origine de tes délires sur le nirvana qu'atteindrait les libertins. Et que tu va t'auto-persuader que c'est moi qui ai imaginé un truc pareil. Même si je te crie à tue tête que c'est toi qui a imaginé un truc pareil.

C'est fou d'être fou à ce point, et d'ignorer à ce point l'existence des autres...

Tu t'invente complètement les gens à qui tu parles, leur pensée, leur volonté. Et ce qu'ils disent n'entre même pas en ligne de compte.

Comment on peut être à ce point en dehors de la réalité... j'ai du mal.

, dans les faits, les libertins sont des débauchés qui finissent mal leur vie après avoir consommé des plaisirs passagers ; leur vie est une fuite en avant perpétuelle, à la recherche de leur égoïsme, ils meurent bien souvent dans la solitude, et l'indifférence de ceux qui les ont aimés pour des plaisirs éphémères devenant futiles avec l'age.

Mdr !! Je vois que tu as des idées bien arrêté sur les choses que tu ne connais pas ^^

Je suppose que tu n'as jamais fréquenté de libertin de ta vie. ^^

On sent le moralisateur qui lutte contre ses moulins à vent derrière tout ça, quand même. Peut importe que ça soit des clichés sans grand rapport avec la réalité.

Le pire est sans doute ce qui reste aujourd'hui du libertinage, car les libertins de jadis avaient le mérite (même pour ceux dont le libertinage était plus sexuel que politique) d'être proprement révolutionnaires aux m¿urs. Aujourd'hui se prétendre libertin est une farce, une illusion, un fantasme, un anachronisme, aussi bien sur le plan du cul que de la pensée.

Je suis d'accord, mais seulement si on ne considère que ceux qui font semblant d'être libertin comme des vrai libertin.

Aujourd'hui, la majorité des gens qui s'en disent ne savent même pas ce que c'est. Il s'en font une idée un peu comme toi.

Le libertinage, c'est plus que ça. Et quelqu'un qui pratique les simples permissions offerte par notre culture et notre époque n'est pas un libertin.

La morale d'aujourd'hui prônant une pratique luxuriante. ^^

Mais ça serait aller trop loin pour toi d'imaginer ce que pourrait être un libertin aujourd'hui.

Il faudrait déjà que tu ai conscience des valeurs du libertinage. (Je prend les devant : toute valeurs n'est pas une morale :cray: Et je n'ai pas dis que les conséquences dont j'ai parlé en était la teneur. )

Et c'est moi qui lui donne des valeurs morale ; c'est l'hôpital qui se fout de la charité.

ha si ! Puis tu me les attribue, après.

Vu que ça n'est pas moi. ça ne peut être que toi ^^

Simple logique.

Un peu comme la recherche du nirvana bouddhiste... c'est ta vision des choses, et tu me la calque dessus après pour mieux l'affronter, malgré mes protestations sur le fait que je n'ai jamais dis ça.

Affronter la réalité de ce que je raconte doit être trop dur, sûrement... Donc tu t'invente tes interlocuteurs et ce qu'ils disent. C'est plus facile, effectivement.

celle-ci n'a certainement pas dans ses m¿urs le fait de se payer des putes ouvertement. Hier à cause de la religion, aujourd'hui à cause du féminisme.

Je parlais des actes et des faits.

Pas des valeurs morales.

Effectivement, payer des putes, et acheter ses plaisir et surtout ses fantasmes est un acte de bourgeois.

Mais pas une de ses valeurs morale.

(enfin, pas une de ses valeur morale apparente tout du moins. Mais tu as déjà du mal à savoir ce qu'est une valeur morale, j'ai peur d'entrer là dans des subtilités qui te ferons dire d'autre bétises. ) ^^

C'est à peu près ce que j'explique quand je parle d'outil de séduction, et notamment celui de la puissance par la richesse qui est la dominance culturelle par excellence.

MDR !! Donc pour toi, seul ceux qui sont beau ou puissant baisent !?? ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Napo Membre 2346 messages
Forumeur patriote‚
Posté(e)
écoute, c'est très simple.

• être fidèle à sa femme est un fait, et non une valeur morale. (au passage, je n'ai jamais associé la fidélité au libertinage. ça c'est complètement sortit de ton imagination. Et ça fait quinze fois que je te le répète. )

• Ne pas acheter le sexe est un fait, et non une valeur morale.

• Ne pas mentir est un fait, et non une valeur morale

Je crois que tu atteins ton record de médiocrité dans l'argumentaire, et ce n'est que le début ; j'ai peur de la suite.

Dans le même registre être gentil est un fait, ce n'est pas une valeur morale. Tu peux tous me les faire comme ça si tu en tire une satisfaction...

évidement, si tu ne fais pas la différence entre un fait, une pratique, et une valeur morale, c'est pas vraiment la peine de discuter avec toi.

Je te retourne précisément le compliment. Mais tu sais, tu t'acharnes en pinaillages de vocabulaire pour rien. Car ton affirmation initiale est de dire que quelqu'un qui ment à ses proches, qui trompe, qui n'est pas honnête et sincère, ne peut être un libertin. Et cette affirmation là, que tu tentes de rattraper par de multiples tergiversations, elle est à coté de la plaque.

La chose qui définit un libertin est sa libre-pensée ou son mode de vie amoral, ni plus ni moins, le reste n'est que pures fantasmes de ta part.

Je mange entre 13h et 14h, donc j'ai la valeur morale de manger entre 13h et 14h aussi, c'est ça ? ...

Si tu ne saisis pas la différence entre le fait de manger et le fait d'être honnête, alors tu n'as pas compris ce qu'est une valeur ou une qualité morale, et là c'est de ton niveau intellectuel dont tu devrais te soucier.

Affronter la réalité de ce que je raconte doit être trop dur, sûrement... Donc tu t'invente tes interlocuteurs et ce qu'ils disent. C'est plus facile, effectivement.

Oui ou alors tu n'assumes pas la nature de tes propos, ça aussi c'est plus facile...

MDR !! Donc pour toi, seul ceux qui sont beau ou puissant baisent !?? ^^

Soit tu fais exprès de ne rien comprendre à des propos pourtant pas si compliqués, soit tu ne comprends vraiment pas et là j'ai peur de ne savoir pas assez me vulgariser pour t'être intelligible. Même en rajoutant des "lol" et des fautes.

Modifié par Napo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité australometheque
Invité australometheque Invités 0 message
Posté(e)

Qui ne saute pas n'est pas Titsta, ah :cray:

Modifié par australometheque

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 105ans
Posté(e)
écoute, c'est très simple.

¿ être fidèle à sa femme est un fait, et non une valeur morale. (au passage, je n'ai jamais associé la fidélité au libertinage. ça c'est complètement sortit de ton imagination. Et ça fait quinze fois que je te le répète. )

¿ Ne pas acheter le sexe est un fait, et non une valeur morale.

¿ Ne pas mentir est un fait, et non une valeur morale

Ce n'est pas parce que c'est un fait que ce n'est pas une valeur morale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eklipse Membre 14471 messages
Dazzling blue²‚ 48ans
Posté(e)

Et Mylène est elle une vraie libertine où est ce du marketing???

:cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 40ans
Posté(e)
Ce n'est pas parce que c'est un fait que ce n'est pas une valeur morale.

Ce que je voulais faire comprendre à Napo, mais c'est peine perdue, c'est qu'on peut constater des faits dans le comportement des gens, qui n'ont aucun rapport avec leurs valeurs morales.

En particulier, quand on observe un prêtre (relativement honnète on va dire :cray: ), dans les faits on peut dire :

C'est une personne qui domine ses "ouailles", cherche à les diriger et à influencer leur comportement et leur décisions. C'est ce qu'on observe.

On pourrait observer aussi des faits d'hypocrisies pour masquer les faiblesses réelles du prêtre dans l'application de ce qu'il prône, voir de mensonge en cas de faiblesse dans l'argumentation, et en tout cas de manipulation.

Et pourtant, les valeurs morales de ce prêtre peuvent être très différente, voir même l'exacte contraire : la Vérité, l'humilité (il se "sacrifie pour les autres, dans son idée des choses), l'amour des autres ou que sais-je encore. Soyons sérieux, pourrait ont déterminer les valeurs morale du catholicisme en regardant les faits des inquisiteurs ou des missionnaires ?!

Entre les faits et les valeurs morales d'une personne, il y a une considérable différence.

ça tiens aussi au fait que ce qu'on veux être (nos valeurs) sont fondamentalement ce qu'on n'est pas. Sinon, il ne pourrait s'agir d'une direction vers laquelle se diriger.

Et tout aussi fondamentalement, puisqu'on n'est pas ce qu'on aimerait être, on en a honte, et on essaye pardessus tout de le cacher à nos semblables. Augmentant considérablement encore la différence entre ce qu'on est et ce qu'on fait.

Quelqu'un qui fait de nombreux effort pour parraître libertin, au point de correspondre en apparence à tous les critères du libertin a toutes les chances du monde d'être tout sauf un libertin, de nature. C'est à dire quelqu'un qui agit fondamentalement asservit au regard des autres, à avoir l'apparence qui "convient" (donc aux pression de la société).

Un peu comme les faibles qui essayent par tout les moyens de prouver qu'ils sont "fort", et même les plus forts.

Quelqu'un qui agit exactement comme un libertin est avant tout quelqu'un qui fonctionne selon des valeurs exactement opposée : on est libertin aujourd'hui pour correspondre à une norme sociale, et "morale" de notre époque (ça fait "bien" d'être libertin, comme ça faisait "bien" d'être humble et généreux pendant la renaissance) .

ça marche à un tel point que le "secret" de mes bonnes analyses des gens, consiste précisément à regarder les faits, les "valeurs" apparentes que dégage la personne. Et de prendre l'exacte contraire comme base hypothétique pour les valeurs réelle de cette personne. (et vérifier quand même par la logique et un peu d'intuition si c'est possible, si l'hypothèse tiens la route. Mais je pars de là.)

Ce genre d'observation marche considérablement bien.

On a toujours l'air d'être l'exacte contraire de ce qu'on est.

Pour me prendre comme exemple, je passe mon temps à essayer d'expliquer aux gens ce que peux être la manipulation, donc je passe pour un manipulateur. Alors que je manipule considérablement moins les gens que quelqu'un qui aura l'air tout gentil et innocent ^^

C'est applicable quasiment partout et pour tout le monde.

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×