Aller au contenu

L'erreur de la relativité générale

Noter ce sujet


Messages recommandés

Posté(e)
existence Membre 5 722 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

La relativité générale permet de faire des calculs très précis sur la trajectoires tout ça, et pourtant, il me semble qu'il elle a un problème énorme. C'est au sujet du temps. Dans la relativité, le temps est une dimension, comme une dimension spatiale, c'est-à-dire que de ce point de vue le passé existe encore et le futur existe déjà.

Il me semble qu'il y a pourtant deux possibilités :

1 - ou bien tous les instants existent, et à ce moment, les choses existent comme des ribambelles, c'est-à-dire que chaque personne existe en une multitude, chaque objet en multiple copie à travers le temps, comme les images d'un film

2 - ou bien seul le présent existe, le passé n'est plus, le futur n'existe pas encore, et "l'instant suivant" est déterminé par "l'instant précédent" (la formulation est imprécise si le temps est continu)

La relativité générale plaide pour 1. Or dans ce cas, le présent n'est pas un instant particulier, le présent n'existe pas. Cela est contraire à notre expérience. Donc la réalité est la 2, ou bien encore autre chose. D'ailleurs, la 2 est plus en accord avec le principe de causalité. En effet, dans la 1, il n'y a pas de raison qu'il y ait une causalité.

De façon très simple, donc, la relativité générale est fausse du point de vue de notre expérience.

D'autre part, selon la relativité générale, la forme de l'espace et du temps dépend de l'observateur. Or une même chose ne peut pas être en soi différente selon l'observateur. Seule l'apparence peut être différente. En d'autres termes, les distorsions en question ne peuvent s'expliquer que par la façon dont on perçoit l'espace.

J'en conclus que tout comme la mécanique de Newton, la relativité générale est une méthode de calcul qui apporte des résultats. Mais conclure de l'exactitude numérique des résultats une "exactitude métaphysique" est à mon avis une erreur.

Et vous, croyez-vous que la dimension temporelle existe (autrement que par les souvenirs et les anticipations) ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 138
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Invité Marinelou
Posté(e)
Invité Marinelou
Invité Marinelou Invités 0 message
Posté(e)

c'est vrai que : "le passé existe encore et le futur existe déjà." mais jamais au même endroit.

c'est ce qui manque à ton raisonnement je crois.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
53ans Posté(e)
Mr Wolfe Membre 5 563 messages
Serial shooter‚ 53ans
Posté(e)
Et vous, croyez-vous que la dimension temporelle existe (autrement que par les souvenirs et les anticipations) ?

Non.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
existence Membre 5 722 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
c'est vrai que : "le passé existe encore et le futur existe déjà." mais jamais au même endroit.

c'est ce qui manque à ton raisonnement je crois.

Explique ta pensée...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Aznor Membre 10 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Ecoutez la relativité générale a été fondée par einstein dans un article de 1905 révolutionnair ou il a utilisé la géométrie non euclidienne de hilbert.

il me parait dificile de contester cette théorie.. dans ce cas autant contester le modèle standard hahaha

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Bowl Membre 14 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Boah, en plus c'est Poincaré qui a trouvé la théorie de la relativité, ce charlot d'Einstein n'était alors qu'un journaliste scientifique et il a pompé les idées de POincaré. Pfff...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gallium
Posté(e)
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)
Ecoutez la relativité générale a été fondée par einstein dans un article de 1905 révolutionnair ou il a utilisé la géométrie non euclidienne de hilbert.

Absolument pas. Déjà 1905 c'est la relativité restreinte. :yahoo:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
existence Membre 5 722 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Boah, en plus c'est Poincaré qui a trouvé la théorie de la relativité, ce charlot d'Einstein n'était alors qu'un journaliste scientifique et il a pompé les idées de POincaré. Pfff...

Oui ben peut-être mais bon, ce dont je parle c'est du contenu de la théorie. Enfin quoi que c'est drôle quand même, puisque savoir qui est l'inventeur de la relativité dépend de l'observateur.

Mais bon, ce dont je parle, c'est que la dimension temporelle, c'est pas possible, sinon y aurait pas de présent.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gallium
Posté(e)
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)

Je crois qu'il y a un problème dans la définition même de "dimension".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Toto75019
Posté(e)
Invité Toto75019
Invité Toto75019 Invités 0 message
Posté(e)

oui parce qu'on a pas le contrôle sur le vecteur directeur de cette dimension

en plus il me semble que l'espace-temps est non linéaire et donc difficile à inverser

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
existence Membre 5 722 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Je crois qu'il y a un problème dans la définition même de "dimension".

Ben une dimension, c'est considérer que toutes les positions existent. C'est-à-dire que le passé existe et le futur aussi, tout comme la gauche et la droite existent.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gallium
Posté(e)
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)

Ce n'est pas vraiment la définition de dimension. Et c'est plutôt l'idée mathématique qu'on s'en fait, tel un repère orthonormal pour les dimensions spatiales. On parle bien de dimension temporelle ici.

On pense notamment à cette représentation :

Chronos.gif

C'est ce qui s'appelle la "représentation spatiale du temps". Rien n'indique que cette représentation est l'unique à être juste.

En réalité, les philosophes et scientifiques ont réfléchi à définir le temps depuis Aristote et peut-être même avant. Chaque conception est différente, et la relativité nous donne une conception qui est-elle aussi nouvelle. On ne peut pas parler de "position" pour la dimension temporelle. Une "position" fait référence à l'espace.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
le merle Membre 14 770 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonjour . d ' abord , la relativitè n ' est pas prète à ètre mise au placard . beaucoup de ce qui est utilisè en dècoule . certaines affirmations qu ' elle pronait , ne furent vèrifièes que lors ce que la technique le permit . la phisique quantique , semble prendre le relais ? je ne pense pas qu ' elle puisse remettre la relativitè en cause , archimède euclide et bien d ' autres ne se retournent pas dans leurs tombes " à ma connaissance ? " rien n' exclus que les futures gènèrations ne dècouvrent une " troisième physique " aussi ètranges que celles que nous connaissons ? beaucoup de choses et d'èvènements , dans la vie sont relatif ? le temps semble virtuel et bien rèel en mème " temps " le principe de causalitèe est logique mais , deux causalitèes distinctes peuvent , si elles se rencontrent , engendrèe une troisième causalitèe ? comme le nombre des causalitèes doit-ètre infinie " en apparence " , ce qui en dècoule peut l ' ètre aussi ? autrement dit le temps serait relatif à la relativitè des causalitèes , des distances et des èvènements passès prèsents et futures ??? bonne soirèe .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
existence Membre 5 722 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Ce n'est pas vraiment la définition de dimension. Et c'est plutôt l'idée mathématique qu'on s'en fait, tel un repère orthonormal pour les dimensions spatiales. On parle bien de dimension temporelle ici.

On pense notamment à cette représentation :

Chronos.gif

C'est ce qui s'appelle la "représentation spatiale du temps". Rien n'indique que cette représentation est l'unique à être juste.

En réalité, les philosophes et scientifiques ont réfléchi à définir le temps depuis Aristote et peut-être même avant. Chaque conception est différente, et la relativité nous donne une conception qui est-elle aussi nouvelle. On ne peut pas parler de "position" pour la dimension temporelle. Une "position" fait référence à l'espace.

Tu ne fais que répéter on ne peut rien dire, on ne peut pas parler. Cela n'a pas de sens pour moi. La réalité n'est pas rien du tout, elle est quelque chose. Dans la relativité il n'y a plus de présent. C'est comme si tous les instants existaient. Je suppose que tu comprends cela. Or ce n'est pas possible. Il y aurait une infinité de copie de chaque objet, et alors le présent n'existerait pas, tous les instants existeraient simultanément, nos consciences ne se déplaceraient pas dans le temps. La variante est de considérer que les objets se déplacent dans l'espace-temps, mais alors le front des objets ne se déplace pas à la même vitesse, et alors si objet va plus vite qu'un autre, il ne le rencontre plus. Bref, cela n'a pas de sens.

Effectivement, le merle, la relativité permet de faire des calculs, mais la problématique que je pose est plus fondamentale, existentielle. D'après mon raisonnement, ce n'est pas que la relativité soit approximative, c'est qu'elle est fondamentalement erronée d'un point de vue ontologique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Toto75019
Posté(e)
Invité Toto75019
Invité Toto75019 Invités 0 message
Posté(e)

en ontologie, ils n'utilisent pas la relativité générale pour exprimer la temporalité

voilà pourquoi tu arrives à cette conclusion :yahoo:

Au delà du débat sur l'existence réelle ou non du temps, une théorie temporelle

pour parler des états de choses et les représenter est nécessaire. Dans la littérature, deux

types d'ontologie sont en compétition pour représenter les informations temporelles : celles

fondées sur des entités temporelles et celles fondées sur des entités événementielles¿.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gallium
Posté(e)
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)
Tu ne fais que répéter on ne peut rien dire, on ne peut pas parler. Cela n'a pas de sens pour moi. La réalité n'est pas rien du tout, elle est quelque chose. Dans la relativité il n'y a plus de présent. C'est comme si tous les instants existaient. Je suppose que tu comprends cela. Or ce n'est pas possible. Il y aurait une infinité de copie de chaque objet, et alors le présent n'existerait pas, tous les instants existeraient simultanément, nos consciences ne se déplaceraient pas dans le temps. La variante est de considérer que les objets se déplacent dans l'espace-temps, mais alors le front des objets ne se déplace pas à la même vitesse, et alors si objet va plus vite qu'un autre, il ne le rencontre plus. Bref, cela n'a pas de sens.

Effectivement, le merle, la relativité permet de faire des calculs, mais la problématique que je pose est plus fondamentale, existentielle. D'après mon raisonnement, ce n'est pas que la relativité soit approximative, c'est qu'elle est fondamentalement erronée d'un point de vue ontologique.

Je ne dis pas qu'on ne peut rien dire. Je dis que l'idée du temps comme une frise chronologique n'est pas forcément la meilleure représentation qu'on puisse en faire. En relativité générale, tous les temps possibles n'existent pas au sens où tu l'entends. Nous vivons perpétuellement dans le présent. Ce qui est passé n'appartient plus à l'univers décrit toujours en moment de présent en relativité.

Quand tu observes cette image, qui illustre l'espace-temps, elle n'est valable qu'à un moment donné, sans se préoccuper de passé ou de futur.

espace-temps.jpg

Ensuite, en ce qui concerne la relativité, elle nous indique que l'espace et le temps ne sont pas des constantes et dépendent de l'observateur. Un observateur en mouvement dans un référentiel verra le temps s'écouler plus lentement dans ce même référentiel. Pour l'observateur, immobile par rapport à lui-même, c'est son environnement qui est en mouvement et qui voit alors le temps s'écouler plus lentement (ce qu'on a vérifié dans les accélérateurs de particule). Il faut donc prendre la notion de temps avec délicatesse.

Concernant la réalité, c'est nous qui la créons. Une réalité extérieure, ça n'existe pas.

Modifié par Gallium
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
existence Membre 5 722 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Ensuite, en ce qui concerne la relativité, elle nous indique que l'espace et le temps ne sont pas des constantes et dépendent de l'observateur. Un observateur en mouvement dans un référentiel verra le temps s'écouler plus lentement dans ce même référentiel. Pour l'observateur, immobile par rapport à lui-même, c'est son environnement qui est en mouvement et qui voit alors le temps s'écouler plus lentement (ce qu'on a vérifié dans les accélérateurs de particule). Il faut donc prendre la notion de temps avec délicatesse.

Ben oui. On constate qu'il devrait y avoir une décalage dans le temps, or cela ne fonctionne pas comme je l'ai expliqué plus haut.

Concernant la réalité, c'est nous qui la créons. Une réalité extérieure, ça n'existe pas.

Mais c'est là que se loge l'illusion sur laquelle se base la relativité générale. La réalité subjective est une recréation à partir de nos perceptions, cette réalité se trouve dans l'activité de nos neurones, qui sont aussi réels que la réalité extérieure. Notre continuum de conscience est constitué par notre continuum de l'activité cérébrale. Notre sentiment de présent est donc lié à la réalité du présent physique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Dasset Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Il n'y a pas d'erreur dans la relativité générale: Einstein est le meilleur de tous les temps!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
existence Membre 5 722 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Les découvertes sont un réseau de travaux fait par un grand nombre de personnes, qui s'étale dans le temps et dans l'espace. Mettre en avant un chercheur comme ayant tout inventé n'a pas de sens.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gallium
Posté(e)
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)
Mais c'est là que se loge l'illusion sur laquelle se base la relativité générale. La réalité subjective est une recréation à partir de nos perceptions, cette réalité se trouve dans l'activité de nos neurones, qui sont aussi réels que la réalité extérieure. Notre continuum de conscience est constitué par notre continuum de l'activité cérébrale. Notre sentiment de présent est donc lié à la réalité du présent physique.

On ne peut pas envisager la réalité comme un monde extérieur que nous percevons. Neurologues et biologistes sont d'accord pour dire que c'est notre cerveau qui créé la réalité.

Modifié par Gallium
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×