Aller au contenu

Un ou plusieurs partenaires, une question biologique ?


Messages recommandés

Invité nostressssss
Invité nostressssss Invités 0 message
Posté(e)

Un ou plusieurs partenaires, une question biologique ?

Lulibérine et ocytocine : deux hormones qui ne vous disent peut-être rien mais dont vous avez déjà peut-être subi les effets.

  • L'ocytocine, c'est l'hormone de l'affection, celle qui vous unit pendant trois ans à votre partenaire pour protéger une éventuelle descendance.
  • La lulibérine, elle, est celle du désir sexuel. Le shoot de lulibérine, au début d'une relation, vous fait chavirer de désir charnel jusqu'à vous faire oublier la faim (période où vous vivez d'amour et d'eau fraîche). Mais peu à peu, la lulibérine fait place à l'affection tendre de l'ocytocine¿

Jusqu'au jour où vous croisez un nouveau ou une nouvelle partenaire propre à exciter vos gènes¿ Et là : paf ! La lutte contre la lulibérine, qu'il faut calmer, sans quoi votre v¿u d'exclusivité part en fumée.

L'exclusivité sexuelle, c'est donc la lutte permanente contre la lulibérine. Mais on a tout à fait le droit de ne pas y succomber.

Source: exclusivite-sexuelle-misere-sexuelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
TRiBaLiTy Membre 10164 messages
Mister PANNEAUX‚ 37ans
Posté(e)
L'exclusivité sexuelle, c'est donc la lutte permanente contre la lulibérine. Mais on a tout à fait le droit de ne pas y succomber.

Source: exclusivite-sexuelle-misere-sexuelle

Et on à le droit d'y succomber aussi ?? :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 30214 messages
A ghost in the shell‚ 44ans
Posté(e)
L'exclusivité sexuelle, c'est donc la lutte permanente contre la lulibérine. Mais on a tout à fait le droit de ne pas y succomber.

Pour ma part, je n'ai pas besoin de la science pour justifier mes choix ... :yahoo:

Trop facile de dire c'est pas ma faute, c'est ma chimie interne ... :rtfm:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nostressssss
Invité nostressssss Invités 0 message
Posté(e)
Et on à le droit d'y succomber aussi ?? :rtfm:

faut voir dans quelle conditions ... :o°

Pour ma part, je n'ai pas besoin de la science pour justifier mes choix ... :D

Trop facile de dire c'est pas ma faute, c'est ma chimie interne ... :D

:yahoo: ... mais personne n a dit ca.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 30214 messages
A ghost in the shell‚ 44ans
Posté(e)
:yahoo: ... mais personne n a dit ca.

Vu le nombre d'études qui portent sur le sujet, au contraire je dirai que bien des scientifiques cherchent à le faire... :rtfm:

Où comment expliquer par la biologie certains comportements de l'être humain ...

Le titre de l'article est intéressant.

"Exclusivité sexuelle = misère sexuelle ?"

Quand l'exclusivité est vécu comme une contrainte, c'est qu'en effet elle n'apporte pas tout ce qu'elle devrait, au moins à l'un des partenaires.

Peut-être n'est-ce juste qu'une erreur de casting ?

Pour ma part, je répondrais non à la question posée par l'article... :o°

(ouaip, je me rends compte que j'ai de la chance :D)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nostressssss
Invité nostressssss Invités 0 message
Posté(e)

le titre de l article tous comme le titre de ce topic etant ponctué de points d interogations, je prends plutot cela comme une reflexion sur le sujet que comme une affirmation

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 30214 messages
A ghost in the shell‚ 44ans
Posté(e)
le titre de l article tous comme le titre de ce topic etant ponctué de points d interogations, je prends plutot cela comme une reflexion sur le sujet que comme une affirmation

J'ai bien remarqué les points d'interrogation aussi, pourtant quand je lis l'article, je le ressens plutôt à charge contre l'exclusivité.

Comme quoi on ne perçoit pas forcément la même chose en lisant le même texte. :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CmoiC Membre+ 26321 messages
Pitbull le matin, ourse le soir‚ 42ans
Posté(e)

Cette question me fait penser à l'étude des gènes de la violence ou de l'addiction par exemple.

Certes, nous avons des prédispositions chimiques ou génétiques, mais nous avons aussi une conscience (ne dit-on pas que cela différencie l'homme de l'animal ?)... A chacun de vivre avec la sienne, mais on ne peut pas affirmer que la chimie fait tout :yahoo:

Modifié par CmoiC

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TRiBaLiTy Membre 10164 messages
Mister PANNEAUX‚ 37ans
Posté(e)
Cette question me fait penser à l'étude des gènes de la violence ou de l'addiction par exemple.

Certes, nous avons des prédispositions chimiques ou génétiques, mais nous avons aussi une conscience (ne dit-on pas que cela différencie l'homme de l'animal ?)... A chacun de vivre avec la sienne, mais on ne peut pas affirmer que la chimie fait tout :yahoo:

+100

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ElNix Membre 4891 messages
Forumeur tacheté ‚ 31ans
Posté(e)

Ca me stresse à mort ce truc, j'ai plus que 10 mois d'ocytocine :yahoo:

Sinon effectivement l'auteur de l'article a choisit un point de vue largement critiquable, ne considérer le mariage que comme un moyen de s'assurer l'exclusivité sexuelle sur au moins un partenaire sans préciser nulle part que l'on peut le faire pour une autre chose est très discutable.

Modifié par ElNix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité