Aller au contenu

Aller ou ne pas aller voir une professionnelle par désespoir ?


Messages recommandés

His Dudeness Membre 1 message
Baby Forumeur‚ 28ans
Posté(e)

Bonjour à vous,

Je pense qu'avec le titre de ce message peu original, vous avez à peu près cerné le problème. Voici ma situation : puceau à 19 ans et pour les 250 ans à venir environ. Cette situation peut sembler banale alors voici les raisons qui me font de plus en plus songer (et croyez-moi que j'en ai honte) à avoir recours à une professionnelle pour enfin goûter aux délices du coït qui est donné de droit à tous sauf à moi. Ainsi j'ai eu l'expérience nécessaire pour déterminer que j'inspire aux femmes autant de désir qu'une marre de boue polluée avec du mazout dans laquelle on aurait jeté des charognes de renards décomposés, bref je ne suis pas très ragoûtant. Ce n'est pas une question de taille (1m84) mais de physique et de mental. De par mes traits peu avantageux voire même répugnants, j'aurai vite été habitué à inspirer le dégoût et, de ce fait, ça m'aura forgé un caractère timide, aigri et profondément misanthrope, un vrai connard quoi. Ce qui n'est pas pour arranger le schmilblick.

J'ai alors songé à diverses manières de pallier à mon terrible manque affectif en améliorant ma condition physique en faisant de la musculation et en essayant, à terme, de prendre confiance en moi. Trois ans plus tard, rien. J'aurai alors tenté de faire un travail sur moi, et tout ça tout ça, et même d'être plus avenant envers les gens. Encore une année à l'eau.

Il y aurait pu avoir la merveilleuse solution de couper le sifflet à mes hormones, cela aurait été terriblement simple, mais trouver un médecin d'accord pour tenter ce genre de pratiques, c'est aussi facile que d'entrer dans le Pentagone avec pour seul vêtement une ceinture de dynamite et un détonateur à la main. Faute de castration chimique, la castration physique me tente pas beaucoup.

C'est alors que je me suis mis à songer à l'affront ultime à mon amour propre, aller voir une professionnelle. Je sais que faire sa première fois de la sorte c'est nul, mais mettez-vous à ma place, quand vous savez que vous n'aurez jamais d'histoire d'amour ni la moindre relation que ce soit avec une personne du sexe opposé, quand vous savez qu'il n'y aura jamais de première fois naturelle, est-il impensable d'y songer ?

Ainsi je viens vous demander conseil, à vous à qui l'on n'a pas fait l'affront de connaître cette situation, dois-je rester puceau toute ma chienne de vie ou aller voir une professionnelle et tant pis pour la morale ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité Karbomine
Invité Karbomine Invités 0 message
Posté(e)

Salut.

Si ça te dégoûte, c'est peut-être pas une bonne idée. Sinon, tu habites où ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Luft Membre 1219 messages
Assoiffée de lecture‚ 27ans
Posté(e)

Il ne faut jamais dire jamais. Et je ne pense pas que tu puisses encore te permettre de juger la situation comme désespérante et être sûr d'être voué à rester toute ta vie ainsi si tu ne vas pas aux putes.

Beaucoup d'autres sont dans ton cas à ton âge, ça n'a rien d'affligeant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité château
Invité château Invités 0 message
Posté(e)

Tu n'as pas encore atteint le stade du désespoir, cette ambiance mentale qui te rend insensible aux malheurs d'autrui, même pas réjoui, juste complètement détaché, sans même l'amour-propre.....

sinon, à mon avis et pour m'être moi-même posé la question, je ne pense pas que ça apporte quoique ce soit : le besoin ne disparaitra jamais, un homme reste puceau toute sa vie à moins de connaître le grand amour ; combien de trahisons, d'adultères, etc.... en raison de l'incompréhension des gens qui se contentent de baiser......

alors par contre, je doute qu'il n'y ait vraiment aucun travail à faire sur soi-même, tu sais les puceaux, y compris mariés, sont des violeurs, les conseillers conjugaux sont des juges d'application des peines, et les amants et les maîtresses sont des molosses que la vie utilise comme des chiens policiers afin que les gens demeurent sur le droit chemin.....

Modifié par château

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CYRRIC Membre 3026 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

si tu veut vraimen dragué y'a toujours des boite avec des femme qui ne cherche qu'a avoir des relation sexuel un simple effort vestimentaire suffit a faire l'affaire

ensuite si vraimen tu veut aller voir des prostitué il n'y a aucun mal a sa au contraire il est plutot bien quelle soit la non.

essaye juste de faire sa bien celon ou tu habite va en belgique ou en espagne dans une vrai boite

sa sera plus sympa que sur une bord de route

et pour info c'est pas un drame j'ai couche la premiere fois a 20 ans et j'arrive a attiré un peut l'oeil sur moi bien que je ne soit pas une statue grec, j'ai un physique pas trop ingras et le je m'enfoutisme fait le reste ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
danielfr40 Membre 1719 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)

Il y a aucune tare de morale à aller voir une prostituée dans ton cas.

Cependant, ne t'attends pas à recevoir la même chose qu'avec une petite amie.

c'est assez différent.

Elles n'embrassent pas, ne te laisse pas faire ce que tu veux.

Certaines sont assez gentilles tu peux parler avec.

mais d'autres très froides, et te demande de faire ta petite affaire rapidement, c'est à toi de faire le travail si tu vois ce que je veux dire.

donc si ça se passe mal, dis-toi bien que c'est assez différent que de faire véritablement l'amour.

C'est pour ça que tu peux décider d'attendre encore, pas pour des raisons de morale

Puceau à 19 ans, ce n'est pas une tare.

Se croire moche étant ado, c'est très répandu

Mais si la tension est trop forte, vas-y, il n'y a pas de mal à ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité