Aller au contenu

La mort fait-elle partie de la vie? ou est-ce le contraire?

Messages recommandés

Eva white Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

La mort fait elle partie de la vie, ou la vie fait partie de la mort?

Question très ineterssante...

Je penses qu'étant donner qu'on ne connait pas la mort, on ne peux pas dire.

Je vous en demande votre avis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Elhyareno Membre 4313 messages
Le gremlins à lunette‚ 30ans
Posté(e)

La mort c'est la non-vie et la vie la non-mort.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Dostoievski
Invité Dostoievski Invités 0 message
Posté(e)

Pour moi la mort est le prix à payer pour vivre :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité LittleBlueSonG
Invité LittleBlueSonG Invités 0 message
Posté(e)

Pour moi je ne me pose pas la question, comme toute chose a une finalité peut importe qu'elle soit celle-ci , il y a un commencement à tout et une fin . Certains diront peut être que de prendre conscience de la mort permet de "mieux savourer" la vie, ou inversement. Les deux sont indissociables.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jedino Membre 47853 messages
Jedi pas oui, jedi pas no‚ 26ans
Posté(e)

La mort fait partie intégrante de la vie étant donnée qu'elle est essentielle à la vie.

La cellule doit se suicider pour ne pas se diviser à l'infini. Dans le cas échéant, c'est ce qu'on appelle un cancer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
existence Membre 5442 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Tout d'abord, il faudrait définir les termes.

La vie :

A - la vie au sens large, le processus des êtres vivants

B - la vie d'un individu

La mort :

C - la notion de mort en général, que tout est éphémère

D - le processus de la mort d'un individu

Cela fait 2x2 = 4 possibilités

AC : la vie en général est immortelle, la mort ne concerne que les individus

BC : les individus sont mortels, cela est dû à leur nature composée et aussi à l'évolution basée sur la sexualité

AD : la vie en général comprend la mort des individus, comme expliqué en BC, il s'agit d'un conséquence inévitable, en ce sens la mort fait partie de la vie

BD : la mort d'un individu suit toujours sa naissance à plus ou moins longue écheance, les proches doivent le surmonter

Donc : la mort fait partie de la vie au sens où les êtres sont composés et en évolution, ce qui implique le renouvellement des individus et donc des morts individuelles

En aucune façon la vie fait partie de la mort. Mais on peut dire que la mort favorise l'évolution et donc la vie, alors même si la mort individuelle est la cessation de la vie individuelle, elle est aussi le renouvellement et donc permet l'adaptation donc la vie en général

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité melancholia
Invité melancholia Invités 0 message
Posté(e)

pour moi la mort c'est ce qui nous donne l'envie d'accomplir quelque chose, sans cette fin à quoi bon errer et traverser le temps.

le temps est utilisé quand il est compté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Karbomine
Invité Karbomine Invités 0 message
Posté(e)

Tout dépend de ta conception du temps....

Si tu as une vision linéaire du temps, la vie est une parenthèse entre le néant et la mort.

Si tu as une vision cyclique du temps, la mort fait partie du cycle de la vie.

Temps linéaire : la vie d'un individu, d'une civilisation, etc, est envisagée comme un quelque chose qui apparait (fiat lux !) qu'il faut préserver, mais qui va vers une fin. Dans le jargon philosophique, on appelle ça une eschatologie... Bref, ça revient à voir la vie comme une histoire : il y a un début, des éléments perturbateurs, un dénouement, une fin.

Temps cyclique : on part du principe que rien ne se crée mais que tout se transforme. Dans ce cas, il n'y a pas de mort, il n'y a que des transformations, tout se recycle, en quelque sorte. Les bouddhistes tablent là-dessus, aussi ils envisagent un peu la vie comme un jeu vidéo auquel tu serais obligé de jouer, et où à chaque fois que tu fais "game over", la partie recommence avec un autre perso, mais tu gardes des bonus ou des malus des parties que tu as faites avant (le karma)... Leur but est donc de finir la partie une bonne fois pour toute. Sinon, on trouve aussi chez nous des symboles qui mettent en avant cette vision du temps : l'ouroboros (le serpent qui se mord la queue), l'arcane XIII du tarot (qui est la carte du changement), etc.

On pourrait prendre l'image de l'eau ; si tu restes toujours à un endroit, tu vois le fleuve couler et tu as l'impression que l'eau vient puis part, toujours dans la même direction.

Si tu pouvais être partout à la fois, tu te rendrais compte que c'est un cycle, que l'eau va à la mer et qu'elle revient, par la pluie.

Autrement dit : ... tout dépend de ta conception du temps.

Modifié par Karbomine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité melancholia
Invité melancholia Invités 0 message
Posté(e)

donc je dirais que la mort fait partie de la vie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
existence Membre 5442 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
La mort fait partie intégrante de la vie étant donnée qu'elle est essentielle à la vie.

La cellule doit se suicider pour ne pas se diviser à l'infini. Dans le cas échéant, c'est ce qu'on appelle un cancer.

Ce n'est pas tout à fait cela. Les cellules normalement se multiplient de façon raisonnable. Si elles se divisent à l'infini, elles sont "suicidées" (apopotose), mais c'est un cas particulier pour équilibrer une surmultiplication. Le cancer est causé par l'impossibilité d'apoptose et par le dérèglement de la multiplication.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité melancholia
Invité melancholia Invités 0 message
Posté(e)

Tout dépend de ta conception du temps....

Si tu as une vision linéaire du temps, la vie est une parenthèse entre le néant et la mort.

Si tu as une vision cyclique du temps, la mort fait partie du cycle de la vie.

Temps linéaire : la vie d'un individu, d'une civilisation, etc, est envisagée comme un quelque chose qui apparait (fiat lux !) qu'il faut préserver, mais qui va vers une fin. Dans le jargon philosophique, on appelle ça une eschatologie... Bref, ça revient à voir la vie comme une histoire : il y a un début, des éléments perturbateurs, un dénouement, une fin.

Temps cyclique : on part du principe que rien ne se crée mais que tout se transforme. Dans ce cas, il n'y a pas de mort, il n'y a que des transformations, tout se recycle, en quelque sorte. )

Je pense en effet que tout ce recycle mais dans un sens plus général que ma petite personne, à mon niveau le temps est linéaire au niveau de l'humanité le temps est cyclique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jedino Membre 47853 messages
Jedi pas oui, jedi pas no‚ 26ans
Posté(e)
Ce n'est pas tout à fait cela. Les cellules normalement se multiplient de façon raisonnable. Si elles se divisent à l'infini, elles sont "suicidées" (apopotose), mais c'est un cas particulier pour équilibrer une surmultiplication. Le cancer est causé par l'impossibilité d'apoptose et par le dérèglement de la multiplication.

Possible. Disons que je suis pas non plus calé sur le sujet.

Mais cela ne change rien. C'est une chose importante, non ?

M'enfin, je ne suis jamais contre quelques précisions :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
existence Membre 5442 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je crois pas que l'apoptose (la mort cellulaire) soit comparable au suicide des individus. En effet, l'apoptose est nécessaire pour la formation du corps. Par exemple, l'espace entre les doigts résulte d'une apoptose des cellules entre chaque doigt. D'autre part, les cellules se renouvellent constamment. 

Les individus ne se renouvellent pas vraiment, ils se mélangent les uns aux autres, et ils peuvent s'adapter, ce qui n'est pas le cas d'une cellule spécialisée. Et les individus ne se suicident pas pour donner forme à la société non plus. La seule comparaison qu'on peut faire est que si personne ne nous stimule à vivre, si personne ne nous aime, alors on a pas la motivation de vivre. On a besoin d'amour. Mais une fois qu'on a atteint une certaine stabilité, on ne se suicide plus parce que les autres ne nous aiment pas. Les cellules, elles, se "suicident" presque automatiquement quand elles en reçoivent le signal. Cela fait partie du fonctionnement habituel chez les cellules, qui d'ailleurs sont n'ont pas le problème de l'identité. En effet, elles se multiplient à l'identique, avec le même génome. Elles sont plus comparables à une quantité, alors que l'individu est plus défini par ce qu'il est, sa qualité.

Modifié par existence

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
echoo Membre 990 messages
Forumeur accro‚ 107ans
Posté(e)

Tout dépend de ta conception du temps....

Si tu as une vision linéaire du temps, la vie est une parenthèse entre le néant et la mort.

Si tu as une vision cyclique du temps, la mort fait partie du cycle de la vie.

Temps linéaire : la vie d'un individu, d'une civilisation, etc, est envisagée comme un quelque chose qui apparait (fiat lux !) qu'il faut préserver, mais qui va vers une fin. Dans le jargon philosophique, on appelle ça une eschatologie... Bref, ça revient à voir la vie comme une histoire : il y a un début, des éléments perturbateurs, un dénouement, une fin.

Temps cyclique : on part du principe que rien ne se crée mais que tout se transforme. Dans ce cas, il n'y a pas de mort, il n'y a que des transformations, tout se recycle, en quelque sorte. )

Je pense en effet que tout ce recycle mais dans un sens plus général que ma petite personne, à mon niveau le temps est linéaire au niveau de l'humanité le temps est cyclique.

Perso , je penche plutôt sur l'aspect "cyclique" du phénoméne vie-mort tel que décrit par Karbomine.Notre vie,comme notre mort sont calquées sur le systéme solaire qui lui,est cyclique:naissance du jour,crépuscule , tombé de rideau et le cycle recommence jusqu'à la mort du systéme solaire.

Le sytéme linéaire arrange et adapté à l'esprit humain pour le décompte chronologique de son existence,de son parcours par rapport à un but final qui est la mort.

La notion de temps est arbitraire.En vérité,le temps n'existe pas; ce n'est qu'un concept forgé par l'homme pour contenir peut être une autre dimension qu'il ne maitrise pas :celle du volume cosmique,de l'éternel face au temporel?

Au plan philo,je pense que la vie et la mort sont deux stupidités, copines jumelles,qui se sont entendues d'avance sur notre sort .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Karbomine
Invité Karbomine Invités 0 message
Posté(e)

Et... Que pensez-vous des spirales ?

Modifié par Karbomine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
existence Membre 5442 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Et... Que pensez-vous des spirales ?

La vie est cyclique mais rien ne se répète jamais vraiment, la spirale met en avant cet aspect

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
echoo Membre 990 messages
Forumeur accro‚ 107ans
Posté(e)
Et... Que pensez-vous des spirales ?

Le systéme de spirales obeit aux lois de la mécanique.Pour s'affirmer dans sa dynamique,il a besoins d'énergie; dans le cas contraire on ne peut parler que d'un systéme inerte,mort. Comme le systéme de vis sans fin qu'il faut mettre en mouvement perpétuel pour toujours revenir au point de départ .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15340 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 49ans
Posté(e)
La mort fait-elle partie de la vie? ou est-ce le contraire?

Oui , la mort fait partie de la vie car la vie supplante la mort .

Sans vie , pas de mort ; la vie est créatrice donc elle prime sur la mort qui se veut destructrice .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
existence Membre 5442 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Pas forcément destructrice. Par exemple, quelqu'un qui meurt de vieillesse, ce n'est pas de la destruction, c'est naturel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité