Aller au contenu

Messages recommandés

PUNCHETTE Membre 34166 messages
Au coeur de la Cité des Papes‚
Posté(e)

L'amitié c'est...

C'est une fleur éternelle

Elle éclos au jardin de l'âme

Et parfume la vie

De senteurs exquises

Qui tombent sur le coeur

En pétales multicolores

C'est un astre immortel

Il brille au jardin de l'âme

Et illumine la vie

De couleurs célestes

Qui tombent sur le coeur

En poussière d'étoile

C'est une musique perpétuelle

Elle vibre au jardin de l'âme

Et embellit la vie

De mélodies divines

Qui tombent sur le coeur

En notes arc-en-ciel.....

Modifié par PUNCHETTE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
HADJOUT Membre 4 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
je rêve

je rêve d'aimer

je rêve de vivre

je rêve d'ignorer

je rêve de rire                               La vie est un oignon qu'on épluche

                                                 en pleurant. 

je rêve de sourire

je rêve de toi

je rêve de nous

je rêve de l'impossible

les rêves merveilleux

je rêve ne jamais plus rien savoir

La vie n'est qu'un oignon qu'on épluche en pleurant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Adrien1er
Invité Adrien1er Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour les Poètes.

que cela fait du bien de vous lire dès le matin!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
linoPeguin Membre 3 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Et moi je suis un jeune écrivain de 10 ans regardez:

Le Lever du Soleil

Quand le soleil se lèvera de derrière les

lointaines montagnes ,je partirai là où le

soleil me guidera.

Le soleil me guidera jusqu'à de très lointains

pays et de lointains continents, j'irai le plus

loin possible.

Le soleil me guide où il veut.

Je marcherai, je courrai...

Je vais loin, j'ai traversé beaucoup de pays,

plusieurs continents,

je parcourrai cent fois le tour du monde.

Lorsque la nuit me rattrapera, j'arrêterai de

courir et de marcher et je rentrerai chez moi

pour la fin de ma longue existence.

donner moi des conseille

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sadsky Membre 1139 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

O Dieu, entends ma prière,

Toi qui sondes le c¿ur et les reins

Je ne te prie pas en l'air

Arrête le cours de mon destin

Reprends tout ce que tu m'as donné

Ne me donne pas d'autres matins

Plonge moi dans ton éternité

Où l'on ne voit aucune larme couler¿

Un jour sur cette Croix, tu m'as donné ta vie

Ce jour par ma Foi, je prie et te supplie

Reprends la mienne devenue insipide

Ferme mes yeux, et je reste impavide

Enveloppe moi de ton amour

Accepte moi comme je suis dans ton royaume

Ce soir ne fais pas de détours

Cherche moi, délivre moi de mes atomes

Fais de tes anges mes meilleurs amis ¿

A toi, à moi, au monde , à la vie¿

O Dieu, entends ma prière !!

auteur : Sadsky

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucy Van Pelt Membre 29504 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
:rtfm: .........................................
Modifié par Lucy Van Pelt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
styame Membre 5892 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)

Et il lui a dit :

Tu ne comprends pas ce qui se passe en toi,

Tu te sents prisonnière de ce monde inçensé.

Donne-toi le temps d'apaiser les tourmentes,

D'oublier les rancoeurs qui effritent ton coeur.

Tu n'est pas seule, regarde autour de toi,

Tous ceux qui t'aiment autant que moi.

Tu n'est pas seule, ne sombre pas dans la nuit,

Choisis la lumière de la vie.

Tu voudrais pleurer la tête dans l'oreiller,

Pour effaçer tes larmes, laisse tomber les armes,

Tu ne connais pas l'enfant qui dort en toi,

Depuis combien de temps ne l'as-tu pas berçé ???....

:rtfm::o°:yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité carabistouille
Invité carabistouille Invités 0 message
Posté(e)

avant l'abandon

aux milieu du vent des cieux,

j'ai apperçu ses yeux,

qui brillaient de milles feux.

assise dans l'herbe , je ne pensais qu'à lui ,

et ce gout amer dans ma bouche c'était lui.

loin de tout ,

loin de vous ,

je voudrez vous rejoindre ,

pour que ma peine soit moindre .

j'entends au loin les vagues,

qui comme des enfant ,

vont sur la plage en s'amusant.

le présent étant déjà passé ,

ces quelques secondes furent mon éternité.

je voudrais trouver le repos ,

prés de ces quelques mots .

me ^^

Modifié par carabistouille

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mad_World
Invité Mad_World Invités 0 message
Posté(e)

Si le temps passait moins vite

Aurait il seulement du gout ?

Si toutes ces choses étaient dites,

Que nous gardons au fond de nous

Pour tous ceux qui les entendraient

Auraient elles ce parfum secret ?

Si les trains qui partent des gares

Y revenaient toujours,

Franchirions ces remparts

Sans en attendre leur retours ?

Si les charmes les plus enfouis

Explosaient en couleurs, infidèles

Dévoilant nos âmes ternis

Par ces secondes éternelles

Où les c¿urs se lient trop...

L'amour serait il si beau ?

Les amours seraient elles

Cette tendre recherche importune

Qui brillent d'étincelles

Dans ces moment sous la Lune ?

Je ne le crois pas. Aussi,

Sous couvert de regrets

Garderai-je mon secret

Mais te livrerai ma vie

Sans te livrer au plus sombre

De l'âme noire qu'est la mienne

Et attendrai-je dans l'ombre

Que doucement, tu viennes.

Alors, seulement au jeux des fatalités

Et, si tu trouve pour moi

Autant d'amour que j'ai pour toi

J'oserai dire, sans déranger ta beauté

Ces mots qui explosent en secret

Et font du sombre de mon âme

Un feu de joie, ou s'enlacerait

Cette amour qui me condamne

A attendre qu'un jour tu souris

A la triste ombre que je suis.

Je t'aime...

Mad_

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Adrien1er
Invité Adrien1er Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour.

et Vive le temps des Poètes.

très jolie texte bravo a vous.

a+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ElixirRose Membre 12 messages
Forumeur balbutiant‚ 30ans
Posté(e)

Personnellement, j'écris plutôt des poèmes en prose, et ils sont assez sombres. En voici un:

Rebels :

Ils buvaient le monde comme une bouteille d'alcool bon marché. Ils étaient des esprits libres et rejetaient toute convention avec mépris. Ils étaient d'une beauté négligée, leurs longs cheveux pâles voilant leurs visages délicats. Ils ne parlaient a personne, vivant dans une bulle saturée d'ivresse et de rifs de guitare déchirants. Beaucoup de filles de leurs quartiers les adulaient en secret, rêvant d'étreintes brûlantes avec ces garçons si séduisants. Certaines d'entres elles épiaient leurs moindres faits et geste, inventant des subterfuges inutiles pour croiser leur chemin. Alors, quand ils en rencontraient une, toute frétillante de joie, ils lui adressaient un sourire indifférent. La féminité était pour eux facultative. Ils s'aimaient avec passions et s'adonnaient a des plaisirs bien plus obscurs. Le soir, ils se réunissaient dans des caves abandonnées, ou se répercutait a l'infinie des mélodies mortifères. Leurs corps alanguis s'effleuraient avec fièvre, témoignant d'un désir incandescent. Alors, ils abandonnaient leurs jeans troués et leurs vestes en cuir, et savouraient leurs corps avec délice. Leur peau blanche scintillait dans la pénombre, et ils se possédaient a tour de rôle, mélants leurs cris d'extase aux paroles de chansons macabres. Leur amour était doux et toxique comme un elixir dangereux. Leurs jeux sensuels et dérangeants perduraient jusqu'à l'aube ou ils sombraient dans un sommeil multicolore.

C'était des princes des temps modernes, des seigneurs rebelles rejetés par les autres et pourtant admirés avec crainte.

« Nous sommes la folie de ce monde, disaient-ils en riant, et pourtant nul n'a connu d'êtres plus désirables¿. »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PUNCHETTE Membre 34166 messages
Au coeur de la Cité des Papes‚
Posté(e)

éteins mes yeux

qui ne te verront plus

vivante et debout près de moi

comme une tour agile

partant à l'assaut du ciel vide. Ferme mes paupières en partant.

Ferme ma bouche

qui ne pourra plus rien :

ni te dire, ni t'embrasser.

Efface ma bouche d'un revers¿

Retire mes mains de tes hanches,

jette-les au loin,

laisse-les aller en partance

puisqu'elles n'ont plus rien

désormais pour s'attacher,

pour s'arrimer à la terre ;

laisse-les dériver avec le reste

vers la mer, le grand large,

pour qu'elles n'y soient plus qu'un point

qui disparaît,

qui s'efface¿

Jette tout : la tête et la lyre,

puisque ma tête chante encore¿

Je n'ai plus besoin de corps.

Je n'ai plus ni corps ni sexe

puisque tu ne m'aimes plus,

que je ne m'inscris plus

dans l'espace pour toi,

quand tu me croises,

quand je suis en ta présence.

De ce corps, je n'ai plus besoin

puisqu'il ne t'est plus rien,

qu'il n'est plus pour toi

qu'un fantôme

que tu traverses sans le voir

en passant d'une pièce à l'autre.

Libère-moi.

Libère m'en.

Il me pèse tant !

Il me pèse tant¿

Laisse-moi dans ce corridor glacé du Temps

qu'est l'absence

pour au moins y rêver

parfois que je dors,

que je dors encore

avec toi,

pour que je crois que le silence,

ce silence,

c'est encore toi.

*

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PUNCHETTE Membre 34166 messages
Au coeur de la Cité des Papes‚
Posté(e)
éteins mes yeux

qui ne te verront plus

vivante et debout près de moi

comme une tour agile

partant à l'assaut du ciel vide. Ferme mes paupières en partant.

Ferme ma bouche

qui ne pourra plus rien :

ni te dire, ni t'embrasser.

Efface ma bouche d'un revers¿

Retire mes mains de tes hanches,

jette-les au loin,

laisse-les aller en partance

puisqu'elles n'ont plus rien

désormais pour s'attacher,

pour s'arrimer à la terre ;

laisse-les dériver avec le reste

vers la mer, le grand large,

pour qu'elles n'y soient plus qu'un point

qui disparaît,

qui s'efface¿

Jette tout : la tête et la lyre,

puisque ma tête chante encore¿

Je n'ai plus besoin de corps.

Je n'ai plus ni corps ni sexe

puisque tu ne m'aimes plus,

que je ne m'inscris plus

dans l'espace pour toi,

quand tu me croises,

quand je suis en ta présence.

De ce corps, je n'ai plus besoin

puisqu'il ne t'est plus rien,

qu'il n'est plus pour toi

qu'un fantôme

que tu traverses sans le voir

en passant d'une pièce à l'autre.

Libère-moi.

Libère m'en.

Il me pèse tant !

Il me pèse tant¿

Laisse-moi dans ce corridor glacé du Temps

qu'est l'absence

pour au moins y rêver

parfois que je dors,

que je dors encore

avec toi,

pour que je crois que le silence,

ce silence,

c'est encore toi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maorisun Membre 19 messages
Forumeur balbutiant‚ 33ans
Posté(e)

oups je n'avais remarqué ce topic

bonjour a toutes et tous

je vous laisse une de mes compositions bizzzzzzz

« Afrique mon amour »

Afrique mon amour

Tu brilles de milles feu et ceux tout les jours

Ton histoire et jalonné de désespoir

Mais ton peuple noir reste fort et fière

Afrique je t'aime ton peuple est ton emblème

Ton armure rien ne l'a transperce

Malgré toute les larmes que l'on verses

Malgré toute ces armes qui ton ruiné

Afrique mon amour forte et fière

Je porte ta bannière

Je respire et vie au battement de ton c¿ur

Afriqueeeeeeeeeeee trace la voie d'un nouveau monde

Afriqueeeeeeeeeeee je t'aime même quand le ciel gronde

Tu es forte de tes croyances et de ta culture

Tu es fortes malgré ces âmes impures

Afrique montre la voie et bat toi

Afrique mon amour

Je t'aime

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maorisun Membre 19 messages
Forumeur balbutiant‚ 33ans
Posté(e)

« Travailler le respect »

Chaque jour qui se lève apporte son lot d'orages

Pour les affronter, il nous faut beaucoup de courage

Le menu du jour est le même qu'hier

Tour à tour, on esquive et on aiguise notre regard

Pour ne pas finir clochard ou au placard

Le monde du travail est impitoyable, pitoyable

La notion de respect

Si souvent nommée est laissée de côté

Car le coté sauvage de notre civilisation

Sait se rappeler à nos personnes bercées d'illusions

Le travail, c'est la santé

Mais sans respect, on a la fâcheuse impression d'en crever

La souffrance que cela engendre devrait pousser certains

é mieux nous comprendre

Là où le dialogue ne suffit pas

L'ouverture d'esprit

C'est aussi avoir son c¿ur ouvert à autrui.

euh si vous pouviez m'aiguiller pour rendre mon avatar visible, merci a vous poètes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maorisun Membre 19 messages
Forumeur balbutiant‚ 33ans
Posté(e)

« Aimer et mourir »

Mourir pour être aimer

aimer avant de mourir

la croiser

et lui arracher un sourire

s'évader par la pensée

et peut être

un jour rejoindre la réalité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lamina-densa Membre 9 messages
Baby Forumeur‚ 31ans
Posté(e)

Au nom de la justice

Au nom du code pénal

...C'est le jugement de la miss

C'est écrit sur un journal

...

Propre et pure je suis née

Connais ni maux ni satan

Sévère et dure societé

Je grandissais gentiment

Respectée par tout puissant

Nul brillant faisait influence

Mon coeur glaça depuis l'enfance

Même devant le plus mignon

Tornade,as-tu dévasté mes champs?

Tonerre,as-tu reveillé mes peines?

Papa,qui,en moi était confiant

Papa,qui,de moi,fit une reine

Querelles et accusations

Ma vie boulversa, du coup

Problèmes et humiliations

Je voyais noir partout

Oral,ce que je disais

Discret,ce que je pronnonce

Dirrecte,ce que je faisais

Hypocrite,ce que j'annonce

Je commençai par dire des mensonges

Faisais tout,pour que cela s'arrange

Jouais à la poupée sur scène

Mais foubre et cela ne me gène

Petit à petit

Le mensonge grandit

J'ameliorai le scenario

Et de perspicace,faisais idiot

Depuis que ma valeur réduit

Je faisais tout pour tromper autrui

Touché à la drogue,l'alcool et le crime

Avec une si belle,cela ne rime!

Cultures et traditions,

Qu'avez-vous fait de moi?

Entourage de tyrans,

M'as-tu donné le choix?

Regarde oû je suis arrivée,

Et dis moi si je songe

Oû est passée ma vie privée?

Oû est passé ton ange?

Je vous souhaite bonheur et prosperité, mais de votre entourage faites attention.

Cordialement une fille sous l'autorité

je vous écris d'une prison

ça fait 3 ans que je l'ai écrit , je déprimais beaucoup à cette époque

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maorisun Membre 19 messages
Forumeur balbutiant‚ 33ans
Posté(e)

bravo jolie poème , tu sais c'est souvent dans ces moments là que l'on est le plus inspiré bonne continuation .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kinwena Membre+ 4724 messages
Patate fossilisée‚ 34ans
Posté(e)

Merci à tous pour vos textes... Et continuez :rtfm:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Upload d'images

    • Uploadfr est un service proposé par ForumFr, simple et gratuit, vous permettant d'héberger vos images. Si vous rencontrez le moindre soucis sur le forum, pour vos images, vous pouvez l'utiliser.
  • Nous vous invitons à découvrir les centaines de milliers de sujets existants sur LE Forum - n'hésitez pas à y participer ! L'inscription, gratuite, permet également de diminuer le nombre d'affichage de publicités. Pour cela, inscrivez-vous, ou connectez-vous.

    Bienvenue sur Forum Fr !

  • FFr Mag' 2.0

×