Aller au contenu

Poésie

Noter ce sujet


Messages recommandés

44ans Posté(e)
kili Membre 73 292 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Il dit non avec la tête

mais il dit oui avec le coeur

il dit oui à ce qu'il aime

il dit non au professeur

il est debout

on le questionne

et tous les problèmes sont posés

soudain le fou rire le prend

et il efface tout

les chiffres et les mots

les dates et les noms

les phrases et les pièges

et malgré les menaces du maître

sous les huées des enfants prodiges

avec des craies de toutes les couleurs

sur le tableau noir du malheur

il dessine le visage du bonheur

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 641
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Images postées

37ans Posté(e)
mickaelkael Membre 126 messages
Forumeur inspiré‚ 37ans
Posté(e)

A quoi bon persister

Lorsque l'on sait qu'il n' y a plus d'espoir

De voir une vie meilleure exister

Toute ma vie n'est faite que de noir

Ma vie est un enfer

Car seul dans mon désespoir

Je ne verrai plus cette belle lumière

Qui m'éclairer dans mes nuits noire

Je m'enfonce dans le sable mouvant

Elle me manques tant

Je vous dit au revoir

Modifié par mickaelkael
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité javab
Posté(e)
Invité javab
Invité javab Invités 0 message
Posté(e)

Et dans ces boîtes pour danser

Les nuits passent inhabitées

J'écoute les battements de mon c¿ur répéter

Qu'aucune musique au monde ne saura remplacer

Quelques mots d'amour

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
53ans Posté(e)
bounti Membre 18 610 messages
kenkis‚ 53ans
Posté(e)

personnes n('est seul

car ce n'est point l 'heure

sonne les cloches

efface ce qui est moche

une seule pense à toi

mais ce n'est point moi :o°

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
38ans Posté(e)
Yiauthli VIP 4 197 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Errance, fuite, liberté

Partir encore

Peu importe où

Voir comment, là-bas, pleuvent

les étoiles filantes

Monde ligne de vie.

Souvenirs en bagage

Citoyens d'un monde qui tourne

sans nous

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Arrivé au fond du gouffre

il ne pouvait que faire de ses cris un écho

Rendant écho-ego vivant.

Qui veut que tu souffres

sombre dans le gouffre

ou raisonne la raison

qui tout simplement est un don

Modifié par Sodak
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

L'huile de palme olivade.

Par la nana au gout de cactus

Je préfére ça à tendrement chocolat

Smile ka

La rose animale

Attirante mais piquante

au risque de l'abimer

elle sait se protéger

la belle qui se défend

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité THEO2PHIL
Posté(e)
Invité THEO2PHIL
Invité THEO2PHIL Invités 0 message
Posté(e)

Il résonne si bien

Que le raisonnable qu'il contient

Dévoile à la cacophonie

Ses propres harmonies ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité syntetik
Posté(e)
Invité syntetik
Invité syntetik Invités 0 message
Posté(e)

Aux sombres héros de la mer et au noir désir (?)

Larguez les amarres, mes hommes, preux et droits

Désormais que dans l'air ce parfum de conquête

Vogue sur le pont, prêts à braver la tempête

Et sus à la mort, à la vermine et au froid !

S'il nous faut tantôt trouver un havre de paix

Pendant que gronde la furie des océans,

Toujours fixer l'étoile au cap vêtu de blanc

Et redouter la jungle de cheveux de jais.

Car s'y perdre est aisé, aux côtés des sirènes,

Des lapins bleutés au goût de fraises des bois

Mais quand enfin s'ouvre l'oeil, déjà la gangrène

A pris plus qu'un bras, veuve féroce, sans foi,

Engloutissant dans l'azur les îles désertes

Et les hommes preux et droits, dont l'âme est offerte.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
29ans Posté(e)
Originalekirby Membre 35 messages
Forumeur balbutiant‚ 29ans
Posté(e)

Je trouve que peu de gens partage leur poème, à part dans un sujet de 420 pages :o°

Alors voilà, venez écrire vos poèmes =D

Essayer d'aérer au mieu votre texte, éviter les fautes d'orthographe, ça donnera plus envie de lire ^^

A vos claviers et vos humeurs !

Je commence, poème écrit il y a dix minutes (oui je suis du genre à écrire en une traîte quand l'inspiration m'envahit :coeur: )

Fluide sentimental

J'ai écris le fil de ma vie,

Au détour des saisons

Criant mes envies

Dépourvue de raison.

J'ai chassé le malheur,

Recherchant mon idylle,

Trouverais-je le bonheur ?

Je continue n'ayant peur du péril.

Si par faute mon coeur m'abandonne.

Les étoiles se souviennent,

La lumière me résonne.

Les désirs me reviennent...

Le temps d'une pluie,

Papier, stylo, au coin du feu écrit.

Marque tes envies et tes promesses,

Afin de ne jamais oublier ta détresse.

By OriginaleKirby

Modifié par Originalekirby
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
sadsky Membre 1 139 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Si je devais écrire aujourd'hui

Ce serait pour aligner des mots,

Des mots vides, tristes, lourds, et sans vie¿

J'attends de retrouver un écho,

Une étincelle, une lueur dans cet infini.

Sadsky

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
35ans Posté(e)
Wild VIP 3 879 messages
Lonesome Cowboy‚ 35ans
Posté(e)

De la souffrance :

De la souffrance

Naissent les roses

De la sagesse

Dont les épines

Blessent notre âme

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité carabistouille
Posté(e)
Invité carabistouille
Invité carabistouille Invités 0 message
Posté(e)

l'amour a caressé ma peau ,

brise légére.

gardant mon coeur au chaud,

mais me rendant éphémére.

par sa faute je vais m'éteindre

petite bougie sans mêche .

J'aurais du le fuir le craindre .

Maintenant il faut que je séche,

seul ses larmes de souffrances.

tenez vous près pourtant ,

car la rage montant ,

je prépare ma vengeance ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
49ans Posté(e)
Framboisine Membre 2 214 messages
Forumeuse Anjou-Tarnaise :)‚ 49ans
Posté(e)

c'est de moi toute seule :coeur: :

suis pas une pro hein !!soyez indulgent :coeur::o°

Un soir de noël, seule, désespérée,

j'ai longtemps pleuré, puis prié,

Pour que je croise sur mon chemin,

Mon double, mon ami, mon alter ego,

Celui qui saura me prendre la main,

Celui qui m'aimera avec mes défauts

A personne, je n'ai rien dis,

Mais dans mon c¿ur, je le voyais, lui

Je le rêvais, grand, souriant, gai,

Protecteur, aimant sincère et fidèle, je l'espérais

Et puis un jour de janvier,

Alors que je ne m'y attendais pas,

Sur un forum, on s'est croisé,

Des échanges, des idées, nous avons partagé,

Jours après jours, il était toujours là,

puis nous avons franchi le pas

De l'amitié, à l'amour nous avons rêvé

Sans vouloir nous l'avouer

Car, prudent nous sommes,

Car la vie nous a blessé

Mais malgré les obstacles, notre amour est né

S'en ai suivi une rencontre en pays Limousin,

Où il m'a pris la main

Baisers volés, baisers sucrés

Regards langoureux, slows très serrés

Mots d'amour et doux instants partagés

Aujourd'hui, à notre nouvelle rencontre, nous rêvons,

En usant le téléphone, nous patientons !

Jour et nuit, nous sommes réunis

entendre sa voix, son souffle, me réjouis

Vers demain, désormais nous regardons,

Sur le chemin des étoiles nous irons

Avec l'horizon dans nos bagages,

Avec l'amour en partage

Des aventures à inventer

Et une vie à composer

Me voici, à présent comblée

Car mon c¿ur lui appartient désormais......

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
PUNCHETTE Membre 34 166 messages
Au coeur de la Cité des Papes‚
Posté(e)
c'est de moi toute seule :coeur: :

suis pas une pro hein !!soyez indulgent :coeur::coeur:

Un soir de noël, seule, désespérée,

j'ai longtemps pleuré, puis prié,

Pour que je croise sur mon chemin,

Mon double, mon ami, mon alter ego,

Celui qui saura me prendre la main,

Celui qui m'aimera avec mes défauts

A personne, je n'ai rien dis,

Mais dans mon c¿ur, je le voyais, lui

Je le rêvais, grand, souriant, gai,

Protecteur, aimant sincère et fidèle, je l'espérais

Et puis un jour de janvier,

Alors que je ne m'y attendais pas,

Sur un forum, on s'est croisé,

Des échanges, des idées, nous avons partagé,

Jours après jours, il était toujours là,

puis nous avons franchi le pas

De l'amitié, à l'amour nous avons rêvé

Sans vouloir nous l'avouer

Car, prudent nous sommes,

Car la vie nous a blessé

Mais malgré les obstacles, notre amour est né

S'en ai suivi une rencontre en pays Limousin,

Où il m'a pris la main

Baisers volés, baisers sucrés

Regards langoureux, slows très serrés

Mots d'amour et doux instants partagés

Aujourd'hui, à notre nouvelle rencontre, nous rêvons,

En usant le téléphone, nous patientons !

Jour et nuit, nous sommes réunis

entendre sa voix, son souffle, me réjouis

Vers demain, désormais nous regardons,

Sur le chemin des étoiles nous irons

Avec l'horizon dans nos bagages,

Avec l'amour en partage

Des aventures à inventer

Et une vie à composer

Me voici, à présent comblée

Car mon c¿ur lui appartient désormais......

C'est très joli ce poème Framboisine parce qu'en plus c'est du vécu.... :coeur: Il te vient du c¿ur..... :o°

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Adrien1er
Posté(e)
Invité Adrien1er
Invité Adrien1er Invités 0 message
Posté(e)

Salut.

Les Poèmes j'adore! Continuer a en envoyer!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mad_World
Posté(e)
Invité Mad_World
Invité Mad_World Invités 0 message
Posté(e)

Le plus vieux métier

Luisez au crépuscule qui vient mourir

Aux frontons des portes sordides de la grève

Ici, il n'est point de retour ni d'avenir

Sur les pavés trop usés du marché au rêve

Sans mot dire accrochez au passant

Enivrez d'illusion aux délices de ces corps

Zébrés par la lumière éclose des battant

Morte étincelle au fond noir de nos ports

Oubliez, offrez, en gardant vos tristes sourire

Impertinences qui gouvernèrent tous les empires

Jusqu'à l'offrande suivante, qui revêt de haillon

Une ¿uvre divine que vous ne dévoilez qu'aux

Souffles ténus qui voudraient être vos baillons

Ténébreux océans qui vous berçaient de ses flots

Esquissez le semblant de tout ce qui fuit.

Usurpatrices des infidélités d'une nuit

Négligentes, désinvoltes déesses d'inélégances

Imprimez encore vos éternelles souffrances.

Ni le gout, ni l'odeur, ni même la chaleur

Sinistre des rues, ni les lunes, ni les lueurs

Tamisant d'un gris taché d'argent, étalées

Aux pieds des jouissance, de vos actes payants

Ne pourra éteindre vos charmes séquestrés,

Teintés au pourpre de l'astre déclinant.

Finalement, quand l'éphémère se dissout soudain

Un vent d'apaisement passe dans la moite chaleur

Imaginiez vous loin de ce que vous êtes, ailleurs

Ravalez, ensuite, l'amer de votre injuste destin.

Mad_

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Sérénity 49 Membre 549 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

creationvanille241.gif

La nature n'est pas un simple décors joli au regard.

Si tu fermes les yeux,

tu ressens mille présences.

On ne vient pas écouter le silence dans la nature.

On écoute le vent,

la terre,

la vie qui résonne et fourmille à nos oreilles.

Si un jour tu as perdu ton équilibre,

que tu es dans le doute,

trouve une forêt,

cherche un tapis d'herbe ou de mousse,

allonge toi dessus,

ferme les yeux,

vide tes pensées,

respire l'odeur de la terre,

écoute la vie,

adapte ta respiration aux battements de ton c¿ur,

ressens les moindres recoins de ton corps

et relâche un à un les muscles et les nerfs raidis par le temps.

Deviens oiseau au son du vent,

deviens arbres parmi les arbres,

deviens le vent qui bruisse dans le feuillage,

deviens le cerf qui t'observe et que tu n'avais pas vu,

deviens fleur,

deviens ruisseau,

écoute le chant des ancêtres.

Florent

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
28ans Posté(e)
Jedino Membre 47 924 messages
Jedi pas oui, jedi pas no‚ 28ans
Posté(e)

Un petit de ma part.

Pas le même calibre, mais bon. :o°

Le bac à sable

J’étais un peu anxieux à l’idée de laisser maman,

Qui, du bout du chemin, me regardait du banc.

Ah! Que je me sentais bien, au milieu du sable,

Avec mes nouveaux copains. Il manquait qu’une table

Pour partager notre goûter. « C’est détestable »

Disait maman, quand on le prenait dans le sable.

Je ne comprenais pas ce mot, mais ce n’est pas grave,

J’étais un enfant sage, tous les gens le savent.

Magnifique petit château que nous faisions là!

On aura eu besoin d’un régiment de bras

Pour édifier nos murailles, fortes contre les escargots,

Assaillants baveux qui en voulaient à notre magot.

La fin de la journée venait, et je devais repartir

Dans ma poussette, sans pouvoir lui dire

Que je voulais rester, un peu, rien qu’un peu,

Dans le sable, avec mes camarades de jeux.

Modifié par Jedino
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Adrien1er
Posté(e)
Invité Adrien1er
Invité Adrien1er Invités 0 message
Posté(e)
Un petit de ma part.

Pas le même calibre, mais bon. :o°

Le bac à sable

J'étais un peu anxieux à l'idée de laisser maman,

Qui, du bout du chemin, me regardait du banc.

Ah! Que je me sentais bien, au milieu du sable,

Avec mes nouveaux copains. Il manquait qu'une table

Pour partager notre goûter. « C'est détestable »

Disait maman, quand on le prenait dans le sable.

Je ne comprenais pas ce mot, mais ce n'est pas grave,

J'étais un enfant sage, tous les gens le savent.

Magnifique petit château que nous faisions là!

On aura eu besoin d'un régiment de bras

Pour édifier nos murailles, fortes contre les escargots,

Assaillants baveux qui en voulaient à notre magot.

La fin de la journée venait, et je devais repartir

Dans ma poussette, sans pouvoir lui dire

Que je voulais rester, un peu, rien qu'un peu,

Dans le sable, avec mes camarades de jeux.

Pas mal Jedino!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×