Aller au contenu

Je n'arrive pas à tourner la page

Noter ce sujet


Messages recommandés

Posté(e)
Geko62 Membre 135 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Toutes tes réactions sont normales mais ressaisies-toi.

Tu n'as strictement aucun compte à lui rendre, c'est toi qui devrait la rejeter (et comme une merde, à bien des égards), lui en vouloir comme la peste. Bon sang, rappeles-toi la manière dont elle t'a traité et relis tout ce qu'on a écrit sur ce topic. Quoi que tu dises, quoi que tu penses, tu ne pouvais éviter cette rupture (quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage... elle t'aurait trouvé n'importe quel pretexte) alors à quoi bon chercher des explications qu'elle ne t'apportera probablement pas parce qu'elle veut passer à autre chose. On s'en fiche de son destin, ce n'est plus ton affaire. Vouloir obtenir "la vérité" ne t'avancera pas plus vers la guérison car de toutes façons, ce qui fait mal c'est cette sensation d'être abandonné pour un autre.

Au mieux, si vous arriviez à discuter, elle te dirait "écoute je te suis reconnaissant pour tout ce qu'on a vécu, mais j'en aime un autre, c'est comme ça.". Au mieux !! Mais vu comment elle est, j'ai des doutes. Alors à la suite de ça admettons, elle te propose de rester amis.... tu crois que ça te guérira ?? Bien sûr que non. Il vaut mieux lui tourner le dos car de toute façon tu n'en as pas le choix, tu dois tracer ta propre route et DIEU SAIT que tu vivras d'autres choses.... mon Dieu... En dépit de tout ce que tu penses de ta propre personne, tu crois que tu en resteras à cette seule relation ??? J'crois pas mon coco, et ça non plus tu ne le décideras pas : l'amour te retombera sur l'coin du pif et "youpi", tu te ressentieras pousser des ailes !

Bien entendu, je me dis aussi qu'on a vécu de belles choses ensemble avec mon ex, qu'on a passé des moments "uniques" qui resteront dans ma mémoire... mais elle n'était pas celle que je croyais sur le long terme. Elle n'était pas fiable, et surtout ELLE N'EST PAS LA SEULE FILLE AU MONDE !! Y'en a pleins d'autres, et des FEMMES, pas des gamines.

Arrêtes de te dévaloriser alors que tu vaux bien plus que ça (encore une fois, relis les anciennes pages). Tu n'as strictement aucune compte à rendre à qui que ce soit. Le monde t'appartient, tu es libre de faire CE QUE TU VEUX et personne ne t'en empêchera JAMAIS. Amuses-toi, arrête de penser à elle tu perds du temps, recentre-toi sur toi même et si tu as beaucoup de mal à dévier tes penser de votre ex-relation, cherche à te soigner par un traitement adapté pour favoriser l'application de toutes ces bonnes résolutions !

Cette fille n'est pas le centre du monde. Il y en a pleins d'autres des femmes et tu en rencontreras, et tu seras heureux, tout simplement. Encore une fois, que tu le veuilles ou non, une ou plusieurs expériences amoureuses s'offrieront à toi alors mets le toi dans le crâne et reconstruis toi !

BOUGE TOI brian'.

Modifié par Geko62
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 108
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

44ans Posté(e)
brian-wilson Membre 65 messages
Forumeur en herbe‚ 44ans
Posté(e)

écoutes, tu tombes bien, là.

C'est exactement ce que je me disais. Cet après midi je suis allé avec un pote, sa copine et mon frère me promener autour d'un lac ou nous allions souvent avec elle.

Et bien ça m'a fait du mal bien sûr mais plus parce que je craignais de la croiser avec le nouveau, pas trop par nostalgie.

En plus il se trouve que ce pote nous a dit vouloir larguer sa copine bientôt, et bien sûr nous avons fait comme si de rien n'était et la pauvre ne se doute de rien.

Il dit faire ça pour son bien (le temps qu'elle présente sa thèse, donc pour ne pas la déstabiliser avant) mais je trouve ça assez nul d'attendre (je me mets à sa place à elle, heureuse et amoureuse).

Quelque part (je vais t'énerver là) ça m'a permis un peu de me mettre à la place de mon ex car j'adore ce pote et pourtant il fait ce genre de choses.

Bref il vaut mieux être son pote que sa "copine".

Et bien c'est comme elle: je ne veux/peux plus être son "copain" et je ne peux/veux être son ami, donc je vais m'en détacher.

Ce qu'il me reste à combattre maintenant c'est cette humiliation et cette jalousie stupide (ça risque d'être dur, surtout si je reste seul longtemps).

Pour le reste tu as aussi sans doute raison, la vie va m'offrir autre chose (mais j'espère juste que ce ne sera pas dans trop longtemps, et que ce sera vraiment pour de bon, cette fois).

Je vais arrêter de me dévaloriser, déménager bientôt, faire de nouvelles choses.

J'ai la motivation, là !

Je sais qu'il y aura encore des bas, mais là, pour la première fois, je ressens vraiment que ça peut aller durablement ! En plus j'ai des trucs administratifs à régler plus le déménagement à préparer, donc ça va bien m'occuper aussi. Même si je fais tout ça à cause de la rupture, bien sûr, mais ça fait partie du processus.

Pour ce qui est de la discussion, je ne sais toujours pas.

Je pense que tu as raison mais une amie me conseille à l'inverse de lui redemander.

Pour le moment je ne vais rien faire, en espérant que ça passe tout seul (ce qui est possible). Et puis de toutes façons si j'attends trop, ça sentira trop le "réchauffé" et donc je n'oserai tout simplement pas demander puisque ça semblera ne plus avoir de sens.

C'est le SEUL point sur lequel je ne te rejoins pas encore totalement. Je te trouve aussi un peu trop dur avec elle, mais ce n'est pas ta faute, je pense que c'est moi qui ait donné une image un peu faussée des choses -un peu, hein !

Enfin bon.

A bientôt.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Geko62 Membre 135 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Je te conseille depuis le début de lui tourner le dos car je ne sais que trop ce que tu ressens, tes émotions. Et moi aussi je suis passé par là mais j'ai résisté et je ne regrette pas du tout.

Au début, j'étais tellement fragilisé par ce qu'il m'arrivait.. que dans ma tête, ça m'insupportait qu'on en reste sur un conflit, une cassure dans nos rapports. Pourquoi ? Parce que je croyais qu'elle m'en voulait, qu'elle me détestait, qu'elle s'était même allié à son copain contre moi tu te rends compte !! Alors que je n'aurai jamais rien eu à me reprocher dans notre relation ! C'est elle qui m'a quitté. Pas moi ! Je n'avais pas à me sentir menacé, detesté, à me sentir mal comme si je devais me culpabiliser de quelque chose ! Jamais je n'aurai de compte à lui rendre. Elle m'a fait du mal en ne voyant pas tout l'amour que j'avais à lui donner, et elle m'a quitté d'une bien mauvaise manière mais peu importe..

J'étais aussi tenté de lui parler 1000 fois pour me venger, lui débaler mes 4 vérités (et on sait toi et moi que parfois, tu as eu des vagues de tentation terribles !). J'avais envie de lui réinjecter à petites doses tout le mal qu'elle m'a fait vivre suite à SA décision et lui sortir les mots qui blessent : Dieu sait que j'aurais choisi les mots assassins, je savais lesquels employer. Mais je ne suis pas un méchant, je ne suis pas une ordure, je suis ce que j'ai toujours été à savoir quelqu'un d'entier... et qui l'a toujours été. Gentil, intègre, présent à tout instant pour ceux que j'aime. J'ai refusé de lui adressé la parole pour me venger d'autant qu'en plus de me rabaisser, je ne lui aurais apporté que de la satisfaction, ou bien de la pitié... ou les deux.

J'avais voulu lui parler... peut être aussi parce qu'inconsciemment, j'espèrais prendre la température et savoir s'il n'y aurait pas une petite "faille", un fond de sentiment à détecter qui pourrait tout faire changer. Qu'elle me parle sincèrement et qu'on se rende compte qu'on pourrait trouver une solution, et s'aimer à nouveau va savoir ! Prendre la température pour savoir si c'est sérieux avec le garçon actuel aussi peut être ?? Toutes ces questions sont là, dans l'inconscient, car derrière notre intention "de crever l'abscès" je crains qu'il y ait une pensée qu'il faille en fait bannir.

Ce qui est une certitude, c'est que rien ne sera plus jamais comme avant. Les dès ont été jetés, et il est temps pour nous d'aller de l'avant, ça y est... Il est temps de ne plus avoir peur de l'inconnu, d'être explorateur de notre propre destin, d'accepter d'être un pion du hasard et de saisir cette "chance" oui, de relever le défi d'aller de l'avant et de plaire à une autre femme !! Car c'est ça la récompense au bout du chemin ! Ne soit pas pressé de trouver quelqu'un d'autre. Elle viendra quand elle devra venir et justement, si tu souhaites multiplier les chances de tomber dessus bouges toi ! Sois courageux, explore de nouvelles choses. Trouve cette force d'autonomie pour te remettre sur les rails et sers toi du positif autour de toi (qui est là depuis toujours) pour t'aider.

Si tu veux t'en détacher, donnes toi en les moyens. Quand on dit "couper les ponts", ce n'est pas pour rien. C'est pour faciliter le processus de guérison qui est parfois très difficile. Ne pas couper les ponts, c'est s'exposer encore, et encore...

Effectivement, règles la paperasse restante pour de bon et je pense que ton déménagement t'aidera à passer à autre chose. Profite en pour faire de nouvelles choses oui, tu as raison.

Courage mon péperre, tu y arriveras, on te soutient à 200%.. tu n'es pas seul :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
louloute28 Membre 25 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)
Je viens de croiser mon ex dans la rue, qui a fait mine de ne pas me voir.

C'est un peu une sorte de goutte d'eau.

Donc j'ai décidé de lui écrire un court message mais avant de l'envoyer (ou pas), je voudrai votre avis.

Voilà (certaines allusions nous sont personnelles, évidemment, mais n'empêchent pas de comprendre).

"Bonsoir

Je comptais au départ ne te recontacter que pour t'informer de la date de l'état des lieux pour que tu saches à peu près quand tu allais récupérer tes sous. Cela fait bien longtemps que j'ai compris que seuls les détails matériels t'intéressent, mais bon, j'imaginais qu'il te restait au moins un peu de respect (puisque tu n'as plus de sentiments, selon tes propres écrits).

Je suis obligé d'admettre que non, après avoir tenté sans succès de prendre de tes nouvelles pour ton anniversaire et avoir constaté que tu faisais mine (comme ta mère d'ailleurs) de ne pas me voir quand tu me croises quelque part.

Donc je t'écris, pour te dire que ton refus que nous ayons une discussion (tu as pris pour prétexte la connerie que j'ai faite en écrivant aux filles, mais tu aurais trouvé autre chose, de toutes façons) est bien commode, et bien injustifié aussi, mais bon, j'imagine que quelque part, tu dois bien le savoir.

Je suis sûr que tu es beaucoup plus heureuse maintenant, sans moi.

Ceci étant, était-il vraiment nécessaire de nier mes sentiments, de ne pas respecter les petits accords que nous avions (comme venir chercher tes affaires - et les "nôtres", au passage - le dimanche, comme convenu), de faire comme si j'aurais du comprendre ce que tu n'as PAS expliqué ?

Pour information j'étais, comme tu disais, dans un regain d'amour ce qui prouve et explique en même temps à quel point, en effet, j'étais aveugle et à quel point il m'est difficile de tourner la page.

Tu as décidé de faire comme si je n'existais plus (n'avais jamais existé ?), c'est inadmissible mais j'imagine que je n'ai pas d'autre choix que de l'admettre.

J'espère me tromper un peu, ou même mieux, beaucoup mais je ne me fais (enfin) plus aucune illusion !

Ne t'inquiète pas, je ne te contacterai plus que pour convenir comment te rendre ton argent.

R.

P.S.: Je t'ai présenté mes excuses pour mon erreur (ce mail idiot à tes copines) et suite à cela j'aurais apprécié, et étais capable, de retrouver des relations distantes mais cordiales, tu ne le veux manifestement pas; cela m'étonne encore, malgré tout ! "

N.B.: "tes sous, et "ton argent" font référence à la caution de l'appartement.

Salut "Brian" !! j ai lu ton histoire et je suis très touchée. Je suis moi meme dans cette situation à savoir que je suis en train de vivre une rupture. Donc je te comprend.

Mais si je peux me permettre, je te conseillerai de ne pas envoyer ce message (tu l'as meme peut etre déjà fait vu la date de ton post). Quoiqu il en soit la meilleure façon de faire (je pense.... et ca ne tient qu'à moi mais je pense aussi que plusieurs personnes seront d accord avec moi) c est de jouer la carte de l'indifférence !!!

Certes elle t'as ignoré mais qu est ce que tu en as faire maintenant??? elle le regrettra tot ou tard !! la roue tourne tu sais...

Son argent si elle en a vraiment besoin elle saura te contacter pour le récupérer donc arrete de penser encore A elle, mais plutot à toi !!!

Je finirai ces quelques lignes pour te citer un autre proverbe et qui fonctionne dans la grande majorité des cas : "Suis-le, il te fuira, fuis-le, il te suivra" !!!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
44ans Posté(e)
brian-wilson Membre 65 messages
Forumeur en herbe‚ 44ans
Posté(e)

Je te remercie mais il est bien évident qu'elle ne me suivra pas, elle en a fini avec moi !

Pour ce qui est du message, je ne l'ai pas envoyé, ne t'en fais pas.

J'avoue que j'ai un moral très fluctuant et une tendance exaspérante à me dévaloriser (hein, Geko ?).

Je n'arrive pas non plus à ne pas penser à elle.

Pour ce qui est de la roue qui tourne, je dois dire que le bonheur évident de quelqu'un qui m'a trahi il y a 6 ans pendant que je suis si malheureux fait que je ne crois pas trop à ça.

Je crois que je ne l'aime plus vraiment, maintenant, mais je suis "jaloux" de son bonheur, humilié et inquiet de mon avenir.

Bon, au fond, je suis persuadé que ça va aller, mais pour le moment je fais le dos rond, c'est le mieux dont je suis capable (sauf quand j'ai des regains de forme, ce qui arrive parfois, heureusement).

Je dois devenir meilleur, il le faut et je le peux.

C'est un cercle vertueux à entamer: confiance en moi, amélioration objective donc plus de confiance en moi, etc...

Hier j'allais bien, aujourd'hui très mal.

C'est vraiment de la gestion au quotidien, là !

Et vos messages m'aident énormément, je dois le dire !

Merci.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
louloute28 Membre 25 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Tu sais, ce n est pas parce qu elle t'a quitté et qu'elle est avec quelqu un d'autre, qu'elle ne reviendra pas (un jour ou l 'autre) vers toi...

Si elle le fait, il sera peut etre trop tard !! soit tu seras passé définitivement à autre chose (avec une autre personne) ou bien tu n auras tout simplement plus de sentiment pour elle..

Mais bien sur en te disant ca il faut laisser du temps au temps ...

MOi j ai aujourd'hui 28 ans et quand tout s est terminé avec mon première amour (j en avait 19) j ai cru que j allai jamais m'en remettre et bien si !! 2 ans après je suis retombée amoureuse !! Bon, pas du meilleur des hommes :coeur: , bien au contraire :blush: ! mais cette nouvelle rupture que je vis aujourd'hui quelquepart me rend plus forte ! je sais que je n'ai tout simplement pas trouvé le bon meme si je suis resté presque 7 ans avec lui !!!

J ai très souvent des "hauts" et des "bas" mais c est le prix a payer qd on a tout donné à une personne qui nous a trahi !!

Enfin ne désespère pas ! toute cette histoire ne sera qu'un mauvais souvenir tot ou tard c est sur !!!

Je suis de tout coeur avec toi ! bon courage

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Geko62 Membre 135 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Ne commence pas à lui dire qu'elle reviendra peut etre tot ou tard louloute28... c'est pas ça qu'il faut se dire dans ces moments là. Il faut justement qu'il la bannisse du mieux qu'il puisse car elle n'a pas été tendre avec lui après tout ce qu'ils ont vécu. Et une jeune femme comme ça, ça peut reproduire les mêmes schémas avec d'autres garçons (que je plainds dors et déjà). Peu importe ce qu'il adviendra à l'avenir, brian' rencontrera forcément une autre femme, différente et qui saura réouvrir son coeur vers le bonheur ! C'est certain.

Aujourd'hui, il ne s'agit plus de remuer le pour et le contre, d'élaborer des scénarios à tout va, de culpabiliser l'autre ou soi-même. Il faut tout simplement passer à autre chose. S'efforcer de regarder DEVANT SOI.

Pour ma part, depuis que je suis mon traitement, je suis métamorphosé et je mesure l'état dans lequel je me mettais d'autant plus pour "elle". Je repasse d'excellente journée à profiter de mes amis et de ma famille. Je me sens heureux même si penser à "elle" me fait encore mal au coeur... mais c'est tout à fait gérable. Ce traitement est un pain béni pour moi puisqu'il me permet de redevenir moi-même, et d'assurer mon parcours jusqu'à la guérison en me redonnant cette force que je n'avais pas forcément il y a un mois. Aujourd'hui, grace à ça, je peux dire que je commence à guérir réelement :blush:

Courage brian'... mais crois-moi, lorsque tu auras retrouvé un brin de joie de vivre, ça va te rendre euphorique et hyper soulagé car finalement, on n'aspire qu'à cela. N'oublies pas que le monde t'appartient, que tu es LIBRE. Tu peux faire tout ce que tu veux. A l'occasion, relis toutes les pages de ton topic.

Allé, te laisse pas démonter, bouge toi pour nous.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
louloute28 Membre 25 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Geko : si je lui ai dit qu elle reviendrait peut etre tot ou tard c'était juste pour lui expliquer qu'elle se rendra compte de l'erreur qu'elle a commise en le quittant !!

Il disait qu'il était jaloux de son bonheur , or, la roue tourne ...

Et si elle revient (un jour), c est elle qui souffrira et non lui..

Et j espère (pour Brian) qu il ne se remettra pas avec elle car si elle l'a fait une fois elle recommencera !!

Ce n'était pas dans le but de lui donner de l'espoir meme si j'ai mal formulé ma phrase. :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
36ans Posté(e)
niceboy Membre 135 messages
Forumeur inspiré‚ 36ans
Posté(e)

Eh bien c'est simple, il suffit de prendre une page entre ton pouce et l'index, de soulever le papier et de tourner. Pas difficile :blush:

D'autres questions ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Geko62 Membre 135 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

De toute façon, concrêtement c'est ça qu'il faut faire niceboy... meme si c'est plus facile à dire qu'à faire évidemment.

louloute > On est d'accord :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
mavie Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

bonjour, ton histoire me rappel la mienne en quelque sorte sauf qu'elle est trop compliquée!!!!

tu vois on a tous un chagrin d'amour, donc il faut absolument que tu tourne la page et dis toi qu'el te mérite et que c'est elle la perdante!! et vaut mieux maintenant que après avoir des enfants!

tu es encore jeune, profite de la vie parce qu'el est vraiment belle

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 semaines après...
Posté(e)
Geko62 Membre 135 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Bonne année, meilleurs voeux brian' !

Cette année 2010 sera meilleure que la précédente, c'est certain crois-moi. C'est l'année du renouveau, l'année où tu vas te sortir, te bouger, l'année ou ça va aller mieux ! Et je n'essaies pas de te convaincre, je te le dis à l'avance !! ^^ Tu vas prendre les bonnes décisions, ça ira de mieux en mieux :coeur:

Donne moi de tes news si tu passes par ici. Courage mon pote !

:blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
chaagii Membre 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

il faut tourner page. :blush: il y a toujour un future nous attend plein de nouvelles. tout ira bien

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
44ans Posté(e)
brian-wilson Membre 65 messages
Forumeur en herbe‚ 44ans
Posté(e)
Bonne année, meilleurs voeux brian' !

Cette année 2010 sera meilleure que la précédente, c'est certain crois-moi. C'est l'année du renouveau, l'année où tu vas te sortir, te bouger, l'année ou ça va aller mieux ! Et je n'essaies pas de te convaincre, je te le dis à l'avance !! ^^ Tu vas prendre les bonnes décisions, ça ira de mieux en mieux :coeur:

Donne moi de tes news si tu passes par ici. Courage mon pote !

:blush:

Salut, je te souhaite aussi une très bonne année.

Je commence à remonter la pente; en tout cas, je sais maintenant que nous n'étions pas fait l'un pour l'autre.

Toutefois j'ai encore de forts moments de nostalgie et pendant 4 ans elle m'a donné beaucoup de bonheur même si la fin a été amère.

Je manque encore énormément de confiance en moi et je n'ai pas encore repris d'activités mais je suis en train de déménager et quand ce sera fait je vais me mettre un grand coup de pied au cul pour avancer.

Par contre ce qui ne progresse pas, c'est la peur de les croiser ensemble, quand je me promène en ville (ou ailleurs, même) je ne suis pas tranquille.

Je sais que je n'ai rien à me reprocher et que je n'ai pas à être gêné mas c'est plus fort que moi.

J'avance, petit à petit.

Je commence d'ailleurs à avoir envie de rencontrer quelqu'un mais je ne sais pas comment aborder les filles et franchement pour le moment elles me paraissent soit un peu "fades" ou quand ce n'est pas le cas, je n'ose pas imaginer qu'elles puissent s'intéresser à moi (j'ai l'impression qu'il y a écrit "c¿ur brisé" sur mon front).

Et toi, comment vas-tu ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Geko62 Membre 135 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Salut brian',

Oui je te comprends. Je suis passé par exactement les mêmes stades : profond regret du passé, peur de cette dure réalité qui nous frappe directement, peur du changement imposé brutalement par ce destin "qui devait être le notre", peur de la rencontre tant redoutée - notre hantise - celle qui est accidentelle, fatale à notre sensibilité, meurtrière pour notre état déjà très diminué. On a forcément peur de cette redoutable rencontre, qui met une image concrête à tous ces scénarios que nous nous sommes élaborés et qui n'ont cessé de défiler dans notre tête.

Parallèlement, tout doucement, on va voir naitre en nous le désire de regarder autour de soi pour voir ce qu'il s'y passe, ce qu'il y a : alors certe, elles paraissent un peu "fades" dans un premier temps mais néanmoins, c'est un premier petit signe d'élevation ! C'est le début brian', c'est l'instinct humain, c'est normal. Et je suis content que certains reflexes, même s'ils te paraissent stérils, te prennent malgré tout. Evidemment, rien ne se fera en une poignée de jours mais au fur et à mesure (et cela sera encore plus vrai lorsque tu iras mieux) ton enthousiasme pour la vie reprendra le dessus et gommera une bonne partie de ton manque de confiance en toi, car avec le temps tu retrouveras d'autres sources de satisfaction qui capteront ton intérêt et te ramèneront "à la vie", la vraie. De ce fait, ces choses qui te paraissent aujourd'hui "inaccessibles" le seront beaucoup moins demain, car tu seras plus serein, plus en paix avec toi-même

Ce que je veux dire, c'est que le temps fait bien son oeuvre brian'... fais moi confiance. Et tu me rejoindras inévitablement sur le fait que je te dise "qu'actuellement, tu n'es pas en mesure de voir le bien pour toi" ! Forcément ! La déprime, la dépression, nous empute de tout optimisme, de toutes bonnes choses bénéfiques pour nous. Pourtant vu de l'extérieur, nous avons été, sommes et seront toujours exposés aux mêmes chances dans la vie !

En ce moment, je lis un livre de Philippe Labro intitulé "Tomber sept fois, se relever huit". L'auteur, grand patron d'RTL, explique sa descente aux enfers à un moment de sa vie où tout lui réussissait. En dépit des bonnes choses qui l'entouraient, la dépression l'a rendu lentement aveugle, amorphe, lui ôtant toute forme d'intérêt pour quoi que ce soit. Il qualifie à raison la dépression de "maladie", maladie dont il aura été victime et qui lui aura enlevé toute forme d'objectivité, de capacité à se raisonner et à se développer personnellement. C'est incroyable car pendant la lecture, on se reconnait dans plusieurs de ses symptômes (isolement, pessimisme, pensées négatives, etc). Mais la raison pour laquelle je te recommande surtout ce livre, c'est parce qu'il explique comment cette force mystérieuse que l'on a tous en nous finit par rejaillir naturellement !

Un extrait choisit par mes soins :

J'ai appris de cette douleur qu'il ne faut pas, à peine apparait elle, se réfugier dans le silence, l'interrogation, la gene. Ca peut se reconnaitre, une depression. Pour les médecins, les symptomes sont typiques, repertoriés, evidents. Alors, il ne faut surtout pas attendre pour consulter, surtout pas. Il faut laisser de coté votre orgueil, vos vanités ou vos scrupules, vos faux semblants, vos mensonges et vos masques. Accepter la vérité, c'est déjà un remède. Consulter un médecin psychiatre ne constitue ni une faiblesse, ni une tare. La dépression est une maladie. Ca se soigne. On en guérit.

Ceux qui vous aiment, laissez-les vous soutenir, n'ayez aucune honte à crier au secours, à réclamer de l'aide. Faites confiance aux autres puisque vous ne pouvez plus vous faire confiance. Faites confiance à leur amour. Il sauve de tout.

Prenez vos médicaments dans une stricte et constante discipline, sans aucun écart, pendant tout le temps qu'il faudra et s'ils ne conviennent pas, si le traitement ne marche pas, changez en. Le Prozac n'a pas fonctionné pour moi, il fonctionnait pour d'autres. L'Effexor n'a pas marché avec moi, il était efficace avec d'autres. L'Anafranil a marché. Chaque corps répond d'une manière différente à une molécule différente. Il faut trouver la bonne, mais il faut savoir ceci : elle existe.

N'hésitez pas à consulter un autre spécialiste, quitte à revenir, ensuite, à celui qui vous connait et vous suit depuis le début.

Et quand cela commence à sembler aller mieux, n'abandonnez pas le traitement autrement qu'à un rythme lent, en suivant les conseils de prudence, de progressivité.

Le temps fait son oeuvre. Le temps joue son rôle dans une guérison. Il faut etre patient. Il faut savoir attendre, souffrir, et donc faire preuve de courage.

Il faut raisonner soi-même. Ne pas s'isoler, ne pas s'enfermer dans une prison psychique, ne pas tomber amoureux de sa maladie, ne pas se complaire dans un chagrin qui assèche. Par conséquent, faire l'effort de se nourrir, même si l'on n'a pas faim, boire, même si l'on n'a pas soif. Tenter autant que de pratiquer un quelconque exercice physique. Ne pas se laisser partir à la dérive : une respiration, une expiration, un peu de marche, quelque chose. Ne pas donner à la broyeuse une trop grande chance de prendre possession de votre poitrinee, votre ventre, vos muscles. Il faut lutter.

Il faut parler. Aux proches, s'ils sont capables d'écouter. A des professionnels, puisqu'ils savent le faire. Mais parlez, ne tombez pas dans le silence qui sépare des autres, ravage la vie quotidienne, peut détruire un environnement familial, un tissu de relationnel. Et ne vous livrez pas à l'autodépréciation.

Il faut chercher la lucidité, comprendre que si ceux qui vous aiment ont supporté votre dépression si longtemps, avec autant de bienveillance et de commisération, d'entraide, c'est parce qu'ils vous aiment, certes - mais aussi parce que vous ne valez pas totalement rien - alors arrêtez de vous assassiner.

Quelque chose de mystérieux qui s'appelle le retour de la volonté, la nécessité de corriger la faute, la prise de conscience de sa valeur, va surgir à un moment ou à un autre. Rien n'est fatal, rien n'est définitif, tout est affaire d'énergie. Elle n'est jamais complétement éteinte. Et puis aussi, et enfin, il faut savoir que la chance peut intervenir. Et puis aussi, et enfin, il reste ce que l'on appelle l'espoir.

Je sais bien et j'imagine aisément que ces quelques préceptes peuvent paraitre "plus faciles à dire qu'à faire", pour utiliser une formule passe-partout. Je sais que si l'on est prisonnier de la broyeuse, perdu au profond des ténèbres en pleine détresse, enserré par les corbeaux noirs de l'Inquiétude, on est capable de rejeter ces leçons et d'exprimer, dans un ricanement triste et résigné, je ne sais quel "cause toujours!". Mais je ne "cause" pas dans le vide, je ne m'exprimer pas de nulle part, je crois savoir de quoi je parle. J'ai été ce que vous êtes. Vous serez ce que je suis. Je ne suis ni plus fort ni plus faible que vous. Je n'avais jamais rien connu de tel. Je l'ai vécu, j'en suis sorti, j'en reviens. Alors, à travers le rideau opaque de votre détresse, retenez ceci : une situation s'est dénouée; j'ai été aimé et aidé ; un médicament a parfaitement convenu ; le temps a oeuvré ; j'ai fait le reste.

Encore une fois, je te recommande ce livre brian' ! Et courage :coeur:

------------------------------------

Moi, je vais bien. Je suis à 3 semaines de traitement (Seroplex 10mg, un comprimé par jour) et je me sens de mieux en mieux. J'ai la sensation de revivre, de ne quasi plus avoir de pensées négatives "qui m'enfoncent et m'isolent". Ma psychothérapie commence le 21 janvier, ça ne me sera que bénéfique car je crois avoir besoin de parler et d'avoir des réponses à certaines questions ! Je poursuis assidument le sport, je me gâte en m'achetant beaucoup de vêtement pour me faire beau, je fais des projets pour 2010... et surtout : je vais au contact de tous mes amis, de ceux qui m'aiment. Je bouge, je sors, je prend du bon temps :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 semaines après...
44ans Posté(e)
brian-wilson Membre 65 messages
Forumeur en herbe‚ 44ans
Posté(e)

C'est bizarre, j'allais mieux, je recommençais à sortir, je commençais même à regarder (un peu) les autres filles, jusqu'à en trouver une extrêmement charmante mais je n'ai rien tenté, paralysé par la certitude que je ne présente aucun intérêt (sans parler du fait qu'elle a très exactement le même age que mon ex, à 4 jours près, et que ça me semble une mauvaise idée de repartir dans une histoire avec une fille bien plus jeune)

J'ai presque fini mon déménagement, je me débarrasse des dernières affaires qui me la rappelle et pourtant je ne cesse de penser à elle.

Je n'arrive même pas à savoir si je l'aime encore (je crois que ça veut dire que non, sinon je saurai).

Dès que je positive, paf, je me dis que je partagerai bien ça avec elle (curieux, je trouve). Personne ne me semble pouvoir la remplacer.

Je ne la croise jamais, ce qui devrait m'aider, mais non, je pense à elle, imagine sa nouvelle vie, l'imagine bien sûr se disant qu'elle est tellement mieux maintenant.

J'en ai marre, je perds mon temps !

Je veux emplir mon c¿ur de quelqu'un d'autre ! Je veux penser à moi, aussi, mais je n'y arrive pas, je ne "m'intéresse" pas ! :blush:

Question: "comment une personne qui n'en a plus rien à faire de moi peut-elle être à ce point le centre de ma vie ?"

Modifié par brian-wilson
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
44ans Posté(e)
Deny Membre 73 messages
Forumeur en herbe‚ 44ans
Posté(e)

Ton histoire me rappelle la mienne ... enfin plutôt celle de mon ex qui n'arrive pas non plus à passer à autre chose. Pourtant il sait que notre histoire est terminé depuis longtemps. Mais c'est vrai qu'après 8 ans de vie commune ce n'est pas évident de tourner la page. Et pourtant ...

Avant tout, tu dois garder confiance en toi et te dire que tu représente forcément de l'intérêt ... déjà à tes yeux mais aussi aux yeux des autres. Et essaie peut-être de trouver une femme de ton âge ... il y en a de très charmante aussi. :-)

Je pense que si elle est toujours le centre de ta vie, c'est aussi parce que tu le veux bien. Quelque part, tu refuses aussi de passer à autre chose.

Courage à toi ! :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
44ans Posté(e)
brian-wilson Membre 65 messages
Forumeur en herbe‚ 44ans
Posté(e)
Je pense que si elle est toujours le centre de ta vie, c'est aussi parce que tu le veux bien. Quelque part, tu refuses aussi de passer à autre chose.

Courage à toi ! :blush:

Sans doute, évidemment même. Sauf que je ne sais pas pourquoi !

Au fond je sais que je vais y arriver, mais je m'impatiente un peu, c'est tout.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Geko62 Membre 135 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Salut brian',

Ne néglige pas la voie des antidepresseurs... Tu passes exactement par là où je suis passé, avec les mêmes sentiments, la même mélancolie. Simplement moi, je me suis lancé dans cette voie pour mettre toutes les chances de mon côté, pour "gagner du temps" cette fois, et ça marche. Alors pourquoi pas toi ? L'effet des antidépresseurs, on le connait. Et si, comme le dit si bien P.Labro (cf. citation précédente) une molécule agit mal/ne fonctionne pas, il suffit d'en changer !

Le fait est que je trouve que tu stagnes brian', comme moi il y a de cela plus d'un mois. Tiraillé, tourmenté, prisonnier, sur "pause" dans ta vie. Je te conseille de consulter et de suivre un traitement car s'il y a bien une chose dont tu as besoin, c'est de retrouver tous tes esprits. Et dès lors que cela commencera à faire effet, tu vas ENFIN respirer..

Réfléchis-y sérieusement. Considère la chose.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×