petit youpi


Invité Lincoln
Invité Lincoln Invités 0 message
Posté(e)

...il est évident que l'histoire tourne autour de lui...youpi...

...Quelle dure journée, je me hate dans mon canapé, il est certe incomfortable et délaver par le temps, mais que de nuit passer dedans et que de mal de dos également...finalement je l'aime bien ce canappé...

Afin de savourer d'avantage ma soirée, je me prépare un café et m'instale douillettement dans cette fichue relique...

Eclairer par une lampe à la lumière jaunie, survivante d'une époque, j'ouvre délicatement la couverture poussièreuse de l'album. Mes yeux ce portent sur une petite photo, ce clicher famillier ou ce trouve une petite troupe de garnement fièrement debout devant un petit muret, je la connais bien cette bande...

Nous somme début 90, il y a beaucoup de soleil, probablement plein été.

Nous nous tenons dans le jardin de mes grands parents qu'ils vennaient d'acquérir.

Quelle aventure que les joies de la verdure pour des petits loups venuent de la capital.

Une chose retien mon attention, un petit garçon avec une casquette noir...c'est bien le petit youpi qui ce tien droit comme un I. En réalité youpi et ses parents furent les premier à venir en normandie, les grands parents suivèrent peut de temps après. Quand au reste de la famille ce n'est que quelque année plus tard qu'ils emboitèrent le pas.

Quel déracinement, à vrai dire je me rapèle encore les aléas de sa nouvelle vie... Connaissez vous les villages de moin de mille habitant? tout ce dit, tout ce sait...

Nous retrouvons bien souvent les penssé des parents dans les actes des enfants, enfants que ne ce privaient pas de marquer la différence avec youpi.

Les pages ce tournent et les souvenirs remontent, un repas de famille somme toute banale, mais à y regarder de plus près on constate qu'une vive complicité reignait entre les petits cousins et les oncles, complicité absente entre youpi et son père.

Tristement l'on perçois le malaise qui peux s'instaler dans la petite tete d'un gamin de 6ans. Je me suis toujour demander quelles raison pouvais motiver ce père à agir ainsi avec son fils, faut-il le mérité pour obtenir de l'attention de ses parents? il est aisé de comprendre l'humeur qui reignait, je suis pret a parier que l'éducation que youpi recevait était basé sur la réussi, le mérite et l'ordre mais qu'il n'y avait que peu de place à la récompence et remerciement.

Je me suis parfoi indigner de constater toute les choses que l'on susurrait aux oreilles de youpi, choses malsaine sur le compt de ses parents, comment l'interprétait t'il? probablement qu'il n'en saisissait pas la valeur, mais ces choses ce grave dans votre esprit et ce n'est que plus tard qu'elles font ravage dans votre tete...

J'igniore certaine chose sur la vie de ce petit gars mais y'aurrait-il eu un événement mageur remontant d'avant la naissance de youpi? évenement capable d'influer sur le role qu'allais jouer youpi avant meme qu'il ne naisse?

Ma nuque me torture, trop de temps passer déja. Je songe une dernière fois à ces choses qui me parraissent bien plus claire maintnant... je vais me coucher et compt bien retourner voyager dès demain dans mes souvenirs...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

purple tramp Membre 392 messages
Forumeur survitaminé‚ 27ans
Posté(e)

l'histoire est joliment triste.....et si j'avais eu les réponses je te les aurait volontier donné! le fait est que le passé (en particulier le mien) pose trop de question quand on s'y interesse......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Caroleen Membre 929 messages
Forumeur accro‚ 28ans
Posté(e)

Récit (?) joliment raconté. C'est l'histoire de beaucoup d'enfants en effet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lincoln
Invité Lincoln Invités 0 message
Posté(e)

...J'ai fini ma journée et cette soirée passer à feuilltée le passer ne ma pas quitter de la journée...

Qu'est devenue youpi? une multitude d'image et de sentiments m'on assaillie cette après midi.

Une foi de plus je retrouve mon vieil amis le canapé acompagné de sa charmente fiancé qui éclaire toujour aussi jaune. C'est une fois le trio réunis, le canapé la lampe et moi, que je repart dans ces tranches de vie qui compose tout les passer de chacun.

Ce soir je commence ma découverte avec une petite fille brune qui ce trouve etre la soeur de youpi. Sa venue au monde fut une fois de plus pretexte à plaisanter. En effet le père de youpi racontait déja depuis plusieur semaine que la police avait interdi aux parents d'avoir plusieurs enfants et qu'il serrait contraint d'emmener youpi dans un endroit spéciale pour le cacher... Le jour de la venue au monde de la petite soeur, le papa enmenna youpi dans un endroit étrange mais commun à youpi, c'était là que papa enmennait l'herbe couper et les vieillries de grenier... La décharge devait aparement devenir le nouveau refuge de "youpi 5ans même pas peur" son père lui aurrait dit qu'il n'avait plus besoin de lui, que le nouveau bébé allait le remplacer... Quoi qu'il en soit il fut évident que youpi en fut stigmatiser pendant quelque temps, ce qui ne l'empècha pas d'aimer sa soeur.

Quelle sacré bout de choux, une série de photos relate les premiers anniversaires de sa soeur, puis à intervales régulier je retrouve en novembre ceux de youpi puis Aout ceux de sa soeur, on les vois grandir c'est amusant car nous, nous nous voyons vieillir...

11ans...le début de l'age bète et la rentré dans la grande école... youpi grandi et le colège fut l'ocasion de faire la rencontre de son première ami.

La page suivante me révèle deux branleurs sur de belle monture à pédalles, tox était un petit gars trés nature et un peux innocent dont les parents vennait de divorcé. Si l'on prète attention aux photos, on ce rend comte qu'une vrai complicité était présente entre ces deux pères.

En effet je me souvient encore de ce qu'on disait d'eux.. qu'il finnirrai même par avoir des enfants à force de rester toujour ensemble.

Tox vivait dans le petit village juxtant celui de youpi. Qui as dit que la grandeur d'une ville n'égallais que la grandeur des ennuis que l'on y trouvait? petit village si il en est, ce derniers avait confronter notre tox nationnale à une multitude d'aléa...sans cesse en quette pour ce faire accepter des autres (oui les parents de tox n'avait que peux de temp à lui consacré, si bien qu'il le resentait comme un reget affectif et cherchait compenssatiion auprès d'amis.)

Malheureusement les gens tendent plus à profiter qu'a soutenir et la règle s'apliqua également à tox. Une bande de garçons qui habitait également le village s'amusait à demander (pour ne pas dire raquété) cigarette et autre accéssoire habituellement utiliser par les homme dominateur et viril que sont les gamins de 15ans...(suivez ma penssée)

Mais avec le temps tox eu marre de ses abuts si bien qu'il y mis un hola ce qui ne tarda pas à ce retourné contre lui, mennaces et coup bas agrémentait son quotidien, dans le bus du colège, dans la cour de récré, le weekend...

Il à suffit qu'il face parti de sa propre bande pour trouver la paix, effectivement tox rejoint la grande horde de sauvage que composait...tox et youpi... et bien oui on fait avec les moyen du bord.

En résumer youpi joua de parade et menaces (trés osé) afin de démotiver ces terribles parasites du quotidien.

La vie étant ce qu'elle est, tox pris au fur et à mesuere de l'assurance si bien que de rencontre en rencontre, il oublia youpi pour ce joindre à un groupe de fanfaron... pas moin de dix ans ont suffit pour faire de tox et youpi les meilleur amis du monde mais également les pire étranger qu'il soit.

C'est sur cette réflexion encore d'actualité que je referme mon book en prennant soint d'y glisser mon "marque t'as page". j'éteinds ma cigarette qui comme mon esprit ce termine dans un mouvement brumeux et fugace...

Modifié par Lincoln

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité insumisa34
Invité insumisa34 Invités 0 message
Posté(e)

na mais quel talent de conteur...j'ai hâte de lire la suite :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lincoln
Invité Lincoln Invités 0 message
Posté(e)

je viens de terminer le chapitre "2" (tox...)

Je tien à vous remercier de vos encouragements et/ou compliments... le but de cette écriture est simplement de vous présenter un divertissement...

Je tiens à préciser qu'il est de mon grés de laisser plané la limite entre la part de réalité et la part de fiction, à vous de la déterminer...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lincoln
Invité Lincoln Invités 0 message
Posté(e)

voiçi quelque jours que je n'ai pas ouvert ce livre, il faut dire que la vie ne m'en a pas laisser beaucoup le loisir.

Mais ce soir c'est décider je me prend le temps...

Chose dite chose faite me voilà blotis dans mon repaire délabré, livre en main je ne tarde pas à dévorer les souvenir qu'il renferme...

...il semblerai quie nous soyons en hiver, en effet une photo d'un lac me le fait remarquer. J'y vois un petit homme encapucher qui s'amuse à marcher sur l'epaisse couche qui recouvre déja cette étandue d'eau.

Le décors est somptieux, tirer sur un clicher argent de 18cm, il n'en faut pas plus à mes yeux pour ce souvenir de ce moment... un froid sournois venais pénétré nos manteau. Nos bonnet trop grand et écharpe qui gratte n'étaient pas de trop. je me rappele encore l'herbe craquer sous nos botte en plastique coloré.

En revanche il m'est impossible de situer nos ages...est-ce due au trop grand nombre de vetements qui faisaient de nous de véritable oignions sur jambes? ou bien est-ce une periode que ma mémoire occulte en partie et ce de façon délibéré?

Quoi qu'il en soit si il y'a une chose dont je me souvient c'est les soirs de noël...

Nous nous retrouvions en famuille: grands parents, tonton et tata ainsi que youpi et ses parents.

Je me souvient encore l'apréhension qu'ils avaient, une présence malsaine et lourde stagnait dans la salle pendant le repas.

Un cortège de faux semblant et de courbette qui tentaient de dissimuler une attitude douteuse.

Le petit youpi comme à son habitude ce jettait sur le repas comme si pour le soir de noël, résidait dans ce repas son seul cadeau...quel plaisir de voir un enfant manger bon train.

Bien que ces moment doivent raprocher les famille, il c'est avéré qu'au fil des année ces fetes devenaient fardeaux, clan des sexe (homme /femme jeune /vieux brues /beau parents) triste celui qui cumulaient toute ces caractèristique, il n'était pas rare de voir le grand père, ce sage homme quitter la table bien avant la fin pour allé ce coucher et éviter ainsi voir sa "meute" ce déchirer ainsi...Les enfants quand à eu profitait de ce brouaha pour subtiliser alcool bonbon et autre bétise à faire...

La soirée finissant inévitablement par l'arriver des cadeau et comme chacun repartant de son coté ne pouvais pas récupéré ces petits paquet au réveil du 25, chaque enfant recevais son due le soir même... simulacre de bonne éducation, le tonton comme à son habitude revétissait sa cape rouge et apportait mille et une merveil.

Chose étrange qui m'est rester, la logique mathématique qu'ils avaient.

Les parents offrai a leur enfant et les oncle et tente à leur neuveux. Ce qui m'a frapper c'est de constater que seul les les parent de youpi offrait à sa soeur et lui un présent...injuste!!! puisque les cousin cousine recevait de leur parent et oncles... qu'elle étrangeté à permi aux tontons d'épargnier youpi de cadeaux? si bien qu'une explication faisait toujour sont entrée à ce moment là: "tu comprend youpi tu es le plus grand, à 8ans tu sais que nous n'avons pas les moyens..."

Dans les dernière année ou je voyais youpi, il ne consacrai plus de temps au repas de noel, ce contentais de faire la tournée pour colecter ses boites de chocolat et ne prétait plus d'importance à ces pratique de noel... il devait avoir 15ans...

Trés vite c'est le travail qui remplaça ces moment festif, comme un isolement voulu, destiner à épargnier youpi de ses souvenir d'enfance douloureux...il ne refeta plus jamais noël depuis...

Modifié par Lincoln

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lincoln
Invité Lincoln Invités 0 message
Posté(e)

Le weekend est là, enfin...

ce matn je me suis levé tot, un beau soleil innonde ma terrasse, c'est içi que je jette mon dévolue.

Instaler au fond de mon siège, embrasser par les rayon doux du soleil, j'ouvre et explore une fois de plus le passer.

Tien nous sommes toujours en compagnie de Tox et youpi, mais un visage c'est ajouter à la troupe.

En effet il semblerrai qu'une jeune demoiselle ce soit imisser dans le groupe, malheureusement je ne me souvient pas vraiment de cette fille, elle n'as fait qu'une courte apparition dans leurs vies, deux ans tout au plus.

Deux ans il est vrai, mais deux ans qui on suffit à porté un coup suplémentaire...youpi vennait de faire connaissance avec la dur loi des sentiments.

Cette fille que nous appèlerons Nana était une amie de tox, ils partageaient la meme classe. c'est tox qui la présenta à youpi, étrangement nana et youpi ne s'apréçiaient pas vraiment, de quelle droit nana vennait lui prendre son copain?

Pourtant c'est après une journée passer en foret, qu'ils ce retrouvèrent devant une cheminée à griller des chataigne, lors de cette soirée paisible, nana et youpi ont pour la première fois depuis quelques mois, entamé une conversation serieuse, il est meme arrivé qu'il y prennent du plaisir à s'échanger leurs histoires.

Au fil du temps, nana et youpi finissaient par s'entendre trés trés bien, si bien qu'ils partagère de plus en plus de temps ensemble.

Un jours alors qu'ils étaient partient ce promené au lac, ils ce confièrent l'un à l'autre, ce trouvère des point communs et meme des interets partagés, assis là sur ce banc, ils aimaient s'entendre, est l'aire de rien ce raprochère, ce raprochère au point que l'idée de l'embrasser jailli en youpi, comment lui faire comprendre? ne pas la brusquer, etre sur de bien savoir déchiffrer son attitude.

Là, sa tete poser sur l'épaule de youpi, elle lui expliquait ces besoin et ses attentes, ses projet et ses opignions, youpi semblait etre à toute autre chose.

Quoi qu'il en soit nous comprennions que les rapport entre nana et youpi évoluère mais pour ma part je pense que youpi n'a pas sut y voir claire dans tout ça, il à surment préférer ce laisser porté par l'ivresse du plaisir...

Noël aprochant, youpi décida de ce réconsilier avec ces fetes de fin d'année et offra à nana un magnifique pull crème pour pas qu'elle est froid, pull qui servie par la suite de "parre boue" lorsque nana allait derrière tox sur son scooter, scooter qui prennait un malin plaisir à projeté toute sorte de cochonnerie sur le beau pull.

par la suite youpi s'aperçue que les moment passer en compagnie de nana tombaitent toujour le vendredi, moment ou tox n'était pas disponible...serrait-ce une simple coïncidence ou plutot un act profiteur de la jolie nana qui s'ennuyait loin de tox?

Quoi qu'il en soit youpi compri celà trop tard, effectivement ses sentiments avaient eu le temps de s'en mélé.

La suite de l'histoire, si mes souvenir son bon, est toute simple, tox et nana continuait de partager la même classe, et ce voyaient toujour le weekend, youpi lui, et bien nous ne le voyont plus vraiment, il prétendait souvent etre occuper à autre choses...oui mais à quoi?

A mince midi, il faut que j'aille manger, je referme mon bouquin et m'en vais me faire une petite salade. ma nuque à prise un coup de soleil, le comble moi qui était à l'instant dans l'hiver de mes souvenirs...

Modifié par Lincoln

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lycha
Invité lycha Invités 0 message
Posté(e)

quel talent ...c'est impressionnant comme je ressens les émotions qui émanent de ton récit. j'attends la suite...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lincoln
Invité Lincoln Invités 0 message
Posté(e)

...Il est souvent dit: "tu comprendra quand tu serra grand"...

Mais est ce que tout est bon a comprendre? j'en doute...

...Ah la joie des premiers ptits boulots, on ce prendrait presque pour un homme quand on nous accuse de nos premières responsabilités, il est évident que youpi était rentré de plein pied dans le monde actif, meme si il conjugais toujour avec ses études.

On distingue clairement sa carure grandire au mesur que son activité physique croissait.

Je me souvient encore des nombreuse fois ou il racontais ses explois sur les chantiers, un vrai petit homme. Pourtant personne ne semblait le félicité, des simple phrases comme "c'est que le début"..."t'as pas fini d'en chier" lui était destiner.

C'est vraiment ainsi la vie? oui je pense que nous tous en savons qq'chose, mais qu'en pensse un gamin de 16ans? étalé l'erobé des routes, pelle et pioche en main, s'acharnant sans bronché, youpi compri vite qu'il n'y avait pas de gloire, juste labeur et récompence... c'est a regret qu'il oublia les encouragement et la fierté qu'il attendait de son père... mais il semblerrai que pour certain ce n'était pas la meme donne.

En effets, trop souvent les félicitations et prétentions de son oncle sur les menus explois que pratiquaient ses fils vennait rappelé a notre youpi l'inéxactitude du jugement qu'avait son père sur lui.

D'ailleur si ma mémoire ne m'abuse, la mere dépresive de youpi solicita ses aptitude pour finir les travaux que devait recevoir la maison...le "en attendant" avait trop duré, les brique et les broque devaient césser.

S'exécutant, youpi offra cuisine et salle de bain aménagées au logis, car malheureusement le père n'entreprenait que des travaux de "ni fait ni a refaire"...ce qui déprimait d'avantage sa mere.

Chemin faisant et experience grandissant, youpi décrocha un travail qui le menna au travers de lafrance dans l'ensemble des mine et carrière de minerrais.

Ne rentrant que le samedi pour repartir le dimanche soir, nous estimerrons que ce nouveau travail fut une chance pour youpi, l'éloigniant des nouvelle condition affreuse qui naissait chez lui.

Malheureusement a chacun des ses retour, il pouvait constater l'empleur du malaise au trait sur le visage de sa soeur. Ce que youpi igniorrait c'était les abomination que subissait sa mere lors de son absence, abomination qui finissa de déterioré cette personne qui avait mi au monde ces deux enfants... Comment un père peut il infliger de tel chose a son propre sang?

Il faut tout de meme préciser que ce père vennait de recevoir 2 ou 3 années au paravent un terrible coup, en effet les grands parents l'avaient insulté de fils indigne car le père de youpi avait refuser un service qui l'aurrai contraint a prendre des risques incomensurable...refuser jusqu'a ce qu'il finisse par accepter... Chose inévitable, les risques prirent forme et ce sont les ennuis qui vienrent prendre place...ce nourir au la croix rouge, s'habiller EMAéS, partir au colège les chaussures déchirées, dormir à 4 dans le salon car pas de chauffage l'hiver devenait un quotidien...

Ces conditions de vie ne tarda pas à déterioré la personnalité de pere de youpi: sombrant dans l'alcoolisme, il devenait imprévisible et acariatre, haineux de la société à tel point que son discour tranchait les lien familliaux jours après jours, soir après soir. Chaque repas resemblais à une condanation de tribunale.

Donc voilà pourquoi ce nouveau travail était une chance pour youpi, tel un exutoire qui l'enmenait loin de ce cauchemard.

A vrai dire il ne fallut pas lontemps pour voir semaines après semaine d'étrange coloration sur la peau de sa mère. que ce passait il? Youpi souhaitait ignioré l'évidence jusqu'au jour ou il fut confronté un l'un de ces nombreux viole que subissait sa mère... coups, violence, irrespect et attitude inhumain de son père on percuter la tete de youpi si bien qu'un fameux soir, alors que sa mère tentait de lui échapper en ce servant de la table de cuisine comme bouclier, youpi rentrait du travail et s'interposa. je vous passe les détail des coups échanger et des maux partagés mais ce que je peux vous dire c'est les nuit blanche que youpi passait assis devant la porte de sa chambre ou dormait sa mère, afin d'évité que son père ne rentre dans un but malsaint.

Donc rentrant le vendredi au soir, youpi passait son weekend a veillé sans dormir, mais que ce passait t'il lorsque youpi reprennait la route a travers la france? comment pouvait il travailler sans penssé a tous ces soirs ou sa mere ne pouvait fuir sans prendre le risque d'y laisser plus que quelque cheveux? torture psycologique me dirrez vous...

Et pourtant une foi rentré, il veillait, là, a bout durrant des semaines si bien qu'un jours youpi tomba inanimé au travail, il fit transféré aux urgences et on lui diagnostiqua une lésion pulmonaire due a la fatigue et au contrainte que lui imposait la poussière excécive de son travail... (travail qui perdi par licenciment)

ça ne devait pas etre si grave puisque personne ne c'est soucier de lui? ou peut etre étaient ils trop soucieux du sort de sa mere?

Quoi qu'il en soit un divorce ce pointait a l'horizon... la lumière au bout du tunnel?...pas si sur...

Modifié par Lincoln

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lincoln
Invité Lincoln Invités 0 message
Posté(e)

...je me souvient d'une discution avec youpi...

Il m'expliquait pourquoi il ce sentait coupable d'etre un homme, coupable d'etre impuissant face a certaine choses, je compri trés vite qu'il parlait des horreure que certain homme font subirent aux femmes..."pouvre fou!!! comment ose tu éspéré racheté les erreures des autres hommes? pourquoi te sent tu coupable?"

Quoi qu'il en soit je sentais aune cassure en lui... et il le vivait mal, vraiment mal...

Lors de notre discution, il m'expliqua comme une fille était rentré dans sa vie:

Partie de rien cette fille pris une place importante dans sa vie, elle, ce sociabilisa et entrepris de passer le permi et d'avoir un travail. Alors que lui travaillait a ce moment sur paris, elle ne tarda pas a le quitté pretextant un raz le bol, elle c'était bien sociabilisé car à la vérité c'est qu'elle ne tarda pas à tomber dans les bras d'un de ces amis...6 mois a peine après le début de leur relation... pourtant cet amis abandonna cette fille pour son ex, si bien qu'elle retourna au près de youpi qui lui avait tout pardonné... ce qu'il ne me dit pas c'est qu'il ce laissait mourrir sans elle...en effet sa silouhette trahissait sa soufrance...comment un homme de 75kg pouvais passer à moin de 67kg en 3 mois?

Bref ils était reparti pour un nouveau tour...je connais bien youpi, la seule chose qu'on peu lui reprocher c'est de demander de l'amour...mais comment lui en vouloir quand on connait sa vie?

Quoi qu'il en soit cette fille n'eu aucun scrupule a le quitté une seconde foi, et une seconde foi pour un autre de ses amis... (je vous passe l'enfer des détails...)

Pourtant youpi me confia qu'il eu beaucoup de mal a ce remettre de sa seconde rupture... mais malgrés tout il trouva la force de lui parde l'aider un peu plus tard lorsqu'elle déprimait pour un type idiot qui ne savait pas ce qu'il voulait...

Cette discution à été trés importante pour moi car celà ma permis de mieux comprendre pourquoi youpi était mort...trop de souffrance accumulé durrant ces dernièrre année on eu raison de lui...

Modifié par Lincoln

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lincoln
Invité Lincoln Invités 0 message
Posté(e)

Youpi n'est plus...consumer avec la haine qu'il avait accumulé, la tristesse et le mal qui le rongeait... abandonner par sa mere qu'il avait pourtant soutenue, par son père détruit et sa famille trop conne...

La vie n'est pas facile ni tendre...et youpi en a payer les concéquences.

Le message de cette histoire n'est pas négatif car youpi n'est qu'une partie de nous...de moi... avec sa mort, tout le mal qui me rongeait et mort en meme temps.

Le passer forme parfois comme une gange autour de l'individue, et lorsque le passer est afronté, la gange s'ouvre laissant apparaitre un nouvelle individue...

Je souhaite a tout le monde d'avoir la force de vaincre et de rester bon, d'apprendre de la vie et surtout d'avancer...

...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lincoln
Invité Lincoln Invités 0 message
Posté(e)

euh coci? tu n'as rien a dire? :blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lincoln
Invité Lincoln Invités 0 message
Posté(e)

c'est rigolo de voir que quand ça ce corse, l'auteur accélère le récit et passe des détails à tout va...

C'est pas cool!!! je proteste lol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant