L' ART . Embellir tout en trompant .

BM7 Membres 5 389 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

L' art ( cinéma - musique - théâtre - sport ) , ne serait - il pas exploiter par la société et ses élites

pour nous faire oublier les difficultés sociales , économiques et politiques ???

Des illusions pour endormir une société qui les fabrique .

Toujours le site ACADEMON .

Extrait du document

Nous pouvons penser que l'art est utile car il peut embellir la réalité et ainsi aider à supporter la cruauté de l'existence. Cet art idéaliste se représente par des ¿uvres artificielles qui, comme le défendait l'écrivain Baudelaire, aident à oublier les difficultés sociales, économiques, politiques, bref à s'évader. Cela s'appelle le Dandisme. Cet art se présente donc comme une illusion (plus qu'une erreur, elle touche à des choses fondamentales, nous y sommes attachés).

Une tout autre fonction de l'art est de dénoncer la réalité par la provocation. Cet art conceptuel s'oppose à l'art idéaliste et se méfie du beau, qui n'est qu'une illusion pour endormir la société.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Demon.sadique Membre 1 109 messages
Serpent des tentations‚ 34ans
Posté(e)

Je ne suis pas d'accord,

Pour moi l'art est une expression de la "géométrie" intérieure de l'artiste, il ne reflète en soi que SA vision du monde.

C'est ensuite que l'oeil du public se pose sur l'oeuvre et l'interprète selon sa propre conception et vision des choses.

La vision de l'artiste peut donc être totallement différente de la vue du public.

De la à dire que l'art est une forme de manipulation.... il ne faut pas exagerer... Je voit pas en quoi un picasso changerait ma vision du monde...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Astrogirl Membre+ 1 307 messages
tchoubidouwap <3‚ 27ans
Posté(e)

C'est fait pour faire rêêêêêêêêveeeer ! (en bien ou en mal, que ça dénonce ou non quoique ce soit....)

Et sans ça le monde serait bien triste futile morne et bête

:smile2:

(non, aucun argument.)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dark_connard Membre 2 606 messages
chevalier jedi du coté obscur de la force ! ‚ 106ans
Posté(e)

Sans jusqu'à dire que ça rend idiot, disons que ça influence grandement notre société. Aujourd'hui, on voudrait que la réalité soit comme au cinéma, et beaucoup gens claquent, ne faisant plus la différence entre ce qui est fiction et réalité.

Consommer sans modération, oui ça peut abrutir c'est clair.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
L' art ( cinéma - musique - théâtre - sport ) , ne serait - il pas exploiter par la société et ses élites

pour nous faire oublier les difficultés sociales , économiques et politiques ???

Des illusions pour endormir une société qui les fabrique .

Je mets une distinction entre les notions d'ART et de DIVERTISSEMENT.

C'est le divertissement -entertainment- qui sert à se vider la tête, à rigoler grassement, à oublier et s'abrutir dans des suites de produits lisses, formaté exactement dans ce but.

Il s'agit d'un "genre" à part entière, que ce soit en cinéma, en littérature, musique, etc...

Reste que l'art est un moyen fort de dénonciation, d'expression, d'empathie, de mise en garde, de leçons, de réflexion, de confrontation, de provocation, de résistance, parfois extrême. L'art n'est parfois pas divertissant.

Le divertissement ne va pas dans les extrêmes, il va juste dans la surenchère des mêmes grosses ficelles peu conséquentes. Il n'apporte pas grand chose et ne laisse rien. C'est de la consommation, rangé au rayon "arts et culture" par simple formalité (quoiqu'on voie fleurir des catégories "divertissement").

Ces produits sont des non-messages. Quasiment du vide sémantique, de l'inertie émotionnelle par leur pauvreté de spectre et ils ne peuvent pas être plus car ils ne seraient pas divertissement.

Divertissement, distraction. Distraire signifie aussi détourner l'attention. Elites et opprimés modernes s'entendent bien pour fermer les yeux et se laisser distraire.

Quant à la notion profonde des arts, l'utilité.. elles tiennent tout autant à ceux qui créent qu'à ceux qui reçoivent et comprennent. Une connivence. Une arme. Un danger.

Et si les élites contrôlent les marchés et apprécient le divertissement pour sa facilité, l'art est un danger pour tout oppresseur. Enfin, dans sa définition la plus idéale et affranchie.

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BM7 Membres 5 389 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

l' art est un danger pour tout oppresseurs .

Le système économique capitaliste qui nous abreuve quotidiennement par les images de sa

société de consommantion , ne devient - il pas oppresseur avec le temps ???

L' art deviendrait dans ces conditions une bénédiction .

Je pense aux SUBPRIMES . On facilite le crédit a des gens qui n' avaient de gros moyens financiers .

Et lorsqu' ils ne peuvent plus rembouser leurs crédits , on les expulse de leur demeure comme des moins

QUE RIEN .

Le cinéma comme la musique nous cache souvent cette aspect du capitalisme Ou de la société qui

le véhicule .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Demon.sadique Membre 1 109 messages
Serpent des tentations‚ 34ans
Posté(e)

Ou est le rapport entre les crédits et l'art? j'ai un peu de mal à suivre j'avoue.

Je suis tout à fait d'accord avec Yop! l'art est une arme, à ne pas confondre avec les trucs stupides avec lequel on nous bombarde à la télévision.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BM7 Membres 5 389 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

LE cinéma est bien un art , tout comme la musique .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BM7 Membres 5 389 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Ou est le rapport entre les crédits et l'art? j'ai un peu de mal à suivre j'avoue.

Je suis tout à fait d'accord avec Yop! l'art est une arme, à ne pas confondre avec les trucs stupides avec lequel on nous bombarde à la télévision.

Pour nous détourner des vrais problèmes de la société , on nous instruit avec de la musique et du cinéma .

pour ne pas trop dénoncer l' injustice que genere notre société avec Les subprimes , on nous bassine

quotidiennement avec toutes sortes de fait divers , de la dernière sortie du disque de je ne sais qui ,

du dernier film sortis , de la derniere mode en vogue , et j ' en passe . Et tous ceci , ce n' est que

de l' art . On achète des tableaux de peintres célèbres qui valent des millions d' euros , alors que

des millions d' individus dorment à la belle étoile dans nos sociétés .

De temps à autre , il faudrait ouvrir un peu les yeux .

Et cette art maintient notre étroitesse d' esprit sur beaucoup de problème .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Quand je regarde "la traviatta" à la TV ou à la maison de la culture sur grand écran , j'ai pas l'impression de voir une manipulation.

L'Art a plutôt tendance à devenir trés politiquement correct , on est loin de la création d'un Dali quand Pinault se fait le mentor d'un type faisant des bouées canard géantes ou que Versailles s'habille avec un chien en plastoc géant .

Bref on est plutôt dans l'art du spectaculaire à bon compte , alors la ref reste les artistes du début XX éme siécle et avant

pour remplir de monde une exposition en misant sur le quidam , c'est vers les artistes du temps d'avant que tous les directeurs de musée se tournent encore. Et lorsqu'une expo d'art contemporain est bonne (expo noire de monde au point de se bousculer , vue une fois avec un artiste faisant des choses en feraille animées et ayant du sens ) le quidam ne consulte pas les critiques d'art avant de venir.

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)
Pour nous détourner des vrais problèmes de la société , on nous instruit avec de la musique et du cinéma .

pour ne pas trop dénoncer l' injustice que genere notre société avec Les subprimes , on nous bassine

quotidiennement avec toutes sortes de fait divers , de la dernière sortie du disque de je ne sais qui ,

du dernier film sortis , de la derniere mode en vogue , et j ' en passe . Et tous ceci , ce n' est que

de l' art . On achète des tableaux de peintres célèbres qui valent des millions d' euros , alors que

des millions d' individus dorment à la belle étoile dans nos sociétés .

De temps à autre , il faudrait ouvrir un peu les yeux .

Et cette art maintient notre étroitesse d' esprit sur beaucoup de problème .

1) te rends tu comptes de ce que tu as écrit ? Tu voudrais donc que la musique et le cinémas (source d'évasion et de plaisir) soit bannis aux profits des problèmes de la société ? ;)

2) on achète des tableaux de peintres célèbres mais mort, car de leur vivant ils ne vivent pas de leurs arts ou très modestement...cherche l'erreur :smile2:

3) l'art développe l'imaginaire et non l'étroitesse d'esprit. ce sont ceux qui ont un esprit étroit qui ne savent apprécier l'art.

tu voudrais que l'on ouvre les yeux sur quoi au juste ? Car l'art c'est justement une porte ouverte sur le regard que porte l'artiste sur la société.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité insumisa34
Invité insumisa34 Invités 0 message
Posté(e)

l'art n'est pas tromperie,mais une forme d'expression...en plus toute subjective!

l'art de voir le beau...et de le partagé.

ça n'à rien à voir avec la manipulation que la "socièté" peut utiliser....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Opeth Membre 1 327 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
Pour nous détourner des vrais problèmes de la société , on nous instruit avec de la musique et du cinéma .

pour ne pas trop dénoncer l' injustice que genere notre société avec Les subprimes , on nous bassine

quotidiennement avec toutes sortes de fait divers , de la dernière sortie du disque de je ne sais qui ,

du dernier film sortis , de la derniere mode en vogue , et j ' en passe . Et tous ceci , ce n' est que

de l' art . On achète des tableaux de peintres célèbres qui valent des millions d' euros , alors que

des millions d' individus dorment à la belle étoile dans nos sociétés .

De temps à autre , il faudrait ouvrir un peu les yeux .

Et cette art maintient notre étroitesse d' esprit sur beaucoup de problème .

N'importe quoi, une nouvelle variante de la théorie du complot, toute aussi fumeuse

Le problème avec toi BM7 c'est que tu soutiens des théories sans les étayer avec des propositions réelles.

On dirait que chez toi tout est du domaine de la croyance et donc de la mystification pure et simple.

Mon post n'est pas une attaque personnelle (bien au contraire si tu lis entre les lignes) mais si tu veux servir « tes » idées càd leur donner un maximum de crédibilité tu te dois de les asseoir avec des faits concrets, vérifiables ou réfutables.

Tu uses de pronom personnel tel que « nous » « on » qui synthétise un ensemble de personnes (les opprimés vs les oppresseurs) sans véritablement nous offrir une quelconque idée de qui « ils » sont vraiment selon toi.

Tu nous renvoies donc à notre propre imaginaire.

Cet imaginaire se particularise en fonction de la situation sociale/économique/politique de chaque individu et donnera autant de définition du « nous » et du « on » qu'il y a d'individu.

Personnellement je ne me retrouve pas dans ton « nous ».

Maintenant, et conteste si nécessaire, peut-être te sens tu rassuré d'utiliser le « nous » plutôt qu'un « je » afin de collectiviser ton ressenti et ainsi affronter les oppresseurs au côté de tes amis fictifs.

Je crois deviner chez toi une volonté respectable dans ce sujet mais tu te trompes de cible et d'auditeurs.

Je m'en vais t'expliquer pourquoi je le pense :

Si la musique et le cinéma étaient des instruments de propagande destinés à flouer l'esprit des individus afin de les détourner des problèmes actuels penses-tu qu' « ils » confieraient l'application de cette stratégie sur le terrain à des Britney Spears ou à des Matthew McConaughey ?

Tu dois écouter de la musique et regarder des films qui ne te conviennent pas pour avancer ce genre d'hypothèse.

énormément d'artistes prennent des risques (politique et subséquemment artistique) pour dénoncer les dérives en affirmant leurs convictions.

Tu pourras trouver une quantité d'artiste dénonçant le racisme, les abus sexuels, la condition de la femme, la drogue, les inégalités sociales, la mondialisation, les gouvernements en place, le port d'arme, la religion, le terrorisme, l'intolérance, la discrimination, etc¿

Quelques exemples :

Musique

- Midnight Oil (rock) et son chanteur Petter Garrett qui est engagé au point qu'il est devenu ministre de l'environnement dans son bled

- Marilyn Manson (métal) et son anti-impérialisme (pour les fans du genre ;) )

- Bono de U2 (rock) qui milite contre la pauvreté

- Noir désir (rock)

Cinéma

- Ken loach

- Oliver stone

- Nagisa Oshima

Littérature

- Salman Rushdie

- Aldous Huxley

- Noam Chomsky

Et je ne te parle même pas du réseau indépendant, regorgeant d'artistes engagés, qui tente de se frayer un chemin sans se soumettre tant que peut aux lois capitalistes du système classique

Alors ton conseil :

De temps à autre , il faudrait ouvrir un peu les yeux.

Tu ferai bien de l'appliquer et ceci est valable pour les pavillons externes qui te servent d'oreilles ainsi que pour ton esprit.

Je termine par une citation :

"Les personnes qui ne donnent pas une seule chance à la musique de changer le monde sont celles qui n'aiment pas la musique" Ben Harper.

Alors au lieu d'accuser la musique (ou toute autre forme d'art) essaye de te trouver un style qui te convienne et qui véhicule des idées qui t'agrée :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Opeth :smile2:

l' art est un danger pour tout oppresseurs .

Le système économique capitaliste qui nous abreuve quotidiennement par les images de sa société de consommation , ne devient - il pas oppresseur avec le temps ???

Il y a une net monopole du GENRE divertissement inoffensif sur le marché de l'art. Il tient surtout à l'offre et à la demande des gens. Quand on plébiscite Bienvenue Chez les Ch'tis il ne s'agit pas de manipulation étatique.

Les gens sont très fort pour s'abrutir eux-mêmes.

Mais on peut très bien aimer regarder Bienvenue Chez les Ch"tis et être très conscient du monde.

La vrai manipulation médiatique concerne le secteur de l'information ou un clou chasse l'autre, ou aucune hiérarchie cohérente n'est établie entre les conflits de Gaza, la grippe A, la mort de Michael Jackson et je ne sais quel autre événement plus anodin mais sensationnel, où on oublie vite -focalisés sur l'instant.

L' art deviendrait dans ces conditions une bénédiction.

Bénédiction pour qui ?

Tu sembles prendre l'art comme une grosse masse uniforme, inoffensive, à la botte des financiers et de leurs copains gouvernants ? Le divertissement est à la botte du fric, "l'infotainment" est à la botte des manipulateurs d'opinion... mais c'est à nous d'être lucide.

Une fiction n'est qu'une fiction, ce n'est pas la réalité, au mieux un reflet interprété.

Je pense aux SUBPRIMES . On facilite le crédit a des gens qui n' avaient de gros moyens financiers . Et lorsqu' ils ne peuvent plus rembouser leurs crédits , on les expulse de leur demeure comme des moins QUE RIEN .

Il y a un chanteur qui a dit à tout le monde d'acheter de souscrire à des crédits pourris ? Il y a des séries télés populaires où un personnage fait ce genre d'emprunt et vie la plus belle vie possible ?

Tu dois confondre avec les discours des conseillers bancaire et leurs campagnes de pubs assez honteuses tant elles déforment la réalité.

Le cinéma comme la musique nous cache souvent cette aspect du capitalisme Ou de la société qui le véhicule .

Pour ce qui est de la lutte contre le capitalisme, il faut savoir écouter les bons trucs :

Une critique acerbe des préoccupations égoïstes et matérielles de nos sociétés opulentes, une satire du divertissement capitaliste, de l'ignorance légère par rapport aux questions de pauvreté et surtout... un concert illégal devant Wall Street qui a obligé la bourse à fermer le temps de calmer le bordel et a valu l'arrestation des membres du groupe. C'était biiiiien avant la crise des subprimes. 1999 ou 2000.

Et ils n'en n'étaient pas à leur coup d'essai.

Rage Against the machine - Sleep now in the fire

(cliquez sur le logo youtube pour la voir)

En littérature :

-Naomi Klein : no logo

Et tant d'autres en fait, qui dans leurs secteurs s'érigent contre le monde capitaliste ou nous parle d'introspection et de responsabilité... en musique, en littératures, au cinéma...

Mais encore faut il ne pas regarder que du divertissement.

LE cinéma est bien un art , tout comme la musique .

Oui, et ensuite dans ces ARTS, tu as plusieurs façon de faire. Soit tu tombe dans le genre "divertissement" qui doit toucher le plus grand nombre de gens sans être trop dérangeant, bref, ce qui donne des produits à valeur artistique médiocre mais à haut rendement... soit tu prends le parti de t'exprimer, d'exprimer des choses plus fortes, plus complexes, plus personnelles et forcément et cette partie de l'art rassemble moins de gens au coup par coup.

Par contre, il me semble que le divertissement n'a pas encore supplanté l'art. Notamment grâce à la résistance des indépendants (financièrement, donc idéologiquement).

Pour nous détourner des vrais problèmes de la société , on nous instruit avec de la musique et du cinéma .pour ne pas trop dénoncer l' injustice que genere notre société avec Les subprimes , on nous bassine quotidiennement avec toutes sortes de fait divers , de la dernière sortie du disque de je ne sais qui ,du dernier film sortis , de la derniere mode en vogue , et j ' en passe .

C'est de l'info pervertie, de la promotion, de la pub, de la presse people mais je ne vois pas où tu parles d'art.

Et tous ceci , ce n' est que de l' art . On achète des tableaux de peintres célèbres qui valent des millions d' euros , alors que des millions d' individus dorment à la belle étoile dans nos sociétés .

Là, il s'agit du marché de l'art, qui n'est pas l'art en lui-même. Vangogh s'en battait bien les oreilles des spéculateurs de Sotheby's.

L'exploitation qui vient après, ce n'est pas l'art. éa ne remet pas en cause la création, la force de Vangogh mais la mentalité de tous ces gens qui profitent de ça, le récupère, crée de l'argent avec du vide...

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

le sujet est tres interressant en fait.

et je suis reconnaissant des avis eclairés que m'ont apporté OPETH et YOP! par leurs interventions.

cependant je demeure sur une question limite métaphysico-existencielle:

pourquoi la FOULE (la masse, les gens, le peuple bref) semble si bête collectivement, alors qu'a l'echelle individuel il parait y avoir tant d'esprit clairvoyants et réféchli.

ce que je veux dire pour reprendre le thème principal de ce debat c'est:

pourquoi trouvent t-on des millions de gens interressés par l'art divertissant (entertainment)

tandis que l'art instructif (la culture) ne suciste un intéret que pour une poignée d'elitiste?

vous comprenez ma question ou pas?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ce que je ne comprends pas c'est ton échelle de valeur , c'est trés subjectif

Auj , je dirais plutôt que si les musées , les concerts classiques et les théâtres rament c'est parce que leur spectateurs ne sont plus trés jeunes , tous milieux confondus, aisés ou non .

il faut agir, dès aujourd'hui, et bien des concerts et des maisons d'opéra l'ont compris, si nous voulons que le public mélomane perdure et se renouvelle, si nous ne voulons pas abandonner la musique qu'on appelle, faute de mieux, "classique", à un noyau de plus en plus vieillissant et marginal de la société. Un noyau en marge, quelle étrange configuration ! et pourtant quelle image éloquente : si le noyau qui préfère l'art au commerce et à la réclame tend à gagner les marges, il y a bien des chances qu'il soit un jour expulsé ou exclus, comme on le dit plus volontiers aujourd'hui.

http://sites.radiofrance.fr/chaines/orches...p?edit=10000026

y'a donc un constat mais aucune remise en cause , si le public est vieillissant c'est que y'a un souci , Bernstein attirait les foules parce qu'il n'était pas dans de la naphtaline , il divertissait .

Le plaisir vient du divertissement , rarement de l'instructif , le site Vulcania dans ses premiéres années à fait un flop y compris parmi la classe aisée : trop instructif dans l'austérité. Depuis ils ont fait des progrés .

Le futuroscope mise sur le plaisir avec des attractions , tandis que certains musées proposent des ateliers ludiques pour les mômes et ça marche.

Mais que proposent les musées pour les adultes hormis une ballade dans les couloirs avec , quand on a de la chance , un écriteau pour expliquer ?

Que proposent l'Opéra ou les concerts classique pour se dépoussiérer (déjà que dans les temps , tous les gens qui y allaient n'étaient pas de fervents mélomanes et les loges au balcon n'étaient pas toujours utilisées pour seulement écouter la musique!) ?

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BM7 Membres 5 389 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
le sujet est tres interressant en fait.

et je suis reconnaissant des avis eclairés que m'ont apporté OPETH et YOP! par leurs interventions.

cependant je demeure sur une question limite métaphysico-existencielle:

pourquoi la FOULE (la masse, les gens, le peuple bref) semble si bête collectivement, alors qu'a l'echelle individuel il parait y avoir tant d'esprit clairvoyants et réféchli.

ce que je veux dire pour reprendre le thème principal de ce debat c'est:

pourquoi trouvent t-on des millions de gens interressés par l'art divertissant (entertainment)

tandis que l'art instructif (la culture) ne suciste un intéret que pour une poignée d'elitiste?

vous comprenez ma question ou pas?

C' est parce que nous sommes conditionnés par l' art divertissant .

Ceux qui détiennent le monopole économique de nos sociétés ne veulent surtout pas

instruire le peuple de peur de le voir , comprendre la véritable réalité de notre système économique .

Un système dont les spéculateurs connaissent les rouages makiavélique .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
ce que je veux dire pour reprendre le thème principal de ce debat c'est:

pourquoi trouvent t-on des millions de gens interressés par l'art divertissant (entertainment) tandis que l'art instructif (la culture) ne suciste un intéret que pour une poignée d'elitiste?

éa ne date pas d'aujourd'hui, cette proportionnalité. La majorité du peuple a toujours privilégié le divertissement à l'art, la chanson paillarde à la sonate (par exemple).

C'est parce que le divertissement est fédérateur par sa simplicité, son relatif vide, sa lecture binaire, prévisible et par là satisfaisante. Quand on va au divertissement, on sait généralement ce qu'on en attend, et on l'a.

éa rassure, ça détourne pour un moment. Et ce n'est pas fatiguant car on est plus ou moins passif.

L'art est plus dangereux car s'y frotter nécessite un investissement plus conséquent, on est surpris, déçus parfois, ou perplexe et quand on est séduit, c'est une chose qui reste, qui fait réfléchir à de nouvelles questions sur la vie, sur soi.

éa peut nous poursuivre, nous hanter, nous forcer à la confrontation à des choses qu'on aurait préféré éviter après une longue journée de boulot.

C'est ça la différence, pour moi, et l'explication globale.

C' est parce que nous sommes conditionnés par l' art divertissant .

Ceux qui détiennent le monopole économique de nos sociétés ne veulent surtout pas instruire le peuple de peur de le voir , comprendre la véritable réalité de notre système économique .

Un système dont les spéculateurs connaissent les rouages makiavélique .

Le peuple ne veut pas forcément s'instruire et comprendre les rouages de la réalité et de notre système économique (qui est pourtant simple : course illogique au profit exponentiel, cupidité irresponsable, arnaques en règle,...).

Le divertissement nous laisse dans notre petite sphère, sans la heurter. Seul l'art (avec le savoir) ou le divertissement brillant peut amener sur d'autres terrains.

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Le divertissement suscite un plaisir immédiat que l'art peut parfois susciter (pas toujours malheureusement) , ce devrait pourtant être son but premier .

Le fait que le mot "instructif" vienne en premier chez certains est symptomatique d'une vision "scolaire" de l'art , ce qui induit un gros probléme sur la perception qu'on en a et donc un gros souci sur la bonne santé de l'art.

Quand j'ai vu le tryptique de Riopelle (3 murs de long) le plaisir fut immédiat , ça m'a pris aux tripes immédiatement, le plaisir s'est imposé à la seconde où je l'ai vu. Pour moi c'est ça l'art , y'a pas de questions à se poser , c'est l'immédiateté . Les questions viennent aprés , en retournant voir l'oeuvre. L'émotion d'abord. C'est l'oeuvre phare du musée de Québec parce qu'elle suscite du plaisir immédiat chez tous.

L'envie vient du plaisir et l'inverse n'est pas vrai.

Mozart a toujours eu la côte quelque soit les générations et les milieux sociaux, parce qu'il crée du plaisir immédiat d'abord.

Le plaisir immédiat n'a pas de support privilégié , un seul impératif : faut être bon pour le faire passer au plus grand nombre quelque soit son support (cinéma , chanson , musique classique, peinture, sculpture, série TV etc...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Demon.sadique Membre 1 109 messages
Serpent des tentations‚ 34ans
Posté(e)
Marilyn Manson (métal) et son anti-impérialisme (pour les fans du genre biggrin.gif )

:smile2: ;) ;)

Vrai, ce chanteur auteur c'est liguer contre la fameuse morale de l'église catholique et plusieurs fois contre le gouvernement...

il suffit de regarder le clip "personnal Jesus"...on y voit des images subliminales de Hitler de Bush associés...

Son créneaux est certes la provoc et l'extravagance, mais il reste un dénonciateur, un accusateur, un peu comme Michael Moore.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant