Etienne Roda-Gil


iron man Membre 1 084 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

J'ouvre ce post pour vous faire partager ma passion pour un poete magnifique:

Etienne Roda-Gil (dont j'ai souvent parlé deja)

Etienne Roda-Gil tout le monde le connais. Oui c'est lui qui a écrit "Joe le taxi" et "Alexandrie Alexandra". Un parolier donc, de chansons. Oui mais des plus belles.

ecoutons ou plutot lisons "Magnolias forever" et oublions Claude François:

Dites-lui que je suis comme elle,

Que j'aime toujours les chansons,

Qui parlent d'amour et d'hirondelles,

De chagrin,

De vent,

Et de frisson,

Dites-lui que je pense à elle,

Quand on me parle des magnolias,

Quand j'entends ses musiques nouvelles,

Qui résonnent comme des nuits de combats

Et encore:

Elle est si forte qu'elle se brise,

Elle était fière,

Elle est soumisse,

Comme un amour,

Qui lâche prise,

Qui casse,

Mais ne plie pas.

Tu lui ressembles,

Quand elle tremble,

Et dans ta voix,

J'entends parfois,

Un peu sa voix,

Et elle te ressemble,

Quand elle tremble,

Quand elle pleure,

Là dans le coeur,

Des âmes en fleurs..

Qui est il cet homme qui parle si bien d'amour et de chansons? L'auteur pour Catherine Lara de "Je sème des oiseaux"..

Je sème des oiseaux en répendant les plumes

De tous les oreillers ou le desir s'allume

Je sème des oiseaux en répendant les plumes

De tout les matelas ou la joie ne vient pas

Que les dents du dragon repoussent une à une

Je sème des chansons sur chacun sur chacune

Je sème des oiseaux les soirs sans pleine lune

Je sème des oiseaux en répendant les plumes..

Ils feront les moissons, ils iront dans les mines

Conduiront des camions et meme des Limousines

Ils seront heureux dans des villes anonymes

Je sème des oiseaux..

Sème.. sème... Etienne. Ecoutez (ou plutot lisez) Sincérité:

Dans la journée, j'ai tout donné au travail

Et quand arrive la nuit,

Il me reste, dans un grand ciel, les étoiles.

Dans les ruisseaux, je vois flotter des brins de paille

Emportés loin par la vie

Comme des amants que séparent les étoiles.

Sincérité,

C'est le nom que je voudrais te donner.

Sincérité,

C'est le nom que je voudrais nous donner

Dans la journée, j'ai tout perdu au travail,

Puis je reviens dans ta vie.

Il nous reste, dans un grand ciel, les étoiles

Je voudrais bien, un jour, tout te donner,

Tous les jours, toutes les nuits,

Les rêves et les merveilles des étoiles

Sincérité,

C'est bien tout ce que je peux te donner.

Sincérité,

C'est le nom que je voudrais te donner.

Sincérité,

C'est bien tout ce que je peux te donner

"Tu sais comment" chanté par Louis Bertignac:

Tu sais comment me faire

un peu bouger...

Tu sais comment faire semblant

de même pas m'aimer...

Tu sais comment circule

le métal, dans le ciel

Et dans la météo, tu prends parfois

de tes nouvelles...

Tu sais comment quitter la rade

Tu sais comment me rendre malade

Tu sais comment refaire ma vie...

Tu sais parler de choses éternelles

Celles qui traînent entre ciel et poubelles

Tu sais comment tombent les étoiles du ciel

C'est moi l'abeille et tu fais le miel...

Tu sais bien faire les choses,

jour et nuit

Des gestes et puis des poses,

des folies...

Tu sais comment me dire que j'ai rêvé

de tout ça

Que rien ne recommence,

jamais, au même endroit...

Je pourrais vous en parler pendants des heures mais je prefere juste mettre certains de ses textes.

Angle de ciel par Angelo Branduardi:

Neige,

L'aube,

Nuages

Et le vent

Un tout petit homme dans l'angle du ciel

Terre

Acqua

La mer

Et le temps

Un soleil radieux, rouge splendeur

Silence

Immense

Obscurité

Un tout petit homme dans l'angle du ciel.

Si vous voulez lire quelques choses interessantes sur lui lisez "nos amis les chanteurs 2" de Thierry Sechan ou il parle magnifiquement de Roda dans un chapitre appellé "le maitre du jeu", lisez aussi "Paris Montréal express" du meme auteur.

N'oublions pas qu'il a surtout ecris pour le talentueux Julien Clerc:

Ce n'est rien

Tu le sais bien

Le temps passe

Ce n'est rien

Tu sais bien

Elles s'en vont comme les bateaux

Et soudain

éa revient

Pour un bateau qui s en va

Et revient

II y a mille coquilles de noix

Sur ton chemin

Qui coulent et c'est très bien

Et c'est comme une tourterelle

Et qui s'éloigne à tire d'aile

En emportant le duvet

Qui était ton lit

Un beau matin...

Et ce n est qu'une fleur nouvelle

Et qui s'en va vers la grêle

Comme un petit radeau frêle

Sur l'Océan...

Ce n'est rien

Tu le sais bien

Le temps passe

Ce n'est rien

Tu sais bien

Elles s'en vont comme les bateaux

Et soudain

éa prévient

Comme un bateau qui revient

Et soudain

Il y a mille sirènes de joie

Sur ton chemin

Qui résonnent et c'est très bien

Et ce n'est qu'une tourterelle

Qui revient à tire d'aile

En rapportant le duvet

Qui était ton lit

Un beau matin...

Et ce n'est qu'une fleur nouvelle

Et qui s'en va vers la grêle

Comme un petit radeau frêle

Sur l'Océan...

éa prévient...

Comme un bateau qui revient

Et soudain

Il y a mille sirènes de joie

Sur ton chemin

Qui résonnent et c'est très bien

Et ce n'est qu'une tourterelle

Qui reviendra à tire d'aile

En rapportant le duvet

Qui était son nid

Un beau matìn

Et ce n'est qu'une fleur nouvelle

Et qui s'en va vers la grêle

Comme un petit radeau frêle

Sur l'Océan..

et encore:

Elle voulait

Que je l'appelle Venise

Vous me voyez,

Maillot rayé, la voix soumise

En gondolier...

Pagayant pour une cerise

Pour un baiser

Elle voulait qu'on l'appelle Venise

Quelle drôle d'idée

Quelle drôle d'idée...

Quelle drôle d idée...

Je fondais sous sa voix exquise

Vous me voyez,

Le c¿ur soumis et l'âme éprise

En marinier...

Si elles veulent s'appeler Venise

Prenez les donc bien au sérieux

N'essayez pas de trouver mieux De trouver mieux

De trouver mieux...

Puis elle a fui

Sans ses valises

Vers des brouillards peu mystérieux

Parfois elle rêvait de banquises

Puis préférait Tarzan furieux

Moi le c¿ur noué dans ma chemise

Je donne toujours ce que je peux...

Elle voulait que je l'appelle Venise

Les yeux trempés,

Les reins brisés, l'échine soumise

En marchepied...

Me penchant comme la tour de Pise

Pour un baiser

Elle voulait qu'on l'appelle Venise

Quelle drôle d'idée...

ou encore:

Aucune passion ne me guette

De l'Hudson à la croisette

D'Alésia jusqu'à la fin de la ligne de Sceaux

Ce que j'ai eu, je l'ai voulu

Gagné, perdu, rien ne va plus,

Rien ne va plus

La vie se promène sous la soie

La toile ou le velours, nuit et jour

Aucune passion ne m'agite

Ni le rêve de l'Amérique

Ni la prise de n'importe quel pouvoir

Mais tous les jours, pouvoir te voir

Même dans le noir, c'est mon espoir

Mais pour longtemps, nos "quatre" yeux

Perdu à deux, un seul regard

C'est mon espoir, c'est ma victoire

Ce que J'ai eu, je l'ai voulu

Gagné, perdu, rien ne va plus

C'est ma vengeance, mon espérance

Aucune passion ne me guette

De l'Hudson à la croisette

D'Alésia jusqu'à la fin de la ligne de Sceaux

et encore:

Oiseaux rapaces

Quand elle passe

Perdez sa trace

Depuis tout là-haut

Oiseaux en chasse

Fendez l'espace

Je dors avec elle

Je dors dans ses ailes

Ce soir

Oiseaux sauvages

Tournez la page

De mes voyages

Avions et bateaux

Dans cette cage

Comme une plage

Je dors avec elle

Je dors dans ses ailes

Oiseaux volages

Qui dans les nuages

Faites ménages

Alouettes et corbeaux

Ce jour s'achève

é la gare du rêve

Je dors avec elle

Je dors dans ses ailes

Oiseaux fidèles

Pliez vos ailes

C'est la plus belle

Du ciel et de l'eau

Dans cette cage

Comme une plage

Je dors avec elle

Je dors dans ses ailes

Ce soir

Oiseaux rapaces

Oiseaux en chasse

Oiseaux sauvages

Depuis tout là-haut

Oiseaux volages

Oiseaux fidèles

Je dors avec elle

Je dors dans ses ailes

Ce soir

Je dors dans ses ailes

Ce soir

et encore :

Un jour, tombe la feuille.

Même si le c¿ur s'en va,

Il reste l'Amazone

Et l'automne attendra...

Même si tombe la feuille,

Quand arrive le froid,

Ma vie est une blonde

Qui danse la samba...

Catastrophes et chantages,

Cyclones, inondations,

Pénurie et chômage,

Enfants dans le goudron...

Industries qui se meurent,

La faim près de la maison,

La toit qui s'abandonne,

La pluie dans le salon.

Et même le téléphone

Qui sonne sans raison,

Pour chaque vers une pomme,

Pour chaque honte un front...

Un peu d'amour sauvage,

Un peu de café au lit,

Deux, trois fleurs libérées

D'une serre sans vent ni pluie,

Un peu d'amour tout sage,

Des miettes au fond du lit,

Des gestes libérés

De tout ce qui se paie...

Amazone, Amazone, à la vie...

et encore:

Je me souviens,

Je me souviens,

Tes longues mains,

Tes longues mains...

étre bon,

étre bien,

étre soi, être rien

Mais pas n'importe quoi.

Une charpie de chapka...

Ces mots qui ne veulent

Plus rien dire

Ou qui disent

Le contraire

De ce qu'ils voulaient dire...

Tout ça,

Maintenant, c'est là,

Comme une charpie de chapka...

Et je me souviens de toi...

Se souvenir d'où l'on vient,

Ne pas donner raison aux chiens,

Ne pas devenir n'importe quoi,

Pas une charpie de chapka...

Un soleil qui nous désaltère,

L'eau pure qui chauffe nos artères,

Vouloir un peu de mieux sur terre

Comme tu le voulais là-bas...

Loin des charpies de chapka...

Je me souviens...

Tes longues mains.

Artiste pauvre

Passé sur terre,

Tu voulais le bien

De tes frères...

Une seul famille

Un seul destin

Et le bonheur

Au quotidien...

Ces rêves, maintenant, ne sont plus là.

Ils sont tous partis avec toi...

Comme les empires croulent soudain,

Comme les rêves se désespèrent

Devant le mal, devant le froid...

Comme une charpie de chapka...

Allez j'arrete pour aujourd'hui. Si je vois que dcela vous a plu, je viendrais régulierement poster quelques poemes.

@ plus ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

wahidao Membre 710 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Chacun ses goûts cher iron man

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
iron man Membre 1 084 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

oui wahidao mais là je fais un mega flop... je pense etre le seul a avoir mes gouts... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Moi j'aime bien ce style : j 'adore la légèreté du moins c'est comme cela que je le ressens, fluide ... pas de contraintes

mais je prends le temps de lire séparément : cela fait trop d'un coup pour moi.

un ou deux le temps de savourer ..

petit à petit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
wahidao Membre 710 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

De nos temps les sentiments ,quand c pas ..... c pour les faibles de toute facon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
brownie Membre 929 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Grand monsieur, une de mes préférés.

Utile

"A quoi sert une chanson

Si elle est désarmée ?",

Me disaient des chiliens,

Bras ouverts, poings serrés.

Comme une langue ancienne

Qu'on voudrait massacrer,

Je veux être utile

é vivre et à rêver.

Comme la lune fidèle

A n'importe quel quartier,

Je veux être utile

é ceux qui m'ont aimé,

é ceux qui m'aimeront

Et à ceux qui m'aimaient.

Je veux être utile

é vivre et á chanter.

Dans n'importe quel quartier

D'une lune perdue,

Même si les maitres parlent

Et qu'on ne m'entend plus,

Même si c'est moi qui chante

é n'importe quel coin de rue,

Je veux être utile

é vivre et á rever.

é quoi sert une chanson

Si elle est désarmée ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
iron man Membre 1 084 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

effectivement brownie, je suis heureux que tu l'ai mise sur ce topic (mais comment ai je pu oublier Utile? ;) )

tient si tu veux en savoir plus sur le fond de cette chanson je te donne cette adresse:

http://lupo.sepe.free.fr/guido_piccoli_article.htm

Et n'hesite pas a mettre d'autre textes a l'occaz (nous les "faibles" adorons ça ;) )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Angelnine Membre 199 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Ha bon! Je ne savais pas que "Sincérité" que chante Richard Cochiante était de lui (j'aime bien Cochiante ;) )

Merci pour l'info, je m'endormirai moins bête ce soir.... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boomerang Membre 13 999 messages
boomerang à pailles‚ 30ans
Posté(e)

En grande fan de la variété française (oui oui je le vis tout à fait bien lol) j'apprécie beaucoup Etienne Roda Gil.. et notamment ce texte qu'il a écrit pour Patricia Kaas

Je t'aime, je ne t'aime plus

J'ai dit à mon amour

Que je ne l'aimais plus

Comme on dit à la terre

Je ne sèmerai plus

Comme on dit aux étoiles

Vous ne brillez plus

Comme on dit au ciel

En toi je ne crois plus

En toi je ne crois plus

Ca se voit dans mes yeux

Ca se voit dans la rue

Je t'aime et je ne t'aime plus

Il faut que le temps passe

Qu'on dise qu'il a trop plu

Parce que la terre est grasse

Et la moisson perdue

Perdues toutes les berges

Noyées toutes les crues

Ruinées toutes les fermes

Aux bétails abattus

Ca se voit dans mes yeux

Ca se voit dans la rue

On peut manquer de tout

Mais pas du superflu

Je t'aime et je ne t'aime plus

Ca se voit dans mes yeux

Ca se voit dans la rue

On peut toujours aimer

En disant qu'on aime plus

Mais que peut faire une femme

C'est une rose blanche

Fruit d'un rosier perdu

C'est une étoile qui penche

Sur un lit disparu

J'ai dit à mon amour que je ne l'aimais plus

Comme on dit à la terre je ne sèmerai plus

Je t'aime et je ne t'aime plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
iron man Membre 1 084 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

oh ma ptite clairette.. ;) tu aimes mon amour le plus fou.. toi aussi? ça n'm'ettonne pas de toi ;) :D

moi par contre je suis pas fou de la variété (ce terme m'a toujours fait penser au mot avarié ;) ) mais je suis fou du poete Roda-gil et de ses chansons, "je dors avec elle" c'est tout simplement génial.. tient rien que pour toi:

testament du poete

tout passe

et puis tout reste

mais notre destin

c'est passer...

passer en creusant

des chemins

des chemins

sur les marées

je n'ai jamais poursuivi la gloire

ni cherché à marquer la mémoire des hommes

de ma chanson

j'aime les mondes fragiles

sans gravité et tranquilles

comme les bulles de savon

et pour faire echo à cette chanson si jolie que tu as citées, mais plus belle lues que chantée je trouve voici:

c'est du vent

c'est du vent

l'amour c'est du vent

sur un champs de bataille

on peut jouir ou bein mourir

devant la mitraille..

entre nous

un front s'est creusé

tranchées et barbelés

on va pouvoir se tuer de loin..

l'amour c'est du vent

inconnu..

l'amour c'est du temps

disparu..

comme un vieu soldat

inconnu..

qui marche jamais au pas

c'est du vent

l'amour c'est du vent

flottant sur l'ocean

on va partir, la voile est prete

avant la tempete

entre nous,

le vent s'est levé

cyclone et ouragan

on va sauver tous les chagrins

l'amour c'estdu vent

inconnu

l'amour c'est du vent

disparu

comme un vieux soldat

inconnu

il marche pas au pas

il est nu..

pour moi maintenant

c'est perdu..

l'amour au present

c'est la rue

comme un renégat

trop tétu

j'ai perdu la foi

je n't'aime plus

l'amour c'est du vent..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boomerang Membre 13 999 messages
boomerang à pailles‚ 30ans
Posté(e)

l'avarié francaise ;) c'est joli cette dernière chanson, qui est ce qui la chante?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
iron man Membre 1 084 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

tient puis qu'on y est (je viens de passer par le sujet "je veux un male") je vais prouver qu'on peut etre un vrai "male",viril et tout et ne pas etre un idiot.

l'etoile solitaire

le drapeu de l'etoile solitaire

ramasse les reves

qui trainent par terre

et leur fait passer la frontiere,

noyés dans le tabasco..

y a pas de quartier à Alama

la trompette dit ça comme il faut

on fera bien boire les motos

on leur donnera des noms de chevaux

survivre à le vie

par le rève

combattre le froid

par la fievre..

et s'endormir dans un texas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
iron man Membre 1 084 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

pfff ça a foiré mon truc, des fois je comprend pas c'qui s'passe moua... bon chu fatigué... la prochaine fois ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
iron man Membre 1 084 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

RADIO BOUM BOUM

Je savais que tu me désirais

Je croyais que tu m'aimais

Mais j'ai compris un peu par hasard

Que tu confondais sans le vouloir

Le plaisir avec le pouvoir..

N'insiste pas..

Ils n'aiment pas ça..

Le bruit du coeur

Les interesse pas..

N'insiste pas..

Ils n'aiment pas ça

Ils vendent des bonbons amers

Que l'oreille avale de travers

Des trucs qui étaient déja vieux

Quand débarquer n'etait pas un jeu

C'est comme aller réveillonner

Sur un coup de tête un soir d'été

Le bonheur des enfants entre eux

Fait pas parti de leurs plans serieux

Quand ils seront déménagés

Par des robots de cuir bottés

Ils leur diront comme autrefois

Maréchal Boum-Boum nous voila

Marchands qui forgez la jeunesse

De mauvais bruit et de tristesse

D'herbe ou de poudre qui laisse

Le coeur des enfants dans vos caisses..

Retenez ça:

ça ne durera pas..

Retenez ça:

ça ne durera pas.

Tout ça n'est pas électoral

National ou municipal

C'est un sourire sentimental

Pour nos enfants et leurs entrailles

Que jour et nuit le Boum-Boum travaille;

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
iron man Membre 1 084 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

allez le beau grand et fier et Etienne ne m'en voudras pas si je met sur son topic un poeme qui n'est pas de lui mais qui est d'une beauté et d'une simplicité bouleversantes.

Il est signé Nazim Hikmet.

DIMANCHE

Aujourd'hui c'est dimanche.

Pour la premiere fois aujourd'hui

ils m'ont laissé sortir au soleil,

et moi,

pour la premiere fois de ma vie,

m'ettonant qu'il soit si loin de moi

qu'il soit si bleu

qu'il soit si vaste

j'ai regardé le ciel sans bouger.

Puis je me suis assis à meme la terre, avec respect,

je me suis adossé au mur blanc.

En cet instant, pas question de gamberger.

En cet instant, ni combat, ni liberté, ni femme.

La terre, le soleil et moi.Je suis heureux.

allez le beau grand et fier et Etienne ne m'en voudras pas si je met sur son topic un poeme qui n'est pas de lui mais qui est d'une beauté et d'une simplicité bouleversantes.

Il est signé Nazim Hikmet.

DIMANCHE

Aujourd'hui c'est dimanche.

Pour la premiere fois aujourd'hui

ils m'ont laissé sortir au soleil,

et moi,

pour la premiere fois de ma vie,

m'ettonant qu'il soit si loin de moi

qu'il soit si bleu

qu'il soit si vaste

j'ai regardé le ciel sans bouger.

Puis je me suis assis à meme la terre, avec respect,

je me suis adossé au mur blanc.

En cet instant, pas question de gamberger.

En cet instant, ni combat, ni liberté, ni femme.

La terre, le soleil et moi.

Je suis heureux.

comme on dit: plutot deux fois qu'une ! que je suis maladroit c'est dinguissime ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant