Besson persiste et signe dans le mensonge


Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)

Besson a affirmé que le délit de solidarité n'existait pas, et que seuls les "passeurs" avaient été condamné au titre de l'article L. 622-1.

Le site Gisti ressence les contre-exemples aux affirmations de Besson :

Délit de solidarité : Besson ment !

Le site d'Eolas analyse les propos de Besson, et montre en quoi ils sont faux :

Haussons le niveau de Besson

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Besson n'a pas menti il a joué sur les mots en disant que personne n'était allé en prison , ce qui est vrai.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
savoisienne Membre 47 messages
Forumeur balbutiant‚ 41ans
Posté(e)

Si des associations favorisent l'arrivée ou le maintien de clandestins sur le territoire national, je trouve tout à fait logique que ces associations soient poursuivies en justice. Les lois sont les mêmes pour tout le monde, je ne vois pas pourquoi le fait d'appartenir à une association donnerait une quelconque immunité aux gens qui en font partie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fidelio
Invité Fidelio Invités 0 message
Posté(e)

Si l'objecti d'une association était de faire entrer en France des clandestins, oui d'accord mais là leur but est d'aider des clandestins à vivre dignement! Leur permettre de téléphoner à qui de droit, avoir accès à l'eau (dont on en peut être privé lorsqu'elle existe...) etc. Ce n'est pas un crime que je sache...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
savoisienne Membre 47 messages
Forumeur balbutiant‚ 41ans
Posté(e)

Un peu de logique ne serait pas inutile.

Par définition, un clandestin est une personne qui est entrée illégalement sur le territoire, or le mot "illégal exprime une transgression de la loi. Quand on transgresse la loi ou que l'on aide une personne qui a transgressé la loi à se soustraire à la justice, on commet un délit (notion de complicité). C'est aussi simple que ça.

Les associations n'étant pas au dessus des lois, elles doivent par conséquent être sanctionnées par la justice lorsqu'elles commettent des délits.

Le gouvernement a donc parfaitement raison de faire appliquer la loi, c'est même son rôle principal dans le cadre d'institutions démocratiques, en tant que représentant du pouvoir exécutif.

CQFD.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fidelio
Invité Fidelio Invités 0 message
Posté(e)

Le statut du clandestin est particulier dans le droit français : il est certes entré illégalement mais il aussi un statut de demandeur d'asile potentiel ; pour ceux qui sont en transit, les associations font de l'humanitaire et non du passage de clandestins! C'est complétement différent car ils ne les aident pas à passer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
guitariste25 Membre+ 4 935 messages
- .inusable. -‚ 31ans
Posté(e)
Si l'objecti d'une association était de faire entrer en France des clandestins, oui d'accord mais là leur but est d'aider des clandestins à vivre dignement! Leur permettre de téléphoner à qui de droit, avoir accès à l'eau (dont on en peut être privé lorsqu'elle existe...) etc. Ce n'est pas un crime que je sache...

:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Un peu de logique ne serait pas inutile.

Par définition, un clandestin est une personne qui est entrée illégalement sur le territoire, or le mot "illégal exprime une transgression de la loi. Quand on transgresse la loi ou que l'on aide une personne qui a transgressé la loi à se soustraire à la justice, on commet un délit (notion de complicité). C'est aussi simple que ça.

Les associations n'étant pas au dessus des lois, elles doivent par conséquent être sanctionnées par la justice lorsqu'elles commettent des délits.

Le gouvernement a donc parfaitement raison de faire appliquer la loi, c'est même son rôle principal dans le cadre d'institutions démocratiques, en tant que représentant du pouvoir exécutif.

CQFD.

Ta logique contredit les propos de Besson. Besson dit qu'au contraire, on ne condamne pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)
Par définition, un clandestin est une personne qui est entrée illégalement sur le territoire, or le mot "illégal exprime une transgression de la loi. Quand on transgresse la loi ou que l'on aide une personne qui a transgressé la loi à se soustraire à la justice, on commet un délit (notion de complicité).

Ben ce n'est pas le cas. Pourtant, un peu de logique pourrait aider à le comprendre. K thx.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou74
Invité zazou74 Invités 0 message
Posté(e)
Un peu de logique ne serait pas inutile.

Donc soyons logiques..... ou pas! ;)

Par définition, un clandestin est une personne qui est entrée illégalement sur le territoire, or le mot "illégal exprime une transgression de la loi. Quand on transgresse la loi ou que l'on aide une personne qui a transgressé la loi à se soustraire à la justice, on commet un délit (notion de complicité). C'est aussi simple que ça.

Non, malheureusement ce n'est pas si simple..... C'est une des caractéristiques de nos lois, elles sont contradictoires! ;)

Que fait on du "non-assistance à personne en danger"????

Définition Wiki :

La non-assistance à personne en danger est l'engagement de la responsabilité pénale d'une personne qui n'interviendrait pas face à une personne courant un danger.

L'engagement a lieu si :

* la personne a connaissance du danger ;

* elle est en mesure d'agir ;

* l'action ne présente pas de danger pour la personne ni pour un tiers.

Pour ces raisons, la loi française préfère parler d'abstention volontaire de porter assistance à une personne en péril

J'ajoute aussi le début de l'article du Code Pénal faisant référence :

Art. 223-6

Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l'intégrité corporelle de la personne s'abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende.

Sera puni des mêmes peines quiconque s'abstient volontairement de porter à une personne en péril l'assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours.

Les associations n'étant pas au dessus des lois, elles doivent par conséquent être sanctionnées par la justice lorsqu'elles commettent des délits.

Donc ces assosiations sont condamnables qu'elle agissent ou non, merci les lois françaises..... :smile2:

Le gouvernement a donc parfaitement raison de faire appliquer la loi, c'est même son rôle principal dans le cadre d'institutions démocratiques, en tant que représentant du pouvoir exécutif.

CQFD.

Mode ironique ON

Oui, le gouvernement a toujours raison..... CQFD ;)

Mode ironique OFF

Modifié par zazou74

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rott kiler Membre 1 875 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)
Un peu de logique ne serait pas inutile.

Donc soyons logiques..... ou pas! ;)

Par définition, un clandestin est une personne qui est entrée illégalement sur le territoire, or le mot "illégal exprime une transgression de la loi. Quand on transgresse la loi ou que l'on aide une personne qui a transgressé la loi à se soustraire à la justice, on commet un délit (notion de complicité). C'est aussi simple que ça.

Non, malheureusement ce n'est pas si simple..... C'est une des caractéristiques de nos lois, elles sont contradictoires! ;)

Que fait on du "non-assistance à personne en danger"????

Définition Wiki :

La non-assistance à personne en danger est l'engagement de la responsabilité pénale d'une personne qui n'interviendrait pas face à une personne courant un danger.

L'engagement a lieu si :

* la personne a connaissance du danger ;

* elle est en mesure d'agir ;

* l'action ne présente pas de danger pour la personne ni pour un tiers.

Pour ces raisons, la loi française préfère parler d'abstention volontaire de porter assistance à une personne en péril

J'ajoute aussi le début de l'article du Code Pénal faisant référence :

Art. 223-6

Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l'intégrité corporelle de la personne s'abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende.

Sera puni des mêmes peines quiconque s'abstient volontairement de porter à une personne en péril l'assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours.

Les associations n'étant pas au dessus des lois, elles doivent par conséquent être sanctionnées par la justice lorsqu'elles commettent des délits.

Donc ces assosiations sont condamnables qu'elle agissent ou non, merci les lois françaises..... ;)

Le gouvernement a donc parfaitement raison de faire appliquer la loi, c'est même son rôle principal dans le cadre d'institutions démocratiques, en tant que représentant du pouvoir exécutif.

CQFD.

Mode ironique ON

Oui, le gouvernement a toujours raison..... CQFD ;)

Mode ironique OFF

En quoi cacher des clandestins se rapproche t'il de près ou de loin à Art. 223-6

Un clandestin a soif ou faim........... soit,............. boisson et nourriture a volonté, même une nuit au chaud (hivers) ensuite tout simplement prévenir qui de droit :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
motivatorbesson2.png

Remettons-en une couche à celui qui en tient une




Pour un homme politique, être pris en flagrant délit de mensonge est un risque du métier. Il faut apprendre à vivre avec ou arrêter de faire de la politique (dire la vérité n'étant naturellement pas une option viable pour qui veut être élu).



Pour un homme politique, être pris en flagrant délit de mensonge est un risque du métier. Il faut apprendre à vivre avec ou arrêter de faire de la politique (dire la vérité n'étant naturellement pas une option viable pour qui veut être élu).

La règle d'or des communiquants dans ce cas là est de ne pas reconnaître le mensonge (les dégâts à l'image sont irréparables, la France est le pays de Tartuffe : on sait qu'ils mentent mais il ne faut pas le dire), ne pas plaider l'ignorance (idem, même si l'excuse est parfois fondée), mais jouer l'erreur de communication. Aliocha vous le dirait mieux que moi : la comm', c'est du rien enrobé d'une bonne couche de vide. Dès lors, se tromper sur la comm', c'est se tromper sur rien, tout le monde est content.

Mais pas éric Besson.



[ Lire la suite de l'Article.. ]

Source: Eolas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)
é l'initiative de Guy Bedos, Michel Onfray et Siné Hebdo, le Manifeste des 144

Les signataires

En 1960, le Manifeste des 121 pour le droit à l'insoumission

pendant la guerre d'Algérie

En 1971, le Manifeste des 343 salopes

pour la dépénalisation de l'avortement,

En 2009, le manifeste des 144.

144 personnalités dans tous les domaines
(Yolande Moreau, Raymond Aubrac, Cavanna, Boris Cyrulnik, Edgar Morin, Sege Portelli, René Petillon Ariane Mnouchkine, Isabelle Adjani, Robert Guediguian, Jacques Rancière voir la liste ci-dessous)
signent un texte, où ils affirment avoir aidé des sans papiers ou être prêts à le faire et demandent l'abrogation de l'article L622-1.

Dans la lancée de cet appel, Siné Hebdo organisera les Etats Généraux de la Solidarité.

ABROGEONS LA LOI QUI CRIMINALISE L'ENTRAIDE

L'article L 622-1 du CESEDA (Code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile) permet de poursuivre « toute personne qui aura, par aide directe ou indirecte, facilité ou tenté de faciliter l'entrée, la circulation ou le séjour irréguliers d'un étranger en France ». Ce texte offre la possibilité au procureur de requérir une peine de cinq ans de prison et 30 000 euros d'amende à l'endroit des contrevenants. Pour le législateur, le passeur appointé et le simple citoyen sensible au sort de rescapés qui fuient la pauvreté ou la violence de leurs pays sont donc condamnables au même titre. En vertu de ce principe, gardes à vue et perquisitions se multiplient chez des particuliers et des associations « aidants ». C'est bien l'entraide humaine qui est pénalisée. Or ce qui est légal peut être immoral, l'histoire de France l'a déjà prouvé. Cette loi contredit l'idée de justice en criminalisant la fraternité revendiquée par la République, et punit la solidarité.

Nous, signataires de ce texte, affirmons avoir aidé des sans-papiers ou être prêts à le faire. Considérant que ceux qui défendent cette loi justifient son maintien en expliquant qu'elle n'est jamais appliquée, nous demandons purement et simplement son abrogation.

Isabelle Adjani
actrice
-
Chrisophe Alévêque
humoriste
-
Isabelle Alonso
écrivain
-
Mouss et Hakim
(Zebda)
chanteurs
-
Diego Aranega
dessinateur
-
Pierre Arditi
comédien
-
Ariane Ascaride
comédienne
-
Raymond Aubrac
ancien résistant
-
Clémentine Autain
journaliste
-
Jean-Pierre Bacri
acteur
-
Christian
et
Olga Baudelot
sociologues
-
Guy Bedos
humoriste
-
Véra Belmont
cinéaste
-
Miguel Benasayag
philosophe et psychanalyste
-
Charles Berling
comédien
-
Jane Birkin
artiste
-
Evelyne Bloch-Dano
écrivain
-
Jacques Bonnaffé
comédien
-
Frédéric Bonnaud
journaliste
-
Jacques Bouveresse
philosophe
-
Jean-Pierre Bouyxou
journaliste
-
Rony Brauman
médecin
-
Zabou Breitman
metteur en scène
-
Véronique Brocard
journaliste
-
Carali
dessinateur
-
Sylvie Caster
écrivain
-
Cavanna
écrivain
,
journaliste
-
Monique Chemillier-Gendreau
professeur de droit
-
Patrice Chéreau
metteur en scène
-
Jean-Michel Claverie
chercheur
-
Jean-Yves Clément éditeur - Jean-Louis Comolli cinéaste- Pierre Concialdi économiste Philippe Corcuff
sociologue
-
Boris Cyrulnik
éthologue
-
Nathalie De Molling
RESF
-
Régis Debray
écrivain
-
Jean-Michel Delarbre
RESF
-
Benoît Delépine
auteur
-
Michel Delorme
éditeur
-
Jean Douchet
cinéaste
-
Licia Eminenti
cinéaste
-
Jean-Baptiste Eyrault
DAL
-
Loïc Faujour
dessinateur -
Georges-Yoram Federmann
psychiatre
-
Pascale Ferran
cinéaste
-
Gérard Filoche
inspecteur du travail
-
Antonio Fischetti
journaliste
-
Dan Frank
écrivain
-
Jean-Michel Frodon
directeur "Cahiers du cinéma"
-
Gérard Fromanger
artiste
-
Susan George
politologue
-
François Gèze
éditions La Découverte
-
Denis Gheerbrant
cinéaste
-
Dominique Grange
chanteuse
-
Robert Guédiguian
cinéaste
-
Gisèle Halimi
avocate
-
Marc Held
architecte
-
Daniel Innerarity
philosophe
-
Jiho
dessinateur
-
Hélène Jimenez
directrice de l'ACRIF
-
Pierre Jolivet
réalisateur
-
Isabelle Jonquois
avocate
-
Marcel-Francis Kahn
professeur de médecine
-
Elizabeth Kapnist
réalisatrice
-
Nacer Kettane
directeur Beur FM
-
Tina Kieffer
journaliste
-
Alain Kirili
sculpteur
-
Jean-Marie Laclavetine
écrivain
-
Annie Lacroix-Riz
historienne
-
Jean-Yves Lafesse
humoriste
-
Dominique Lagorgette
linguiste
-
Olivier Landau
cinéaste
-
André Langaney
généticien
-
Hervé Le Bras
démographe
-
Lefred-Thouron
dessinateur
-
Augustin Legrand
Enfants de Don Quichotte
,
comédien
-
Lindingre
dessinateur
-
Léa Longeot
architecte
-
Ariane Lopez-Huici
photographe
-
Loup
dessinateur
-
Robert Maggiori
philosophe
-
Rémi Malingrey
dessinateur
-
Dominique Manotti
romancière
-
Pierre Marcelle
journaliste
-
Francis Marmande
journaliste
-
Maurice Maschino
écrivain
-
Gus Massiah
président du CRID
-
Bruno Masure
journaliste
-
Daniel Mermet
producteur radio
-
Betty Mialet
éditrice
-
Miss-Tic
artiste
-
Ariane Mnouchkine
directrice Théâtre du Soleil
-
Joëlle Mnouchkine
traductrice
-
Malika Mokeddem
écrivaine
-
Marie-José Mondzain
philosophe
-
Henri Montant
journaliste
-
Jeanne Moreau
comédienne
-
Yolande Moreau
comédienne
-
Edgar Morin
anthropologue
-
Georges Moustaki
chanteur
-
Michel Onfray
philosophe
-
Christophe Otzenberger
cinéaste
-
Aline Pailler
journaliste
-
Gilles Perrault
écrivain
-
René Pétillon
dessinateur
-
Ernest Pignon-Ernest
artiste
-
Bruno Podalydès
réalisateur
-
Denis Podalydès
comédien
-
Didier Porte
humoriste
-
Serge Portelli
magistrat
-
Jean-Bernard Pouy
écrivain
-
Sylvia Preuss-Laussinotte
enseignante-chercheuse
-
Olivier Py
directeur Théâtre de l'Odéon
-
Serge Quadruppani
écrivain
-
Maurice Rajsfus
écrivain
-
Philippe Ramette
artiste
-
Jacques Rancière
philosophe
-
Patrick Raynal
écrivain
-
Jean-Marc Raynaud
éditeur
-
Robin Renucci
comédien
-
Denis Robert
écrivain -
Christian Salmon
écrivain
-
Siné
dessinateur
-
Catherine Sinet
journaliste
-
Antoine Spire
journaliste
-
Bernard Stiegler
philosophe
-
Gilles Susong
philosophe
-
éric Tanguy
compositeur
-
Jacques Tardi
dessinateur
-
Bertrand Tavernier
cinéaste
-
Philippe Texier
magistrat
-
Lilian Thuram
footballeur
-
Tignous
dessinateur
-
Dominique Tricaud
avocat
-
Fred Vargas
romancière
-
René Vautier
cinéaste
-
Vladimir Velickovic
peintre
-
Marina Vlady
comédienne
-
Loïc Wacquant
sociologue
-
Jean-Louis Weil
avocat
-
Willem
dessinateur
France

>> http://www.sinehebdo.eu/blog/2009/05/05/le...es-signataires/

Modifié par LooSHA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fRANCLIC Membre 21 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Les associations servent à aider les individus malheureux. Donc, tous subterfuges destinés à faire du bien est juste.

Il faudrait décorer plutôt que de condamner. Si la loi est mal faite, changeons-la ! On ne peut condamner pour délit d'humanité ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant