La philosophie


Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Pensez-vous que la philosophie est une maladie ? Si oui en quoi définisez-vous ce mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
Pensez-vous que la philosophie est une maladie ?

Non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Calms-Forte Membre 90 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Sinon, je connais un bon médecin si tu veux?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vince1550 Membre 69 messages
Forumeur en herbe‚ 27ans
Posté(e)

la philosophie est une facon de pensée et surtout pas une maladie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Non merci j'ai pas envie de jouer au docteur surtout pas avec toi.

Mais peut-être que la relativité exposée en philosophie peut être vu comme un mal vu la surchauffe cérébrale que cela peut entrainer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Non merci j'ai pas envie de jouer au docteur surtout pas avec toi.

Mais peut-être que la relativité exposée en philosophie peut être vu comme un mal vu la surchauffe cérébrale que cela peut entrainer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cyphilis Membre 2 595 messages
Davs <3 ‚ 24ans
Posté(e)

Et bien si s'en est une j'en suis pas ateinte :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sijepeuxaider
Invité Sijepeuxaider Invités 0 message
Posté(e)

peut être...

S'analyser au travers de mille analyse, c'est philosopher.

Analyser le moindre des gestes, le moindre mot ou la moindre action..c'est philosopher.

Je pene qu'il y a un mal être dans cela, une recherche, un besoin de reponse, de se trouver dans cette masse où on se perd parfois bien trop pour ne pas analyser, décortiquer, trouver des réponse.

Ce n'est pas un mal, mais, ca peut le devenir.

ca c'est dit^^.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alexdesdébats Membre 4 280 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

"Analyser le moindre des gestes, le moindre mot ou la moindre action..c'est philosopher"

Je ne pense pas vraiment que ce soit le cas...

" Pensez-vous que la philosophie est une maladie ?" :smile2: ;);)

Dis-moi t'es sérieux? En tous cas, ce sujet est peut-être un symptome! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
troll or life Membre 26 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Non, la philosophie n'est pas une malaladie mais une thérapie...

C'est L'ART DE VIVRE !

a bon entendeur , salue!

peut être...

S'analyser au travers de mille analyse, c'est philosopher.

Analyser le moindre des gestes, le moindre mot ou la moindre action..c'est philosopher.

Je pene qu'il y a un mal être dans cela, une recherche, un besoin de reponse, de se trouver dans cette masse où on se perd parfois bien trop pour ne pas analyser, décortiquer, trouver des réponse.

Ce n'est pas un mal, mais, ca peut le devenir.

ca c'est dit^^.

:smile2: +1.5

Il n'y a rien de plus philosophique qu'une fleure qui éclos.

ma vie est de l'art !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!La tienne aussi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
je_suis Membre 55 messages
Forumeur en herbe‚ 28ans
Posté(e)

Malgré tout ce qu'on en dit je suis d'accord en partie avec l'idée que la philosophie soit une maladie. Car en effet elle fonctionne exactement selon les mêmes principes.

Ce qui qualifie une maladie est un phénomène perturbant le cycle régulier et "normal" d'un organisme. Il peut être du à différents facteurs (mal nutrition, virus, bactérie,...) et entraîne toujours des souffrances.

Or la philosophie a tout à fait les mêmes effets, avant que celle ci soit pratiquée, l'individu connait une tranquillité de son esprit et de son être. Aucune angoisse ne le persécute; et sa vie est bien organisée grâce à cette stabilité. Puis vient la philo, et la voici qui va ébranler toute cette bâtisse, angoissant profondément l'être de l'individu. Il était avant cela avec des repères, la philosophie les a réduit en cendre. é la place elle a placé des idées abstraites imprécises et sujet à controverse. La philosophie est ce qui crée le déséquilibre, et qui sort l'individu de la pensée commune. Comme un cancer, voici que le sujet se met à ne plus répondre au critère de la société, il est alors méprisé de ses proches. Bien souvent le philosophe est obligé de s'exclure ou de se cantonner sur des espaces limités et contrôlés, comme des forums, pour s'exprimer, mais dorénavant sa pensée dérange. La pensée commune veut par tous les moyens éliminer ce cancer et l'empêcher de se propager.

La philosophie est bien une maladie mais ses dégats occasionnées sont pire encore qu'une grippe ou un rhume. Elle n'attaque pas le corps mais bien l'âme de la victime.

Mais la philosophie se camoufle, elle est changeante pour être inattrapable. Elle utilise les tactiques des pires maladies connus tel le H5N1.

La philosophie à ce jour est une des rares espèces ayant parvenu à parcourir les siècles sans jamais subir de réelles menaces de la part de son fidèle serviteur, j'ai nommé l'homme. Car voilà, l'homme après des siècles de passage est toujours resté le même, avec cette volonté de se mettre en marge et de se sortir du lot. L'homme aime être malade, devenant ainsi le sujet pitoyable des lamentations. L'homme aime souffrir ayant ainsi le sentiment de devenir un héros qui se hisserait au dessus du commun des mortels. Un amour si intense est nait entre le malade et sa maladie qu'il en est à présent indissociable. Cette amour en devient si fort que le patient en perd alors tous liens avec le monde réel. Il va ainsi se perdre dans un monde métaphysique fumeux.

La philosophie revête aujourd'hui tant de visages qu'il en devenu impossible de la la distinguer clairement. Une fois atteint de cette maladie, aucun traitement s'offre à vous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alexdesdébats Membre 4 280 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

La philosophie est la meilleur thérapie existante sur terre, un médicament universel.

Sans philo, la vie est plate et sans intérêt.

Pour surmonter toutes les épreuves de la vie, l'humain doit relativiser sur son sort et la philosophie est la meilleur arme pour contrer, franchir et s'éloigner de tous les obstacles qui se mettent en travers de son chemin!

"Je pense donc je suis" mais si je ne pensais pas, j'errerais sans but.

Rien que "penser" est une philosophie et la barrière entre nous et les animaux est notre capacité à remettre en question notre environnement au delà de nos expériences par le biais de cette technique.

Une vie sans philosophie, c'est une vie sans penser, donc sans être...

Exemple: Une personne atteinte d'un cancer et condamnée à mourrir dans d'atroces souffrances: Quelque soit la situation, sa dernière arme sera la philosophie.

Que l'on le veuille ou non, la philosophie nous entoure bonne ou moins bonne, et c'est par notre philosophie personnelle que nous avons tous notre vision du monde.

Le légume n'a pas de philosophie et si elle n'existait pas, nous ne serions pas plus utile qu'une courgette ou une aubergine :smile2: , aucuns progrets n'auraient été fait et nous vivrions dans l'erreur car elle est notre vérité, notre identité, ce que nous sommes.

Renier la philosophie, c'est se renier soit-même!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Epsilon30 Membre 2 871 messages
Forumeur ‚
Posté(e)
.

Exemple: Une personne atteinte d'un cancer et condamnée à mourrir dans d'atroces souffrances: Quelque soit la situation, sa dernière arme sera la philosophie.

Quand je lis ça, alors oui, la philosophie est une maladie, et les philosophes de grands malades mentaux ;) :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alexdesdébats Membre 4 280 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

Ce que je voulais dire par là, c'est que la philosophie aide à mieux vivre dans la fatalité!

Est-ce la vie n'est pas une fatalité en soit car le temps est irréverssible et le temps c'est la vie... Et la vie, c'est avant la mort! (tautologie pour ne pas que tu me contredises!) :smile2:

"La vie est la pire des maladie, on finit toujours par en mourir!" (je sais plus de qui c'est)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant