La peur change de camps.

PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

2009, il est temps que la peur change de camp.

extrait du CS n°336

533 000 salariés américains ont perdu leur emploi pour le seul mois de novembre 2008 après l'hécatombe d'octobre et septembre (723 000 chômeurs de plus).

En Chine, ce sont 9000 usines qui doivent fermer d'ici janvier 2009 avec la cohorte de chômeurs en perspective. Le gouvernement communiste prend actuellement des mesures préventives contre les émeutes. La livre sterling s'effondre, l'économie espagnole s'écroule comme un château de cartes¿ En France, les entreprises multiplient le recours au chômage partiel pour limiter la casse, notamment dans l'industrie automobile. Dans la métallurgie Arcelor Mittal a annoncé la suppression de 9000 emplois¿ Les chiffres du chômage viennent de tomber : 64 000 chômeurs en plus en novembre après 47 000 en octobre¿C'est la saignée. L'UMP et son gouvernement veulent pousser leurs réformes à leur avantage : privatisation des services publics, destruction des acquis sociaux¿Même si une pause est envisagée par peur du syndrome grec. La crise sociale prend le pas sur la crise financière. Les 360 milliards, auxquels il faut ajouter les 26 milliards du plan de relance, ne suffiront pas car jouer la carte de l'emploi contre les salaires est une ânerie monumentale, il faut s'appeler Chérèque et être permanent de la CFDT pour aller dans le même sens que Sarkozy.

Puisque nos élites dirigeantes ne feront rien pour les travailleurs, autant que ces derniers récupèrent les milliards pas encore dilapidés pour faire ¿uvre commune dans l'intérêt des plus démunis. Ces milliards récupérés à juste titre seraient mieux utilisés que s'ils restaient dans les poches des banquiers qui ont spéculé et sont, à ce titre, responsables de la crise. L'alternative est la suivante : ou l'on se fait plumer ou l'on récupère notre dû. Et ce n'est pas avec une série de grèves sectorielles de 24 heures qu'on arrivera à inverser la tendance. La crise capitaliste que nous subissons n'est pas qu'une simple question de gestion, c'est une crise récurrente de restructuration. Avec ses dommages collatéraux : les travailleurs. Dès le début 2009 nous allons nous trouver dans une situation très difficile sur le plan de l'emploi. Les plans de licenciements vont aller bon train et dans le nouveau contexte de fusion ANPE/ASSEDIC, le traitement des dossiers d'allocations chômage va battre de l'aile, d'où un mécontentement accru.

Les confédérations syndicales institutionnelles qu'on n'a pas tellement vues monter au créneau lors de la création du « Pôle emploi » risquent d'avoir aussi le revers de la médaille. Quant à l'UNEDIC, le patronat prétend toujours baisser les cotisations¿

Parallèlement tout le monde a bien compris qu'on peut injecter des milliards dans des proportions astronomiques pour aider des banques qui ont joué comme des joueurs invétérés au casino alors qu'il est impossible de trouver de l'argent pour aider les travailleurs. Dans sa logique, le patronat aveuglé par une recherche de profit maximum ne comprend rien à la situation. Habitué à jouer gagnant, il maintient la rigueur sans tenir compte des salariés, des retraités et des chômeurs. En étant plus précis, il continue à tabler sur sa variable d'ajustement : l'abaissement du coût du travail. Il pousse même le bouchon un peu plus loin en repoussant la limite d'âge de la retraite à 70 ans ! C'est dans ce contexte que le gouvernement a pris les devants pour museler toute contestation en utilisant l'affaire de Tarnac. Les inculpés de Tarnac ne sont que les boucs émissaires et le prélude à une criminalisation du mouvement social à grande échelle. Ce sont les cobayes de la répression des forces répressives de l'état. En instillant une peur, voire la terreur, sur un groupe de militants, l'état regarde et évalue les réactions de monsieur tout le monde. En appliquant une législation antiterroriste aux contestataires de l'ordre établi, il intime l'ordre de ne pas bouger à ceux qui le voudraient. On fait tout de suite le parallèle avec les mesures préventives anti-émeutes de gouvernement chinois. Les états autoritaires n'ont pas de frontières. Une chose que les politiciens, le patronat et l'état ont cependant du mal à mesurer c'est le principe de la lutte de classes. Celle-ci s'exprime d'abord et surtout sur le terrain des grèves et des manifestations et pas au travers de joutes électorales qu'elles soient syndicales ou politiques. Et les conflits vont se multiplier.

Alors espérons qu'en 2009 ça va péter ! Il est grand temps que la peur et l'anxiété changent de camp¿

CNT Le Havre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Rhadamanthe
Invité Rhadamanthe Invités 0 message
Posté(e)
Alors espérons qu’en 2009 ça va péter ! Il est grand temps que la peur et l'anxiété changent de camp…

C'est la luuuuuuuuutteuuuuuh finaaaaaaaaaale ! :smile2:

Modifié par Rhadamanthe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
caramel59 Membre 248 messages
Forumeur activiste‚ 44ans
Posté(e)

en avant !!!!!!!!

a l'attaque!!!! :smile2:

post-88725-1233927529_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)
Alors espérons qu'en 2009 ça va péter !

:smile2: tu m'éthane !

;) c'est fini depuis 50 ans, la lutte des classes

Modifié par lobotomie_

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
.Alessandro. Membre 41 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)
Alors espérons qu'en 2009 ça va péter !
nouvelles émeutes en 2009 ? En tout cas, ça va relancer le secteur automobile et le batiment...
c'est fini depuis 50 ans, la lutte des classes
Les riches ont gagné ? :smile2:
on ne mesure pas sa liberté à la longueur de sa chaîne
comment faire autrement ? ;)

Pourquoi ne pas nationaliser toutes les entreprises et redistribuer les bénéfices à chaque citoyen français ? ça ferait des milliards d'euros à se partager...

250 milliards par ans pour 40 millions d'actifs: 6250 euros par an et par actif, de quoi relancer la consommation...

J'ai compté 250 milliards mais c'est peut être plus, car les 40 entreprises du cac40 font à elles seules plus de 100 milliards de bénéfice en 2007.

Modifié par .Alessandro.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)
:smile2: tu m'éthane !

;) c'est fini depuis 50 ans, la lutte des classes

La lutte des classe n'est pas fini, elle redémarre. Quand t'en auras assez d'enrichir ton banquier au prix d'une vie d'esclave, tu ouvriras les yeux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chatteline Membre 436 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
2009, il est temps que la peur change de camp.

extrait du CS n°336

533 000 salariés américains ont perdu leur emploi pour le seul mois de novembre 2008 après l'hécatombe d'octobre et septembre (723 000 chômeurs de plus).

En Chine, ce sont 9000 usines qui doivent fermer d'ici janvier 2009 avec la cohorte de chômeurs en perspective. Le gouvernement communiste prend actuellement des mesures préventives contre les émeutes. La livre sterling s'effondre, l'économie espagnole s'écroule comme un château de cartes¿ En France, les entreprises multiplient le recours au chômage partiel pour limiter la casse, notamment dans l'industrie automobile. Dans la métallurgie Arcelor Mittal a annoncé la suppression de 9000 emplois¿ Les chiffres du chômage viennent de tomber : 64 000 chômeurs en plus en novembre après 47 000 en octobre¿C'est la saignée. L'UMP et son gouvernement veulent pousser leurs réformes à leur avantage : privatisation des services publics, destruction des acquis sociaux¿Même si une pause est envisagée par peur du syndrome grec. La crise sociale prend le pas sur la crise financière. Les 360 milliards, auxquels il faut ajouter les 26 milliards du plan de relance, ne suffiront pas car jouer la carte de l'emploi contre les salaires est une ânerie monumentale, il faut s'appeler Chérèque et être permanent de la CFDT pour aller dans le même sens que Sarkozy.

Puisque nos élites dirigeantes ne feront rien pour les travailleurs, autant que ces derniers récupèrent les milliards pas encore dilapidés pour faire ¿uvre commune dans l'intérêt des plus démunis. Ces milliards récupérés à juste titre seraient mieux utilisés que s'ils restaient dans les poches des banquiers qui ont spéculé et sont, à ce titre, responsables de la crise. L'alternative est la suivante : ou l'on se fait plumer ou l'on récupère notre dû. Et ce n'est pas avec une série de grèves sectorielles de 24 heures qu'on arrivera à inverser la tendance. La crise capitaliste que nous subissons n'est pas qu'une simple question de gestion, c'est une crise récurrente de restructuration. Avec ses dommages collatéraux : les travailleurs. Dès le début 2009 nous allons nous trouver dans une situation très difficile sur le plan de l'emploi. Les plans de licenciements vont aller bon train et dans le nouveau contexte de fusion ANPE/ASSEDIC, le traitement des dossiers d'allocations chômage va battre de l'aile, d'où un mécontentement accru.

Les confédérations syndicales institutionnelles qu'on n'a pas tellement vues monter au créneau lors de la création du « Pôle emploi » risquent d'avoir aussi le revers de la médaille. Quant à l'UNEDIC, le patronat prétend toujours baisser les cotisations¿

Parallèlement tout le monde a bien compris qu'on peut injecter des milliards dans des proportions astronomiques pour aider des banques qui ont joué comme des joueurs invétérés au casino alors qu'il est impossible de trouver de l'argent pour aider les travailleurs. Dans sa logique, le patronat aveuglé par une recherche de profit maximum ne comprend rien à la situation. Habitué à jouer gagnant, il maintient la rigueur sans tenir compte des salariés, des retraités et des chômeurs. En étant plus précis, il continue à tabler sur sa variable d'ajustement : l'abaissement du coût du travail. Il pousse même le bouchon un peu plus loin en repoussant la limite d'âge de la retraite à 70 ans ! C'est dans ce contexte que le gouvernement a pris les devants pour museler toute contestation en utilisant l'affaire de Tarnac. Les inculpés de Tarnac ne sont que les boucs émissaires et le prélude à une criminalisation du mouvement social à grande échelle. Ce sont les cobayes de la répression des forces répressives de l'état. En instillant une peur, voire la terreur, sur un groupe de militants, l'état regarde et évalue les réactions de monsieur tout le monde. En appliquant une législation antiterroriste aux contestataires de l'ordre établi, il intime l'ordre de ne pas bouger à ceux qui le voudraient. On fait tout de suite le parallèle avec les mesures préventives anti-émeutes de gouvernement chinois. Les états autoritaires n'ont pas de frontières. Une chose que les politiciens, le patronat et l'état ont cependant du mal à mesurer c'est le principe de la lutte de classes. Celle-ci s'exprime d'abord et surtout sur le terrain des grèves et des manifestations et pas au travers de joutes électorales qu'elles soient syndicales ou politiques. Et les conflits vont se multiplier.

Alors espérons qu'en 2009 ça va péter ! Il est grand temps que la peur et l'anxiété changent de camp¿

CNT Le Havre

Aujourd hui , le temps n est plus à celui de nos parents et grands parents , il faut se prendre en main .Le travail , il faut aller le chercher soi-meme , c est pourquoi le statut d auto-entrepreneur a été créé au début de l année . Etre " salarié " ne sera bientot plus possible pour survivre .Il existe actuellement de plus en plus de sociétés qu on appelle aujourd hui des sous-traitants , qui sont des sociétés qui proposent des " ressources humaines " à embaucher . Et ces resources humaines sont désormais payées non plus par le patron mais par la société sous-traitante elle-meme, et ceci pour une telle période , et ce sont en fait des missions que les ressources humaines devront accomplir dans un certain délais , et ça va se faire de plus en plus . Les patrons voulant de moins en moins embaucher en cdi (car ils peuvent ainssi virer quand ils veulent, peuvent désormais embaucher en cdd , tout à loisirs . Les salariés devront de plus en plus se spécialiser pour trouver du travaille , déjà la concurence est rude .

Le gouvernement veut ainssi responsabiliser les gens et ne plus " assiter " , le problème , c est qu il risque d y avoir de plus en plus de pauvre ...

IL faut désormais se prendre en main .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Je ne vois pas bien le rapport mais bon¿

Si les firmes organisent la sous traitance en cascade, c'est aussi pour imposer un rythme toujours élevé aux cadences, pour casser les mouvements sociaux, et individualiser les travailleurs, les mettant en compétition.

Alors que fédérés, ils pourraient revendiquer ensemble de meilleurs conditions de vie e aussi se réapproprier les outils de productions. C'est ça aussi la révolte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Rhadamanthe
Invité Rhadamanthe Invités 0 message
Posté(e)
Alors que fédérés, ils pourraient revendiquer ensemble de meilleurs conditions de vie

Marx appelle ça "la conscience de classe". Saleté de bolcho, tu veux nous empêcher de travailler. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Travailler pour quoi faire ? Une vie de merde à crédit ? Etre contre le capitalisme n'est pas être contre le travail contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire. J'aime le travail quand il permet une vie épanouie. Quand il s'inscrit dans un ensemble cohérent. Pas quand il me rend esclave et que j'ai l'impression d'être une pièce interchangeable d'un vaste et incompressible mécanisme à enrichir les nantis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
imperatricedumonde Membre 8 284 messages
Je suis gentille, donnez moi des bonbons !‚
Posté(e)
Je ne vois pas bien le rapport mais bon¿

Si les firmes organisent la sous traitance en cascade, c'est aussi pour imposer un rythme toujours élevé aux cadences, pour casser les mouvements sociaux, et individualiser les travailleurs, les mettant en compétition.

Alors que fédérés, ils pourraient revendiquer ensemble de meilleurs conditions de vie e aussi se réapproprier les outils de productions. C'est ça aussi la révolte.

pas tant de taff que ça finalement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Rhadamanthe
Invité Rhadamanthe Invités 0 message
Posté(e)
Travailler pour quoi faire ? Une vie de merde à crédit ? Etre contre le capitalisme n'est pas être contre le travail contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire. J'aime le travail quand il permet une vie épanouie. Quand il s'inscrit dans un ensemble cohérent. Pas quand il me rend esclave et que j'ai l'impression d'être une pièce interchangeable d'un vaste et incompressible mécanisme à enrichir les nantis.

En fait je pensais pas que tu allais répondre sérieusement. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Ben je suis sérieux généralement. Je réponds même si je sais que c'est une blagounette...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

@ padeparanoia

ce qui fai que je ne te prends pas au serieux moi non plus c'est qu'en face de ce que tu dénonce je ne vois pas ce qu'il y aurait.

pourtant dans l'idée je suis completement d'accord avec ce que tu dis.

c'est jusque que l'utopie c'est pas la vie quoi.

après tu me diras sans doute que c'est le systeme qui m'a tellement "écrasé et spoilé" que l'alter mondialisme est devenu une utopie pour moi!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Travailler pour quoi faire ? Une vie de merde à crédit ? Etre contre le capitalisme n'est pas être contre le travail contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire. J'aime le travail quand il permet une vie épanouie. Quand il s'inscrit dans un ensemble cohérent. Pas quand il me rend esclave et que j'ai l'impression d'être une pièce interchangeable d'un vaste et incompressible mécanisme à enrichir les nantis.

Je commence à percevoir ton profil.. Ta vie est vraiment merdique...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

L'histoire est un éternel recommencement quand un systéme par en quenouille il est remplacé par un autre.

Viva la révolution. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Prochain sujet...

C'est pas les propositions qui manquent. Là c'est juste qu'on en a raz le bol d'être pris pour des cons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chatteline Membre 436 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
Je commence à percevoir ton profil.. Ta vie est vraiment merdique...
Dur ! dur ! les préjugés !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
R4fale Membre 1 236 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)
Dur ! dur ! les préjugés !

s'applique pour tout le monde!

Dans un forum tu n'auras que des préjugés :smile2:

Modifié par R4fale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Dur ! dur ! les préjugés !

C'est un préjugé de compatir aux malheurs qu'il nous étale sur le net ? Il ne cesse de nous décrire la dureté de sa vie... Aux dernières nouvelles, il négociait une embauche avec son DRH. Ce n'est pas moi qui invente sa vie, il l'affiche lui même...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant